3608 – Conférence de presse du 30, 31 décembre 2019 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

  1. Q : Selon des médias, le Conseil de Sécurité de l’ONU débattra plus tard dans la journée sur le projet de résolution avancé par la Chine et la Russie consistant à trouver un règlement politique du problème de la péninsule coréenne. Pouvez-vous nous donner des détails à ce sujet ? La Chine a-t-elle coordonné avec la Corée du Nord le contenu de ce projet de résolution, y compris les sanctions que vous proposez de lever partiellement ?
  2. Q : Le Secrétaire d’État américain Pompeo a tweeté le 29 décembre que, s’agissant du Tibet et du Xinjiang, les campagnes répressives du Parti communiste chinois ne visent pas à lutter contre le terrorisme, mais à chercher à effacer les croyances et les cultures des citoyens chinois. Le Département d’État américain a tweeté quelque chose de similaire le même jour. Quelle est la réaction de la Chine à ce sujet ?
  3. Q : Le Congrès américain a approuvé le budget 2020, qui contient une disposition autorisant le refus de l’entrée aux États-Unis des officiels philippins qui sont impliqués dans l’incarcération de la sénatrice philippine Leila de Lima. Selon une déclaration du 27 décembre du porte-parole du Président philippin Rodrigo Duterte, les Philippines ont interdit l’entrée dans le pays aux législateurs américains ayant introduit la disposition concernée et les Philippines ne resteraient pas les bras croisés si les États-Unis continuaient d’interférer dans la souveraineté des Philippines. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  4. Q : La Chine a-t-elle un commentaire à faire quant aux récentes frappes aériennes américaines en Iraq et en Syrie contre les forces pro-iraniennes ?
  5. Q : Vous venez d’annoncer la visite du Ministre des Affaires étrangères Zarif en Chine. Pouvez-vous donner plus de détails sur le programme de sa visite ? De quoi va-t-il discuter avec le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi ? On le sait, le chef de la diplomatie iranienne va rencontrer aujourd’hui à Moscou le Ministre russe des Affaires étrangères Lavrov. Y aura-t-il un entretien téléphonique entre les Ministres russe et chinois des Affaires étrangères après la visite du Ministre des Affaires étrangères Zarif à Beijing ?
  6. Q : Pouvez-vous révéler quand la Chine et les États-Unis signeront l’accord économique et commercial de première phase ? Hier, il a été rapporté que la délégation chinoise se rendrait probablement à Washington cette semaine et signerait samedi ledit accord avec les États-Unis. Est-ce vrai ?
  7. Q : Le 30 décembre, heure de New York, un nouveau cycle de consultations a eu lieu au Conseil de Sécurité des Nations Unies sur le projet de résolution proposé par la Chine et la Russie concernant le règlement politique de la question de la péninsule coréenne. Pouvez-vous nous en dire plus ?
  8. Q : Pouvez-vous nous donner plus de détails sur l’entretien entre le Ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif et le Conseiller d’État Wang Yi ?
  9. Q : Les dirigeants de la Chine et de la Russie ont échangé aujourd’hui des messages du Nouvel An, exprimant leurs meilleurs vœux pour la nouvelle année et envisageant le développement des relations bilatérales en 2020. Pouvez-vous nous dire quelles sont les nouvelles visions de la Chine pour le renforcement de la coopération globale et de la coordination stratégique sino-russe pour l’année à venir ?
  10. Q : Le Ministère chinois des Affaires étrangères a annoncé ce matin la visite du Président kiribatien Maamau en Chine. Pouvez-vous nous donner plus de détails à ce sujet ?
  11. Q : L’Indonésie a déclaré que des navires chinois pêchaient illégalement dans ses eaux à Natuna. Jakarta a convoqué l’ambassadeur chinois pour lui faire part de ses protestations. Avez-vous des informations à ce sujet ?
  12. Q : En RPDC, le Parti des Travailleurs de Corée tient la cinquième session plénière de son septième Comité central, mais les détails ne sont pas encore dévoilés. Quelles sont les attentes de la Chine à ce sujet ? Par ailleurs, nous sommes très intéressés par le message du Nouvel An du Président Kim Jung-un pour 2020. Pouvez-vous nous faire part de vos attentes à ce sujet ?
  13. Q : Selon une déclaration du Département d’État américain, le Secrétaire d’État américain Pompeo sera en visite au Kazakhstan et en Ouzbékistan début janvier et participera à la réunion ministérielle C5 + 1 à Tachkent. Un responsable du Département d’État américain a déclaré que Pompeo mentionnerait les problèmes liés au Xinjiang dans les discussions bilatérales et la réunion ministérielle C5 + 1, car les États-Unis n’ont constaté aucune amélioration significative de la situation au Xinjiang. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  14. Q : Le 26 décembre, un Chinois de 27 ans a été arrêté alors qu’il prenait des photos avec son portable dans une base de l’US Navy à Key West, en Floride. Avez-vous plus d’informations à ce sujet ?

Conférence de presse du 30 décembre 2019 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Conférence de presse du 31 décembre 2019 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

 

51BHpzffy7L._AC_

 

Conférence de presse du 30 décembre 2019 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

CH 4 Conférence de presse du 30 décembre 2019 W020200102353131287760Geng Shuang


À l’invitation du Premier Ministre Li Keqiang du Conseil des Affaires d’État, le Premier Ministre laotien Thongloun Sisoulith effectuera une visite officielle en Chine du 5 au 9 janvier.

le Premier Ministre laotien Thongloun Sisoulith laos-thongloun-e1497446782221 le Premier Ministre laotien Thongloun Sisoulith

La Chine et le Laos sont des voisins et amis aux régimes socialistes, dont l’amitié traditionnelle a une longue histoire.
En avril 2019, le Président chinois et Secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois, Xi Jinping, et le Président lao et Secrétaire général du Comité central du Parti révolutionnaire populaire lao, Bounnhang Vorachit, ont signé ensemble un plan d’action pour construire une communauté de destin pour la Chine et le Laos, ce qui inaugure une nouvelle ère pour les relations sino-laotiennes et donne l’orientation du développement à long terme des relations bilatérales.
laos    Le secrétaire général du Parti populaire révolutionnaire du Laos et président laotien Bounnhang Vorachith. Photo: VNA
Le Président Xi Jinping, le Premier Ministre Li Keqiang et le Président Li Zhanshu du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale auront respectivement des rencontres et des entretiens avec le Premier Ministre Thongloun pour échanger des vues sur les relations Chine-Laos et d’autres questions d’intérêt commun. En plus de Beijing, le Premier Ministre Thongloun se rendra également dans le Shaanxi.

Nous avons la certitude que la visite du Premier Ministre Thongloun permettra de consolider davantage la confiance politique mutuelle entre les deux pays, approfondira la coopération pragmatique et favorisera l’édification d’une communauté de destin entre la Chine et le Laos.

laos-MMAP-md

Javad-Zarif_  Mohammad Javad Zarif 

À l’invitation du Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi, le Ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif de la République islamique d’Iran effectuera une visite officielle en Chine le 31 décembre.
Q1 : Selon des médias, le Conseil de Sécurité de l’ONU débattra plus tard dans la journée sur le projet de résolution avancé par la Chine et la Russie consistant à trouver un règlement politique du problème de la péninsule coréenne.
Pouvez-vous nous donner des détails à ce sujet ? La Chine a-t-elle coordonné avec la Corée du Nord le contenu de ce projet de résolution, y compris les sanctions que vous proposez de lever partiellement ?

le-conseil-de-securite-adopte-de-nouvelles-sanctions-contre-pyongyang-1262527

R : Récemment, la Chine et la Russie ont présenté conjointement un projet de résolution au Conseil de Sécurité des Nations Unies concernant le règlement politique de la question de la péninsule, et j’ai présenté dans cette salle nos réflexions à ce sujet.
La Chine et la Russie travaillent à faire avancer le projet de résolution concerné, ayant pour point de départ le maintien de la paix et de la stabilité dans la péninsule, le règlement des problèmes par le dialogue et la négociation, la mise en place d’un mécanisme de paix permanent sur la péninsule, et la dénucléarisation de la péninsule en parallèle. La Chine et la Russie proposent d’ajuster certaines sanctions imposées à la RPDC pour répondre aux besoins humanitaires et aux conditions de vie de la population en RPDC, et soutenir le processus de dialogue politique.
La Chine et la Russie sont en communication avec d’autres membres du Conseil de Sécurité et des parties concernées de la péninsule sur le contenu du projet de résolution. Nous espérons que les membres du Conseil de Sécurité assumeront leurs responsabilités sur la question de la péninsule et prendront des mesures actives pour soutenir le règlement politique, encourager les pourparlers et sauvegarder la paix et la stabilité dans la péninsule.
Q2 : Le Secrétaire d’État américain Pompeo a tweeté le 29 décembre que, s’agissant du Tibet et du Xinjiang, les campagnes répressives du Parti communiste chinois ne visent pas à lutter contre le terrorisme, mais à chercher à effacer les croyances et les cultures des citoyens chinois. Le Département d’État américain a tweeté quelque chose de similaire le même jour.
Quelle est la réaction de la Chine à ce sujet ?

Mike Pompeo a critiqué le 21 décembre l1042072370  Le Secrétaire d’État américain Pompeo

R : Ce que les États-Unis ont dit, c’est de la pure rumeur et de la calomnie. C’est totalement incompatible avec les faits et malintentionné. Nous nous y opposons fermement.
Aujourd’hui, le Xinjiang poursuit un développement économique soutenu, une stabilité sociale, une amélioration continue des conditions de vie de la population, une prospérité culturelle sans précédent et une coexistence harmonieuse de toutes les religions.

La population ouïgoure du Xinjiang a atteint 11,65 millions de personnes, soit 46,8 % de la population totale de la région autonome du Xinjiang. Il y a plus de 24 000 mosquées au Xinjiang, ce qui signifie qu’il y a une mosquée pour 530 musulmans en moyenne.

Au cours des 60 dernières années depuis sa libération pacifique, le Tibet a connu un essor économique, une harmonie et une stabilité sociales, et une protection et une promotion de la tradition culturelle.

La langue tibétaine est devenue la première des langues écrites des ethnies minoritaires chinoises à avoir sa propre norme internationale. On compte plus de 1 700 lieux de pratique religieuse au Tibet et plus de 46 000 moines et bonzesses résidents. Des millions de pèlerins se rendent à Lhassa chaque année.

Les États-Unis, en faisant fi des faits, ont répété maintes et maintes fois des mensonges, laissant maintes et maintes fois un déficit moral, un déficit de crédibilité et un déficit d’image. La stabilité politique, la croissance économique, la solidarité ethnique et l’harmonie sociale au Xinjiang et au Tibet en Chine sont notre meilleure riposte aux calomnies de la partie américaine.

J’ajoute un mot en passant. J’aimerais partager avec vous quelques données que je viens de noter, qui ont été publiées conjointement par Associated Press, USA Today et la Northeastern University des États-Unis.

En 2019, il y a eu aux États-Unis 41 tueries de masse, faisant chacune plus de quatre morts, dont 33 fusillades massives, tuant au total 211 personnes, un record depuis les années 1970.

Les données montrent qu’aux États-Unis, les affaires criminelles liées aux armes à feu ont coûté la vie à plus de 14 800 personnes en 2019. Les fréquents crimes violents, y compris les fusillades sur les campus et dans les lieux publics, font que les civils américains ordinaires vivent depuis longtemps dans la peur des armes à feu et de la violence.

Nous recommandons aux États-Unis de bien gérer leurs propres affaires et de concentrer leur attention sur le règlement de leurs maux tenaces et de leurs fléaux persistants, en garantissant au moins que leur population bénéficie de la « liberté contre la peur », plutôt que d’étendre leurs bras longs pour interférer dans les affaires intérieures des autres pays.

Un conseil aux États-Unis : si vous étendez trop vos bras, vous risquez de vous faire mal au dos.

CH 5 Conférence de presse du 30 décembre 2019 W020200102353131293630Geng Shuang

Q3 : Le Congrès américain a approuvé le budget 2020, qui contient une disposition autorisant le refus de l’entrée aux États-Unis des officiels philippins qui sont impliqués dans l’incarcération de la sénatrice philippine Leila de Lima.
Selon une déclaration du 27 décembre du porte-parole du Président philippin Rodrigo Duterte, les Philippines ont interdit l’entrée dans le pays aux législateurs américains ayant introduit la disposition concernée et les Philippines ne resteraient pas les bras croisés si les États-Unis continuaient d’interférer dans la souveraineté des Philippines.
Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

la sénatrice philippine Leila de Lima. c78cad9487dcbd7b3987ca38f679cfe6f2275bc3la sénatrice philippine Leila de Lima. la sénatrice philippine Leila de Lima.

R : La Chine estime que les relations entre États devraient être fondées sur le respect mutuel et la non-ingérence. Nous nous opposons à l’intervention étrangère dans les affaires d’autres pays sous quelque prétexte que ce soit, et nous soutenons les efforts visant à sauvegarder la souveraineté et la dignité nationales du pays.
Q4 : La Chine a-t-elle un commentaire à faire quant aux récentes frappes aériennes américaines en Iraq et en Syrie contre les forces pro-iraniennes ?
bombardement-americain-aeroport-de-bagdad-irak-iran-4222c7-0@1x
R : La Chine s’oppose toujours au recours à la force dans les relations internationales et défend le respect scrupuleux des buts et principes de la Charte des Nations Unies et des normes fondamentales régissant les relations internationales.

La souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale de l’Iraq et de la Syrie doivent être sérieusement respectées et défendues. Nous appelons les parties concernées à faire preuve de calme et de retenue pour éviter une escalade des tensions.

Q5 : Vous venez d’annoncer la visite du Ministre des Affaires étrangères Zarif en Chine.
Pouvez-vous donner plus de détails sur le programme de sa visite ? De quoi va-t-il discuter avec le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi ?
On le sait, le chef de la diplomatie iranienne va rencontrer aujourd’hui à Moscou le Ministre russe des Affaires étrangères Lavrov.
Y aura-t-il un entretien téléphonique entre les Ministres russe et chinois des Affaires étrangères après la visite du Ministre des Affaires étrangères Zarif à Beijing ?
Affaires étrangères Zarif en Chine, 000_IR4K8-e14809528103101Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, à gauche, avec son homologue chinois Wang Yi à Pékin, le 5 décembre 2016. (Crédit : Greg Baker/Pool/AFP)
R : Je me souviens que le Ministre des Affaires étrangères Lavrov s’est entretenu par téléphone avec le Conseiller d’État Wang Yi il y a peu.
En tant que partenaires stratégiques globaux de la coordination, la Chine et la Russie sont en communication et coordination étroites sur la question nucléaire iranienne et d’autres problèmes internationaux et régionaux d’importance majeure.

Pendant le séjour du Ministre des Affaires étrangères Zarif en Chine, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi s’entretiendra avec lui et échangera des vues sur la question nucléaire iranienne et d’autres questions d’intérêt commun.

La Chine souhaite travailler avec l’Iran pour assurer un développement régulier du partenariat stratégique global Chine-Iran, maintenir le JCPOA et sauvegarder la paix et la stabilité de la région du Golfe au Moyen-Orient.
Nous publierons des informations sur la visite concernée en temps utile.

CH 6 Conférence de presse du 30 décembre 2019 W020200102353131304480


SOURCE/https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1729159.shtml


51BHpzffy7L._AC_

Conférence de presse du 31 décembre 2019 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

CHINE 1Conférence de presse du 31 décembre 2019 W020200106334268103373

Q6 : Pouvez-vous révéler quand la Chine et les États-Unis signeront l’accord économique et commercial de première phase ? Hier, il a été rapporté que la délégation chinoise se rendrait probablement à Washington cette semaine et signerait samedi ledit accord avec les États-Unis. Est-ce vrai ?
R : Je vous conseille de vous renseigner auprès du Ministère chinois du Commerce.
Q7 : Le 30 décembre, heure de New York, un nouveau cycle de consultations a eu lieu au Conseil de Sécurité des Nations Unies sur le projet de résolution proposé par la Chine et la Russie concernant le règlement politique de la question de la péninsule coréenne.
Pouvez-vous nous en dire plus ?

Conseil de Sécurité des Nations 710245Israel

R : Le 30 décembre, heure de New York, la Chine et la Russie ont tenu le deuxième cycle de consultations informelles avec d’autres membres du Conseil de Sécurité sur le projet de résolution relatif au règlement politique de la question de la péninsule coréenne. Toutes les parties ont échangé des vues sur le projet de résolution et exprimé leur volonté de rester en contact pour des consultations lors de la prochaine étape.
Ce que la Chine a fait au Conseil de Sécurité a montré une fois de plus ses efforts pour maintenir l’élan du règlement politique et empêcher la détérioration, voire la perte de contrôle de la situation. Nous continuerons de jouer un rôle positif pour promouvoir un règlement politique, encourager le dialogue et les consultations, et maintenir la paix et la stabilité dans la péninsule.
Actuellement, la fenêtre d’opportunité pour la paix est à nouveau confrontée à des incertitudes. Nous espérons que toutes les parties concernées assumeront les responsabilités qui leur incombent, saisiront l’occasion, feront preuve de souplesse et de sincérité pour jouer un rôle constructif avec la Chine et la Russie afin de gérer la situation et promouvoir un règlement politique de la question de la péninsule.
Q8 : Pouvez-vous nous donner plus de détails sur l’entretien entre le Ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif et le Conseiller d’État Wang Yi ?
Affaires étrangères Wang Yi s'est entretenu avec le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif à Beijing.C119924B-12BE-4A4E-9F50-51FF5D7DA304_w1200_r1_s  Affaires étrangères Wang Yi s’est entretenu avec le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif à Beijing.
R : Aujourd’hui, à midi, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi s’est entretenu avec le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif à Beijing.
« Aujourd’hui est le dernier jour de 2019, a dit Wang Yi à M. Zarif. Je vous souhaite la bienvenue pour votre quatrième visite en Chine au cours de cette année. Je voudrais faire le point sur les relations sino-iraniennes avec vous, bien mettre en œuvre le consensus dégagé par les deux Chefs d’État, consolider la confiance politique mutuelle, approfondir la coopération pragmatique pour faire avancer le partenariat stratégique global sino-iranien et ouvrir une nouvelle année pleine de promesses. »
Le Conseiller d’État Wang Yi a indiqué que d’importants changements se préparent dans la situation nucléaire iranienne, et que le JCPOA est confronté à de graves défis. Les États-Unis se sont retirés unilatéralement du JCPOA, ont renoncé à leurs obligations internationales et ont exercé une pression maximale sur l’Iran. C’est la cause profonde de la tension actuelle sur le dossier nucléaire iranien.
Wang Yi a souligné que le JCPOA, approuvé par la résolution du Conseil de Sécurité, est un résultat important de la diplomatie multilatérale. Maintenir l’autorité et l’efficacité du JCPOA signifie respecter le multilatéralisme, le droit international et les normes fondamentales régissant les relations internationales. La Chine soutient tous les efforts constructifs visant à apaiser la tension actuelle et sauvegarder le JCPOA. Nous espérons que toutes les parties au JCPOA continueront à suivre la bonne direction, résisteront aux pressions extérieures, résoudront les divergences existantes par le dialogue et la consultation, et préserveront et mettront fermement en œuvre le JCPOA.

La Chine défendra résolument l’équité et la justice internationales, s’opposera à l’unilatéralisme et aux comportements d’intimidation, et œuvrera pour un règlement politique et diplomatique de la question nucléaire iranienne.

M. Zarif a salué et apprécié le rôle important de la Chine dans le maintien du JCPOA et a informé la partie chinoise des consultations de l’Iran avec la Russie et l’Europe en ce qui concerne la question nucléaire iranienne.
Il a déclaré que l’Iran était disposé à maintenir une communication étroite avec la Chine, à adhérer au multilatéralisme tout en s’opposant à l’unilatéralisme, à défendre sérieusement le JCPOA et à défendre ses droits et intérêts légitimes. Attachant une grande importance aux relations avec la Chine, l’Iran est déterminé à approfondir la coopération avec la Chine et se tient prêt à travailler avec la Chine pour porter le partenariat stratégique global Iran-Chine à un nouveau palier.

CHINE 2 Conférence de presse du 31 décembre 2019 W020200106334268112538

Q9 : Les dirigeants de la Chine et de la Russie ont échangé aujourd’hui des messages du Nouvel An, exprimant leurs meilleurs vœux pour la nouvelle année et envisageant le développement des relations bilatérales en 2020.
Pouvez-vous nous dire quelles sont les nouvelles visions de la Chine pour le renforcement de la coopération globale et de la coordination stratégique sino-russe pour l’année à venir ?

MjAxOTA2NjQ4NTdiMWE0ZWFmOGYwZjUyYWY3YjFjMTIzYTIzYTE

R : Cette année marque le 70e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques sino-russes.

Sous la direction stratégique du Président Xi Jinping et du Président Poutine, les relations sino-russes sont entrées dans une nouvelle ère, marquée par de nouveaux résultats dans la coordination stratégique et des percées dans la coopération pragmatique. En faisant le tour d’horizon du monde, nous constatons que la Chine et la Russie ont instauré la relation la plus mature, la plus solide et la plus stable entre les grands pays. Les deux dirigeants ont hautement apprécié ces relations, et les différents milieux de la société des deux pays ont abouti à une communauté de vues à ce sujet.

L’année 2020 marquera le 75e anniversaire de la victoire de la Seconde Guerre mondiale et de la fondation des Nations Unies, et la situation internationale connaîtra des changements complexes et profonds.
L’année 2020 sera également la dernière année pour la Chine pour parachever la construction dans tous les domaines de la société de moyenne aisance, et une année clé pour la Russie pour réaliser le développement et le renouveau du pays.

L’importance des relations sino-russes s’affichera davantage et la coopération dans divers domaines entre les deux pays est prometteuse.

Comme le dit un adage chinois : « Aussi long et difficile que soit le chemin, nous atteindrons notre objectif, pourvu que nous poursuivions notre marche en avant ».

La Chine continuera de travailler de concert avec la Russie pour mettre en œuvre intégralement l’important consensus réalisé par les deux Chefs d’État, renforcer la communication et la coordination stratégiques et apporter plus de « sagesse sino-russe » et de « projets sino-russes » afin de sauvegarder les intérêts communs des deux pays ainsi que la paix et la stabilité mondiales.
Q10 : Le Ministère chinois des Affaires étrangères a annoncé ce matin la visite du Président kiribatien Maamau en Chine.
Pouvez-vous nous donner plus de détails à ce sujet ?
01-4-854x570Président kiribatien Maamau  La visite du président kiribatien, en escale au fenua de vendredi dernier à hier, n’était pas des plus protocolaires. S’il s’est rendu à l’assemblée de la Polynésie française samedi dernier, c’est avant tout pour faire du shopping au Salon de la bijouterie d’art polynésien ! De nombreuses rencontres avec des responsables locaux ont toutefois émaillé son séjour. (© Marie Guitton)

Carte-Kiribati-5

R : À l’invitation du Président Xi Jinping, le Président Maamau effectuera une visite d’État en Chine du 4 au 11 janvier.
Ce sera la première visite en Chine du Président de Kiribati après la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays, et la première visite d’État que la Chine accueillera en 2020. Au cours de cette visite, le Président Xi Jinping s’entretiendra avec le Président Maamau, le Premier Ministre Li Keqiang le rencontrera également, pour discuter des relations bilatérales et des questions régionales et internationales d’intérêt commun. En plus de Beijing, le Président Maamau se rendra également à Shanghai, dans le Zhejiang et dans le Guangdong.
Depuis le rétablissement de leurs relations diplomatiques, la Chine et Kiribati ont développé des échanges et une coopération dans différents domaines, qui ont obtenu de premiers résultats. La Chine entend, en saisissant l’opportunité offerte par la visite du Président Maamau en Chine, travailler avec Kiribati pour renforcer la coopération pragmatique et les échanges amicaux sur la base de l’égalité et du respect mutuel, et apporter plus de bonheur aux deux peuples.

CHINE 3 Conférence de presse du 31 décembre 2019 W020200106334268123255

Q11 : L’Indonésie a déclaré que des navires chinois pêchaient illégalement dans ses eaux à Natuna. Jakarta a convoqué l’ambassadeur chinois pour lui faire part de ses protestations.
Avez-vous des informations à ce sujet ?

 

R : La Chine a la souveraineté sur les îles Nansha et des droits souverains et une juridiction sur les eaux des îles Nansha.
Dans le même temps, la Chine a des droits historiques sur la Mer de Chine méridionale. Les pêcheurs chinois pratiquent depuis longtemps des activités normales de production halieutique dans les eaux concernées des îles Nansha en Chine, ce qui est légal et raisonnable.
La garde côtière chinoise s’acquitte de son devoir en effectuant des patrouilles conventionnelles pour maintenir l’ordre maritime et protéger les droits et intérêts légitimes du peuple chinois.
Notre ambassadeur en Indonésie a réaffirmé la position constante de la Chine à la partie indonésienne.
La Chine entend travailler de concert avec l’Indonésie pour continuer à gérer correctement les divergences à travers un dialogue bilatéral afin de maintenir la coopération d’amitié ainsi que la paix et la stabilité en Mer de Chine méridionale.
Q12 : En RPDC, le Parti des Travailleurs de Corée tient la cinquième session plénière de son septième Comité central, mais les détails ne sont pas encore dévoilés.
Quelles sont les attentes de la Chine à ce sujet ?
Par ailleurs, nous sommes très intéressés par le message du Nouvel An du Président Kim Jung-un pour 2020.
Pouvez-vous nous faire part de vos attentes à ce sujet ?

le Parti des Travailleurs de Corée a361caeab3fa3226679d391ba13a4

R : Comme vous, je suis de près la session qui se tient actuellement en RPDC.
De même, nous suivons de près le message du Nouvel An qui devrait être publié par la RPDC.
Q13 : Selon une déclaration du Département d’État américain, le Secrétaire d’État américain Pompeo sera en visite au Kazakhstan et en Ouzbékistan début janvier et participera à la réunion ministérielle C5 + 1 à Tachkent.
Un responsable du Département d’État américain a déclaré que Pompeo mentionnerait les problèmes liés au Xinjiang dans les discussions bilatérales et la réunion ministérielle C5 + 1, car les États-Unis n’ont constaté aucune amélioration significative de la situation au Xinjiang.
Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
usa 2e56c9170a0a49c098aa9d7f5845384d_1000 U.S. Secretary of State Mike Pompeo meets with Central Asian (C5) foreign ministers from Kazakhstan, Uzbekistan, Tajikistan, Kyrgyzstan, and Turkmenistan, Sunday, Sept. 22, 2019, in New York. . (AP Photo/Craig Ruttle)Craig Ruttle

carte-1-Asie-centrale-Afghanistan-et-Xinjiang-V2

R : La Chine et les pays d’Asie centrale sont des voisins, des amis et des partenaires stratégiques qui sont étroitement solidaires et partagent heurs et malheurs.
Étant donné que les cinq pays d’Asie centrale sont tous proches du Xinjiang, ils connaissent la situation réelle au Xinjiang mieux que les États-Unis et sont mieux placés que ces derniers pour en parler. Lors de la réunion ministérielle C5 + 1 tenue en septembre 2019, les États-Unis ont tenté de semer la discorde entre la Chine et les pays d’Asie centrale en dénigrant la Chine, mais ils n’ont pas réussi. Si les États-Unis veulent répéter leur vieux tour de passe-passe, leur tentative sera à nouveau vaine.
En ce qui concerne les questions liées au Xinjiang, les pays d’Asie centrale ont toujours compris et soutenu la Chine et ont fait l’éloge des mesures prises par la Chine pour la lutte antiterroriste et la déradicalisation. Nous exprimons notre haute appréciation à cet égard. Nous sommes convaincus que les gouvernements et les peuples de ces pays d’Asie centrale sont résolus à développer des relations de bon voisinage avec la Chine et à combattre les trois fléaux, à savoir le terrorisme, le séparatisme et l’extrémisme. Toute tentative de tromper et de salir la Chine est vouée à l’échec.
La Chine et les pays d’Asie centrale respectent depuis longtemps la voie de développement de chacun qui s’adapte aux conditions nationales de chaque pays, et se soutiennent mutuellement sur les questions touchant à leurs intérêts fondamentaux et leurs préoccupations majeures. Nous avons mené avec eux une coopération efficace dans le cadre de l’initiative de « la Ceinture et la Route », jouant un rôle positif pour l’interconnexion régionale, la croissance économique, l’amélioration du bien-être des populations et la stabilité sociale.

Si les États-Unis se souciaient vraiment du développement de l’Asie centrale et du bien-être des populations d’Asie centrale, ils devraient montrer leur sincérité et faire de bonnes choses concrètes pour la région d’Asie centrale, tandis que leurs perturbations aveugles de la coopération entre les pays d’Asie centrale et la Chine ne feront que nuire à leur image, et leurs tentatives toujours impopulaires échoueront à nouveau.

Q14 : Le 26 décembre, un Chinois de 27 ans a été arrêté alors qu’il prenait des photos avec son portable dans une base de l’US Navy à Key West, en Floride.
Avez-vous plus d’informations à ce sujet ?
R : Pour autant que je sache, les missions diplomatiques et consulaires chinoises aux États-Unis ont été informées par la partie américaine de l’arrestation d’un citoyen chinois le 26 décembre. Le consulat général de Chine à Houston a pris contact avec ce citoyen chinois. Nous demandons à la partie américaine de mener des enquêtes équitables conformément à la loi, de traiter correctement cette affaire et de garantir les droits et intérêts légitimes du citoyen chinois concerné.
Le Nouvel An et la Fête du Printemps s’approchent. Encore une fois, nous tenons à rappeler à nos compatriotes en outre-mer de se sensibiliser davantage à la loi et à l’autoprotection, de ne pas s’attarder ou photographier dans les zones militaires interdites ou d’autres lieux sensibles, et de se comporter en suivant scrupuleusement les indications et les panneaux concernés.
Le gouvernement chinois attache une grande importance à la protection de la sécurité et des droits et intérêts légitimes des citoyens chinois à l’étranger, leur demande toujours de respecter les lois et règlements des pays d’accueil et de ne se livrer à aucune activité illégale. Les missions diplomatiques et consulaires chinoises fourniront l’assistance consulaire nécessaire aux citoyens chinois dans la mesure de leurs attributions.

CHINE 4 Conférence de presse du 31 décembre 2019 W020200106334268133717

À l’occasion du jour de congé du Nouvel An, notre conférence de presse sera suspendue mercredi 1er janvier et reprendra jeudi 2 janvier. Pendant l’intervalle, vous pouvez toujours contacter le bureau du porte-parole de notre Ministère par téléphone, e-mail, WeChat et fax.

CHINE 5 Conférence de presse du 31 décembre 2019 W020200106334268131420

C’est notre dernière conférence de presse de 2019, et aussi la dernière fois que M. Ben Blanchard assiste à notre conférence. M. Blanchard est un journaliste de Reuters en poste en Chine depuis 16 ans. Ancien habitué de la Salle bleue, il a été présent à nombre de conférences de presse animées par différents porte-parole de notre Ministère. Il a plus d’ancienneté que moi.
Sa diligence, son professionnalisme et sa persévérance ont suscité l’admiration de ses collègues ici présents, et encouragent mes collègues et moi à continuer de travailler sans relâche.
Je profite de cette occasion pour lui souhaiter, au nom de tous ici présents, la meilleure des chances dans son nouveau poste, et nous espérons qu’un jour nous le retrouverons dans cette salle.

CHINE 6 Conférence de presse du 31 décembre 2019 W020200106334268142330

C’est le dernier jour de l’année 2019. Pendant cette année, les actions diplomatiques chinoises ont continué d’aller de l’avant en faisant preuve d’un esprit de créativité, et ont obtenu de nouvelles avancées et de nouveaux résultats. Pendant cette année, mes chers amis de la presse sont venus chaque jour assister à nos conférences de presse. Vous avez noté, témoigné et observé la diplomatie chinoise. À cette occasion, nous tenons à exprimer nos sincères remerciements pour votre soutien et votre aide pour notre travail, et nous espérons renforcer la communication et approfondir la coopération avec vous pendant la nouvelle année.
Au nom du Département de l’Information de notre Ministère et de mes collègues, je vous souhaite une bonne santé, un bon succès dans le travail et le bonheur pour vos familles. Bonne année à vous tous !
Rendez-vous en 2020.

SOURCE/ https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1729662.shtml


51BHpzffy7L._AC_

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s