5188 – Ch.Sannat – « Plafond de la dette américaine. Saison 4 épisode 1: la montée de la peur » sur Insolentiae du 25.01.2023 –

  • 1°/ « Plafond de la dette américaine. Saison 4 épisode 1: la montée de la peur »
  • 2°/Nucléaire… « Yaka » changer les règles de sécurité pour relancer la production !
  • 3°/Les prix des surgelés chauffent !
  • 4°/« Les taux d’intérêt de la BCE devront encore augmenter significativement à un rythme soutenu » prévient Lagarde !
  • 5°/Le diesel… si bon pour la planète et contre le méthane !

1°/« Plafond de la dette américaine. Saison 4 épisode 1: la montée de la peur ». L’édito de Charles SANNAT
par Charles Sannat | 25 Jan 2023 | Crise Économique


Mes chères impertinentes, chers impertinents,
La planète toute entière et les Etats-Unis en tête vont jouer à se faire peur et à nous faire peur avec cette histoire récurrente du relèvement du plafond de la dette.
Chaque année, le Congrès américain doit se mettre d’accord pour fixer une limite à l’endettement potentiel de l’état fédéral c’est-à-dire du gouvernement américain.
Depuis plus de 10 ans maintenant la classe politique joue à la montée des tensions en refusant de relever le plafond le temps de « négocier » entres eux ce qu’ils financent et ce qu’ils cessent de payer. Le psychodrame est régulier.
Tellement maintenant d’ailleurs, que même les marchés boursiers n’ont « même plus peur » du petit jeu des parlementaires de Washington qui finissent toujours par se mettre d’accord pour la simple et bonne raison qu’il ne semble pas raisonnable ni dans l’intérêt de personne de conduire dans une forme de suicide collectif, les Etats-Unis vers le défaut de paiement.
D’ailleurs cet édito ne devrait pas s’appeler « Saison 4 épisode 1 » car en réalité et pour la petite histoire, vous pouvez noter dans vos tablettes d’érudits, ce qui fera toujours bien dans les dîners en ville que ce plafond a fait l’objet d’une intervention législative à 79 reprises depuis 1960 !
Oui en réalité c’est la saison 79 ! C’est dire si cette série est ancienne, elle date même des années 60. C’est dire.
Toujours pour briller en société vous pourrez également citer doctement la limite actuelle, de 31.381 milliards de dollars, qui avait été fixée par le Congrès en décembre 2021, à l’issue de discussions tendues… dit autrement, la dette américaine est à ce stade de 31.381 milliards de dollars ce qui représente tout de même une sacrée somme !
Janet Yellen avertit !
Etats-Unis : un défaut de paiement provoquerait « une crise financière mondiale », avertit Janet Yellen qui rajoute que
  • « cela porterait sans aucun doute atteinte au rôle du dollar en tant que monnaie de réserve utilisée dans les transactions partout dans le monde ».
  • Elle aussi a insisté sur les coûts de la dette, « nos coûts d’emprunt augmenteraient et chaque Américain verrait les siens suivre la même tendance ».
  • « Mais plus encore, l’incapacité à réaliser un paiement, qu’il s’agisse de nos obligations en matière de dette, vers les bénéficiaires des dépenses sociales ou nos militaires, provoquerait à coup sûr une récession aux Etats-Unis et pourrait entraîner une crise financière mondiale », a enfin précisé Janet Yellen.
Que se passe-t-il en cas de psychodrame durable ?
Simple.
Dans un premier temps c’est le « ShutDown », ou la mise en sommeil des activités non -essentielles du gouvernement américain. Les fonctionnaires sont renvoyés chez eux et ne sont plus payés… un peu comme nos soignants suspendus. Pas virés vraiment, mais pas payés réellement !
Simultanément, quand il y a un ShutDown, les marchés ne sont pas contents et se mettent à baisser en signe de protestation. Le marché obligataire, lui fait grise mine et les taux se mettent à monter.
Généralement cela est largement suffisant pour ramener les derniers parlementaires récalcitrants à la raison et autour de la table pour signer un accord permettant à l’Etat de continuer à emprunter toujours plus d’argent qu’ils n’ont pas et que personne ne sera jamais en mesure d’ailleurs de rembourser.
Mais il semblerait que tout le monde s’en fiche comme de l’an 40.
Pourtant…
Pourtant, il existe une probabilité non nulle, pour que la crise s’éternise cette année, car les relations politiques entre Démocrates et Républicains n’ont jamais été aussi déplorables, et le monde entier pourrait bien faire les frais de ce climat politique intérieur désastreux aux Etats-Unis.
Au bout du compte le plafond de la dette sera relevé, n’en doutons pas, mais nous pourrions passer quelques jours ou semaines un tantinet tendus.
Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.
Préparez-vous !
Charles SANNAT

https://insolentiae.com/plafond-de-la-dette-americaine-saison-4-episode-1-la-montee-de-la-peur-ledito-de-charles-sannat/

2°/Nucléaire, « Yaka » changer les règles de sécurité pour relancer la production !
par Charles Sannat | 25 Jan 2023 | Énergie


C’est un article des Echos.fr ici qui revient sur les dernières informations concernant le parc nucléaire français.
  • Il en va du parc nucléaire de notre pays, comme des « passoires énergétiques », ou des prix de l’énergie.
  • Tout est juste une question de règles, ces règles n’étant que des histoires et des fictions imaginaires que l’on se racontent mutuellement.
Alors… pour régler les problèmes que nous nous créons nous mêmes de toutes pièces, « yaka » changer les règles qui posent propblème.
  • Le jour où nous aurons un manque de logement, le bon sens prévaudra car vous me direz ce que vous voudrez, un logement même mal isolé reste plus convenable qu’une toile de tente dehors.
De la même manière, nous avons appris que l’ASN était prête à revoir ses méthodes pour prolonger la durée de vie des réacteurs !
  • « L’Autorité de sûreté veut changer d’approche pour donner de la visibilité sur la durée de vie réelle des centrales nucléaires française, explique aux « Echos » son président, Bernard Doroszczuk. Elle envisage aussi de s’inspirer des standards américains pour évaluer la sûreté des composants les plus critiques. »
En gros l’ASN tente d’expliquer que l’on va cesser de jouer à se faire peur avec le nucléaire, ce qui est une bonne et une très mauvaise idée à la fois, car si il ne faut pas voir des complications forcément partout, le petit soucis avec le nucléaire, c’est que, quand ça explose… il faut y aller pour limiter les dégâts qui sont potentiellement majeur.
Le risque d’accident nucléaire est un risque national.
Quand on commence à reculer sur la sécurité c’est le début des problèmes.
Charles SANNAT

https://insolentiae.com/nucleaire-yaka-changer-les-regles-de-securite-pour-relancer-la-production/

3°/Les prix des surgelés chauffent !
par Charles Sannat | 25 Jan 2023 | Pénuries


Et oui les prix du froid chauffent et pas qu’un peu.
  • + 32 % pour les viandes surgelées, + 12 % en moyenne pour les plats cuisinés, +14 % pour les légumes.
Il faut dire que dans la chaîne du froid qui permet de congeler tous nos aliments, l’énergie est le deuxième poste de charge directement après les charges de personnels.
A cela il faut rajouter la hausse des prix pour les matières premières.
Mais ce n’est pas tout.
Les problèmes volent en escadrilles, et il y a une très importante hausse des prix des emballages sans même parler des pénuries de matières.
Picard la chaîne de surgelés la plus connues va donc augmenter ses prix d’environ 10 % pour essayer de compenser une partie de la hausse significative des coûts.
C’est donc toute la chaîne alimentaire qui est désormais touchée par l’inflation, et 2023 devrait voir une valse des étiquettes que seules les plus anciennes générations de notre pays ont connu lorsqu’elles étaient très jeunes, je parle d’un temps que les moins de 20 ans, mais aussi les moins de 30 ans sans oublier les moins de 40 et enfin même les moins de 50 ans n’ont pas connu.
Un monde d’inflation, de taux élevés, de prix de l’immobilier très bas, mais aussi de salaires indexés, un monde où l’on payait en francs, et où internet n’existait pas, pas plus que les smartphones et la mondialisation.

Charles SANNAT

https://insolentiae.com/les-prix-des-surgeles-chauffent/

3°/« Les taux d’intérêt de la BCE devront encore augmenter significativement à un rythme soutenu » prévient Lagarde !
par Charles Sannat | 25 Jan 2023 | Affaires européennes,


« Les taux d’intérêt de la BCE devront encore augmenter significativement à un rythme soutenu pour atteindre des niveaux suffisamment restrictifs » et « y rester aussi longtemps que nécessaire », a affirmé la banquière centrale lors d’une réception de l’opérateur de la Bourse de Francfort.
« Nous devons réduire l’inflation » et « nous atteindrons cet objectif », a martelé Christine Lagarde.
Pour l’heure l’inflation en Europe « est beaucoup trop élevée », a déclaré Lagarde, comme lors du forum de Davos la semaine dernière. Cela s’explique « en partie à cause de notre vulnérabilité à l’évolution de la géopolitique de l’énergie », a-t-elle expliqué.
« En d’autres termes, nous maintiendrons le cap pour assurer le retour rapide de l’inflation à notre cible » de 2 %, a conclu Christine Lagarde, alors que la baisse du pouvoir d’achat liée à l’envolée des prix s’est imposée comme une préoccupation majeure des Européens.
Voilà.
Je crois que c’est clair.
Alors si les marchés des changes ont bien compris que les taux en zone euro allaient continuer à monter et donc le différentiel de taux avec les Etats-Unis s’estomper, ce qui renforce déjà l’euro en le faisant monter face au dollar, les marchés boursiers, eux, continuent à monter comme si de rien n’était!
Il n’est pas dit que la hausse actuelle soit très durable.
Charles SANNAT
Source AFP via 20 Minutes.fr ici

https://insolentiae.com/les-taux-dinteret-de-la-bce-devront-encore-augmenter-significativement-a-un-rythme-soutenu-previent-lagarde/

4°/Le diesel, si bon pour la planète et contre le méthane !
par Charles Sannat | 25 Jan 2023 | Environnement


Vers la réhabilitation du diesel ? 
C’est le titre d’un excellent article publié sur le site Caradisiac. com ici et qui revient sur le fait que l’on venait d’apprendre que le moteur diesel participait à la lutte contre le réchauffement climatique.
Et pas du tout de la façon que l’on croyait… Et oui le Diesel émet des particules qui viennent détruire le méthane qui est 80 fois plus puissant en effet de serre que le pauvre innocent CO² !
Je vous invite donc à lire cet article pour réfléchir et penser l’écologie, mais aussi la protection de l’environnement et prendre conscience de tout le dogmatisme auquel nous sommes soumis.
Prendre conscience également que non… tout n’est pas « prouvé », tout n’est pas si « sûr » et que la science, justement c’est avant tout le doute !
Enfin, pour protéger l’environnement, ce ne sera pas une solution unique vraisemblablement mais un « bouquet » de multiples solutions. Du solaire de l’électrique, mais aussi du thermique, et du gaz que l’on peut aussi fabriquer sans l’aide de la Russie.
Bref, la politique actuelle est juste totalement délirante et c’est cette politique-là qui n’est pas raisonnable.
Là aussi, le bon sens finira par prévaloir.
En attendant essayez de ne pas vous faire couillonner.
Charles SANNAT
« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur http://www.insolentiae.com. »

https://insolentiae.com/le-diesel-si-bon-pour-la-planete-et-contre-le-methane/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s