5278 -« Abolir les milliardaires… lutter contre les inégalités… les âneries d’OXFAM ! » par Ch.Sannat le 18.01.23 sur Insolentiae…

  • 1°/« Abolir les milliardaires… lutter contre les inégalités… les âneries d’OXFAM ! »
  • 2°/Faillites d’entreprises en hausse de 50 % !
  • 3°/Pénurie de carburant… ça recommence !
  • 4°/ARGUS… les voitures d’occasion 30 % plus chères !
  • 5°/La population en baisse même en Chine ! Il n’y a pas de surpopulation

1°/« Abolir les milliardaires, lutter contre les inégalités… les âneries d’OXFAM ! ». L’édito de Charles SANNAT

par Charles Sannat | 18 Jan 2023 | Éducation


Mes chères impertinentes, chers impertinents,
Notre monde manque cruellement de réflexion et de mise en perspective. Alors réfléchissons ensemble.
En France en particulier nous adorons haïr et détester les riches… Comme si les riches étaient riches parce que les pauvres étaient pauvres !
Comme si un non voyant ne voyait pas parce que les autres, eux,… voient.
La comparaison est surprenante n’est-ce pas ?
Et cela nous amène immédiatement en réflexion à cet amour stupide qui est le nôtre pour l’égalité qui est devenue une pathologie puisque nous confondons l’égalité des droits avec l’égalitarisme qui devient un fascisme comme les autres.
Arrêtons nous nous sur ce qu’implique un monde d’égalité totale.
Dans un monde d’égalité totale, nous devrions être tous égaux.
Tous égaux, cela voudrait dire que nous devrions tous avoir la même chose. Ni plus, ni moins. Cela veut dire que nous ne pourrions exprimer aucune de nos différences. Si vous aimez le bleu et moi le rose… problème et inégalité. Non, nous serions habillés avec les mêmes vêtements, de la même couleur, nous aurions le même logement avec les mêmes meubles et le même nombre de petites cuillères. Nous parlerions forcément la même langue. Nous prendrions les mêmes médicaments. Ceux qui seraient plus grands que moi se verraient couper une partie des jambes, ceux qui seraient voyants, seraient obligés de se crever les yeux pour se rendre « égaux » avec les non-voyants, d’ailleurs, nous avons même des « expériences » qui consistent à tenter de faire vivre les handicaps des autres.
Ce que je veux vous montrer par ces exemples totalement outranciers, c’est que lorsque l’on pousse l’égalité vers l’égalitarisme nous créons une société étouffante et totalitaire qui est à l’inverse de ce que nous voulons encenser actuellement à savoir la diversité et… la liberté pour chaque individu de se définir comme il le souhaite.
Il n’y a pas plus stupide qu’une volonté d’égalité parfaite.
Revenons aux milliardaires !
Ils ne sont pas riches parce que vous êtes pauvres.
Ils ont simplement une plus grande capacité que vous à capter de la richesse honnêtement ou non, et c’est un sujet important et le seul valable. La question posée ici est celle de la création de richesse et les processus qui permettent cette création.
Ce matin un lecteur m’écrivait qu’il fallait cesser de raisonner « travail » qu’il fallait que l’humanité s’élève et que l’on « partage toutes les richesses » !
L’idée peut sembler bonne et généreuse, et puis le plus grand nombre y gagnerait. Enfin en théorie.
En pratique, tout ceci ne serait tout simplement pas efficace et même catastrophique .
Je m’explique.
La richesse actuelle est un stock.
Elle n’est pas un flux.
Si vous répartissez équitablement les milliards de nos milliardaires que vous aurez au passage juste volés, que se passera-t-il une fois que vous l’aurez fait ?
Simple. Chacun aura quelques milliers d’euros.
Suivons l’idée de notre ami lecteur, et disons que nous abolissons le travail en prenant les sous aux méchants riches qui spolient selon la dialectique gauchiste.
Que va-t-il se passer ?
Pendant quelques mois nous allons pouvoir dépenser de l’argent que l’on nous aura donné (à nous les gentils pauvres) après l’avoir pris aux autres. En fonction des goûts de chacun et des capacités de tous, la même somme durera plus ou moins longtemps. En fait vous ne pourrez pas dépenser très longtemps puisque personne ne travaillera pour réparer votre voiture, personne ne vous prendra en charge dans un hôpital puisque le travail a été aboli. Plus personne n’aura envie de conduire un bus 8 heures par jour. Plus personne ne voudra livrer un client pour ses commandes Amazon parce que c’est fatigant de livrer pour 2 euros le colis… Vous aurez des sous et ne pourrez rien en faire plus personne ne travaillant pour rendre possible les échanges, économiques ou non !
Le travail n’est pas juste une aliénation et la richesse n’est pas qu’un stock, elle doit aussi être un flux, et pour être un flux… il faut du travail. Le travail de tous et de chacun. Ce qui fait une société (et une économie) c’est la participation de tous, d’où la notion « d’inclusion ».
Que des gens souffrent par millions au travail est une évidence.
Que les choses puissent sembler injustes est aussi une évidence.
Pourtant, en France, l’Etat prélève 57 % du PIB.
Oui, 60 % de la richesse créée par les méchants riches est prise par l’Etat pour rendre les masses heureuses.
Le sont-elles ?
La réponse est non.
Bonheur, égalité, travail, richesses, sont des notions très complexes qui relèvent le plus souvent de la pensée magique et de la pensée émoticône.
On pense avec ses émotions et ses souffrances, pas avec sa raison.
Les inégalités sont souhaitables parce qu’elles sont le corolaire de la liberté !
C’est peut-être dérangeant mais c’est la stricte vérité philosophique.
L’égalité intégrale n’est pas souhaitable.
Celle en droit évidemment si.
Nous devons tous avoir les mêmes droits et les mêmes devoirs, être égaux devant la loi etc…
Mais l’égalité, c’est avant tout l’égalité des chances.
La possibilité de recevoir un enseignement de qualité, des soins pour tous quand on est malade, et des chances.
Après, la liberté est ce que chacun fera de ses chances.
Certains joueront au casino et se suicideront criblés de dettes de jeux ayant ruiné leur famille ce qui est arrivé à mon arrière-grand-père traumatisant pour des générations ma famille !
D’autres iront étudier à la Fac pour devenir de brillants chercheurs pas forcément riches d’argent mais de découvertes et d’avancées scientifiques.
Certains voyageront. D’autres resteront là où ils sont nés.
Ce sera la liberté de chacun que de choisir sa vie et son destin.
Vous ne pouvez pas avoir d’égalité parfaite dans un monde libre.
Alors que doit-on faire des riches ?
Simple.
Il faut les cultiver pour qu’ils soient de plus en plus nombreux, et surveiller qu’ils ne dépassent pas certains seuils ou qu’ils ne représentent pas un danger pour la démocratie.
Le problème n’est pas la richesse. Le problème c’est la corruption et l’abus de position dominante, le problème ce sont les monopoles.
Tout ceci doit se régler par la loi qui est appliquée par la justice.
Ne vous y trompez pas, il n’y a pas plus destructeur que les projets égalitaires de « lutte » contre les « riches » parce qu’il s’agit de projets totalitaires qui finissent inévitablement par retirer la liberté individuelle et transformer les sociétés en terribles goulags à ciel ouvert.
La liberté a un prix.
Un prix terrible.
  • Celui du poids de nos choix .

  • Celui des conséquences de nos actes.

  • Celui de nos renoncements.

  • Celui de nos paresses.

  • Celui de nos abandons.

  • Le prix de notre temps passé sur le canapé devant Netflix ou à frotter l’écran du smartphone.

  • Le prix de nos refus de travailler, de s’engager, de créer, de faire, d’avancer, de cultiver, de planter et de semer pour mieux, un jour récolter.

Il n’y a pas de richesse sans effort. Sans beaucoup d’efforts.
Prendre aux riches n’a jamais fonctionné et ne constitue en aucun cas une réponse aux souffrances des gens.
La vraie, la seule question que l’on doit se poser, ce n’est pas comment « abolir » les milliardaires, mais comment peut-on abolir la souffrance ?
Et là… à cette question de la souffrance, que pouvez-vous me répondre ? Qu’est-ce que les bonnes âmes de « gauche » répondent ?
Ce que je peux vous dire, c’est que c’est facile de donner un RSA à tous chaque mois faisant de l’argent une ressource renouvelable (chaque mois un nouveau RSA) , des bons pour les Restos du cœur. C’est « facile » de traiter la grande misère économique.
Mais comment traitez-vous les souffrances ?
  • Celles qui empêchent, celles qui bloquent, celles qui détruisent à petits ou à grands feux ?

  • Celles qui font faire les mauvais choix.

  • Celles qui tuent.

  • Qui tuent les vies et les envies ?

Par extension, le vrai sujet n’est pas la lutte contre les riches. Elle n’est même pas d’apprendre à tous à être riche, même si apprendre la création de valeur au plus grand nombre aurait un grand intérêt, non. La vraie question c’est comment lutte-t-on contre les souffrances pour permettre à tous d’être heureux ?
Tout le reste n’est qu’illusion et manipulations idéologiques pour vous vendre un totalitarisme et la réduction de votre liberté au nom de la justice sociale de l’égalité et de votre bien.
Le véritable humanisme ce n’est pas la lutte contre les riches, c’est la lutte contre les souffrances de tous.
La plus grave des pauvretés n’est pas matérielle, elle est psychique, psychologique, sentimentale, spirituelle.
Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.
Préparez-vous !
Charles SANNAT

https://insolentiae.com/abolir-les-milliardaires-lutter-contre-les-inegalites-les-aneries-doxfam-ledito-de-charles-sannat/


2°/Faillites d’entreprises en hausse de 50 % !
par Charles Sannat | 18 Jan 2023 | Entreprises,


Voilà.
Nous y sommes.
Bruno lumière le grand phare de Bercy et le timonier préposé à l’économie du pays, après avoir endetté notre nation pour plus de 600 milliards d’euros avec l’aval du grand vizir du Palais pour sauver quoi qu’il en coûte notre pays, est passé du quoi qu’il en coûte au quoi qu’il en coule… nos entreprises.
J’ai toujours dit qu’il fallait sauver toutes les entreprises des confinements Covid dont l’histoire jugera de la pertinence ou pas.
J’ai toujours dit également qu’il était complètement stupide de laisser nos entreprises mourir de la crise énergétique après les avoir sauvées pour 600 milliards car nous allons logiquement nous retrouver 600 milliards plus pauvres et avec des milliers d’entreprises en moins. Nous perdons donc sur tous les tableaux.
Stupide.
Absurde.
« Après l’accalmie liée à la pandémie et toutes les aides mises en place, le nombre de défaillances d’entreprises augmente de plus en plus vite. Selon Altares, les défaillances ont bondi de près de 50 % sur un an. Une hausse totalement inédite.
Toujours selon Altares, il y a eu plus de 12.250 défaillances d’entreprises au quatrième trimestre 2022. Au total, ce sont donc 42.500 défaillances qui ont été enregistrées sur l’ensemble de l’année. Cela représente un bond de 49 % sur un an, du jamais-vu ».
« Toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, et plus seulement les plus petites sont aujourd’hui rattrapées par les difficultés. Dans les PME de moins de 100 salariés, le nombre de défaillances a bondi de 78 % l’an dernier. Les grands groupes, eux non plus, ne sont plus épargnés avec une centaine de procédures. Dans ce contexte, le nombre d’emplois concernés a lui aussi bondi. Près de 143.000 emplois directs sont aujourd’hui menacés. C’est près de 50.000 de plus sur un an ».
Voilà la catastrophe annoncée, prévisible, évidente qui se matérialise sous vos yeux même pas surpris.
Capitalisme de la prédation contre capitalisme de la création.
78 % de hausse dans les PME de moins de 100 personnes qui sont les entreprises qui à la fois créent le plus d’emplois et sont aussi les plus fragiles et les plus précaires parce qu’ici nous ne sommes pas dans un capitalisme mondialisé et financier.
Non, nous sommes dans le capitalisme de la prédation mais dans celui de la création, et nos mamamouchis parce qu’ils sont les serviteurs volontaires ou involontaires du capitalisme de la prédation tuent et détruisent par leurs politiques économiques ahurissantes, ce capitalisme de la création et de proximité que nous devons défendre.
Charles SANNAT
Source BFMTV.com ici

https://insolentiae.com/faillites-dentreprises-en-hausse-de-50/


3°/Pénurie de carburant… ça recommence !
par Charles Sannat | 18 Jan 2023 | Pénuries


C’est encore la pénurie dans les stations services, et en Ile de France les stations vides commencent à augmenter.
Alors… comme à chaque fois les médias nous expliquent que ce sont les pleins de précaution qui créent la pénurie.
Cette analyse est totalement stupide.
Pourquoi ?
Parce qu’il n’y a pas de pénuries durables liées aux pleins par précaution si l’approvisionnement est régulier et suffisant.
Vous aurez une tension pendant quelques jours au pire, mais très rapidement cela rentrera dans l’ordre.
En revanche si l’approvisionnement ne se fait pas, alors les pleins par précaution ne font que rendre plus rapide la pénurie inéluctable.
Cela ennuie nos mamamouchis qui du coup ne peuvent plus cacher… la pénurie !
Car leur grand jeu c’est de nous expliquer que… c’est nous même qui créons la pénurie ou le méchant voisin qui va faire son plein plutôt que les politiques menées par ces mêmes mamamouchis mouchant.
C’est un peu comme Castex qui vous explique qu’il ne faut pas tomber malade pour ne pas charger les hôpitaux qu’il s’est chargé de vider et de réduire les capacités de traitement


Charles SANNAT

https://insolentiae.com/penurie-de-carburant-ca-recommence/

4°/ARGUS… les voitures d’occasion 30 % plus chères !
par Charles Sannat | 18 Jan 2023 | Grille article, Monnaie et Inflation


« Face à l’inflation généralisée, l’Argus a annoncé mardi 17 janvier une exceptionnelle révision à la hausse de ses cotes pour les voitures d’occasion, suivies par les professionnels de l’automobile.
Alors que l’offre de voitures neuves reste ralentie par des problèmes logistiques, « les prix de vente des voitures d’occasion ont augmenté d’environ 30 % en deux ans. Ce n’était jamais arrivé sur un laps de temps aussi court », explique dans un communiqué Olivier Flavier, vice-président Mobility France du groupe Adevinta, maison mère de L’Argus et propriétaire du Bon Coin.
« Comme nous avons constaté un écart qui devenait beaucoup trop fort entre les prix de vente des voitures d’occasion et nos cotes qui sont forcément plus basses, nous avons rectifié nos courbes de dépréciation pour s’assurer qu’elles collent plus au marché », a souligné Olivier Flavier. »
Les voitures d’occasion de plus en plus chères !
Quel sera le prix d’une bonne voiture thermique peu kilométrée dans 5 ans quand les constructeurs seront englués dans le tout électrique sans autonomie et aux pleins d’électricité hors de prix ?
Car, aujourd’hui, le plein d’électricité coûte aussi cher voir parfois plus cher qu’un plein de carburant !
Incroyable, mais vrai.
Nous allons donc assister à un marché auto très paradoxal.
Des voitures électriques dont le prix va commencer à baisser mais qui restent des véhicules peu pratiques, avec peu d’autonomie et très sensibles au poids emporté.
De l’autre des voitures thermiques en raréfaction avec des diesels interdits bientôt dans toutes les ZFE et des véhicules essence modernes qui vont voir leur valeur rapidement augmenter tandis que les voitures diesel vont s’effondrer.
Charles SANNAT
Source Boursorama.com ici

https://insolentiae.com/argus-les-voitures-doccasion-30-plus-cheres/


5°/La population en baisse même en Chine ! Il n’y a pas de surpopulation
par Charles Sannat | 18 Jan 2023 | Environnement


En Chine, la population a baissé en 2022 pour la première fois depuis 60 ans et l’Inde devrait ainsi devenir dès cette année le pays le plus peuplé du monde comme nous l’apprend officiellement l’AFP.
« Du jamais-vu depuis soixante ans. La Chine, pays le plus peuplé du monde, a vu sa population baisser cette année. Le pays est aujourd’hui peuplé de plus d’1,4 milliard de personnes aujourd’hui, soit un sixième des habitants de la planète. Mais le Bureau national des statistiques n’a enregistré « que » 9,56 millions de naissances en 2022 pour 10,41 millions de décès. Soit une baisse de la population de 850 000 personnes »
« Cette chute s’explique notamment parce que le coût de la vie a fortement augmenté en Chine, tout comme celui de l’éducation d’un enfant. Le niveau d’études plus élevé des femmes repousse également les grossesses. « Il y a aussi l’habitude désormais d’avoir des petites familles, en raison de la politique de l’enfant unique en vigueur pendant des décennies », estime la chercheuse Xiujian Peng, spécialiste de la démographie chinoise.
Cette chute s’annonce durable. La population chinoise pourrait décliner chaque année de 1,1 % en moyenne, selon une étude de l’Académie des sciences sociales de Shanghai. La Chine pourrait n’avoir « que » 587 millions d’habitants en 2 100, soit moins de la moitié qu’aujourd’hui, selon les projections les plus pessimistes. L’Inde devrait donc devenir dès cette année le pays le plus peuplé du monde ».
Il n’y a aucun problème de surpopulation…
Car partout, en réalité la population baisse.
En Italie, en Allemagne, donc en Europe et c’est encore pire l’Est, de la Russie à pays d’Europe Centrale.
La population baisse en Amérique du nord.
Elle n’explose plus autant en Afrique.
Elle diminue également en Asie.
La réalité c’est que des pays comme l’Allemagne et la France cachent leur déflation démographique par une immigration intensive destinée à maintenir le nombre d’habitants.
Pourtant, si l’on veut parler environnement et soutenabilité, il n’y a pas mieux que la réduction naturelle de la population qui est en train de se faire.
Moins il y a de « têtes de pipe » et moins il y a de consommation totale et donc plus l’empreinte environnementale d’un pays diminue.
On peut donc émettre l’hypothèse que l’immigration génère un bilan négatif en termes de CO²… hypothèse à prendre au second et troisième degré et volontairement insolente afin de pousser à la réflexion. Pas au rejet de l’autre.
Charles SANNAT
« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur http://www.insolentiae.com. »
Source France Info TV ici

https://insolentiae.com/la-population-en-baisse-meme-en-chine-il-ny-a-pas-de-surpopulation/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s