4916 – Chine – Conférences de Presse des 25-26-27 Avril 2022 tenues par le porte-parole du Ministère des Affaires Étrangères Wang Wenbin … en 27 Points

Conférence de presse du 25 avril 2022 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin –

Conférence de presse du 26 avril 2022 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin –

Conférence de presse du 27 avril 2022 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

Conférence de presse du 25 avril 2022 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

1/27

AFP : Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme a déclaré qu’une équipe préparatoire se rendrait au Xinjiang avant la visite de Michelle Bachelet. Pourriez-vous donner des détails sur l’itinéraire de l’équipe préparatoire, notamment sur les endroits du Xinjiang où elle compte se rendre et sur les personnes qu’elle compte rencontrer ? Que fera la Chine pour garantir un accès véritable et sans restriction à cette région ?

https://www.webdo.tn/wp-content/uploads/2022/02/Michelle-Bachelet-1-1024x494.jpg

Wang Wenbin : L’équipe préparatoire du Haut-Commissariat aux droits de l’homme est arrivée en Chine le 25 avril pour préparer la visite en Chine de la Haute-Commissaire Mme Michelle Bachelet en mai.
Ce que je veux vous dire, c’est que le but de la visite de la Haute-Commissaire est de promouvoir l’échange et la coopération. Nous sommes opposés à la manipulation politique en exploitant cette question. 

2/27

Shenzhen TV : Le président sortant Macron a été réélu après avoir remporté le second tour de l’élection présidentielle française le 24 avril. Avez-vous un commentaire sur les relations de la Chine avec la France et l’Europe à l’avenir ?

https://images.midilibre.fr/api/v1/images/view/62658674f353ea013d5ef055/large/image.jpg?v=2

Wang Wenbin : Le président Xi Jinping a déjà envoyé un message de félicitations au président Macron pour sa réélection. Comme le président Xi l’a souligné dans son message de félicitations, au cours des cinq dernières années, sous la direction des deux chefs d’État, le partenariat stratégique global Chine-France a maintenu un développement de haut niveau. La Chine et la France sont toutes deux de grands pays ayant une tradition d’indépendance. Les changements profonds et complexes dans la situation internationale actuelle ont mis en évidence l’importance stratégique d’un développement sain et régulier des relations entre la Chine et la France.
La Chine a toujours considéré ses relations avec la France dans une perspective stratégique et à long terme, et est prête à travailler avec la France pour continuer à maintenir l’aspiration initiale de l’établissement de nos relations diplomatiques caractérisées par l’indépendance, la compréhension mutuelle, la prévoyance, les bénéfices mutuels et les résultats gagnant-gagnant, porter conjointement les relations bilatérales à de nouveaux sommets et apporter plus de bénéfices aux peuples des deux pays.
La Chine est également disposée à travailler avec les pays de l’UE, dont la France, pour approfondir le partenariat stratégique global Chine-UE et injecter davantage de stabilité et d’énergie positive dans un monde turbulent.

3/27

Bloomberg : Le Premier ministre australien Scott Morrison a déclaré qu’une base militaire chinoise dans les îles Salomon serait une ligne rouge pour son gouvernement. La Chine exclut-elle la possibilité de construire une telle base ? Et le Ministère des Affaires étrangères a-t-il d’autres commentaires à faire ?

https://images.bfmtv.com/6TY72Uxz-xQp3__7hyKSeCHn9G8=/0x40:768x472/640x0/images/Le-Premier-ministre-australien-Scott-Morrison-a-Canberra-le-17-aout-2021-1130897.jpg Scott Morrison


Wang Wenbin : La coopération en matière de sécurité entre la Chine et les îles Salomon est fondée sur l’égalité et les avantages mutuels. Elle s’inscrit dans le cadre de la souveraineté de nos deux pays et est conforme au droit international et aux pratiques internationales. Cette coopération est ouverte, transparente, légitime, légale et irréprochable. L’assertion selon laquelle la Chine construirait une base militaire dans les îles Salomon est une pure désinformation fabriquée par une poignée de personnes qui nourrissent des arrière-pensées. 

J’ai noté que les États-Unis et l’Australie accusent l’accord-cadre sur la coopération en matière de sécurité entre la Chine et les îles Salomon de ne pas être transparent. Cependant, c’est justement le partenariat de sécurité AUKUS qui n’est ni ouvert ni transparent.

Quand les États-Unis et l’Australie inviteront-ils les pays insulaires du Pacifique Sud et d’autres pays de la région à examiner la coopération AUKUS ?

Les États-Unis prétendent que la présence militaire de la Chine suscitera de graves inquiétudes. Si l’on suit cette logique, les quelque 800 bases militaires gérées par les États-Unis dans 80 pays et régions du monde suscitent depuis longtemps de graves inquiétudes dans le monde.

Quand les États-Unis fermeront-ils ces bases ? 

Les pays insulaires du Pacifique Sud sont des États indépendants et souverains, et non une arrière-cour des États-Unis ou de l’Australie. Leur tentative de faire revivre la doctrine Monroe dans la région du Pacifique Sud n’obtiendra aucun soutien et ne mènera nulle part. 

4/27

Agence de presse Xinhua : L’Initiative pour la sécurité mondiale avancée par le président Xi Jinping dans son discours inaugural prononcé l’autre jour lors de la cérémonie d’ouverture de la conférence annuelle 2022 du Forum de Boao pour l’Asie a trouvé un écho profond auprès des personnalités de nombreux pays. Pourriez-vous nous éclairer sur la manière dont la Chine envisage de mettre en œuvre cette initiative ?

https://i0.wp.com/images.china.cn/site1002/2022-04/25/28fa2399-730e-42c8-a55e-e4b42b14db45.jpeg

Wang Wenbin : L’Initiative pour la sécurité mondiale avancée par le président Xi Jinping a été bien accueillie et hautement appréciée par les experts, les universitaires et les personnalités politiques de nombreux pays. De l’avis général, l’Initiative reflète les besoins de sécurité partagés de la communauté internationale dans les nouvelles circonstances et fournit un plan important et affiné pour la gouvernance de la sécurité mondiale.
Les valeurs de l’unité et de la coopération s’appliquent non seulement à la région Asie-Pacifique, mais aussi aux pays du monde entier. Si le monde souhaite un nouveau système de gouvernance de la sécurité plus équitable et plus raisonnable, des mesures doivent être prises conformément à l’Initiative pour la sécurité mondiale. Cela montre que l’Initiative correspond à l’aspiration commune de la communauté internationale à la paix, à la coopération et au développement. 

https://www.mfa.gov.cn/ce/celu//fra/jrzg/W020200929378880058777.jpg Wang Yi


Dans un récent article signé, le conseiller d’État et ministre des Affaires étrangères Wang Yi a souligné que l’Initiative pour la sécurité mondiale répondait à la question posée par l’époque, à savoir :
« De quel type de concept de sécurité le monde a-t-il besoin et comment les pays peuvent-ils parvenir à une sécurité commune ? »
Elle a apporté la sagesse de la Chine pour combler le déficit de paix pour l’humanité et a offert les solutions de la Chine aux défis de sécurité internationale. La Chine a non seulement proposé l’Initiative pour la sécurité mondiale, mais elle prend également des actions concrètes pour sa mise en œuvre. La Chine est prête à travailler avec la communauté internationale pour mettre en œuvre l’Initiative afin d’obtenir des résultats dans les aspects suivants.
Premièrement, nous devons fermement défendre l’autorité et le statut des Nations unies, pratiquer conjointement le véritable multilatéralisme, et nous opposer à l’atteinte à l’ordre international au nom de « règles » ou à l’entraînement du monde dans une nouvelle guerre froide. 
Deuxièmement, nous devons adhérer à la direction de la promotion des pourparlers de paix et rechercher conjointement des solutions politiques aux dossiers brûlants. Nous devons défendre la justice, encourager le dialogue et agir comme une force stabilisatrice de la paix plutôt que d’attiser les conflits.
Troisièmement, nous devons coordonner les efforts pour faire face aux menaces à la sécurité dans les domaines traditionnels et non traditionnels et travailler ensemble pour améliorer le système de gouvernance de la sécurité mondiale. Nous devons adopter une vision de gouvernance mondiale qui met l’accent sur une consultation étendue, une contribution conjointe et des bénéfices partagés, et prendre garde aux problèmes de sécurité et les résoudre.
Quatrièmement, nous devons concilier le développement et la sécurité et promouvoir conjointement une reprise robuste de l’économie mondiale. Nous devons mettre activement en œuvre l’Initiative pour le développement mondial, accélérer la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations unies, et promouvoir la sécurité durable par le développement durable.
Cinquièmement, nous devons nous efforcer de construire une nouvelle architecture de sécurité régionale, et sauvegarder conjointement la paix et la stabilité en Asie. Nous nous opposons fermement à la division de la région avec la soi-disant stratégie indo-pacifique et à l’échafaudage d’une réplique de l’OTAN en Asie-Pacifique au nom de l’alliance militaire. 
Je tiens à souligner que, quelle que soit l’évolution de la situation internationale, la Chine portera toujours haut la bannière de la paix, du développement, de la coopération et des résultats gagnant-gagnant, et agira inébranlablement en tant que bâtisseur de la paix mondiale, défenseur de l’ordre international et médiateur des dossiers brûlants.
Nous croyons fermement que tant que le monde entier agira comme un seul homme, nous pourrons former une forte synergie pour construire une communauté de destin pour l’humanité et transmettre la flamme de la paix de génération en génération.

4/27

CCTV : Récemment, au cours de la troisième réunion du Dialogue États-Unis-UE sur la Chine, les États-Unis et l’UE ont exprimé leur « préoccupation » concernant les questions relatives à Taïwan, au Xinjiang et au « programme de désinformation » de la Chine, et ont déclaré qu’ils continueraient à maintenir le rôle central de la Charte des Nations unies. Avez-vous des commentaires à faire ?

Wang Wenbin : La Chine rejette fermement l’ingérence sans fondement des États-Unis et de l’UE dans les affaires intérieures de la Chine, ainsi que le dénigrement et la diffamation injustifiés à son encontre. Nous avons déposé une représentation solennelle auprès des deux parties et avons clairement exprimé notre position solennelle.
Les États-Unis prétendent maintenir le rôle central de la Charte des Nations unies, mais il est clair pour tout le monde que les États-Unis font tout le contraire. Lorsque le Conseil de sécurité des Nations unies a refusé d’autoriser le recours à la force par les États-Unis en République fédérale de Yougoslavie, en Irak, en Syrie et dans d’autres endroits, les États-Unis et l’OTAN ont ignoré l’ONU, ont mené des guerres et se sont engagés dans une ingérence gratuite contre des États souverains.
Les États-Unis prétendent respecter les droits de l’homme, mais les guerres d’agression lancées par les États-Unis et leurs alliés dans des pays comme l’Afghanistan et l’Irak ont tué plus de 300 000 civils et fait de plus de 26 millions de réfugiés. Pourtant, personne n’est tenu pour responsable des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité. Les États-Unis ont même annoncé des sanctions contre la Cour pénale internationale qui enquêterait sur les crimes de guerre de l’armée américaine.
Les États-Unis affirment s’opposer à la coercition économique, mais ce sont justement les États-Unis qui ont inventé la « diplomatie coercitive » et qui excellent dans l’art de contraindre les pays, qu’ils soient grands ou petits, lointains ou proches, amis ou ennemis. L’embargo et les sanctions imposés à Cuba ont duré un demi-siècle et les sanctions imposées à l’Iran sont en place depuis 40 ans. Lorsqu’il s’agit de poignarder dans le dos leurs alliés tels que l’UE et le Japon, les États-Unis n’ont jamais hésité, comme nous l’avons vu à plusieurs reprises.

Les faits ont prouvé que les États-Unis sont le plus grand diffuseur de désinformation, à l’origine de la diplomatie coercitive et le saboteur de la paix et de la stabilité mondiales.

Qu’il s’agisse du dialogue entre les États-Unis et l’Union européenne, du partenariat trilatéral de sécurité AUKUS, du Quad ou de l’Alliance des Cinq yeux, les États-Unis utilisent la démocratie, les droits de l’homme, les règles et l’ordre comme prétextes pour dissimuler leurs activités louches consistant à créer des divisions, à attiser la confrontation et à s’assurer des avantages aux dépens des autres. En conséquence, les petits pays et les pays faibles ne sont pas les seuls à souffrir, les alliés des États-Unis, dont l’Europe, paient également un lourd tribut aux actes égoïstes des États-Unis. Il est à espérer que l’UE saura reconnaître la vérité et cesser de pactiser avec le diable.

5/27

AFP : Une question complémentaire sur l’Australie. Le ministre australien de la Défense – Peter Dutton, a récemment accusé la Chine de verser des pots-de-vin pour obtenir des accords internationaux. Quel est le commentaire du Ministère des Affaires étrangères à ce sujet ?

https://www.forbes.fr/wp-content/uploads/2021/11/gettyimages-1189024038.jpg Le ministre australien de la Défense – Peter Dutton


Wang Wenbin : J’ai noté que Mr. Dutton n’a pas pu donner une explication satisfaisante en réponse à la question d’un journaliste. Certains politiciens australiens s’accrochent à la mentalité de la guerre froide et salissent la Chine avec des rumeurs pour semer la discorde entre la Chine et les pays avec lesquels elle entretient des liens amicaux. Nous regrettons de telles démarches et nous nous y opposons fermement.
Les politiciens devraient sérieusement faire face aux préoccupations des gens dans le pays et à l’étranger, au lieu de répandre la désinformation dénigrant la Chine pour leurs propres gains politiques.

6/27

China News Service : Hier a été marqué par la Journée de l’espace en Chine. Selon des reportages, l’Administration nationale de l’Espace de Chine a déclaré que la Chine construira un système de défense contre les petits objets géocroiseurs. La Chine va-t-elle mener une coopération internationale à cet égard ?

https://ih1.redbubble.net/image.734752750.9810/pp,840x830-pad,1000x1000,f8f8f8.u2.jpg

Wang Wenbin : La Chine est engagée dans l’utilisation pacifique de l’espace extra-atmosphérique dans l’esprit de promouvoir le bien-être de toute l’humanité. Le système de défense contre les petits objets géocroiseurs que la Chine va développer vise à faire face à l’impact des petits objets géocroiseurs, un risque commun auquel l’humanité est confrontée. La Chine poursuivra ses échanges et sa coopération avec les pays par l’intermédiaire du Comité des Nations unies sur les utilisations pacifiques de l’espace extra-atmosphérique et d’autres mécanismes multilatéraux concernés afin de contribuer à la protection de la sécurité de la Terre et de l’humanité tout entière.

7/27

CRI : Le porte-parole du Département d’État américain a déclaré l’autre jour que la Chine a répété maintes fois certaines affirmations de la Russie, y compris le principe de sécurité indivisible. Avez-vous un commentaire ?
Wang Wenbin : La Chine rejette ces accusations injustifiées au mépris total des faits. Les États-Unis devraient faire leurs devoirs. L’indivisibilité de la sécurité n’est pas une affirmation de la Russie, mais un principe important largement reconnu et accepté par les États-Unis et les autres membres de l’OTAN, les pays européens et la communauté internationale.
Ce principe figure dans des documents importants, notamment l’Acte final d’Helsinki de 1975, la Charte de Paris pour une nouvelle Europe de 1990, l’Acte fondateur sur les relations, la coopération et la sécurité mutuelles entre l’OTAN et la Fédération de Russie de 1997, la Charte de sécurité européenne de 1999, entre autres.
Et les États-Unis sont signataires ou parties prenantes de ces documents. Oublier l’histoire équivaut à une trahison. Rejeter le consensus entraînera de graves conséquences. De telles actions américaines de mauvaise foi sont typiques de l’unilatéralisme et du révisionnisme historique, et constituent la cause profonde de la crise actuelle de la sécurité européenne.

8/27

AFP : Plusieurs annonces récentes du gouvernement municipal de Beijing ont suscité des inquiétudes. Quelles mesures la Chine envisage-t-elle de prendre pour éviter que les habitants de Beijing et les ressortissants étrangers ne subissent des inconvénients ?

https://images.lanouvellerepublique.fr/image/upload/t_1020w/f_auto/626bbac8fe1b522a238b4622.jpg

Wang Wenbin : Je voudrais vous renvoyer aux autorités compétentes pour votre question spécifique. Je souhaite partager quelques faits de base concernant les politiques et mesures anti-épidémiques de la Chine. La politique dynamique zéro COVID et les protocoles sanitaires de la Chine sont fondés sur la science et les avis d’experts.
Ils sont conformes aux réalités de la Chine et aux principes directeurs de l’OMS et ont efficacement garanti la sécurité et la santé des citoyens chinois et étrangers vivant en Chine, et ont apporté une contribution importante à la lutte mondiale contre la pandémie de COVID-19.
Selon les données concernées, le taux de mortalité dû à la COVID-19 en Chine était de 0,4 pour 100 000 en 2021, soit seulement 1/606 de celui des États-Unis, ce qui fait de la Chine l’un des pays avec le taux de mortalité dû à la COVID-19 le plus bas du monde.
Les mesures sanitaires prises par la Chine ont permis d’obtenir un effet d’endiguement maximal à un coût minimal et de minimiser l’impact de l’épidémie sur le développement économique et social. C’est un fait objectif reconnu par la communauté internationale. Les efforts et les acquis de la Chine en matière de prévention des épidémies ont non seulement été salués par l’OMS, mais aussi hautement reconnus et soutenus par le peuple chinois.
Je tiens également à souligner que toute mesure sanitaire a un coût. Les mesures sanitaires dans certaines villes chinoises ont eu un certain impact sur la production et la vie quotidienne, comme cela peut arriver dans n’importe quel pays. Mais ce qui différencie la Chine des autres pays, c’est que la grande majorité du peuple chinois comprend et soutient la politique et les mesures sanitaires du gouvernement chinois, et le peuple chinois a pleinement confiance dans la défaite de l’épidémie.
La Chine n’a pas sombré dans la résignation et l’indifférence face au variant Delta. Nous avons résolument lutté contre le virus, apportant de grandes contributions à la protection de la santé du peuple chinois et à la sauvegarde du développement économique et social de la Chine et accomplissant des réalisations remarquables. Aujourd’hui, face au variant Omicron, la Chine ne sombrera pas dans la résignation et l’indifférence non plus. Nous luttons résolument contre le virus. Nous gagnerons la bataille et apporterons une plus grande contribution au monde.

9/27

Bloomberg : L’ambassadeur de Chine au Sri Lanka a déclaré aujourd’hui que la demande par le Sri Lanka de l’aide du FMI pour résoudre sa crise économique a eu un impact sur les négociations de crédit avec la Chine. Le mois dernier, il a déclaré que la Chine envisageait deux nouvelles sources de financement, un prêt d’un milliard de dollars et une ligne de crédit de 1,5 milliard de dollars pour l’achat de marchandises en Chine. Quel est le commentaire du Ministère des Affaires étrangères à ce sujet ? La Chine revient-elle sur cette promesse antérieure ?

https://asialyst.com/fr/wp-content/uploads/2016/11/SRI-LANKA-CHINE.jpg

Wang Wenbin : Comme nous l’avons déjà dit à maintes reprises, la Chine et le Sri Lanka sont de proches voisins jouissant d’une amitié traditionnelle. La Chine a toujours soutenu activement le développement socio-économique du Sri Lanka.
https://media.lesechos.com/api/v1/images/view/5c4038e68fe56f540e739db9/1280x720/300393585.jpg  Le « collier de perles » déployé par la Chine.CF/https://www.lesechos.fr/2009/12/la-chine-va-doubler-la-russie-476520

Actuellement, le Sri Lanka est confronté à des difficultés économiques. La partie chinoise a annoncé qu’elle allait fournir une aide humanitaire d’urgence au Sri Lanka. Nous continuerons à offrir un soutien et une assistance au mieux de nos capacités pour aider le Sri Lanka à revigorer son économie et à améliorer le bien-être de la population. Nous sommes convaincus que le gouvernement et le peuple sri-lankais pourront surmonter les difficultés temporaires et parvenir à la stabilité et au développement socio-économiques.


https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/202204/t20220427_10674461.html

Conférence de presse du 26 avril 2022 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin


10/27

AFP : Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré qu’il existe une menace réelle d’éclatement d’une troisième guerre mondiale, suite à l’invasion de l’Ukraine par son pays. La Chine partage-t-elle l’avis de M. Lavrov à ce sujet ? Et quels préparatifs la Chine entreprend-elle au cas où la guerre prendrait de l’ampleur ?

https://images.rtl.fr/~c/770v513/rtl/www/1493420-serguei-lavrov-le-ministre-des-affaires-etrangeres-russe-le-18-fevrier-2022.jpg Sergueï Lavrov


Wang Wenbin : Personne ne souhaite voir l’éclatement d’une troisième guerre mondiale. Nous espérons que les parties concernées sauront garder leur sang-froid et faire preuve de retenue, empêcher l’escalade des tensions, instaurer la paix le plus rapidement possible et éviter de faire payer un prix plus élevé à l’Europe et au monde.

Dans les circonstances actuelles, toutes les parties devraient, avant tout, soutenir le dialogue et la négociation pour empêcher l’expansion et la prolongation des conflits.

Dans le même temps, nous devrions réfléchir aux raisons pour lesquelles l’Europe s’est retrouvée prise dans un nouveau conflit géopolitique plus de 30 ans après la fin de la guerre froide, à la manière de construire une architecture de sécurité européenne équilibrée, efficace et durable, et à la manière de renforcer le système de gouvernance de la sécurité mondiale.

11/27

Hubei Media Group : Selon les médias américains, la vague de fusillades de masse de ces derniers jours a fait de nombreuses victimes, ce qui montre l’inaction du gouvernement américain dans le respect de son engagement en matière de contrôle des armes à feu. Quel est votre commentaire ?
https://cdn-lejdd.lanmedia.fr/var/europe1/storage/images/lejdd/international/violences-policieres-aux-etats-unis-la-peur-et-les-prejuges-conduisent-les-policiers-a-mal-reagir-3971394/55241764-1-fre-FR/Violences-policieres-aux-Etats-Unis-La-peur-et-les-prejuges-conduisent-les-policiers-a-mal-reagir.jpg  Une manifestante à Minneapolis après la mort de George Floyd. (Reuters)

Wang Wenbin : J’ai noté que certains médias américains ont commenté que la violence armée est une pandémie de la société américaine qui laisse le peuple américain dans le désespoir.

Avec 4,2 % de la population mondiale, les États-Unis possèdent 46 % des armes à feu détenues par des civils dans le monde, soit 393 millions d’unités.

En 2020, 45 222 personnes sont mortes de blessures liées aux armes à feu aux États-Unis, soit une augmentation de 43 % par rapport à 2010.
Le site Web Gun Violence Archive indique que 13 115 personnes sont mortes lors d’événements liés à la violence armée aux États-Unis cette année, au 22 avril. Selon une étude de l’université du Michigan, les armes à feu ont dépassé les accidents de voiture en tant que principale cause de décès des enfants et des adolescents américains en 2020. 75 % des jeunes Américains déclarent que les fusillades de masse sont une source importante de stress.
Les fusillades ont brisé le rêve américain selon lequel tous les hommes sont dotés des droits inaliénables à la vie et à la liberté, et ont conduit les gens à réfléchir aux droits de l’homme à l’américaine.
Les droits de l’homme à l’américaine signifient-ils que chacun a le droit de sortir une arme et de tirer sur les autres à volonté ?
Les tueries arbitraires qui plongent les gens dans l’horreur et le désespoir font-elles également partie des droits de l’homme à l’américaine ?
Les commentaires des médias américains que vous avez cités soulignent l’inaction du gouvernement américain dans le respect de son engagement en matière de contrôle des armes à feu. J’ai également remarqué que certains médias ont rapporté il y a longtemps qu’il existe une chaîne industrielle importante et des intérêts interconnectés derrière la prolifération des armes à feu aux États-Unis. Les groupes d’intérêt pro-armes à feu sont pourvoyeurs de généreux dons pour les élections et manipulent les politiques en influençant les politiciens par des activités de lobbying. C’est pourquoi les différentes administrations américaines n’ont pas respecté leurs engagements en matière de contrôle des armes à feu et de nombreux projets de loi sur le contrôle des armes à feu ont fini par échouer.
Le droit à la vie est le plus grand des droits de l’homme. Certains politiciens américains ont longtemps regardé le droit à la vie du peuple américain avec indifférence et ont fermé les yeux sur la prolifération des armes à feu et la violence armée endémique aux États-Unis, tout en pointant du doigt la situation des droits de l’homme dans d’autres pays. C’est ridicule ! Ce que les États-Unis devraient faire, c’est faire face aux graves lacunes de leur système et aux problèmes de droits de l’homme et y remédier, afin que le peuple américain puisse vraiment vivre sans crainte de la violence armée.

12/27

Reuters : Le PDG de Tesla, Elon Musk, a conclu un accord pour acheter Twitter. Il a été suggéré que, Tesla disposant d’une base de production en Chine, la Chine pourrait exercer une influence sur Tesla afin d’influencer le contenu de Twitter, y compris son interdiction de la publicité des médias d’État chinois tels que Xinhua. Le gouvernement chinois a-t-il un commentaire à faire ?
Wang Wenbin : Je peux dire que vous êtes très doué pour la conjecture, mais sans aucun fondement.

13/27

CCTV : Selon des reportages, le 25 avril, une déclaration de 14 experts indépendants en droits de l’homme de l’ONU a accusé le gouvernement américain de rendre la vie des femmes afghanes encore plus difficile en bloquant des milliards de dollars d’actifs de la banque centrale afghane. Avez-vous un commentaire à faire ?

https://global.unitednations.entermediadb.net/assets/mediadb/services/module/asset/downloads/preset/Libraries/Production+Library/25-02-2022_UNICEF_Afghanistan-2.jpg/image1170x530cropped.jpg

UNICEF-Omid Fazel —Une mère tient son enfant souffrant de malnutrition à l’hôpital régional Mirwais de Kandahar en Afghanistan

Wang Wenbin : L’invasion américaine de l’Afghanistan qui a duré deux décennies a tué plus de 174 000 personnes dans le pays dont plus de 30 000 civils.
Près d’un tiers des Afghans sont devenus des réfugiés et plus de la moitié des Afghans sont confrontés à une faim extrême, provoquant des catastrophes humanitaires rares.
Les États-Unis ont brisé un pays, ont ruiné l’avenir d’une génération, puis se sont retirés, et maintenant, ils s’approprient même le peu d’argent du peuple afghan destiné à sauver des vies.

Cela met pleinement en évidence la nature barbare et brutale du soi-disant « ordre international fondé sur des règles » de la partie américaine.

Les États-Unis n’ont aucun droit de parler de démocratie ou de droits de l’homme. Ils devraient cesser immédiatement le gel illégal des avoirs de la banque centrale afghane, présenter des excuses et offrir des compensations pour les deux décennies perdues du peuple afghan et traduire en justice ceux qui ont commis des atrocités contre le peuple afghan.

14/27

AFP : Le leader de la RPDC Kim Jong-un a déclaré que son pays allait renforcer ses capacités en matière d’armes nucléaires au rythme le plus rapide possible. La Chine est-elle en communication étroite avec le gouvernement de M. Kim ? Exhortez-vous la RPDC à cesser ses provocations et ses essais nucléaires ? Quel est le commentaire de la Chine sur les récentes déclarations de M. Kim ?
https://i.f1g.fr/media/cms/3000x1989_crop/2022/04/30/6774db71fc77d12d7d24f55f5f7b245267fdcc9272f138dff681147704032f8c.jpg  Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, le 29 avril 2022 . KCNA / REUTERS

Wang Wenbin : La Chine s’engage à maintenir la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne, à réaliser la dénucléarisation de la péninsule et à résoudre les problèmes par le dialogue et la consultation. Sur la base de la position susmentionnée, nous continuerons à renforcer la communication et la coordination avec les parties concernées et à travailler ensemble pour le règlement politique de la question de la péninsule coréenne.

15/27

TASS : Selon les médias australiens, le ministre australien de la Défense – Peter Dutton, a déclaré qu’il est très probable qu’un conflit régional éclate dans un avenir proche et que l’Australie doit maintenant se préparer à la guerre. Selon des reportages, il a également déclaré que l’ambition de la Chine est croissante. Avez-vous un commentaire à faire ?
Wang Wenbin : Certains politiciens australiens ont coutume de chercher des gains politiques égoïstes en tenant des propos délirants pour salir la Chine et prêcher la guerre. Ces actes méprisables sont vus par le peuple chinois et la communauté internationale.

16/27

Reuters : Toujours sur Twitter, quel est le commentaire du gouvernement chinois sur l’achat de Twitter par Elon Musk ?
Wang Wenbin : Je viens de répondre à votre interprétation.

17/27

The Paper : Le 25 avril, le président Xi Jinping a envoyé une lettre de félicitations au Forum international sur le 50e anniversaire de la découverte de l’artémisinine et sur la construction d’une communauté de santé pour tous qui s’est tenu à Beijing. Le conseiller d’État et ministre des Affaires étrangères Wang Yi a assisté au forum et a prononcé un discours. Pourriez-vous nous donner plus de détails à ce sujet ? 
https://www.lavierebelle.org/local/cache-vignettes/L600xH535/qinghaosu-46b5f.jpg?1564939963L’ ingrédient actif artémisinine extrait de la plante, Artemisia annua . C’est une lactone sesquiterpène hautement oxygénée, contenant une structure cyclique unique de 1,2,4-trioxane; CF/https://www.artemisiaannua.net/fr/quest-ce-que-lartemisinine/

Wang Wenbin : Placé sous le thème « Renforcer la coopération internationale en matière de développement pour lutter contre le paludisme grâce à l’artémisinine, construire conjointement une communauté mondiale de santé pour tous », le forum a été organisé conjointement par l’Agence chinoise de coopération internationale pour le développement, la Commission nationale de la Santé et l’Administration nationale de la Médecine traditionnelle chinoise.
Il y a cinquante ans, les scientifiques chinois représentés par Tu Youyou ont découvert et extrait avec succès l’artémisinine grâce à des efforts incessants, créant ainsi une nouvelle méthode de traitement du paludisme et réduisant considérablement le taux de mortalité des patients atteints de cette maladie. L’artémisinine incarne la réussite de la lutte ardue de l’humanité pour vaincre les maladies. C’est aussi une pratique réussie de la Chine, qui s’engage à construire une communauté de santé pour tous, à renforcer la solidarité avec les autres pays en développement et à faire profiter le monde de son propre développement.
Depuis sa découverte, l’artémisinine a aidé la Chine à éliminer avec succès le paludisme sur son territoire. Dans le même temps, la Chine a également tendu une main secourable au monde en lançant une assistance internationale à grande échelle contre le paludisme, avec l’artémisinine au cœur.
À la fin de l’année 2021, la Chine avait fourni des milliards de doses de médicaments à base d’artémisinine, formé des dizaines de milliers de professionnels de la lutte contre le paludisme pour les pays en développement, aidé à la construction de centres de prévention et de traitement du paludisme pour 30 pays, et envoyé 28 000 membres d’équipes médicales dans 72 pays en développement pour la prévention et le traitement du paludisme en utilisant largement les médicaments et les thérapies à base d’artémisinine. L’artémisinine est devenue une affiche brillante pour les programmes d’aide « petits mais beaux » de la Chine dans d’autres pays.
La Chine a activement promu l’utilisation de l’artémisinine, qui a sauvé des millions de vies dans le monde, notamment dans les pays en développement, et a apporté une contribution importante à la prévention et au traitement du paludisme dans le monde et à la protection de la santé humaine. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), rien qu’en Afrique subsaharienne, environ 240 millions de personnes ont bénéficié de combinaisons thérapeutiques à base d’artémisinine.

De l’Asie à l’Afrique, et de l’Europe à l’Amérique, d’innombrables vies ont été sauvées et d’innombrables familles ont été protégées grâce à l’artémisinine.

À l’heure actuelle, le paludisme menace toujours la santé des populations dans de nombreux pays, et la COVID-19 reste le plus grand défi auquel est confrontée la communauté internationale. La Chine appelle tous les pays du monde à mettre de côté leurs différences et à conjuguer des efforts pour éliminer les maladies infectieuses graves comme le paludisme, vaincre la pandémie de COVID-19 à l’échelle mondiale et améliorer le système de gouvernance internationale de la santé.
La Chine est prête à travailler avec la communauté internationale pour renforcer les échanges et la coopération dans le domaine de la santé publique, répondre conjointement aux menaces et aux défis mondiaux, œuvrer à la création d’une communauté de santé pour tous et contribuer davantage à la protection de la santé des populations de tous les pays.

18/27

AFP : Le Département d’État américain a publié hier une déclaration exhortant la Chine à révéler la localisation et à confirmer le bien-être de la prétendue réincarnation du « Panchen Lama ». Avez-vous un commentaire sur cette déclaration des États-Unis ?
https://img.lemde.fr/2009/03/10/245/0/3300/1650/1440/720/60/0/ill_1165709_4262_983129.jpg  Seule la personne qui se réincarne a l’autorité légitime pour déterminer [les modalités de sa] réincarnation », a estimé le Dalaï-lama en 2011. CF/https://www.lemonde.fr/international/article/2011/09/26/pekin-declarera-illegale-la-future-reincarnation-du-dalai-lama_1577708_3210.html

Wang Wenbin : Nous nous opposons fermement à l’ingérence de la partie américaine dans les affaires intérieures de la Chine en se servant des questions liées au Tibet sous le prétexte de la liberté religieuse. Le gouvernement chinois poursuit des politiques de liberté de croyance religieuse, y compris le respect et la protection de la réincarnation des Bouddhas vivants, une institution de succession dans le bouddhisme tibétain.
Pour la réincarnation du Dalaï Lama, du Panchen Erdeni et d’autres grands Bouddhas vivants, un ensemble complet de méthodes et de procédures a été établi au fil des siècles, et les rituels religieux et les règles historiques ainsi que les lois chinoises doivent être respectés dans ce processus.
Le 14e Dalaï Lama est un séparatiste antichinois sous couvert de religion. Il y a 27 ans, alors qu’il était à l’étranger, il s’est permis de déclarer qu’un enfant était la réincarnation du Panchen Erdeni afin de mener un battage politique séparatiste antichinois au détriment des rituels religieux et au mépris des règles historiques. Ceci est illégal et non valable. La prétendue réincarnation du Panchen Erdeni n’est qu’un citoyen chinois ordinaire menant une vie normale. Lui et sa famille ne veulent pas que leur vie normale soit perturbée par d’autres. La partie américaine devrait comprendre et respecter pleinement leurs souhaits, plutôt que de saisir l’occasion pour se livrer à des manipulations politiques et attaquer et discréditer la Chine.
Si les États-Unis se soucient réellement des droits de l’homme et de la liberté de religion, pourquoi ont-ils procédé à un nettoyage ethnique systématique contre les Indiens d’Amérique de manière globale, ce qui a conduit à leur génocide culturel ? La partie américaine devrait donner une explication convaincante.

19/27

Reuters : Puisque Tesla gère des usines et fait des affaires en Chine, la Chine envisagera-t-elle d’autoriser l’utilisation de Twitter en Chine, puisque Elon Musk l’a acheté ?
Wang Wenbin : C’est beaucoup de conjectures sans aucune base factuelle.

https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/202204/t20220428_10674956.html

Conférence de presse du 27 avril 2022 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

20/27

CCTV : Hier, la Chine et le Pakistan ont tous deux fermement condamné l’attaque terroriste contre une navette de l’Institut Confucius de l’Université de Karachi. Pourriez-vous nous en dire plus sur la situation et les mesures d’urgence ?
https://i0.wp.com/french.peopledaily.com.cn/NMediaFile/2022/0428/FOREIGN202204280748000558328665294.jpg Des membres du personnel de sécurité inspectent le site de l’attaque terroriste à l’intérieur d’une université de Karachi, au Pakistan, le 26 avril 2022. (Photo/Xinhua) CF/http://french.peopledaily.com.cn/Chine/n3/2022/0428/c31354-10090215.html

Wang Wenbin : Nous exprimons une fois de plus nos profondes condoléances pour les victimes chinoises et pakistanaises et nous adressons notre sincère sympathie aux blessés et aux familles endeuillées.
Il s’agit d’une attaque terroriste suicide préméditée visant des citoyens chinois. Les terroristes ont visé des enseignants, qui se consacrent à faire progresser la civilisation humaine et à promouvoir les échanges culturels. Ces actes odieux sont d’une nature particulièrement vile. La partie chinoise exprime une forte condamnation et une grave indignation à ce sujet.
Le peuple et la vie humaine passent toujours en premier. Le gouvernement chinois attache toujours une grande importance à la sécurité des citoyens et des institutions chinois à l’étranger.
Conformément aux exigences du conseiller d’État et ministre des Affaires étrangères Wang Yi, le Ministère chinois des Affaires étrangères et les missions diplomatiques au Pakistan ont activé le mécanisme d’urgence et envoyé des fonctionnaires sur place immédiatement après l’incident.
Les diplomates du Ministère chinois des Affaires étrangères et des missions diplomatiques au Pakistan ont demandé à la partie pakistanaise, par le biais de multiples canaux, de prendre toutes les mesures nécessaires pour soigner les blessés et traiter les questions relatives au suivi des victimes, de mener immédiatement une enquête approfondie, et d’appréhender et de punir les auteurs en vertu de la loi.
Dans le même temps, la partie pakistanaise doit prendre des mesures plus énergiques pour assurer la sécurité des citoyens et des institutions chinois au Pakistan et empêcher que de tels incidents ne se reproduisent.

Les missions diplomatiques chinoises au Pakistan ont également rappelé aux institutions et au personnel chinois d’être plus vigilants, de renforcer les protocoles de sécurité et de protéger leur propre sécurité.

Les ministères compétents et les gouvernements locaux chinois prennent également des actions rapides et coordonnées pour assurer une réponse d’urgence efficace. Hier, le Consul général de Chine à Karachi s’est rendu à l’hôpital pour rendre visite à l’enseignant chinois blessé, qui reçoit un traitement approprié et se rétablit.

https://cdnuploads.aa.com.tr/uploads/Contents/2022/04/11/thumbs_b_c_2746d240f233846546607a0b323159af.jpg?v=175813

Le Premier ministre pakistanais Shahbaz Sharif


Le Premier ministre pakistanais Shahbaz Sharif s’est rendu hier soir à l’Ambassade de Chine au Pakistan pour présenter ses condoléances, soulignant que le gouvernement pakistanais mobilise toutes les ressources nécessaires pour mener une enquête approfondie sur l’incident. « Nous n’aurons de cesse de traquer les coupables et de leur infliger un châtiment exemplaire », a déclaré le Premier ministre. Il a également assuré une coopération totale avec la Chine afin d’assurer un travail solide dans le traitement des questions de suivi des victimes et de prendre des mesures supplémentaires pour renforcer la sécurité du personnel, des projets et des institutions chinois au Pakistan. Il a ajouté que son gouvernement ne permettra jamais à aucune force de saper la grande amitié et la coopération entre le Pakistan et la Chine.
Je tiens à souligner que le terrorisme est l’ennemi commun de l’humanité. Le sang des citoyens chinois ne sera pas versé en vain. La Chine soutient fermement les efforts du Pakistan en matière de lutte contre le terrorisme. Nous travaillerons avec le Pakistan pour traquer les auteurs de ces actes et veiller à ce qu’ils soient traduits en justice et paient un lourd tribut.
Nous rappelons une fois encore aux citoyens, entreprises et projets chinois de suivre de près la situation locale en matière de sécurité et de se prémunir méticuleusement contre les risques sécuritaires.

21/27

AFP : Une question sur l’attaque terroriste d’hier au Pakistan. Le Ministère des Affaires étrangères est-il en mesure de fournir davantage d’informations sur les motivations de cette attaque ? Quel est l’état de santé du ressortissant chinois blessé à l’heure actuelle ? La Chine craint-elle que la menace terroriste n’affecte ses projets de coopération économique au Pakistan, notamment dans la région du Baloutchistan ? 
Wang Wenbin : Comme je viens de le dire, le blessé reçoit un traitement approprié et se rétablit.
Je tiens également à souligner que l’amitié à toute épreuve entre la Chine et le Pakistan est indéfectible et que toute tentative de saper la confiance mutuelle et la coopération entre la Chine et le Pakistan et la construction du Corridor économique Chine-Pakistan ne réussira jamais. Les terroristes paieront un lourd tribut pour leurs crimes.

22/27

Beijing Youth Daily : Selon des reportages, le secrétaire d’État adjoint américain chargé des affaires de l’Asie de l’Est et du Pacifique, Daniel Kritenbrink, a récemment mis en garde contre le « manque total de transparence » de l’accord de sécurité conclu entre la Chine et les îles Salomon. Le chef de l’Office of National Intelligence d’Australie a déclaré que les motifs de la Chine étaient particulièrement peu utiles pour la région. Avez-vous une réponse ?
https://img0.yna.co.kr/etc/inner/FR/2021/11/03/AFR20211103003300884_01_i_P4.jpg chargé des affaires de l’Asie de l’Est et du Pacifique – Daniel Kritenbrink

Wang Wenbin : La coopération normale en matière de sécurité entre la Chine et les îles Salomon, deux États souverains, est conforme au droit international et aux pratiques internationales. Elle est légitime, légale et irréprochable.

Les accusations des États-Unis et de l’Australie à l’encontre de la Chine relèvent purement du « deux poids deux mesures ».

Les États-Unis n’ont fait preuve d’aucune ouverture et transparence lorsqu’ils ont effectué des essais nucléaires et déversé des déchets nucléaires dans la région du Pacifique Sud et lorsque AUKUS a ouvert la boîte de Pandore de la prolifération nucléaire dans la région Asie-Pacifique.
Les États-Unis et l’Australie devraient respecter les droits et la liberté des pays insulaires du Pacifique Sud de poursuivre indépendamment les échanges et la coopération avec d’autres pays. La tentative de poursuivre la nouvelle doctrine Monroe dans la région du Pacifique Sud est impopulaire et ne mènera nulle part.

23/27

AFP : Une question complémentaire sur les îles Salomon. En plus des remarques des responsables américains, le ministre australien de l’Intérieur a déclaré qu’il était très probable que la Chine envoie des troupes dans les îles Salomon. Avez-vous un commentaire à faire à ce sujet ? La Chine prévoit-elle de divulguer l’intégralité de l’accord ?
Wang Wenbin : Certains politiciens australiens ont coutume de chercher leurs propres gains politiques en faisant des remarques dénigrant la Chine, et la communauté internationale en a assez vu. De telles déclarations ne peuvent tromper ni la communauté internationale ni le peuple australien. Quant à savoir si l’accord de sécurité entre la Chine et les îles Salomon sera rendu public, nous agirons conformément aux pratiques internationales sur la base d’une consultation bilatérale.

24/27

AFP : Selon des reportages, le ministre chinois de la Défense Wei Fenghe, va se rendre en Iran. Pourriez-vous nous donner plus d’informations sur cette visite ?
Wang Wenbin : J’aimerais vous renvoyer au Ministère de la Défense nationale pour cette question.

25/27

AFP : Hier, un destroyer américain de missiles guidés a transité par le détroit de Taïwan. Avez-vous un commentaire à faire ?
Wang Wenbin : Vous avez peut-être lu la déclaration à ce sujet faite par le porte-parole du Commandement de Théâtre Est de l’APL. Nous espérons que les États-Unis respecteront le principe d’une seule Chine et cesseront ces provocations dangereuses dans le détroit de Taïwan.

26/27

Associated Press of Pakistan : Une question complémentaire sur l’attaque terroriste de Karachi. Après l’incident, le Premier ministre Shahbaz Sharif et le ministre en chef de la province du Sindh se sont rendus à l’Ambassade de Chine à Islamabad et au Consulat de Chine à Karachi pour présenter leurs condoléances et condamner fermement l’attaque terroriste. Lors de sa rencontre avec le chargé d’affaires a.i. près l’Ambassade de Chine au Pakistan, le Premier ministre Shahbaz Sharif a également assuré que les coupables seraient punis sévèrement. Avez-vous un commentaire à faire à ce sujet ?

https://cdnuploads.aa.com.tr/uploads/Contents/2022/04/27/thumbs_b_c_6e870a2a93b7620095b34b5f2615c1a9.jpg?v=153119  le Premier ministre pakistanais Shahbaz Sharif


Wang Wenbin : Nous avons noté que le Premier ministre pakistanais Shahbaz Sharif s’est rendu hier soir à l’Ambassade de Chine au Pakistan pour transmettre ses condoléances. Le ministre en chef de la province du Sindh s’est rendu au Consulat général de Chine à Karachi pour exprimer ses condoléances, et a rapidement lancé les secours, le travail de suivi et l’enquête à la suite de l’événement. Les dirigeants de divers partis politiques et des personnalités des divers milieux au Pakistan ont exprimé leur sympathie et leurs condoléances.
Je tiens à souligner que l’amitié à toute épreuve entre la Chine et le Pakistan est indéfectible et que les tentatives de saper l’amitié Chine-Pakistan ne réussiront jamais. Nous travaillerons en étroite collaboration avec le Pakistan pour réprimer résolument le terrorisme et tenir les auteurs responsables de leurs actes.

27/27

China Review News : Selon des reportages, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a déclaré lors d’une audience du Congrès le 26 avril que l’administration américaine est déterminée à s’assurer que Taïwan dispose de tous les moyens nécessaires pour se défendre contre toute agression potentielle et qu’elle se concentre sur le renforcement des capacités asymétriques de Taïwan. Quel est votre commentaire à ce sujet ?
https://www.infobae.com/new-resizer/av5tIr2GB45-X1aq8Nomx5IMOaw=/768x512/filters:format(webp):quality(85)/cloudfront-us-east-1.images.arcpublishing.com/infobae/LCRCR6QCZRA5POBXEQ44ICI3C4.jpg  Le secrétaire d’État américain Antony Blinken rencontre le Premier ministre jamaïcain Andrew Holness (non représenté) au département d’État à Washington, États-Unis, le 1er avril 2022. Olivier Douliery/Pool via REUTERS

Wang Wenbin : J’ai pris note des remarques de la partie américaine. Nous exprimons notre vif mécontentement et notre ferme opposition à la déclaration du secrétaire d’État Blinken.
Depuis que la Chine et les États-Unis ont établi des relations diplomatiques en 1979, les administrations américaines successives, y compris l’administration actuelle, ont toutes clairement déclaré qu’elles poursuivaient la politique d’une seule Chine.
Le Communiqué conjoint Chine-États-Unis sur l’établissement des relations diplomatiques et le Communiqué du 17 août indiquent clairement que les États-Unis d’Amérique reconnaissent le gouvernement de la République populaire de Chine comme l’unique gouvernement légal de la Chine, et reconnaissent la position chinoise selon laquelle il n’existe qu’une seule Chine et que Taïwan fait partie de la Chine.
Dans le Communiqué de Shanghai, la partie américaine a également déclaré que

« les États-Unis reconnaissent que tous les Chinois des deux côtés du détroit de Taïwan soutiennent qu’il n’y a qu’une seule Chine et que Taïwan fait partie de la Chine. Le gouvernement des États-Unis ne conteste pas cette position. »

Les États-Unis admettent que Taïwan fait partie de la Chine, mais ne cessent de parler de l’« agression » potentielle de Taïwan par la partie continentale.
N’est-ce pas contradictoire, puisqu’un pays ne peut pas « envahir » une partie de son propre territoire ?
Les dirigeants américains ont déclaré à de multiples reprises que les États-Unis ne soutenaient pas l’« indépendance de Taïwan ». Cependant, la partie américaine n’a pas cessé de vendre des armes et d’avoir des contacts officiels avec Taïwan, ce qui a envoyé de mauvais signaux aux forces sécessionnistes de Taïwan.
Nous adressons un avertissement sévère à la partie américaine : la tendance historique à la réunification de la Chine est inéluctable, et le principe d’une seule Chine est le socle stabilisateur de la paix et de la stabilité dans le détroit de Taïwan.
La partie américaine ne doit pas sous-estimer la ferme détermination, la forte volonté et la grande capacité du 1,4 milliard de Chinois à défendre la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale.
Renier leur engagement mettra Taïwan en danger et entraînera des conséquences insupportables pour les États-Unis eux-mêmes.


https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/202204/t20220429_10680365.html


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s