5024 – Kremlin du 8 au 12 juillet 22 – Pêche – Musulmans Russes – Biélorussie – Turquie – Kazakhstan – Gvt Russe – Gvt Moscou – Pdg Rosseti

  • 1 Cérémonie de lever du drapeau sur les navires de pêche Capitaine Vdovichenko – Capitaine Sokolov et Gandvik-1 du 8 juillet 2022 à 14H40 – Kremlin – Moscou
  • 2 Salutations aux musulmans russes à l’occasion de l’Aïd al-Adha le 9 juillet 2022 à 9H00
  • 3 Conversation téléphonique avec le président biélorusse Alexandre Loukachenko du 11 juillet 2022 à 12h25
  • 4 Conversation téléphonique avec le président turc Recep Tayyip Erdogan du 11 juillet 2022 à 16H40
  • 5 Conversation téléphonique avec le président du Kazakhstan Kassym Jomart Tokayev du 12 juillet 2022 à 12H20
  • 6 Rencontre avec les membres du gouvernement le 8 juillet 2022 à 16H40 au Kremlin – Moscou
  • 7 Rencontre avec le gouverneur de la région de Moscou Andrei Vorobyov – 11 juillet 2022 à 13h45 – Le Kremlin à Moscou
  • 8 Rencontre avec le PDG de Rosseti Andrei Ryumin le 12 juillet 2022 à 14H10 au Kremlin à Moscou

1 Cérémonie de lever du drapeau sur les navires de pêche Capitaine Vdovichenko, Capitaine Sokolov et Gandvik-1 du 8 juillet 2022 à 14H40 – Kremlin – Moscou

À la veille de la Journée des pêcheurs,Vladimir Poutine a participé à la cérémonie de lever le drapeau russe sur les nouveaux navires de pêche construits dans les chantiers navals nationaux dans le cadre du programme de rénovation des installations de production de l’industrie de la pêche avec le soutien du gouvernement.

8 juillet 2022 à 14h40 – Le Kremlin, Moscou

Le drapeau national a été hissé sur les grands chalutiers congélateurs Captain Vdovichenko et Captain Sokolov, ainsi que sur le palangrier Gandvik-1.

* * *

Président de la Russie Vladimir Poutine : Bonjour, chers amis.
Les représentants des entreprises de pêche et des chantiers navals russes, ainsi que les équipages des nouveaux navires sur lesquels le drapeau russe sera hissé aujourd’hui, sont avec nous en ligne.
Mais avant de commencer la cérémonie, je tiens à vous féliciter, vous et vos collègues, à l’occasion de la prochaine Journée des pêcheurs. Des millions de personnes pour qui la pêche est un passe-temps célèbrent cette fête. Mais c’est avant tout une fête professionnelle, fédérant les travailleurs de l’industrie de la pêche, qui emploie des dizaines… et prenant en compte les industries alliées – des centaines de milliers de spécialistes.
Votre travail acharné a toujours été respecté en Russie. C’est un métier qui demande non seulement des connaissances et des compétences, mais aussi des qualités personnelles particulières, de la fiabilité et de l’entraide
Je tiens à vous remercier tous pour votre excellent travail, pour votre loyauté et votre amour pour votre profession, et je vous souhaite, à vous et à vos familles, beaucoup de succès.
Aujourd’hui, l’industrie de la pêche dans son ensemble est certainement l’une des industries clefs des plus importantes, apportant une contribution substantielle au développement social et économique de nombreuses régions russes et assurant la sécurité alimentaire du pays. Vos produits sont sur la table de presque toutes les familles russes.
Je voudrais souligner de bons résultats dans les volumes de production de bio-ressources aquatiques. Nos approvisionnements sur les marchés étrangers sont également en croissance.
Je suis sûr que l’industrie russe de la pêche – malgré tous les défis extérieurs et les tentatives de sanctions – continuera à progresser régulièrement et à accroître sa compétitivité. Et le Gouvernement apportera certainement le soutien nécessaire aux entreprises et aux groupes de travail pour faire face aux tâches prioritaires.
Cela signifie avant tout développer notre propre base de production et de ressources, saturant ainsi le marché intérieur avec une large gamme de produits de haute qualité et, plus important encore, avec des produits abordables pour les personnes ayant des niveaux de revenus différents.
La part des aliments transformés devrait également augmenter considérablement, et nous aimerions beaucoup voir une part tangible des aliments transformés dans les exportations. Cela signifie non seulement des revenus supplémentaires, mais aussi que de nouveaux emplois seront créés ici en Russie, et non à l’étranger.
À cet égard, une autre tâche importante consiste à réduire la dépendance vis-à-vis des technologies, composants et services étrangers. Nous avons toutes les capacités pour le faire, et avant tout, le formidable potentiel des scientifiques, ingénieurs, concepteurs et ouvriers russes. Nous allons développer un savoir-faire avancé ici chez nous, mener une R&D prometteuse et raccourcir le chemin d’une idée et d’un concept de design à sa mise en œuvre dans la production réelle.
Il est tout aussi important de stimuler de nouveaux investissements dans l’industrie de la pêche, de construire et de moderniser des usines de transformation, d’améliorer toutes les infrastructures de transport, de logistique, d’ingénierie et sociales connexes, et d’améliorer la qualité de vie des habitants des régions de l’Extrême-Orient, du Nord et de l’Arctique, ainsi que la mer Baltique, la mer Noire, la mer d’Azov et la mer Caspienne, et d’autres centres traditionnels de l’industrie de la pêche.
Et bien sûr, l’une de nos principales priorités stratégiques est de moderniser la flotte de pêche, de construire des navires modernes, bien équipés et fiables pour les entreprises de pêche, qui répondent à des normes environnementales élevées et puissent pêcher de manière durable, sans nuire aux écosystèmes, à la richesse que nous doivent transmettre aux générations futures.

Aujourd’hui, à la veille de la Journée des pêcheurs, trois navires de pêche ultramodernes construits par des constructeurs navals russes arboreront le pavillon de notre pays.
Je tiens à remercier et à féliciter tous ceux qui ont participé à leur construction – les ingénieurs, les concepteurs, les installateurs et les gréeurs des navires et leur équipement technique, ainsi que le personnel de Severnaya Verf et Admiralty Shipyards.
Je suis sûr que les nouveaux navires prendront la place qui leur revient dans les rangs de la flotte de pêche russe, élargiront ses capacités et ses avantages concurrentiels, et leurs équipages navigueront fièrement sous le pavillon de la Fédération de Russie et se distingueront par leur travail professionnel, concerté et coordonné
Je vous souhaite sincèrement du succès et tout le meilleur.

<…>

http://en.kremlin.ru/events/president/news/68839

2 Salutations aux musulmans russes à l’occasion de l’Aïd al-Adha le 9 juillet 2022 à 9H00

Vladimir Poutine a félicité les musulmans russes à l’occasion de la fête de l’Aïd al-Adha

https://i.ytimg.com/vi/rRLyN_DvXQs/mqdefault.jpg

Le message (extrait)

« Aïd al-Adha, la fête qui marque la fin du pèlerinage vers les anciens sanctuaires islamiques, a une profonde signification morale et spirituelle, et sert à unir les gens et à préserver les valeurs durables d’amour, de gentillesse et de miséricorde.
Il est heureux que la communauté musulmane de Russie soit activement impliquée dans la vie du pays et déploie des efforts constants pour mettre en œuvre d’importantes initiatives caritatives et éducatives, ainsi que pour enseigner à la jeune génération le respect des traditions et des coutumes de leurs ancêtres. Et bien sûr, les activités de la communauté sont très importantes pour promouvoir la paix et l’entente interethniques dans la société.
Je vous souhaite santé, succès, bonheur et prospérité.

http://en.kremlin.ru/events/president/news/68844

3 Conversation téléphonique avec le président biélorusse Alexandre Loukachenko du 11 juillet 2022 à 12h25

Vladimir Poutine a eu une conversation téléphonique avec le président de la République de Biélorussie Alexandre Loukachenko.

11 juillet 2022 à 12h25

https://assets.letemps.ch/sites/default/files/styles/original/public/media/2020/08/17/file7bo1md3ya6h9mrsc6fh.jpg?itok=-1Q6TH3h

Au cours de leur conversation téléphonique, les dirigeants ont passé en revue les questions d’actualité du commerce bilatéral et de la coopération économique
Les présidents se sont concentrés sur la situation concernant les restrictions illégales imposées par la Lituanie sur le transit de marchandises vers la région de Kaliningrad. Dans ce contexte, ils ont discuté de certaines mesures conjointes possibles.
Vladimir Poutine et Alexandre Loukachenko ont réaffirmé leur engagement mutuel à renforcer constamment le partenariat et l’alliance russo-biélorusse.
Les dirigeants ont convenu de rester en contact étroit.

http://en.kremlin.ru/events/president/news/68851

4 Conversation téléphonique avec le président turc Recep Tayyip Erdogan du 11 juillet 2022 à 16H40

Vladimir Poutine a eu une conversation téléphonique avec le président de la République de Turquie Recep Tayyip Erdogan.

11 juillet 2022 à 16h40

https://i0.wp.com/www.slate.fr/sites/default/files/styles/1060x523/public/erdogan-poutine-g20.jpg

Avant le prochain sommet russo-turc, les deux présidents ont discuté d’une série de questions d’intérêt commun. Ils se sont concentrés sur des tâches visant à promouvoir davantage la coopération économique, y compris des mesures visant à améliorer le cadre juridique contractuel, à stimuler le commerce et à utiliser les monnaies nationales dans les transactions, ainsi qu’à assurer un approvisionnement ininterrompu en énergie russe. Les deux dirigeants ont convenu d’une interaction étroite dans ces domaines au niveau des coprésidents de la commission intergouvernementale bilatérale et des dirigeants des agences concernées.
L’échange de vues sur les développements en Ukraine, notamment en termes de coordination des efforts visant à assurer la sécurité de la navigation dans la mer Noire et l’exportation de céréales vers les marchés mondiaux, s’est poursuivi.
Lors de l’examen du règlement syrien, les deux dirigeants ont souligné l’importance du format de travail trilatéral au sein du processus d’Astana, qui inclut l’Iran.

Vladimir Poutine a chaleureusement félicité Recep Tayyip Erdogan et tous les Turcs à l’occasion de l’Aïd al-Adha.

http://en.kremlin.ru/events/president/news/68856

5 Conversation téléphonique avec le président du Kazakhstan Kassym Jomart Tokayev du 12 juillet 2022 à 12H20

Vladimir Poutine a eu une conversation téléphonique avec le président de la République du Kazakhstan Kassym-Jomart Tokayev

12 juillet 2022 à 12h20

https://www.euractiv.fr/wp-content/uploads/sites/3/2022/03/Tokayev-and-Putin-800x450.jpg Les dirigeants ont discuté des questions actuelles de coopération bilatérale dans le cadre des accords conclus à la suite des pourparlers au sommet Russie-Kazakhstan à Saint-Pétersbourg le 17 juin. Ils ont réaffirmé leur volonté mutuelle de renforcer davantage le partenariat stratégique et l’alliance entre les deux pays, et de mettre en œuvre des projets commerciaux, économiques et énergétiques concrets.


http://en.kremlin.ru/events/president/news/68860

6 Rencontre avec les membres du gouvernement le 8 juillet 2022 à 16H40 au Kremlin – Moscou

Le président a tenu une réunion avec les membres du gouvernement par vidéoconférence.

8 juillet 2022 à 16h40 au Kremlin – Moscou

La réunion a été suivie par

  • le Premier ministre Mikhail Mishustin,
  • le chef de cabinet du bureau exécutif présidentiel Anton Vaino,
  • le premier vice-premier ministre Andrei Belousov,
  • le premier vice-chef de cabinet du bureau exécutif présidentiel Sergei Kiriyenko,
  • les vice-premiers ministres Viktoria Abramchenko, Yury Borisov, Tatyana Golikova, Alexander Novak, Alexei Overchuk, Marat Khusnullin et Dmitry Chernyshenko
  • et le vice-premier ministre et chef de cabinet du bureau exécutif du gouvernement Dmitry Grigorenko,
  • le vice-premier ministre et envoyé plénipotentiaire présidentiel auprès du district fédéral extrême-oriental Yury Trutnev,
  • l’assistant présidentiel Maxim Oreshkin ,
  • le ministre du Développement économique Maxim Reshetnikov
  • et le ministre des Finances Anton Siluanov.
  • Un certain nombre de ministres, de chefs de ministères fédéraux et d’autres fonctionnaires ont également été invités à la réunion.

Président de la Russie Vladimir Poutine : Bonjour chers collègues,

Notre principal problème est la situation actuelle dans le secteur des combustibles et de l’énergie et la mise en œuvre des décisions adoptées précédemment.
Mais passons d’abord en revue les problèmes actuels. Je voudrais demander à Mr. Kravtsov de faire rapport sur les examens de fin d’études et les préparatifs pour la prochaine année scolaire. Allez-y, s’il vous plaît.

Ministre de l’Éducation Sergueï Kravtsov

Ministre de l’éducation Sergei Kravtsov : Monsieur le Président,

Tout d’abord, je voudrais dire que nous remplissons à temps et dans leur intégralité toutes les tâches que vous avez définies concernant l’éducation et l’éducation des écoliers. Aucune pression étrangère et aucune sanction ne peuvent affecter nos plans.

Quant à la fin de l’année académique, les examens se sont déroulés comme prévu. Plus de 724 000 écoliers ont passé les examens d’État uniformes en Russie et au-delà. Il n’y a pas eu d’incidents graves ni de complications épidémiologiques. Malgré les attaques continues de pirates, le système Uniform State Exam (USE) a résisté tout au long de cette période critique. Il n’y a eu aucun problème avec le traitement des résultats – les diplômés les ont reçus à temps.

Je tiens à souligner que les résultats de USE sont stables depuis plusieurs années maintenant. Malgré les restrictions pandémiques et les lacunes de l’enseignement à distance, les diplômés ont bien réussi leurs examens. Dans certains sujets, le score moyen était encore plus élevé. En sciences sociales et en histoire, les résultats sont respectivement supérieurs de 3,5 points et 3 points à ceux de l’an dernier. Les mathématiques ont connu une amélioration de près de deux points.

Je voudrais ajouter que chaque année, un nombre croissant de jeunes quittant l’école choisissent d’étudier les sciences naturelles, y compris l’informatique, la biologie et la chimie. L’intérêt croissant pour ces sciences s’explique en grande partie par l’installation d’équipements modernes dans les écoles et l’enseignement extrascolaire.

Je tiens à souligner en particulier que nous accomplissons à un rythme accéléré la tâche que vous nous avez confiée, Monsieur le Président, pour nous classer parmi les 10 premiers pays du monde en termes de qualité de l’enseignement scolaire. La norme d’éducation, qui en 2020 a été complétée par un contenu de base spécifique, s’est avérée très utile. Les enseignants qui comptent sur les programmes fédéraux pour former les élèves obtiennent de bons résultats

L’année dernière, à votre initiative, un programme indispensable de réparations majeures des écoles a été lancé à une échelle sans précédent. Aujourd’hui, 2 200 écoles sont en cours de réparation, dont 1 650 écoles – avec des fonds du budget fédéral. Conformément à vos instructions, le public, y compris les parents, participe à ces travaux à toutes les étapes, depuis l’élaboration des projets de conception jusqu’à la réception des bâtiments scolaires une fois tous les travaux terminés. Bien sûr, actuellement les travaux battent leur plein, afin que de meilleures conditions d’apprentissage soient prêtes pour les écoliers d’ici le 1er septembre.

Il y a aussi un autre enjeu lié au développement des infrastructures de distribution de gaz pour alimenter en chaleur les écoles et les garderies. Dans certains cas, nous prévoyons d’effectuer des réparations majeures dans les écoles en même temps que le programme d’approvisionnement social en gaz.

Nous avançons vite pour préparer la rentrée. Aujourd’hui, chaque région dispose de commissions d’accueil interdépartementales qui inspecteront toutes les écoles entre le 20 juillet et le 20 août. La sécurité des bâtiments scolaires et la restauration des écoliers revêtent une importance particulière. Je tiens à dire qu’il s’agit d’un programme indispensable. Les parents participent régulièrement au contrôle de la qualité du travail. Nous faisons de notre mieux pour éviter de donner des raisons de critique.

En septembre, nous introduirons également un nouveau format, Important Talk. Nous proposerons aux étudiants de discuter de questions fondamentales, telles que le rôle de la famille, les qualités humaines, les jalons de notre histoire et les processus contemporains. Ces cours sont censés compléter le processus de formation principal de la manière la plus naturelle.

Nous accordons une attention particulière au soutien des républiques populaires de Donetsk et de Lougansk et à la préparation de leurs écoles pour la nouvelle année scolaire. Nous faisons de notre mieux pour que les écoles du Donbass commencent à travailler dans un espace éducatif unique avec la Russie, afin que le processus éducatif soit construit sur nos normes de qualité les plus élevées.

Nous prévoyons l’ouverture de 1 120 écoles dans la RPD et la RPL au cours de la nouvelle année scolaire. Beaucoup d’entre eux ont déjà terminé l’année scolaire selon nos normes d’éducation, 865 d’entre eux. Les écoliers ont pu passer l’examen d’État unifié, environ un millier d’écoliers ont profité de l’occasion.

Les autres écoles devront réorganiser et modifier leurs programmes, pour les adapter aux normes russes. Nous avons lancé des programmes de recyclage pour les enseignants et les directeurs d’école pour les aider. Nous prévoyons que 15 000 enseignants termineront le recyclage d’ici le 1er septembre, rejoignant les 5 500 qui l’ont déjà fait.

Le problème des manuels est résolu. Près de 3,5 millions de livres seront envoyés aux bibliothèques scolaires du Donbass. Les enfants auront une littérature de qualité, sans laquelle il est impossible d’acquérir une éducation complète et moderne.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ae/Kharkiv_in_Ukraine.svg/langfr-280px-Kharkiv_in_Ukraine.svg.pngL’oblast de Kharkiv a été fondée le comme subdivision administrative de la République socialiste soviétique d’Ukraine… L’oblast de Kharkiv (en ukrainien : Харківська область, Kharkivs’ka oblast) est une subdivision administrative de l’Ukraine. Sa capitale est la ville de Kharkiv. Elle compte 2,6 millions d’habitants en 2021. 

Carte depuis Kharkiv pour Koupiansk  Kharkov à Kupyansk

 


Ce matin, j’ai rencontré des enseignants de la région de Kharkov à Kupyansk. Ils disent tous que tout soutien de notre part est désespérément nécessaire pour les enseignants, les parents et les enfants. A cet égard, nous sommes reconnaissants aux gouverneurs et aux recteurs des universités de formation des enseignants qui se joignent au travail avec les lycéens et organisent pour eux des visites universitaires. Les enfants du Donbass viennent chez nous, ils redécouvrent la Russie et découvrent les nombreuses opportunités réelles et accessibles ici.

En conclusion, quelques mots sur la santé et les loisirs des enfants. La campagne des vacances d’été se déroule de façon régulière comme prévu. Au total, plus de 38 000 organisations sont engagées. Environ six millions d’enfants séjournent dans les établissements de loisirs, ce nombre a atteint le niveau antérieur, pré-Covid. Votre décision, Monsieur le Président, de soutenir le cashback sur les bons pour les camps d’été pour enfants a joué ici un rôle clé.

Et permettez-moi également de vous remercier au nom de tous les enseignants et collègues d’avoir déclaré l’année prochaine l’Année des enseignants et des mentors. C’est un événement de référence pour la communauté éducative, pour tous ceux qui sont engagés dans l’éducation et l’éducation des enfants. Nous avons déjà commencé les préparatifs et vous soumettrons le calendrier des événements sous peu.

Merci pour votre attention.

(Ensuite, à la demande du président, le vice-Premier ministre Alexander Novak a expliqué les problèmes de distribution de gaz pour le chauffage dans les écoles et les jardins d’enfants, soulevés par Sergei Kravtsov.)

Vladimir Poutine : Monsieur Falkov, comment se déroulent les préparations aux examens d’admission dans les universités ? Cette année, nous avons augmenté le nombre de places financées par l’État de 7,2 %. Comment vont les choses?

Soit dit en passant, il est très bon qu’en plus des enseignements majeurs comme le droit et l’économie, l’ingénierie, l’informatique, etc. soient déjà très populaires parmi les candidats.

Comment préparez-vous les concours d’entrée ?

https://sansapriori.files.wordpress.com/2020/01/valery-falkov-1245209.jpg?w=570&zoom=2  Valery Falkov – Ministre des sciences et de l’enseignement supérieur


Ministre des sciences et de l’enseignement supérieur Valery Falkov : Monsieur le Président, chers collègues,

Merci de me donner la parole.

Le système d’enseignement supérieur russe achève une autre année universitaire et, parallèlement, une nouvelle campagne d’admission à l’université a débuté le 20 juin. Pour la plupart des diplômés du secondaire, celle-ci se terminera dans la première quinzaine d’août, lorsque la plupart des universités émettront des arrêtés d’inscription.

Je voudrais souligner trois points clés.

Le premier concerne les places financées par l’État. Monsieur le Président, sous vos instructions, cette année, nous avons considérablement augmenté – de 38 000 – le nombre de places financées par l’État dans les universités, et la majorité a été attribuée aux régions russes. Cela signifie que le nombre total de bourses d’études cette année est de 580 412, avec 75 % du nombre total de places subventionnées envoyées aux régions. De cette façon, comme vous l’avez demandé, nous essayons d’assurer un accès large et abordable à l’enseignement supérieur dans tout le pays.

Les disciplines dont les subventions budgétaires ont le plus augmenté sont

  • l’informatique et les TIC,
  • la gestion des systèmes techniques,
  • l’équipement et la technologie de la construction,
  • les mathématiques et la mécanique,
  • l’agriculture, la sylviculture et la pêche.

Le deuxième point essentiel est qu’en ce moment, les universités mènent leur campagne d’admission, acceptent les candidatures et organisent les examens d’entrée. Nous avons conservé à la fois le processus traditionnel pour les lycéens soumettant des documents, c’est-à-dire personnellement et par courrier, ainsi que le nouveau processus, que nous avons testé pendant la période covid – à distance.

Nous constatons ici une activité importante, ainsi qu’un intérêt manifeste pour l’enseignement supérieur. Les principales majors traditionnelles sont également les plus populaires cette année. Il s’agit notamment de l’ingénierie, des TIC, de la médecine et de la pédagogie.

Troisièmement, Monsieur le Président, conformément à votre décret, des modifications pertinentes ont été apportées à la procédure et aux règles d’inscription, en particulier, un quota spécial de 10 % du nombre total de bourses financées par le gouvernement pour les candidats universitaires a été mis de côté pour les enfants des personnes impliquées dans l’opération militaire spéciale. Bien sûr, comme le prévoit votre décret, la procédure d’inscription pour eux a été simplifiée pour inclure des tests internes ou ils sont admis sans aucun examen d’entrée.

Je voudrais également souligner les opportunités uniques pour les candidats universitaires des républiques populaires de Donetsk et Lougansk et d’Ukraine, qui peuvent s’inscrire en première année de cours dans le cadre d’une procédure d’inscription simplifiée, sans soumettre les résultats des tests USE. Cependant, ils ne concourront pas pour les bourses financées par le gouvernement avec d’autres candidats universitaires, mais seront admis dans le cadre du quota du gouvernement, que nous avons augmenté cette année de 18 000 à 23 000 étudiants. Ainsi, l’inscription de diplômés des républiques populaires de Donetsk et de Lougansk et d’Ukraine dans les universités n’affecte pas le niveau de concurrence entre les ressortissants russes.

Dans le même temps, nous avons fait encore plus cette année en complétant ces opportunités sans précédent pour les diplômés de Donetsk et de la république de Lougansk avec la possibilité non seulement de s’inscrire dans les universités de leurs régions, mais aussi de s’inscrire simultanément à des programmes gérés par des universités partenaires russes. <…>

Monsieur le Président, la campagne d’inscription dans les universités de cette année contribue à accroître la disponibilité de l’enseignement supérieur financé par le gouvernement pour les jeunes tout en tenant compte des particularités des différents groupes de candidats à l’université. La campagne d’inscription vise à fournir au pays et à ses régions les professionnels et les spécialistes indispensables, tout en donnant aux jeunes talents la possibilité de se développer et de réaliser leur potentiel.

Merci pour votre attention.

 

Vladimir Poutine : Bien. Souhaitons à tous les jeunes, jeunes hommes et femmes, plein succès dans la réalisation de leurs projets.

Bien sûr, l’agriculture est une industrie de base. Récemment, ce secteur a démontré une très bonne qualité et des taux de croissance.

La campagne de récolte a déjà commencé dans les régions du sud. Les perspectives de récoltes sont généralement bonnes. Je demanderai à Mr. Patrushev de nous donner plus de détails.

https://sansapriori.files.wordpress.com/2021/04/agriculture-russie-ph-2-sur-4-reunion-de-travail-avec-le-ministre-de-lagriculture-dmitry-patrushev-5-avril-2021.jpg Ministre de l’Agriculture Dmitry Patrushev


Ministre de l’Agriculture Dmitry Patrushev : Merci, Monsieur le Président.

Je parlerai de la situation de l’industrie agricole en Russie au cours des cinq premiers mois de cette année.

L’indice de la production agricole était de 102,3% par rapport à la même période l’année dernière. Nous constatons une croissance dans presque tous les domaines et prévoyons que cette tendance se poursuivra jusqu’à la fin de l’année.

Je voudrais citer l’élevage bovin, car il y a eu certaines difficultés dans cette sous-industrie au cours du premier semestre de l’année dernière. Compte tenu des nouveaux projets et de la stabilisation de la situation épizootique, nous observons une tendance plus positive cette année. La production de bovins et de volaille a augmenté de 6,5 %, y compris une croissance de plus de 7 % pour le porc et la volaille. Dans l’industrie agroalimentaire et de transformation, les indicateurs ont augmenté de près de 1,5 %. Ici, nous prévoyons également une dynamique générale positive pour l’année.

Ensuite, la campagne de semis en Fédération de Russie est maintenant terminée. Selon des données préliminaires, environ 53,5 millions d’hectares ont été ensemencés avec des cultures de printemps. Compte tenu des semis d’hiver, nos plans d’augmentation de la superficie totale de près d’un million d’hectares ont été réalisés.

(Le ministre a parlé de la mise à disposition des agriculteurs en ressources matérielles et techniques dont les engrais minéraux, et de la fourniture de produits phytosanitaires, de pesticides et de produits agrochimiques.)

La récolte a déjà commencé dans le sud, dans le Caucase du Nord et la Russie centrale. Selon les dernières données, environ dix millions de tonnes de céréales ont déjà été battues. Le taux est plus élevé que l’an dernier. De plus, des légumes de pleine terre et des pommes de terre sont récoltés, ainsi qu’une recherche systématique de fourrage pour les animaux de ferme.

En général, nous espérons une excellente récolte pour toutes les principales cultures, si le temps le permet.

Par exemple, comme vous l’avez dit, le volume prévu de céréales est d’environ 130 millions de tonnes, et 22,6 millions de tonnes d’oléagineux, y compris de très bons indicateurs pour le soja et le colza. Selon le plan, la récolte de betteraves sucrières dépassera 41,5 millions de tonnes, ce qui permettra de produire la quantité de sucre requise.

Nous prévoyons de récolter au moins 6,8 millions de tonnes de pommes de terre dans le secteur organisé et 5,2 millions de tonnes de légumes de plein champ. Nous pensons que la récolte couvrira entièrement les besoins intérieurs et assurera ainsi la sécurité alimentaire de la Russie.

Une production stable permettra d’augmenter les exportations alimentaires. Nous sommes les leaders des exportations de grains de blé, venant deuxième pour l’huile de tournesol et troisième pour l’orge et l’huile de colza ; et ce sont des produits à haute valeur ajoutée. En outre, la Russie est l’un des plus grands exportateurs d’huile de soja et de maïs.

Au cours des deux dernières années, la Fédération de Russie est devenue un exportateur net de produits agricoles. Cette année, nous prévoyons de maintenir les résultats obtenus précédemment et de fournir des produits de base, principalement des céréales et de l’huile, à tous nos partenaires traditionnels.

Je vous signale que sur votre instruction nous avons mis à jour et soumis au Gouvernement la stratégie de développement des filières agro-industrielles et de la pêche à l’horizon 2030. Par ailleurs, je vous ai fait part des risques dans ces filières lors de la réunion d’avril.

Que fait-on pour les réduire ?

Pour approvisionner les agriculteurs en matériel agricole, en coopération avec le ministère de l’Industrie et du Commerce, nous avons initié au niveau de l’Union économique eurasienne (UEE) la levée des droits d’importation sur une large gamme de produits pour une durée de six mois à deux ans.

De plus, nous continuons à mettre en œuvre les programmes spéciaux Rosagroleasing qui permettent aux agriculteurs d’acheter du matériel à des conditions subventionnées. En général, les producteurs russes et biélorusses renforcent leur coopération. En outre, le ministère de l’Industrie et du Commerce envisage des moyens d’augmenter sa propre fabrication de machines et d’équipements agricoles. Nous devons commencer la production bientôt compte tenu de la pression des sanctions, bien sûr.

Autre domaine : en coopération avec le ministère de l’Industrie et du Commerce, le ministère des Transports et la United Shipbuilding Corporation, nous envisageons la possibilité de construire des cargos pour l’exportation et l’importation de céréales et d’autres marchandises par le complexe agro-industriel.
(En outre, Dmitry Patrushev a parlé de l’approvisionnement de l’industrie en semences nationales et en stocks généalogiques ainsi que de la substitution des importations dans la sélection et la génétique compte tenu de la pression des sanctions et des restrictions logistiques. Il a également parlé de l’efficacité et des perspectives de marché des projets exploratoires dans les instituts de recherche, le suivi des prix dans le complexe agro-industriel et mesures étatiques de soutien aux agriculteurs.)

Avec les prêts bonifiés à l’investissement, nous apportons un soutien supplémentaire pour l’achat de matériel agricole, la construction et la mise à niveau de centres de sélection et de génétique de semences ainsi que des projets d’exploitations laitières. Nous avons alloué 10 milliards de roubles à ces fins.

Cette année, nous allouerons 8,3 milliards de roubles supplémentaires pour compenser une partie du coût direct de construction des fermes laitières, des installations de stockage et des centres de sélection et de culture des semences.

Nous continuons d’augmenter notre soutien aux petites entreprises. Dès cette année, nous subventionnerons les petits propriétaires fonciers individuels. Nous les aiderons dans la production et la commercialisation de leurs produits.

Monsieur le Président, conformément à vos instructions, une allocation supplémentaire de plus de 150 milliards de roubles a été approuvée pour respecter nos engagements en matière de prêts bonifiés. Ces prêts sont émis à un rythme rapide. En prêts courts, nous sommes déjà en avance sur l’année écoulée.

En résumé, malgré les nouveaux défis, le complexe agro-industriel continue de fonctionner et de se développer régulièrement.

Cela prend soin de mon rapport. Merci pour votre attention.

 

Vladimir Poutine : Monsieur Patrushev, je l’ai déjà dit, et nous savons que le secteur affiche des taux de croissance et une qualité positifs. C’est clair et nous le voyons, et nous voulons souhaiter le meilleur aux agro-industries afin qu’elles puissent travailler efficacement cette année également. Il est tout à fait vrai que l’agriculture est l’un des principaux secteurs de production.

Dans le même temps, en raison de certains facteurs objectifs et subjectifs, la situation des marchés alimentaires mondiaux sera difficile. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’expliquer à nouveau pourquoi, car nous en avons déjà parlé à plusieurs reprises. D’une manière générale, c’est bien sûr le résultat des démarches erronées de certains de nos partenaires, principalement dans le secteur de l’énergie, qui ont entraîné tout le reste dans leur politique macroéconomique. Eh bien, ce sont leurs problèmes; cependant, ils nous affecteront également.

Il nous faut donc avant tout, bien sûr, profiter des bonnes performances de nos agro-industries pour répondre aux exigences de notre marché intérieur en denrées de base et aussi nous concentrer, autant que nécessaire, sur la transformation de ces produits.

De toute évidence, compte tenu des facteurs que j’ai mentionnés, les difficultés des marchés alimentaires mondiaux en raison des augmentations inévitables des prix des denrées alimentaires à l’échelle mondiale, nous devons respecter toutes nos obligations envers nos partenaires réguliers traditionnels, qui, bien sûr, surveillent de près ce qui se passe dans notre secteur agraire et qui attendent de nous que nous honorions nos obligations. Nous avons tout ce dont nous avons besoin pour remplir nos obligations.

Nous sommes conscients des difficultés qui surgissent du fait des sanctions dites illégitimes. Nous devons envisager la logistique, l’assurance du fret et d’autres problèmes à l’avance avec nos partenaires et trouver des solutions appropriées. Nous en parlons régulièrement avec vous ; nous sommes revenus plusieurs fois sur ce sujet, et je veux simplement attirer à nouveau votre attention dessus.

Il y a d’autres questions qui doivent être abordées – vous en avez également parlé – je veux dire les semences, les stocks généalogiques, les médicaments vétérinaires, les additifs fourragers et l’équipement agricole – toutes ces questions doivent être suivies de près par le gouvernement et par vous. Je m’attends à ce que tout cela soit fait dans les délais.

Souhaitons une fois de plus plein succès à nos entreprises agroalimentaires.

(Les rapports du chef de l’Agence fédérale du tourisme Zarina Doguzova et du ministre des Transports Vitaly Savelyev concernaient leurs performances pendant la saison touristique estivale, y compris le trafic de passagers vers les lieux de vacances.)

Vladimir Poutine : Passons au point principal de l’ordre du jourla situation actuelle dans le complexe énergétique et énergétique et la mise en œuvre des décisions prises lors des réunions précédentes sur cette industrie.

Nous avons beaucoup discuté de cette question récemment; c’est quelque chose sur lequel nous nous concentrons. Nous en avons discuté lors des réunions d’avril et de mai de cette année.

Aujourd’hui, nous en parlerons et examinerons la mise en œuvre des décisions adoptées. Nous verrons si nous devons prendre des mesures supplémentaires à cet égard.

Je voudrais souligner que la situation dans le secteur russe du carburant et de l’énergie est stable malgré la pression sans précédent des sanctions. De plus, nous enregistrons même une croissance dans un certain nombre de domaines clés.

https://www.eurotopics.net/cache/images/6/277596-5x3-topteaser630x378.jpg?0A905
Par exemple, la production de condensats de pétrole et de gaz a atteint 10,7 millions de barils par jour en juin, soit une augmentation d’un demi-million de barils par rapport à mai. Dans l’ensemble, depuis le début de l’année, la production de pétrole a dépassé de 3,5 % le chiffre de l’an dernier. La production de gaz a diminué, mais seulement de 2 % au cours de la période janvier-mai.

L’exploitation durable du complexe énergétique a été réalisée en grande partie grâce aux mesures de soutien et de développement opportunes, au renforcement de l’indépendance technologique, au traitement plus approfondi du pétrole et à la réorientation rapide des exportations

.Les entreprises énergétiques russes ont la réputation d’être des partenaires fiables et responsables. Dans le même temps, les marchés mondiaux sont toujours en plein désarroi en raison des appels de l’Occident à renoncer aux ressources énergétiques russes. Ainsi, en prévision d’une pénurie, le prix du Brent a atteint 130 dollars le baril à la mi-juin. Les prix ont chuté de 20 $ à 30 $ au cours des derniers jours. Cela s’est produit dans le contexte d’un ralentissement économique mondial prévu et de l’apparition de difficultés économiques en Europe.

Oui, nous savons que les Européens essaient de substituer les sources d’énergie russes. Mais le résultat est prévisible : les prix augmentent sur le marché spot du gaz et les utilisateurs finaux, y compris les ménages, doivent payer plus pour l’énergie.

Tout cela montre une fois de plus que les restrictions des sanctions contre la Russie causent des dommages plus importants aux pays qui les introduisent. Il ne serait pas exagéré de dire que la poursuite du recours à ces sanctions peut conduire à des restrictions encore plus sévères, voire désastreuses, sur le marché mondial de l’énergie.

Nous voyons que l’Occident essaie de forcer les autres pays exportateurs de pétrole à augmenter les volumes de production. Cependant, en réalité, le marché mondial de l’énergie est relativement stable et ne tolère pas beaucoup de bruit. Il est impossible de corriger les erreurs déjà commises en quelques jours.

La même chose s’est produite avec le soi-disant programme vert qui a arrêté les investissements dans de nouveaux projets, technologies et gisements prometteurs. Ce programme a entravé, sinon mis fin, aux processus d’investissement, et le secteur est manifestement à court d’investissements.

Le résultat est prévisible : les prix de l’énergie ont grimpé en flèche. J’ai constamment averti mes collègues en Europe de cette possibilité. Je l’ai fait plusieurs fois, y compris lors de réunions personnelles dans le passé. Cependant, personne n’écoute et ils ont traité nos avertissements avec dédain. Cette situation (que nous avons évoquée comme un scénario hypothétique) se produit maintenant, et c’est ce que nous voyons en conséquence.

Je tiens à souligner une fois de plus que, bien sûr, dans les conditions actuelles, nous devons être guidés uniquement par nos propres intérêts nationaux et nous devons faire tout notre possible pour protéger notre économie et le bien-être de nos citoyens.

Comme vous le savez, l’Union européenne a imposé l’autre jour un ensemble supplémentaire de sanctions contre la Russie. Les entreprises russes devraient s’y préparer. Nous avons noté la possibilité de telles restrictions lors de notre précédente réunion sur le secteur des carburants et de l’énergie. Aujourd’hui, je voudrais vous demander de faire rapport sur les mesures spécifiques prises en réponse.

Nous devons travailler en rythme pour mettre en œuvre les plans de développement à long terme du secteur, tout en répondant aux défis actuels. Les principales priorités comprennent des projets d’expansion des infrastructures visant à approvisionner davantage de régions russes en gaz et à diversifier les exportations vers les marchés prometteurs du sud et de l’est.

Comme vous le savez, le gouvernement étudie les moyens d’étendre les infrastructures ferroviaires, maritimes et pipelinières pour assurer les expéditions de pétrole et de produits pétroliers de la Russie vers les pays amis. Veuillez m’informer sur l’état où nous en sommes aujourd’hui.

J’attends également un rapport d’étape sur les plans d’expansion de l’infrastructure de transport du gaz afin d’augmenter les expéditions vers l’est et la distribution de gaz domestique.
Nous examinerons également l’état d’avancement global de la mise en œuvre des autres instructions qui ont été émises lors des réunions précédentes sur le complexe combustible et énergie.

Avant de céder la parole à Mr. Novak, j’ai quelque chose à partager avec vous. Nous parlons sans cesse de notre réponse aux restrictions et aux sanctions. Notamment, la Banque centrale et le gouvernement ont pris des mesures opportunes, qui ont été soutenues par la Douma d’État et le Conseil de la Fédération, qui nous ont beaucoup aidés à accomplir. La soi-disant blitzkrieg, que nos détracteurs ont imaginée à propos de la Russie, leur blitzkrieg économique, a échoué.

Néanmoins, ces actions et restrictions continuent de nuire à notre économie et de nombreux risques existent toujours. Je vois que certains de nos collègues ont relâché leurs efforts en ce qui concerne les mesures à prendre pour parer aux menaces potentielles. Ils agissent comme s’ils ne se souciaient pas de ces sanctions, comme si elles appartenaient désormais au passé, comme si nous avions tout surmonté et que nous étions maintenant sur un terrain solide. En effet, nous devons être confiants, mais nous devons également être conscients des risques.

Des risques subsistent pour les industries individuelles et pour le marché du travail, c’est pourquoi je souhaite que les chefs de gouvernement et les ministres ne traitent pas ces risques à la légère et suivent de près la situation, analysent les développements et proposent et mettent en œuvre des mesures opportunes qui garantiront la stabilité fonctionnement et la poursuite de la croissance de notre économie conformément à nos plans à moyen et à long terme.

Passons au point principal de l’ordre du jour d’aujourd’hui.

<…>

http://en.kremlin.ru/events/president/news/68842


7 Rencontre avec le gouverneur de la région de Moscou Andrei Vorobyov – 11 juillet 2022 à 13h45 – Le Kremlin à Moscou

Le gouverneur de la région de Moscou a informé le président de la situation socio-économique dans la région.

11 juillet 2022 à 13h45 – Le Kremlin à Moscou

photo 4

Au début de la réunion, le président a noté que la région de Moscou affichait de bons résultats à bien des égards.

Andrei Vorobyov a déclaré que la population de la région avait augmenté et que de nombreux jeunes s’y étaient installés. De nouvelles écoles sont construites et la modernisation des soins de santé est une priorité. Un nouvel hôpital pour enfants ouvrira plus tôt que prévu, au premier trimestre 2024. Avec le soutien du ministère de la Défense, un grand hôpital à Istra a été construit. Le budget de la région augmente.


Le Gouverneur a également mentionné la question pertinente de l’attention et des soins pour les développements actuels dans le Donbass, dans la RPL et la RPD. La région de Moscou est chargée de restaurer deux quartiers ; des travaux sont en cours pour reconstruire des écoles d’ici le 1er septembre, ainsi que des ponts et des routes. La région travaille en coordination avec les structures fédérales et considère ce travail comme une autre priorité.

Selon le Gouverneur, le projet fédéral sur la substitution des importations, mis en œuvre en collaboration avec le Ministère de l’Industrie et du Commerce, est également très important. Les projets avancent bien avec le soutien du Fonds fédéral de développement industriel. Vingt-trois projets sur 120 sont en cours. Il s’agit de projets de haute technologie, comme la fabrication de chaudières industrielles et domestiques. Ils étaient achetés en Allemagne et dans d’autres pays, et aujourd’hui, des préparatifs sont en cours pour commencer à construire une usine pour les fabriquer. Il existe également un projet de production de filtres à eau industriels et domestiques.


La région met activement en œuvre la transformation numérique afin de fournir tous les services à distance. Jusqu’à 95 % des services sont disponibles à domicile.

Le Gouverneur a également évoqué l’aménagement des espaces publics et les projets de Parcs en Forêt ; 25 projets sur 50 sont en cours. Ils développent de vastes espaces propices à la marche, à la course, aux sports actifs et au ski en hiver. De plus, de petites entreprises telles que le commerce et les services peuvent y installer des locaux.


Andrei Vorobyov a également évoqué le raccordement préférentiel aux réseaux de gaz : le nombre de foyers et de maisons raccordés aux réseaux de gaz dans la région atteindra 115 000 d’ici la fin de l’année.


http://en.kremlin.ru/events/president/news/68852

8 Rencontre avec le PDG de Rosseti Andrei Ryumin le 12 juillet 2022 à 14H10 au Kremlin à Moscou

Vladimir Poutine a rencontré Andrei Ryumin, président du conseil d’administration et directeur général de la société nationale de réseau Rosseti. Le chef d’entreprise a informé le président des performances de l’entreprise en 2021, de la fin de la période d’automne et d’hiver et des préparatifs de la prochaine saison de pointe, ainsi que des mesures prises pour assurer le développement durable du réseau électrique.

12 juillet 2022 à 14h10 – Le Kremlin, Moscou

photo 3

Président de la Russie Vladimir Poutine : Monsieur Ryumin, Rosseti est l’une des plus grandes entreprises russes, et pas seulement russe, mais aussi l’une des plus grandes entreprises mondiales de réseaux électriques. Et, bien sûr, c’est sans aucun doute une entreprise dorsale pour la Russie.

Comment va l’entreprise aujourd’hui ? Plus de 88 % des actions appartiennent à l’État. Cela a toujours été au centre des préoccupations de l’État, et il y a également eu des défis majeurs. Comment est-ce aujourd’hui?


Andrei Ryumin, PDG de Rosseti : Merci beaucoup, Monsieur le Président.

Aujourd’hui, l’entreprise fournit une alimentation électrique fiable dans 78 régions de la Fédération de Russie. Si nous parlons de la part de marché desservie par Rosseti, alors 77 % de toute l’électricité produite en Russie est transmise par nos réseaux. Nous avons 17 filiales de réseaux électriques qui, comme vous l’avez déjà dit, sont des sociétés dorsales dans presque toutes les régions et fournissent une alimentation électrique fiable, tout en connectant de nouveaux candidats aux réseaux et à l’infrastructure électrique.

Permettez-moi de vous faire un bref rapport sur les performances de 2021, ainsi que sur l’achèvement de la saison d’automne et d’hiver 2021-2022. Et quelques mots sur les préparatifs de la prochaine saison d’automne et d’hiver, qui sont en cours.

Vladimir Poutine : S’il vous plaît.

Andrei Ryumin : En 2021, l’approvisionnement en électricité s’élevait à 860 milliards de kilowattheures, soit 56 milliards, soit 7 % de plus qu’en 2020. Avec cette croissance, nous avons réussi à réduire légèrement le taux de perte : le taux de perte en 2021 était de 8,58 %. Nos revenus ont également augmenté parallèlement à l’augmentation de l’offre : ils se sont élevés à 1 100 milliards de roubles, soit 100 milliards de roubles de plus qu’en 2020.

Bien sûr, notre objectif principal est d’assurer une période d’automne et d’hiver sans problème. Près de 10 000 équipes avec environ 50 000 employés, 24 000 véhicules et équipements spéciaux ont participé aux activités automne-hiver 2021-2022. En parlant des sociétés du groupe, la réserve d’urgence s’élevait à 19 milliards de roubles en termes monétaires, et nous l’augmentons chaque année. En outre, 6 500 sources d’alimentation de secours d’une capacité totale de 520 MW étaient en veille pendant la période d’automne et d’hiver.

Ces travaux préparatoires ont permis de minimiser l’impact d’épidémies climatiques particulièrement violentes, qui sont la principale cause de fortes coupures d’électricité durant la période automnale et hivernale.
En parlant de régions, le Caucase du Nord a connu un grand nombre de pannes massives, la République du Daghestan représentant environ 20 % de toutes les pannes de courant en Russie. Ces dernières années, nous avons constaté une augmentation des coupures de courant à grande échelle dans la région de Pskov, la région de Tver, la région d’Arkhangelsk, la République de Carélie et la région de Novgorod.

Je tiens à dire qu’en lien avec les régions, nous avons élaboré des programmes d’actions prioritaires de fiabilisation dans la lignée des consignes que vous avez données à l’issue de la réunion sur la période d’automne et d’hiver que vous avez convoquée fin décembre. Ces programmes ont été coordonnés avec le ministère de l’Énergie, et nous espérons les coordonner bientôt avec d’autres organes exécutifs fédéraux et nous mettre au travail.

Puisque nous discutons du programme de préparation et de réparation de cette année, nous avons augmenté cette année le financement du programme de réparation, qui s’élèvera à plus de 78 milliards de roubles. Ce travail bat son plein. Nous sommes en bonne voie de dépasser l’objectif, comme nous l’avons fait l’an dernier, et nous serons pleinement prêts au début de la saison de chauffage.
Je voudrais aborder séparément les résultats du programme d’investissement 2021, qui atteint son niveau record avec 325 milliards de roubles. En parlant de grands projets, le transit Kola-Karelia était le plus grand projet mis en œuvre par la société nationale du réseau Rosseti au cours des huit dernières années environ. Le projet est conçu pour transférer les capacités accumulées de la région de Mourmansk, qui comprennent l’électricité produite par les centrales nucléaires, l’énergie éolienne et l’hydroélectricité, vers Saint-Pétersbourg et la région de Leningrad.

Plusieurs projets de la première phase du domaine d’exploitation de l’Est ont également été mis en œuvre l’année dernière. Des sociétés minières de la région de Tyumen, de la région autonome de Khanty-Mansi, de la région autonome de Yamalo-Nenets et de la République de Yakoutie ont également été connectées. Nous avons également raccordé des installations portuaires dans le district fédéral extrême-oriental

En parlant de raccordements au réseau électrique en général, l’année dernière, nous avons mis en œuvre 377 000 contrats, ce qui est un nombre record pour nous. La puissance totale à laquelle nous avons fait raccorder nos clients, y compris les ménages individuels, les entreprises et les entreprises industrielles, s’élevait à 13,7 GW.

Je voudrais également noter séparément que les sociétés du groupe Rosseti participent à 12 projets nationaux, où elles connectent des logements résidentiels, des installations médicales, des établissements d’enseignement, des infrastructures et bien d’autres au réseau.

Monsieur le Président, si vous me le permettez, je voudrais vous parler séparément des étapes que nous avons franchies et qui nous permettront d’assurer le développement durable du complexe du réseau électrique. Sur une note distincte, je voudrais remercier le gouvernement, le ministère de l’Énergie et le Service fédéral anti-monopole.

(Andrei Ryumin a poursuivi en décrivant comment certaines décisions prises par le gouvernement ont permis d’assurer l’expansion durable du complexe du réseau électrique. Les décisions concernent les droits de propriété, les modifications des tarifs du service de transport d’électricité et des critères plus stricts pour classer les entreprises en tant qu’organisations territoriales du réseau. Selon lui, ces mesures amélioreront la fiabilité et la qualité des services d’approvisionnement en électricité dans les régions. Andrei Ryumin a également fait état du respect de l’instruction présidentielle émise en 2015 sur une filiale de Rosseti restituant la dette accumulée par Saint-Pétersbourg et la région de Leningrad à Lenenergo. .)

Monsieur le Président, nous sommes confrontés à de multiples problèmes et tâches, notamment assurer une période d’automne et d’hiver sans problème, connecter les clients au réseau électrique et mettre en œuvre nos plans et programmes d’investissement. Alimenter en électricité le Domaine d’Exploitation Est, notre plus gros projet en ce moment, est notre priorité absolue, sans aucun doute.

La transition accélérée et à grande échelle vers les équipements et solutions domestiques est une tâche cruciale sur laquelle nous travaillons actuellement dans le sillage des restrictions. Nous y consacrons beaucoup de temps et je pense que nous avons beaucoup accompli à cet égard.
Il y a beaucoup d’autres tâches, et j’espère que nous y parviendrons également avec succès.


Vladimir Poutine : Avez-vous déjà commencé les préparatifs pour l’hiver ?

Andrei Ryumin : Nous sommes au plus fort des préparatifs pour l’hiver. Nous sommes à mi-chemin à partir d’aujourd’hui et nous serons prêts à 100% pour l’hiver quand il viendra. Espérons que nous dépasserons même le plan, comme nous l’avons fait l’an dernier.

Vladimir Poutine : Bien.

<…>


http://en.kremlin.ru/events/president/news/68861

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s