4639 – Rencontre avec le Premier ministre israélien Naftali Bennett – 22 octobre 2021 – 10h55

Vladimir Poutine a rencontré le Premier ministre de l’État d’Israël Naftali Bennett à la résidence Bocharov Ruchei à Sotchi.
22 octobre 2021 – 10h55

Début des pourparlers russo-israéliens

Président de la Russie Vladimir Poutine : Monsieur le Premier ministre,

Tout d’abord, je voudrais vous remercier d’avoir accepté mon invitation et d’être venu en Russie. Permettez-moi de vous féliciter une fois encore d’avoir accédé au poste de Premier ministre d’Israël. On pourrait dire que votre visite coïncide avec le 30e anniversaire de la reprise des relations diplomatiques.
Au cours de cette période, la Russie et Israël ont développé des relations uniques, dans une certaine mesure, et il y a de bonnes raisons à cela. Premièrement, l’Union soviétique, et ce pays en tant que successeur légal, se trouvaient, en effet, à l’origine de l’État d’Israël. Deuxièmement, Israël a ce qui est probablement la plus grande communauté russophone en dehors de la Russie, qui comprend de nombreux anciens combattants survivants de la Grande Guerre patriotique, et nous ressentons une chaleur particulière envers ces personnes.
Il faut dire que nos liens commerciaux et économiques se développent avec succès, même s’ils sont encore modestes en volume. Au cours des sept premiers mois de cette année, le commerce a augmenté de 50 % malgré toutes les restrictions liées à la pandémie. Et c’est un élément très important. Il y a aussi des domaines intéressants – nous en avons discuté avec l’ancien gouvernement israélien – comme les branches de haute technologie de l’économie.
Bien entendu, il serait très intéressant et utile pour moi d’échanger avec vous des informations sur la situation dans la région. Comme vous le savez peut-être, nous déployons des efforts pour restaurer et renforcer l’État syrien. Il y a des problèmes à cet égard, et ils sont nombreux. Mais il existe également des points de contact et des opportunités de coopération, notamment lorsqu’il s’agit de questions liées à la lutte contre le terrorisme.
En général, nous avons de nombreux problèmes dont nous pouvons et devons discuter. J’ai bon espoir qu’en dépit des batailles politiques internes – et elles sont inévitables pour tout État – votre gouvernement poursuivra une politique de continuité en ce qui concerne les relations russo-israéliennes. Nous avons développé des relations suffisamment commerciales et de confiance avec le gouvernement précédent.
En tout état de cause, nous sommes heureux de voir le chef du gouvernement israélien en Russie. Bienvenue!

Premier ministre d’Israël Naftali Bennett (retraduit): Merci beaucoup pour l’accueil chaleureux, Monsieur le Président.
Les relations avec la Russie – ces jours-ci, nous célébrons symboliquement le 30e anniversaire de leur reprise – sont des relations très particulières pour Israël à la fois en raison de notre passé commun – mais aussi en raison de notre présent et de notre avenir. Nous nous souvenons très bien du passé, des efforts immenses déployés par le peuple russe et l’Armée rouge pour remporter la victoire sur l’Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce fut peut-être le moment le plus critique de l’histoire du monde entier et, bien sûr, celle du peuple juif.
Il est de notre responsabilité de transmettre aux générations futures le sentiment de gratitude que nous avons envers la Russie à travers le dialogue que nous menons, et à travers les documents historiques, et même à travers les monuments que nous construisons.
Par exemple, le monument au soldat russe à Netanya et le monument aux victimes et survivants du siège de Leningrad à Jérusalem sont deux monuments où vous, Monsieur le Président, avez participé à leurs cérémonies d’inauguration alors que vous étiez en Israël.
En tant que personne qui a accordé beaucoup d’attention à l’étude de l’histoire, je ne peux qu’apprécier la contribution et les efforts considérables du peuple russe et le prix énorme qu’il a payé pour la victoire.

Monsieur le Président, je voudrais vous dire que nous terminons la mise en œuvre d’un grand projet – un nouveau musée commémorant les soldats juifs qui ont combattu avec les armées alliées pendant la Seconde Guerre mondiale, principalement, bien sûr, l’Armée rouge qui avait un demi- millions de soldats juifs et 200 000 ont péri sur les fronts. Ce sera un grand musée et il portera le nom de feu le président Chaim Herzog, père de l’actuel président sortant Isaac Herzog. Je serais heureux de vous donner des détails sur le musée lors de notre conversation.
Je serais heureux d’échanger avec vous sur de nombreux sujets liés à notre coopération actuelle et au développement de notre coopération économique, scientifique et culturelle.
Nous, en Israël, avons un million d’« ambassadeurs » russophones. Ils apportent une énorme contribution à l’État d’Israël, ils exercent une grande influence sur mon pays par la culture qu’ils ont apportée, par leur mentalité et leur culture du travail, ainsi que par leurs réalisations.
Je voudrais vous raconter une histoire qui s’est produite plus tôt cette semaine. Je rendais visite à un soldat blessé dans un hôpital. Sa mère est une Israélienne russophone. Il s’agissait de sa deuxième blessure grave au cours de cette année. J’ai dit : « Je suis Premier ministre d’Israël, je suis impatient de vous aider. Que puis-je faire pour vous?’ Il a répondu : « Tout ce que je veux, c’est être de retour dès que possible dans mon unité de combat. »
Nous discuterons en détail, j’en suis sûr, Monsieur le Président, de notre coopération économique. Comme vous l’avez dit à juste titre, nous avons beaucoup de potentiel et nous sommes en mesure de stimuler activement notre commerce.

Nous discuterons certainement de la situation en Syrie et des efforts en cours pour arrêter le programme nucléaire iranien.
Je voudrais dire pour conclure que tout notre dialogue et toutes nos relations reposent sur un lien très profond entre nos pays et nos peuples.
Monsieur le Président, vous avez passé 20 ans, voire plus, à consolider les liens entre nos pays et vous les avez portés à ce niveau. Je voudrais vous dire au nom de notre pays et de tout notre peuple que nous voyons en vous un très cher et véritable ami de l’État d’Israël et du peuple juif.
(En russe) Spasibo.
Géographie

http://en.kremlin.ru/events/president/news/66978