5183 – Ch.Sannat – « Les taux toujours en hausse. L’immobilier américain craque » Insolentiae du 04.11.2022

  • 1°/« Les taux toujours en hausse. L’immobilier américain craque ». L’édito de Charles SANNAT
  • 2°/Qu’est-ce qu’il y a de plus stupide qu’une voiture électrique ? 2 voitures électriques !
  • 3°/Robotique. Des progrès saisissants.
  • 4°/Les aventures d’Olaf le germain en Chine. La baffe de Pékin.
  • 5°/Le vélo électrique corbillard…

1°/« Les taux toujours en hausse. L’immobilier américain craque ». L’édito de Charles SANNAT

par Charles Sannat | 4 Nov 2022 | A la une, Chronique de l’effondrement

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

La banque centrale américaine, la FED, a annoncé une hausse de ses taux d’intérêt comme prévu de 75 points de base, les portant à 4 %.

Une note très intéressante d’AXA IM, analyse que « Powell (le président de la FED) a donné une leçon sur les étapes du resserrement de la politique monétaire, expliquant que la banque centrale passait de la phase initiale de relèvement rapide des taux à un rythme plus lent, la Fed examinant jusqu’où les taux doivent aller pour garantir le retour de l’inflation à 2 %. Toutefois, son message était que le taux maximal serait probablement plus élevé que prévu et que la Fed ne procéderait pas à des réductions prématurées – dans l’ensemble, les perspectives sont plus difficiles que ce que les marchés avaient prévu. »

« Alors que la résilience du marché du travail et l’inflation persistante conduisent la Fed à resserrer sa politique, le président Powell a reconnu que la voie vers un atterrissage en douceur s’était rétrécie. Nous continuons à penser que la Fed produira une légère récession l’année prochaine », ajoute-t-il.

Il s’agit de la quatrième hausse successive de 0,75 % par la Fed. Cette réunion ne comprenait pas de mises à jour des projections économiques sommaires. La Fed n’a pas non plus décidé de modifier la description de l’activité économique dans sa déclaration d’accompagnement.

Le point central ? L’explication du processus de resserrement monétaire. 

Jerome Powell a en effet caractérisé le processus de resserrement comme comportant trois étapes :

  • 1/ la vitesse des hausses,
  • 2/ le niveau des hausses
  • 3/ et leur durée.

Il a déclaré que la Fed réfléchissait davantage à la deuxième étape et que la question du moment de la modération était moins importante, mais « pourrait venir dès la prochaine réunion ou celle d’après ». En ce qui concerne le resserrement, Mr. Powell a déclaré qu’il y a beaucoup d’incertitudes sur le point où il est « suffisamment serré », qu’il y a encore « du chemin à parcourir », mais qu’il s’attendrait à ce qu’il soit plus élevé que prévu en septembre. Il a également déclaré que la Fed allait faire preuve de « détermination et de patience » pour mener à bien sa mission, ce qui laisse entendre que la Fed laissera probablement les taux d’intérêt élevés pendant un certain temps, affirmant qu’elle ne « retirera pas [le resserrement de la politique] trop tôt ».

Du coup du côté de chez AXA, les analystes viennent de relever leurs prévisions d’objectif de taux du côté de la FED 5,00 % en mars 2023.

« Cependant, nous pensons que la Fed va bientôt passer de la hauteur à la durée. À 5,00 %, nous pensons qu’il y aura des vents contraires importants pour l’activité et qu’ils augmenteront au cours de l’année prochaine. Nous pensons que la Fed continuera à essayer d’anticiper un « resserrement suffisant », plutôt que d’augmenter jusqu’à ce que l’économie s’effondre et de devoir ensuite réduire immédiatement.

Par conséquent, nous maintenons notre opinion selon laquelle la Fed ne réduira pas ses taux avant 2024″, a déclaré Mr. Page.https://insolentiae.com/le-velo-electrique-corbillard/

L’immobilier craque déjà aux Etats-Unis et la France est en train de suivre. 

Sur le graphique ci-dessous 22 ans de hausse du marché de l’immobilier américain vous contemplent.

La seule grosse baisse que vous voyez sur cette période est celle liée à la crise des subprimes.

Les taux négatifs et l’argent gratuit coulant à flots ont bien remis à flots les banques qui vacillaient.

Puis l’immobilier est reparti de plus belle. Pourtant vous voyez la baisse qui s’amorce et qui est très significative et surtout très forte, bien plus forte qu’en 2006/2007.

Le même graphique mais sur un horizon plus court à savoir les 5 dernières années.

Avec des prix stratosphériques, des taux qui montent et qui sont variables aux Etats-Unis, l’immobilier est déjà en train de corriger et la correction sera sévère.

En France, les taux sont fixes, mais ils montent pour les nouveaux emprunteurs. Plus grave. Ils montent tellement vite que le taux d’usure n’a pas le temps de suivre entraînant un blocage quasi-total des financements et donc du marché immobilier qui, chez nous aussi, montrent des signes très inquiétants.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT


https://insolentiae.com/les-taux-toujours-en-hausse-limmobilier-americain-craque-ledito-de-charles-sannat/

2°/Qu’est-ce qu’il y a de plus stupide qu’une voiture électrique ? 2 voitures électriques !

par Charles Sannat | 4 Nov 2022 | Environnement,

C’est l’une des dernières émissions de C à vous qui abordait le sujet des voitures électriques.

La voiture électrique est un non-sens écologique, économique, social, environnemental.

Elle ne coche aucune des cases d’un avenir « soutenable » et pourtant nos brillants décideurs, ont plongé les deux pieds dedans.

Tous en électrique, fin du tout thermique et illusions techniques et technologiques d’un avenir radieux où l’on se déplacerait tous en Tesla.

Il va en falloir des batteries, des centrales nucléaires et… du charbon pour recharger toutes ces batteries !

Je vous invite à prendre quelques minutes pour voir cet échange sur C à Vous intitulé « Voiture 100 % électrique en 2035 : à quel prix ? – François-Xavier Pietri »

Charles SANNAT


https://insolentiae.com/quest-ce-quil-y-a-de-plus-stupide-quune-voiture-electrique-2-voitures-electriques/


3°/Robotique. Des progrès saisissants.

par Charles Sannat | 4 Nov 2022 | Grille article, Larobolution


Vous savez à quel point j’aime suivre ces futures révolutions déjà en route que sont celles des métavers et de la robotique, le tout avec un soupçon plutôt important « d’intelligence artificielle ».

Regardez l’une des dernières vidéos rendues publiques par la société Boston Dynamics très liée au Pentagone au demeurant et dont les applications seront militaires avant de vous servir de robot femme de ménage à la maison. Vous aurez d’abord droit à la version CRS et guerrier électronique genre Terminator.

Encore un effort et nous avons effectivement les premiers Terminators.


On peut toujours se rassurer avec ces quelques gadins… surtout qu’aucun être vivant ne se fait mal ici. Mais ce n’est qu’une question de temps pour que l’homme soit dépassé par la machine, même « physiquement ».


Si ma génération n’aura probablement pas à affronter les machines, il faudra sans doute un John Connor parmi nos enfants.

Charles SANNAT


https://insolentiae.com/robotique-des-progres-saisissants/

4°/Les aventures d’Olaf le germain en Chine. La baffe de Pékin.

par Charles Sannat | 4 Nov 2022 | Affaires européennes


Voici les dernières indiscrétions de Politico pour qui Olaf Scholz part faire la causette avec XI..

Le chancelier allemand Olaf Scholz s’est retrouvé à défendre un voyage en Chine à la veille de son arrivée vendredi.

« La Chine reste un partenaire commercial et d’affaires important pour l’Allemagne et l’Europe – nous ne voulons pas nous en désolidariser. Mais que veut la Chine ? » a écrit Mr. Scholz dans un article pour POLITICO Europe.
Les sujets qui fâchent…

Mr. Scholz a énuméré les « sujets difficiles » qu’il comptait aborder, notamment les droits des minorités ethniques au Xinjiang, le respect des libertés civiles et le commerce mondial libre et équitable. Un dialogue direct est d’autant plus « important aujourd’hui » qu’il n’a pas été possible d’organiser des rencontres avec les dirigeants chinois pendant longtemps lors de la pandémie de coronavirus, a-t-il ajouté.

Sur Taïwan, Scholz avait ce message. « La situation tendue autour de Taïwan est préoccupante. Comme les États-Unis et de nombreux autres pays, nous poursuivons une politique d’une seule Chine. Une partie de cette politique consiste toutefois à dire que toute modification du statu quo doit être apportée par des moyens pacifiques et un accord mutuel. »
Par moments, les arguments de Mr. Scholz semblent vieux de deux décennies. « Nous sommes loin – trop loin – de la réciprocité dans les relations entre la Chine et l’Allemagne, qu’il s’agisse de l’accès au marché pour les entreprises, des licences, de la protection de la propriété intellectuelle ou des questions de sécurité juridique et d’égalité de traitement pour nos ressortissants. Nous continuerons à insister sur la réciprocité. »
Mais il a ajouté : « Lorsque la Chine refuse cette réciprocité, cela ne peut être sans conséquences. Différencier ainsi nos relations avec la Chine est conforme aux intérêts stratégiques à long terme de l’Allemagne et de l’Europe. »
Olaf l’Européen…
Scholz insiste dans l’article sur le fait qu’il défend une approche européenne de la Chine. « Si je me rends à Pékin en tant que chancelier fédéral de l’Allemagne, je le fais aussi en tant qu’Européen. Non pas pour parler au nom de toute l’Europe – ce serait présomptueux et erroné – mais parce que la politique allemande à l’égard de la Chine ne peut être couronnée de succès que si elle s’inscrit dans la politique européenne à l’égard de la Chine. »
« Dans le cadre de la préparation de ma visite, nous avons donc établi une liaison étroite avec nos partenaires européens, y compris le président français Macron, et avec nos amis transatlantiques », a-t-il ajouté.

Eh bien : Ce n’est pas le message qui vient de Paris, qui a insisté sur le fait que le souhait de Macron d’un voyage commun avec Scholz en Chine a été rejeté par Berlin. Selon Noah Barkin, du groupe de réflexion German Marshall Fund, Scholz voulait apparemment obtenir l’assurance que sa visite ne s’inscrirait pas dans une série de visites de dirigeants européens. En d’autres termes, il est heureux de jouer le jeu de l’approche « diviser pour régner » de Pékin, contre laquelle l’UE mettait en garde tous les dirigeants il y a quelques semaines à peine, lors du Conseil européen.

La ministère des affaires étrangères pas ravies du voyage d’Olaf…

La ministre allemande des affaires étrangères -Annalena Baerbock, n’a pas l’air très heureuse de la visite de son chancelier.

« Le chancelier fédéral a décidé de l’heure de son voyage », a déclaré aujourd’hui Mme Baerbock, membre des Verts, lors d’une visite à Tachkent. « Il est maintenant crucial de faire passer en Chine les messages que nous avons définis ensemble dans l’accord de coalition », a-t-elle déclaré, selon le journal Der Spiegel.
« Comme on le sait, nous avons clairement indiqué dans l’accord de coalition que la Chine est notre partenaire sur les questions mondiales, que nous ne pouvons pas nous découpler dans un monde globalisé, mais que la Chine est aussi un concurrent et de plus en plus un rival systémique », a déclaré Mme Baerbock, ajoutant : « Et que nous baserons notre politique chinoise sur cette compréhension stratégique et que nous alignerons également notre coopération avec d’autres régions du monde… J’ai clairement indiqué qu’en tant que gouvernement fédéral, nous sommes en train d’écrire une nouvelle stratégie pour la Chine », a-t-elle dit en relatant ses discussions avec son homologue d’Asie centrale.
Thierry Breton met une baffe à Olaf !

Le commissaire européen Thierry Breton, le Français en charge de la politique industrielle, a déclaré lundi que les gouvernements et les entreprises européens doivent réaliser que la Chine est un rival de l’UE et qu’ils ne doivent pas être naïfs lorsqu’ils approuvent des investissements chinois. Ses commentaires interviennent peu après que le gouvernement de Mr. Scholz a approuvé une offre du géant public chinois COSCO visant à acquérir une participation minoritaire dans l’un des terminaux du port de Hambourg.

« Nous devons être extrêmement vigilants », a-t-il déclaré dans une interview accordée à Reuters. « Il est très important que le comportement des États membres à l’égard de la Chine… change d’une manière plus coordonnée qu’individuelle, comme la Chine le souhaite manifestement. »

Souvenirs du COVID : L’approche plus défensive de l’UE à l’égard de la Chine est le résultat de l’attitude de Pékin lors de la pandémie COVID-19 qui a vu les autorités chinoises exploiter la dépendance des pays à l’égard de la Chine pour des équipements tels que les masques faciaux afin d’obtenir un levier diplomatique, a-t-il déclaré à Reuters.

« Nous ne pouvons pas oublier tout cela », a déclaré Mr. Breton, ajoutant que la Chine devient plus « autocratique ». « L’ère de la naïveté est terminée. Le marché européen est ouvert, sous conditions. »

Le problème c’est que l’Allemagne vend plus pour le moment à la Chine qu’elle n’achète, mais vu le coût de la facture énergétique outre Rhin, cela na va durer encore très longtemps, et les Américains veulent endiguer l’expansion chinoise.

Pour atteindre cet objectif stratégique les Etats-Unis ont besoin d’isoler la Chine de leur plus gros clients… l’Union Européenne !

Le Chancelier Olaf est en train de filer un mauvais coton… et va mal finir.

La baffe ultime sera américaine.

Charles SANNAT


https://insolentiae.com/les-aventures-dolaf-le-germain-en-chine-la-baffe-de-pekin/

5°/Le vélo électrique corbillard…

par Charles Sannat | 4 Nov 2022 | Grille article, Réflexions personnelles

On n’arrête pas le « prôôgrèèès ».

La mobilité sera douce même si la mort ne l’est pas, et le corbillard sera désormais un vélo électrique.

L’histoire ne dit pas comment sont transportés les croque-morts car ils ne tiendront pas tous sur la même selle! Je suppose qu’ils auront chacun leur vélo électrique de fonction aux couleurs des pompes funèbres.

On parle même désormais, de mettre les défunts dans des composteurs pour que l’on devienne de l’engrais.

Cela en dit très long sur notre société, qui ne sait plus voir la mort et enterrer ses morts.

Une société déshumanisée, dé-spiritualisée, qui ne vaut pas grand chose.


Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur http://www.insolentiae.com. »

https://insolentiae.com/le-velo-electrique-corbillard/



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s