5281 – Ch.Sannat – « Les bourses baissent… elles ont a nouveau peur de l’inflation ! » sur Insolentiae – 20.01.23

  • 1°/« Les bourses baissent… elles ont a nouveau peur de l’inflation ! ».
  • 2°/Retraite à 65 ans… travailler plus longtemps… quoi que les robots c’est pas mal non plus pour ne rien faire !
  • 3°/La parole de Moscou. L’interview intégrale du porte-parole de l’ambassade de Russie sur BFMTV.
  • 4°/Aurore Bergé dénonce les pressions et le lobbying de Leclerc
  • 5°/Passoires énergétiques… 22 % à Paris et 10 % moins cher en moyenne

1°/« Les bourses baissent… elles ont a nouveau peur de l’inflation ! ». L’édito de Charles SANNAT
par Charles Sannat | 20 Jan 2023 | A la une, Banques Centrales


Mes chères impertinentes, chers impertinents,
La psychologie des marchés est une chose que je ne me lasse pas d’observer.
Jamais en fait.
C’est absolument fascinant.
En effet si l’inflation actuelle et le pic que nous venons de connaitre semble refluer et que le pire est derrière nous pour ce pic-là, si l’on raisonne un peu plus loin que le bout de son nez, nous savons tous que nous n’avons pas l’arrière train sorti des ronces (j’espère que vous avez l’image qui permet de décrire cette situation pour le moins inconfortable dans laquelle nous nous trouvons).
Si la mondialisation et l’énergie abondante et pas chère viennent de nous permettre de vivre 30 ans de «déflation» relative, de maîtrise des prix (et des salaires) et d’immense prospérité consumériste, les 30 prochaines années seront l’exact opposé de celles que nous venons de vivre.
Je pense que vous avez tous compris que l’énergie n’était plus, ni abondante ni bon marché. Ce n’est pas une fatalité éternelle, mais cela sera plus compliqué dans les années qui viennent et en économie, ce qui est toujours plus compliqué est toujours plus cher.
Je pense que vous avez tous compris que la mondialisation avait du plomb dans l’aile, et il ne nous manque plus que l’invasion de Taïwan par la Chine pour nous procurer un excellent second pic d’inflation. Nous avons tous compris que les Chinois et les Russes ne veulent pas de la gouvernance mondiale proposée par les Américains et que les Indiens préfèrent rester ni d’un côté ni de l’autre comme beaucoup d’autres pays qui restent dans cette notion de non-alignement qui date de la conférence de Bandung et de Soekarno en Indonésie. J’en profite pour remercier 30 ans plus tard mon professeur d’histoire de terminale, oui, ses cours sur les pays non-alignés trouvent leur utilité aujourd’hui lorsque je contemple l’évolution du monde.
Comprendre l’histoire ce n’est pas apprendre stupidement des dates… en réalité elles n’ont pas franchement d’intérêt ces dates si ce n’est de situer en gros des moments et des époques. Non, ce qui est essentiel c’est de comprendre les enchaînements, les mouvements, les concepts et les idées qui façonnent notre monde.

Vous avez la volonté d’hégémonie américaine qui se heurte actuellement à une idée vieille comme le début de la guerre froide et qui est celle du non-alignement. Passionnant !

Enfin, vous avez compris également si vous suivez régulièrement le site insolentiae que la transition énergétique et écologique était bigrement inflationniste puisque tout ce que nous faisons va coûter toujours plus cher pour être mieux isolés, plus écologique, plus respectueux, plus soutenable.
Tout ceci est une évidence, que les marchés toujours de courte vue ne veulent pas voir venir… alors ils montent de manière délirante depuis quelques jours et semblent baisser de façon toute aussi stupide depuis quelques heures…
Retour des peurs économiques sur les Bourses mondiales
Voilà ce que nous dit l’agence Reuters. « Les Bourses européennes ont fini en baisse jeudi, leur pire séance depuis un mois, et Wall Street était dans le rouge en matinée avec les craintes sur les perspectives économiques et le durcissement des politiques monétaires des grandes banques centrales.
Plusieurs banquiers centraux, dont la présidente de la BCE, se sont exprimés au cours des dernières 24 heures pour réaffirmer un message qu’ils n’ont pourtant cessé de répéter à savoir qu’il est nécessaire de poursuivre le resserrement des politiques monétaires pour endiguer durablement l’inflation.
« Les ours sont réapparus après une période d’hibernation de près de trois semaines qui a permis au Dax d’afficher une hausse impressionnante de 10 % », a déclaré Joshua Mahony chez IG. « Les actions sont de nouveau en baisse, les craintes d’une prolongation des périodes de taux d’intérêt élevés ayant mis de côté l’optimisme récent concernant la baisse de l’inflation. »
Je rigole et je n’achète pas un marché qui monte sans raison. Je n’achète pas une entreprise dont je ne comprends pas le métier et je n’achète pas un marché que je ne comprends pas plus. Tout le reste c’est de la spéculation, pas de la gestion patrimoniale. La saine gestion patrimoniale implique de ne pas rentrer dans certaines phases de marchés ou de situations économiques sans visibilité. C’est le cas actuellement. Aucune visibilité. Je vais vous en parler dans le dossier Stratégie que je suis en train de vous terminer et consacré aux placements… 2023 ! Vaste et passionnant sujet.
La BCE toujours haussière sur les taux…
« L’inflation de base dans la zone euro ne montre aucun signe de ralentissement si bien que la Banque centrale européenne (BCE) devra continuer à resserrer sa politique monétaire au moins jusqu’à la fin du premier semestre, a déclaré jeudi Klaas Knot, membre du Conseil des gouverneurs de l’institut de Francfort.
Klaas Knot, également président de la Banque des Pays-Bas, estime en outre que les marchés pourraient mal évaluer les futures hausses de taux d’intérêt.
« Je pense qu’au moins jusqu’au milieu de l’année, nous serons en mode resserrement », a-t-il déclaré sur CNBC, rappelant que la BCE a indiqué à dessein que plusieurs hausses de taux de 50 points de base étaient à prévoir pour les mois à venir ».
Et oui… l’inflation reste encore très forte même si le pic semble atteint.
Les taux vont donc poursuivre leur hausse et c’est assez logique.
L’argent doit retrouver un prix.
Le prix de l’argent est le prix maître dont découle tout le reste. Le prix de l’argent c’est ce qui rémunère le risque, l’incertitude et le fait que le futur n’est jamais connu d’avance…
Il y a donc deux sujets à bien comprendre.
Le premier c’est le retour d’une inflation structurelle. Le second c’est la nécessité de redonner un prix à l’argent pour sortir d’un système économique dysfonctionnel et éviter… un second tour d’inflation cette fois-ci uniquement «monétaire» lié aux excès de création monétaire.
Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.
Préparez-vous !
Charles SANNAT

https://insolentiae.com/les-bourses-baissent-elles-ont-a-nouveau-peur-de-linflation-ledito-de-charles-sannat/

2°/Retraite à 65 ans, travailler plus longtemps… quoi que les robots c’est pas mal non plus pour ne rien faire !
par Charles Sannat | 20 Jan 2023 | Grille article, Larobolution


Quand on voit les performances du dernier modèle d’humanoïde de Boston Dynamics, je peux vous prévoir que la réforme des retraites a du plomb dans l’aile et sérieusement !
En effet, comment voulez-vous que ces avancées robotiques ne finissent pas avec la fusion avec l’intelligence artificielle par avoir des répercussions significatives sur l’emploi et donc sur le niveau des charges sociales prélevées.
Cela nous promet quelques débats économiques et philosophiques acharnés.
Voici ce que dit Boston Dynamics de son dernier robot.
Il est temps pour Atlas d’acquérir de nouvelles compétences et de mettre la main à la pâte. Dans cette vidéo, le robot humanoïde manipule le monde qui l’entoure : Atlas interagit avec les objets et modifie le parcours pour atteindre son objectif – repoussant les limites de la locomotion, de la détection et de l’athlétisme.


https://insolentiae.com/retraite-a-65-ans-travailler-plus-longtemps-quoi-que-les-robots-cest-pas-mal-non-plus-pour-ne-rien-faire/

3°/La parole de Moscou. L’interview intégrale du porte-parole de l’ambassade de Russie sur BFMTV.
par Charles Sannat | 20 Jan 2023 | Guerre


Je vous invite à écouter avec attention cette interview du porte-parole de l’ambassade de Russie en France donnée sur BFM et les implications de la montée des tensions qui se poursuit.
Je ne suis pas « pro » russe, pas plus que je ne suis anti-russe.
Nous avons des intérêts évidents partagés avec la Russie à commencer par un territoire et une continuité géographique européenne et continentale.
Le gaullisme c’était aussi le non-alignement sur les positions uniquement américaines mais de servir de pont entre les Etats-Unis et la Russie.
Nous avons oublié cette nécessité géopolitique.
Nous avons la guerre en Europe.
Et… il n’y a jamais de petite guerre en Europe.
C’est un massacre de jeunes garçons en plein cœur de notre vieux continent si meurtri par des siècles de guerres et de sang versé.
La paix est largement possible, l’a toujours été et le sera toujours, car s’il n’y a jamais de petite guerre en Europe, toutes les guerres prennent fin et de nouveaux équilibres sont définis.
La seule question est toujours de savoir combien de morts plus tard.


Charles SANNAT

https://insolentiae.com/la-parole-de-moscou-linterview-integrale-du-porte-parole-de-lambassade-de-russie-sur-bfmtv/

4°/Aurore Bergé dénonce les pressions et le lobbying de Leclerc
par Charles Sannat | 20 Jan 2023 | Monnaie et Inflation


Madame Bergé a parfaitement raison.
Et il faudrait que nous allions plus loin dans ce qu’elle propose.
  • Que nous interdisions tous types de pression sur les représentants du peuple.
  • Qu’ils ne soient pas soumis aux lobbys.
  • Que les groupes d’intérets privés ne rédigent pas les amendements à la place des députés. Si, si c’est ainsi que cela fonctionne. Sachez que vous avez des rédacteurs (privés) d’amendements qui reçoivent des commandes de telle ou telle entreprise et qui cherchent le bon député pour déposer le bon amendement rédigé directement par les cabinets de conseils. Cela allège les tâches très difficiles de certains de nos députés.
Alors oui, Madame Bergé a raison d’évoquer les pressions sur nos députés… celles de Leclerc sont parfaitement vilaines, mais d’abord légales, et ensuite… elles sont insignifiantes par rapport à toutes les autres pressions exercées y compris politiques.


Charles SANNAT

https://insolentiae.com/aurore-berge-denonce-les-pressions-et-le-lobbying-de-leclerc/

5°/Passoires énergétiques, 22 % à Paris et 10 % moins cher en moyenne
par Charles Sannat | 20 Jan 2023 | Immobilier


Vers un raz-de-marée de passoires thermiques sur le marché immobilier ?
« Face aux mesures prises pour lutter contre la prolifération des passoires thermiques, le marché de l’immobilier pourrait être inondé de biens de ce type. Mais pour l’heure, aucun phénomène d’ampleur n’a encore été constaté, bien que ces passoires thermiques ne cessent de perdre de la valeur dans certaines villes ».
« Selon une étude publiée par le réseau Guy Hoquet, aucune vague de ventes de ce type de bien n’a encore été constatée mais certaines évolutions commencent à se faire sentir au niveau local, rapportent nos confrères de BFMTV .
22 % de passoires énergétiques en vente à Paris
« Actuellement, les passoires énergétiques représentent 8 % des biens à vendre dans l’Hexagone, soit la même valeur qu’il y a un an. Cependant, environ un tiers des annonces de biens n’affichent toujours pas d’étiquette énergétique, ce qui peut laisser penser que la proportion de passoires énergétiques est plus importante.
Selon les communes, des écarts significatifs existent sur ce marché de l’immobilier. A Paris, les passoires énergétiques représentent 22 % des biens à vendre, contre 15 % à Dijon ou Rouen. A Montpellier, Marseille, Nice et Toulon, ce taux n’est que de 5 % et même de 2,5 % à Perpignan. »
Des biens vendus en moyenne 10 % moins chers
« Si aucune vague massive de ventes n’est constatée sur le marché immobilier, ces passoires thermiques ne cessent cependant de perdre de la valeur. En moyenne, ces biens sont 10 % moins chers que les logements avec de meilleures performances énergétiques.
Mais dans certaines villes, à l’instar d’Avignon, la décote peut atteindre près de 30 % ou encore 15 % à Nîmes ou Montauban tandis qu’elle n’est que de 3 % à Paris. Enfin, à Bordeaux, Rennes, Orléans ou encore Angers ces biens ne subissent aucune décote ».
L’immobilier est un marché à inertie !
Il ne faut pas oublier les deux règles de l’immobilier. L’emplacement et l’inertie.
L’emplacement fait la valeur plus que la qualité du bien, et jamais les beaux appartements haussmanniens du Champs de mars des très riches ne seront isolés par la façade avec du polystyrène, pas plus qu’il n’y aura d’isolation intérieure pour détruire les beaux plafonds avec des moulures en plâtre d’époque.
Tout ceci n’est qu’une autre fumisterie qui prendra fin…
Charles SANNAT
« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur http://www.insolentiae.com. »
Source Boursorama.com ici

https://insolentiae.com/passoires-energetiques-22-a-paris-et-10-moins-cher-en-moyenne/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s