5261- Chine – Conférences de presse des 3 & 4 janvier 2023 tenue par la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Mao Ning


https://media.istockphoto.com/id/1438608421/fr/vectoriel/nouvel-an-chinois-2023-ann%C3%A9e-du-lapin-bonne-ann%C3%A9e-lunaire-chinoise-2023-illustration.jpg?s=1024x1024&w=is&k=20&c=Eg2-pIrDHVbeegXoC3Zn0JdFQX2fJsBZmMehAjpEQ9U=

https://www.karmaweather.com/file/2020/06/40-water-rabbit-year-chinese-zodiac-karmaweather-konbi.png


Conférence de presse du 3 janvier 2023 tenue par la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Mao Ning


Bienvenue à la première conférence de presse de 2023 du ministère des Affaires étrangères. Nous espérons travailler en étroite collaboration avec vous pour approfondir la compréhension mutuelle entre la Chine et le reste du monde au cours de l’année à venir. Le département de l’information du ministère des Affaires étrangères fournira, comme toujours, les facilités et le soutien nécessaires à votre travail et à votre vie en Chine.
1°/CCTV : Nous avons noté que les vœux du président Xi Jinping pour le Nouvel An 2023 ont suscité une réponse chaleureuse au sein de la communauté internationale. Des célébrités de nombreux pays ont déclaré que les paroles du président ont transmis l’espoir et la confiance au monde. Ils ont estimé que la sagesse et les solutions de la Chine apporteront des contributions importantes à la cause de la paix et du développement pour toute l’humanité. Quels efforts la Chine déploiera-t-elle dans sa diplomatie pour y parvenir au cours de la nouvelle année ?

https://i0.wp.com/images8.m.china.com.cn/oss/mchina/20221231/13/img_2be7820229e1a17231972c3fe7180245_600_9999.jpg

Mao Ning : La veille du Nouvel An, le président Xi Jinping a prononcé le discours du Nouvel An 2023, qui a suscité l’attention du monde entier et des réactions chaleureuses. Il a souligné que la Chine d’aujourd’hui est un pays étroitement lié au monde. Nous chérissons la paix et le développement et apprécions nos amis et partenaires comme nous l’avons toujours fait. Nous restons fermement du bon côté de l’histoire et du côté de la civilisation humaine et du progrès. Nous déployons tous nos efforts pour apporter la sagesse et les solutions de la Chine à la cause de la paix et du développement pour toute l’humanité.
L’année 2023 marque le début de la mise en œuvre intégrale des principes directeurs énoncés lors du XXe Congrès national du Parti communiste chinois (PCC). Au sein du service diplomatique, nous ne ménagerons pas nos efforts pour servir la diplomatie des chefs d’État et les tâches centrales et créer de nouvelles perspectives pour la cause du Parti et du pays sur la nouvelle marche de la nouvelle ère. Nous développerons de manière proactive des partenariats mondiaux caractérisés par l’égalité, l’ouverture et la coopération, et nous œuvrerons en faveur d’une relation entre les grands pays marquée par la coexistence pacifique, la stabilité globale et le développement équilibré. Nous continuerons à promouvoir la mise en place d’une économie mondiale ouverte ainsi que la libéralisation et la facilitation du commerce et de l’investissement et contribuerons à la reprise et au développement de l’économie mondiale. Nous agirons résolument pour défendre les intérêts nationaux et la dignité nationale de la Chine et préserverons fermement la souveraineté nationale, la sécurité et les intérêts du développement. Nous participerons activement à la réforme et au développement du système de gouvernance mondiale, et dégagerons davantage de consensus et prendrons davantage de mesures pour la cause de la sécurité et du développement mondiaux. Nous continuerons à raconter les histoires émouvantes du PCC et du peuple chinois, et à présenter une image crédible, aimable et respectable de la Chine.
Dans nos efforts diplomatiques au cours de la nouvelle année, nous suivrons les orientations de la pensée de Xi Jinping sur le socialisme aux caractéristiques chinoises pour une nouvelle ère, en particulier la pensée de Xi Jinping sur la diplomatie. Nous resterons confiants et nous nous efforcerons de maintenir les principes fondamentaux et d’innover, et nous continuerons à avancer sur la nouvelle marche pour écrire un nouveau chapitre de la diplomatie des grands pays aux caractéristiques chinoises.

2°/China Daily : Récemment, la Chine a annoncé sa décision de gérer le COVID-19 avec des mesures contre les maladies infectieuses de classe B et a adopté des mesures provisoires sur les voyages transfrontaliers. Cette décision a été bien saluée par de nombreux pays, mais certains autres pays ont récemment commencé à prendre des mesures préventives temporaires pour les voyageurs en provenance de Chine, notamment des tests à l’entrée et une mise en quarantaine pour ceux dont le test de dépistage du COVID-19 est positif. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

https://www.pasteur.fr/sites/default/files/styles/media-wide/public/lien_fiche_maladie.png?itok=nkcweoqy


Mao Ning : Après que la Chine a publié des mesures provisoires pour la circulation du personnel chinois et étranger, de nombreux pays ont réagi avec enthousiasme. Nous apprécions cela et nous continuerons à réagir contre l’épidémie de COVID-19 selon la situation, afin de mieux faciliter les déplacements transfrontaliers sûrs et ordonnés des ressortissants chinois et étrangers, ainsi que les échanges et la coopération internationaux.
En ce qui concerne les restrictions visant les voyageurs en provenance de Chine, mon collègue a répondu aux questions concernées la semaine dernière. J’aimerais réitérer la position de la Chine. Nous sommes prêts à intensifier la communication avec le reste de la communauté internationale et à travailler ensemble pour vaincre l’épidémie de COVID-19. Nous pensons également que les restrictions d’entrée adoptées par certains pays ciblant uniquement la Chine manquent de fondement scientifique et que certaines pratiques excessives sont encore plus inacceptables. Nous rejetons fermement l’utilisation des mesures contre l’épidémie de COVID-19 à des fins politiques et prendrons des mesures correspondantes conformément au principe de réciprocité pour les différentes situations.

3°/Beijing Youth Daily : Nombreux sont ceux qui portent une attention particulière à la communication de la Chine avec la communauté internationale au sujet des infections au COVID-19. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié une déclaration indiquant que les services compétents chinois ont communiqué des informations concernées avec l’OMS. Pouvez-vous nous donner quelques détails à ce sujet ?

https://i0.wp.com/www.people.com.cn/mediafile/pic/20200316/60/12498447038746017288.jpg

Mao Ning : Depuis le déclenchement de l’épidémie de COVID-19, la Chine a participé activement à la coopération internationale contre l’épidémie et a été la première à travailler avec la communauté internationale pour relever les défis du COVID-19. Sur la base des derniers changements dans la situation du COVID-19 et des circonstances auxquelles nous devons faire face, les services compétents chinois ont partagé des informations en temps opportun, de manière ouverte et transparente, conformément à la loi. Nous avons partagé les données génétiques du virus provenant des derniers cas de COVID-19 en Chine via l’Initiative mondiale sur le partage des données relatives à la grippe aviaire (GISAID). Il y a quelques jours, les services compétents chinois ont tenu spécialement une vidéoconférence spéciale avec l’OMS et ont eu des échanges techniques sur la situation actuelle de l’épidémie de COVID-19, le traitement et la vaccination. Les deux parties ont convenu de poursuivre les échanges techniques pour contribuer à mettre fin à l’épidémie dans le monde entier le plus rapidement possible.
Récemment, les experts sanitaires de nombreux pays ont déclaré que le principal variant qui se propage actuellement en Chine a déjà été trouvé ailleurs et qu’un nouveau variant peut apparaître n’importe où dans le monde, ce qui signifie que les restrictions d’entrée visant la Chine sont inutiles. La Chine a toujours soutenu que, pour tous les pays, les mesures de lutte contre le COVID-19 devaient être scientifiques et proportionnées. Elles ne doivent pas être utilisées à des fins de manipulation politique. Il ne doit pas y avoir de mesures discriminatoires à l’encontre de certains pays, et les mesures ne doivent pas affecter les voyages normaux ni les échanges et la coopération entre les peuples.


4°/RIA Novosti : Le président russe Vladimir Poutine a invité le président Xi Jinping à se rendre à Moscou en 2023. La partie chinoise a-t-elle accepté l’invitation ?

https://beymedias.brightspotcdn.com/dims4/default/861b1e8/2147483647/strip/true/crop/5830x3040+0+0/resize/840x438!/quality/90/?url=http%3A%2F%2Fl-opinion-brightspot.s3.amazonaws.com%2F8c%2Fc2%2Ffd9176e744fdb3ae109b90d7a779%2Fsipa-sipausa30336477-000001.jpg

Mao Ning : En tant que partenaires stratégiques globaux de coordination, la Chine et la Russie s’engagent à construire un nouveau type de relations entre grands pays, caractérisées par le respect mutuel et la coopération gagnant-gagnant. Le président Xi Jinping et le président Vladimir Poutine ont toujours maintenu une communication étroite sur les relations Chine-Russie et les grandes questions internationales et régionales, et ont fourni des orientations stratégiques pour le partenariat stratégique de coordination. Au cours de la nouvelle année, les deux parties renforceront les échanges à tous les niveaux et continueront à faire progresser les relations bilatérales.
5°/CCTV : Selon les rapports, le nouveau président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva a tweeté le 2 janvier qu’il avait reçu une lettre du président Xi Jinping qui l’a félicité pour son investiture et s’est dit prêt à développer la coopération Chine-Brésil. La Chine est le premier partenaire commercial du Brésil et les deux parties peuvent développer davantage leurs relations bilatérales. Pouvez-vous nous donner plus de détails ? Quelles sont les attentes de la Chine concernant ses relations bilatérales avec le Brésil ?

https://img.lemde.fr/2023/01/02/0/0/8239/5493/630/0/75/0/0043db8_1672648528735-523001.jpg  Brésil – Président Lula au 01.01.2023.


Mao Ning : Le 1er janvier heure locale, Luiz Inácio Lula da Silva a prêté serment en tant que président de la République fédérative du Brésil. Le président Xi Jinping lui a envoyé une lettre de félicitations.
Le président Xi Jinping a noté que la Chine et le Brésil sont des pays en développement majeurs ayant une influence mondiale et d’importants marchés émergents. Les deux pays sont des partenaires stratégiques globaux qui partagent de vastes intérêts communs et assument des responsabilités communes en matière de développement. Au cours des 48 dernières années depuis l’établissement des relations diplomatiques Chine-Brésil, grâce aux efforts conjoints des deux parties, nos relations bilatérales ont connu un développement continu et approfondi et sont devenues de plus en plus matures et dynamiques. Les relations Chine-Brésil sont devenues un modèle de relations entre grands pays en développement, avec de riches connotations et de larges perspectives. Xi Jinping a déclaré qu’il attachait une grande importance au développement du partenariat stratégique global Chine-Brésil et qu’il était prêt à travailler avec le président Luiz Inácio Lula da Silva pour continuer à se soutenir fermement l’un et l’autre dans la poursuite d’une voie de développement conforme aux conditions nationales respectives, à respecter les intérêts fondamentaux de chacun, à promouvoir la coopération pratique bilatérale, à renforcer la coordination et la coopération multilatérales et à orienter le partenariat stratégique global Chine-Brésil vers un niveau plus élevé dans une perspective stratégique et à long terme, afin de mieux servir les deux pays et les deux peuples.
Nous sommes convaincus que, sous la direction stratégique du président Xi et du président Lula, le partenariat stratégique global Chine-Brésil connaîtra une nouvelle croissance et de nouveaux progrès, et contribuera de manière positive au maintien de la paix et de la stabilité régionales et mondiales, ainsi qu’à la promotion de la prospérité commune.


6°/The Paper : Nous avons noté que l’ambassadeur chinois aux États-Unis – Qin Gang, a été nommé ministre des Affaires étrangères. Quelle sera la personne qui le remplacera en tant qu’ambassadeur de Chine aux États-Unis ?

https://media.lesechos.com/api/v1/images/view/610268b9d286c24acf4bb476/1280x720/0611463556995-web-tete.jpg  l’ambassadeur chinois aux États-Unis – Qin Gang


Mao Ning : La Chine attache de l’importance à ses relations avec les États-Unis. Un nouvel ambassadeur chinois aux États-Unis prendra ses fonctions à l’issue des procédures prévues. Veuillez consulter le site Web du ministère des Affaires étrangères pour obtenir des informations mises à jour sur cette nomination.

7°/Reuters : Le Financial Times a rapporté que l’Union européenne a offert trois vaccins contre le COVID-19 à la Chine pour l’aider à lutter contre l’épidémie. Pouvez-vous confirmer cette information ? La Chine acceptera-t-elle cette offre ?

https://static.latribune.fr/full_width/2087813/une-infirmiere-prepare-une-dose-d-un-vaccin-contre-le-covid-19-dans-une-clinique-de-belfast-en-irlande-du-nord.jpg

Mao Ning : Alors que la situation de l’épidémie de COVID-19 entre dans une nouvelle phase, nous avons constaté une augmentation des taux de vaccination, un renforcement des capacités de traitement et une expansion des capacités de production de fournitures médicales, qui sont généralement en quantité suffisante. La Chine a mis en place les plus grandes chaînes de production de vaccins contre le COVID-19 au monde, avec une capacité de production annuelle de plus de 7 milliards de doses et une production annuelle de plus de 5,5 milliards de doses, ce qui répond aux besoins de garantir que toutes les personnes éligibles à la vaccination aient accès aux vaccins contre le COVID-19.
La situation de la Chine en matière de prévention contre l’épidémie de COVID-19 est prévisible et sous contrôle. Nous sommes prêts à travailler solidairement avec la communauté internationale, à relever plus efficacement les défis de l’épidémie de COVID-19 et à mieux protéger la vie et la santé du peuple.

8°/Reuters : Le président philippin Ferdinand Marcos Jr. devrait évoquer la question de la mer de Chine méridionale avec les dirigeants chinois lors de sa visite en Chine cette semaine. Pouvez-vous parler de la façon dont la Chine pourrait répondre à ses préoccupations ?

https://www.challenges.fr/assets/img/2022/08/01/cover-r4x3w1000-62e7afe821d1b-philippines-ferdinand-marcos-jr-exclut-un-retour-au-sein-de.jpg  Président des Philippines – Ferdinand Marcos Jr.


Mao Ning : Nous publierons des informations sur la visite du président philippin Ferdinand Marcos Jr. en Chine en temps voulu. Veuillez suivre les informations concernées.


https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/202301/t20230105_11001121.html

https://media.istockphoto.com/id/1438608421/fr/vectoriel/nouvel-an-chinois-2023-ann%C3%A9e-du-lapin-bonne-ann%C3%A9e-lunaire-chinoise-2023-illustration.jpg?s=1024x1024&w=is&k=20&c=Eg2-pIrDHVbeegXoC3Zn0JdFQX2fJsBZmMehAjpEQ9U=

https://www.karmaweather.com/file/2020/06/40-water-rabbit-year-chinese-zodiac-karmaweather-konbi.png


Conférence de presse du 4 janvier 2023 tenue par la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Mao Ning


9°/Shenzhen TV : Selon les rapports, le porte-parole du département d’État américain, Ned Price, aurait déclaré que la Chine manque de transparence dans le partage des informations sur l’épidémie de COVID-19. Il a déclaré que la Chine devrait fournir davantage d’informations sur l’épidémie, ce qui est dans l’intérêt du monde et de la Chine. La secrétaire de presse de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, a déclaré que les États-Unis et d’autres pays prennent des mesures sanitaires visant les personnes voyageant depuis la Chine afin de protéger leurs citoyens, et que la Chine ne devait pas « riposter ». Quel est votre commentaire à ce sujet ?

https://i.ytimg.com/vi/4iwqVLCZkQA/maxresdefault.jpg  Ned Price


Mao Ning : Depuis le déclenchement de l’épidémie de COVID-19, la Chine a toujours placé le peuple et sa vie au-dessus de tout. Nous avons fait de notre mieux pour protéger la vie et la santé du peuple et avons coordonné efficacement la prévention et le contrôle de l’épidémie de COVID-19 avec le développement économique et social. La Chine a toujours partagé ses informations et ses données de manière responsable avec la communauté internationale. Selon des statistiques incomplètes, au cours des trois dernières années, la Chine a procédé à plus de 60 échanges techniques avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), dont deux après la publication des « 10 nouvelles mesures ». La Chine continue de partager les données sur le génome du virus par le biais de l’Initiative mondiale sur le partage des données relatives à la grippe aviaire (GISAID). Les experts sanitaires de nombreux pays ont déclaré que les restrictions d’entrée visant la Chine étaient inutiles.
Qu’il s’agisse de protéger la vie et la santé du peuple chinois, de promouvoir la solidarité mondiale dans la lutte contre l’épidémie ou de favoriser la reprise et la croissance de l’économie mondiale, le gouvernement chinois a pris des initiatives politiques responsables, fait de son mieux et apporté d’importantes contributions positives.
Nous avons noté que récemment, certaines personnes aux États-Unis ont fait des commentaires sur l’ajustement de la politique chinoise pour la prévention et le contrôle de l’épidémie de COVID-19. Nous avons également noté que de nombreuses personnes ont déclaré que si les États-Unis n’avaient pas politisé l’épidémie, mais avaient réagi de manière responsable en adoptant la priorité à la vie du peuple comme le gouvernement chinois, la situation de l’épidémie aux États-Unis et dans le monde entier n’aurait peut-être pas évolué comme elle le fait aujourd’hui.
Nous espérons sincèrement que l’accent sera mis sur la lutte contre l’épidémie de COVID-19 plutôt que sur la politisation de celle-ci, et que les pays pourront renforcer leur solidarité et déployer des efforts conjoints pour vaincre l’épidémie dans les meilleurs délais.

10°/Global Times : L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a récemment publié le troisième rapport de son groupe de travail créé pour examiner la sécurité du traitement par le Japon de l’eau radioactive de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

https://www.uarga.org/images/Nucleaire_orga_internat/immeuble_aiea_sigle_400x244.jpg

Mao Ning : La partie chinoise a pris note du rapport de l’AIEA. De manière préliminaire, ce rapport se concentre sur le traitement de l’eau contaminée par le nucléaire à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi et sur son impact environnemental, et propose des méthodes et des plans pour l’évaluation et l’examen des données concernées. Il convient de souligner qu’aucune conclusion n’a été tirée dans le rapport sur certaines questions importantes et très préoccupantes, comme l’authenticité et l’exactitude des données relatives à l’eau radioactive et la conformité des méthodes de collecte des données aux normes de sécurité. 
Le rapport susmentionné montre une fois de plus que les inquiétudes de la communauté internationale concernant l’exactitude des données relatives à l’eau radioactive, l’efficacité du système de traitement et les incertitudes quant à l’impact sur l’environnement sont entièrement justifiées. Alors que le groupe de travail de l’AIEA est toujours en train d’accomplir sa mission et qu’aucune conclusion n’a été tirée, la partie japonaise a donné son feu vert à son plan de rejet en mer et a procédé de force aux préparations à cette fin. De tels actes sont imprudents et irresponsables.
Le rejet d’eau radioactive en mer n’est en aucun cas une affaire intérieure pour le Japon. Nous exhortons une fois de plus le Japon à prendre au sérieux les préoccupations légitimes et justifiées de la communauté internationale, à consulter pleinement les parties prenantes, y compris les pays voisins et les pays insulaires du Pacifique, ainsi que les institutions internationales compétentes, et à évacuer l’eau radioactive de manière ouverte, transparente, scientifique et sûre, en se plaçant sous le strict contrôle de l’AIEA.


11°/Fuji TV : Le premier ministre japonais – Fumio Kishida, a annoncé aujourd’hui que le Japon allait adopter de nouvelles préventives contre l’épidémie de COVID-19 pour les visiteurs en provenance de Chine. Il a déclaré qu’à partir du 8 janvier, les visiteurs de Chine devront avoir été testés négatifs avant de partir pour le Japon et devront subir un test PCR à leur arrivée dans le pays. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

https://resize-lejdd.lanmedia.fr/var/jdd/public/media/image/2022/07/19/12/demographie-securite-fumio-kishida-un-premier-ministre-japonais-face-aux-crises.jpg?VersionId=EyPZOLTCv3kXnK3HarGxW0Ynjj9FyKhc Le premier ministre japonais – Fumio Kishida


Mao Ning : Nous avons partagé avec vous la position de la Chine sur cette question au cours des derniers jours. La Chine a toujours soutenu que pour tous les pays, les mesures préventives contre le COVID-19 doivent être scientifiques et proportionnées. Elles ne doivent pas être utilisées à des fins de manipulation politique. Il ne doit pas y avoir de mesures discriminatoires à l’encontre de certains pays, et elles ne doivent pas affecter les voyages normaux ni les échanges et la coopération entre les peuples.

12°/CCTV : Suite à la décision de gérer le COVID-19 avec des mesures contre les maladies infectieuses de classe B à partir du 8 janvier, quelles mesures sanitaires la Chine va-t-elle prendre pour les voyageurs entrants en ce qui concerne le COVID-19 ?

https://static.lpnt.fr/images/2022/12/28/24010582lpw-24010592-article-jpg_9244619_660x287.jpg


Mao Ning : Selon les mesures provisoires sur les voyages transfrontaliers, à partir du 8 janvier, les voyageurs entrants devront présenter un test d’acide nucléique négatif effectué dans les 48 heures précédant le départ. Le résultat du test devra être noté dans le formulaire de déclaration sanitaire des douanes. Les voyageurs entrants n’ont plus besoin de demander un code sanitaire auprès des ambassades ou consulats chinois. Les personnes dont le test est positif doivent reporter leur voyage jusqu’à ce qu’elles obtiennent un résultat négatif.
Les voyageurs entrants dont les déclarations de santé sont normales et qui ont fait l’objet d’une inspection douanière régulière et d’une autorisation de quarantaine peuvent entrer en Chine sans être soumis à une quarantaine. Les voyageurs présentant des déclarations de santé anormales ou des symptômes tels que de la fièvre seront soumis par les douanes à des tests antigéniques. Pour les personnes dont le test est positif, celles qui sont considérées comme asymptomatiques ou comme des cas légers sans problèmes de santé sous-jacents graves peuvent se mettre en quarantaine, se soigner chez eux ou sur leur lieu de résidence.

13°/Associated Press of Pakistan : Selon les rapports, le ministre pakistanais des Affaires étrangères Bilawal Bhutto Zardari a tenu une réunion le 2 janvier avec Nong Rong, l’ambassadeur de Chine au Pakistan pour passer en revue les réalisations des relations entre le Pakistan et la Chine au cours de l’année écoulée et ont également convenu de maintenir la dynamique en 2023 grâce à un développement de haute qualité du Corridor économique Chine-Pakistan (CPEC) et au renforcement des échanges entre les peuples. Quelle est la réponse de la Chine à ce sujet ?

https://akm-img-a-in.tosshub.com/indiatoday/images/story/202301/bilawal-bhutto-sixteen_nine.jpg?VersionId=SMuJ4TQtvM.CMbIgE52tCL2NRh.6WTvM  le ministre pakistanais des Affaires étrangères Bilawal Bhutto Zardari


Mao Ning : La Chine et le Pakistan sont des partenaires de coopération stratégique de tous temps et des amis à toute épreuve. Au cours de l’année écoulée, nos deux pays se sont mutuellement compris et se sont soutenus, ont relevé ensemble les défis et ont avancé côte à côte. Nous avons renforcé l’orientation de haut niveau, consolidé le consensus stratégique, promu conjointement le développement solide du CPEC, et étendu les échanges amicaux et la coopération dans divers domaines, soutenant ainsi le développement de haute qualité des relations bilatérales.
Au cours de la nouvelle année, la Chine est prête à travailler avec le Pakistan, à mettre en pratique le consensus atteint par les dirigeants des deux parties, à réaliser de solides progrès dans la coopération stratégique globale et de haut niveau, à rester engagée dans la construction d’une communauté d’avenir partagé Chine-Pakistan encore plus étroite dans la nouvelle ère, et à contribuer encore davantage au bien-être des deux peuples ainsi qu’à la paix et au développement de la région et du monde entier.


14°/AFP : Le ministère des Affaires étrangères peut-il confirmer si le président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva se rendra bientôt en Chine ? Et pouvez-vous donner quelques détails ?

https://i0.wp.com/french.xinhuanet.com/20230104/78454ba070ac478db615fedd56f0f53b/01c04fdac7d24067ba0f72471d7b5f84.jpg

le vice-président chinois Wang Qishan, représentant spécial du président chinois Xi Jinping, a assisté à la cérémonie d’investiture du nouveau président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva et l’a rencontré dans la capitale Brasilia.

Mao Ning : À l’invitation du gouvernement brésilien, le représentant spécial du président chinois Xi Jinping, le vice-président Wang Qishan, a assisté à la cérémonie d’investiture du nouveau président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva et l’a rencontré à Brasilia, capitale du Brésil. Le vice-président Wang Qishan lui a remis une lettre signée par le président Xi Jinping et lui a transmis les chaleureuses félicitations et les meilleurs vœux du président chinois pour son nouveau mandat ainsi que son invitation à visiter la Chine.
Le président Luiz Inácio Lula da Silva a chaleureusement accueilli le vice-président Wang Qishan pour sa participation à la cérémonie d’investiture et lui a demandé de transmettre ses remerciements sincères et ses salutations cordiales au président Xi Jinping. Il a déclaré que le Brésil attache une grande importance à ses relations avec la Chine et espère renforcer la coopération stratégique et à long terme avec ce pays. Il a ajouté qu’il espérait conduire une délégation en Chine pour approfondir la coopération bilatérale pratique dans divers domaines, renforcer l’amitié entre les peuples des deux pays et élever les relations Brésil-Chine à un nouveau niveau.
Nous attachons une grande importance au partenariat stratégique global Chine-Brésil et invitons le président Luiz Inácio Lula da Silva à se rendre en Chine au moment qui conviendra aux deux parties. Si nous avons des informations concernées, nous les publierons en temps utile.

15°/AFP : Selon les rapports, il se pourrait qu’un accord de libre-échange soit signé entre la Chine et l’Équateur. Le ministère des Affaires étrangères est-il en mesure de le confirmer ou de donner plus de détails ? 
https://i2.wp.com/gdb.voanews.com/09410000-0a00-0242-5079-08daee4d8fb5_w1200_r1.jpg?resize=780,470  La Chine et l’Équateur vont signer un accord de libre-échange après près d’un an de négociations, a déclaré mardi le président équatorien – Guillermo Lasso , l’accord devant stimuler la croissance dans le pays sud-américain.

https://www.club-des-voyages.com/cdv_maps/388.jpg


Mao Ning : À ma connaissance, la négociation d’un accord de libre-échange entre la Chine et l’Équateur progresse de manière favorable. S’il y a d’autres informations, nous vous tiendrons au courant.

16°/AFP : L’ancien chef de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) Anders Fogh Rasmussen a rencontré Tsai Ing-wen aujourd’hui et a déclaré que les démocraties devaient s’unir pour résister aux autocraties. Quelle est votre réponse à ce sujet ?

https://news360.es/wp-content/uploads/2023/01/fotonoticia_20230104113153_1920-4.jpg  Anders Fogh Rasmussen


Mao Ning : Il n’y a qu’une seule Chine dans le monde et Taïwan est une partie inséparable du territoire chinois. La question de Taïwan n’est pas une question démocratique, mais une question d’intégrité territoriale de la Chine et de réunification de la patrie. Je tiens à souligner que toute tentative de créer « deux Chine » ou « une Chine, un Taïwan » dans le monde est vouée à l’échec.


https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/202301/t20230106_11002950.html

https://www.karmaweather.com/file/2020/06/40-water-rabbit-year-chinese-zodiac-karmaweather-konbi.png

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s