3934 – Chine – Conférence de presse du 4 août 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin

CHINE Q1 Conférence de presse du 4 août 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin W020200807361456194777

 

Le gouvernement chinois a décidé d’envoyer une équipe d’experts médicaux en Azerbaïdjan pour aider le pays à lutter contre le Covid-19. Cette équipe d’experts médicaux, organisée par la Commission nationale de la Santé et sélectionnée par la Commission provinciale de la Santé du Sichuan, est partie pour l’Azerbaïdjan le 4 août.

1

AFP : La France a déclaré hier qu’elle suspendait la ratification d’un traité d’extradition avec Hong Kong, car la nouvelle loi sur la sécurité nationale a sapé le haut degré d’autonomie et les libertés fondamentales de Hong Kong.  Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

97732-palais-de-l-elyseePalais de  Elysée

Wang Wenbin : Les remarques et actions erronées de la France concernant Hong Kong constituent une ingérence dans les affaires intérieures de la Chine. La partie chinoise s’y oppose fermement.

La Loi sur la préservation de la sécurité nationale dans la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong est non seulement pleinement conforme au principe d’« un pays, deux systèmes », mais en assurera également la mise en œuvre solide.

Il n’est tout simplement pas soutenable de dire qu’elle viole le principe d‘« un pays, deux systèmes » et sape le haut degré d’autonomie et les libertés fondamentales de Hong Kong.

2

CCTV : Le Ministre indien des Affaires étrangères – S. Jaishankar, a déclaré dans une interview le 2 août que les relations entre l’Inde et la Chine revêtaient une signification importante non seulement pour les deux pays, mais aussi pour le monde.

Les deux parties doivent avoir une compréhension précise des préoccupations et des intérêts respectifs. Réaliser progressivement la normalisation des relations bilatérales tout en maintenant la paix et la tranquillité dans les zones frontalières constitue la base des politiques à l’égard de la Chine adoptées par les gouvernements indiens successifs.

La situation à la frontière et les relations bilatérales avec la Chine ne peuvent être dissociées. Atteindre un équilibre avec la Chine ne sera pas facile et l’Inde doit s’en tenir à sa propre position ; la clé est de faire en sorte que la Chine accorde une plus grande importance à l’Inde.

Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Le Ministre indien des Affaires étrangères, S. Jaishankar Jaishankar_20190617_630_630Le Ministre indien des Affaires étrangères, S. Jaishankar

Wang Wenbin : La Chine a pris note des reportages concernés. Le renforcement de la solidarité et de la coopération entre la Chine et l’Inde, les deux plus grands pays en développement et les deux plus grandes économies émergentes, non seulement donnera une forte impulsion à leur développement respectif, mais ajoutera également de la stabilité et une énergie positive à la paix et à la prospérité mondiales. Les deux parties devraient toujours placer la question de la frontière dans une position appropriée dans les relations bilatérales et éviter que les divergences ne dégénèrent en différends.

Nous espérons que l’Inde ira dans le même sens que la Chine et sauvegardera conjointement l’intérêt général des relations bilatérales par des actions concrètes.

3

China Daily : Le Ministère russe des Affaires étrangères a publié une déclaration le 3 août au sujet du premier anniversaire du retrait des Etats-Unis du traité FNI.

Ils ont dit :

« nous pensons toujours que Washington a commis une grave erreur. Après s’être retiré du traité, Washington a immédiatement entrepris d’achever le développement de missiles auparavant interdits en vertu du traité.

Les Etats-Unis ont annoncé publiquement leur intention de déployer des missiles avancés dès que possible, principalement dans la région Asie-Pacifique.

Le déploiement de missiles terrestres américains à courte et moyenne portée dans diverses parties du monde sapera gravement la sécurité régionale et mondiale et provoquera un nouveau cycle dangereux de course aux armements. »

Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

header-bg-big

Wang Wenbin : Cette déclaration de la partie russe a piqué au vif et a dévoilé l’intention réelle du retrait des Etats-Unis du traité FNI.

Depuis leur retrait officiel du traité FNI il y a un an, les Etats-Unis sont allés de plus en plus loin sur la voie du retrait de traités et d’organisations internationales. Ils ont annoncé leur décision

  • de retirer leur signature du Traité sur le commerce des armes (TCA),
  • de se retirer du traité Ciel ouvert,
  • d’assouplir unilatéralement leurs normes sur le contrôle des exportations de systèmes aériens sans pilote (UAS) dans le cadre du Régime de contrôle de la technologie des missiles (MTCR), et n’ont toujours pas accepté de prolonger le nouveau traité START.

Les mesures négatives des Etats-Unis susmentionnées

  • ont gravement sapé la paix et la sécurité régionales et mondiales,
  • ont affecté le processus international de maîtrise des armements et de désarmement,
  • ont affaibli la confiance mutuelle entre les grands pays,
  • ont porté atteinte à la stabilité stratégique mondiale
  • ont révélé leur véritable intention de poursuivre l’unilatéralisme et de rechercher l’hégémonie militaire.

La Chine s’oppose fermement au déploiement américain de missiles terrestres à portée intermédiaire en Asie-Pacifique et en Europe.

Nous exhortons la partie américaine à répondre sérieusement aux préoccupations de la communauté internationale et à contribuer de son mieux à la paix et à la stabilité régionales et mondiales.

CHINE Q2 Conférence de presse du 4 août 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin W020200807361456203155

4

South China Morning Post : Le rédacteur en chef du Global Times Hu Xijin a twitté que la partie américaine n’a pas renouvelé le visa de journalistes chinois et que la partie chinoise ripostera, suggérant que des journalistes américains à Hong Kong pourraient être visés.

Quel est votre commentaire à ce sujet ?

190816170901-global-times-hu-xijin-exlarge-169  Hu Xijin, editor-in-chief of the Global Times, poses for a photograph in Beijing, China, June, 2019. 

Wang Wenbin : Nous avons noté les reportages concernés. Le 8 mai, les Etats-Unis ont limité la durée des visas des journalistes chinois à 90 jours, les obligeant à demander un renouvellement de visa tous les 90 jours. D’après ce que nous savons, les journalistes chinois concernés ont demandé une prolongation de leur visa, mais aucun d’entre eux n’a reçu de réponse de la partie américaine.

Depuis un certain temps, les Etats-Unis, obsédés par la mentalité de la guerre froide et les préjugés idéologiques, ont lancé une série de répressions politiques, l’une après l’autre, contre les médias chinois.

  • En décembre 2018, ils ont demandé aux bureaux des médias chinois concernés aux Etats-Unis de s’enregistrer en tant qu’« agents étrangers ».
  • Depuis 2018, les Etats-Unis ont retardé indéfiniment l’approbation et ont même refusé les demandes de visa de 20 journalistes chinois basés sur place.
  • En février 2020, les Etats-Unis ont qualifié cinq médias chinois aux Etats-Unis de « missions étrangères », puis ont plafonné le nombre de leurs employés, expulsant de facto 60 journalistes chinois.
  • En mai, les Etats-Unis ont limité la durée des visas des journalistes chinois à 90 jours.
  • En juin, les Etats-Unis ont ajouté quatre autres médias chinois aux Etats-Unis à la liste des « missions étrangères ».

Je tiens à souligner que les journalistes chinois suivent l’éthique du journalisme et le principe d’objectivité, d’équité, de véracité et d’exactitude lorsqu’ils mènent des activités de reportage à travers le monde, y compris aux Etats-Unis.

Les actions américaines concernées ont gravement perturbé les activités de reportage normales des journalistes chinois, ont gravement endommagé la réputation des médias chinois et ont gravement affecté les échanges humains normaux entre les deux pays.

Tout en vantant leur liberté de la presse – les Etats-Unis empêchent désormais délibérément les médias chinois de faire leur travail.

Cela a révélé leur hypocrisie concernant la soi-disant liberté de la presse, et ce n’est rien de moins que le « deux poids, deux mesures » et de l’intimidation hégémonique.

Nous avons dit à plusieurs reprises que les Etats-Unis étaient à l’origine de la situation actuelle et que la responsabilité leur incombait entièrement.

Les Etats-Unis devraient immédiatement corriger leurs erreurs et arrêter leur répression politique contre les médias et les journalistes chinois. Si les Etats-Unis n’en font qu’à leur tête et commettent erreur sur erreur, la Chine sera obligée d’avoir des réactions nécessaires et légitimes pour sauvegarder fermement ses droits et intérêts légitimes.

Vous avez également demandé si les journalistes américains à Hong Kong seraient concernés. Je tiens à vous dire que la RAS de Hong Kong fait partie du territoire chinois. Le gouvernement central a le pouvoir diplomatique de réagir en réponse à la répression par la partie américaine des médias chinois présents aux Etats-Unis.

5

AFP : Le chef de l’OMS Tedros a déclaré hier que des experts internationaux, dont des experts chinois, se rendraient à Wuhan pour identifier la source potentielle d’infection relative au nouveau coronavirus.

Quand ces experts viendront-ils en Chine ?

Face-a-la-crise-du-coronavirus-la-prudence-et-les-exces-du-chef-de-l-OMS

Wang Wenbin : Vous avez peut-être noté les informations publiées par la Commission nationale de la Santé de Chine. Après consultation entre les deux parties, l’OMS a envoyé deux experts en Chine pour mener des consultations préparatoires sur la coopération scientifique dans l’identification de l’origine du nouveau coronavirus du 11 juillet au 2 août.

Au cours de leur séjour en Chine, les experts ont eu de multiples entretiens avec des experts chinois et ont procédé à un échange approfondi sur les progrès scientifiques dans l’identification de l’origine en matière de foules et d’environnement, au niveau moléculaire et zoonotique, ainsi que sur les plans pour la prochaine étape.

A la lumière de l’esprit de la résolution sur la réponse au Covid-19 adoptée lors de la 73e Assemblée mondiale de la Santé, les experts des deux parties ont formulé le volet chinois d’un plan mondial de coopération scientifique sur l’identification de l’origine pour approfondir la recherche sur la source zoonotique, l’hôte intermédiaire et la voie de transmission du nouveau coronavirus, afin de mieux prévenir et contrôler la pandémie.

En ce qui concerne les détails qui vous intéressent, les deux parties resteront en communication concernant les plans de recherche scientifique de la prochaine étape.

6

China Review News : Une poignée de politiciens de certains pays ont récemment prôné une désinisation des chaînes industrielles, affirmant qu’ils paieraient des entreprises pour qu’elles quittent la Chine.

Comment voyez-vous cela ?

CBRbluelogo

 

Wang Wenbin : Depuis la survenue du Covid-19, la Chine a agi rapidement pour maîtriser l’épidémie et reprendre le travail et la production. Selon les statistiques publiées par le Bureau national des Statistiques de Chine, l’économie chinoise a enregistré une croissance de 3,2% au deuxième trimestre, ce qui en fait la première économie majeure à renouer avec une croissance positive après avoir enregistré une croissance négative.

L’indice des directeurs d’achat du secteur manufacturier de la Chine s’établit à 51,1 en juillet, soit au-dessus de la barre des 50 points pour le cinquième mois consécutif. Il n’y a pas et il n’y aura pas d’évacuation massive des investissements étrangers ni de retrait des chaînes industrielles et d’approvisionnement de Chine.

Au contraire, grâce à la perspective stable de reprise de l’économie chinoise, à l’amélioration de l’environnement des affaires, aux énormes avantages du marché et à la demande intérieure potentielle, de nombreuses entreprises étrangères se sont implantées en Chine à un rythme plus rapide afin de développer activement le marché chinois.

Selon une récente enquête par questionnaire menée par le Ministère chinois du Commerce, 99,1% des entreprises à capitaux étrangers ont indiqué qu’elles continueraient à investir et à développer des activités en Chine.

La récente enquête menée par le US-China Business Council auprès de plus de 150 entreprises montre également que les mesures prises par la Chine pour élargir l’ouverture et optimiser l’environnement des affaires ont fourni des facilités aux entreprises étrangères en Chine et que les entreprises américaines restent optimistes quant au marché chinois.

WechatIMG2 Dans la matinée du 29 juillet, le Bureau de l’Exposition internationale des importations de Chine et le Département du commerce de la région autonome hui du Ningxia ont organisé conjointement la 3ème Roadshow de l’investissement de la China International Import Expo (CIIE) à Yinchuan. –L’événement s’adresse principalement aux visiteurs professionnels tels que les acheteurs de l’espace d’exposition des produits alimentaires et agricoles et de l’espace d’exposition des équipements techniques de la 3ème CIIE. Liu Fuxue, directeur adjoint du bureau des expositions internationales d’importation de Chine, Xiao Liwei, directeur adjoint du département du commerce du Ningxia, Ma Lin, deuxième inspecteur du département de l’industrie et des technologies de l’information du Ningxia, Xue Jie, vice-président de la Bank of China Ningxia Branch, Zhang Xinyuan, vice-président de la succursale de Shanghai et d’autres chefs d’unité concernés ont assisté à l’événement.cf/https://lepetitjournal.com/CIIE-2020-chine-actu-business-Shanghai

La troisième Exposition internationale d’importation de la Chine en cours de préparation a vu plus d’inscriptions d’entreprises renommées par rapport aux années précédentes, et la surface d’exposition moyenne des entreprises figurant parmi les 500 plus grandes sociétés mondiales du classement Fortune et des entreprises de premier plan a augmenté de 14% par rapport à l’édition précédente, démontrant pleinement la confiance des entreprises mondiales dans la croissance économique et les perspectives de développement de la Chine.

Je tiens à souligner que la Chine reste attachée à une plus grande ouverture, et que la porte de la coopération est grande ouverte. Nous pensons que la Chine et les autres pays vont ensemble agrandir de plus en plus le gâteau de la coopération gagnant-gagnant.

CHINE Q3 Conférence de presse du 4 août 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin W020200807361456215202

7

Reuters : L’Inde envisage des mesures pour empêcher ses partenaires commerciaux, principalement en Asie du Sud-Est, de réacheminer vers l’Inde les produits chinois avec peu de valeur ajoutée.

Comment commentez-vous cela ?

Wang Wenbin : La Chine a pris note des reportages concernés. Les produits chinois exportés vers l’Inde répondent à la demande du marché intérieur indien et aux besoins de production et de vie des Indiens. La coopération pragmatique entre les deux pays est mutuellement bénéfique et gagnant-gagnant. Il n’est pas dans l’intérêt de l’Inde de saboter ce modèle de coopération.

8

AFP : Le chef de la politique étrangère de l’Union européenne – Josep Borrell, a critiqué hier la décision de reporter l’élection du Conseil législatif de Hong Kong. Il a dit que cela saperait la démocratie à Hong Kong.

Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Josep Borrell
Josep Borrell

 

Wang Wenbin : Comme je l’ai dit hier, la décision du gouvernement de la RAS de Hong Kong de reporter les élections face à la situation épidémique sérieuse est une mesure justifiée et nécessaire pour assurer la sécurité et la santé des résidents de Hong Kong, ainsi que la sûreté, l’équité et l’impartialité des élections.

De nombreux pays et régions ont reporté des élections en raison d’épidémies et d’autres catastrophes, et le gouvernement de la RAS de Hong Kong a suivi cette pratique courante pour prendre cette décision légitime, raisonnable et légale.

Je tiens à souligner que Hong Kong est une région administrative spéciale de la Chine et que l’élection du Conseil législatif de la RAS de Hong Kong est une élection locale de la Chine et relève purement des affaires intérieures de Hong Kong. Aucun gouvernement, organisation ou individu étranger n’a le droit ni aucune raison de s’y immiscer.

9

Beijing Youth Daily : Depuis un certain temps, les activités de militarisation biologique des Etats-Unis à l’étranger ont accaparé l’attention et suscité de nombreux doutes et objections.

Par exemple, récemment, les médias de la République de Corée ont rapporté à plusieurs reprises que l’armée américaine stationnée en République de Corée avait mené des activités en violation de la Convention sur l’interdiction des armes biologiques, et un grand nombre de groupes sociaux ont exigé la fermeture des laboratoires militaires américains concernés et l’expulsion des troupes américaines concernées stationnées en République de Corée.

Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

https://images.theconversation.com/files/317057/original/file-20200225-24690-17wvip8.jpg?ixlib=rb-1.1.0&q=45&auto=format&w=600&h=412&fit=crop&dpr=1Des pompiers français portant une combinaison NRBC (Nucléaire, Radiologique, Bactériologique, Chimique) participent à un exercice de simulation de contamination bactériologique le 19 novembre 2011 à La Défense, près de Paris.Alexander Klein/AFP — cf/ https://theconversation.com/le-secret-autour-des-armes-biologiques-amplificateur-de-tous-les-fantasmes-132339

Wang Wenbin : J’ai noté la situation concernée. Les Etats-Unis ont mené des activités de militarisation biologique dans de nombreux pays, en suscitant de nombreux doutes et objections.

Les raisons sont les suivantes :

  • premièrement, ces activités de militarisation biologique américaines ne sont pas transparentes.
    • De nombreux pays concernés n’ont aucune idée de ce que font les laboratoires militaires américains.
    • Les Etats-Unis sont le pays qui a mené le plus grand nombre d’activités de militarisation biologique à l’étranger, mais aucune d’entre elles n’est mentionnée dans les documents sur les mesures de confiance soumis par les Etats-Unis à la Convention sur l’interdiction des armes biologiques.
  • Deuxièmement, ces activités ne sont pas sûres.
    • Bon nombre de leurs activités sont étroitement liées à des agents pathogènes à haut risque.
    • Si un accident survient, cela aura des conséquences désastreuses pour le pays concerné, ses voisins, voire le monde entier.
  • Troisièmement, ces activités sont injustifiées.
    • En regardant autour de nous, seuls les Etats-Unis, sous l’impulsion de leur armée, construisent des laboratoires biologiques dans le monde entier et collectent sans contrainte des ressources biologiques à l’étranger,
    • et seuls les Etats-Unis s’opposent à la négociation d’un protocole de vérification de la Convention sur l’interdiction des armes biologiques.

Peu importe comment les Etats-Unis l’expliquent, ils ne peuvent pas se justifier.

Nous exhortons la partie américaine à agir de manière ouverte, transparente et responsable, à prendre au sérieux les préoccupations de la communauté internationale, à clarifier ses activités de militarisation biologique à l’étranger, à s’acquitter sérieusement de ses obligations dans le cadre de la Convention sur l’interdiction des armes biologiques et à cesser d’être la seule à faire obstacle aux négociations sur un protocole de vérification de la Convention sur l’interdiction des armes biologiques.

1

0

 

AFP : Donald Trump a déclaré hier que TikTok devrait cesser ses activités aux Etats-Unis s’il n’était pas vendu à une entreprise américaine avant le 15 septembre.

Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

21940631

Wang Wenbin : Depuis un certain temps, sans fournir aucune preuve, les Etats-Unis ont abusé du concept de sécurité nationale et de leur pouvoir d’Etat pour réprimer certaines entreprises non américaines.

Une telle pratique va à l’encontre des règles de l’économie de marché et des principes d’ouverture, de transparence et de non-discrimination de l’OMC.

Il s’agit d’un acte d’intimidation flagrant. La Chine s’oppose fermement à cela. Nous avons remarqué que cela avait également suscité de nombreuses critiques et doutes aux Etats-Unis et au sein de la communauté internationale.

Les Etats-Unis ont cité la sécurité nationale comme motif de leur répression des entreprises concernées, mais cela ne tient pas et n’est qu’un prétexte qu’ils ont invoqué.

Les entreprises concernées font des affaires aux Etats-Unis conformément aux principes du marché et aux règles internationales, et respectent les lois et règlements américains.

Cependant, la partie américaine impose des restrictions et réprime ces entreprises sous prétexte de fausses accusations, ce qui n’est rien d’autre qu’une manipulation politique. En fait, il n’y a rien de nouveau quand les Etats-Unis utilisent leur appareil d’État pour réprimer des entreprises étrangères :

    • le japonais Toshiba et le français Alstom ont tous deux été victimes de la répression arbitraire de la partie américaine.

Cela a mis à nu l’hypocrisie de la soi-disant concurrence loyale vantée par les Etats-Unis, portant gravement atteinte à leur crédibilité et à leur image nationales.

Si cette mauvaise approche des Etats-Unis est suivie, n’importe quel pays pourra prendre des mesures similaires contre toute entreprise américaine pour des raisons de sécurité nationale.

Les Etats-Unis ne doivent pas ouvrir la boîte de Pandore, sinon ils en subiront les conséquences.

Nous appelons la partie américaine à écouter la voix rationnelle dans le pays et au sein de la communauté internationale, à s’abstenir de politiser les questions économiques, à offrir un environnement commercial ouvert, équitable, juste et non discriminatoire permettant aux acteurs du marché d’autres pays d’investir et de développer des activités aux Etats-Unis, et à contribuer de son mieux au développement économique mondial.

CHINE Q4 Conférence de presse du 4 août 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin W020200807361456223748


source/https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1804664.shtml