4086 – Chine – Conférences de presse du 2, 3, 4 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

 

CHINE PHOTO 5

Conférence de presse du 2 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

N°1 Conférence de presse du 2 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

1

CCTV :Des experts internationaux de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont tenu avec leurs confrères chinois la première vidéoconférence dédiée aux échanges sur la traçabilité de la COVID-19. Pouvez-vous le confirmer et présenter brièvement la conférence ?

hqdefault

Wang Wenbin : Le 30 octobre, comme convenu entre les deux parties, le groupe d’experts chinois et le groupe d’experts internationaux de l’OMS ont tenu une vidéoconférence sur la traçabilité du virus de la COVID-19.
Les experts chinois ont présenté les progrès de leur travail pour la traçabilité environnementale et moléculaire, et celle parmi les populations et les animaux, ainsi que dans les voies de transmission comme la chaîne du froid. Le groupe d’experts internationaux a remercié les scientifiques chinois pour leur travail considérable et remarquable sur la traçabilité du virus et a présenté la situation de la recherche scientifique mondiale en la matière. Les deux parties sont convenues de poursuivre les échanges sur les recherches scientifiques dans la traçabilité et de promouvoir sans relâche ce travail. Le Directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus et le Directeur exécutif chargé du Programme de l’OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire Michael Joseph Ryan ont brièvement participé à la réunion, affirmant que l’OMS soutiendrait de tous ses efforts la coopération mondiale en matière de recherche scientifique sur la traçabilité de la COVID-19 afin de mieux prévenir l’épidémie et d’y répondre.
La Chine continuera de participer activement à la recherche scientifique mondiale sur la traçabilité du virus et les voies de transmission, et travaillera avec la communauté internationale pour contribuer à la coopération internationale en vue de la traçabilité de l’épidémie et à la réponse coopérative à l’épidémie. Au fur et à mesure que le processus de traçabilité progresse, il pourrait impliquer plus de pays et de régions. Nous espérons également que tous les pays concernés adopteront, comme la Chine, une attitude positive dans leur coopération avec l’OMS.

2

Beijing Daily : Selon des reportages, le 30 octobre, un juge du tribunal de district de Pennsylvanie aux États-Unis a ordonné de suspendre l’interdiction de TikTok du Département du Commerce des États-Unis qui entrera en vigueur le 12 novembre. Quels sont les commentaires de la Chine à ce sujet ?

8197eac_FW1_USA-TIKTOK-VOTE_0722_11

Wang Wenbin : J’ai remarqué les reportages concernés. La Chine s’oppose toujours aux pratiques d’intimidation des États-Unis qui consistent à abuser du concept de sécurité nationale et du pouvoir de l’État pour réprimer de manière déraisonnable les entreprises étrangères. Nous avons également constaté que le juge avait écrit : toute la description de l’administration (américaine) sur la menace que représente l’application TikTok pour la sécurité nationale est hypothétique. Nous espérons que les États-Unis respecteront effectivement les principes de l’économie de marché et de la concurrence loyale, observeront les normes économiques et commerciales internationales et offriront un environnement d’affaires ouvert, équitable, juste et non discriminatoire aux entreprises de tous les pays pour leurs investissements et opérations aux États-Unis.

N°2 Conférence de presse du 2 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

3

Agence de presse Xinhua : Suite à l’annonce du Président Xi Jinping selon laquelle la Chine s’efforcera d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2060, le Japon et la République de Corée ont aussi successivement annoncé leurs objectifs de l’atteinte de la neutralité carbone.
Patricia Espinosa – la Secrétaire exécutive du Secrétariat de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) a salué ces engagements le 30 octobre, estimant que la Chine, le Japon et la République de Corée avaient fait preuve de leadership dans la relance des efforts mondiaux de lutte contre le changement climatique et avaient apporté une contribution significative à la promotion de la réalisation des objectifs de l’Accord de Paris par la communauté internationale, et que cela aiderait à encourager davantage de pays à agir avec des mesures plus audacieuses. Quels sont les commentaires de la Chine là-dessus ?

maxresdefault

Wang Wenbin : Comme le proverbe le dit, « seul on va vite, ensemble on va loin ». La partie chinoise se félicite des annonces successives faites par les pays concernés sur leurs objectifs de neutralité carbone et salue le rôle important du Secrétariat de la CCNUCC, sous la direction de Mme Espinosa, dans l’avancement de la gouvernance climatique multilatérale depuis de nombreuses années.
Cette année marque le cinquième anniversaire de la conclusion de l’Accord de Paris. La communauté internationale fait preuve de solidarité et unit les forces pour augmenter réellement l’ambition des actions contre le changement climatique et relever le défi commun par l’intelligence collective et les efforts concertés.
La cinquième session plénière du 19e Comité central du Parti communiste chinois (PCC) qui vient de s’achever a examiné et adopté les Propositions du Comité central du PCC pour l’élaboration du 14e Plan quinquennal (2021-2025) pour le développement économique et social national et les Objectifs à long terme à l’horizon 2035.
La session plénière a fixé les objectifs à long terme de la réalisation – pour l’essentiel de la modernisation socialiste en 2035, plus précisément, la généralisation des modes de vie et de production vertes, la diminution dans la stabilité des émissions après le pic, l’amélioration fondamentale de l’environnement écologique et la réalisation, pour l’essentiel, des objectifs de la construction d’une belle Chine.
La détermination de la Chine pour lutter contre le changement climatique est ferme, sa volonté d’en promouvoir la coopération est sincère, et ses actions de la mise en œuvre sont solides. Elle s’efforcera comme par le passé de contribuer davantage à la lutte mondiale contre le changement climatique. En même temps, nous avons un esprit ouvert pour accueillir plus de pays dans des actions visant à protéger notre foyer commun qu’est la Terre.

4

Reuters : La demande de prolongation de visa des journalistes chinois aux États-Unis sera expirée au début novembre. Si la demande est expirée et que les visas ne sont pas renouvelés, comment la Chine y répondra-t-elle ? Prendra-t-elle des contre-mesures sur les journalistes américains en Chine ?

visausa

Wang Wenbin : Pour autant que je sache, une partie des journalistes chinois ont été informés la semaine dernière de l’approbation par les États-Unis de leur demande de prolongation de visa, dont la période valide est du 4 août au 4 novembre. Autrement dit, ces visas ne sont valides que pour moins d’une semaine, et pour certains, seulement trois jours. Les journalistes ont été obligés de formuler immédiatement une nouvelle demande de prolongation de visa. De plus, jusqu’à présent, certains journalistes chinois n’ont toujours pas reçu une réponse claire des États-Unis, qui leur ont voire interdit de travailler en attendant la réponse à leur demande de renouvellement de visa. Cela a plongé le travail et la vie des journalistes chinois aux États-Unis dans une énorme incertitude.
En ce qui concerne ce qui s’est passé dans le domaine médiatique entre la Chine et les États-Unis, les tenants et les aboutissants sont parfaitement clairs. La Chine a clairement présenté aux États-Unis sa position, ses préoccupations et ses demandes par le canal diplomatique bilatéral.
Dans le respect du principe de « mot pour mot – action pour action » – la Chine adoptera toutes les mesures nécessaires pour défendre les droits et intérêts légitimes et légaux des journalistes chinois. Nous exhortons une fois de plus les États-Unis à abandonner leur illusion, et à faire cesser les persécutions et répressions politiques contre les journalistes chinois. Sinon, la Chine prendra sûrement et résolument des mesures réciproques. Ne prétendez pas que vous n’avez pas été avertis

N°3 Conférence de presse du 2 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

5

CCTV : Un tremblement de terre de magnitude 6,9 a frappé la mer Égée le 30 octobre, causant 76 morts et 962 blessés en Turquie, et 2 morts et une dizaine de blessés en Grèce. Quels sont les commentaires de la Chine à ce sujet ? Y a-t-il des citoyens chinois morts ou blessés dans le séisme ?

image  images

Wang Wenbin : La Chine suit de près les informations du tremblement de terre en mer Égée qui a causé de nombreux morts et blessés. Nous exprimons nos profondes condoléances aux victimes et adressons nos cordiales sympathies à leurs familles et aux blessés.
Les Ambassades de Chine en Turquie et en Grèce ont immédiatement activé le mécanisme d’urgence pour contacter les parties concernées afin de vérifier leur situation. Jusqu’à présent, aucune victime et aucun blessé de nationalité chinoise n’a été signalé. Notre Ministère et les Ambassades de Chine en Turquie et en Grèce continueront à suivre de près la situation de séisme et à fournir des assistances nécessaires à temps aux citoyens chinois.

6

Bloomberg : Selon Bloomberg, l’Australie a fait savoir que des douaniers chinois traînaient sur les importations de fruits de mer australiens. L’Australie a réussi à combattre la pandémie de COVID-19, en particulier en Australie-Occidentale, le plus grand État exportateur de  langouste.
Ma première question : pourquoi seuls les fruits de mer australiens sont-ils victimes de retards au dédouanement ?
Ma deuxième question : il y a deux autres reportages, l’un du South China Morning Post disant que la Chine envisagerait de restreindre les importations de sucre, de minerai de cuivre et de concentré de cuivre australiens cette semaine, et l’autre de Reuters affirmant que la Chine avait rejeté la demande de l’Australie de supprimer le droit de douane supplémentaire sur l’orge australienne.
Ces questions sont toutes liées au report et à l’interdiction des importations de produits australiens. Avec tant d’exemples, il est difficile de ne pas prendre cela comme une forme de représailles. Quels sont les commentaires de la Chine sur les trois informations susmentionnées, en particulier sur la question des fruits de mer ?

breve42088-0

Wang Wenbin : En ce qui concerne la première question, les douanes chinoises prennent des mesures d’inspection sanitaire et de quarantaine des fruits de mer importés conformément à la loi des ports d’importations, et les laisseront passer s’ils répondent aux normes concernées. C’est non seulement une obligation pour se conformer aux lois et règlements concernés du pays, mais aussi une nécessité pour assurer la sécurité sanitaire des produits alimentaires importés aux consommateurs chinois.
Quant à la deuxième question, la Chine s’attache toujours au développement des relations de coopération d’amitié avec les autres pays sur la base du respect mutuel, de l’égalité et des avantages réciproques. Nous sommes depuis toujours d’avis qu’une relation saine et stable entre la Chine et l’Australie est dans l’intérêt fondamental des deux peuples. En même temps, le respect mutuel est la base et la garantie de la coopération pragmatique entre les pays. Nous espérons que l’Australie déploiera davantage d’efforts pour favoriser la confiance mutuelle et la coopération avec la Chine, et faire valoir l’esprit de partenariat stratégique global Chine-Australie, de manière à remettre les relations Chine-Australie sur la bonne voie le plus rapidement possible.

7

Phoenix TV : Selon un logiciel de suivi des vols, après la visite au Viet Nam du Secrétaire d’État américain Mike Pompeo, son avion a traversé l’espace aérien de la Chine pour voler vers le Japon. Selon des analyses, il est fort possible que l’itinéraire ait été approuvé par la Chine, et une telle interaction entre la Chine et les États-Unis est un signal positif sur fond de tensions dans les relations bilatérales. Quels sont les commentaires du Ministère des Affaires étrangères à ce sujet ?
Wang Wenbin : La Chine examine et autorise le survol des avions étrangers de son espace aérien selon la loi et les règlements concernés.

N°4 Conférence de presse du 2 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

8

Shenzhen TV : Le Département d’État américain vient de lancer une page Internet dédiée aux droits de l’homme en Chine, accusant la Chine de ne pas respecter les droits de l’homme dans les questions liées au Xinjiang, au Tibet, à Hong Kong, à la liberté de religion et dans d’autres domaines. Quelle est la réaction de la Chine là-dessus ?
hqdefault                           C’est un retrait de plus dans la longue liste des désengagements américains. Washington a annoncé, mardi 19 juin 2018, qu’il claquait la porte du Conseil des droits de l’homme (CDH), un organe onusien basé à Genève, alors que son mandat y courait en principe jusqu’en 2019.

Wang Wenbin : S’agissant de l’évaluation et de la discussion des questions des droits de l’homme, il faut avoir des connaissances globales et objectives sur la situation des droits de l’homme d’un pays ou d’une région.
Respectueux du rôle central du peuple pour les droits de l’homme, le gouvernement chinois a réalisé des percées historiques dans son développement en mettant les 1,4 milliard de Chinois, autrefois pauvres, à l’abri des besoins élémentaires, puis leur assurant une vie de moyenne aisance.
L’espérance de vie moyenne du peuple chinois est passée de 35 ans à 77 ans. Plus de 700 millions de personnes sont désormais sorties de la pauvreté. Nous avons aussi construit les plus grands systèmes du monde en termes d’éducation, de protection sociale, de soins médicaux et de démocratie aux échelons de base. Les libertés d’expression, de religion et de croyance des citoyens ainsi que le droit des minorités ethniques à la participation à la gestion des affaires d’État sont protégés conformément à la loi. Le gouvernement chinois accorde la priorité à la vie, et a adopté les mesures de prévention et de contrôle de l’épidémie les plus strictes et les plus rigoureuses pour protéger de tous ses efforts la vie, les valeurs et la dignité de l’homme, et a ainsi obtenu des succès stratégiques majeurs contre le virus.
Récemment, la Chine a été élue pour la cinquième fois – membre du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, ce qui a pleinement reflété la haute approbation de la communauté internationale du développement et des progrès de la cause des droits de l’homme en Chine ainsi que de la participation active de la Chine à la gouvernance mondiale des droits de l’homme.
Les États-Unis, aveugles devant ces faits fondamentaux et leur propre violation extravagante des droits de l’homme, diffament et déshonorent la situation des droits de l’homme en Chine. La Chine s’y oppose fermement. Les scandales concernant la discrimination raciale, les brutalités policières et les maltraitances de prisonniers se succèdent les uns aux autres aux États-Unis, qui ont aussi intimidé et sanctionné arbitrairement les autres pays et déclenché des guerres, causant des centaines de milliers de morts et de blessés parmi les civils innocents, des millions de réfugiés déplacés, et la pénurie d’alimentations et de médicaments des dizaines de millions de personnes.
Les États-Unis agissent contrairement à leurs mots, ce qui a pleinement révélé leur ingérence dans les affaires intérieures d’autrui sous prétexte de la protection des droits de l’homme. En ce qui concerne les droits de l’homme, il faut que les États-Unis réfléchissent sérieusement sur eux-mêmes, et remédient effectivement à leurs nombreux problèmes sur les droits de l’homme. Ils n’ont ni la qualification ni le pouvoir d’agir comme un donneur de leçon en matière de droits de l’homme, et ne doivent pas se permettre de fabriquer des virus politiques et de diffuser de fausses informations.

9

Reuters : Ma question concerne aussi le commerce avec l’Australie. Selon des reportages, la Chine a interdit l’importation des grumes de l’État du Queensland de l’Australie. Pouvez-vous le confirmer ?

carte

Wang Wenbin : Depuis le début de cette année, les douanes chinoises ont détecté à plusieurs reprises des insectes ravageurs vivants comme longicornes et buprestes dans des grumes importées d’Australie. Une fois entrés en Chine, ces insectes nuisibles menaceront sérieusement la production forestière et la sécurité écologique de la Chine.
Conformément aux lois et règlements nationaux en matière de quarantaine, la Chine a traité les bois concernés avec des pesticides. Dans le même temps, en vertu des normes internationales, la Chine a informé l’Australie de cette non-conformité et lui a demandé d’enquêter sur les raisons et de prendre des mesures afin d’en prévenir la répétition. Nous espérons que l’Australie prendra des mesures concrètes et efficaces, renforcera la quarantaine des exportations, et assurera la conformité des grumes exportées aux exigences de quarantaine de la Chine.

10

Après la conférence, un journaliste a posé la question : Le 30 octobre, le Secrétaire d’État adjoint américain David Stilwell a prononcé un discours, lançant des accusations sans fondement contre le PCC et le travail du Front uni. Quelle est la réponse de la Chine là-dessus ?

USA le Secrétaire d'État adjoint américain David Stilwell

le Secrétaire d’État adjoint américain David Stilwell
Wang Wenbin : Le discours du Secrétaire d’État adjoint américain David Stilwell est plein de déformation et de diffamation contre le PCC et le travail du Front uni. Il s’agit de mensonges politiques purs et simples.
Le PCC s’engage à servir le peuple de tout cœur et à tout faire pour les masses, et souhaite s’appuyer sur elles en toutes circonstances. Il a dirigé le peuple chinois pour obtenir des réalisations brillantes dans la révolution et la construction du pays, recevant le soutien sans réserve de l’immense majorité de la population chinoise. Toute tentative visant à semer la discorde entre le PCC et le peuple chinois, qui sont étroitement liés l’un à l’autre, est vouée à l’échec.
Le principe fondamental du Front uni sous la direction du PCC est de promouvoir l’unité et la coopération entre le PCC et les autres partis politiques et tous les milieux, ethnies, organisations et personnalités. Il vise à promouvoir plus de consensus dans tous les domaines, à coordonner les relations de différentes parties, et à nouer une amitié profonde avec plus d’amis de différents horizons, pour que toutes les personnes puissent fédérer leurs volonté et efforts en vue de la prospérité et de la puissance du pays, de l’harmonie de la société et du bonheur du peuple.
La Chine préconise depuis toujours le respect de l’inclusivité et de l’enrichissement mutuel entre les différentes civilisations du monde, et travaille à promouvoir l’entente harmonieuse, la coopération gagnant-gagnant et le développement pacifique de tous les pays du monde. Solidaires avec les ressortissants chinois à l’étranger et les étudiants chinois à l’étranger, nous valorisons pleinement leur rôle de pont reliant la Chine et le reste du monde, afin d’encourager les échanges humains et culturels normaux au niveau populaire et le développement de relations amicales entre la Chine et les autres pays du monde. La Chine n’a rien à cacher ni à se reprocher.
La Chine poursuit depuis tout le temps la politique étrangère de paix, d’indépendance et d’autonomie et la voie de développement pacifique. Elle ne cherche jamais l’hégémonie ni l’expansion. C’est ainsi que la Chine a de nombreux amis dans les quatre coins du monde. Elle ne doit en aucun cas être accusée d’« infiltration et menace pour l’étranger ». La communauté internationale le voit bien clair.
Récemment, des officiels américains ont crié de toutes leurs forces pour calomnier et discréditer la Chine. Leur intention est de détourner l’attention et de rejeter les responsabilités sur autrui. Néanmoins, les mensonges ne deviendront jamais la vérité quoique répétés mille fois. Nous exhortons ces personnes de la partie américaine à cesser de diffuser leurs diffamations contre la Chine, et à mettre fin à leur jeu méprisable et inefficace, car leurs mensonges ne tromperont plus personne dans le monde.

https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1829332.shtml

CHINE PHOTO 4
Conférence de presse du 3 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

2020/11/03

N°5 Conférence de presse du 3 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

11

The Daily Telegraph : Des hommes politiques népalais ont dit que des soldats chinois avaient annexé cinq zones frontalières avec le Népal de plus de 150 hectares au total, par des moyens tels que le détournement de rivière pour en occuper le lit. Quels sont les commentaires du Ministère des Affaires étrangères à ce sujet ?

NEPAL 2

Wang Wenbin : Vous parlez du reportage de The Daily Telegraph ?

11′

The Daily Telegraph : Oui.
Wang Wenbin : Je tiens à indiquer que le reportage concerné est purement une rumeur sans fondement.

11 »

The Daily Telegraph : Pourriez-vous fournir des preuves pour expliquer la raison pour laquelle vous dites que c’est purement une rumeur ?

NEPAL 3

Wang Wenbin : Les rédacteurs concernés doivent d’abord expliquer les fondements d’un tel reportage.

11 »’

The Daily Telegraph : Nous avons des fondements. Nous avons parlé avec des hommes politiques népalais concernés, et espérons que la partie chinoise pourra y répondre. La Chine peut-elle fournir des preuves si elle pense que c’est une rumeur sans fondement ?
Wang Wenbin : Je vous conseille de vérifier les faits dans un esprit responsable avant de publier de tels reportages. Ce que je peux vous dire, c’est que le reportage susmentionné est totalement une rumeur

N°6 Conférence de presse du 3 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

11 » »

The Daily Telegraph : Nous nous sommes renseignés auprès de l’Ambassade de Chine au Népal, sans avoir reçu de réponse. Nous espérons avoir la réponse du Ministère.

NEPAL 4

Wang Wenbin : Ici, je peux vous donner une réponse précise : le reportage concerné est purement une rumeur sans fondement.

12

CCTV : Nous avons remarqué que la Chine et l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) ont toujours maintenu des échanges étroits depuis l’apparition de l’épidémie de COVID-19. Le Forum de Jakarta sur les relations Chine-ASEAN vient de tenir son troisième événement de cette année, et la 17e Exposition Chine-ASEAN et le Sommet d’affaires et d’investissement Chine-ASEAN se tiendront à la fin de ce mois à Nanning, Guangxi. Comment voyez-vous les perspectives de la coopération Chine-ASEAN ?

anase-association-des-nations-de-l-asie-du-sud-est-conception-boules-cercle-d-et-drapeaux-membre-carte-avec-un-blanc-isolé-fond-158118219

asean_sipa 2020

Wang Wenbin : La Chine et l’ASEAN sont des voisines amicales liées par des montagnes et des rivières. L’épidémie de COVID-19 n’a pas pu empêcher les échanges et la coopération entre la Chine et l’ASEAN, qui ont d’ailleurs vu leurs relations se développer encore davantage.
Le Président Xi Jinping a eu des entretiens téléphoniques avec beaucoup de Chefs d’État de l’ASEAN.

Réunion spéciale des ministres des Affaires étrangères ASEAN - Chine sur le COVID-19, le 20 février 2020 à Vientiane. Photo Pham Kiên-VNA-CVN

Les deux parties ont également tenu la Réunion extraordinaire des Ministres des Affaires étrangères Chine-ASEAN sur la COVID-19, pour guider conjointement la coopération régionale antiépidémique. La Chine a ouvert des « voies rapides » pour la mobilité humaine et des « corridors verts » pour le transport de biens avec de nombreux pays de l’ASEAN, afin d’accélérer la reprise du travail et de la production, de faire progresser régulièrement la construction de qualité de « la Ceinture et la Route », et d’injecter un élan à la stabilisation de chaînes industrielle et d’approvisionnement et à la promotion de la relance économique dans la région.
Depuis le début de cette année, la coopération économique et commerciale entre la Chine et l’ASEAN s’est renforcée en dépit des difficultés.
Au cours des trois premiers trimestres, le volume du commerce entre elles a atteint 481,8 milliards de dollars, soit un septième du volume total du commerce extérieur de la Chine sur la même période. Les investissements directs de la Chine dans les pays de l’ASEAN ont atteint 10,7 milliards de dollars, affichant une hausse de 76,6% en glissement annuel. Cela démontre pleinement la forte résilience et l’énorme potentiel de la coopération entre les deux parties.

https://lepetitjournal.com/sites/default/files/styles/main_article/public/2020-07/WechatIMG2.jpeg?itok=Twt3LXBN

Dans la matinée du 29 juillet 2020, le Bureau de l’Exposition internationale des importations de Chine et le Département du commerce de la région autonome hui du Ningxia ont organisé conjointement la 3ème Roadshow de l’investissement de la China International Import Expo (CIIE) à Yinchuan.CF/ https://lepetitjournal.com/CIIE-2020-chine-actu-business-Shanghai

L’Exposition internationale d’importation de la Chine (CIIE), l’Exposition Chine-ASEAN et le Sommet d’affaires et d’investissement Chine-ASEAN, qui se tiendront prochainement, offriront de nouvelles opportunités pour approfondir la coopération Chine-ASEAN.
La Chine travaillera avec les pays de l’ASEAN pour promouvoir activement les échanges et la coopération dans la période post-COVID-19. Profitant de l’occasion du 30e anniversaire des relations de dialogue Chine-ASEAN l’année prochaine, nous œuvrerons pour améliorer la qualité des relations entre les deux parties et les porter à un nouveau niveau. Nous continuerons également de soutenir fermement le rôle central de l’ASEAN dans la coopération régionale et d’injecter un nouvel élan à la stabilité et à la prospérité en Asie de l’Est

N°7 Conférence de presse du 3 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

13

Reuters : Selon Australian Financial Review, plusieurs importateurs chinois de produits australiens ont reçu l’ordre de suspendre leurs importations de charbon, de vin et de sucre australiens. Pourriez-vous le confirmer ? Pourquoi la Chine a-t-elle suspendu les importations de ces marchandises ?
Wang Wenbin : Hier, j’ai déjà répondu à une question similaire. Je tiens à souligner ici que les mesures d’inspection et de quarantaine prises par les départements chinois concernés sur les produits importés concernés sont conformes à la loi et aux règlements. La Chine est depuis toujours d’avis qu’une relation saine et stable entre la Chine et l’Australie correspond aux intérêts fondamentaux des deux peuples. Dans le même temps, le respect mutuel constitue une base et une garantie pour la coopération pragmatique entre les pays. Nous espérons que la partie australienne déploiera davantage d’efforts pour favoriser la confiance mutuelle et la coopération avec la Chine, et faire valoir l’esprit de partenariat stratégique global Chine-Australie, afin de remettre les relations sino-australiennes sur la bonne voie dans les meilleurs délais.

14

La Voix du Vietnam :Aujourd’hui, l’Inde, les États-Unis, le Japon et l’Australie ont commencé des exercices militaires navals conjoints. Quels sont les commentaires de la Chine à ce sujet ?

a-plane-flying-close-to-the-water-mailonline-logo__283006_

Wang Wenbin : Nous espérons que les opérations militaires des pays concernés contribueront à la paix et à la stabilité régionales, au lieu de faire le contraire.

15

China Daily : Selon des reportages, le 2 novembre, l’Université de Kaboul de l’Afghanistan a été frappée par un attentat terroriste. Trois personnes armées ont ouvert le feu sur le campus et y ont créé une explosion, ce qui a fait au moins 19 morts et 22 blessés. L’État islamique (EI) l’a revendiqué. Quels sont les commentaires de la Chine là-dessus ? Y a-t-il des citoyens chinois morts ou blessés dans cet attentat ?

https://t3.llb.be/P_pGfddIa7ubehECXkmRq_1e5jY=/0x111:2560x1391/1280x640/5fa008a4d8ad586f5133b978.jpg

« Deux combattants de l’Etat islamique ont réussi à lancer une attaque lors d’un (événement) organisé par le gouvernement afghan à l’Université de Kaboul », précise Amaq sur les chaînes Telegram du groupe jihadiste. A propos de l’évènement en question, l’EI a évoqué « des juges et des enquêteurs venant de terminer une formation »   –A la suite d’un kamikaze qui s’est fait exploser, deux tireurs ont pris pour cibles des étudiants sans défense, semant la mort et la terreur sur le campus, où les témoins ont vu des corps ensanglantés couchés sur les tables de classe où ils ont été surpris. — Les affrontements ont opposé pendant plusieurs heures les assaillants aux forces de sécurité à l’intérieur de la plus grande université du pays, selon le ministère de l’Intérieur. — « Trois assaillants sont impliqués. L’un d’eux a fait exploser la charge qu’il portait sur lui au début de l’attaque, deux ont été abattus par les forces de sécurité », a déclaré à l’AFP le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Tariq Arian. — Le porte-parole de la police de Kaboul, Ferdaws Faramerz, a indiqué à l’AFP que la plupart des tués étaient des étudiants. — cf/ — https://www.lalibre.be/international/asie/afghanistan-une-attaque-dans-l-universite-de-kaboul-fait-au-moins-25-morts-et-blesses-5fa0067bd8ad586f5133b96d

Wang Wenbin : Nous avons remarqué les reportages. Il s’agit du deuxième attentat contre un établissement d’enseignement à Kaboul, capitale de l’Afghanistan, en moins de dix jours. La partie chinoise est profondément bouleversée par cet attentat, et condamne fortement cet acte terroriste. Nous exprimons nos profondes condoléances aux victimes et adressons nos cordiales sympathies à leurs familles et aux blessés.
La Chine s’oppose toujours résolument au terrorisme sous toutes ses formes, et soutient fermement le gouvernement et le peuple afghans dans leurs efforts pour lutter contre le terrorisme et sauvegarder la sécurité nationale. Nous sommes disposés à œuvrer avec la communauté internationale pour promouvoir la réalisation rapide de la paix, de la stabilité, du développement et de la prospérité en Afghanistan.
Il a été vérifié qu’aucun citoyen chinois n’avait été tué ou blessé dans cet attentat.

16

AFP : Le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo a indiqué hier qu’il condamnait fortement l’arrestation de huit opposants de Hong Kong. Quels sont vos commentaires là-dessus ?
US-DIPLOMACY-POMPEO
US Secretary of State Mike Pompeo speaks at a press conference at the State Department in Washington, DC, on October 21, 2020. – US Secretary of State Mike Pompeo said Wednesday he hoped Sudan will soon recognize Israel as Washington moved to remove the Arab country as a state sponsor of terrorism. »We continue to work to make the case to every country to recognize Israel, » Pompeo told reporters. (Photo by NICHOLAS KAMM / POOL / AFP)

Wang Wenbin : La Chine est un État de droit et la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong – une société de droit. Les lois doivent être observées et tout cas d’infraction sera puni. Les départements concernés du gouvernement de la RAS de Hong Kong s’acquittent de leurs missions et assument leurs responsabilités selon les lois, ce qui ne permet aucune calomnie.
Depuis le retour de Hong Kong, le gouvernement chinois exerce sa gouvernance sur Hong Kong conformément à la Constitution chinoise et à la Loi fondamentale de la RAS de Hong Kong. Les principes d’« un pays, deux systèmes », de « la gouvernance de Hong Kong par les Hongkongais » et d’un haut degré d’autonomie ont été mis en œuvre effectivement. Les droits légaux et la liberté des habitants de Hong Kong ont été pleinement protégés selon la loi. Voilà des faits objectifs indéniables.
Hong Kong est une RAS de la Chine, et les affaires de Hong Kong relèvent purement des affaires intérieures de la Chine. Toute tentative visant à miner le principe d’« un pays, deux systèmes » ainsi que la prospérité et la stabilité de Hong Kong fera l’objet d’une opposition résolue de l’ensemble du peuple chinois, dont les compatriotes de Hong Kong, et toute tentative visant à interférer dans les affaires de Hong Kong et les affaires intérieures de la Chine est vouée à l’échec. Nous exhortons les États-Unis à cesser immédiatement de s’immiscer dans les affaires de Hong Kong et dans la justice de la RAS, et à arrêter de s’ingérer dans les affaires intérieures chinoises sous quelque forme que ce soit.

17

Global Times : Selon des reportages, le Président du Sri Lanka Gotabaya Rajapaksa a dit dans une interview le 1er novembre que son gouvernement ne signerait jamais l’accord de « Millennium Challenge Corporation (MCC) » avec les États-Unis.

Cet accord prétend financer les projets d’infrastructure dans les pays en voie de développement pour les aider à sortir de la pauvreté, mais a été boycotté par de nombreux pays tels que le Népal et le Sri Lanka, car nombre de ses dispositions placent les lois américaines au-dessus des lois des autres pays signataires, ce qui est considéré comme une violation de la souveraineté de ceux-ci. Quels sont les commentaires de la Chine à ce sujet ?

le Président du Sri Lanka Gotabaya Rajapaksa 1  le Président du Sri Lanka Gotabaya Rajapaksa

Wang Wenbin : La Chine préconise toujours que les pays doivent rester attachés aux principes de respect mutuel, d’égalité et de bénéfice mutuel pour développer leurs relations et coopération. Le Sri Lanka sauvegarde fermement son indépendance et sa souveraineté, ce qui relève de ses droits et intérêts légitimes et est totalement irréprochable. Nous sommes convaincus que le Sri Lanka continuera d’étendre sa coopération économique et commerciale avec les autres pays en fonction de ses intérêts nationaux.

18

Reuters : Récemment, sur un vol à destination de Wuhan organisé par le gouvernement indien, quelque 20 citoyens indiens ont été testés positifs à la COVID-19. Cette affaire amènera-t-elle la Chine à reporter l’autorisation des vols ultérieurs vers la Chine organisés par le gouvernement indien ?
Chinese Premier Li Keqiang inspects the Institute of Pathogen Biology at the Chinese Academy of Medical Sciences in Beijing
Chinese Premier Li Keqiang, who heads a leading group on the prevention and control of the novel coronavirus outbreak, inspects the Institute of Pathogen Biology at the Chinese Academy of Medical Sciences in Beijing, China February 9, 2020. Picture taken February 9, 2020. cnsphoto via REUTERS ATTENTION EDITORS – THIS IMAGE WAS PROVIDED BY A THIRD PARTY. CHINA OUT.


Wang Wenbin : Selon l’annonce de la Commission de la Santé du Hubei, sur le vol temporaire indien au départ de New Delhi qui a atterri à Wuhan le 30 octobre, il y a eu 4 cas confirmés de la COVID-19 et 19 cas asymptomatiques. Actuellement, la Chine et l’Inde maintiennent la communication en matière d’organisation des vols temporaires ultérieurs.

N°8 Conférence de presse du 3 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1829648.shtml

CHINE PHOTO 5
Conférence de presse du 4 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

2020/11/04

N°9 Conférence de presse du 4 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

19

CCTV : Le deuxième Forum sur la coopération dans les normes comptables nationales de « la Ceinture et la Route » s’est tenu le 3 novembre. Est-ce que l’épidémie de COVID-19 a apporté des impacts négatifs à la coopération multilatérale dans le cadre de « la Ceinture et la Route » ?

DDEUXIEME FORUM 2019 SUR LA CEINTURE DE LA ROUTE CHINE .... Dans son discours prononcé lors du deuxième Forum de « La Ceinture et la Route » pour la coopération internationale, le président chinois Xi Jinping a dissipé les inquiétudes suscitées par le massif projet de développement commun et a abordé un autre problème tout aussi crucial.– A l’heure où l’économie mondiale est confrontée à une profonde incertitude et où la Chine fait face à une suspicion croissante, le président chinois a profité du plus grand événement diplomatique du pays de cette année pour rassurer les dirigeants mondiaux sur la poursuite des réformes et de l’ouverture de l’économie chinoise… CF/ http://french.china.org.cn/china/txt/2019-04/29/content_74734858.htm

Wang Wenbin : Attachée aux principes de concertation, de synergie et de partage, la construction conjointe de « la Ceinture et la Route » soutient activement le multilatéralisme. Il y a quelque temps, les différents partenaires ont mis en place des mécanismes de coopération multilatérale dans plusieurs domaines. En dépit des impacts causés par l’épidémie aux échanges internationaux, nous constatons depuis le début de cette année que les partenaires de coopération dans « la Ceinture et la Route » ont organisé plus de 20 conférences internationales en ligne ou en ligne + en présentiel au niveau de la coopération multilatérale. Je voudrais profiter de cette occasion pour en citer quelques exemples :

chine

1/5/ Premièrement, en juin dernier s’est tenue la visioconférence de haut niveau sur la coopération internationale de « la Ceinture et la Route », qui a réuni des Ministres de 25 pays, le Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Une déclaration conjointe a été publiée à l’issue de la conférence, dans laquelle les différentes parties ont promis de continuer à renforcer la coopération internationale de « la Ceinture et la Route ».
2/5 Deuxièmement, le Mécanisme de coopération régulière interbancaire de « la Ceinture et la Route » a publié une proposition en soutien à la Chine et aux autres pays dans leur lutte contre l’épidémie de COVID-19, appelant à une plus grande solidarité et une coopération renforcée de la communauté internationale. Le Mécanisme de coopération fiscale administrative de l’Initiative « la Ceinture et la Route » a organisé différentes réunions thématiques dédiées aux affaires fiscales dans le contexte de la prévention et du contrôle de l’épidémie, pour fournir du service et de la garantie à la relance économique. Le Groupe de travail conjoint des Trains de fret Chine-Europe a organisé une réunion pour faire avancer la coopération.
3/5 Troisièmement, la Coalition internationale pour le développement vert de « la Ceinture et la Route », les partenaires aux Principes d’investissement vert de « la Ceinture et la Route », et l’Alliance des villes durables de l’Initiative « la Ceinture et la Route » ont respectivement tenu des réunions pour discuter des affaires sur la construction de la Route de la soie verte, l’investissement et le financement vert et la promotion du développement durable.
4/5 Quatrièmement, pour mettre en œuvre la liste des résultats du deuxième Forum de « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale, l’Organisation mondiale de la prévention et du règlement des différends commerciaux a été officiellement établie, le fonds du Centre de coopération multilatérale pour le développement et le financement (MCDF) a été lancé, et le Forum sur la coopération dans les normes comptables nationales de « la Ceinture et la Route » a tenu sa deuxième édition.
5/5 Cinquièmement, le Réseau des think tanks de la Route de la soie (SiLKS) a organisé une visioconférence annuelle de 2020 et a lancé une initiative conjointe pour soutenir la coopération de qualité dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route », et appeler à poursuivre la mondialisation et le multilatéralisme. Des plateformes telles que le Consortium des documentaires de l’Initiative « la Ceinture et la Route », le Réseau des festivals artistiques de la Route de la soie et la Ligue internationale des théâtres de la Route de la soie ont activement organisé des événements en ligne, permettant de renforcer la compréhension mutuelle entre les peuples.
Nous sommes convaincus que la coopération multilatérale de « la Ceinture et la Route » continuera à contribuer davantage à la coopération de qualité dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route », à assister les différentes parties dans leurs efforts de lutte contre l’épidémie, à promouvoir le rétablissement économique et social et à mettre en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies.

20

Agencia EFE : Nous ne connaissons pas encore les résultats de l’élection présidentielle des États-Unis. Quels sont les commentaires de la Chine là-dessus ?
Wang Wenbin : Nous remarquons que l’élection présidentielle américaine est en cours, et les résultats restent incertains.

N°10 Conférence de presse du 4 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

21

Bloomberg : Le Département d’État des États-Unis a approuvé mardi la vente à Taiwan de drones MQ-9B de General Atomics pour un montant total de 600 millions de dollars. Il s’agit de la première exportation de drones de l’administration Trump depuis qu’elle a levé la restriction sur l’exportation des drones militaires en juillet dernier. Quels sont les commentaires de la Chine à ce sujet ?
DRONE USA  La vente porte sur quatre drones MQ-9B prêts à être armés, deux stations de contrôle fixe au sol et deux autres mobiles, des systèmes de ciblage, des radars et des systèmes d’imagerie destinés aux missions de reconnaissance. (Isaac Brekken/Getty Images/AFP) CF/ https://www.lematin.ch/story/washington-approuve-la-vente-de-drones-tueurs-mq-9-a-taiwan-944647908560

Wang Wenbin : La position de la Chine sur les ventes d’armes des États-Unis à Taiwan est constante et claire. Je tiens à souligner une fois de plus que les ventes d’armes des États-Unis à Taiwan violent gravement le principe d’une seule Chine et les dispositions énoncées dans les trois communiqués conjoints sino-américains, en particulier le communiqué du 17 août.
Ces agissements, qui constituent une ingérence grossière dans les affaires intérieures de la Chine, portent gravement atteinte à la souveraineté et aux intérêts de sécurité de la Chine, envoient de faux signaux aux forces séparatistes visant à l’« indépendance de Taiwan », et sapent gravement les relations sino-américaines ainsi que la paix et la stabilité dans le détroit de Taiwan. La Chine s’y oppose fermement.
La Chine exhorte les États-Unis à rester fidèles au principe d’une seule Chine et aux dispositions des trois communiqués conjoints sino-américains, à arrêter les ventes d’armes à Taiwan, à couper les liens militaires avec Taiwan, et à annuler immédiatement leurs plans de vente d’armes à Taiwan, afin d’éviter de nuire davantage aux relations sino-américaines et à la paix et à la stabilité dans le détroit de Taiwan.
La Chine prendra des mesures légitimes et nécessaires en fonction de l’évolution de la situation.

22

Associated Presse de Pakistan : Récemment, le Ministre pakistanais de l’Information a affirmé dans une déclaration que le Corridor économique Chine-Pakistan (CECP) était un symbole de l’amitié entre la Chine et le Pakistan, et que tous les projets de coopération dans le cadre du CECP avançaient bien.
D’autres hommes politiques et officiels pakistanais ont également fait des commentaires similaires. Depuis le lancement de la construction du CECP, des résultats solides ont été obtenus dans les domaines tels que l’énergie, le transport et la construction d’infrastructures et de ports, ce qui a contribué concrètement au développement national du Pakistan. Quelle est la réponse de la Chine à ce sujet ?
142-carte-Pakistan-Chine-Un-pas-régalien-pour-Pékin-1024x600

Cinq ans après le lancement du CPEC, son organe de gouvernance supra-constitutionnel est en passe de devenir une quasi-filiale du Parti communiste chinois.
FAITS
Depuis le lancement en 2015 du projet de CPEC, le Comité conjoint de coopération, organe stratégique responsable de la prise de décision, est bicéphale. Si le poids du financement y a toujours donné la part belle à la partie chinoise, un glissement en trois étapes a été opéré au profit de cette dernière et désormais, de l’armée pakistanaise.
De 2015 à 2019, le Pakistan a été représenté par le titulaire de l’important ministère de la Planification, du Développement et des Réformes (Ministry of Planning, Development & Special Initiatives en 2018), la Chine l’étant par le vice-président de la Commission nationale du développement et de la réforme, CNDR – 国家发展和改革委员会, un quasi-mini-conseil d’État (gouvernement).
Le 5 octobre 2019, Imran Khan finit par accéder à un vœu de l’establishment militaire, lui-même sous la pression de Pékin depuis 2016, en créant par ordonnance une « Autorité du CPEC », malgré l’opposition d’une Commission parlementaire (illégalité et double emploi). Cet organe décisionnaire est présidé par un général à la retraite et conseiller du Premier ministre, Asim Saleem Bajwa. L’Autorité relève du ministère de la Planification et son président est responsable devant le ministre. Ce lien disparaît dans l’étape suivante.
Le 13 juillet 2020, la Commission de la planification a examiné le CPEC Authority Bill 2020 (encadré), projet de loi réformant l’Autorité du CPEC. Le but est de supprimer son rattachement au ministère de la planification et de lui conférer la co-présidence pakistanaise du Comité conjoint de coopération. Le président de l’Autorité – Asim Saleem Bajwa, autant dire l’armée et ses œuvres (encadré) et peu susceptible de contredire son homologue – deviendrait ainsi l’alter ego du co-président chinois, l’inamovible vice-président de la CNDR. La capacité de blocage de l’opposition est quasiment nulle.
Cinq ans après le lancement du CPEC […] CF/ https://www.asie21.com/2020/09/17/pakistan-chine-un-pas-regalien-pour-pekin/#more-18384
Wang Wenbin : Nous apprécions vivement la déclaration positive du Pakistan sur le CECP.
Le CECP est un projet pilote important de « la Ceinture et la Route » et un projet emblématique de la coopération sino-pakistanaise. Des progrès encourageants et majeurs ont été enregistrés au cours des 7 dernières années de sa construction, et de nombreux projets ont été lancés ou achevés, ce qui a attiré plus de 25 milliards de dollars d’investissements directs au Pakistan.

la ligne orange du métro de Lahore au Pakistan                   la ligne orange du métro de Lahore au Pakistan

Le mois dernier, la ligne orange du métro de Lahore au Pakistan, en tant que projet de récolte précoce du CECP, a été mise en service, marquant l’entrée du Pakistan dans une « ère de métro ». Actuellement, les projets achevés ont permis d’améliorer considérablement les infrastructures de transport et l’alimentation en électricité du pays, de créer plus de 70 000 emplois directs, de contribuer chaque année, à hauteur de 1 à 2 points de pourcentage, à la croissance du produit national brut du Pakistan, et de favoriser fortement son développement socio-économique et le bien-être de la population.
Le CECP fait progresser non seulement le développement socio-économique de la Chine et du Pakistan, mais également l’interconnexion et la prospérité commune dans la région.

port de Gwadar PAKISTAN                   port de Gwadar

Prenons l’exemple du port de Gwadar, depuis le premier semestre de cette année, près de 20 000 tonnes de marchandises telles que le blé, le sucre et les engrais chimiques ont été transférées via le port vers l’Afghanistan, créant ainsi près de 1000 emplois.
BEIJING, 18 mars (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, s'est entretenu mardi à Beijing avec son homologue pakistanais, Arif Alvi.  BEIJING, 18 mars 2020 (Xinhua) — Le président chinois, Xi Jinping, s’est entretenu mardi à Beijing avec son homologue pakistanais, Arif Alvi.CF/ http://french.xinhuanet.com/2020-03/18/c_138890472.htm

La Chine soutient fermement la construction du CECP. Nous espérons travailler avec le Pakistan pour mettre pleinement en œuvre le consensus des dirigeants des deux pays.
Basés sur les bonnes construction et gestion des projets existants, nous nous focaliserons davantage sur la coopération dans des domaines tels que le bien-être social, les industries et l’agriculture et ferons du CECP un projet de démonstration pour le développement de qualité de « la Ceinture et la Route », afin d’apporter plus de bénéfices aux deux peuples et aux autres peuples dans la région.

23

Prasar Bharati : Le Ministère chinois des Affaires étrangères a récemment déclaré que des pays et parties tiers avaient manifesté leur intérêt pour participer à la construction du CECP. Pourriez-vous nous indiquer quels sont ces pays et organisations ?
Wang Wenbin : Nous avons dit à plusieurs reprises que le CECP et d’autres projets de coopération dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route » sont ouverts. Nous invitons tous les pays intéressés à participer à la construction des projets concernés afin de contribuer ensemble et activement à la prospérité, à la stabilité et au développement de la région et du monde.

N°11 Conférence de presse du 4 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

24

Prasar Bharati : Ces derniers jours, le Pakistan a décidé d’accorder « le statut provisoire de province » au Gilgit-Baltistan, dans la partie du Cachemire administrée par le Pakistan. L’Inde s’y oppose fermement et estime qu’il s’agit de l’occupation illégale du territoire indien, et a demandé au Pakistan de retirer immédiatement la décision concernée. Quelle est la position de la Chine à ce sujet ?
Gilgit-Baltistan, ou anciennement les Territoires du Nord PAKISTAN

Le Gilgit-Baltistan, ou anciennement les Territoires du Nord, est une région administrative du nord du Pakistan, frontalière avec l’Afghanistan, le Xinjiang en Chine, le Jammu-et-Cachemire en Inde et la province pakistanaise de Khyber Pakhtunkhwa. Les Territoires du Nord sont une zone très montagneuse où se situe le K2 dans la chaîne du Karakoram. Ils sont traversés par le fleuve Indus.
Occupée par l’armée pakistanaise en 1947, cette région forme, avec l’Azad Cachemire, la partie du Cachemire intégrée par le Pakistan. Contrairement aux autres provinces du pays, l’administration relève directement d’Islamabad, et non d’un gouvernement local. Un mouvement soutenu par des élus locaux, le Gilgit-Baltistan United Movement, revendique la création d’un État autonome dans la région, sur le modèle de l’Azad Cachemire. D’autres mouvements soutiennent cette revendication, comme le Balawaristan National Front1, mais aussi les branches locales du Jamiat-e-islami et du Jamiat Ulema-e-Islam, des partis pakistanais2.
Plus de 1,3 million d’habitants forment dans cette région une mosaïque de peuples montagnards. Le shina (langue dardique), à Gilgit au centre, et le balti (langue sino-tibétaine) dans le Baltistan au sud, sont parlés par plus de la moitié de la population. Les habitants de la vallée de la Hunza parlent une langue isolée, le burushaski. Les habitants des Territoires du Nord sont pour la plupart musulmans. Les Baltis sont pour la plupart chiites, et il demeure également d’importantes communautés ismaéliennes. …. CF/   https://fr.wikipedia.org/wiki/Gilgit-Baltistan
6T8
Le fort de Baltit dans la vallée de la Hunza PAKISTAN NORD .
Wang Wenbin : Nous avons remarqué les reportages concernés. La position de la Chine sur la question du Cachemire est constante et claire. C’est une question léguée par l’histoire entre l’Inde et le Pakistan, qui doit être réglée de manière appropriée et pacifique dans le respect de la Charte des Nations-Unies, des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et des accords bilatéraux.

25

Agencia EFE : Bien que nous ne connaissions pas encore les résultats de l’élection présidentielle américaine, la Chine a-t-elle une certaine préférence pour l’un des deux candidats ?
Wang Wenbin : L’élection présidentielle américaine relève des affaires intérieures des États-Unis. La Chine n’a pas de position à ce sujet.

26

China Daily : L’État islamique a revendiqué l’attentat terroriste de Vienne, affirmant qu’il visait à se venger de l’Autriche pour sa participation à l’opération contre l’État islamique dirigée par les États-Unis. Un Autrichien d’origine chinoise a été tué dans la fusillade, et un autre ressortissant chinois a été légèrement blessé. Quels sont les commentaires de la Chine là-dessus ?

image 2

Wang Wenbin : La Chine est profondément choquée par cet attentat. Le terrorisme violent est un ennemi commun de l’humanité. La Chine s’oppose depuis toujours et résolument au terrorisme et aux crimes violents sous toutes leurs formes. Nous exprimons nos profondes condoléances aux victimes de cet attentat et adressons nos sympathies à leurs familles et aux blessés. Nous avons appris que des ressortissants chinois avaient été tué ou blessé lors de cet attentat. L’Ambassade de Chine en Autriche maintient des échanges étroits avec les départements concernés locaux et fournit des assistances à temps aux ressortissants chinois en Autriche.

27

Prasar Bharati : la Chine a élevé de vives protestations lorsque le gouvernement indien a mis fin au statut d’autonomie de l’État du Jammu-et-Cachemire par un amendement constitutionnel. Maintenant, le Pakistan a annoncé le changement du statu quo du Gilgit-Baltistan en le qualifiant de territoire pakistanais. Peut-on en conclure que la Chine n’a pas maintenu la position neutre qu’elle avait déclarée sur la question du Cachemire ?
Wang Wenbin : Vos propos ne correspondent pas à la réalité. La position de la Chine sur la question du Cachemire est constante et claire.

28

Agencia EFE : Concernant la participation de Huawei à la construction de la 5G au Brésil, celui-ci subit une grande pression de la part des États-Unis. D’autres pays d’Amérique latine et certains pays européens, dont le Portugal, sont également sous la pression des États-Unis, qui leur demandent de ne pas coopérer avec Huawei pour la 5G. Quels sont les commentaires de la Chine à ce sujet ?

3988d45f-7bbb-4068-a580-247303ad171e

Wang Wenbin : Ce que je peux vous dire, c’est que l’entreprise concernée a construit plus de 1500 réseaux au cours des 30 dernières années sans laisser avoir lieu un seul incident de cybersécurité. En plus, aucun pays ne peut donner des preuves pour prouver que l’entreprise concernée présente des dangers latents ou des menaces en matière de sécurité. Nous espérons que tous les pays continueront de maintenir une position objective et juste, et de prendre indépendamment des décisions conformes à leurs propres intérêts, aux intérêts communs de tous les pays du monde, et à la tendance générale du développement et du progrès de l’humanité. Les actes de réprimer et de restreindre l’entreprise concernée sous prétexte de la sécurité n’ont aucun fondement et ne correspondent pas aux règles économiques et commerciales internationales.
Avant de terminer, j’ai une annonce à faire : demain, le 5 novembre à 10h00, le Ministère des Affaires étrangères organisera à Lanting un briefing pour les médias chinois et étrangers.
Le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Le Yucheng. FABRICE COFFRINI AFP  Le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Le Yucheng. | FABRICE COFFRINI / AFP
Le Vice-Ministre des Affaires étrangères Le Yucheng présentera des informations sur la participation du Président Xi Jinping à la 20e Réunion du Conseil des Chefs d’État de l’Organisation de coopération de Shanghai. Les amis journalistes seront les bienvenus à y participer activement.

N°12 Conférence de presse du 4 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin


https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1830758.shtml

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s