4991 – Nupes … Jean-Luc Mélenchon échoue à imposer un groupe unique à l’Assemblée Par Alexandre Rousset le 20 juin 2022 sur Les Échos

Miné par un score de la Nupes décevant et par la percée du RN, le leader des Insoumis propose que toutes les composantes de l’alliance ne forment qu’un seul groupe dans l’hémicycle afin de solidifier son statut de première opposition. Une idée rapidement balayée par les socialistes, les écologistes et les communistes.

  Jean-Luc Mélenchon souhaite discuter avec le patron des socialistes Olivier Faure (à gauche) et celui des écologistes Julien Bayou (à droite) pour former un groupe unique à l’Assemblée. (Isabelle Harsin/Sipa)

Par Alexandre Rousset – Publié le 20 juin 2022 à 16:09

Premières turbulences à la Nupes. Au lendemain du second tour des élections législatives qui ont porté l’alliance de gauche au rang de première opposition à l’Assemblée, son leader Jean-Luc Mélenchon a jeté un pavé dans la mare en proposant à ses partenaires de ne former qu’un seul groupe parlementaire. Une initiative très vite balayée par ces derniers.

« Dès lors qu’il y a un seul groupe, sans aucune discussion possible l’opposition s’appellerait Nupes », a estimé le leader de La France insoumise, qui dit « ne pas souhaiter donner le sentiment que nous amplifions la confusion par notre propre éparpillement ».

Contrer le RN

Jusqu’à présent, l’accord de l’alliance de gauche prévoyait que chaque formation (socialistes, écologistes, communistes et Insoumis) dispose de son propre groupe parlementaire, tout en prenant part à un intergroupe aux contours assez flous. Un fonctionnement qui satisfaisait chacun car avoir son propre groupe permet de conserver une certaine autonomie et une certaine capacité d’action dans l’hémicycle. Surtout, elle donne droit à des financements indispensables à la vie des partis.

Problème, avec 131 députés (selon le ministère de l’Intérieur), la Nupes n’a pas obtenu le résultat espéré, loin de là, lors de ces élections législatives.

Surtout, la percée spectaculaire et inattendue du Rassemblement national , qui a fait entrer 89 députés à l’Assemblée, menace l’alliance de gauche, dont l’intergroupe resterait supérieur en nombre mais pas le groupe Insoumis pris seul.

« C’est une proposition, pas une injonction. Ça n’empêche pas chaque partie d’avoir une délégation, comme au Parlement européen, qui s’auto-organise », a tempéré le leader des Insoumis, assurant qu’il « s’en remettra à ce que décideront les groupes ». Il a ainsi indiqué son intention d’en discuter avec le patron des socialistes, Olivier Faure, et celui des écologistes, Julien Bayou.

Un « non » unanime

Mais la levée de boucliers ne s’est pas fait attendre. « Il n’a jamais été question d’un groupe unique. Il y aura un groupe socialiste à l’Assemblée nationale », a déclaré Pierre Jouvet, porte-parole du PS. « Pas question de se fondre dans un groupe unique », a pour sa part réagi le porte-parole d’Europe Ecologie-Les Verts, Alain Coulombel. « Nous sommes favorables à un intergroupe mais pas un groupe commun », a souligné un cadre communiste.

Quelques minutes à peine après la sortie de Jean-Luc Mélenchon, c’était la députée socialiste Valérie Rabault, présidente sortante du groupe PS, qui faisait part de son refus : « La gauche est plurielle, elle est représentée dans sa diversité à l’Assemblée nationale. C’est une force au service du peuple français. Vouloir supprimer cette diversité est une erreur et je m’y oppose », a-t-elle tweeté.

Dès dimanche soir, le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, avait prévenu que les communistes resteraient très vigilants sur l’indépendance de leur propre groupe parlementaire « pour faire entendre notre différence, notre sensibilité et conserver notre liberté de vote ».


https://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/nupes-jean-luc-melenchon-echoue-a-imposer-un-groupe-unique-a-lassemblee-1414528#utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=nl_lec_18h&utm_content=20220620&xtor=EPR-5020-[20220620]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s