3609 – Conférences de presse du 2,3 et 6 janvier 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

istockphoto-667827900-1024x1024

  1. Q : Vous venez d’annoncer les prochaines visites du Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi dans des pays africains. Nous savons que le Ministre chinois des Affaires étrangères choisit chaque année l’Afrique comme destination de sa première tournée à l’étranger. Pouvez-vous nous en dire plus sur son déplacement en Afrique ?
  2. Q : La RPDC a déclaré qu’elle continuerait à développer des armes stratégiques jusqu’à ce que les États-Unis cessent leur politique hostile contre le pays. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  3. Q : J’ai deux questions. Premièrement, le Président Trump a déclaré qu’il souhaitait signer l’accord commercial de première phase avec la Chine avant le 15 janvier. Une délégation chinoise se rendra-t-elle à Washington pour signer cet accord commercial de première phase ?
  4. Journaliste : Deuxièmement, des sources affirment que le programme du mécanisme d’interconnexion entre la Bourse de Shanghai et la Bourse de Londres a été temporairement interrompu en raison de tensions politiques entre la Chine et le Royaume-Uni. Pouvez-vous confirmer cela ?
  5. Journaliste : C’est Reuters et d’autres médias britanniques.
  6. Q : Selon des reportages, le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo a reporté ses visites prévues dans des pays d’Asie centrale, en raison de la situation en Irak. La partie américaine avait affirmé qu’elle aborderait la question liée au Xinjiang lors des entretiens bilatéraux avec les pays concernés et lors de la réunion des Ministres des Affaires étrangères du C5 + 1. Quel est votre commentaire au sujet du report américain de ces visites ?
  7. Q : Dans une déclaration publiée le 1er janvier, le Ministère indonésien des Affaires étrangères a affirmé que les revendications de la Chine sur la zone économique exclusive sous prétexte d’activités des pêcheurs chinois de longue date n’ont aucune base juridique et n’ont jamais été reconnues par la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (CNUDM). Jakarta a également déclaré que la décision du tribunal arbitral établi à la demande des Philippines en 2016 sur la Mer de Chine méridionale a également rejeté les demandes de la Chine. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  8. Q : Tôt le matin du 3 janvier, heure locale, le commandant de la Force Al-Qods des Gardiens de la Révolution islamique d’Iran, Qasem Soleimani, a été tué lors d’une frappe aérienne à l’aéroport de Bagdad. Les Etats-Unis ont confirmé avoir lancé l’attaque. La Chine a-t-elle un commentaire à faire à ce sujet ?
  9. Q : La Chine a-t-elle un commentaire à faire sur les résultats de la 5e session plénière du 7e Comité central du Parti des travailleurs de Corée ?
  10. Q : La Russie a commencé à assumer la présidence des BRICS le 1er janvier. Elle aurait fait des propositions sur la future coopération des BRICS. La Chine a-t-elle des attentes spécifiques concernant la présidence russe et la coopération des BRICS cette année ?
  11. Q : Une question complémentaire sur les frappes aériennes américaines à Bagdad. La Chine pense-t-elle que cette opération était un acte licite ? Un responsable iranien a déclaré que l’Iran prendrait des mesures de représailles. Quelle influence cela aura-t-il sur la situation dans la région ?
  12. Q : Le général iranien Soleimani, qui a joué un rôle important dans la lutte contre ISIS, al-Nusra et d’autres groupes terroristes dans la région, a été tué par les forces américaines à Bagdad tôt ce matin. Comment évaluez-vous cet acte provocateur et ses effets sur la paix et la stabilité au Moyen-Orient ?
  13. Q : Les tensions dans les relations américano-iraniennes s’intensifient. Les États-Unis ont affirmé avoir ciblé 52 sites iraniens, qui seront touchés si l’Iran frappe des Américains ou des actifs américains. L’Iran a déclaré que quelque 35 cibles américaines dans la région étaient à portée de main. Comment la Chine envisage-t-elle la situation actuelle ?
  14. Q : Une question complémentaire sur la situation en Irak et aux États-Unis. Le Président américain Trump a menacé dimanche d’imposer des sanctions sévères à l’Irak après que le parlement du pays a adopté une résolution exhortant le gouvernement à mettre fin à la présence des troupes étrangères dans le pays. « S’ils nous demandent de partir, si nous ne le faisons pas de manière amicale, nous leur imposerons des sanctions comme ils n’en ont jamais vu auparavant », a tweeté Trump. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  15. Q : L’Iran a annoncé dimanche une nouvelle annulation de ses engagements envers le JCPOA. La Chine est-elle préoccupée par cette décision ? Selon vous, qui devrait être tenu pour responsable, l’Iran ou les États-Unis ?
  16. Q : Hier, le porte-parole du Ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré que l’Iran avait adressé une lettre au Conseil de sécurité de l’ONU au sujet de l’assassinat du commandant Soleimani. Il a déclaré que le Ministère iranien des Affaires étrangères avait déjà pris, entre autres, des mesures politiques et juridiques, notamment au niveau du Conseil de Sécurité des Nations Unies. La Chine pense-t-elle que cette question devrait être soumise au Conseil de Sécurité ?
  17. Q : Dans un contexte d’intensification des tensions américano-iraniennes, la Chine renforcera-t-elle sa présence sécuritaire au Moyen-Orient ?

 

istockphoto-1158062660-1024x1024

Conférence de presse du 2 janvier 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Conférence de presse du 3 janvier 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Conférence de presse du 6 janvier 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

istockphoto-667827900-1024x1024

Conférence de presse du 2 janvier 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

CHINE 1 Conférence de presse du 2 janvier 2020 W020200106336143074360

istockphoto-667827900-1024x1024

Ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Hassan Shoukry sameh-choukri Ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Hassan Shoukry

À l’invitation du Ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Hassan Shoukry,

Ministre djiboutien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Mahmoud Ali Youssouf image1024x768  Ministre djiboutien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Mahmoud Ali Youssouf

du Ministre djiboutien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Mahmoud Ali Youssouf,

 

Ministre érythréen des Affaires étrangères Osman Saleh Mohammed 648065  M. OSMAN SALEH, Ministre des affaires étrangères de l’Érythrée

du Ministre érythréen des Affaires étrangères Osman Saleh Mohammed,

L’ Ambassadeur Ezechiel NIBIGIRA, Ministre burundais des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale bdi_burundi_ONU_bbc  L’ Ambassadeur Ezechiel NIBIGIRA, Ministre burundais des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale

du Ministre burundais des Affaires étrangères Ezechiel Nibigira,

Ministre zimbabwéen des Affaires étrangères et du Commerce international Sibusiso Busi Moyo moyo   Sibusiso Busi Moyo, Ministre des Affaires Etrangers et du Commerce International de la Republique du Zimbabwe, participera à la troisième édition de Italia Africa Business Week, du 26 au 27 Novembre 2019 à Milan, Italie

et du Ministre zimbabwéen des Affaires étrangères et du Commerce international Sibusiso Busi Moyo,

Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi 1034242672  Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi 

le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi effectuera des visites officielles dans les pays susmentionnés du 7 au 13 janvier.

Q1 : Vous venez d’annoncer les prochaines visites du Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi dans des pays africains. Nous savons que le Ministre chinois des Affaires étrangères choisit chaque année l’Afrique comme destination de sa première tournée à l’étranger.
Pouvez-vous nous en dire plus sur son déplacement en Afrique ?
Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) 2020 JANVIER W020200112834050992281 Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang YiMinistre djiboutien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Mahmoud Ali Youssouf
R : Depuis 1991, soit depuis 30 années consécutives, l’Afrique est toujours la destination du premier déplacement de l’année à l’étranger du Ministre chinois des Affaires étrangères. La poursuite de cette belle tradition en dit long sur la haute priorité que la Chine attache au développement de ses relations avec l’Afrique, ainsi que sur une amitié sino-africaine toujours plus forte.

Cette année marque le 20e anniversaire du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) et constitue également une année importante pour la mise en œuvre des résultats du Sommet de Beijing 2018 du FCSA.

Lors de sa visite en Afrique, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi
  • mènera une communication approfondie avec l’Afrique, en restant fidèle au principe de sincérité, de pragmatisme, d’amitié et de franchise, et à la judicieuse conception de la justice et des intérêts, proposés par le Président Xi Jinping,
  • approfondira la communication avec la partie africaine pour promouvoir la mise en œuvre de l’important consensus réalisé par le Président Xi avec les dirigeants africains, et celle des résultats du Sommet de Beijing du FCSA,
  • faire avancer la coopération sino-africaine dans le cadre de l’initiative la « Ceinture et la Route »,
  • promouvoir l’amitié traditionnelle entre la Chine et l’Afrique
  • et réaliser un nouveau développement des relations bilatérales entre la Chine et les pays africains concernés et des relations sino-africaines dans leur ensemble.
Q 2: La RPDC a déclaré qu’elle continuerait à développer des armes stratégiques jusqu’à ce que les États-Unis cessent leur politique hostile contre le pays.
Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

9088457-14454796

R : Poursuivre le dialogue, détendre la situation dans la péninsule coréenne et faire avancer le règlement politique de la question de la péninsule est dans l’intérêt commun de toutes les parties concernées. Dans la situation actuelle, des mesures susceptibles de mener à une escalade des tensions et défavorables au dialogue ne sont pas de mise.
Nous espérons que les parties concernées, en particulier la RPDC et les États-Unis, poursuivront le dialogue et la consultation, travailleront dans le même sens, chercheront activement des moyens de sortir de l’impasse et feront des efforts concrets pour favoriser le règlement politique du problème de la péninsule.

CHINE 2 Conférence de presse du 2 janvier 2020 W020200106336143089540

Q 3: J’ai deux questions. Premièrement, le Président Trump a déclaré qu’il souhaitait signer l’accord commercial de première phase avec la Chine avant le 15 janvier.
Une délégation chinoise se rendra-t-elle à Washington pour signer cet accord commercial de première phase ?

manar-09332360015377657453

R : Je vous conseille de vous renseigner auprès du Ministère chinois du Commerce pour les questions concernant les négociations commerciales sino-américaines.
Quelle est votre deuxième question ?
Journaliste 4 : Deuxièmement, des sources affirment que le programme du mécanisme d’interconnexion entre la Bourse de Shanghai et la Bourse de Londres a été temporairement interrompu en raison de tensions politiques entre la Chine et le Royaume-Uni.
Pouvez-vous confirmer cela ?
R : Qui a dit cela ? La partie britannique ?
Journaliste 5 : C’est Reuters et d’autres médias britanniques.

depositphotos_110683050-stock-photo-united-kingdom-and-china-relations

R : Je ne suis pas au courant du cas spécifique dont vous parlez et je vous conseille de vous adresser aux départements et entreprises concernés.
Je tiens à souligner que nous espérons que le Royaume-Uni créera un environnement commercial équitable, juste, ouvert et non discriminatoire pour les entreprises chinoises, ainsi que des conditions favorables à la coopération pragmatique sino-britannique dans différents domaines.
Q 6 : Selon des reportages, le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo a reporté ses visites prévues dans des pays d’Asie centrale, en raison de la situation en Irak. La partie américaine avait affirmé qu’elle aborderait la question liée au Xinjiang lors des entretiens bilatéraux avec les pays concernés et lors de la réunion des Ministres des Affaires étrangères du C5 + 1.
Quel est votre commentaire au sujet du report américain de ces visites ?

asie-centrale-map

R : J’ai exprimé avant-hier la position de la Chine sur l’annonce américaine de discussions prévues sur le Xinjiang lors de la réunion ministérielle C5 + 1.

La Chine et les pays d’Asie centrale sont des voisins et amis, et des partenaires stratégiques. La coopération bilatérale bénéficie d’une base solide, de multiples dimensions et de larges perspectives. Les cinq pays d’Asie centrale sont tous proches du Xinjiang. Ils connaissent la situation réelle du Xinjiang mieux que les États-Unis, et ils sont les mieux placés pour avoir voix au chapitre.

sayin-bakanimizin-tacikistan-disisleri-bakani-ile-gorusmesi  le Ministre tadjik des Affaires étrangères Sirojiddin Muhriddin à gauche
Lors de sa rencontre avec l’ambassadeur de Chine au Tadjikistan l’autre jour, le Ministre tadjik des Affaires étrangères Sirojiddin Muhriddin a déclaré que le terrorisme et la radicalisation religieuse sont l’ennemi commun auquel est confrontée toute la communauté internationale.
Tous les pays du monde devraient unir leurs forces pour les condamner et les combattre. Il ne faut pas pratiquer le « deux poids deux mesures » dans ce domaine.
Le Tadjikistan soutient la politique du gouvernement chinois à l’égard du Xinjiang et les mesures de déradicalisation adoptées par la Chine pour maintenir la prospérité et la stabilité du Xinjiang. La partie chinoise exprime une haute appréciation de cette prise de position.
Nous sommes convaincus que les gouvernements et les peuples des pays d’Asie centrale sont déterminés à développer des relations de bon voisinage avec la Chine et à combattre conjointement les « trois fléaux ».

Que ces visites américaines se réalisent ou non, rien n’ébranlera l’amitié de longue date et la coopération mutuellement bénéfique entre la Chine et les pays d’Asie centrale. Les tentatives de calomnier ou de dénigrer la Chine ne réussiront jamais.

Q 7 : Dans une déclaration publiée le 1er janvier, le Ministère indonésien des Affaires étrangères a affirmé que les revendications de la Chine sur la zone économique exclusive sous prétexte d’activités des pêcheurs chinois de longue date n’ont aucune base juridique et n’ont jamais été reconnues par la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (CNUDM).
Jakarta a également déclaré que la décision du tribunal arbitral établi à la demande des Philippines en 2016 sur la Mer de Chine méridionale a également rejeté les demandes de la Chine. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

carte indo

R : En ce qui concerne la position et les revendications de la Chine sur la question de la Mer de Chine méridionale, je les ai expliquées en détail avant-hier. Je n’ai pas besoin de les répéter maintenant.

Je tiens à souligner que la position et les propositions de la Chine sont conformes au droit international, y compris la CNUDM. Que la partie indonésienne l’accepte ou non, rien ne changera le fait réel que la Chine dispose de droits et d’intérêts sur les eaux concernées. La soi-disant sentence arbitrale concernant la Mer de Chine méridionale est illégale, nulle et non avenue, et nous avons depuis longtemps précisé que nous ne l’accepterions ni ne la reconnaîtrions.

La partie chinoise s’oppose fermement aux actes nuisibles aux intérêts de la Chine de tout pays, organisation ou individu utilisant une sentence arbitrale invalide.

CHINE 3 Conférence de presse du 2 janvier 2020 W020200106336143092921


SOURCE/ https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1729664.shtml


istockphoto-1158062660-1024x1024

Conférence de presse du 3 janvier 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

CHINE 4 Conférence de presse du 3 janvier 2020 W020200108515535228167

Q 8: Tôt le matin du 3 janvier, heure locale, le commandant de la Force Al-Qods des Gardiens de la Révolution islamique d’Iran, Qasem Soleimani, a été tué lors d’une frappe aérienne à l’aéroport de Bagdad. Les États-Unis ont confirmé avoir lancé l’attaque. La Chine a-t-elle un commentaire à faire à ce sujet ?

B9722107252Z.1_20200103061159_000+GJHF7H86R.2-0 Qasem Soleimani

R : La Chine suit de près la situation. Nous nous opposons au recours à la force dans les relations internationales et pensons que toutes les parties doivent respecter sérieusement les buts et principes de la Charte des Nations unies et les normes fondamentales régissant les relations internationales. La souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale de l’Irak doivent être respectées et la paix et la stabilité de la région du Golfe au Moyen-Orient doivent être préservées.

Nous exhortons les parties concernées, en particulier les Etats-Unis, à garder leur sang-froid, à faire preuve de retenue et à éviter une nouvelle escalade des tensions.

Q 9 : La Chine a-t-elle un commentaire à faire sur les résultats de la 5e session plénière du 7e Comité central du Parti des travailleurs de Corée ?

PYH2019123000600001300_P2

R : La 5e session plénière du 7e Comité central du Parti des travailleurs de Corée s’est clôturée et a publié un communiqué. Nous avons noté que cette réunion a permis de passer en revue les réalisations récentes de la RPDC dans divers domaines, en particulier dans le domaine économique, et de préciser les objectifs et l’orientation de son futur développement social et économique. En tant que proche voisine et amie, la Chine soutient la RPDC dans son engagement à développer son économie, à améliorer le niveau de vie de sa population et à s’efforcer d’accomplir de nouvelles réalisations pour sa cause socialiste.
Le communiqué fournit également des informations importantes sur les relations entre la RPDC et les États-Unis. La Chine espère que la RPDC et les Etats-Unis reprendront le dialogue dès que possible et parviendront à des résultats, iront dans le même sens en vue d’interactions positives, et travailleront à sortir de l’impasse et à faire de nouveaux progrès dans le règlement politique de la question de la péninsule.
Q 10 : La Russie a commencé à assumer la présidence des BRICS le 1er janvier. Elle aurait fait des propositions sur la future coopération des BRICS.
La Chine a-t-elle des attentes spécifiques concernant la présidence russe et la coopération des BRICS cette année ?

24fcbdf0-77ae-4f31-8d29-d830609c27d5

R : Les BRICS sont un mécanisme de coopération avec une influence mondiale entre les marchés émergents et les pays en développement. Au cours des dernières années, la cohésion n’a cessé de se renforcer et la coopération pragmatique s’est constamment approfondie au sein des pays BRICS. Avec une influence croissante, les BRICS sont devenus une force importante dans les affaires internationales.

La situation internationale actuelle est très complexe : l’unilatéralisme et le protectionnisme ressurgissent, la politique du plus fort et les pratiques d’intimidation font fureur.

La communauté internationale observe attentivement la manière dont les pays BRICS réagissent à ces défis et jouent un rôle constructif dans les affaires internationales.
Pays assumant la présidence de cette année, la Russie prévoit de tenir le 12e sommet des BRICS à Saint-Pétersbourg. Sous la direction stratégique des chefs d’État des deux pays, les relations sino-russes entrent dans une nouvelle ère, caractérisée par le soutien mutuel, l’intégration approfondie, l’innovation et les avantages mutuels.

La Chine soutient pleinement la Russie dans sa présidence et collaborera étroitement avec la Russie et les autres pays BRICS pour assurer le succès du sommet de Saint-Pétersbourg.

Alors que les BRICS entrent dans « l’année de la Russie », la Chine espère que la coopération des BRICS fera de nouveaux progrès et produira de nouveaux résultats. Les pays BRICS consolideront leur partenariat stratégique, feront progresser la coopération dans les domaines de l’économie, du commerce, des finances, de la paix et de la sécurité ainsi que des échanges cultuels et humains, et étendront la coopération « BRICS plus ».
La Chine espère également que les pays BRICS joueront un rôle positif dans le maintien de la paix et du développement dans le monde, la sauvegarde de l’équité et de la justice internationales, la préservation du multilatéralisme et du système commercial multilatéral, en apportant une plus grande contribution à la construction d’une communauté de destin pour l’humanité.

CHINE 5 Conférence de presse du 3 janvier 2020 W020200108515535239583

Q 11 : Une question complémentaire sur les frappes aériennes américaines à Bagdad. La Chine pense-t-elle que cette opération était un acte licite ? Un responsable iranien a déclaré que l’Iran prendrait des mesures de représailles.
Quelle influence cela aura-t-il sur la situation dans la région ?

frappes aériennes américaines à Bagdad

R : Comme je viens de le dire, nous nous opposons au recours abusif à la force ou à la menace du recours à la force dans les relations internationales, et pensons que toutes les parties doivent suivre les buts et principes de la Charte des Nations unies et les normes fondamentales régissant les relations internationales pour gérer leurs relations et résoudre leurs divergences.

La souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale de l’Irak doivent être respectées et la paix et la stabilité de la région du Golfe au Moyen-Orient doivent être préservées.

Nous exhortons les parties concernées, en particulier les Etats-Unis, à garder leur sang-froid, à faire preuve de retenue et à éviter une nouvelle escalade des tensions. Cela sert les intérêts de toutes les parties.
Q 12 : Le général iranien Soleimani, qui a joué un rôle important dans la lutte contre ISIS, al-Nusra et d’autres groupes terroristes dans la région, a été tué par les forces américaines à Bagdad tôt ce matin.
Comment évaluez-vous cet acte provocateur et ses effets sur la paix et la stabilité au Moyen-Orient ?

usa-troupes-irak-armee-23a2b6-0@1x

R : Comme je viens de le dire, la Chine suit de près la situation. Nous nous opposons au recours à la force dans les relations internationales et pensons que toutes les parties doivent respecter sérieusement les buts et principes de la Charte des Nations unies et les normes fondamentales régissant les relations internationales.
La souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale de l’Irak doivent être respectées et la paix et la stabilité de la région du Golfe au Moyen-Orient doivent être préservées. Nous exhortons les parties concernées, en particulier les Etats-Unis, à garder leur sang-froid, à faire preuve de retenue et à éviter une nouvelle escalade des tensions.

CHINE 6 Conférence de presse du 3 janvier 2020 W020200108515535231005


SOURCE/ https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1730216.shtml


istockphoto-1158062660-1024x1024

Conférence de presse du 6 janvier 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

CHINE 7 Conférence de presse du 6 janvier 2020 W020200109358642253547

Q 13 : Les tensions dans les relations américano-iraniennes s’intensifient. Les États-Unis ont affirmé avoir ciblé 52 sites iraniens, qui seront touchés si l’Iran frappe des Américains ou des actifs américains. L’Iran a déclaré que quelque 35 cibles américaines dans la région étaient à portée de main.
Comment la Chine envisage-t-elle la situation actuelle ?
IRAN 1084692-000_ux1by  L’ayatollah Ali Khamenei (au centre) lors d’une rencontre avec le gouvernement iranien à Téhéran, le 6 décembre. Le président Hassan Rohani est le premier assis à sa droite. Photo AFP
R : La Chine est très préoccupée par la situation actuelle au Moyen-Orient. Personne ne veut voir une aggravation des tensions au Moyen-Orient et dans la région du Golfe. Assurer la paix et la stabilité dans la région est d’une importance vitale pour le monde entier.

La politique du plus fort est toujours impopulaire et non durable. L’aventurisme militaire américain va à l’encontre des normes fondamentales régissant les relations internationales et aggrave les tensions et les turbulences dans la région.

La Chine s’oppose toujours au recours à la force dans les relations internationales. Les actions militaires ne mèneront nulle part, et la pratique de la pression maximale est sans issue.

La Chine estime que toutes les parties devraient respecter scrupuleusement les buts et principes de la Charte des Nations Unies et les normes fondamentales régissant les relations internationales. L’indépendance, la souveraineté et l’intégrité territoriale de tous les pays doivent être respectées.
La paix et la stabilité au Moyen-Orient et dans la région du Golfe doivent être maintenues. Nous exhortons les États-Unis à ne pas abuser de la force, et appelons les parties concernées à faire preuve de retenue pour empêcher la spirale de la tension, et à revenir rapidement sur la voie du dialogue et de la consultation pour apaiser les tensions.
La Chine continuera de préserver une position objective et juste et de jouer un rôle constructif dans le maintien de la paix et de la sécurité au Moyen-Orient et dans la région du Golfe.
Q 14 : Une question complémentaire sur la situation en Irak et aux États-Unis. Le Président américain Trump a menacé dimanche d’imposer des sanctions sévères à l’Irak après que le parlement du pays a adopté une résolution exhortant le gouvernement à mettre fin à la présence des troupes étrangères dans le pays. « S’ils nous demandent de partir, si nous ne le faisons pas de manière amicale, nous leur imposerons des sanctions comme ils n’en ont jamais vu auparavant », a tweeté Trump. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
w1240-p16x9-drapeau usa irak
R : Nous avons lu les reportages concernés.
Nous sommes toujours d’avis que, dans les relations interétatiques, les pays doivent respecter les buts et principes de la Charte des Nations Unies ainsi que les normes fondamentales régissant les relations internationales.
Nous nous opposons à l’utilisation arbitraire ou à la menace de sanctions, sans parler de l’imposition de sanctions unilatérales. L’indépendance, la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Irak doivent être effectivement sauvegardées. Nous espérons que les pays concernés, certains grands pays non régionaux en particulier, contribueront à la paix et à la stabilité au lieu d’aggraver les tensions au Moyen-Orient.

CHINE 8 Conférence de presse du 6 janvier 2020 W020200109358642267061

Q 15 : L’Iran a annoncé dimanche une nouvelle annulation de ses engagements envers le JCPOA.
La Chine est-elle préoccupée par cette décision ? Selon vous, qui devrait être tenu pour responsable, l’Iran ou les États-Unis ?

iran le président Rohani

R : La Chine a pris note des mesures annoncées par l’Iran quant à la 5e phase de réduction de la mise en œuvre du JCPOA.
Nous avons également noté que, selon l’Iran, ce serait la dernière fois qu’il réduirait ses engagements, que l’Iran poursuivrait sa coopération avec l’AIEA et reprendrait l’application du JCPOA sous certaines conditions. Nous estimons qu’en dépit de la réduction de ses engagements pour des raisons extérieures, l’Iran a fait preuve de retenue et exprimé clairement sa volonté politique de mettre en œuvre le JCPOA de manière efficace et intégrale. Il n’a pas violé ses obligations au titre du TNP.

À l’heure actuelle, la situation au Moyen-Orient devient de plus en plus complexe, ce qui pose de graves problèmes au JCPOA.

Les États-Unis, qui se sont retirés unilatéralement du JCPOA, ont ignoré le droit international et leurs obligations internationales, exercé une pression maximale sur l’Iran et empêché les autres parties de respecter leurs engagements.

Ces pratiques sont à l’origine des tensions actuelles et devraient être le point de départ fondamental dont toutes les parties doivent tenir compte pour résoudre le problème nucléaire iranien de manière objective et équitable. Toutes les parties au JCPOA doivent rester calmes et rationnelles, s’en tenir à la bonne direction d’un règlement politique et diplomatique, résoudre les divergences sur la mise en œuvre du JCPOA par des consultations dans le cadre de la Commission mixte du JCPOA en éliminant les perturbations, éviter de prendre toute mesure qui pourrait compliquer la situation et s’efforcer de préserver le JCPOA.

Je tiens à souligner que le JCPOA, gagné au prix de grands efforts, est un résultat important de la diplomatie multilatérale, approuvé et adopté par le Conseil de Sécurité des Nations Unies, un pilier important pour le système international de non-prolifération et la paix et la stabilité au Moyen-Orient, et une importante partie de l’ordre international fondé sur le droit international.

La communauté internationale doit avoir à l’esprit une vision plus large et à long terme, soutenir fermement le JCPOA et œuvrer à l’amélioration de la question nucléaire iranienne et de la situation au Moyen-Orient. La Chine continuera de rester en communication et coordination étroites avec les parties concernées et déploiera des efforts inlassables à cette fin.

CHINE 9 Conférence de presse du 6 janvier 2020 W020200109358642268917

Q 16  : Hier, le porte-parole du Ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré que l’Iran avait adressé une lettre au Conseil de sécurité de l’ONU au sujet de l’assassinat du commandant Soleimani.
Il a déclaré que le Ministère iranien des Affaires étrangères avait déjà pris, entre autres, des mesures politiques et juridiques, notamment au niveau du Conseil de Sécurité des Nations Unies.
La Chine pense-t-elle que cette question devrait être soumise au Conseil de Sécurité ?

File picture of Guterres, UN High Commissioner for Refugees, at a news conference in Geneva  Antonio Guterres ONU

R : La Chine a noté que le représentant permanent iranien auprès de l’ONU avait adressé des lettres au Président du Conseil de Sécurité et au Secrétaire général de l’ONU. L’aventurisme militaire des États-Unis a violé les normes fondamentales régissant les relations internationales et entraîné de plus grandes tensions et turbulences.

Le Conseil de Sécurité étant le premier responsable du maintien de la paix et de la sécurité internationales, il devrait assumer sérieusement ses devoirs attribués par la Charte des Nations Unies.

En tant que membre permanent du Conseil de Sécurité, la Chine continuera, dans un esprit objectif et équitable, de travailler avec les autres parties pour préserver le droit international, la justice internationale ainsi que la paix et la sécurité au Moyen-Orient et dans la région du Golfe.
Q 17 : Dans un contexte d’intensification des tensions américano-iraniennes, la Chine renforcera-t-elle sa présence sécuritaire au Moyen-Orient ?
2016-01-23T160947Z_1938994967_GF20000104442_RTRMADP_3_IRAN-CHINA-ConvertImage_0  Le président iranien, Hassan Rohani, a rencontré le président chinois, Xi Jinping, lors d’une cérémonie de bienvenue à Téhéran, le 23 janvier 2016.
R : Comme je l’ai dit lorsque j’ai répondu à un autre journaliste, la Chine est très préoccupée par la situation actuelle au Moyen-Orient. La détérioration de la situation au Moyen-Orient et dans la région du Golfe n’est dans l’intérêt d’aucune partie. Il est d’une importance vitale pour le monde entier que la paix et la stabilité soient assurées dans la région.
La Chine s’oppose toujours à l’abus de la force dans les relations internationales. Nous appelons les parties concernées à faire preuve de retenue pour éviter une nouvelle escalade et à reprendre le dialogue et la consultation le plus tôt possible afin de désamorcer les tensions.
Fidèle à une position impartiale et équitable, la Chine continuera de déployer des efforts constructifs pour la paix et la sécurité au Moyen-Orient et dans la région du Golfe.

CHINE 10 Conférence de presse du 6 janvier 2020 W020200109358642270208


SOURCE/https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1730448.shtml


istockphoto-1158062660-1024x1024

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s