4188 – Kremlin – Longue Réunion du Gouvernement… Ratification et Renouvellement Traité sur « les armes stratégiques offensives » USA/Russie… Divers

 

1/Rencontre avec les membres du gouvernement 28 janvier 2021
2/Condoléances pour le décès de Vasily Lanovoi 29 janvier 2021
3/Loi portant ratification de l’accord sur le renouvellement du traité entre la Russie et les États-Unis sur les mesures visant à réduire et à limiter davantage les armes stratégiques offensives 29 janvier 2021
4/Vladimir Poutine a présidé une réunion des membres permanents du Conseil de sécurité par vidéoconférence. 29 janvier 2021
5/Entretien téléphonique avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev 30 janvier 2021

russie-kremlin-moskova-eglise-toits-980x140

1/Rencontre avec les membres du gouvernement 28 janvier 2021

Le Président a tenu une réunion, par vidéoconférence, avec des membres du Gouvernement russe.

28 janvier 2021 15:20 Novo-Ogaryovo, région de Moscou

111441-491746152

Au cours de la réunion sur l’amélioration de l’efficacité des mesures de soutien social pour certaines catégories de citoyens, les participants ont également passé en revue un certain nombre de questions d’actualité.
La vice-première ministre Tatyana Golikova a rendu compte des progrès de la campagne de vaccination contre le coronavirus et des discussions sur l’introduction des «passeports contre les coronavirus».
Le ministre du Travail et de la Protection sociale Anton Kotyakov a évoqué les mesures prises pour accroître l’emploi au niveau pré-pandémique.
Le Vice-Premier ministre Yury Borisov a rendu compte des mesures de soutien systémique pour les industries nationales.

La réunion a également été suivie par

le Premier ministre Mikhail Mishustin,

le chef de cabinet du bureau exécutif présidentiel Anton Vaino,

le premier vice-premier ministre Andrei Belousov,

les vice-premiers ministres Viktoria Abramchenko, Alexander Novak, Alexei Overchuk, Marat Khusnullin et Dmitry Chernyshenko,

vice-premier ministre – Chef d’état-major du gouvernement Dmitri Grigorenko,

vice-premier ministre – Envoyé plénipotentiaire présidentiel auprès du district fédéral extrême-oriental Yury Trutnev,

aide présidentiel Maxim Oreshkin,

ministre du Développement économique Maxim Reshetnikov,

ministre des Finances Anton Siluanov,

ministre de la Santé Mikhail Murashko,

président de la Chambre des comptes Alexei Kudrin

gouverneur de la région de Novgorod Andrei Nikitin.

* * *

KREMLIN 28 PH 1 XX 4 Rencontre avec les membres du gouvernement 28 janvier 2021

Président de la Russie Vladimir Poutine: Bonjour, chers collègues,

Mettons-nous au travail. M. Mishustin et moi avons déjà commencé, donc… Nous continuerons après notre rencontre.

Nous avons plusieurs sujets dont nous prévoyons discuter. Cependant, je suggère de commencer par les sujets les plus actuels. Premièrement, je voudrais demander à Mme Golikova comment se déroule la vaccination.

La vaccination de masse a été lancée le 18 janvier 2021 et nous avons ici des projets ambitieux. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Denis Manturov m’a dit que l’industrie produisait encore plus de préparations que prévu.

Comme je l’ai dit, nos plans sont ambitieux. Nous avons vacciné près de 70 millions de personnes contre la grippe au cours de la campagne de vaccination en cours. Anna Popova m’a dit hier que le nombre totalise 68 millions. Nous devrions également atteindre des chiffres similaires dans le traitement de l’infection à coronavirus.

(S’adressant à Tatyana Golikova.) Quelle est la situation actuelle?

Madame Golikova, vous avez la parole, s’il vous plaît.

Vice-Premier ministre Tatyana Golikova: Merci, Monsieur le Président.

Président de la Russie Vladimir Poutine: Bonjour, chers collègues,

(S’adressant à Tatyana Golikova.) Quelle est la situation actuelle?

Madame Golikova, vous avez la parole, s’il vous plaît.

Coronavirus Covid-19 in Russia
Vice-Premier ministre Tatyana Golikova

 

Vice-Premier ministre Tatyana Golikova: Merci, Monsieur le Président.

Bonjour, chers collègues.

Comme vous venez de le dire, Monsieur le Président, cela fait presque deux semaines que vous avez donné l’instruction de lancer une vaste campagne de vaccination dans toute la Fédération de Russie. L’objectif d’une large vaccination est de parvenir à ce que l’on appelle l’immunité collective, et selon nos chercheurs, nous devons obtenir une immunité collective pour 60% de la population – ce qui exclut les jeunes de moins de 18 ans et ceux qui ont eu l’infection à coronavirus, qui est, en fait, le nombre de personnes immunisées contre le COVID-19 sera plus élevé.

Vous avez cité les statistiques de la grippe – 68 millions de personnes, et pour le coronavirus, il devrait être à peu près la même chose, si l’on exclut ceux qui n’ont pas eu l’infection – 68,6 millions de personnes.

Conformément à la loi russe, la vaccination en Russie est gratuite et volontaire.

Nous savons certainement que certaines lacunes peuvent être attendues lorsqu’il s’agit d’un projet aussi important et urgent, nous avons donc organisé notre travail de manière à suivre l’ensemble du processus depuis la production de vaccins, en passant par l’estimation de la demande et les vaccinations réelles. aux commentaires des gens sur l’organisation du processus.

Nous surveillons chaque étape; nous pouvons voir les données de chaque région changer presque en temps réel. De cette façon, nous pouvons planifier le processus et ajuster les décisions de gestion.

Maintenant, quelques mots sur où nous en sommes aujourd’hui.

Comme vous le savez, la production à grande échelle du vaccin Spoutnik V a commencé. La fabrication d’EpiVacCorona a également commencé et sera intensifiée d’ici la fin de février 2021. Le Centre Chumakov a envoyé son vaccin CoviVac au ministère de la Santé pour enregistrement; nous prévoyons que l’enregistrement sera terminé à la mi-février et que le premier lot du vaccin sera déployé à la fin de mars 2021.

Le plan est d’avoir environ 17 millions de doses disponibles pour une large vaccination au premier trimestre. Nous surveillons quotidiennement chacune des installations de production pour voir une image complète des volumes de production; nous recevons des informations de chaque fabricant. Au total, 8,2 millions de doses ont été produites ce matin. Près de 2,7 millions de doses ont été délivrées aux centres médicaux.

Je tiens à dire que nous fonctionnons sur une base juste à temps. La différence entre les volumes de production et les doses disponibles pour la vaccination provient de la nécessité de passer par des procédures de contrôle de sécurité et de qualité conformément à la législation en vigueur.

Les rendez-vous pour les vaccins peuvent être pris sur le site Web des services publics intégrés. Il fonctionne en mode test, mais le 31 janvier, la version complète sera lancée. Notre objectif est de créer un service convivial pour les personnes basé sur le site Web des services publics.

Je voudrais également signaler que le nombre de centres de vaccination augmente chaque jour. Lorsque vous nous avez donné les instructions, il y en avait un peu plus de 1 300. Aujourd’hui, il y a 3 098 centres, et au cours des dernières 24 heures, 122 ont été ouverts, car nous augmentons l’offre de vaccins dans les régions.

(Tatyana Golikova a ensuite parlé de la campagne de vaccination dans les régions, du fonctionnement du site Web des services publics, du travail des bénévoles dans les centres d’appels et les institutions médicales.)

Un autre sujet que je voudrais aborder brièvement est celui des passeports COVID. Je voudrais dire que, conformément à la loi russe sur la vaccination contre les maladies infectieuses, il existe aujourd’hui un seul documentun certificat de vaccination – et peu importe la vaccination en question. Ce type de certificat a maintenant été approuvé par le ministère de la Santé et est délivré dans les centres de vaccination. Et, bien sûr, le site Web des services publics peut créer automatiquement un code QR et informer les gens sur la vaccination et les autres services fournis sur le site Web.

En outre, je voudrais noter qu’à l’heure actuelle, le Comité d’urgence du Règlement sanitaire international de l’OMS ne recommande pas d’introduire des exigences pour prouver la vaccination ou l’immunité pour les voyages internationaux.

C’est pourquoi nous avons déjà noté que, et je voudrais le répéter, en particulier pour les chefs de région, qu’il n’est pas viable et même nuisible d’introduire de nouveaux documents en plus de ceux spécifiés par la législation actuelle, tels que les certificats. L’introduction de «passeports» supplémentaires ou de tout autre document, comme nous pouvons le voir, met les gens en colère et, dans ce cas, ils commencent à considérer la vaccination comme un processus obligatoire. Aujourd’hui, c’est inacceptable.

Dans le même temps, je voudrais ajouter que l’OMS a commencé à travailler sur l’élaboration d’exigences pour un certificat de vaccination numérique international. Les premières recommandations de l’OMS devraient être publiées à la fin du premier trimestre de 2021. L’OMS a invité la Russie à prendre une part active à ces travaux et, bien entendu, nos collègues vont y participer.

Monsieur le Président, l’objectif que vous nous avez fixé est sérieux, complexe et très ambitieux. Nous avons certainement résolu ce genre de problèmes récemment, mais c’est la première fois que nous devons travailler sur un calendrier aussi serré, y compris le développement de vaccins et l’augmentation de la production. Mais compte tenu de l’expérience que nous avons acquise avec les régions, au niveau interministériel, je pense que nous pouvons le résoudre, et nous allons y faire face. Et mes collègues et moi y travaillons quotidiennement.

Merci beaucoup.

KREMLIN 28 PH 3 XX 4 Rencontre avec les membres du gouvernement 28 janvier 2021

 

Vladimir Poutine: Mme Golikova, chers collègues,

Les données objectives dont nous disposons suggèrent que les mesures que nous prenons pour contrer la propagation de l’infection COVID sont cohérentes avec le niveau de menace qu’elle représente pour nos citoyens et donnent généralement des résultats positifs.

La pandémie recule en effet progressivement. Le nombre de cas diminue; le nombre de personnes qui se sont rétablies, Dieu merci, a régulièrement dépassé le nombre de nouvelles infections ces derniers temps. En termes de taux de mortalité global, la situation est satisfaisante, si des choses comme celle-là peuvent être «satisfaisantes» du tout, mais quand même, par rapport à d’autres pays, c’est vrai. Nous avons environ 12 cas pour 100 000 habitants, et c’est environ un quart du niveau de nombreux pays européens.

Mais pendant que nous y sommes, je voudrais souligner qu’il est trop tôt pour se détendre. Lorsque je rencontre les dirigeants régionaux, je ne cesse de réitérer la nécessité de respecter toutes les précautions et les exigences des médecins hygiénistes, de disposer de réserves de lits COVID dans les hôpitaux et de tous les moyens nécessaires pour lutter contre le coronavirus, y compris les équipements de protection individuelle et les médicaments. Il en va de même pour le transport.

Nous devons agir très soigneusement, en aidant les gens et en aidant l’économie. À cet égard, j’ai maintenant quelques questions à poser à Anton Kotyakov (nous avons récemment discuté de la situation de l’emploi lors de l’une des réunions) et à Yury Borisov (sur les mesures de soutien à l’économie). Mais ce sont des sujets particuliers, alors qu’en général, en ce qui concerne notre effort de riposte à la pandémie, je vous demanderais, comme auparavant, de travailler de manière coordonnée aux niveaux fédéral et régional, en faisant correspondre nos actions au niveau de menace. qui persistent aujourd’hui.

Merci.

Ma prochaine question s’adresse à M. Kotyakov. Lors de l’une de nos réunions précédentes, nous avons discuté des mesures supplémentaires que nous pourrions prendre pour soutenir le marché du travail.

Monsieur Kotyakov, que pensez-vous de cela?

anton-kotyakov-eqfgzopx0aalcnk  Ministre du travail et de la protection sociale Anton Kotyakov

Ministre du travail et de la protection sociale Anton Kotyakov: Merci.

Monsieur le Président, chers collègues,

En général, la situation sur le marché du travail se stabilise progressivement. Selon les données préliminaires de Rosstat, le taux de chômage a continué de baisser en décembre et représentait 5,9% Comme vous le savez peut-être, le chômage a culminé à 6,4% en août 2020. Au cours de cette période, les chiffres du chômage sont passés de 4,8 millions à 4,4 millions de personnes en termes absolus.

Le centre pour l’emploi a également noté une diminution du nombre de chômeurs officiellement enregistrés, qui s’élève désormais à environ 2,56 millions. Encore une fois, cet indicateur était à son plus haut niveau, supérieur à 3,7 millions, en septembre.

Nous pensons que l’assouplissement des restrictions et des organisations qui s’adaptent à l’évolution de la situation pandémique sont à l’origine de la diminution du nombre de chômeurs. C’est aussi le résultat du soutien financier apporté lors de la propagation de l’infection à coronavirus. Comme vous vous en souvenez peut-être, il comprenait des prêts à terme facile, des primes d’assurance réduites pour les petites et moyennes entreprises et des exonérations fiscales pour les industries touchées. Bien entendu, les mesures déjà prises pour promouvoir l’emploi contribuent à réduire le nombre de chômeurs. En particulier, je fais référence au placement réussi d’employés recyclés.

Monsieur le Président, conformément à vos instructions, notre objectif est de ramener le nombre d’emplois à leur niveau d’avant la pandémie d’ici la fin de 2021. Pour ce faire, nous devons placer au moins un million de citoyens supplémentaires.

Actuellement, chaque région dispose d’un passeport d’emploi et d’un profil de chômeur. Nous comprenons clairement les spécificités de chaque marché du travail régional et nous voyons un aperçu détaillé de la structure du chômage, y compris le nombre de diplômés, de jeunes professionnels, de personnes sans enseignement supérieur, etc.

Ainsi, chaque région dispose désormais d’un programme ciblé spécifique de restauration de l’emploi en fonction des spécificités territoriales.

En général, près de 21 milliards de roubles ont été affectés à la reprise de l’emploi dans le cadre de programmes locaux dans toutes les régions de la Russie. Actuellement, nous considérons les programmes fédéraux de promotion de l’emploi comme des instruments supplémentaires pour réduire les tensions sur le marché du travail.

Et les programmes, comme le contrat social, par exemple, visent également la reprise du marché du travail. Pour rappel, le contrat social implique une solution globale aux problèmes de recherche d’emploi des personnes à faibles revenus. Plus de 60 000 personnes recevront une telle assistance. Cela comprend un stage et un emploi pour les candidats défavorisés, etc.

En outre, le projet national de démographie prévoit déjà un recyclage au niveau fédéral. Au moins 115 000 personnes peuvent également acquérir les métiers et compétences recherchés sur le marché régional.

Nous avons consulté les régions, les experts et le milieu des affaires: les programmes adoptés auront un impact considérable sur la reprise du marché de l’emploi. À cette fin – pour atteindre les chiffres prépandémiques – nous suggérons d’élargir le programme de reconversion déjà adopté et d’introduire de nouvelles mesures de subvention de l’emploi.

Comme je l’ai déjà dit, le programme de formation du personnel a maintenant été mis en place aux niveaux régional et fédéral, mais la demande pour de telles activités est très élevée. Les personnes sans formation professionnelle ont aujourd’hui le plus de difficultés à trouver un emploi, c’est-à-dire que 60% de celles qui ont perdu leur emploi à la fin de 2020 n’avaient ni formation professionnelle supérieure ni secondaire. Ce sont des gens qui, en règle générale, faisaient des petits boulots ou travaillaient dans le secteur des services. Ces personnes ont du mal à s’adapter seules à l’évolution de la situation sur le marché du travail et elles n’ont pas la possibilité de suivre une formation complémentaire en utilisant leurs propres ressources.

C’est pourquoi nous proposons des mesures de recyclage supplémentaires. Le programme sera développé strictement en fonction de la demande du marché du travail, c’est-à-dire par rapport aux postes vacants actuellement disponibles et potentiels. Ce programme nous permettra de former en plus 54 000 personnes.

Quant aux subventions à l’embauche, il s’agit d’une mesure adaptée. Il est très attendu par le milieu des affaires et les régions. Nous proposons d’attribuer une subvention de trois salaires minimum à l’employeur pour embaucher les personnes inscrites dans les centres pour l’emploi avant le 1er janvier 2021. L’entreprise recevra le premier versement du montant du salaire minimum un mois après l’embauche du chômeur, le deuxième salaire minimum en trois mois, et le troisième – en trois mois supplémentaires.

La tâche prioritaire des centres pour l’emploi est d’aider les groupes les plus vulnérables à faire partie de ce programme: les femmes avec de jeunes enfants, les personnes handicapées et les diplômés.

Ces subventions aideront les entreprises à soutenir les nouveaux employés après une longue interruption du travail. Cet argent peut être dépensé pour équiper de nouveaux lieux de travail, couvrir le coût de la formation, ainsi que d’autres dépenses. Le programme permettra d’employer plus de 220 000 citoyens russes et nous pensons qu’il deviendra l’une des mesures de soutien fédéral direct les plus importantes.

Pourquoi est-il si important de le lancer dès maintenant, Monsieur le Président?

Parce qu’on voit que les restrictions sont progressivement levées, le secteur des services, en raison de ses fluctuations saisonnières traditionnelles de l’emploi, commence à se redresser lentement, et ce programme permettra une reprise plus rapide de l’emploi et la création d’emplois supplémentaires.

Nous avons discuté de ce programme avec nos collègues et il a reçu notre soutien commun. Je vous demande de nous soutenir également, Monsieur le Président.

KREMLIN 28 PH 4 XX 4 Rencontre avec les membres du gouvernement 28 janvier 2021

 

Vladimir Poutine: Oui, très bien.

Merci.

Aujourd’hui, nous reviendrons aux problèmes sociaux. Mais je voudrais tout d’abord demander à M. Borisov de préciser les règles supplémentaires introduites au début de cette année pour soutenir les producteurs locaux. Je parle de changements dans le système de contrats et de passation des marchés par les entreprises d’État, dont le but est d’établir une part ou un quota pour les producteurs nationaux sur notre marché intérieur; le volume de ce marché a été estimé à environ 30 trillions de roubles l’an dernier.

Je vous en prie, M. Borisov.

1044141537_0 300 3025 1936_1000x541_80_0_0_0705a89d8b95f6790e6bd8c7b5f78012  Vice-Premier ministre Yury Borisov

Vice-Premier ministre Yury Borisov: Merci, Monsieur le Président.

Monsieur le Président, comme vous le savez, des quantités minimales obligatoires de biens et services fabriqués en Russie, ou des quotas, ont été introduites cette année pour les achats des gouvernements et des entreprises.

À quoi cela ressemble-t-il en termes de prix?

La capacité du marché intérieur pour les biens et services échangés en vertu de la loi fédérale n ° 44 et de la loi fédérale n ° 223 s’élevait à 30 mille milliards de roubles en 2020, comme vous l’avez dit.

Les biens, sans services, représentaient 8,5 billions de roubles, dont les produits fabriqués en Russie ne représentent pas plus d’un tiers et le reste sont des importations. Nous espérons que les quotas briseront les approches d’achat établies, qui ne sont pas toujours équitables, auprès des fournisseurs étrangers et aideront les fabricants russes à se développer et à consolider leur présence sur le marché intérieur.

Cette mesure est particulièrement importante en période de crise de la demande et de pressions constantes sur les sanctions. Dans le même temps, il est essentiel de prévenir les perturbations dans l’approvisionnement en produits nationaux. La transition vers les nouvelles règles d’approvisionnement doit être aussi confortable que possible pour les consommateurs et les fabricants.

Ainsi, les quotas pour les produits fabriqués en Russie pour 2021 sont fixés au niveau de leur achat réel en 2020 avec la perspective d’augmentations ultérieures en 2022-2023. Par exemple, la part des produits domestiques radio-électroniques achetés devrait être d’au moins 45%, les équipements agricoles et routiers 85%, les appareils à rayons X et les scanners CT de 30 à 80%, les équipements de communication de 50 à 90%.

Surtout, je veux que vous sachiez ce qui suit: étant donné leur importance sociale, nous n’avons intentionnellement pas établi de quotas pour les médicaments.

Nous surveillerons le respect des quotas à l’aide d’un contrôle automatisé via le système d’information unifié du Trésor. Cela nous permettra, au cours du cycle d’approvisionnement 2021, d’évaluer et, le cas échéant, d’ajuster les quotas pour chaque groupe de biens. Ainsi, les quotas seront toujours un outil vivant et flexible pour le gouvernement.

Grâce au système automatisé du Trésor, nous surveillerons le processus d’approvisionnement du gouvernement et des entreprises. En outre, pour avoir une idée du fonctionnement du mécanisme de quotas dans la pratique, nous avons organisé une série de réunions avec les gouverneurs et organisé des réunions et des consultations avec les PDG des grandes entreprises russes.

Monsieur le Président, malgré le fait que les nouvelles règles ne soient entrées en vigueur que le 1er janvier de cette année, je peux citer quelques chiffres qui indiquent déjà une dynamique positive depuis le moment où vous avez signé la loi le 1er juillet 2020.

Sur la base de la valeur des biens fournis, la part des produits nationaux dans les marchés publics est passée de 49% en 2019 à 57% en 2020.

En termes monétaires, cela représente une hausse de 300 milliards de roubles: de 1,4 billion à 1,7 billion de roubles. Nous espérons que la part des biens et services russes dans les marchés publics augmentera d’au moins 7% lorsque la loi sur les quotas entrera en vigueur cette année.

En ce qui concerne les achats aux entreprises, malheureusement, nous ne disposons pas encore de statistiques indicatives, car les clients ne sont tenus d’entrer dans le pays d’origine des marchandises dans le système d’information unifié que depuis le 1er janvier 2021.

De plus, des mesures systémiques de soutien à l’industrie sont toujours en vigueur. En particulier, les produits nationaux ont toujours la priorité dans les marchés publics au moyen d’interdictions et de restrictions à l’importation, il s’agit des règles dites du «second sortant» et du «troisième sortant» et des préférences de prix.

Les achats des entreprises sont contrôlés par la commission gouvernementale de substitution des importations, qui coordonne les achats des entreprises publiques à l’étranger.

L’État soutient les parcs industriels, les pôles et les parcs technologiques. Diverses subventions et prêts à des conditions avantageuses sont mis à la disposition des entreprises industrielles par le biais des banques et du Fonds de développement industriel. Les exportations reçoivent diverses aides de l’État. Le mécanisme des contrats d’investissement spéciaux a été amélioré.

Enfin, je voudrais noter que les mesures que vous avez prises, Monsieur le Président, pour apporter une aide d’urgence aux industries les plus touchées par les conséquences de la pandémie – l’industrie automobile et l’industrie aéronautique – ont empêché une chute spectaculaire de la production et économisé travaux.

Grâce aux garanties de l’État, aux subventions et au crédit-bail, nous avons réussi à maintenir les volumes de production de l’industrie aéronautique au niveau de 2019, à conserver pleinement l’utilisation des installations de production, à mettre à jour les équipements et, surtout, à préserver la main-d’œuvre de l’industrie.

L’industrie automobile a été plus durement touchée. Les ventes de voitures particulières neuves en Russie ont chuté de 9% en 2020, mais ce chiffre est nettement inférieur à la moyenne européenne, où il est de 20 à 30%.

e45977102496531aedf947dcb811e817 les ventes de véhicules KamAZ

Dans le même temps, les ventes de véhicules KamAZ ont augmenté en moyenne de 10% l’an dernier. Les prêts automobiles préférentiels, le crédit-bail, les subventions pour les véhicules à essence et les achats de véhicules spéciaux auprès du fonds de réserve, y compris les ambulances, les autobus scolaires et les voitures paramédicales, ont aidé l’industrie à rester à flot. Plus de 17 milliards de roubles ont été alloués aux véhicules spéciaux.

Nous rencontrons les gouverneurs des districts fédéraux depuis décembre et avons déjà tenu une réunion avec les districts fédéraux du Nord-Ouest et de la Sibérie. Dans l’ensemble, ils montrent qu’une baisse substantielle des indices de production industrielle régionaux a également été évitée.

L’industrie de transformation commence à se redresser. En décembre dernier, il a augmenté de 4% par rapport au même mois en 2019.

Monsieur le Président, nous avons l’intention de continuer à mettre en œuvre les approches susmentionnées pour soutenir l’industrie russe, que vous avez approuvées.

Merci pour votre attention.

KREMLIN 28 PH 2 XX 4 Rencontre avec les membres du gouvernement 28 janvier 2021

Vladimir Poutine: Monsieur Borisov, à quel niveau de contenu local un produit est-il considéré comme national?

Yury Borisov: Il n’y a pas de règle universelle à cet égard. Cette question est régie par la résolution gouvernementale n ° 719. Naturellement, il est impossible d’établir les mêmes règles sur différents groupes de produits. Mais la résolution n ° 719 prévoit une augmentation du contenu local chaque année. Vous connaissez bien l’exemple de l’industrie automobile.

Vladimir Poutine: Je pose cette question avec une raison parce que lors du forum de Davos hier, j’ai eu une réunion assez importante avec des représentants de sociétés étrangères, y compris celles qui sont actives sur le marché russe.

Tout le monde est bien conscient de ce que nous faisons. En fait, c’est dans l’intérêt de notre économie nationale. Nous recherchons une augmentation du contenu local des investisseurs qui arrivent sur notre marché. Nous les soutenons et, accessoirement, les laissons même faire des achats publics, et leur offrons un soutien financier. Certaines mesures de soutien sont vraiment sans précédent – dans les pays européens, l’État ne fait rien de tel à cet égard.

Je comprends qu’une approche uniforme n’est pas possible à cet égard. Néanmoins, toutes ces règles doivent au moins être transparentes et claires pour tous nos partenaires. C’est très important. C’est le premier point.

Il y a aussi des deuxième et troisième points. Nous nous rendons compte que nos fabricants ont reçu de gros avantages depuis le 1er janvier 2021. En même temps, il y a aussi des menaces. Nous devons surveiller la qualité et les prix pour garantir la concurrence sur le marché intérieur. Je voudrais vous demander de porter une attention particulière à ces choses et de les surveiller en permanence.

Yury Borisov: Nous sommes sensibles à ces questions et nous travaillons sur des propositions à cet effet. Nous infligerons une amende aux fournisseurs malhonnêtes qui acceptent un engagement mais ne le respectent pas. Nous les mettrons sur des listes noires, les privant ainsi de soutien aux étapes suivantes.

Vladimir Poutine: Les critères de partage de contenu local doivent être compréhensibles. C’est également une question très importante. Vous pouvez déclarer 70 ou 75%, mais en réalité, il n’atteindra même pas 20%. C’est donc aussi l’un des aspects sur lesquels je voudrais vous demander de donner suite.

Très bien, merci beaucoup.

<…>

http://en.kremlin.ru/events/president/news/64943

417986b8c70c256c311542e15c59ea951512657166

2/Condoléances pour le décès de Vasily Lanovoi 29 janvier 2021

Vladimir Poutine a présenté ses condoléances à la famille et aux amis de l’acteur Vasily Lanovoi à l’occasion de son décès.

l'acteur Vasily Lanovoi son décès.

29 janvier 2021 – 10h30 – Le message se lit, en partie:
«Le décès de Vasily Lanovoi est une perte énorme et irremplaçable pour tous ceux avec qui il a généreusement partagé son talent remarquable et son grand cœur, qui ont eu la chance de le connaître personnellement, d’être ami avec cette personne brillante, forte et ouverte.
Vasily Lanovoi n’était pas seulement un acteur populaire et admiré, une légende du cinéma russe et du théâtre Vakhtangov. Il restera à jamais dans notre mémoire en tant que véritable patriote et activiste civil, quelqu’un qui place la Russie, son histoire et son avenir au-dessus de tout.
Vasily Lanovoi, acteur soviétique et russe hors pair, personnalité publique, artiste du peuple de l’URSS, lauréat du prix Lénine, héros du travail de la Fédération de Russie, est décédé le 28 janvier 2021, à l’âge de 87 ans.

Statut de publication

http://en.kremlin.ru/events/president/news/64945

111441-491746152

3/Loi portant ratification de l’accord sur le renouvellement du traité entre la Russie et les États-Unis sur les mesures visant à réduire et à limiter davantage les armes stratégiques offensives 29 janvier 2021

Le président a signé la loi fédérale sur la ratification de l’accord de renouvellement du traité entre la Russie et les États-Unis sur les mesures visant à réduire et à limiter davantage les armes offensives du 8 avril 2010.

https://i.f1g.fr/media/figarofr/704x396_crop/2010/03/26/3f2b9740-38fe-11df-9d38-a5efe6e5d782.jpg

29 janvier 20216 19:10

La loi fédérale ratifie l’Accord sur le renouvellement du traité entre la Russie et les États-Unis sur les mesures visant à réduire et à limiter davantage les armes stratégiques offensives daté du 8 avril 2010; l’accord a été conclu le 26 janvier 2021 entre la Russie et les États-Unis sous la forme d’un échange de notes.
Le Traité entre la Fédération de Russie et les États-Unis d’Amérique sur les mesures visant à poursuivre la réduction et la limitation des armes stratégiques offensives a été signé pour une période de 10 ans à Prague le 8 avril 2010, est entré en vigueur le 5 février 2011 et est valide jusqu’au 5 février 2021.

L’accord prévoit de prolonger le traité de cinq ans jusqu’au 5 février 2026.

Le traité est un ensemble de documents, qui comprend le traité lui-même, un protocole y afférent et des annexes au protocole.
Le Traité établit les limites et les niveaux limites des armes stratégiques offensives (START); des dispositions concernant la couverture, le déploiement, l’inspection, la conversion et l’élimination des armes stratégiques offensives; les dispositions relatives aux mesures de confiance, à l’échange d’informations, à l’utilisation de moyens techniques nationaux de contrôle et à la coopération avec les pays tiers.
Les dispositions du Protocole et de ses annexes précisent les articles du Traité et prévoient la procédure de sa mise en œuvre.
Le Traité s’applique aux types existants de bombardiers lourds (HBs), de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) et de missiles balistiques lancés sous-marins (SLBM), y compris les ICBM et SLBM non nucléaires s’ils sont créés, ainsi que les lanceurs ICBM et SLBM.
Le Traité stipule que le nombre total d’armes offensives stratégiques dont disposent les parties ne doit pas dépasser:
700 ICBM déployés, SLBM déployés et HBs déployés;
1 550 ogives sur des ICBM déployés, des SLBM déployés et des HB déployés équipés pour l’armement nucléaire (chaque HB est compté comme une ogive vers cette limite);
800 lanceurs ICBM et SLBM déployés et non déployés, ainsi que HBs déployés et non déployés.
La mise en œuvre de l’Accord ne nécessitera pas d’allocations supplémentaires du budget fédéral.
Le renouvellement du Traité répond aux intérêts nationaux de la Fédération de Russie, permet de maintenir la transparence et la prévisibilité des relations stratégiques entre la Russie et les États-Unis et de soutenir la stabilité stratégique mondiale; il aura un effet bénéfique sur la situation internationale et contribuera au processus de désarmement nucléaire.

Géographie

http://en.kremlin.ru/events/president/news/64949

111441-491746152

Réunion avec les membres permanents du Conseil de sécurité

4/Vladimir Poutine a présidé une réunion des membres permanents du Conseil de sécurité par vidéoconférence. 29 janvier 2021

13:45 – Novo-Ogaryovo, région de Moscou

1PHOTOVladimir Poutine 29.01.2021 a présidé une réunion des membres permanents du Conseil de sécurité par vidéoconférence. 29 janvier 2021

Rencontre avec les membres permanents du Conseil de sécurité (par vidéoconférence).

Participaient à la réunion

la présidente du Conseil de la Fédérationunnamed Valentina Matviyenko,

le président de la Douma d’État Vyacheslav Volodine,Vyacheslav Volodine,

le vice-président du Conseil de sécurité Dmitri Medvedev,Dmitri Medvedev,

le chef de cabinet du bureau exécutif présidentiel Anton Vaino,Anton Vaino,

le secrétaire du Conseil de sécurité Nikolai Patrushev,Nikolai Patrushev,

le ministre de l’intérieurVladimir_Kolokoltsev_15.03.2016 Vladimir Kolokoltsev,

ministre de la DéfenseSergueï Shoigu, Sergueï Shoigu,

ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov,Sergueï Lavrov,

directeur du service fédéral de sécurité Alexander Bortnikov,Alexander Bortnikov,

directeur du service de renseignement extérieurSergueï Narychkine, Sergueï Narychkine,

et représentant spécial du président pour la protection de l’environnement, l’écologie et les transports Sergueï Ivanov.Sergueï Ivanov.

* * *

Président de la Russie Vladimir Poutine: Chers collègues, bon après-midi.

Je n’ai pas vraiment à parler de l’importance et de la signification fondamentale de la région d’Extrême-Orient pour notre pays. Et c’est la raison pour laquelle des agences gouvernementales spécifiques ainsi que le gouvernement dans son ensemble travaillent constamment au développement de l’Extrême-Orient russe.
Aujourd’hui, je propose d’aborder quelques questions liées à la garantie de la sécurité de la Russie dans ce domaine. La situation dans la région est quelque peu compliquée. Nous sommes conscients de toutes les menaces. Examinons-les plus en détail aujourd’hui.

http://en.kremlin.ru/events/president/news/64948

111441-491746152

5/Entretien téléphonique avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev 30 janvier 2021

carte-azerbaidjan-2-700x385

30 janvier 2021 – 16:40

président azerbaïdjanais Ilham Aliyev
Au cours de leur conversation téléphonique, Vladimir Poutine et le président de la République d’Azerbaïdjan Ilham Aliyev ont salué le lancement du centre conjoint russo-turc en Azerbaïdjan pour surveiller le cessez-le-feu et toute activité militaire dans la zone de conflit. Les deux dirigeants ont exprimé l’espoir que les efforts du centre contribueront à la poursuite de la stabilisation de la situation autour du Haut-Karabakh et au bon respect des accords consacrés dans la déclaration du 9 novembre 2020 des présidents de la Russie et de l’Azerbaïdjan et du Premier ministre arménien. .
Les deux dirigeants ont également discuté de certaines questions de coopération bilatérale russo-azerbaïdjanaise.

 

http://en.kremlin.ru/events/president/news/64950

manar-03565500014793203912