4997 – « La Russie prépare sa riposte au blocus de Kaliningrad ! L’Europe soutien la Lituanie. » L’édito de Charles Sannat du 22 Juin 2022 + 4 articles

1 « La Russie prépare sa riposte au blocus de Kaliningrad ! L’Europe soutien la Lituanie. » L’édito de Charles Sannat du 22 Juin 2022
2 « Se préparer à combattre et à battre la Russie dans une 3ème guerre mondiale » selon le chef d’état-major anglais !
3 La pénurie de beurre est-elle inévitable ?
4 Écologie… L’Autriche… rallume à son tour les centrales à charbon !
5 Saint-Gobain chute en bourse… inquiétude sur les besoins en matériaux de construction !

1 « La Russie prépare sa riposte au blocus de Kaliningrad ! L’Europe soutien la Lituanie. » L’édito de Charles Sannat du 22 Juin 2022

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Logiquement, le sujet de l’enclave russe de Kaliningrad vient de s’inviter dans l’actualité.

Que s’est-il passé aujourd’hui ?

C’est très simple.

La Russie a annoncé qu’elle allait répondre à ce qu’elle considère comme un acte hostile à l’égard du territoire russe. Pendant ce temps, l’Union Européenne a apporté tout son soutien au blocus partiel initié par la Lituanie.

C’est ce que l’on appelle une montée des tensions ce qui n’a jamais cessé en réalité depuis le 24 février du début de l’intervention « spéciale » russe en Ukraine.

La Russie menace déjà ouvertement la Lituanie pour sa décision. Le, 20 juin, la chargée d’affaires de Lituanie Virginia Umbrasene a été convoquée au ministère russe des Affaires étrangères. Elle a reçu une « forte protestation » et les actions de la Lituanie ont été considérées comme « ouvertement hostiles ».

« Si dans un proche avenir le transit de fret entre l’oblast de Kaliningrad et le reste de la Fédération de Russie via la Lituanie n’est pas entièrement rétabli, la Russie se réserve le droit de prendre des mesures pour protéger ses intérêts nationaux », a déclaré le ministère des Affaires étrangères.

Le porte-parole de Poutine, Peskov, a qualifié la décision de la Lituanie d’illégale, notant que la Russie est déjà en train de déterminer la réponse. Le conseil de la fédération affirme que la Russie sera « libre de résoudre le problème par tous les moyens » si l’UE ne rectifie pas la situation avec le « blocus de Kaliningrad ».

Le gouverneur de l’oblast de Kaliningrad, Anton Alikhanov, a déclaré que les autorités travaillaient sur des « mesures de représailles » qui pourraient affecter le « complexe de transport » des États baltes.

 

 

Une dynamique qui peut embraser l’Europe ! 

Les options russes sont très nombreuses. A priori au moment où j’écris ces lignes (nous sommes le mardi 21 juin 17h30), une réunion de sécurité d’urgence européenne va se tenir à partir de 18h30 tant les pressions exercées contre la Lituanie par la Russie sont jugées « préoccupantes ».

La Lituanie est membre de l’Otan et la Russie s’est engagée à garantir les frontières de la Lituanie à condition que cette dernière permette toujours le libre ravitaillement de l’enclave de Kaliningrad. 1 million de Russes habitent dans l’enclave. Jamais la Russie n’abandonnera un million de ses concitoyens.

La marine russe de la Baltique serait en train de se déployer de même que les troupes au sol au sein de l’enclave de Kaliningrad où des manœuvres auraient commencé.

La Russie peut également encercler les pays baltes, ou encore réduire leurs approvisionnements.

La Russie peut occuper Vilnius rapidement. Regardez où se trouve Vilnius par rapport à la Russie.

La Russie peut aussi « s’amuser » à déployer des missiles balistiques à Kaliningrad, ce qui ne laissera que quelques secondes à Berlin ou Paris pour réagir.

Bref, nous allons vivre des heures compliquées et logiquement le niveau de tension des jours à venir devrait être assez similaire à celui de la crise des missiles de Cuba.

Attachez vos ceintures, et faites vos provisions.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT


https://insolentiae.com/la-russie-prepare-sa-riposte-au-blocus-de-kaliningrad-leurope-soutien-la-lituanie-ledito-de-charles-sannat/

2 « Se préparer à combattre et à battre la Russie dans une 3ème guerre mondiale » selon le chef d’état-major anglais !

par Charles Sannat | 22 Juin 2022

Le général en chef de l’armée britannique a dit à ses troupes de se préparer à combattre et à battre les armées de Poutine dans une guerre terrestre européenne.

Rien que ça !

Le général Sir Patrick Sanders, qui a pris le commandement de l’armée britannique cette semaine, a averti les soldats « nous sommes la génération qui doit préparer l’armée à combattre à nouveau en Europe » alors que l’invasion russe de l’Ukraine ébranle la stabilité mondiale.

Dans un message retentissant aux troupes britanniques, il écrit : « Je suis le premier chef d’état-major général depuis 1941 à prendre le commandement de l’armée dans l’ombre d’une guerre terrestre en Europe impliquant une puissance continentale… L’ampleur de la menace persistante de la Russie montre que nous sommes entrés dans une nouvelle ère d’insécurité.

« C’est mon devoir singulier de rendre notre armée aussi meurtrière et efficace que possible. Le moment est venu et c’est à nous de saisir l’occasion ».

Ce sont les tambours de la guerre à laquelle de si nombreux Européens à commencer par les Français ne « peuvent » pas croire.

Pensez donc.

L’Europe c’est la paix leur dit-on.

Sauf que l’Europe c’était la paix tant qu’elle ne se rêvait pas puissance et empire.

Le nationalisme de l’Union Européenne est aussi dangereux que tous les autres.

Cette réalité est hélas totalement occultée.

Charles SANNAT


https://insolentiae.com/se-preparer-a-combattre-et-a-battre-la-russie-dans-une-3eme-guerre-mondiale-selon-le-chef-detat-major-anglais/


3 La pénurie de beurre est-elle inévitable ?

par Charles Sannat | 22 Juin 2022


Va-t-on vers une pénurie de beurre en France ?

« Après l’huile de tournesol, le maïs ou encore le blé, au tour du beurre de disparaître des rayons ? Même si l’heure n’est pour l’instant pas à la panique, la France pourrait bien connaître d’ici quelques mois de sérieuses difficultés à combler la demande des Français. Le pays est en effet «déficitaire en matières grasses laitières depuis plusieurs années», souligne Ghislain de Viron, Vice-président de la Fédération des producteurs de lait (FNPL), et fait face à une demande croissante pour cette graisse présente dans les plats de millions de Français.

Alors que la production de lait française en 2021 baissait de 1,5 % par rapport à une année 2020 déjà pauvre en rendements à cause de la crise sanitaire, les conjonctures actuelles ne semblent pas présager un futur meilleur. À commencer par la guerre en Ukraine, qui depuis bientôt quatre mois, fragilise la production de nombreux industriels, contraints de remplacer certaines huiles par du beurre. Ces substitutions impromptues provoquent une demande mondiale de fait plus forte, difficile à combler, qui provoque une tension importante dans un secteur où la demande mondiale est déjà considérable, et où la production française est en berne depuis plusieurs années.

Les tendances inflationnistes des derniers mois jouent aussi un rôle important dans le risque de pénuries de beurre. Les producteurs laitiers subissent de plein fouet les hausses des coûts liées à l’alimentation des vaches ou encore aux carburants nécessaires au bon fonctionnement de leurs tracteurs. Ces derniers rencontrent également des difficultés pour répercuter ces hausses à la grande distribution. Rien n’épargne leur production. «Toutes les conditions sont réunies pour avoir une pénurie de beurre prochainement», soupire Ghislain Viron. Selon lui, il est cependant difficile de savoir combien de temps le secteur va tenir avant de lâcher et ne plus pouvoir combler la demande. « Septembre 2022, janvier 2023, c’est difficile de savoir. La sécheresse actuelle va aussi nous faire mal. En 2022, il n’y a aucune chance que la production de matières grasses soit au rendez-vous », ajoute-t-il. »

Nous produisons de moins en moins de lait et de plus en plus d’agriculteurs laissent tomber la production laitière. Cela va donc poser d’immenses problèmes sur toute la chaîne de valeur et d’approvisionnement de la filière des produits laitiers au sens large.

L’alimentation pour le bétail coûte de plus en plus cher, et des pays comme l’Argentine refusent d’exporter des tourteaux de soja par exemple.

Vous pouvez également rajouter la sècheresse qui va peser sur la production et donc le prix du fourrage.

Enfin, les prix du lait ne montent pas.

Nous avons donc tous les ingrédients réunis pour aller vers une grande crise laitière qui se traduira par une pénurie.

« Pour l’heure, pas d’inquiétudes. Les rayons des supermarchés restent remplis de la précieuse matière grasse, mais la fédération des producteurs de lait le sait, il y aura tôt ou tard des problèmes d’approvisionnement ».

Charles SANNAT


https://insolentiae.com/la-penurie-de-beurre-est-elle-inevitable/

4 Écologie… L’Autriche, rallume à son tour les centrales à charbon !

par Charles Sannat | 22 Juin 2022


L’écologie est une attitude de « riches » et d’enfants gâtés, cela ne devrait pas être le cas, mais dans les faits c’est exactement ce qu’il se passe.

Car, lorsqu’il y a un problème on rallume vite les centrales à charbon après avoir fait la leçon quand même pendant des années à des pays comme l’Inde et la Chine gros consommateurs de charbon et donc immenses pollueurs !

Hier c’était au tour de l’Autriche, la vertueuse, de revenir au charbon pour pouvoir avoir de la lumière à tous les étages du pays !

« L’énergéticien russe Gazprom coupe progressivement son robinet de gaz, privant ainsi les pays européens de cette source d’énergie. Pour pouvoir pallier une éventuelle pénurie, le gouvernement autrichien a annoncé dimanche soir le redémarrage d’une centrale à charbon désaffectée. Lundi derniers, les Pays-Bas ont levé les restrictions de production électrique au charbon. »

Alors les discours écolos creux comme le vide nous en avons soupé.

Charles SANNAT


https://insolentiae.com/ecologie-lautriche-rallume-a-son-tour-les-centrales-a-charbon/


5 Saint-Gobain chute en bourse, inquiétude sur les besoins en matériaux de construction !

par Charles Sannat | 22 Juin 2022


Saint-Gobain chute de 5 %, ce qui est la plus forte baisse du CAC 40.

En effet l’un de ses concurrents, l’irlandais Kingspan, s’inquiète de la forte détérioration de l’économie au cours des deux derniers mois.

« Kingspan, spécialiste de l’isolation, plonge de plus de 13 % à Dublin. Celui-ci vient de mettre en garde contre une détérioration majeure des conditions du marché alors que l’économie mondiale vacille face à la flambée des prix des matières premières.

La direction de Kingspan explique dans un communiqué avoir vu « l’humeur de la plupart des marchés finaux se détériorer au cours des deux derniers mois, avec un volume de commandes en baisse significative par rapport à la période de mai-juin 2021, bien qu’en hausse par rapport à la même période en 2019. » Son carnet de commandes pour des panneaux isolants « est en baisse de 2 % en volume à la fin du mois de mai après avoir été en avance de 19 % à la fin du mois de mars. »

Entre guerre en Ukraine, remontée des taux et inflation, il n’y a aucune raison que l’économie continue à bien se porter, ni a ce que les ménages se ruent sur les travaux d’isolation de plus en plus coûteux à faire vu qu’en plus tout le monde veut les faire en même temps.

La « transition » énergétique des bâtiments risque fort de tourner au fiasco collectif.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur http://www.insolentiae.com. »

Source Les Echos.fr ici


https://insolentiae.com/saint-gobain-chute-en-bourse-inquietude-sur-les-besoins-en-materiaux-de-construction/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s