5088 -La journée du 23 août 2022 du Président Russe

1 -Conversation téléphonique avec le président du Tadjikistan Emomali Rahmon le 23 août 2022 à midi dix

2 -Rencontre avec le président de la VEB.RF State Development Corporation – Igor Shuvalov le 23 août 2022 à 14H15 au Kremlin – Moscou

1 -Conversation téléphonique avec le président du Tadjikistan Emomali Rahmon le 23 août 2022 à midi dix

Vladimir Poutine a eu une conversation téléphonique avec le président de la République du Tadjikistan Emomali Rahmon.

https://www.abidjanpeople.net/wp-content/uploads/2020/10/Emomali-Rahmon.jpg  Emomali Rahmon – Président de la République du Tadjikistan


23 août 2022 à midi dix

Les dirigeants ont discuté de certaines questions d’actualité concernant le développement ultérieur des relations amicales russo-tadjikes, ainsi que des sujets du prochain sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai qui se tiendra à Samarcande en septembre

https://www.larousse.fr/encyclopedie/data/cartes/1306144-Tadjikistan.HD.jpg

http://en.kremlin.ru/events/president/news/69199

2 -Rencontre avec le président de la VEB.RF State Development Corporation, Igor Shuvalov le 23 août 2022 à 14H15 au Kremlin – Moscou

https://pppcenter.ru/upload/iblock/2b2/2b237c48e23e2a3f95056fc39d4afd6f.jpeg  La State Development Corporation VEB.RF.


Le président de la State Development Corporation VEB.RF Igor Shuvalov a informé le président des domaines prioritaires des opérations de la banque au milieu de la pression des sanctions externes.

23 août 2022 à 14H15 au Kremlin – Moscou


Président de la Russie Vladimir Poutine : Mr. Shuvalov, la Vnesheconombank est notre institution de développement la plus importante. Le groupe possède plus de 4 billions d’actifs et son portefeuille de crédit dépasse 1,5 billion.

Comment fonctionne le groupe dans les conditions actuelles ?

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a3/Vneshekonombank.jpg/1200px-Vneshekonombank.jpg la Vnesheconombank


Président de la State Development Corporation VEB.RF Igor Shuvalov : Merci, Monsieur le Président.

Les conditions d’aujourd’hui sont difficiles. Depuis février et les sanctions à grande échelle contre le secteur bancaire russe, nous avons essentiellement dû construire l’infrastructure nécessaire pour coopérer avec les banques et les clients à partir de zéro. Mais nous avons réussi. Et je tiens à signaler qu’à partir de maintenant, nous avons établi une coopération complète avec la Russie et plusieurs banques étrangères ainsi qu’avec nos clients.

Ce n’est un secret pour personne que les clients craignent souvent les sanctions secondaires. Nous avons réussi à résoudre ce problème en utilisant le système de transfert de données fourni par la Banque centrale. Nous fournissions souvent des prestations en dollars et en euros, notamment lors de transactions à l’export ou à l’import. Maintenant, nous opérons exclusivement en roubles. Nous opérons également avec les devises des pays amis mais nous n’effectuons aucune transaction en euro ou en dollar.

https://i.f1g.fr/media/cms/orig/2022/05/25/3397707f2820ccc186339345ad3659ef5aa4d5462e830d49c84891d86d0f46e9.jpg Les Roubles


Le système de transfert de données de la Banque centrale suscite un grand intérêt. Soit dit en passant, même avant les sanctions, nous avons promu ce système, guidés par les principes de partenariat dans l’association interbancaire de l’OCS lorsque la Russie présidait l’OCS. Plusieurs pays, dont certains membres de l’UEE, ont accepté le système.

Que se passe-t-il actuellement avec les affaires de VEB ? En coopération avec le gouvernement et la Banque centrale, nous avons pris toutes les décisions nécessaires concernant la réglementation et l’apport de capital. Conformément à vos instructions, le conseil de surveillance a décidé d’accorder des cautions d’une valeur de 1,35 billion de roubles en faveur des banques commerciales. Ils ont déjà reçu 860 milliards et sont en train de signer des accords de prêt avec leurs emprunteurs. Des prêts d’un montant total d’environ 365 milliards de roubles ont été accordés à ce jour.

Ce sont de véritables mesures de soutien. C’est ainsi qu’une banque de développement est censée fonctionner en cas de crise. VEB et le gouvernement font preuve d’une certaine souplesse, réaffectant certaines sûretés qui ont été accordées afin non seulement de reconstituer le capital circulant ou de satisfaire d’autres besoins, mais aussi d’envisager des projets d’investissement.

https://img.lemde.fr/2022/06/17/0/0/2242/1494/1440/960/60/0/39a8ac7_1655488334388-000-32cp24e.jpg

Par ailleurs, lors du 25e Forum économique international de Saint-Pétersbourg, vous avez dit qu’il était important de soutenir la Project Finance Factory et d’octroyer 122 milliards de roubles de capital supplémentaires. Ces décisions ont été prises et en ce moment, nous avons des discussions avec le gouvernement et le ministère du Développement économique sur les nouveaux projets à lancer afin de soutenir le cycle d’investissement en Russie dans ces circonstances difficiles.

Tout d’abord, nous traiterons des nouveaux projets de l’industrie. Nous vivons maintenant avec des exigences complètement différentes – par exemple, en ce qui concerne nos équipements aéronautiques. Le marché exige une quantité d’équipements aéronautiques qui nécessite l’expansion de nos capacités actuelles.

Vladimir Poutine : Ce sera à notre avantage.

Igor Shuvalov : Oui, c’est exactement ce sur quoi nous travaillons. C’est pourquoi nous nous engageons pleinement, à la demande du Gouvernement, à développer les capacités de production d’avions et de moteurs. Nous le considérons comme notre priorité.

Les projets que nous avons planifiés plus tôt seront réalisés comme prévu. Ils comprennent une mise à niveau des transports publics électriques, des logements et des services publics. Vous avez également couvert ce sujet. Nous travaillons avec le vice-Premier ministre Marat Khusnullin.

https://media.lesechos.com/api/v1/images/view/5e4ea641d286c22be60dda05/1280x720/0602804873210-web-tete.jpg  le vice-Premier ministre Marat Khusnullin.


En coopération avec DOM.RF, nous envisageons des opportunités et des moyens communs de construire plus de mètres carrés de logements neufs et modernes pour les familles russes.

Notre priorité actuelle est tout ce qui touche à la souveraineté technologique. Vous en parlez constamment. Nous considérons maintenant cela comme l’une de nos tâches principales.

Par conséquent, nous sommes pleinement impliqués dans le travail qui a beaucoup à voir avec la vie urbaine – je parle du traitement des déchets, de l’eau potable, des transports urbains et des grandes industries – et nous poursuivrons ce travail.

Nous avons été confrontés à certains défis du marché des capitaux et nous pensions que ces défis devaient durer longtemps. Mais je dois vous dire, Monsieur le Président, que nous avons réussi à émettre 60 milliards de roubles de prêts garantis par des obligations sur le marché russe, et les conditions sont bonnes. C’était un bon test pour nous de voir comment nous allons pouvoir travailler dans la zone rouble. Nous considérons cela comme un succès. Bien sûr, nous sommes prudents à ce sujet. Nous ne placerons pas de prêts garantis par des obligations pour des sommes énormes, nous ne tirerons des fonds que pour des projets nécessitant des liquidités.

Mais il y a le ministère des Finances pour nous aider avec des liquidités et nous travaillons selon les règles de financement du National Wealth Fund. Ainsi, nous pouvons à la fois emprunter sur le marché auprès des banques commerciales – les banques commerciales nous considèrent comme un partenaire fiable – et émettre des obligations au profit des entreprises clientes.

Vladimir Poutine : Arrivez-vous à trouver des projets qui nécessitent un accompagnement, alors qu’en revanche, ils sont liquides par eux-mêmes ?

Igor Shuvalov : Oui, Monsieur le Président. À l’heure actuelle, nous nous concentrons sur des projets qui intéressent les banques commerciales mais qui ne peuvent pas être entièrement servis par les banques commerciales en raison des nouvelles circonstances liées aux risques, que les banques commerciales veulent partager avec la Banque de développement.

Cela concerne à la fois la production de cuivre et le développement de nouvelles batteries, qui seront pris en charge par Rosatom. Tous ces projets sont des projets commerciaux remboursables. C’est juste que dans ces circonstances, les banques commerciales aimeraient partager les risques avec nous. C’est notre fonction principale et nous y travaillerons certainement.

Vladimir Poutine : Très bien.

<…>

http://en.kremlin.ru/events/president/news/69200

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s