4091 – Chine – Conférences de presse du 10, 11 et 12 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

Conférence de presse du 10 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

CHINE PH 1 Conférence de presse du 10 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

Sur l’invitation de Nguyen Xuan Phuc, Premier Ministre du Viet Nam, pays qui assume la présidence tournante de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN),
le Premier Ministre du Conseil des Affaires d’État Li Keqiang participera, par liaison vidéo, à la 23e Réunion des dirigeants Chine-ASEAN (10+1), à la 23e Réunion des dirigeants ASEAN-Chine-Japon-République de Corée (10+3), au 15e Sommet de l’Asie de l’Est, à la 4e Réunion des dirigeants du partenariat économique régional global (RCEP) et au Sommet des Affaires et des Investissements de l’ASEAN (ABIS) du 12 au 15 novembre.

1

Reuters : L’autorité sanitaire du Brésil a suspendu lundi les essais cliniques d’un vaccin anti-COVID-19 de Sinovac Biotech au Brésil après un incident grave chez un volontaire. Actuellement, on ne connaît pas encore si l’incident est directement lié au vaccin. Quels sont les commentaires du Ministère des Affaires étrangères là-dessus ?

https://fr.hespress.com/wp-content/uploads/2020/11/Sinovac-coronavac--e1605004657166-650x366.png

Le laboratoire chinois Sinovac Biotech a tenu à rassurer quant à la disponibilité et la fiabilité de son vaccin contre le covid-19
Wang Wenbin : Nous avons noté la réponse de Sinovac Biotech aux reportages concernés. Selon l’évaluation de l’Institut Butantan, partenaire brésilien de Sinovac Biotech, l’incident n’a pas de lien avec le vaccin. Sinovac Biotech continuera à maintenir des échanges avec le Brésil en la matière.

2

Bloomberg : Récemment, les États-Unis ont annoncé des sanctions contre quatre autres officiels chinois sous prétexte de la Loi sur la sécurité nationale à Hong Kong. Quels sont vos commentaires à ce sujet ?

Eagle-vs-Dragon_3320469

Wang Wenbin : Les actes concernés des États-Unis constituent une ingérence flagrante dans les affaires de Hong Kong, une intervention grossière dans les affaires intérieures de la Chine, et une grave violation du droit international et des normes fondamentales régissant les relations internationales. La Chine s’y oppose fermement et les condamne fortement.

La Chine est un État de droit, et la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong, une société de droit.

Les lois y doivent être observées et toute infraction y sera punie. Lorsque la sécurité nationale dans la RAS de Hong Kong est confrontée à des menaces réelles et est gravement sabotée, et que le gouvernement de la RAS n’arrive pas, à lui seul, à légiférer sur la sauvegarde de la sécurité nationale,…
. le gouvernement central chinois a élaboré et amélioré, au niveau national, un système juridique et des mécanismes d’application pour la défense de la sécurité nationale dans la RAS de Hong Kong, dans l’objectif de punir les criminels menaçant gravement la sécurité nationale qui sont les minoritaires, et de protéger les habitants de Hong Kong respectueux des lois qui sont les majoritaires.
Le gouvernement central chinois soutient fermement les départements et les personnels concernés du gouvernement de la RAS dans l’exercice de leurs fonctions selon la loi.
Hong Kong fait partie de la Chine et ses affaires relèvent purement des affaires intérieures de la Chine. Aucune force extérieure n’a le droit de s’y immiscer. La Chine exhorte les États-Unis à cesser immédiatement de s’ingérer dans les affaires de Hong Kong, à retirer sans tarder les prétendues sanctions et à s’abstenir d’aller plus loin sur la voie erronée.

CHINE PH 2 Conférence de presse du 10 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin
3

CCTV : Vous venez d’annoncer des nouvelles sur la participation du Premier Ministre Li Keqiang à la série de réunions des dirigeants sur la coopération en Asie de l’Est. Comment la Chine voit-elle la coopération actuelle en Asie de l’Est ? Quelles sont ses attentes pour la série de réunions ?

Premier Ministre Li Keqiang Premier Ministre Li Keqiang

Wang Wenbin : Depuis l’apparition de l’épidémie de COVID-19, les pays de la région, dont la Chine et les pays de l’ASEAN, ont agi de concert et se sont entraidés.
Ils ont travaillé en coopération pour la prévention et le contrôle de l’épidémie et pour la santé publique. Ils ont renforcé l’interconnexion de manière ordonnée, accéléré la reprise des activités et de la production et approfondi la coopération pragmatique dans divers domaines à pas assurés.

Depuis cette année, les échanges commerciaux et les investissements entre la Chine et l’ASEAN ont enregistré une croissance à contre-courant, l’ASEAN est devenue le plus grand partenaire commercial de la Chine, et les investissements chinois dans les pays de l’ASEAN ont augmenté de 76,6% au cours des trois premiers trimestres.

Les relations entre la Chine et les pays de la région ont une base plus profonde, un lien plus étroit et des perspectives plus prometteuses. En même temps, nous devons nous rendre compte du fait que l’épidémie continue de se propager à l’échelle mondiale, que l’économie mondiale fait face à plus de facteurs incertains, et qu’il y a une montée du protectionnisme et de l’unilatéralisme.

La coopération en Asie de l’Est est donc confrontée à des défis.

Dans ce contexte, la Chine espère que la série de réunions des dirigeants se focalisera sur deux grands thèmes, à savoir la lutte solidaire contre l’épidémie et la recherche commune du développement, en vue de préserver ensemble la prospérité et la stabilité en Asie de l’Est.
Premièrement, il faut renforcer la solidarité et la coopération, consolider davantage les acquis en matière de lutte antiépidémique dans la région, approfondir la coopération en termes de vaccins, de technologies et d’expérience de diagnostic et de traitement, promouvoir les actions synergiques de la prévention et du contrôle de l’épidémie dans la région et améliorer les capacités des pays pour relever les défis de la santé publique.
Deuxièmement, il faut encourager la reprise post-épidémique, renforcer la coopération dans l’interconnexion, favoriser la coopération dans des domaines tels que l’économie numérique et les villes intelligentes, mettre en place un réseau de « voies rapides » et de « corridors verts » dans la région, et maintenir l’ouverture et la bonne circulation des chaînes industrielles et d’approvisionnement dans le but de réaliser un développement socioéconomique durable post-épidémique dans la région.
Troisièmement, il faut poursuivre le multilatéralisme, préserver le système commercial multilatéral centré sur l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), signer l’accord du Partenariat économique régional global (RCPC) comme prévu, faire avancer l’intégration économique régionale et la mondialisation économique pour construire une économie mondiale ouverte.

Cette année marque le 10e anniversaire de la création de la zone de libre-échange Chine-ASEAN.

les pays de l'ASEAN

La Chine est prête à travailler avec les pays de l’ASEAN pour bien mettre en œuvre le protocole sur la mise à niveau de la zone de libre-échange Chine-ASEAN et à approfondir et élargir davantage la coopération économique, commerciale et d’investissement.
Quatrièmement, il faut renforcer la position centrale de l’ASEAN, sauvegarder l’architecture de coopération régionale centrée sur l’ASEAN, rester inébranlablement concentré sur l’Asie de l’Est et sur l’Asie-Pacifique, gérer adéquatement les dossiers brûlants et sensibles régionaux par le dialogue et les consultations, et défendre fermement l’équité et la justice internationales en vue de créer un environnement favorable à la paix, à la stabilité, au développement et à la prospérité de la région.

4

Reuters : Un navire de commerce transportant du charbon australien est bloqué depuis juin dernier au Port de Jingtang dans la province du Hebei. La Fédération internationale des ouvriers du transport a récemment publié une déclaration exprimant sa profonde préoccupation de la situation des personnes à bord. Le Ministère des Affaires étrangères pourrait-il le confirmer ? Quels sont vos commentaires à ce sujet ?

index

Le port de Jingtang (京 唐 港) est un port maritime international artificiel en eau profonde sur la côte de la municipalité de Tangshan, Hebei, dans le nord de la Chine. [1] Il fait partie du complexe portuaire de Tangshan, qui comprend les ports de Jingtang, Caofedian et Fengnan. Ensemble, ils constituent le 9e plus grand port de Chine. Le port de Jingtang est séparément mais considéré avec Caofedian et Fengnan comme le port de Tangshan à des fins statistiques. [2] Le port de Tangshan est l’un des ports à la croissance la plus rapide au monde et compte parmi les dix plus grands ports de Chine. [3] cf/https://en.wikipedia.org/wiki/Port_of_Jingtang

Wang Wenbin : À ce que je sache, la Chine a fixé des règles claires pour la prévention et le contrôle de l’épidémie dans les ports et l’obligation de quarantaine des personnes à bord. Elle accorde toujours des facilités à l’équipage concerné tant que c’est permis par les règles. Je vous propose de vous informer auprès des autorités compétentes chinoises ou du gouvernement local concerné pour plus de détails.

CHINE PH 3 Conférence de presse du 10 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

Photo

5

Beijing Youth Daily : Selon des reportages, lors d’une conférence de presse du 9 novembre, le Premier Ministre canadien Justin Trudeau a accusé la Chine d’avoir détenu de façon arbitraire des citoyens canadiens, déclarant que la « diplomatie coercitive » était inutile. Quels sont les commentaires de la Chine là-dessus ?

justin-trudeau-canada Premier Ministre canadien Justin Trudeau

Wang Wenbin : La Chine a maintes fois exprimé sa position sur les cas liés aux citoyens canadiens concernés. Je tiens à souligner que la Chine ne doit pas être accusée de mener une « diplomatie coercitive ».
Les citoyens canadiens concernés, soupçonnés d’avoir mis en danger la sécurité nationale de la Chine, ont été arrêtés et poursuivis par les autorités judiciaires chinoises conformément à la loi, tandis que Meng Wanzhou, sans avoir violé aucune loi canadienne, a été détenue sans raison par le Canada depuis plus de 700 jours.

Meng Wanzhou,

Meng Wanzhou,
Les faits sont de plus en plus nombreux pour montrer que les services d’application de la loi des États-Unis et du Canada ont abusé du processus et ont illégalement interrogé Meng Wanzhou. En plus, le Canada a refusé de divulguer au public les preuves essentielles de ce cas, ce qui a pleinement révélé que l’affaire Meng Wanzhou était fondamentalement une affaire politique.

Ce sont les agissements de la partie canadienne dans l’affaire Meng Wanzhou qui constituent une vraie « détention arbitraire ».

Nous exhortons encore une fois le Canada à regarder en face les causes profondes du problème. La dissimulation des faits et la manipulation de masse ne permettront pas de résoudre le problème.

************************

Avant de terminer, j’ai une annonce à faire : demain matin, le 11 novembre, le Ministère des Affaires étrangères organisera à Lanting un briefing pour les médias chinois et étrangers.
Le Vice-Ministre des Affaires étrangères Luo Zhaohui et le Ministre assistant du Commerce Li Chenggang présenteront des informations sur la participation du Premier Ministre Li Keqiang à la série de réunions des dirigeants sur la coopération en Asie de l’Est.
Tous les amis journalistes seront les bienvenus à y participer activement. Veuillez suivre les avis sur le site Web du Centre de presse internationale (IPC) pour les horaires et programmes détaillés.

PhotoCHINE PH 4 Conférence de presse du 10 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1831944.shtml

CHINE 3 b-une-quarantaine-de

Conférence de presse du 11 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

CHINE PH 5 Conférence de presse du 11 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

6

CNR : La 3e Exposition internationale d’importation de la Chine (CIIE) s’est clôturée hier. Dans l’actuel contexte particulier marqué par la propagation continue de la COVID-19, cette édition de la CIIE a vu une participation active des entreprises de divers pays du monde, avec des accords conclus pour des intentions d’achats d’une valeur de 72,62 milliards de dollars, soit une augmentation de 2,1% par rapport à l’année dernière. La 3e CIIE a remis un bilan brillant. Quels sont vos commentaires sur ce sujet ?

BHaaAEA

Wang Wenbin : Dans le contexte particulier de cette année où l’épidémie de COVID-19 a porté un coup dur au développement de tous les pays ainsi qu’à l’économie mondiale, cette édition de la CIIE a remporté des résultats de coopération économique et commerciale plus fructueux que les deux éditions précédentes, et a ainsi réalisé son objectif d’amélioration continue.

La CIIE a envoyé un signal clair que la Chine poursuivait résolument l’élargissement de l’ouverture pour réaliser la coopération gagnant-gagnant.

Depuis le début de cette année, la Chine a mis en application la loi sur les investissements étrangers et des règlements en la matière, et raccourci la liste négative pour les investissements étrangers dont les restrictions passent désormais de 40 à 33.

W020201105711744936646

On compte maintenant 21 zones pilotes de libre-échange contre 18 auparavant. Le plan global de la construction du Port de libre-échange de Hainan et le plan de l’élargissement de la réforme et de l’ouverture à Shenzhen ont été successivement publiés et sont entrés en vigueur. Lors de la cérémonie d’ouverture de cette édition de la CIIE, le Président Xi Jinping a annoncé une série de mesures importantes en faveur de l’élargissement de l’ouverture telles que la publication de la liste négative du commerce transfrontalier des services et la réduction du catalogue des technologies interdites ou soumises à des restrictions à l’importation. Cela démontre que la Chine s’ouvrira chaque jour davantage.

La CIIE a également transmis la ferme confiance de divers pays du monde pour renforcer la coopération et promouvoir la reprise économique mondiale.

Cette fois-ci, les diverses parties ont surmonté les difficultés pour participer activement à la CIIE, et montré des intentions de coopération toujours aussi chaleureuses. Des centaines d’entreprises se sont déjà inscrites et ont signé des contrats pour la quatrième CIIE, ce qui démontre pleinement leurs prévisions positives pour le développement de l’économie chinoise et la relance de l’économie mondiale. Nous sommes convaincus que tant que tous les pays s’en tiennent à la bonne direction d’ouverture et de coopération, nous serons certainement en mesure de surmonter les effets de l’épidémie dans les plus brefs délais et de remettre l’économie mondiale sur la bonne voie dans la période post-COVID-19.

7

O Globo : En ce qui concerne la décision de suspendre les essais cliniques du vaccin contre la COVID-19 de Sinovac Biotech par le Brésil, si l’incident concerné n’a pas de lien avec les essais du vaccin comme le dit Sinovac Biotech, selon vous, quelle en est la vraie raison ?

https://fr.hespress.com/wp-content/uploads/2020/11/Sinovac-coronavac--e1605004657166-650x366.png

Wang Wenbin : Nous avons remarqué que le responsable de l’Institut Butantan, partenaire brésilien de Sinovac Biotech, avait dit, le 10 novembre, heure locale, que cet incident n’avait aucun lien avec les essais. Les départements compétents brésiliens mènent une enquête en la matière. Sinovac Biotech continuera à maintenir des échanges là-dessus avec la partie brésilienne. J’espère que vous ne tirerez pas de conclusion en hâte avant de bien connaître les informations.

PhotoCHINE PH 6 Conférence de presse du 11 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

8

AFP : Le représentant chinois au Sommet des dirigeants du G20 a-t-il déjà été décidé ? Quand la Chine donnera-t-elle un discours virtuel ?
Wang Wenbin : Actuellement, la pandémie et les multiples défis socioéconomiques demeurant sévères, la communauté internationale attend davantage de voir le G20 jouer un rôle leader. Dans les préparatifs du sommet, la Chine soutient les efforts visant à vaincre l’épidémie par la coopération et à faire progresser la reprise de l’économie mondiale, afin de créer des résultats pragmatiques, d’envoyer un signal positif à l’extérieur en matière de soutien au multilatéralisme et de préservation de la solidarité et de la coopération, et de construire ensemble une communauté de santé pour tous et une communauté d’avenir partagé pour l’humanité.
Veuillez continuer à nous suivre pour les informations concrètes que nous publierons en temps opportun.

9

Bloomberg : Une dizaine de membres qui se disent pro-démocratie du Conseil législatif de Hong Kong organiseront une conférence de presse plus tard dans la journée pour annoncer leur démission collective. C’est leur réponse à la décision adoptée par le Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale (APN) de Chine sur la question de la qualification des membres du Conseil législatif de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong. Quels sont les commentaires de la Chine à ce sujet ?
LUOHUI~1  Luo Huining le nouveau directeur du Bureau de liaison du gouvernement populaire central dans la Région administrative spéciale de Hong Kong, serre la main de la cheffe exécutive de Hong Kong Carrie Lam Cheng Yuet-ngor, au siège du gouvernement jeudi. [INFORMATION SERVICES DEPARTMENT]

Wang Wenbin : Le Bureau des Affaires de Hong Kong et de Macao du Conseil des Affaires d’État et le Bureau de Liaison du gouvernement populaire central dans la RAS de Hong Kong ont publié des déclarations à cet égard.
Le Comité permanent de l’APN a pris la décision sur la qualification des membres du Conseil législatif de la RAS de Hong Kong en vertu de la Constitution, de la Loi fondamentale de la RAS de Hong Kong et de la Loi sur la sécurité nationale à Hong Kong.
Cette décision est indispensable pour maintenir et améliorer le système d’« un pays, deux systèmes », et mettre en œuvre la Loi fondamentale de la RAS de Hong Kong et la Loi sur la sécurité nationale à Hong Kong. Elle est également nécessaire pour faire respecter la loi à Hong Kong et y défendre l’ordre constitutionnel. C’est une décision justifiée et légitime qui a été prise conformément à la Constitution et à la loi. Nous soutenons fermement le gouvernement de la RAS de Hong Kong dans l’exercice de ses fonctions selon la loi et la décision du Comité permanent de l’APN.
La décision pertinente du Comité permanent de l’APN vise les membres du Conseil législatif qui ne remplissent pas les conditions et exigences légales, à savoir
« soutenir la Loi fondamentale de la RAS de Hong Kong de la République populaire de Chine » et « prêter serment d’allégeance à la RAS de Hong Kong de la République populaire de Chine ».
Ceux qui transgressent la loi doivent assumer les responsabilités juridiques, tel est un principe de base de toute société de droit.
Je tiens à souligner que Hong Kong est une RAS de la Chine, et que la qualification des membres du Conseil législatif de la RAS de Hong Kong relève purement des affaires intérieures de la Chine. Aucun pays étranger n’a le droit de faire des remarques irresponsables là-dessus ou d’interférer.

PhotoCHINE PH 7 Conférence de presse du 11 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

10

Kyodo News : Le Comité permanent de l’APN de Chine a décidé il y a quelques mois que l’actuel Conseil législatif de la RAS de Hong Kong continuerait à exercer ses fonctions. Mais aujourd’hui, il s’est ravisé et a pris la décision sur la qualification des membres du Conseil législatif de la RAS de Hong Kong. Quelles en sont les raisons ?
Depuis 2011, le siège du conseil législatif se trouve au parc Tamar, à Admiralty3. Le complexe du conseil législatif dispose d'une partie haute (bureaux des membres du conseil ;;;  Depuis 2011, le siège du conseil législatif se trouve au parc Tamar, à Admiralty3. Le complexe du conseil législatif dispose d’une partie haute (bureaux des membres du conseil et du personnel du secrétariat) et d’une partie basse (bâtiment du conseil, salles de conférence dont celles de la chambre elle-même, bibliothèque, installations éducatives)  cf/https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_l%C3%A9gislatif_de_Hong_Kong

Wang Wenbin : Tout d’abord, j’ai déjà exprimé la position chinoise sur l’examen et l’adoption par le Comité permanent de l’APN de Chine de la décision sur la qualification des membres du Conseil législatif de la RAS de Hong Kong.
Votre opinion montre que vous n’avez pas correctement compris l’esprit de cette décision du Comité permanent de l’APN de Chine. C’est donc une incompréhension.

11

Financial Times : Le Royaume-Uni publiera demain un nouveau Projet de loi sur la sécurité nationale et l’investissement, qui renforcera le contrôle des rachats d’actifs du pays par les investissements étrangers. Le Royaume-Uni va également créer un nouvel organisme gouvernemental visant à examiner les investissements étrangers dans les domaines sensibles. Avant, un certain nombre d’agences de sécurité du Royaume-Uni ont déjà exprimé leurs préoccupations envers les investissements chinois dans les infrastructures britanniques clés. Quelle est la réponse de la Chine à ce projet de loi ? Y a-t-il des inquiétudes sur l’impact possible du projet de loi sur les relations entre la Chine et le Royaume-Uni ?
Wang Wenbin : Le gouvernement chinois demande toujours aux entreprises chinoises d’observer les principes du marché et les règles internationales, et de mener la coopération économique avec l’étranger sur la base de respect des lois et des règlements. En même temps, nous espérons que des pays concernés pourront offrir un environnement d’affaires ouvert, équitable, impartial et non discriminatoire aux entreprises chinoises pour leurs investissements et développement.

PhotoCHINE PH 8 Conférence de presse du 11 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

12

Reuters : Le « Vice-Ministre de l’Économie » de Taiwan conduira une délégation aux États-Unis pour le « Dialogue du partenariat de prospérité économique Taiwan-États-Unis » prévu le 20 novembre avec le Sous-Secrétaire d’État américain Keith Krach. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

a5a02a3099a2a3927d67a529d34498bc

Wang Wenbin : La Chine s’oppose depuis toujours et résolument aux échanges officiels entre les États-Unis et Taiwan. Nous exhortons les États-Unis à observer scrupuleusement le principe d’une seule Chine et les dispositions énoncées dans les trois communiqués conjoints sino-américains, à cesser tous échanges et contacts officiels avec Taiwan sous toutes leurs formes, à arrêter de hisser les relations substantielles avec Taiwan, à gérer prudemment et adéquatement les questions liées à Taiwan, et à s’abstenir d’envoyer des signaux erronés aux forces sécessionnistes visant à l’« indépendance de Taiwan », afin de ne pas porter gravement atteinte aux relations sino-américaines et à la paix et à la stabilité dans le détroit de Taiwan. Tous tentatives et agissements visant à se faire gros en s’appuyant sur des puissances étrangères et à saboter les relations entre les deux rives du détroit seront voués à l’échec.

13

RCI : Selon des reportages, récemment, le Conseil constitutionnel de Côte d’Ivoire a annoncé les résultats définitifs de l’élection présidentielle, selon lesquels le Président sortant Alassane Ouattara a remporté l’élection avec 94,27% des suffrages exprimés. Quels sont les commentaires de la Chine à ce sujet ?

https://s.rfi.fr/media/display/2bce9e2c-d5f6-11ea-8ca2-005056a964fe/w:1280/p:16x9/000_1n90lkouattara_0.webp  Président Alassane Ouattara

Wang Wenbin : La Chine présente ses félicitations au Président Alassane Ouattara pour sa réélection. Les relations d’amitié entre la Chine et la Côte d’Ivoire se développent dans d’heureuses conditions ces dernières années. Nous entendons renforcer la coopération avec la Côte d’Ivoire dans divers domaines et faire progresser les relations bilatérales pour qu’elles puissent obtenir sans cesse de nouvelles réalisations.

PhotoCHINE PH 9 Conférence de presse du 11 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

14

TASS : Le 9 novembre, le Président russe Vladimir Poutine, le Président azerbaïdjanais Ilham Aliyev et le Premier Ministre arménien Nikol Pashinyan ont signé une déclaration commune annonçant un cessez-le-feu total dans le Haut-Karabakh. Selon ce document, des forces russes de maintien de la paix seront déployées dans la région. Quels sont les commentaires de la Chine à ce sujet ?
Ilham Aliev – Nikol Pachinian – Vladimir Poutine
Wang Wenbin : La Chine a remarqué les reportages concernés. Un règlement adéquat du dossier du « Haut-Karabakh » est dans l’intérêt de toutes les parties, y compris l’Azerbaïdjan et l’Arménie. Nous espérons que les parties concernées mettront en œuvre le consensus sur le cessez-le-feu, éviteront une nouvelle escalade de la situation et résoudront les différends concernés par le dialogue politique.
La Chine est prête à travailler avec la Russie et d’autres membres de la communauté internationale pour jouer un rôle constructif dans la préservation de la paix et de la stabilité régionales.

15

Reuters : Quand le prochain tour des négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis se tiendra-t-il ? La Chine a-t-elle pris contact avec l’équipe de Joe Biden en la matière ?
Wang Wenbin : J’ai déjà explicité la position de la Chine sur les questions concernées. Nous suivons également les réactions des différentes parties aux États-Unis et ailleurs au résultat de l’élection présidentielle.

16

Financial Times : En réponse à la demande de l’administration Trump de vendre ses activités aux États-Unis, ByteDance a présenté au Comité pour l’investissement étranger aux États-Unis (CFIUS) une nouvelle proposition, laquelle inclut la possibilité de céder entièrement TikTok aux investisseurs américains, et de les laisser examiner le contenu. Cette proposition est-elle acceptable pour la Chine ?

3988d45f-7bbb-4068-a580-247303ad171e

Wang Wenbin : Nous avons explicité à plusieurs reprises la position de principe de la Chine sur cette question.
Nous nous sommes toujours opposés à l’abus par les États-Unis du concept de sécurité nationale et du pouvoir de l’État pour réprimer de manière déraisonnable les entreprises étrangères.
Nous avons remarqué que peu avant, un juge américain, lorsqu’il s’est prononcé contre l’interdiction de TikTok par le Département du Commerce des États-Unis, avait écrit :
« toute la description de l’administration américaine sur la menace que représente l’application TikTok pour la sécurité nationale est hypothétique ».

Nous espérons que les États-Unis respecteront réellement les principes de l’économie du marché et de la concurrence loyale, se conformeront aux règles économiques et commerciales internationales et fourniront un environnement d’affaires ouvert, équitable, impartial et non discriminatoire à toutes les entreprises étrangères pour leurs investissements et développement aux États-Unis.

PhotoCHINE PH 10 Conférence de presse du 11 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1832218.shtml

CHINE 3 b-une-quarantaine-de

Conférence de presse du 12 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

PhotoCHINE PH 11 Conférence de presse du 12 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

17

CCTV : La China a publié des informations sur la participation du Président Xi Jinping au 12e Sommet des BRICS, à la 27e Réunion informelle des dirigeants de l’APEC, et au 15e Sommet des dirigeants du G20. Pourriez-vous présenter les attentes de la Chine à l’égard des trois sommets ?

index

Wang Wenbin : Actuellement, la COVID-19 continue à sévir à l’échelle mondiale, la santé et la sécurité des peuples des différents pays sont confrontées à de graves menaces, et l’économie mondiale est en proie à une profonde récession.
La montée de l’unilatéralisme, du protectionnisme et des actes d’intimidation s’ajoutent aux mouvements allant à contre-courant de la mondialisation économique, ce qui a aggravé les risques et l’incertitude dans l’économie mondiale.

Face à ces défis sans précédent, la communauté internationale accorde une grande importance au 12e Sommet des BRICS, à la 27e Réunion informelle des dirigeants de l’APEC et au 15e Sommet des dirigeants du G20, qui se tiendront prochainement.

https://i0.wp.com/reseauinternational.net/wp-content/uploads/2013/11/brics-carte.jpg?ssl=1

Les B.R.I.C.S.

Les BRICS sont un mécanisme de coopération de portée mondiale entre les pays émergents et les pays en développement.

APEC

L’APEC est un mécanisme de coopération économique important de l’Asie-Pacifique.

carte-G20

Le G20, quant à lui, est un forum principal de coopération économique internationale et une plateforme cruciale pour la réponse à des crises mondiales et l’amélioration de la gouvernance économique mondiale.

Dans le contexte actuel, la tenue des trois sommets jouera un rôle d’orientation clé dans le renforcement de la coopération mondiale contre l’épidémie, la promotion de la reprise de l’économie mondiale, l’amélioration de la gouvernance économique mondiale et la stimulation de la coopération économique régionale.
La Chine est un partisan ferme, un participant actif et un contributeur important pour le mécanisme de coopération des BRICS, la coopération économique en Asie-Pacifique et la coopération au sein du G20.

La participation du Président Xi Jinping à ces sommets reflète pleinement la grande importance que la Chine y attache et à la gouvernance économique mondiale.

XI JINPING 2020

Le Président Xi donnera des discours importants lors de ces trois réunions pour élucider de manière globale l’idéal de la Chine et avancer des propositions pour renforcer la coopération. La Chine entend travailler avec les différentes parties pour favoriser le succès de ces événements.

18

AFP : Après la disqualification de quatre membres de l’opposition du Conseil législatif de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong, les États-Unis ont averti qu’ils continueraient à imposer des sanctions à la Chine. D’autres pays dont le Royaume-Uni et l’Allemagne ont également critiqué la décision de la partie chinoise. Quelle est la réponse du Ministère des Affaires étrangères là-dessus ?

Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale (APN) de Chine. Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale (APN) de Chine.

Wang Wenbin : Un petit nombre de pays ont lancé des accusations arbitraires contre la décision concernée prise par le Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale (APN) de Chine.
Premièrement, ils n’en ont pas le droit.
Deuxièmement, leurs accusations sont injustifiées.
Troisièmement, cela n’aboutira à rien.
Hong Kong est une RAS de la Chine, et la question de qualification des membres du Conseil législatif de la RAS de Hong Kong relève des affaires intérieures de la Chine. Aucun pays étranger n’a le droit d’y faire des remarques irresponsables et d’y intervenir de manière arbitraire.
La décision concernée du Comité permanent de l’APN de la Chine est un impératif pour maintenir et améliorer le principe d’« un pays, deux systèmes », et pour mettre en œuvre les stipulations pertinentes de la Loi fondamentale de la RAS de Hong Kong et celles de la Loi sur la sécurité nationale à Hong Kong.

Cette décision est également une nécessité pour préserver la gouvernance de Hong Kong en vertu de la loi et l’ordre constitutionnel de la RAS.

Elle est dans l’intérêt fondamental de l’ensemble du peuple chinois, dont les compatriotes de Hong Kong, propice à la sauvegarde de la souveraineté, de la sécurité et des intérêts de développement du pays, et favorable au maintien de la stabilité, au développement et à la prospérité à long terme de Hong Kong.
Nous soutenons fermement le gouvernement de la RAS de Hong Kong dans l’exercice de ses fonctions conformément à la loi et selon la décision du Comité permanent de l’APN.

C’est une pratique internationale générale que les agents publics prêtent serment d’allégeance au système national. Aux États-Unis, les membres du Congrès doivent prêter serment d’allégeance à la Constitution des États-Unis; au Royaume-Uni, quiconque refuse de prêter serment d’allégeance à la Reine britannique ne pourra siéger au Parlement.

Pro-democracy Lawmakers Ousted From Hk Parliament After Ruling From Beijing
HONG KONG, CHINA – NOVEMBER 11: Les législateurs pro-démocratie se donnent la main lors d’une conférence de presse au bâtiment du Conseil législatif le 11 novembre 2020 à Hong Kong, Chine. Le gouvernement de Hong Kong a retiré quatre législateurs pro-démocratie du conseil législatif de la ville après que la Chine a adopté une décision autorisant la disqualification de législateurs jugés antipatriotiques, une décision qui pourrait entraîner une démission massive du camp pro-démocratie. (Photo par Anthony Kwan )

Il est naturel et nécessaire que les membres du Conseil législatif, en tant qu’agents publics de la RAS de Hong Kong, respectent sincèrement la Loi fondamentale de la RAS de Hong Kong de la République populaire de Chine, et prêtent serment d’allégeance à la RAS de Hong Kong.

Aucun pays ne fermera les yeux sur la violation du serment et la haute trahison des agents publics, y compris les membres du Conseil législatif. Les accusations sans fondement contre la Chine par certains politiciens occidentaux révèlent pleinement leurs pratiques de « deux poids deux mesures ».
Nous exhortons les personnes concernées à observer scrupuleusement le droit international et les normes fondamentales régissant les relations internationales, et à arrêter de s’ingérer, sous quelque forme que ce soit, dans les affaires intérieures chinoises, dont les affaires de Hong Kong.
Toute tentative visant à faire pression à la Chine, et à porter atteinte à sa souveraineté, à sa sécurité et à ses intérêts de développement est vouée à l’échec.

PhotoCHINE PH 12 Conférence de presse du 12 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

19

Nippon TV : Ce matin, le Premier Ministre japonais Yoshihide Suga a eu un entretien téléphonique avec le Président élu américain Joe Biden, lors duquel ils ont mentionné que l’article 5 du Traité de coopération mutuelle et de sécurité entre les États-Unis et le Japon s’appliquait à. Quels sont les commentaires de la Chine à ce sujet ?
le Premier Ministre japonais Yoshihide Suga  le Premier Ministre japonais Yoshihide Suga

chine8253392333325309975_2_1400_1280

Wang Wenbin : L’île Diaoyu et ses îlots affiliés font partie intégrante du territoire chinois. Produit de la guerre froide, le Traité de coopération mutuelle et de sécurité entre les États-Unis et le Japon ne doit pas nuire aux intérêts des tiers, et encore moins compromettre la paix et la stabilité régionales.

20

Shenzhen TV : Selon des reportages, le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo continue à attaquer de manière effrénée la Chine et le Parti communiste chinois (PCC) dans son discours donné à l’Institut Ronald Reagan le 10 novembre. Quels sont les commentaires de la Chine là-dessus ?
Wang Wenbin : Pompeo ne cesse de fabriquer des mensonges politiques pour discréditer et attaquer la Chine, ce qui a pleinement dévoilé ses préjugés idéologiques ancrés et sa nature de politicien qui ne recherche que des intérêts égoïstes. Face aux propos absurdes de Pompeo, la Chine a maintes fois exposé sa position solennelle. Je tiens à souligner que l’histoire est juste et que tout acte et parole visant à provoquer la confrontation et la division et à susciter le retour à l’époque de la guerre froide est impopulaire. Le mensonge, la falsification et la calomnie n’empêchent pas le progrès de l’histoire, et feront perdre toute crédibilité à Pompeo et à ses semblables.

21

Yonhap News : Selon des reportages, la Chine a suspendu les vols charters de Samsung Electronics à destination de la Chine. Pourquoi la Chine a-t-elle pris cette décision ? Est-ce que cela affectera le fonctionnement de la « voie rapide » entre la Chine et la République de Corée ?

XL_Airways_Samsung

Wang Wenbin : Je ne suis pas au courant de ce que vous avez mentionné. Veuillez vous informer auprès des autorités compétentes. Ce que je peux vous dire, c’est que la Chine et la République de Corée entretiennent de bonnes communications et coordinations dans la coopération contre l’épidémie de COVID-19.

22

Reuters : l’État de Victoria de l’Australie a affirmé qu’à cause des insectes ravageurs détectés dans les bois australiens, la Chine avait interdit l’importation de bois en provenance d’Australie. Certaines personnes en Australie supposent que dans le contexte actuel où les relations sino-australiennes se dégradent et que la Chine limite l’importation en provenance d’Australie, il ne semble pas fortuit que la Chine ait détecté des insectes ravageurs dans les bois importés de l’Australie. Quels sont les commentaires de la Chine à ce sujet ?

australie

Wang Wenbin : En raison des organismes de quarantaine détectés dans des grumes importées depuis l’Australie, les autorités chinoises compétentes ont suspendu à partir du 31 octobre 2020 l’importation de grumes de l’État de Queensland de l’Australie.
Mais récemment, les douanes chinoises ont détecté des organismes de quarantaine dans des grumes importées depuis l’État de Victoria de l’Australie.
Une fois entrés en Chine, ces organismes nuisibles menaceront sérieusement la production agricole et forestière et la sécurité écologique de la Chine.
Afin de prévenir à la source les risques d’épidémie végétale, l’Administration générale des Douanes de Chine a décidé, conformément aux lois et réglementations chinoises ainsi qu’aux normes internationales en la matière, de suspendre l’importation de grumes de l’État de Victoria de l’Australie à partir du 11 novembre 2020.
L’Administration générale des Douanes a informé les services compétents de l’Australie de la situation susmentionnée et a demandé à l’Australie d’améliorer le système de gestion de la quarantaine végétale pour les grumes exportées vers la Chine.
Les mesures susdites prises par l’Administration générale des Douanes sont des précautions normales pour la sécurité biologique. Il s’agit d’un acte scientifique et raisonnable qui se conforme aux lois et réglementations chinoises pertinentes ainsi qu’aux pratiques internationales courantes.
Je tiens également à vous signaler que les autorités chinoises compétentes ont adopté des mesures concernées sur les importations en respectant les lois et réglementations chinoises et les pratiques internationales courantes, ainsi qu’en assumant leurs responsabilités envers les industries et les consommateurs chinois.

Dans le même temps, je voudrais souligner à nouveau qu’une relation saine et régulière entre la Chine et l’Australie est dans l’intérêt fondamental des deux peuples.

Le respect mutuel est la base et la garantie d’une coopération pragmatique entre les pays. Nous espérons que l’Australie honorera ses paroles, contribuera davantage à la confiance mutuelle et la coopération entre la Chine et l’Australie, valorisera l’esprit du partenariat stratégique global sino-australien, et créera concrètement de bonnes conditions et une atmosphère propice à la coopération pragmatique entre les deux pays dans divers domaines.

PhotoCHINE PH 13 Conférence de presse du 12 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

23

Bloomberg : Vous venez de dire que l’Australie devait contribuer davantage à améliorer les relations bilatérales et que celles-ci devaient se baser sur le respect mutuel. Quelles sont les actions que la Chine attend de la part de l’Australie pour améliorer les relations bilatérales ?
Wang Wenbin : La position de la Chine sur le développement des relations sino-australiennes est constante et claire.
La raison pour laquelle les relations sino-australiennes sont dans une situation difficile est bien claire.
Depuis un certain temps, l’Australie a violé de façon flagrante les normes fondamentales régissant les relations internationales, a répété à maintes reprises des actes et paroles erronés sur les questions touchant aux intérêts vitaux de la Chine dont celles liées à Hong Kong, au Xinjiang et à Taiwan, et s’est grossièrement ingérée dans les affaires intérieures de la Chine.
En l’absence de toute preuve, certains individus en Australie ont calomnié et accusé la Chine des prétendues « ingérence et infiltration » en Australie, et ont politisé et stigmatisé les échanges et coopération normaux entre les deux pays en y imposant des restrictions injustifiées.

Ces pratiques ont gravement nui à la confiance mutuelle entre les deux pays, empoisonné l’ambiance des relations bilatérales et contraint le bon élan de la coopération pragmatique Chine-Australie.

Le nœud doit être dénoué par celui qui l’a fait. Pour faire sortir les relations sino-australiennes de la situation difficile, la clé est que l’Australie doit regarder en face les causes des difficultés des relations bilatérales, traiter la Chine et son développement de manière objective et rationnelle, gérer les relations bilatérales en observant scrupuleusement les principes de respect mutuel et de traitement d’égal à égal, et contribuer davantage à renforcer la confiance mutuelle et à encourager la coopération pragmatique entre les deux pays.

24

CCTV : Selon des reportages, l’Agence nationale brésilienne de surveillance de la santé (Anvisa) a publié une déclaration le 11 novembre, disant qu’après avoir évalué les statistiques fournies par l’Institut Butantan, elle estimait qu’il y avait des raisons suffisantes pour approuver la reprise dans la journée de l’essai clinique du vaccin anti-COVID-19 de la société chinoise Sinovac Biotech. Quels sont les commentaires de la Chine là-dessus ?

anvisa-1024x683

Wang Wenbin : Nous avons remarqué la déclaration du département concerné du Brésil, ainsi que la réponse de Sinovac Biotech. Nous sommes très heureux de voir la reprise de l’essai clinique de phase III du vaccin contre la COVID-19.
La Chine attache une grande importance à la sécurité et à l’efficacité dans la mise au point des vaccins, et respecte strictement les normes internationales et les lois et règlements concernés.
Les entreprises chinoises s’efforcent de faire avancer la recherche et le développement des vaccins en se basant strictement sur les lois scientifiques et en se conforment scrupuleusement aux exigences de la surveillance.

Quatre vaccins chinois sont entrés dans la phase III de l’essai clinique dans plusieurs pays, et ont montré, pour le moment, une bonne sécurité. Les différents pays ont hautement salué la recherche et le développement des vaccins chinois.

Quatre vaccins chinois

La Chine et le Brésil ont mené une bonne coopération dans la lutte antiépidémique. Nous sommes convaincus que cette coopération contribuera activement à la victoire sur l’épidémie des peuples chinois et brésilien ainsi que de tous les autres peuples du monde entier.

PhotoCHINE PH 14 Conférence de presse du 12 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1832658.shtml

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s