5272 -« Retraite. Borne Out généralisé. Faire travailler plus ceux qui travaillent déjà et laisser ceux qui n’ont jamais travaillé continuer à ne rien faire ». L’Édito de Charles Sannat – 13.01.2023 – Insolentiae

  • 1°/« Retraite. Borne Out généralisé. Faire travailler plus ceux qui travaillent déjà et laisser ceux qui n’ont jamais travaillé continuer à ne rien faire ».
  • 2°/L’inflation américaine recule… les marchés boursiers poursuivent leur hausse !
  • 3°/ Catastrophe annoncée. Fin du tarif réglementé du gaz pour tous le 30 juin 2023 !
  • 4°/Déploiement américain en Europe et images de guerre
  • 5°/Ruinés par les prix de l’électricité et le bouclier percé… 6 artisans témoignent sur France Info. « J’ai tout perdu »

1°/« Retraite. Borne Out généralisé. Faire travailler plus ceux qui travaillent déjà et laisser ceux qui n’ont jamais travaillé continuer à ne rien faire ».
par Charles Sannat | 13 Jan 2023 | A la une, Emploi & Chômage


Mes chères impertinentes, chers impertinents,
Lorsque je parle autour de moi, je n’entends pas grand monde se réjouir de cette réforme des retraites poussant l’âge à 65 ans.
Pour quoi?
Tout simplement parce que l’écrasante majorité des gens sait très bien qu’au delà même des capacités physiques, il y a une évidente lassitude qui s’installe avec le temps, l’âge et les années.
Évidemment quand on gagne 50 000 euros par mois, la lassitude est souvent moindre.
Vous avez en effet, comme pour la météo, la température réelle et la température ressentie.
A 50 K€ par mois, le ressenti est nettement plus favorable, mais comme cela concerne 0.01 % de la population excluons ces cas-là et parlons des vrais gens.
Le prof qui va jeter ses élèves par la fenêtre bien avant l’âge de 65 ans d’ailleurs ou partir en dépression .
Reprenons quelques chiffres avant d’aller faire travailler ceux qui travaillent déjà.
  • Il y a environ 1.9 millions de gens au RSA.
  • Il y a 3 millions de chômeurs catégorie A indemnisés.
  • Il y a environ 1.3 millions de gens qui perçoivent une allocation adulte handicapé. L’AAH.
Rassurez-vous, je ne veux pas faire travailler les « handicapés ».
La raison est simple.
Figurez-vous que contrairement aux biens portants du RSA ou de Pôle Emploi, eux… travaillent déjà dans les ESAT, les établissements et service d’aide par le travail.
Je ne vous parle pas non plus des prisonniers qui souvent, travaillent aussi, c’est le travail pénitentiaire et ils sont payés au lance-pierre et souvent à la pièce ou à la tâche.
Mon raisonnement est simple.
Nous avons presque 5 millions de personnes en âge de travailler et qui pourraient travailler.
Ce nombre est largement supérieur au nombre de gens dont l’âge est compris entre 62 ans et 65 ans… et qui ne sont en aucun cas 5 millions !
Alors le vrai sujet c’est de cesser d’indemniser via le RSA et le chômage 5 millions de gens ce qui coûte très cher et de voir ces 5 millions de gens en situation d’emploi en train de cotiser comme tout le monde !
Pour cela il faut revoir tout notre système économique, de la cave au grenier, notre fiscalité, comme nos charges sociales et aussi bien évidemment notre système social qui est passé d’un système de juste solidarité à un système d’assistanat délirant où l’on demande à ceux qui travaillent déjà de travailler encore plus pour payer les primes de noël des bénéficiaires du RSA, mais la solidarité n’est pas l’assistanat.
Nous devons faire évoluer notre système qui s’est dévoyé dans un tout assistanat qui ne fait pas grandir, qui n’apporte pas de bonheur et enferme les gens au lieu de les ouvrir, vers un système de droit opposable au travail où tout le monde se voit proposer un travail et un salaire.
Vous pouvez regarder les dispositifs « territoires 0 chômeur de longue durée » ou l’on part des souhaits des gens. Mais au travail quand même ! Et cela fonctionne et procure beaucoup de fierté et de sens aux gens.
Alors, cette réforme des retraites c’est un peu un non sujet et un mauvais sujet car ce n’est pas le sujet.
Le sujet, le vrai, c’est la dépense sociale dans notre pays, et nous ne règlerons jamais le coût de la dépense sociale en faisant travailler plus ceux qui travaillent déjà, mais en mettant au boulot ceux qui n’y sont pas.
Voilà quelle doit être l’ambition de tout gouvernement et en attendant que les choses changent vraiment, ce n’est pas le burn-out qui guette notre pays, non…
La France entière va souffrir de Borne-Out…
Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.
Préparez-vous !
Charles SANNAT

https://insolentiae.com/retraite-borne-out-generalise/

2°/L’inflation américaine recule, les marchés boursiers poursuivent leur hausse !
par Charles Sannat | 13 Jan 2023 | Bourse et marchés financiers


Les chiffres de l’inflation américaine du mois de décembre « se sont révélés conformes aux attentes ce jeudi, avec un IPC annuel à 6.5 %, après 7.1 % précédemment, et un IPC core annuel à 5.7 %, contre 6 % précédemment. En revanche, en données mensuelles, l’IPC a reculé de -0.1 %, contre 0% anticipé, ce qui constitue donc une légère surprise positive. Il s’agit de la première évolution négative de l’IPC US m/m en plus d’un an ».
En clair, les indicateurs économiques montrent que nous avons sans doute passé le pic d’inflation.
C’est assez logique.
La poussée inflationniste est très liée aux prix de l’énergie et au choc de la guerre en Ukraine. Ce premier choc est passé, et l’économie se réorganise de même que les flux. Donc la hausse des prix est en train de ralentir. Attention, ce ne sont pas les prix qui baissent. Ils restent toujours aussi élevés, et continuent même à monter.
Ils montent simplement moins vite.
Pour les marchés financiers c’est une excellente nouvelle, car du coup ils se disent que les taux d’intérêt ne monteront pas tellement plus haut, et que même ils pourraient baisser plus vite que prévu et alors les profits pourraient repartir de plus belle.
Le petit problème, c’est qu’il est fort probable, et c’est mon scénario central, que l’inflation soit désormais structurellement proche des 5 % par an, ce qui va nécessiter des taux plus hauts que ceux des 15 dernières années qui étaient à 0 ou négatifs.
Charles SANNAT
Source Investing.com ici

https://insolentiae.com/linflation-americaine-recule-les-marches-boursiers-poursuivent-leur-hausse/

3°/Catastrophe annoncée. Fin du tarif réglementé du gaz pour tous le 30 juin 2023 !
par Charles Sannat | 13 Jan 2023 | Énergie


Fin du tarif réglementé du gaz : l’association de consommateurs CLCV demande un report de deux ans car pour l’association de consommateurs c’est la crainte d’une hausse des factures de « 40, 50 voire 60 % », avec la fin des tarifs réglementés du gaz prévue le 30 juin.
Et oui, dès le 30 juin ce sera marché libre du gaz pour tout le monde.
Hahahahahaha.
Vous allez adorer. Je vous assure, ça va vous plaire.
Voir votre facture de gaz multipliée par 10 ou par 20 ce sera du pur bonheur.
Je ne vous parle même pas des copropriétés et des HLM qui sont chauffés avec des chaufferies au gaz….
« Les quelques 2,6 millions de Français soumis au tarif réglementé du gaz vont-ils prochainement subir une forte hausse de leur facture ? C’est ce que craint la CLCV avec la fin de ce tarif réglementé de vente de gaz pour les particuliers, prévue le 30 juin afin de se conformer au droit européen , qui a décidé de mettre la pression sur l’exécutif.
L’association de défense des consommateurs a ainsi envoyé un courrier à Emmanuel Macron pour demander un report de deux ans. À partir du 1er juillet, « 2,6 millions de ménages devront renoncer au tarif réglementé du gaz et souscrire à une offre de marché » et « le tarif réglementé cessera bien sûr d’être la référence concrète d’indexation de nombreuses offres de marché », redoute l’association de consommateurs, dans ce courrier daté du 7 décembre mais rendu publique mardi 10 janvier. »
Alors mon petit Bruno ?
Qua vas-tu faire ?
Encore un bouclier ?
De quelle forme ?
Rond ? Carré ?
Parce que la fin des tarifs règlementés pour le gaz c’est l’Europe aussi.
Alors le Totem européen de notre gouvernement ça suffit.
Si toi Bruno, et toi Manu (à chanter comme Bruel avec la chanson de Place des grands hommes mais en petits pour les hommes actuels), tu veux sauver l’Europe, alors il faut que l’Europe redevienne ce qu’elle était et ce qu’elle devrait être. Non pas un Empire qui rêve sa puissance, mais un idéal de paix et de prospérité qui rapproche et uni les peuples.
Il faut donc encore une fois mettre fin à ce marché de l’énergie en Europe, par la négociation idéalement, par la suspension si nécessaire.
Comme disait le Général de Gaulle, quand on est couillonné, on est couillonné, on se lève et on part.
Enfin voici très exactement le dialogue en question. A méditer à l’aune de la situation actuelle.
Alain Peyrefitte : – Le traité de Rome n’a rien prévu pour qu’un de ses membres le quitte.
Charles-de-Gaulle : – C’est de la rigolade !
Vous avez déjà vu un grand pays s’engager à rester couillonner, sous prétexte qu’un traité n’a rien prévu pour le cas où il serait couillonné ? Non.
Quand on est couillonné, on dit : « Je suis couillonné. Eh bien, voilà, je fous le camp ! » Ce sont des histoires de juristes et de diplomates, tout ça.
Alain Peyrefitte : – Nous pourrions dire que ce n’est pas nous qui abandonnons le Marché commun, c’est lui qui nous abandonne.
Charles-de-Gaulle : – Mais non ! Ce n’est pas la peine de raconter des histoires ! D’ailleurs, tout ce qui a été fait pour l’Europe, par ce qu’on appelle les « Européens », a très bien marché tant que c’était la France qui payait tout. Vive la France.

Charles SANNAT

Source Boursorama.com ici

https://insolentiae.com/catastrophe-annoncee-fin-du-tarif-reglemente-du-gaz-pour-tous-le-30-juin-2023/

4°/Déploiement américain en Europe et images de guerre
par Charles Sannat | 13 Jan 2023 | Grille article, Guerre


Je vous le dis depuis le premier jour du conflit en Ukraine.
Il n’y a jamais de petite guerre en Europe.
Si du côté russe on mobilise, du côté ukrainien on racle les fonds de tiroirs et les jeunes hommes qui vont se faire trouer la peau dans les tranchées sont de plus en plus jeunes. Une infinie tristesse. Pendant que beaucoup meurent, quelques-uns font la fête à Courchevel, loin de la ligne de front ce qui a du mal à passer auprès des Ukrainiens restés au pays.
Pendant que les combats se déroulent dans des conditions dignes de la Seconde guerre mondiale et bien loin des faux concepts de guerre « propre », l’armée américaine déploie actuellement des centaines et des centaines de véhicules blindés. Les gens ne le savent pas, mais nous assistons à l’application à la lettre du manuel de guerre de l’Otan est c’est assez effrayant de voir cela.
Il a toujours été prévu de déployer d’abord le matériel en le prépositionnant en Europe. On y installe donc des blindés par centaines. Comme vous pourrez le voir, ils n’ont pas été encore « européanisés », comprenez par là, qu’ils sont encore aux couleurs du désert. Ils vont être repeints en Europe en vert kaki prêts à rejoindre la ligne de front.
En cas de guerre ouverte entre les pays de l’Otan et la Russie, alors les Etats-Unis procèderont à la réquisition, comme le prévoit le manuel au chapitre « guerre contre l’URSS » (le manuel date de cette période-là, enfin celui que je connais) des appareils des compagnies aériennes européennes comme américaines. Vous aurez alors un pont aérien qui fera venir en quelques heures des milliers d’hommes qui iront rapidement allumer les moteurs des chars qui eux, sont déjà là !
Entre dissuasion et préparation à la guerre la frontière est toujours ténue.


Pour la vidéo ci-dessous vous avez la fête de la jeunesse dorée ukrainienne à Courchevel il y a quelques jours qui semble ne pas relever de l’exemplarité patriotique la plus totale. Certains diront qu’il faut bien oublier la guerre et que jeunesse se passe, le problème c’est plutôt la jeunesse qui trépasse…


Justement à propos de jeunesse qui trépasse, les images ci-dessous sont terribles. Horribles. Abjectes. Ne les regardez pas si vous êtes un tant soit peu sensible. Je vois des vidéos comme celles-ci chaque jour. Par dizaines. Non. La guerre n’est pas propre.
Ce qui se passe en Ukraine aujourd’hui est une innommable boucherie digne des guerres que l’Europe sait se faire et livrer. Si je vous propose cette vidéo aujourd’hui pour la première fois, c’est pour montrer comment on tue et comment on meurt en Ukraine. Ici, de jeunes Ukrainiens vont se faire massacrer. La seconde d’avant dans un autre trou d’hommes, c’était des jeunes Russes.
Nous devrions montrer ces images au plus grand nombre, et se poser la question, la seule qui soit utile. Comment construit-on la paix ?
Il n’y a pas de petite guerre en Europe, et que Dieu protège tous ces gamins, russes, comme ukrainiens. Aucun d’eux ne méritent de terminer ainsi, sacrifiés.


Quel que soit notre Dieu, et même si vous n’en avez pas, prions pour eux.
Charles SANNAT

https://insolentiae.com/deploiement-americain-en-europe-et-images-de-guerre/

5°/Ruinés par les prix de l’électricité et le bouclier percé, 6 artisans témoignent sur France Info. « J’ai tout perdu »
par Charles Sannat | 13 Jan 2023 | Chronique de l’effondrement


France Télévision n’est pas franchement un média complotiste, alors quand même chez France Télé on évoque ceux qui sont ruinés par les prix de l’électricité en France, c’est dire si la situation est grave et que les effets désastreux du marché européen de l’électricité ne peuvent pas être cachés.
Le gouvernement actuel, soyons juste et honnête intellectuellement, n’est pas responsable du fonctionnement de ce marché européen de l’énergie, ce n’est pas lui qui l’a décidé ni mis en place.
En revanche, le gouvernement actuel est responsable de faire les bons choix pour sortir notre pays de cette ornière. Des choix importants qu’il se refuse pour le moment, tentant désespérément de ménager la chèvre et le chou tandis que la carotte est pour nous et surtout pour les pauvres commerçants et artisans qui se font ruiner par des prix délirants de l’électricité.

« J’ai tout perdu » … six artisans et commerçants dévoilent leurs écrasantes factures d’électricité et de gaz

« Malgré le plafonnement des prix de l’électricité fixé par le gouvernement pour les TPE, de nombreux entrepreneurs, pris à la gorge, s’inquiètent pour leur avenir.
« J’ai 57 ans et j’ai tout perdu. Je n’ai plus que mes yeux pour pleurer. » Au bout du fil, Erick Lepesqueux n’arrive pas à cacher son émotion. Sa boulangerie-pâtisserie de Ouistreham (Calvados) a été placée en liquidation judiciaire, mercredi 4 janvier. « La crise inflationniste nous a achevés », lâche le gérant. Après la perte de clientèle due au Covid-19, le doublement du prix de sa facture d’électricité a fini de plomber ses comptes, jusqu’à la fermeture définitive.
Depuis plusieurs mois, de nombreux artisans et commerçants alertent sur l’envolée des prix de l’énergie qui mettent en difficulté leurs entreprises. Contrairement aux particuliers, qui peuvent profiter de tarifs réglementés pour l’électricité, les professionnels doivent eux-mêmes négocier avec leur fournisseur d’énergie. Dans le sillage de la forte inflation des prix de marché depuis l’été 2021, les tarifs des renouvellements de contrats signés ces derniers mois ont ainsi explosé.
Face à cette situation, le gouvernement a annoncé le 3 janvier une série de mesures pour protéger les artisans et les commerçants. Le ministère de l’Économie a instauré trois jours plus tard un prix plafond garanti de 280 euros par MWh d’électricité en 2023 pour les très petites entreprises (TPE) de moins de 10 salariés. « Une bouffée d’oxygène », salue un restaurateur asphyxié par une facture stratosphérique. Mais la plupart des artisans affirment que ce plafond « ne résout pas le problème », car leurs factures resteront trois à cinq fois plus élevées qu’avant ».
Et oui.
Je crois que c’est la donnée importante oubliée par nos aimables dirigeants pas forts en math semble-t-il ou en économie de grenier c’est-à-dire de terrain !
Quand les prix augmentent de x10 et que vous faites une remise de la moitié ils ont toujours augmenté de x4 ou x5 et c’est exactement ce qu’il se passe dans la vraie vie.
Nous payons beaucoup plus cher aujourd’hui qu’hier.
Et cette hausse vient s’ajouter à toutes les taxes, impôts et charges que l’État prend déjà. TVA, CVAE, CFE, charges sociales, les entreprises et en particulier les TPE et les PME croulent sous les charges.
Je parlais tout à l’heure à mon boulanger.
Il a 37 ans. Il est jeune. Il a réussi à créer et monter un bel établissement. Tôt au travail et toujours tard devant son four, il fait travailler 17 personnes. Oui. 17. Il est ouvert 7 jours sur 7. Il est au sens propre, au four et au moulin.
Vous savez ce qu’il m’a dit ?

« Tu ne m’as jamais entendu me plaindre, mais là je suis fatigué, et franchement je suis découragé ».

En réalité, c’est la plainte la plus grave dans la bouche d’un entrepreneur.
Le découragement.
Le découragement de ceux qui créent et entreprennent, c’est l’effondrement économique assuré de notre pays dans quelques mois.
Nos dirigeants, du haut de leurs tours d’ivoire trop bien chauffées, ne voient strictement rien arriver.
Au-delà de la révolution, il y a le découragement et l’abattement. Ainsi a cessé l’URSS et ainsi vont mourir sous vos yeux, la France, enfin la république telle que vous la connaissez et l’UE qui est devenue l’UERSS.
Charles SANNAT
« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur http://www.insolentiae.com. »
Source France Info ici

https://insolentiae.com/ruine-par-les-prix-de-lelectricite-et-le-bouclier-perce-6-artisans-temoignent-sur-france-info-jai-tout-perdu/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s