3610 – Conférences de presse du 7,8,9 et 10 janvier 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

istockphoto-1166298528-1024x1024

  1. Q : Nous notons que le Président des Kiribati, Maamau, est en visite en Chine. Les dirigeants chinois ont eu des entretiens avec lui et l’ont rencontré hier. Pourriez-vous partager plus d’informations ? À quel consensus concret les deux parties sont-elles parvenues sur le développement des relations bilatérales ?
  2. Q : Une question sur les consultations économiques et commerciales sino-américaines. Selon des reportages, le vice-Premier ministre Liu He, en tant que chef de la délégation chinoise, se rendra à Washington le 13 janvier pour signer un accord de phase I avec les États-Unis. Pourriez-vous confirmer cela ?
  3. Q : Les États-Unis ont refusé de délivrer un visa au Ministre iranien des Affaires étrangères Zarif qui devait assister à une réunion du Conseil de sécurité jeudi à New York. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  4. Q : Cette année marque le 70e anniversaire des relations diplomatiques sino-indonésiennes. Comment les deux parties vont-elles célébrer cet événement ? Quels en seront les temps forts ? Deuxième question, y aura-t-il une réunion entre les dirigeants chinois et indonésiens en Chine ou en Indonésie ? Dernière question, le récent incident survenu au large de Natuna affecte-t-il la préparation de la célébration ?
  5. Q : La deuxième phase de l’accord de libre-échange Pakistan-Chine est récemment entrée en vigueur, avec des mesures de réduction tarifaire en vigueur depuis le 1er janvier. Avez-vous plus de détails à partager avec nous ?
  6. Q : Le Président indonésien Joko Widodo a annoncé hier qu’il mobiliserait des navires de pêche pour rejoindre des navires de guerre en mer de Chine méridionale. Il a également déclaré qu’il n’y aurait pas de négociations sur les questions de souveraineté. Comme vous l’avez dit, des voies diplomatiques étaient ouvertes. L’ont-elles été depuis qu’il a fait ce commentaire hier ? Avez-vous un commentaire sur la situation en cours là-bas ?
  7. Q : Le parlement iranien a voté pour désigner l’armée américaine comme entité terroriste. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?
  8. Q : La Russie et la Chine ont décidé de bloquer la déclaration du Conseil de sécurité des Nations unies sur la condamnation de l’attaque contre l’Ambassade des États-Unis à Bagdad, comme l’a dit l’Ambassadeur de Russie, car il serait impossible de ne pas tenir compte du fait que les États-Unis ont tué Soleimani. Je me demande si la Chine pense qu’il devrait y avoir une autre déclaration au Conseil de sécurité au sujet du meurtre de Soleimani.
  9. Q*** : Des questions sur la Chine et l’Indonésie. L’armée indonésienne a annoncé aujourd’hui avoir envoyé des avions de combat et des bâtiments de guerre dans les eaux au large des îles Natuna. Quelle est la réponse de la Chine à ce sujet ? La Chine a-t-elle des revendications territoriales sur les îles Natuna ?
  10. Q : Aujourd’hui, le Ministre iranien des Affaires étrangères a twitté que l’Iran avait adopté et conclu des mesures d’autodéfense réciproques ciblant les bases américaines conformément à l’article 51 de la Charte des Nations Unies, et que l’Iran ne cherchait pas l’escalade ou la guerre, mais se défendrait de toute agression. Quel est votre commentaire à ce sujet ?
  11. Q : Quel est le commentaire de la Chine au sujet de l’affirmation iranienne selon laquelle les frappes aériennes contre les bases militaires américaines sont de la légitime défense ?
  12. Q : Vous avez mentionné lors d’une conférence de presse il y a quelques jours que la Chine jouerait un rôle constructif dans le maintien de la paix et de la sécurité dans la région du Golfe et au Moyen-Orient. Cela comprend-il un soutien financier et économique ?
  13. Q : Étant donné qu’il y a eu plus d’activités militaires au Moyen-Orient, la Chine interdira-t-elle aux avions civils de survoler l’Iran et l’Irak ?
  14. Q : Certains législateurs irakiens ont suggéré que la Chine pourrait aider l’Irak sur le plan économique si les États-Unis se retiraient de l’Irak. Mardi, le Vice-Président du parlement irakien a rencontré l’ambassadeur chinois et a appelé à la mise en œuvre des accords préliminaires signés entre les deux pays au début de cette année. La Chine envisage-t-elle de mettre en œuvre ces accords dans les meilleurs délais ou signer de nouveaux accords afin de faciliter la situation en Irak ?
  15. Q : Selon les résultats d’une enquête sur l’indice diplomatique mondial publiés il y a peu par le think tank australien Lowy Institute, en 2019, la Chine a dépassé les États-Unis en tant que pays comptant le plus grand nombre d’ambassades et de consulats à travers le monde, car de plus en plus de pays ont établi des relations diplomatiques avec elle. L’analyse des médias considère l’augmentation rapide du nombre de missions diplomatiques chinoises accréditées à l’étranger comme une manifestation de l’ambition chinoise grandissante sur la scène internationale. Quel est votre commentaire à ce sujet ?
  16. Q : Une question sur l’Indonésie. Vous avez dit qu’il n’y a pas de divergences entre la Chine et l’Indonésie sur la souveraineté territoriale. Cela signifie-t-il que la Chine n’a aucune revendication territoriale sur les îles Natuna ?
  17. Q : Le Secrétaire d’État américain Pompeo a déclaré le 7 janvier que le Parti communiste chinois commettait des crimes massifs en matière de droits de l’homme contre les musulmans d’ethnies minoritaires détenus dans le Xinjiang. Les États-Unis demandent à tous les pays, en particulier ceux de l’Organisation de coopération islamique et de la Ligue arabe, de dénoncer le traitement barbare des Ouïgours par le Parti communiste chinois. Il a également noté la nomination du nouveau chef du Bureau de liaison du gouvernement populaire central dans la région administrative spéciale de Hong Kong et espère que le Parti communiste chinois honorera ses engagements énoncés dans la Déclaration conjointe sino-britannique pour garantir la primauté du droit et les libertés à Hong Kong. Quelle est la réaction de la Chine à cet égard ?
  18. Q : Selon des médias, depuis un certain temps, de graves incendies de montagne se sont produits à de nombreux endroits en Nouvelle-Galles-du-Sud, à Victoria et en Australie méridionale. Les incendies se sont propagés sur une zone de plus de 6 millions d’hectares, tuant plus de 20 personnes et détruisant plus de 2 000 maisons. Des milliers d’habitants ont été obligés de quitter leurs habitations. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  19. Q : La Chine prévoit-elle de suspendre les vols des avions Boeing ?
  20. Q : Nous avons noté que le Premier Ministre laotien Thongloun Sisoulith s’est rendu hier dans le village de Liangjiahe. Le Premier Ministre Sisoulith est-il le premier dirigeant étranger à visiter le village de Liangjiahe ? Quelle est la signification particulière de sa visite ?
  21. Q : Nous avons vu que les cours des actions des entreprises chinoises de la défense nationale sont en hausse aujourd’hui. J’aimerais savoir si le « rôle constructif » joué par la Chine dans la défense au Moyen-Orient concerne en particulier la défense.
  22. Q : Selon les médias iraniens, le 8 janvier dans la matinée, un avion de ligne d’Ukraine International Airlines, un Boeing 737, s’est écrasé peu après son décollage de l’aéroport international Imam Khomeini de Téhéran, en Iran. Les 180 personnes à bord sont mortes. La cause de l’accident fait toujours l’objet d’une enquête. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  23. Q : Compte tenu de l’escalade des tensions entre l’Iran et les États-Unis, la Chine a-t-elle évacué des ressortissants chinois du Moyen-Orient et de la région du Golfe ? Et prévoyez-vous de le faire ?
  24. Q : Ma question concerne la Libye. Hier, le haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité a condamné, après sa rencontre avec les Ministres des Affaires étrangères de l’Allemagne et de l’Italie, le projet de la Turquie d’envoyer des troupes en Libye. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  25. Q**** : Le Président américain Trump a déclaré hier que les États-Unis ne permettraient jamais à l’Iran d’avoir des armes nucléaires, que le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, la Russie et la Chine devraient reconnaître cette réalité et rompre avec le JCPOA, et que les parties devraient travailler ensemble à la conclusion d’un accord avec l’Iran qui rende le monde plus sûr et plus pacifique. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  26. Q : La situation au Moyen-Orient est très tendue en ce moment. Hier, le Président russe Poutine a terminé sa visite en Turquie et en Syrie. Dans quelle mesure les positions de la Russie et de la Chine sont-elles proches du règlement pacifique du problème dans cette région ?
  27. Q : Le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi vient de terminer sa visite en Égypte. Pouvez-vous nous donner plus de détails sur les résultats de cette visite ?
  28. Q : Des législateurs américains ont appelé mercredi l’administration Donald Trump à imposer des sanctions à la Chine en raison de ce qu’ils qualifient de « crimes contre l’humanité » à l’égard des Ouïgours. La Chine est-elle préoccupée par cette décision ? Avez-vous contacté la partie américaine à ce sujet ?
  29. Q : Deux citoyens chinois ont été arrêtés pour avoir pris illégalement des photos dans une base de l’US Navy en Floride le week-end dernier. Pouvez-vous le confirmer et avez-vous plus d’informations à ce sujet ?
  30. Q : Le 8 janvier, le Président américain Trump a déclaré dans un discours télévisé que les États-Unis évaluaient les options en réponse à l’agression iranienne et imposeraient immédiatement des sanctions économiques punitives supplémentaires à l’Iran. Il a également déclaré : « Notre pays dispose d’une armée et d’équipements puissants, mais cela ne signifie pas que nous soyons obligés de les utiliser. » Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  31. Q***** : Savez-vous qui se rendra avec le Vice-Premier ministre Liu He à Washington la semaine prochaine, et quel jour l’accord commercial de phase I sera signé ?
  32. Q : Une question sur la signature de l’accord commercial de phase I entre la Chine et les Etats-Unis. Si je me souviens bien, après la rencontre des deux présidents en Argentine, il y a eu une conférence de presse tenue par la partie chinoise où le Conseiller d’Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi nous a informés de la réunion. Je me demande s’il y a un arrangement similaire pour la visite du Vice-Premier ministre Liu He aux Etats-Unis cette fois ?
  33. Q : La date et le lieu du 15e cycle du dialogue stratégique Chine-Japon ont-ils une signification particulière ? Le cinquième document politique entre la Chine et le Japon sera-t-il à l’ordre du jour ?

Conférences de presse du 7 janvier 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang 1 à 8

Conférences de presse du 8 janvier 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang 9 à 24

Conférences de presse du 9 janvier 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang 25 à 30

Conférences de presse du  10 janvier 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang 31 à 33

 

istockphoto-1166298528-1024x1024

Conférences de presse du 7 janvier 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang 1 à 8

CHINE 11 Conférence de presse du 7 janvier 2020 W020200110364261130365

 

Q1 : Nous notons que le Président des Kiribati, Maamau, est en visite en Chine. Les dirigeants chinois ont eu des entretiens avec lui et l’ont rencontré hier.
Pourriez-vous partager plus d’informations ? À quel consensus concret les deux parties sont-elles parvenues sur le développement des relations bilatérales ?

Le Président Maamau maxresdefault    Le Président Maamau

R : En septembre 2019, les Kiribati ont repris leurs relations diplomatiques avec la Chine, ce qui en fait le 180e pays ayant des relations diplomatiques avec la Chine et le 10e État insulaire du Pacifique à rejoindre la coopération entre la Chine et les îles du Pacifique.

Carte-Kiribati-5

Le Président Maamau effectue, comme convenu, une visite d’État en Chine en ce début d’année, qui est également la première visite d’État que la Chine a accueillie en 2020. Hier, le Président Xi Jinping s’est entretenu avec lui et le Premier ministre Li Keqiang l’a rencontré. Les dirigeants des deux pays ont eu des échanges approfondis et ont planifié le développement des relations sino-kiribatiennes.
Un consensus important a été atteint sur les trois points suivants :
Premièrement, pour approfondir davantage la confiance politique mutuelle.
Le Président Maamau a déclaré que les Kiribati avaient pris la décision majeure de renouer leurs relations diplomatiques avec la Chine sur la base de leur confiance en la Chine et qu’elles resteraient attachées au principe d’une seule Chine.
La partie chinoise a déclaré qu’elle respectait le choix indépendant des Kiribati de leur voie de développement conformément aux réalités nationales, et qu’elle voulait renforcer les échanges de haut niveau et à tous les niveaux avec les Kiribati pour un partage d’expérience en matière de gouvernance de l’État.
Les deux parties sont également convenues de renforcer la communication et la coopération dans des enceintes multilatérales telles que l’Onu et le Forum des îles du Pacifique, et de relever conjointement des défis tels que le changement climatique dans le cadre de la coopération Sud-Sud pour préserver les intérêts communs des pays en développement.
Deuxièmement, pour étendre davantage la coopération pragmatique.
Depuis la reprise des relations diplomatiques, la coopération Chine-Kiribati dans divers domaines a connu un développement vigoureux avec nombre de premiers succès.
Le mémorandum d’entente sur la construction conjointe de « la Ceinture et la Route » signé au cours de cette visite mettra en synergie la construction conjointe de « la Ceinture et la Route » et la vision à 20 ans des Kiribati (KV20), soutenant et planifiant une coopération bilatérale renforcée.
Les deux parties ont convenu d’intensifier la coopération et les échanges dans des domaines tels que le commerce, l’agriculture, la pêche et les infrastructures en vue d’un développement et d’une prospérité durables.
Troisièmement, pour intensifier davantage les échanges culturels et humains.
Les deux parties sont convenues de renforcer les échanges culturels et humains et la coopération locale, qui serviront de pont de compréhension mutuelle et d’amitié à travers le vaste océan Pacifique.
Les Kiribati sont le seul pays au monde à cheval sur l’équateur et la ligne de date internationale. C’est également l’un des premiers endroits à accueillir l’aube d’une nouvelle année.
La Chine a inscrit les Kiribati, un pays doté de ressources touristiques uniques, parmi les destinations de voyages de groupe des citoyens chinois à l’étranger. Je suis sûr que davantage de touristes chinois s’y rendront pour profiter des beaux paysages.

Les faits prouvent que la reprise des relations diplomatiques sert les intérêts de la Chine et des Kiribati. Nous sommes convaincus que nos relations bilatérales conserveront leur élan de développement rapide et produiront des résultats plus fructueux dans un avenir radieux de développement et de prospérité partagés.

Q 2: Une question sur les consultations économiques et commerciales sino-américaines. Selon des reportages, le vice-Premier ministre Liu He, en tant que chef de la délégation chinoise, se rendra à Washington le 13 janvier pour signer un accord de phase I avec les États-Unis.
Pourriez-vous confirmer cela ?
R : Je vous renvoie au Ministère du Commerce pour plus de détails sur les consultations économiques et commerciales sino-américaines.

CHINE 12 Conférence de presse du 7 janvier 2020 W020200110364261141738

Q 3: Les États-Unis ont refusé de délivrer un visa au Ministre iranien des Affaires étrangères Zarif qui devait assister à une réunion du Conseil de sécurité jeudi à New York.
Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

visa-americain-passeport-20170306

R : En tant qu’hôte du siège des Nations unies, les États-Unis ont le devoir international de délivrer des visas et de fournir d’autres types de facilités aux représentants étrangers assistant aux réunions des Nations unies. Nous exhortons les États-Unis à respecter sérieusement cette obligation et à offrir des facilités aux représentants des États membres assistant aux réunions des Nations unies.
Q4 : Cette année marque le 70e anniversaire des relations diplomatiques sino-indonésiennes.
Comment les deux parties vont-elles célébrer cet événement ? Quels en seront les temps forts ? Deuxième question, y aura-t-il une réunion entre les dirigeants chinois et indonésiens en Chine ou en Indonésie ? Dernière question, le récent incident survenu au large de Natuna affecte-t-il la préparation de la célébration ?

Carte-Indonésie  INDONESIE

R : L’Indonésie fut l’un des premiers pays à avoir établi des relations diplomatiques avec la République populaire de Chine. Cette année marque le 70e anniversaire des relations diplomatiques entre la Chine et l’Indonésie. C’est également une année importante pour le développement national des deux pays. Nous attachons tous deux une grande importance à cela et avons convenu d’organiser une série d’activités de célébration pour promouvoir les échanges et la coopération dans divers domaines, porter les relations bilatérales à un nouveau palier et injecter une énergie positive au développement commun des deux pays et de la région.
En tant que partenaires stratégiques globaux, la Chine et l’Indonésie bénéficient d’une coopération dans un large éventail de domaines, et à fort potentiel. Tant que nous déploierons des efforts communs vers le même objectif, nous réaliserons un développement plus important avec de nouveaux domaines de croissance dans les relations bilatérales à l’occasion du 70e anniversaire de nos relations diplomatiques.
Je voudrais souligner en particulier qu’une coopération efficace entre la Chine et l’Indonésie dans le cadre de la construction conjointe de « la Ceinture et la Route » a apporté des avantages tangibles aux peuples des deux pays. La Chine est prête à travailler avec l’Indonésie pour approfondir la coopération bilatérale dans le cadre de « la Ceinture et la Route ».
En ce qui concerne la rencontre entre les dirigeants des deux pays qui vous intéresse, je voudrais dire que les échanges de haut niveau sont toujours un élément important des relations sino-indonésiennes. Les deux parties sont en communication concernant les dispositions pertinentes.
En ce qui concerne les récents développements de la situation maritime dont vous avez parlé, la Chine et l’Indonésie sont en communication par la voie diplomatique.
La Chine et l’Indonésie sont des partenaires stratégiques globaux. Entre nous, l’amitié et la coopération sont le courant principal, tandis que la divergence n’est qu’un courant secondaire.
En tant que pays littoraux de la mer de Chine méridionale et grands pays de la région, la Chine et l’Indonésie assument la tâche importante de maintenir la paix et la stabilité régionales.
La Chine considère toujours les relations bilatérales avec l’Indonésie dans une perspective stratégique et à long terme. Nous pensons que l’Indonésie tiendra également compte de l’ensemble des relations bilatérales et de la stabilité régionale, résoudra correctement les divergences avec la Chine et créera une atmosphère et des conditions favorables pour célébrer le 70e anniversaire de nos relations diplomatiques.

CHINE 13 Conférence de presse du 7 janvier 2020 W020200110364261151591

Q 5 : La deuxième phase de l’accord de libre-échange Pakistan-Chine est récemment entrée en vigueur, avec des mesures de réduction tarifaire en vigueur depuis le 1er janvier.
Avez-vous plus de détails à partager avec nous ?

love-640x383

R : Le Protocole sur la modification de l’accord de libre-échange entre la Chine et le Pakistan est entré en vigueur le 1er décembre 2019.
Le Protocole a actualisé et révisé le contenu de l’accord de libre-échange initial sur l’accès aux marchés pour le commerce des marchandises ainsi que les calendriers de réduction tarifaire, les règles d’origine, les recours commerciaux et l’investissement.
Et il a ajouté un nouveau chapitre sur la coopération douanière.
L’essentiel des changements consiste à élever sensiblement le niveau de libéralisation du commerce des marchandises sur la base de l’accord de libre-échange initial.
Le Protocole stipule que la proportion de lignes tarifaires avec des produits à tarif douanier zéro passera progressivement de 35 % à 75 %. En outre, nous bénéficierons également d’une réduction de 20 % sur les tarifs douaniers d’autres produits qui représentent 5 % de leurs lignes tarifaires respectives.

Les mesures de réduction tarifaire sont entrées en vigueur le 1er janvier 2020.

Chine-5-960x794

La Chine et le Pakistan sont des partenaires stratégiques de tout temps, et les relations bilatérales se sont développées avec une bonne dynamique. La Chine est prête à travailler avec le Pakistan pour consolider la confiance politique mutuelle, approfondir la coopération globale, y compris le commerce et l’investissement, promouvoir le développement de haute qualité du Couloir économique sino-pakistanais et offrir plus d’avantages aux deux pays et aux deux peuples.
Q 6: Le Président indonésien Joko Widodo a annoncé hier qu’il mobiliserait des navires de pêche pour rejoindre des navires de guerre en mer de Chine méridionale. Il a également déclaré qu’il n’y aurait pas de négociations sur les questions de souveraineté. Comme vous l’avez dit, des voies diplomatiques étaient ouvertes.
L’ont-elles été depuis qu’il a fait ce commentaire hier ? Avez-vous un commentaire sur la situation en cours là-bas ?

Le Président indonésien Joko Widodo Le Président indonésien Joko Widodo

R : Comme je l’ai dit, concernant les récents développements de la situation maritime, la Chine et l’Indonésie sont en communication par la voie diplomatique.
La Chine et l’Indonésie sont des partenaires stratégiques globaux. Entre nous, l’amitié et la coopération sont le courant principal, tandis que la divergence n’est qu’un courant secondaire. En tant que pays littoraux de la mer de Chine méridionale et grands pays de la région, la Chine et l’Indonésie assument la tâche importante de maintenir la paix et la stabilité régionales. La Chine considère toujours les relations bilatérales avec l’Indonésie dans une perspective stratégique et à long terme. Nous pensons que l’Indonésie tiendra également compte de l’ensemble des relations bilatérales et de la stabilité régionale, résoudra correctement les divergences avec la Chine et créera une atmosphère et des conditions favorables pour célébrer le 70e anniversaire de nos relations diplomatiques.

CHINE 14 Conférence de presse du 7 janvier 2020 W020200110364261158853

Q 7 : Le parlement iranien a voté pour désigner l’armée américaine comme entité terroriste.
Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?

برلمان إيران يصادق على مشروع مواجهة إجراءات أميركا الاستفزازية في المنطقة Le parlement iranien a voté pour désigner l’armée américaine comme entité terroriste.

R : La Chine est très préoccupée par la situation actuelle au Moyen-Orient. L’aggravation des tensions dans la région du Golfe ne sert les intérêts de personne. Assurer la paix et la stabilité dans la région revêt une importance vitale pour le monde entier.
La Chine considère que toutes les parties doivent respecter sérieusement les buts et principes de la Charte des Nations unies et les normes fondamentales régissant les relations internationales. L’indépendance, la souveraineté et l’intégrité territoriale de tous les pays doivent être respectées. La paix et la stabilité au Moyen-Orient et dans la région du Golfe doivent être maintenues.
Nous exhortons les États-Unis à ne pas abuser de la force. En même temps, nous appelons les parties concernées à faire preuve de retenue pour empêcher l’escalade. Le dialogue et la consultation devraient reprendre pour apaiser les tensions dès que possible.
Q 8 : La Russie et la Chine ont décidé de bloquer la déclaration du Conseil de sécurité des Nations unies sur la condamnation de l’attaque contre l’Ambassade des États-Unis à Bagdad, comme l’a dit l’Ambassadeur de Russie, car il serait impossible de ne pas tenir compte du fait que les États-Unis ont tué Soleimani.
Je me demande si la Chine pense qu’il devrait y avoir une autre déclaration au Conseil de sécurité au sujet du meurtre de Soleimani.

https://medias.liberation.fr/photo/959664-onu.jpg?modified_at=1477646210&width=960  ONU

R : Le Représentant permanent iranien auprès de l’Onu a envoyé des lettres sur la question concernée au Président du Conseil de sécurité et au Secrétaire général des Nations unies.
Étant donné que le Conseil de sécurité a la responsabilité principale de maintenir la paix et la sécurité internationales, il doit assumer sérieusement ses devoirs inscrits dans la Charte des Nations unies. En tant que membre permanent du Conseil de sécurité, la Chine continuera, dans un esprit objectif et équitable, de travailler avec d’autres parties pour faire respecter le droit international, la justice internationale ainsi que la paix et la sécurité au Moyen-Orient et dans la région du Golfe.
Dans l’intervalle, nous resterons en contact étroit avec la Russie – le partenaire stratégique global de coordination de la Chine – et d’autres membres du Conseil de sécurité.

CHINE 15 Conférence de presse du 7 janvier 2020 W020200110364261166228


SOURCE/ https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1730823.shtml


istockphoto-1166298528-1024x1024

Conférence de presse du 8 janvier 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang 9 à 24

CHINE 16 Conférence de presse du 8 janvier 2020 W020200113400329100190

Q 9: Des questions sur la Chine et l’Indonésie. L’armée indonésienne a annoncé aujourd’hui avoir envoyé des avions de combat et des bâtiments de guerre dans les eaux au large des îles Natuna.
Quelle est la réponse de la Chine à ce sujet ? La Chine a-t-elle des revendications territoriales sur les îles Natuna ?

ARMEE INDONESIENNE au large des îles Natuna.huali810 Armée Indonésienne au large des îles Natuna.

R : Nous avons réagi à plusieurs reprises aux récents événements maritimes. Nous avons également déclaré à maintes reprises que la Chine a la souveraineté sur les îles Nansha, ainsi que les droits souverains et la juridiction sur les eaux concernées. Notre position est conforme au droit international.
Je tiens à souligner qu’il n’y a pas de divergences entre la Chine et l’Indonésie sur la souveraineté territoriale, et que les deux parties ont des chevauchements de revendications de droits maritimes dans certaines régions de la Mer de Chine méridionale.
Nous espérons que la partie indonésienne restera calme et entendons continuer à gérer de manière appropriée les divergences avec la partie indonésienne, et à maintenir les relations bilatérales et la situation globale de paix et de stabilité dans la région. En fait, la Chine et l’Indonésie maintiennent toujours la communication à ce sujet par la voie diplomatique.
Q 10 : Aujourd’hui, le Ministre iranien des Affaires étrangères a twitté que l’Iran avait adopté et conclu des mesures d’autodéfense réciproques ciblant les bases américaines conformément à l’article 51 de la Charte des Nations Unies, et que l’Iran ne cherchait pas l’escalade ou la guerre, mais se défendrait de toute agression. Quel est votre commentaire à ce sujet ?
r08-63016
R : La situation actuelle au Moyen-Orient est complexe et sensible. La Chine prête toujours une haute attention au développement des événements concernés, et nous appelons les parties concernées à faire preuve de retenue. Nous sommes toujours favorables à un règlement judicieux des contradictions et des conflits sur la base du respect mutuel et à travers le dialogue et les pourparlers et d’autres moyens pacifiques pour maintenir conjointement la paix et la stabilité régionales.

Comme nous l’avons dit à maintes reprises, la détérioration de la situation au Moyen-Orient n’est dans l’intérêt d’aucune partie, et garantir la paix et la stabilité dans la région est d’une importance vitale pour le monde entier.

La Chine continuera de suivre de près l’évolution de la situation, de maintenir une communication étroite avec les parties concernées, de jouer un rôle responsable pour apaiser rapidement les tensions et gérer judicieusement la situation actuelle.
Q 11: Quel est le commentaire de la Chine au sujet de l’affirmation iranienne selon laquelle les frappes aériennes contre les bases militaires américaines sont de la légitime défense ?
R : La Chine est préoccupée par la situation actuelle. Nous sommes toujours d’avis que toutes les parties concernées devraient régler de manière appropriée leurs contradictions et leurs conflits par des moyens pacifiques tels que le dialogue et la négociation, sur la base du respect mutuel, et maintenir ensemble la paix et la stabilité dans la région du Golfe et au Moyen-Orient.

CHINE 17 Conférence de presse du 8 janvier 2020 W020200113400329108203

Q 12 : Vous avez mentionné lors d’une conférence de presse il y a quelques jours que la Chine jouerait un rôle constructif dans le maintien de la paix et de la sécurité dans la région du Golfe et au Moyen-Orient.
Cela comprend-il un soutien financier et économique ?
le Directeur Yang Jiechi et le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi
R : Si vous prêtez attention à la diplomatie chinoise et que vous suivez de près l’évolution de la situation, vous devriez noter qu’après les changements brusques survenus dans la situation dans la région du Golfe et au Moyen-Orient, le Directeur Yang Jiechi et le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi ont eu tout de suite des entretiens téléphoniques avec les chefs de diplomatie de plusieurs pays, avec qui ils ont échangé des vues, appelant au calme et à la retenue auprès des différentes parties, et à favoriser une désescalade de la situation dans les meilleurs délais.
Dans le même temps, la Chine, en tant que membre permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies, maintient également une communication étroite avec les parties concernées au Conseil de Sécurité, appelant le Conseil de Sécurité à assumer la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationales.

langfr-280px-Middle_East_(orthographic_projection).svg

Comme je viens de le dire, la Chine est préoccupée par la situation actuelle. Nous appelons les parties concernées à faire preuve de retenue et nous espérons qu’elles pourront régler de manière appropriée les divergences et les problèmes par le dialogue, la négociation et d’autres moyens pacifiques.

Je ne sais pas ce que vous entendez par « soutien financier et économique », mais je peux vous dire que la Chine mène une coopération étroite avec les pays du Moyen-Orient et de la région du Golfe dans le commerce, l’investissement, les infrastructures et d’autres domaines. Notre coopération dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route » est efficace et profite aux populations de Chine, de la région du Golfe et du Moyen-Orient.
Q 13 : Étant donné qu’il y a eu plus d’activités militaires au Moyen-Orient,
la Chine interdira-t-elle aux avions civils de survoler l’Iran et l’Irak ?

2da69159952fdcbde24a417ada6fc

R : Autant que je sache, l’autorité chinoise en charge de l’aviation civile suit de près la situation de la sûreté de l’aviation dans cette région ; je vous conseille de vous renseigner auprès d’elle pour plus de détails.
La Chine est préoccupée par la situation actuelle au Moyen-Orient et espère que la situation régionale s’apaisera dans les meilleurs délais, ce qui est dans l’intérêt commun de la communauté internationale.
Q 14 : Certains législateurs irakiens ont suggéré que la Chine pourrait aider l’Irak sur le plan économique si les États-Unis se retiraient de l’Irak. Mardi, le Vice-Président du parlement irakien a rencontré l’ambassadeur chinois et a appelé à la mise en œuvre des accords préliminaires signés entre les deux pays au début de cette année.
La Chine envisage-t-elle de mettre en œuvre ces accords dans les meilleurs délais ou signer de nouveaux accords afin de faciliter la situation en Irak ?
 R : Comme je l’ai dit tout à l’heure, la Chine est en communication étroite avec les parties concernées au sujet des tensions actuelles au Moyen-Orient. En effet, l’ambassadeur de Chine en Irak a récemment rencontré de hauts fonctionnaires du gouvernement et du parlement irakiens. Je vous conseille de consulter l’information publiée par notre ambassade en Irak pour plus de détails.
Je ne suis pas au courant des accords ou de l’assistance spécifiques. La Chine et l’Irak, liés par une amitié traditionnelle, mènent une coopération d’amitié dans différents domaines.

La Chine a pris une part active dans la reconstruction de l’Irak, et nous continuerons de travailler pour la stabilité et le développement en Irak.

CHINE 18 Conférence de presse du 8 janvier 2020 W020200113400329111850

Q15 : Selon les résultats d’une enquête sur l’indice diplomatique mondial publiés il y a peu par le think tank australien Lowy Institute, en 2019, la Chine a dépassé les États-Unis en tant que pays comptant le plus grand nombre d’ambassades et de consulats à travers le monde, car de plus en plus de pays ont établi des relations diplomatiques avec elle.
L’analyse des médias considère l’augmentation rapide du nombre de missions diplomatiques chinoises accréditées à l’étranger comme une manifestation de l’ambition chinoise grandissante sur la scène internationale.
Quel est votre commentaire à ce sujet ?
Shadow defence minister Richard Marles addresses the Lowy Institute in November, 2017. Photo AAP 1558317688-20171121001324711327-original Shadow defence minister Richard Marles addresses the Lowy Institute in November, 2017. Photo: AAP
R : J’ai pris note de ce rapport. En 2019, nous avons célébré le 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine.
  • Au cours des sept dernières décennies, la diplomatie chinoise a réalisé des progrès considérables.
  • Nous avons établi des relations diplomatiques avec 180 pays, et des partenariats avec 112 pays et organisations internationales.
  • Nous avons rejoint plus de 100 organisations internationales intergouvernementales et signé plus de 500 traités multilatéraux.
  • Une diplomatie tous azimuts, multidimensionnelle et à plusieurs niveaux a été mise en place.
D’après les statistiques disponibles, depuis le commencement de la réforme et de l’ouverture sur l’extérieur il y a 40 ans, les résidents de la partie continentale ont effectué plus de 1,38 milliard de sorties à l’extérieur des frontières.
À l’heure actuelle, près de 40 000 entreprises chinoises se sont implantées à l’étranger,
le nombre d’étudiants chinois qui étudient à l’étranger s’est élevé à environ 1,5 million, et plus de 170 millions de voyages sont effectués à l’étranger chaque année.
Par conséquent, l’augmentation du nombre de missions diplomatiques et consulaires chinois à l’étranger et le renforcement de leur personnel sont inévitables, nécessaires et obligatoires.
Quand on est grand, il faut l’être en toutes proportions.
Les missions diplomatiques et consulaires chinoises accréditées à l’étranger ont pour tâche de sauvegarder les intérêts du pays et du peuple, et de promouvoir l’amitié et la coopération avec d’autres pays. Nous n’avons pas l’intention de rivaliser avec qui que ce soit à cet égard.
Je voudrais souligner que la diplomatie chinoise a pour objectif de préserver la paix dans le monde et de promouvoir le développement partagé. La diplomatie aux caractéristiques chinoises dans la nouvelle ère vise à promouvoir la mise en place d’un nouveau type de relations internationales et l’édification d’une communauté de destin pour l’humanité. Une plus grande influence de la diplomatie chinoise et une augmentation du nombre de missions diplomatiques et consulaires chinoises contribueront à la cause mondiale de la paix, du développement et à l’œuvre de l’équité et de la justice.
Q 16 : Une question sur l’Indonésie. Vous avez dit qu’il n’y a pas de divergences entre la Chine et l’Indonésie sur la souveraineté territoriale.
Cela signifie-t-il que la Chine n’a aucune revendication territoriale sur les îles Natuna ?

892213-revendications-territoriales-et-maritimes-en-mer-de-chine-carte-big

R : La Chine a la souveraineté sur les îles Nansha ainsi que les droits souverains et la juridiction sur les eaux concernées. Notre position est conforme au droit international. Je voudrais souligner que la Chine et l’Indonésie n’ont pas de divergences sur la souveraineté territoriale, bien que nous ayons des revendications de droits et intérêts maritimes qui se chevauchent dans certaines régions de la Mer de Chine méridionale. La Chine souhaite gérer les divergences avec l’Indonésie de manière appropriée et maintenir les relations bilatérales ainsi que la paix et la stabilité dans la région.

CHINE 19 Conférence de presse du 8 janvier 2020 W020200113400329126067

Q 17 : Le Secrétaire d’État américain Pompeo a déclaré le 7 janvier que le Parti communiste chinois commettait des crimes massifs en matière de droits de l’homme contre les musulmans d’ethnies minoritaires détenus dans le Xinjiang.
Les États-Unis demandent à tous les pays, en particulier ceux de l’Organisation de coopération islamique et de la Ligue arabe, de dénoncer le traitement barbare des Ouïgours par le Parti communiste chinois.
Il a également noté la nomination du nouveau chef du Bureau de liaison du gouvernement populaire central dans la région administrative spéciale de Hong Kong et espère que le Parti communiste chinois honorera ses engagements énoncés dans la Déclaration conjointe sino-britannique pour garantir la primauté du droit et les libertés à Hong Kong.
Quelle est la réaction de la Chine à cet égard ?

3fe6da52081767792a0239446d0ef02b  Le Secrétaire d’État américain Pompeo

R : Aux États-Unis, certains individus ont de nouveau attaqué et noirci la Chine avec leurs tours habituels de fabrication de mensonges. Cette pratique a non seulement gravement affaibli la crédibilité internationale des États-Unis, mais a également été remise en question et rejetée par de plus en plus de pays. Ici, je tiens à souligner ce qui suit.

Les problèmes évoqués par les États-Unis concernant les ethnies, la religion ou les droits de l’homme n’existent pas dans le Xinjiang en Chine.

Les mesures de lutte antiterroriste et de déradicalisation prises par le gouvernement local du Xinjiang conformément à la loi ont réussi
  • à contenir les activités terroristes violentes locales,
  • assuré une vie heureuse et tranquille aux habitants de toutes les ethnies du Xinjiang,
  • et bénéficié du soutien général des 25 millions d’habitants multiethniques du Xinjiang,
  • et du soutien de la communauté internationale,
  • y compris des commentaires positifs des pays musulmans.

En mars dernier, le Conseil des Ministres des Affaires étrangères de l’Organisation de coopération islamique a adopté une résolution louant les efforts de la Chine pour prendre soin des populations musulmanes.

Lors de la réunion du Conseil des droits de l’homme tenue en juillet 2019 et de celle de la troisième Commission de la 74e session de l’Assemblée générale en septembre dernier, des représentants de dizaines de pays ont évalué positivement le respect et la protection des droits de l’homme par la Chine dans la lutte antiterroriste et la déradicalisation, y compris bon nombre de pays membres de l’Organisation de coopération islamique.

Il faut souligner qu’au fil des ans, les guerres déclenchées par les États-Unis au Moyen-Orient ont fait d’innombrables musulmans morts et blessés, causant leur déplacement et des bouleversements régionaux. Comme les faits l’ont prouvé, ce sont les États-Unis qui ont violé les droits de l’homme des musulmans, et leurs tentatives de semer la discorde entre la Chine et les États islamiques sont finalement vaines.
Les affaires de Hong Kong sont purement des affaires intérieures de la Chine. Aucun pays, aucune organisation ni aucun individu n’a le droit d’y intervenir.
Depuis son retour à la souveraineté chinoise, Hong Kong est administré conformément à la Constitution chinoise et à la Loi fondamentale de la région administrative spéciale de Hong Kong.
Les principes « un pays, deux systèmes », d’« administration de Hong Kong par les habitants de Hong Kong » et de haut degré d’autonomie ont été effectivement appliqués. Les droits et libertés dont jouissent les habitants de Hong Kong sont pleinement garantis conformément à la loi. Ce sont des faits reconnus par la communauté internationale.
Aucune force extérieure, y compris la partie américaine, n’a de fondement juridique et n’est qualifiée pour invoquer la Déclaration conjointe sino-britannique afin de faire des remarques irresponsables sur les affaires de Hong Kong.
Enfin, certains individus aux États-Unis, sans avoir le courage de faire face au grand succès du système socialiste à la chinoise, ni d’accepter le fait que le Parti communiste chinois soit soutenu sans réserve par tout le peuple chinois, s’engagent avec passion dans une opposition idéologique, ce qui est totalement contraire à la tendance de notre époque.
Nous conseillons à ces individus d’abandonner leurs préjugés et leur obsession contre la Chine, d’établir une vision de la Chine correcte dans les meilleurs délais et de cesser leur tapage contre la Chine. Toute tentative politique visant à semer la discorde dans les relations entre le Parti communiste chinois et le peuple chinois, et à nier le système socialiste aux caractéristiques chinoises, est vouée à l’échec.
Q 18 : Selon des médias, depuis un certain temps, de graves incendies de montagne se sont produits à de nombreux endroits en Nouvelle-Galles-du-Sud, à Victoria et en Australie méridionale. Les incendies se sont propagés sur une zone de plus de 6 millions d’hectares, tuant plus de 20 personnes et détruisant plus de 2 000 maisons. Des milliers d’habitants ont été obligés de quitter leurs habitations.
Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

200108 Incendies Australie

R : Nous avons pris note des reportages à ce sujet et nous exprimons nos sincères condoléances à l’Australie pour les lourdes pertes en vies humaines et notre sympathie pour les dégâts matériels causés par les graves feux de montagne dans de nombreuses régions en Australie.

CHINE 20 Conférence de presse du 8 janvier 2020 W020200113400329135275

Q 19 : La Chine prévoit-elle de suspendre les vols des avions Boeing ?
R : Pourquoi ? Y a-t-il de nouvelles informations à ce sujet ?
Journaliste : C’est juste une question.

l'Administration de l'aviation civile de Chine index

Administration de l’aviation civile de Chine

R : Selon les informations dont je dispose, l’Administration de l’aviation civile de Chine a répondu, lors d’une conférence de presse tenue le 12 décembre 2019, aux questions sur la mise à jour du logiciel des Boeing 737 MAX et le moment de lever leur interdiction. Vous pouvez consulter sur Internet les reportages à ce sujet. Je n’ai rien à ajouter pour le moment.
Q 20 : Nous avons noté que le Premier Ministre laotien Thongloun Sisoulith s’est rendu hier dans le village de Liangjiahe.
Le Premier Ministre Sisoulith est-il le premier dirigeant étranger à visiter le village de Liangjiahe ? Quelle est la signification particulière de sa visite ?

Premier Ministre laotien Thongloun Sisoulith nz_laos_090318_OMOI Premier Ministre laotien Thongloun Sisoulith

laos-MMAP-md

R : En effet, le Premier Ministre Sisoulith a visité hier la province du Shaanxi, au cours de laquelle il s’est rendu au village de Liangjiahe, lieu où le Président Xi Jinping avait travaillé et vécu. Lors de sa rencontre avec le Président Xi Jinping lundi à Beijing, le Premier Ministre Sisoulith a déclaré que l’attachement et l’amélioration du socialisme par la Chine aux caractéristiques chinoises sont un exemple pour le Laos et encouragent le Laos à poursuivre la voie du socialisme.
Nous avons la certitude que, grâce à sa visite dans la province du Shaanxi et le village de Liangjiahe, le Premier Ministre Sisoulith sera en mesure de mieux connaître les précieuses expériences du dirigeant chinois dans son travail acharné d’autrefois, de ressentir l’enthousiasme du peuple chinois pour la réforme et l’innovation, et de se rendre compte de la base profonde du système socialiste à la chinoise.

le village de Liangjiahe.W020171116379602722187  le village de Liangjiahe.

En fait, le Premier Ministre Sisoulith n’est pas le premier dirigeant étranger à avoir visité le village de Liangjiahe. Au cours des dernières années, le Président Touadéra d’Afrique centrale, l’ancien Premier Ministre Prachanda du Népal et l’ancien Vice-Premier Ministre Teo Chee Hean de Singapour se sont rendus l’un après l’autre à Liangjiahe et ont hautement apprécié les réalisations qu’a connues Liangjiahe en matière de réduction de la pauvreté, de développement économique et de conservation écologique.

Le Président Xi Jinping a cité, lors de sa visite aux États-Unis en 2015, le développement de Liangjiahe comme exemple pour présenter le parcours de réforme et d’ouverture de la Chine. Pour le peuple chinois, Liangjiahe est l’incarnation de la réforme et de l’ouverture de la Chine, celle des efforts de la Chine pour éliminer la pauvreté et réaliser le rêve chinois.

Nous souhaitons la bienvenue à davantage d’amis étrangers en visite en Chine, en particulier dans des lieux comme Liangjiahe, pour entendre la voix de la population chinoise, ressentir l’impulsion forte de la croissance chinoise et comprendre comment la Chine a réalisé un développement durable. Nous aimerions discuter de la promotion du développement, ce thème de notre époque, avec tous les pays, et renforcer les échanges d’expériences sur la gouvernance de l’État pour faire progresser ensemble la construction d’une communauté de destin pour l’humanité.
Q 21 : Nous avons vu que les cours des actions des entreprises chinoises de la défense nationale sont en hausse aujourd’hui. J’aimerais savoir si le « rôle constructif » joué par la Chine dans la défense au Moyen-Orient concerne en particulier la défense.
R : Je pense que vous n’auriez pas dû me poser une question sur les actions. Je vous conseille de vous adresser à la Commission de contrôle boursier de Chine, car je ne suis pas un expert en bourse. (Le journaliste rit.)

CHINE 21 Conférence de presse du 8 janvier 2020 W020200113400329134163

Q 22 : Selon les médias iraniens, le 8 janvier dans la matinée, un avion de ligne d’Ukraine International Airlines, un Boeing 737, s’est écrasé peu après son décollage de l’aéroport international Imam Khomeini de Téhéran, en Iran. Les 180 personnes à bord sont mortes. La cause de l’accident fait toujours l’objet d’une enquête.
Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
R : Nous avons pris note des informations des médias à ce sujet. Nous exprimons nos profondes condoléances pour le décès des victimes et notre sincère sympathie aux familles endeuillées. Nous espérons que les autorités compétentes identifieront la cause le plus vite possible. Après l’accident, l’ambassade de Chine en Ukraine a contacté les autorités compétentes ukrainiennes pour des vérifications.
Jusqu’à présent, nous n’avons reçu aucune notification de la présence de passagers chinois à bord. S’il y a de nouvelles informations, nous les publierons en temps utile.
Q 23 : Compte tenu de l’escalade des tensions entre l’Iran et les États-Unis, la Chine a-t-elle évacué des ressortissants chinois du Moyen-Orient et de la région du Golfe ? Et prévoyez-vous de le faire ?
R : Vous avez peut-être remarqué que le Ministère chinois des Affaires étrangères et l’ambassade de Chine en Iran viennent de lancer une alerte de sécurité, rappelant aux citoyens et aux institutions chinoises en Iran qu’il faut prêter une attention particulière à la situation sécuritaire régionale, rester vigilants et prendre des mesures de précaution. Il leur est conseillé d’appeler la police et de contacter l’ambassade de Chine en Iran en cas de danger ou d’urgence.
Je tiens à réaffirmer que le gouvernement chinois attache une grande importance à la sécurité et aux droits et intérêts légitimes des citoyens chinois à l’étranger. Notre Ministère et nos missions diplomatiques et consulaires continueront de suivre de près la situation sur le terrain et décideront de publier ou non des alertes de sécurité à des niveaux de gravité correspondants aux besoins et aux réalités.
Q 24: Ma question concerne la Libye. Hier, le haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité a condamné, après sa rencontre avec les Ministres des Affaires étrangères de l’Allemagne et de l’Italie, le projet de la Turquie d’envoyer des troupes en Libye.
Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

1026107-libye-carte-big

R : La Chine suit de près l’évolution de la situation en Libye. Les conflits en cours en Libye ont non seulement fait souffrir la population libyenne, mais ont également sapé la paix et la tranquillité de toute la région. La Chine respecte toujours la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale de la Libye. Nous pensons que la question libyenne doit être résolue par des moyens politiques.
À l’heure actuelle, il est d’autant plus urgent que toutes les parties concernées tiennent compte des intérêts fondamentaux du peuple libyen ainsi que de la paix et de la stabilité dans la région. Elles doivent œuvrer à un cessez-le-feu immédiat et à un arrêt de la violence entre les parties au conflit, revenir sur la bonne voie du dialogue et de la négociation et éviter de prendre des mesures qui pourraient compliquer davantage la situation.

istockphoto-1166298528-1024x1024

****************************

Aujourd’hui, cela fait exactement deux ans que nous avons ouvert le compte WeChat du porte-parole de notre Ministère. Je profite de cette occasion pour remercier sincèrement tous les amis qui nous suivent et nous soutiennent sur WeChat, Weibo et Douyin.

À partir d’aujourd’hui et jusqu’au 14 janvier, une activité interactive intitulée « Questions-réponses sur le Ministère chinois des Affaires étrangères » aura lieu sur WeChat et Weibo. Nous comptons sur votre participation.


SOURCE/ https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1731459.shtml


istockphoto-1166298528-1024x1024

Conférence de presse du 9 janvier 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

CHINE A Conférence de presse du 9 janvier 2020 W020200113402353457685
Q 25 : Le Président américain Trump a déclaré hier que les États-Unis ne permettraient jamais à l’Iran d’avoir des armes nucléaires, que le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, la Russie et la Chine devraient reconnaître cette réalité et rompre avec le JCPOA, et que les parties devraient travailler ensemble à la conclusion d’un accord avec l’Iran qui rende le monde plus sûr et plus pacifique.
Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
R : L’escalade des tensions au Moyen-Orient pose de sérieux défis à la question nucléaire iranienne. Les États-Unis, en faisant fi du droit international et de leurs obligations internationales, se sont retirés unilatéralement du JCPOA, ont imposé une pression maximale à l’Iran et empêché les autres parties de respecter leurs engagements. Ces pratiques sont à l’origine des tensions actuelles et devraient être le point de départ à prendre en considération par toutes les parties si elles veulent résoudre le problème nucléaire iranien de manière objective et équitable.
Le JCPOA, obtenu au prix de grands efforts, est un résultat important de la diplomatie multilatérale approuvé et adopté par le Conseil de Sécurité des Nations Unies, un pilier important pour le système international de non-prolifération, la paix et la stabilité au Moyen-Orient, et une partie importante de l’ordre international fondé sur le droit international. La communauté internationale devrait adopter une vision plus large et à long terme, soutenir fermement le JCPOA et œuvrer à la détente du problème nucléaire iranien et à celle de la situation du Moyen-Orient. La Chine restera en communication et coordination étroites avec les parties concernées et déploiera des efforts inlassables à cette fin.
Q 26 : La situation au Moyen-Orient est très tendue en ce moment. Hier, le Président russe Poutine a terminé sa visite en Turquie et en Syrie.
Dans quelle mesure les positions de la Russie et de la Chine sont-elles proches du règlement pacifique du problème dans cette région ?
poutine 7.01.2020 SYRIE MjAyMDAxYjM3ZmJmZWU1ZmJiY2I0MmI1ZmY2NDIzZWVjNmNlZDk Ce mardi 07.01.2020 , Vladimir Poutine a rencontré le président Assad dans un centre de commandement de l’armée russe.
R : La Chine suit de près la situation au Moyen-Orient et est en contact étroit avec la Russie et d’autres parties concernées. Comme vous vous en souvenez peut-être, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a eu un entretien téléphonique avec le Ministre russe des Affaires étrangères Lavrov il y a peu. Ils ont échangé des vues et coordonné leurs positions sur la situation actuelle dans la région du Golfe et leur coopération au Conseil de Sécurité des Nations Unies.
lavrov yi 1049127579  Ministre des Affaires étrangères Wang Yi avec le Ministre russe des Affaires étrangères Lavrov
En tant que partenaires stratégiques globaux de la coordination et membres permanents du Conseil de Sécurité, la Chine et la Russie partagent des vues et des positions identiques ou très similaires sur les questions régionales et internationales d’importance majeure. Les deux pays entretiennent des discussions et une coordination étroites, ce qui a apporté de l’énergie positive et de la stabilité à la situation internationale complexe et changeante.

La Chine entend renforcer la communication et la coordination stratégiques avec la Russie, défendre conjointement la justice et l’équité internationales, préserver la paix et la stabilité régionales, et jouer un rôle responsable et constructif dans la désescalade des tensions dans la région du Golfe et gérer de manière appropriée la situation actuelle.

CHINE B Conférence de presse du 9 janvier 2020 W020200113402353462054

Q 27 : Le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi vient de terminer sa visite en Égypte.
Pouvez-vous nous donner plus de détails sur les résultats de cette visite ?

chine egypte al sissi 120201011240222-1Wang Yi a rencontré le Président Abdul Fatah Al-Sisi 

R : L’Égypte a été la première étape du déplacement en Afrique du Conseiller d’État Wang Yi, ce qui montre la haute importance que nous attachons aux relations sino-égyptiennes. Au cours de cette visite, le Conseiller d’État Wang Yi a rencontré le Président Abdul Fatah Al-Sisi et le Premier Ministre Mostafa Kemal Madbouly, s’est entretenu avec le Ministre des Affaires étrangères Sameh Shoukry et a tenu un nouveau cycle de dialogue stratégique entre les deux Ministères des Affaires étrangères. Les deux parties sont parvenues à un consensus important lors de cette visite réussie.

Choukry s'entretient avec son homologue chinois WANG YI ... 12020911254211 Wang Yi a rencontré aussi le Premier Ministre Mostafa Kemal Madbouly

EGYPTE Le ministre des Affaires étrangères, Sameh Choukri 1020191013955327 le Ministre des Affaires étrangères Sameh Shoukry

Premièrement, porter les relations bilatérales à un nouveau palier.
Sous la direction des dirigeants chinois et égyptiens, les relations bilatérales ont réalisé, ces dernières années, un développement sans précédent, présentant un exemple de coopération Sud-Sud. Les deux parties sont convenues de porter le partenariat stratégique global sino-égyptien à un niveau supérieur tout en travaillant à la construction d’une communauté de destin dans la nouvelle ère, et de faire des relations bilatérales un modèle pilote pour la construction de la communauté de destin sino-africaine et sino-arabe.
Deuxièmement, approfondir la coopération pragmatique bilatérale.
La coopération sino-égyptienne dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route » a donné des résultats fructueux. Les deux parties rechercheront une connexion approfondie de l’initiative chinoise « la Ceinture et la Route » et de la « Vision 2030 de l’Égypte », et élargiront la coopération en matière d’interconnexion globale.
Un nouveau comité de coopération intergouvernementale sera mis en place pour coordonner et faire avancer la coopération bilatérale dans différents domaines. Les deux parties sont convenues de travailler à une mise en place accélérée des résultats du Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine en Égypte et dans d’autres pays africains, tout en explorant et élargissant la coopération en marchés tiers en Afrique.
Troisièmement, combattre ensemble le terrorisme et l’extrémisme.
Au cours de la visite du Conseiller d’État Wang Yi en Égypte, les deux parties sont convenues d’approfondir les échanges dans la lutte antiterroriste et la déradicalisation, de renforcer la communication et la coordination dans la coopération internationale et d’apporter une nouvelle contribution à la lutte contre le terrorisme dans la région et dans le monde.

1306052-Égypte.HD

Enfin, je voudrais souligner que la Chine a toujours accordé à l’Égypte une place importante dans ses relations avec les pays africains et arabes. L’Égypte est le premier pays africain et arabe à avoir établi des relations diplomatiques avec la République populaire de Chine, et la première étape du déplacement d’un dirigeant chinois en Afrique après la fondation de la République populaire de Chine.

picture

Peu importe le chemin parcouru, nous n’oublierons jamais où nous avons commencé. Dans la situation internationale actuelle pleine d’incertitudes, la Chine est prête à travailler de concert avec l’Égypte pour approfondir la coordination stratégique afin de maintenir la paix et la stabilité régionales, de défendre le multilatéralisme, l’équité et la justice, de préserver les intérêts communs des pays en développement et d’apporter plus de stabilité et d’énergie positive à notre monde.

Q 28 : Des législateurs américains ont appelé mercredi l’administration Donald Trump à imposer des sanctions à la Chine en raison de ce qu’ils qualifient de « crimes contre l’humanité » à l’égard des Ouïgours.
La Chine est-elle préoccupée par cette décision ? Avez-vous contacté la partie américaine à ce sujet ?

 

R : Vous parlez d’un rapport de la CECC*, n’est-ce pas ? Cette soi-disant commission, qui a toujours observé la Chine sous une optique tendancieuse, se livre depuis longtemps à des accusations infondées contre la Chine à des fins politiques. Ce qui a été déclaré par cette commission ne contient rien d’objectif ni de crédible.

Le gouvernement chinois attache une grande importance à la protection et à la promotion des droits de l’homme. Le peuple chinois est le mieux placé pour évaluer la situation des droits de l’homme en Chine. Nous exhortons les départements concernés américains à passer plus de temps à réfléchir sur leurs problèmes de droits de l’homme dans leur pays et à cesser de salir la Chine et de tenir des propos et des actes compromettant la confiance mutuelle et la coopération entre les deux pays.

Ajout Sans a priori CECC*

La Commission exécutive du Congrès sur la Chine ( CECC* ) est un organisme indépendant du gouvernement américain qui surveille les droits de l’ homme et l’ état de l’ évolution du droit dans la République de Chine populaire . Il a été créé en Octobre 2001 sous le titre III de HR 4444, qui autorise les relations commerciales normales avec la République populaire de Chine, et établit un cadre pour les relations entre les deux pays. La commission a reçu le mandat par le Congrès américain pour surveiller et faire rapport sur les questions relatives aux droits de l’ homme avec un accent particulier sur le respect du Pacte international relatif aux droits civils et politiques et la Déclaration universelle des droits de l’ homme. Son rapport porte sur l’ évolution de la liberté d’expression , le droit de réunion pacifique, la liberté religieuse , la liberté de mouvement, la liberté d’arrestation arbitraire, la détention ou la torture et le droit à un procès équitable, entre autres. La Commission publie un rapport annuel au Président des États-Unis et le Congrès, généralement à l’automne de chaque année. Il maintient également une base de données de prisonniers d’opinion, et tient régulièrement des tables rondes et des audiences.
La commission est composée d’ un personnel de chercheurs et d’ analystes, et est supervisé par jusqu’à neuf membres chacun du Sénat américain et la Chambre des représentants , ainsi que des hauts fonctionnaires de la branche exécutive. Présidence de la Commission tourne entre les partis de la majorité de la Chambre et du Sénat. La commission est actuellement présidé par Christopher Smith (R-NJ).
Rapport annuel
Le CECC publie un rapport annuel sur les droits de l’ homme et la primauté du développement de la loi en Chine, habituellement à l’automne de chaque année et couvre des questions telles que la liberté d’expression, les droits des travailleurs, la liberté religieuse, les droits des minorités ethniques, la planification de la population, la situation des femmes, les changements climatiques et l’environnement, le traitement des nord – coréens réfugiés, de la société civile, l’ accès à la justice et la gouvernance démocratique. Les rapports se fondent sur diverses sources, y compris des informations de groupes de droits de l’ homme, les médias et les documents officiels du gouvernement ou d’un parti communiste.
Base de données de prisonniers
Dans le cadre de son mandat du Congrès, la CECC tient à jour une base de données partielle des prisonniers religieux et politiques seraient détenus en Chine. En 2013, la base de données contient plus de 7300 noms. Plus de 1.300 d’ entre eux sont soupçonnés d’être détenus actuellement, alors que les autres ont été libérés, tué, ou échappé. La base de données a été créée avec l’aide de la Fondation Dui Hua et Tibet Information Network .

https://fr.qwe.wiki/wiki/Congressional-Executive_Commission_on_China?ddexp4attempt=1

CHINE D Conférence de presse du 9 janvier 2020 W020200113402353471002

Q 29 : Deux citoyens chinois ont été arrêtés pour avoir pris illégalement des photos dans une base de l’US Navy en Floride le week-end dernier.
Pouvez-vous le confirmer et avez-vous plus d’informations à ce sujet ?
R : Pour autant que je sache, les missions diplomatiques et consulaires chinoises aux États-Unis ont été informées par la partie américaine de l’arrestation de deux citoyens chinois le 4 janvier. Le consulat général de Chine à Houston a pris contact avec eux. Nous demandons à la partie américaine de mener des enquêtes équitables conformément à la loi, de traiter correctement cette affaire et de garantir les droits et intérêts légitimes des ressortissants chinois concernés.
J’ai fait un rappel sur un cas similaire le 31 décembre 2019. Maintenant que la Fête du Printemps approche, nous tenons une fois de plus à rappeler à nos citoyens résidant en outre-mer l’importance de se sensibiliser mieux à la loi et à l’autoprotection, de ne pas s’attarder dans les zones militaires interdites ou d’autres lieux sensibles, ni de les photographier, et de suivre strictement les panneaux et les indications concernés.
Le gouvernement chinois attache toujours une grande importance à la protection de la sécurité et des droits et intérêts légitimes des citoyens chinois à l’étranger, leur demande toujours de respecter les lois et réglementations des pays d’accueil et de ne se livrer à aucune activité illégale. Les missions diplomatiques et consulaires chinoises continueront de fournir l’assistance nécessaire aux citoyens chinois dans le cadre de leurs attributions.
Q 30 : Le 8 janvier, le Président américain Trump a déclaré dans un discours télévisé que les États-Unis évaluaient les options en réponse à l’agression iranienne et imposeraient immédiatement des sanctions économiques punitives supplémentaires à l’Iran.
Il a également déclaré : « Notre pays dispose d’une armée et d’équipements puissants, mais cela ne signifie pas que nous soyons obligés de les utiliser. »
Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

le Président américain Trump b8416ba43cf21ec7c59f85946744f86c4e629676

R : Nous suivons de très près la situation au Moyen-Orient et appelons toujours les parties concernées à faire preuve de retenue. La paix et la stabilité dans la région du Golfe et au Moyen-Orient doivent être garanties, car cela est dans l’intérêt de tous les pays et revêt une importance vitale pour le monde entier.
La Chine est toujours d’avis que, dans les relations interétatiques, tous les pays devraient respecter scrupuleusement les buts et principes de la Charte des Nations Unies et les normes fondamentales régissant les relations internationales, et résoudre judicieusement les contradictions et les divergences par le dialogue, la négociation et d’autres moyens pacifiques.

Nous appelons toutes les parties à respecter la réalité des faits, à s’en tenir à la direction générale du règlement politique et à engager des actions concrètes pour favoriser la détente et l’apaisement de la situation et préserver conjointement la paix et la stabilité dans la région du Golfe.

La Chine continuera d’adopter une position objective et équitable et de jouer un rôle responsable et constructif dans la détente et la gestion judicieuse de la situation. La Chine est, dans le passé comme à l’avenir, un bâtisseur de la paix, un promoteur de la stabilité et un contributeur au développement du Moyen-Orient.

CHINE D Conférence de presse du 9 janvier 2020 W020200113402353471002


SOURCE/https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1731460.shtml

istockphoto-1166298528-1024x1024

Conférence de presse du 10 janvier 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

CHINE E Conférence de presse du 10 janvier 2020 W020200115520752504582

A l’invitation du Président de la République du Mozambique, Filipe Jacinto Nyusi, Cai Dafeng, Envoyé spécial du Président Xi Jinping et Vice-Président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale, assistera à la cérémonie d’investiture du Président Nyusi le 15 janvier à Maputo, au Mozambique.

Carte-Mozambique-400_0_0

Image

(Photo AP / Momade Ferhat / Fichier). DOSSIER – Dans cette photo d’archives de ce mardi 15 octobre 2019, le président mozambicain Felipe Nyusi pose dans un bureau de vote où il a voté à Maputo. Nyusi prêtera serment le mercredi 15 janvier 2020 pour un deuxième et dernier mandat …

Le Yucheng, et, Takeo Akiba chine japon ,W020180903327492649949 Le Yucheng à droite et Takeo Akiba à gauche

Le Vice-Ministre des Affaires étrangères, Le Yucheng, et le Vice-Ministre japonais des Affaires étrangères, Takeo Akiba, tiendront le 15e cycle du dialogue stratégique Chine-Japon le 14 janvier à Xi’an, comme convenu par les deux parties. Les deux parties échangeront leurs points de vue de manière approfondie sur les relations bilatérales et les questions régionales et internationales d’intérêt commun.

Le dialogue stratégique Chine-Japon est une plate-forme importante pour les deux Ministères des Affaires étrangères afin de mener une communication stratégique de haut niveau. A l’heure actuelle, les relations sino-japonaises s’améliorent et se développent avec une bonne dynamique.

La Chine espère qu’à travers ce nouveau cycle de dialogue, les deux parties consolideront davantage le consensus, renforceront la confiance mutuelle et créeront des conditions favorables pour mettre en œuvre un agenda politique bilatéral majeur et faire progresser les relations bilatérales.
Q 31 : Savez-vous qui se rendra avec le Vice-Premier ministre Liu He à Washington la semaine prochaine, et quel jour l’accord commercial de phase I sera signé ?
le Vice-Premier ministre Liu He et trump 1889635_1579111817_1889634-1579111717-signature_565x317p Donald Trump et le vice-Premier ministre chinois Liu He signent l’accord commercial de phase 1 | Crédits photo : The White House sur YouTube 15/01/20 
R : Le Porte-parole du Ministère du Commerce a répondu à des questions similaires lors d’un point de presse hier. Je n’ai rien de plus à vous communiquer pour le moment.
Q 32 : Une question sur la signature de l’accord commercial de phase I entre la Chine et les Etats-Unis. Si je me souviens bien, après la rencontre des deux présidents en Argentine, il y a eu une conférence de presse tenue par la partie chinoise où le Conseiller d’Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi nous a informés de la réunion. Je me demande s’il y a un arrangement similaire pour la visite du Vice-Premier ministre Liu He aux Etats-Unis cette fois ?
R : Je voudrais citer le communiqué de presse publié hier par le Ministère du Commerce, vous vous en souvenez peut-être : « Les deux équipes sont en communication étroite en ce concerne les arrangements spécifiques de la signature de l’accord. » Je pense que les « arrangements spécifiques » couvrent tout ce qui est nécessaire, y compris ce qui est relatif à la presse. Nous vous informerons s’il y a de nouvelles informations à ce sujet.
Q 33 : La date et le lieu du 15e cycle du dialogue stratégique Chine-Japon ont-ils une signification particulière ? Le cinquième document politique entre la Chine et le Japon sera-t-il à l’ordre du jour ?
R : Sur le cinquième document politique que vous avez mentionné, je n’ai rien à vous communiquer pour le moment.
En ce qui concerne la date et le lieu du 15e cycle du dialogue stratégique Chine-Japon, je crois que cela a été décidé d’un commun accord par les deux parties.

CHINE F Conférence de presse du 10 janvier 2020 W020200115520752517594


SOURCE/ https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1732475.shtml

istockphoto-1166298528-1024x1024

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s