1845 – Les propos de Xi Jinping sur l’initiative  » La Ceinture et la Route » – 11/05/2017

2017.05.11 Ceinture et Route - La vision de Xi Jinping ouvre la voie de la ... 0019b91ed6e01a7a24930c

BEIJING, 11 mai (Xinhua) — En septembre et en octobre 2013, le président chinois Xi Jinping a proposé, lors de ses visites en Asie centrale et à l’ASEAN, ses initiatives stratégiques de construction de « la Ceinture économique de la Route de la soie » et de « la Route de la soie maritime du 21e siècle », et a suggéré de renforcer les politiques de communication, les connexions routières, les flux commerciaux, la circulation des monnaies et les relations entre les peuples.

Les deux propositions constituent l’initiative « la Ceinture et la Route ».

Xi Jinping a attaché une grande importance à cette initiative et l’a évoquée à plusieurs reprises lors de nombreuses occasions majeures.

Voici les propos importants de Xi Jinping sur « la Ceinture et la Route »:

L’HISTOIRE ET LA CIVILISATION

L’initiative « la Ceinture et la Route » rappelle les souvenirs historiques des pays situés le long de « la Ceinture et la Route ». En effet, l’ancienne Route de la soie était non seulement une route commerciale, mais aussi une route d’amitié. Au fil des échanges amicaux de la nation chinoise avec les autres nations, l’esprit de la Route de la soie a pris forme et réside dans la coopération pacifique, l’ouverture et l’inclusion, l’apprentissage mutuel et les avantages réciproques. Dans cette nouvelle époque qui est la nôtre, nous avons proposé l’initiative pour hériter et promouvoir l’esprit de la Route de la soie, connecter le développement chinois à celui des pays situés le long de « la Ceinture et de la Route », relier le rêve chinois aux rêves des autres peuples et donner un nouveau sens à l’ancienne Route de la soie.

Lors d’une étude de groupe des membres du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), le 29 avril 2016.

Les échanges entre les peuples constituent une partie importante de la construction de la « Ceinture et la Route ». La compréhension entre les peuples représente un contenu important et un fondement humain de la construction de « la Ceinture et la Route ». Nous devons promouvoir parallèlement la coopération économique et les échanges entre les peuples, afin de consolider le fondement social pour la construction de « la Ceinture et la Route ».

— Lors d’une étude de groupe des membres du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), le 29 avril 2016.

La construction de « la Ceinture et la Route » préconise une communication amicale et compréhensible entre différentes nations et civilisations. Les lieux où s’étendent « la Ceinture et la Route » doivent être des lieux d’échanges actifs entre les peuples et les cultures.

— Déclaration « Ouvrir ensemble les belles perspectives des relations sino-arabes », le 21 janvier 2016.

« La Ceinture et la Route » traversent l’Eurasie et relient la Zone économique de l’Asie-Pacifique, à l’est, à la Zone économique de l’Europe, à l’ouest. De nombreux pays situés le long de « la Ceinture et la Route » partagent des intérêts communs avec notre pays dans les domaines du développement économique et de l’amélioration du bien-être de la population, ainsi que dans les secteurs du traitement des crises et de l’accélération des ajustements.

— Lors de la 8e réunion du Groupe de direction centrale pour les affaires financières et économiques, le 4 novembre 2014.

UNE DEMANDE DE L’ÉPOQUE

L’initiative « la Ceinture et la Route », bien que lancée par la Chine, ne concerne pas uniquement ce pays. Elle vise à promouvoir non seulement le développement de la Chine, mais aussi celui des autres pays. Tout en nous occupant de nos propres intérêts, nous prendrons davantage en compte les intérêts des autres pays et les respecterons.

— Lors d’une étude de groupe des membres du Bureau politique du Comité central du PCC, le 29 avril 2016.

Depuis le lancement de « la Ceinture et la Route », il y a plus de trois ans, plus de 100 pays et organisations internationales se sont dits favorables à cette initiative, et plus de 40 pays et organisations ont signé des accords de coopération avec la Chine. Les investissements chinois au cours des trois dernières années le long de ces routes ont dépassé les 50 milliards de dollars. L’initiative « la Ceinture et la Route » a été lancée par la Chine, et ses bénéfices ont largement dépassé les frontières chinoises.

— Lors de la cérémonie inaugurale de la 47e réunion annuelle du Forum économique mondial (FEM) à Davos, en Suisse, le 17 janvier 2017.

La porte de la Chine ne sera jamais fermée et nous souhaitons la bienvenue aux pays qui désirent profiter du développement rapide de la Chine. La Chine est prête à coopérer avec les autres parties pour que la Banque asiatique d’investissements pour les infrastructures (BAII) puisse commencer ses opérations et jouer son rôle au plus tôt. Nous accueillons favorablement les institutions financières internationales, dont la BAII, qui participeront à la construction de « la Ceinture et la Route ».

— Lors de la cérémonie d’ouverture de la Banque asiatique d’investissements pour les infrastructures (BAII), le 16 janvier 2016.

De nombreuses parties ont fait écho à l’initiative « la Ceinture et la Route », car elle répond aux demandes de l’époque et aux aspirations des pays à une croissance rapide, remonte à l’histoire et s’appuie sur les fondements culturels des civilisations. Par ailleurs, cette initiative répond aux demandes endogènes du développement économique de notre pays et permettra de promouvoir le développement des régions frontalières et peuplées par des minorités ethniques de la Chine.

— Lors d’une étude de groupe des membres du Bureau politique du Comité central du PCC, le 29 avril 2016.

D’une part, le développement chinois a bénéficié de la communauté internationale. D’autre part, le développement chinois permet de fournir davantage de produits publics à la communauté internationale. J’ai proposé l’initiative « la Ceinture et la Route » pour partager les opportunités du développement chinois avec les pays concernés et réaliser la prospérité commune.

— Lors de la cérémonie d’ouverture du sommet du B20 (Business 20), le 3 septembre 2016.

2017.05.11 route de la soie chine ob_0fd637_0019b91ec9811666091e11

UNE CONNEXION STRATÉGIQUE

Renforcer la connexion stratégique et mettre en jeu les potentiels de coopération. La Chine et la République tchèque ont signé un mémorandum d’entente gouvernemental sur la promotion de la construction de « la Ceinture et la Route ». Les deux pays doivent profiter de cet accord pour renforcer la connexion entre leurs stratégies et leurs volontés de développement, et continuer de prévoir et de préparer d’importants projets de coopération, afin d’obtenir au plus tôt des résultats.

— Paru dans l’article « C’est le moment de renouveler et de dynamiser les relations sino-tchèques », le 26 mars 2016.

Ces dernières années, grâce aux efforts conjoints, les deux pays ont obtenu des progrès sur la construction de « la Ceinture et la Route ». Les deux parties doivent accélérer la construction de grands projets d’infrastructures, promouvoir la coopération sur la capacité de production, faciliter la coopération entre les petites et moyennes entreprises, renforcer la connexion entre la construction de « la Ceinture et la Route » et la construction de l’Alliance économique eurasiatique, et intensifier la coopération sur l’éducation, les sciences et le tourisme.

— Lors de sa rencontre avec le président kirghiz Almazbek Atambaïev, le 6 janvier 2017.

Nous devons promouvoir la connexion entre la construction de « la Ceinture et la Route » et les plans formulés dans l’initiative du golfe du Bengale pour la coopération technique et économique pluri sectorielle, renforcer la construction et la connectivité des infrastructures, afin de réaliser le développement commun.

— Lors du dialogue entre les dirigeants des pays des BRICS et les dirigeants des pays membres du golfe du Bengale pour la coopération technique et économique plurisectorielle, le 16 octobre 2016.

La Chine préconise activement l’initiative « la Ceinture et la Route » et contribue à l’interconnexion de l’Asie-Pacifique par les consultations mutuelles, la construction conjointe et le partage des fruits avec les partenaires régionaux. La Chine est prête à renforcer la connexion des stratégies de développement et des initiatives de coopération d’autres pays, afin de mettre en synergie leurs efforts.

— Discours prononcé lors de la 24e réunion informelle des dirigeants de l’APEC, le 20 novembre 2016.

LES ÉTAPES DE LA CONCRÉTISATION

En promouvant la construction de « la Ceinture et la Route », nous devons traiter sincèrement les pays situés le long de « la Ceinture et la Route » et respecter nos engagements. La coopération entre la Chine et les pays concernés sera mutuellement avantageuse. Nous devons élaborer les calendriers et les feuilles de route de « la Ceinture et la Route » pour les prochaines années.

— Lors de la 8e réunion du Groupe de direction centrale pour les affaires financières et économiques, le 4 novembre 2014.

La Chine est prête à coopérer avec les pays situés le long de « la Ceinture et la Route » pour construire une « Route de la soie verte, saine, intelligente et pacifique », afin de bénéficier aux pays et aux peuples le long de « la Ceinture et la Route ».

— Lettre de félicitations adressée au Forum sur la coopération médiatique de « la Ceinture et la Route » 2016, le 25 juillet 2016.

La construction conjointe de « la Ceinture et la Route » est un moyen important pour renforcer la coopération internationale. La Chine remercie la Suisse pour son soutien à l’initiative « la Ceinture et la Route » et salue l’adhésion de la Suisse à la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (BAII).

— Lors de son entretien avec la présidente suisse Doris Leuthard, le 16 janvier 2017.

Les consultations mutuelles, la construction conjointe et le partage des fruits représentent le principe de la construction de « la Ceinture et la Route ». A la lumière de l’esprit de la Route de la soie, à savoir la coopération pacifique, l’ouverture et la compréhension, l’apprentissage mutuel et les avantages réciproques, l’initiative « la Ceinture et la Route » a gagné de nombreuses reconnaissances des pays concernés, en fixant comme objectif de forger une communauté de destin commun et d’intérêts partagés.

— Dans un discours prononcé lors de sa visite d’Etat en Ouzbékistan, le 22 juin 2016.

Nous allons nous concentrer sur certains projets importants et symboliques et lancerons au plus tôt la construction de « la Ceinture et la Route ». La Chine aidera les pays situés le long de « la Ceinture et la Route » à construire des infrastructures notamment dans les secteurs du transport, de l’électricité et des télécommunications. La Chine lancera des projets qui contribueront à l’amélioration des conditions de vie des peuples dans les pays concernés.

— Lors de la 8e réunion du Groupe de direction centrale pour les affaires financières et économiques, le 4 novembre 2014.

Les cinq prochaines années représenteront une époque clé pour la construction de « la Ceinture et la Route ». Nous allons fixer le principe de conduite caractérisé par la paix, l’innovation, l’orientation, la gestion et la fusion, et devenir le constructeur de la paix au Moyen-Orient, le préconisateur du développement du Moyen-Orient, le participant de l’industrialisation du Moyen-Orient, le supporter de la stabilité du Moyen-Orient et le partenaire des échanges entre les peuples.

— Paru dans « Ouvrir ensemble les belles perspectives des relations sino-arabes », publié le 21 janvier 2016.

2017.05.11 Ca4jj6oWEAAJ2VZ... donne des nouvelles de la Route de la Soie – Le Saker Francophone

UN SCHÉMA AUX DIMENSIONS MULTIPLES

Dans la construction de « la Ceinture et la Route », il faut fixer un objectif intégral à l’échelle nationale, en encourageant la participation active des régions. Les plans et objectifs des régions doivent correspondre aux objectifs globaux du pays.

— Lors d’une étude en groupe des membres du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), le 29 avril 2016.

L’initiative « la Ceinture et la Route » a fourni une plate-forme plus importante à Chongqing pour son internationalisation, tandis que le développement de la Ceinture économique du fleuve Yangtsé favorisera une meilleure intégration de Chongqing aux régions du centre et de l’ouest.

— Lors de son inspection à Chongqing, du 4 au 6 janvier 2016.

Nous devons nous efforcer de transformer la Zone de libre-échange de Shanghai en zone expérimentale pour les réformes caractérisées par l’ouverture et l’innovation et en tête de pont de la construction de « la Ceinture et la Route ».

— Lors de discussions avec la délégation de Shanghai en marge de la 5e session de la 12e Assemblée populaire nationale, le 5 mars 2017.

Le gouvernement doit jouer un rôle directeur dans la promotion, le renforcement de la coordination et l’établissement du mécanisme. Parallèlement, nous devons mettre en place un mécanisme de coopération économique régionale basé sur le marché et composé essentiellement d’entreprises. En outre, nous devons encourager les entreprises à participer à la construction de « la Ceinture et la Route » et créer un modèle de coopération regroupant le gouvernement, le marché et la société.

— Lors d’une étude en groupe des membres du Bureau politique du Comité central du PCC, le 29 avril 2016.

Nous devons renforcer et perfectionner la direction du Parti sur les entreprises d’État, afin que ces dernières deviennent une force fiable du Parti et de l’État et une force importante pour mettre en œuvre les décisions du Comité central du PCC, approfondir la réforme et mettre en œuvre les stratégies clés, dont « l’internationalisation » des entreprises chinoises et la construction de « la Ceinture et la Route ».

— Lors d’une réunion sur le travail du Parti au sein des entreprises d’État, du 10 au 11 octobre 2016.

Nous devons encourager les entreprises de l’Internet et de l’informatique à s’internationaliser, à approfondir les échanges internationaux dans le secteur de l’Internet et à activement participer à la construction de « la Ceinture et la Route ».

— Dans son discours prononcé lors d’une réunion de travail sur la cybersécurité et l’informatisation, le 19 avril 2016.

Nous devons promouvoir le reboisement et la construction d’une belle Chine, en lançant une coopération en matière d’afforestation et d’amélioration de l’environnement par le biais de mécanismes multilatéraux, dont « la Ceinture et la Route », afin de faire face aux défis mondiaux, tels que le changement climatique.

— Lors de sa participation à une activité de plantation d’arbres à Beijing, le 5 avril 2016.


source/ http://www.amb-chine.fr/fra/zgyw/t1460637.htm

2017.05.11 nouvelle-route-de-la-soie1

Beijing est prêt à accueillir

le Forum de « la Ceinture et la Route »

BEIJING, 10 mai (Xinhua) — Beijing est prêt à organiser le Forum de « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale les 14 et 15 mai, a indiqué un porte-parole du gouvernement municipal, précisant que les préparatifs progressaient bien.

L’événement se tiendra au Centre national des congrès de Chine et au Centre international des congrès du lac Yanqi, en banlieue nord de la capitale chinoise, a précisé le porte-parole Wang Wenjie lors d’une interview exclusive accordée à l’Agence de presse Xinhua.

2017.05.11 Centre national des congrès de Chine et au Centre international des congrès du lac Yanqi, 0019b91ed6e015d53b2f02

Les travaux sont achevés sur tous les sites des réunions au Centre national des congrès de Chine, où auront lieu la cérémonie d’ouverture et la session plénière de la réunion de haut niveau. Les préparatifs au centre de Yanqi, principal lieu d’accueil du forum, sont également terminés.

Les travaux du principal centre de presse au sein du Centre national des congrès de Chine prendront fin mercredi, tandis qu’un centre temporaire sur le site de Yanqi est prêt.

Les organisateurs ont recruté plus de 2.000 bénévoles qui ont tous reçu une formation, selon le porte-parole.

Par ailleurs, les organisateurs ont utilisé des matériaux de construction respectueux de l’environnement et recyclables, ainsi que du papier recyclé, a-t-il ajouté.

Les organisateurs ont appris des préparatifs de la 22e Réunion des dirigeants économiques de l’APEC en 2014 et adopté de nouvelles idées pour mettre en lumière le thème du forum.

Des chefs ont créé plus de 800 plats pour refleter les coûtumes et cultures des pays le long de « la Ceinture et la Route ».

Les organisateurs cherchent à minimiser l’impact de l’événement sur la vie quotidienne des habitants de Beijing. Par conséquent, au cours du forum, la circulation alternée ne sera pas appliquée, et des jours de congés ne seront pas donnés.

Près de vingt pays supplémentaires et plus de vingt organisations internationales devraient signer des documents de coopération avec la Chine lors du forum, lequel attirera des représentants de 110 pays.

L’initiative « la Ceinture et la Route » proposée par la Chine en 2013 comprend

la Ceinture économique de la Route de la soie et la Route de la soie maritime du 21e siècle.

Elle vise à établir un réseau de commerce et d’infrastructures reliant l’Asie à l’Europe et à l’Afrique le long des itinéraires de l’ancienne Route de la soie et au-delà.

source/ http://www.amb-chine.fr/fra/zgyw/t1460313.htm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s