5188 – Ch.Sannat – « L’euro au bord du précipice, avertit Goldman Sachs » Insolentiae du 09.11.202

  • 1°/« L’euro au bord du précipice… avertit Goldman Sachs ».
  • 2°/« On va vers un tsunami »  le cri d’alarme de Michel-Édouard Leclerc qui panique face à l’inflation dans ses magasins
  • 3°/La remontée des taux n’est pas sans risque pour les banques dit la BCE
  • 4°/Logement. Klein… le ministre auquel on ne comprend rien !
  • 5°/50 % de hausse pour la taxe foncière à Paris ! Des rats et des taxes… la calamiteuse gestion d’Hidalgo.

1°/« L’euro au bord du précipice, avertit Goldman Sachs ». L’édito de Charles SANNAT

par Charles Sannat | 9 Nov 2022 | A la une, Affaires européennes


Mes chères impertinentes, chers impertinents,

C’est un article de Capital qui revient sur les dernières déclarations de la grande banque d’affaires américaine et qui titre « l’euro au bord du précipice, avertit Goldman Sachs » histoire d’améliorer le moral des troupes européennes passablement attaqué ces derniers temps par une succession de mauvaises nouvelles. Source ici.

En cause la « solidité » des cours de l’euro… pour le moment on ne parle pas de la solidité elle-même de la monnaie unique, pourtant il y aurait tant à dire.

« Goldman Sachs a la dent dure contre l’euro. La banque d’affaires américaine a ramené de 0,97 à 0,94 dollar son objectif de cours pour la monnaie unique face à la devise des Etats-Unis, du fait de la divergence attendue entre la politique monétaire de la BCE et celle de la Réserve fédérale (Fed). La banque centrale de la zone euro a jugé dernièrement qu’au vu des risques de récession et de signaux inquiétants envoyés par l’industrie européenne, l’ampleur de la remontée du taux directeur pourrait se révéler relativement limitée, en dépit de l’envolée de l’inflation. Inversement, aux Etats-Unis, si le rapport sur l’emploi dévoilé vendredi s’est révélé mitigé, la Fed devrait toutefois durcir un certain temps encore sa politique monétaire.
Goldman Sachs dénonce en outre la dégradation significative du compte courant de la zone euro, du fait de la cherté de l’énergie et du renchérissement des biens manufacturés en provenance d’Asie. Si ces phénomènes devaient perdurer, cela pourrait avoir un impact « significatif » sur l’euro, tant d’un point de vue “cyclique que structurel”, avertit la banque d’affaires américaine. Si la balance du compte courant de la zone euro devait rester aux niveaux actuels, la juste valeur de l’euro pourrait être substantiellement plus basse, avertit Goldman Sachs ».
Comme un dessin vaut mieux que 1 000 mots je vous propose de prendre quelques secondes pour observer la balance commerciale européenne qui s’effondre tant nos importations d’énergie explosent en valeur et tant nos exportations (notamment allemandes) s’effondrent en raison de l’arrêt de trop nombreuses usines qui ne peuvent plus produire avec de l’énergie à ces niveaux de prix sans même parler de l’indisponibilité.


Comme vous pouvez le constater c’est un effondrement. et nous passons d’un solde positif de 20.000 à un solde négatif de -50.000.
L’euro dans de telles conditions et sans même parler des différentiels de taux entre la zone euro et les Etats-Unis ne peut que baisser durablement.
Mais ce n’est ici que l’aspect purement monétaire et « parité » des choses.
Nous oublions l’essentiel, à savoir que l’euro est une construction politique bien bancale et que chaque crise fait ressortir les divergences de la zone euro.
Des divergences qui aujourd’hui prennent un tour très particulier avec les tensions au sein du couple franco-allemand.
Nous allons rentrer dans une zone de turbulences pour l’euro.

Nous aurons l’occasion d’en reparler.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT


https://insolentiae.com/leuro-au-bord-du-precipice-avertit-goldman-sachs-ledito-de-charles-sannat/


2°/« On va vers un tsunami » : le cri d’alarme de Michel-Édouard Leclerc qui panique face à l’inflation dans ses magasins

par Charles Sannat | 9 Nov 2022 | Grille article, Monnaie et Inflation |


« On va vers un tsunami » c’est le cri d’alarme de Michel-Édouard Leclerc qui a mis en garde contre une inflation « à deux chiffres » dans la grande distribution, mardi 8 novembre.
Dans le secteur alimentaire, la hausse des prix s’établit
  • à +17,74 % pour les conserves de légumes,
  • à +15,08 % pour les huiles ou encore
  • à plus de 20 % pour le café.
Et la situation pourrait encore s’aggraver selon le patron des centres Leclerc. Il pointe un risque accru en raison des négociations à venir avec les industriels et producteurs, imposées par la loi Egalim. « Mes collaborateurs me rapportent qu’il n’y a aucune demande de hausse inférieure à deux chiffres », prévient-il, insistant :
« On va vers un tsunami ! »


Charles SANNAT


https://insolentiae.com/on-va-vers-un-tsunami-le-cri-dalarme-de-michel-edouard-leclerc-qui-panique-face-a-linflation-dans-ses-magasins/

3°/La remontée des taux n’est pas sans risque pour les banques, dit la BCE

par Charles Sannat | 9 Nov 2022 | Bourse et marchés financiers,


Vous savez parfois, il faut quand même se pincer lorsque l’on entend certaines choses.

Du coup, forcément, quand j’entends ce que j’entends, j’ai raison de penser ce que je pense !

« Deux responsables de la supervision bancaire à la Banque centrale européenne (BCE) ont souligné mardi que la remontée des taux d’intérêt et les fortes fluctuations subies par les marchés financiers impliquaient des risques pour certaines banques de la zone euro ».

C’est tout de même remarquable que ceux-là même qui augmentent les taux finissent par nous mettre en garde sur le fait que la remontée des taux qu’ils décident n’est pas sans risque.

Vous me l’auriez demandé les gars, même mes poules auraient pu vous prévenir en avance.

De même que mes poules peuvent vous expliquer par le menu que l’inflation actuelle n’est pas d’origine monétaire.

Je sais.

Vu tous les billets que nous avons imprimés, c’est normal que l’inflation soit là… mais non.

Pour avoir de l’inflation il faut dans l’équation « MV =PQ » que la vitesse de la circulation augmente, et ce n’est pas le cas, si ce n’est de manière très marginale et c’est uniquement lié au fait que les gens ont été payé pendant les confinements sans pouvoir dépenser leurs sous puisque tout était fermé ou interdit ! Souvenez-vous des rayons « non-essentiels » de Castex, avec les chaussettes qui étaient interdites !


Comme vous pouvez le voir sur ce graphique la vélocité de la monnaie est au plus bas depuis… 1959 !

Pas de quoi fouetter un chat ni déclencher une inflation à plus de 10 % !

L’inflation n’est pas MONETAIRE !

L’essentiel de la monnaie créée (à part celle du quoi qu’il en coûte) reste dans les bulles spéculatives (bourses, obligations, immobiliers, crypto etc… ).

Alors les banques centrales sont en train de tuer le système bancaire lui-même en augmentant parfois les taux plus vite que le système bancaire peut le supporter.

« Pour Andrea Enria, responsable de la supervision bancaire au sein de la BCE, certains segments du marché risquent de souffrir, comme les banques les plus dépendantes du marché du crédit aux particuliers, susceptible d’être affecté par la dégradation du pouvoir d’achat.
Mais les banques davantage exposées au marché des particuliers et au secteur public risquent de rencontrer des difficultés, a-t-il ajouté.
« L’érosion des fonds propres serait plus importante pour certains modèles économiques, comme le crédit à la consommation ou les banques de développement », a-t-il dit lors d’un colloque sur le secteur bancaire en Allemagne. »

Ou encore,..

« S’exprimant lors du même colloque, Joachim Wuermeling, l’un des membres du directoire de la Bundesbank, la banque centrale nationale allemande, a déclaré que les banques allemandes avaient réduit les provisions constituées pour couvrir des pertes de marché et qu’elles pourraient donc voir leurs résultats affectés si les prix des actifs continuaient de baisser.
« Si les cours des valeurs mobilières continuent de chuter, cela pourrait avoir de plus en plus d’impact sur les comptes de résultats des banques », a-t-il dit.
Il a donc appelé les banques à se préparer afin que « des pertes ou des provisions pour pertes attendues ne les prennent pas par surprise ».
Les banques centrales sont en train de créer une crise en augmentant les taux pour lutter contre une inflation dont l’analyse des causes est totalement erronée.

Je ne peux pas croire qu’ils ne s’en rendent pas compte…

Charles SANNAT

https://insolentiae.com/la-remontee-des-taux-nest-pas-sans-risque-pour-les-banques-dit-la-bce/

4°/Logement. Klein, le ministre auquel on ne comprend rien !

par Charles Sannat | 9 Nov 2022 | Grille article, Immobilier


Olivier Klein : « On doit tous se mobiliser pour que le logement ne devienne pas la bombe sociale de demain »…

Ok.

Je suis d’accord.

  • Je suppose que l’on va assouplir le calendrier de rénovation énergétique, l’adapter en fonction des types d’immeubles par exemple et de la localisation (un vieux centre ville historique ou une ville « nouvelle » devenue ancienne) ?
  • Je suppose que l’on va alléger la fiscalité foncière ?
  • Je suppose que l’on va permettre de  financer plus de crédits en faisant augmenter plus vite le taux d’usure ?
  • Je suppose que l’on va garantir aux propriétaires de pouvoir retrouver leur appartements squattés plus rapidement, ou encore garantir les loyers impayés un propriétaire privé ayant un crédit à rembourser n’ayant pas vocation à faire la générosité à la place de l’État ?
Et bien… non rien de tout cela.

Notre ministre du « parcours résidentiel » parle beaucoup, donne beaucoup d’interviews pour globalement ne rien dire si ce n’est tout et son contraire.

Il veut empêcher que les passoires énergétiques,  interdites à la location par leurs lois, soient mises en location meublées sur Airbnb. Quelle vision profonde des enjeux.

Alors tout cela se terminera comme à chaque fois par encore plus de fiscalité (toujours pour la bonne cause) et par un effondrement du marché immobilier et une crise du logement.

Quand Olivier Klein dont on ne comprend strictement rien à la politique qu’il souhaite mener déclare doctement au parisien que l’« on doit tous se mobiliser pour que le logement ne devienne pas la bombe sociale de demain », il énonce exactement le risque que sa politique va matérialiser.

La crise du logement, gros malin, a déjà commencé, et la raison est très facile à comprendre.

  • Plus de financements en raison du mode de calcul du taux d’usure dans un contexte de remontée violente des taux.

  • Une hausse massive de la fiscalité devenue tellement confiscatoire que tout le monde décide de fuir l’immobilier résidentiel.

  • Des normes énergétiques délirantes et tellement coûteuses que c’est ingérable, surtout que les lois se contredisent désormais et rendent impossibles la rénovation thermique dans bien des cas.

  • Des locataires surprotégés qui peuvent faire n’importe quoi ou presque ce qui décourage là encore l’investissement dans le résidentiel (pas dans l’immobilier professionnel).

  • Des rendements locatifs qui s’effondrent.

Bref… tout est fait pour créer les conditions d’une crise du logement.

« Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. »

Une maxime qui convient parfaitement à la politique du logement de Klein, la politique à laquelle personne ne comprend rien.

Charles SANNAT


https://insolentiae.com/logement-klein-le-ministre-auquel-on-ne-comprend-rien/

5°/50 % de hausse pour la taxe foncière à Paris ! Des rats et des taxes… la calamiteuse gestion d’Hidalgo.

par Charles Sannat | 9 Nov 2022 | Grille article, Impôts & Fiscalité


La gestion de la mairie par les socialistes parisiens emmenés par Anne Hidalgo est une catastrophe objective et Paris est une ville aux lumières éteintes qui plonge.
Logements insalubres au sein même de la RIVP l’organisme de logement social de la ville dont la directrice générale reconnaît « qu’il y a des rats », des rats qui pullulent dans toute la ville.
Des problèmes d’insécurité grandissants.
Des problèmes de transports et de déplacements affligeants.
Bref, Paris plonge et se détroitise. Non pas que Paris devienne de droite. Non, Paris devient comme la ville de Détroit aux Etats-Unis sauf que c’est la capitale de la France.
La mairie veut désormais atteindre l’objectif de 40 % de HLM.
La dette de la ville explose et la mairesse en chef se retrouve « contrainte » d’augmenter de 50 % la taxe d’habitation.
Cette hausse ahurissante des impôts locaux va encore aggraver la crise du logement, car si les organismes HLM sont exonérés de taxe foncière je crois pendant les 25 premières années, après il la paye, et cela va plomber les finances des logements détenus depuis plus de 25 ans par exemple par la RIVP qui aura encore plus de mal dans sa guerre contre les rats !
La taxe foncière à Paris va augmenter de plus de 50 % en 2023, annonce Anne Hidalgo
« Le taux d’imposition passera de 13,5 % à 20,5 % en 2023. Une exonération totale est prévue pour les propriétaires engagés dans la rénovation thermique de leur bien et ceux « rencontrant des difficultés économiques », a précisé la maire de la capitale.
Confrontée à une situation budgétaire difficile, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a décidé d’augmenter la taxe foncière de 52 %, renonçant à sa promesse de campagne de ne pas augmenter les impôts, selon une lettre qu’elle a publiée lundi 7 novembre.
Le taux d’imposition de la taxe foncière passera donc de 13,5 % à 20,5 % en 2023, sauf pour les propriétaires qui s’engageront dans la rénovation thermique de leur appartement et ceux « rencontrant des difficultés économiques », notamment les titulaires d’allocations de solidarité ou les redevables de plus de 75 ans (sous condition de ressources), a précisé l’élue socialiste. Ces deux catégories bénéficieront d’une exonération totale.
Pour les autres, un propriétaire d’un 50 mètres carrés verra sa taxe foncière passer de 438 à 665 euros en moyenne, et celui d’un 75mètres carré de 576 à 874 euros, selon des chiffres communiqués par la Ville. La taxe foncière « est aujourd’hui à Paris la plus basse de France, à 13,5 % contre 41,61 % en moyenne dans les grandes villes françaises, et elle n’a pas augmenté depuis 2011 », a fait valoir Anne Hidalgo ».
Pour la vedette de la mairie de Paris comme c’était pas « cher » c’est normal qu’elle augmente !
La ville de Paris était très riche.
Elle est très pauvre.
Dans 5 ans et avec la fin des JO elle sera en faillite.
Brillant résultat.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur http://www.insolentiae.com. »

Source Le Monde avec AFP ici


https://insolentiae.com/50-de-hausse-pour-la-taxe-fonciere-a-paris-des-rats-et-des-taxes-la-calamiteuse-gestion-dhidalgo/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s