3889 –L’eau potable > Pourquoi l’accès à l’eau potable est-t-il inégal alors que c’est un besoin indispensable pour l’homme ?

L’eau potable est une ressource essentielle pour l’homme, sans eau un homme ne peut pas vivre .L’eau potable est donc une ressource primordial.

Certains continents (Asie, Afrique …) n’ont pas un accès à l’eau potable suffisant. Certaines personnes sont obligées de parcourir plusieurs kilomètres à pied pour simplement boire, une chose que nous français ne connaissons pas puisqu’il nous suffit simplement d’ouvrir un robinet.

L’accès à l’eau potable est donc une ressource très inégalement répartie sur Terre.

Nous nous demanderons pourquoi l’accès à l’eau potable est inégal alors que c’est un besoin indispensable pour l’homme. Dans ce TPE nous parlerons d’abord de la répartition de l’eau dans le monde puis avec des études de cas de certains pays. En seconde partie nous parlerons du traitement qu’une subit pour devenir potable et de son transport. Et pour finir nous parlerons des maladies liées à l’eau potable et des conflits politiques qu’entraîne la mauvaise répartition de cette eau .

image.php

I- L’eau potable une richesse inégalement répartie

1) La distribution de l’eau potable dans le monde :

La terre est appelée la planète bleue car il y environ 71% d’eau sur terre dont 97% d’eau salée et donc 3% d’eau douce.

ATTENTION : L’eau douce n’est pas une eau potable mais l’eau que l’on trouve dans les ruisseaux ou les fleuves. C’est donc une eau non salée.

Sur Terre 9 pays se partagent 60% des réserves d’eau mondiales,

  • 80 pays souffrent de pénuries ponctuelles,
  • 28 pays souffrent de pénuries régulières,
  • 1,5 milliards d’habitant n’ont pas accès à l’eau potable,
  • 2 milliard d’habitants sont privés d’installations sanitaires.
  • Plus d’un cinquième de l’eau consommée sur la planète sont englouti par des produits destinés à l’exploitation.

Carte sur le pourcentage de l’accès à l’eau potable de chaque pays dans le monde

Image

Sur cette carte on peut voir que presque tout le sud économique avec déjà 9 pays ayant de 12% à 29% accès à l’eau potable

  1. Le Tchad,
  2. République centre-Africaine,
  3. le Congo,
  4. Madagascar,
  5. Éthiopie,
  6. Érythrée,
  7. L’Afghanistan,
  8. la Nouvelle Guinée).
La majorité des pays ayant un mauvais accès a l’eau potable se situent dans le Sud économique de la Terre, on peut donc supposer que l’accès a l’eau potable est un indicateur de développement très fiable.

2) Une consommation inégale selon les pays :

Dans le monde la consommation d’eau potable est très inégale. Les pays du Nord économiques qui eux sont plutôt riches ont une consommation très excessive qui en va jusqu’au gaspillage.

Par exemple les Américains sont les troisièmes plus grands consommateurs d’eau potable au monde alors qu’ils ne représentent que 5% de la population mondiale.

La consommation d’eau est très inégale selon aussi les niveaux de développement des pays :

  • 9 985 m³/habitant/an aux Etats-Unis.
  • 3 000 m³/habitant/an dans les pays européens.
  • 200 m³/habitant/an dans des pays en développement comme l’Angola ou l’Éthiopie.
  • 20 litres par jour par habitant au Mali ou à Haïti soit 7,3 m³/habitant/an .

Les associations humanitaires pointent du doigt ces disparités. Un Américain utilise 600 litres d’eau par jour et un Européen 200, quand un Africain doit survivre avec moins de 30 litres.

Riches en eau

Milliards de m3/an

Pauvres en eau

Milliards de m3/an

BRESIL

6220

CHYPRE

900

RUSSIE

4059

ISRAEL

750

USA

3760

JORDANIE

680

CANADA

3290

LIBYE

600

CHINE

2800

SINGAPOUR

600

INDONESIE

2530

EMIRATES ARABES

500

INDE

1850

GAZA

46

COLOMBIE

1200

MALTE

15

PEROU

1100

KOWEIT

0

Source : revue « Découverte » Vol. 27 numéro 261 octobre 1998

Ce tableau classe plusieurs pays avec le critère de la consommation de l’eau potable en milliards de mètres cube par an.

II- L’acheminement jusqu’au foyer

  1. Traitement de l’eau potable:

​ ​Le traitement d’une eau dépend de sa qualité, de ses constituants et critères qui varient dans le temps. L’eau qui est puisée dans l’environnement doit donc être analysée en continu avant de subir le traitement de potabilisation approprié.

Les étapes pour potabilité une eau sont les suivantes:

  1. Dégrillage et  tamisage : passage de l’eau à travers des gris et tamis pour éliminer les plus gros débris.
  2. Oxydation :élimination de l’ammoniaque, du fer ou manganèse en solution. Cette étape se fait avec du chlore ou de l’ozone.
  3. Clarification :sédimentation des particules au fond des bassins de décantation. La filtration finale à travers des filtres minéraux permet de produire une eau limpide débarrassée de ses particules.
  4. -Désinfection : Les bactéries et virus sont éliminés. On utilise du chlore, de l’ozone, ou des ultras violets.
Par la suite, l’eau potable, pour arriver directement aux endroits demandés, est sous pression et dans des tuyaux enterrés, est d’abord acheminée de la station de production jusqu’à un château d’eau ou un autre type de réservoir.
Puis elle transite, de ces lieux de stockage jusqu’au pied des bâtiments par le réseau public de distribution d’eau

Image

Château d’eau : Un château d’eau est une construction destinée à entreposer l’eau, et placée en général sur un sommet géographique pour permettre de la distribuer sous pression.
L’entreposage de l’eau dans un réservoir joue un rôle de tampon entre le débit demandé par les abonnés et le débit fourni par la station de pompage. Il permet ainsi d’éviter de démarrer trop souvent les pompes et de les protéger. Une telle réserve permet également de faire face aux demandes exceptionnelles en cas d’incendie.
Image

Châteaux d’eau de Vendin.

​2. Transport de l’eau potable :

L’eau est transportée d’un milieu naturel (rivière, fleuve ou lac) vers une usine de désinfection ou elle sera stockée. Ensuite l’eau arrive chez nous.

En France, pour 100 litres d’eau consommés, 40 L vient des rivières et 60 L vient de nappes souterraines .  L’eau potable, en France, nous n’avons pas de mal à la trouver, le problème est son transport.

Dans la plupart des pays d’Afrique les femmes et les enfants sont obligés de parcourir plusieurs kilomètres à pied pour pouvoir y accéder, si l’eau potable n’est pas facilement accessible dans certains pays, cela est due à la pauvreté généralement, au manque d’infrastructures car ces pays sont souvent endettés. Les réseaux ferroviaires manquent de connexion et ne peuvent donc pas relier les régions entre elles, certaines lignes sont même fermées pour cause de guerre.

Le problème du manque d’eau et de l’absence d’eau est vécu de façon très dramatique par les hommes et les femmes qui vivent dans la pauvreté et souvent dans les pays les plus pauvres.

Le concept de « famille des nations »rappelle que la responsabilité pour le destin des pays les plus défavorisés repose également sur les pays les plus riches.

Dans une famille, chaque membre est responsable des autres membres, la souffrance est partagée entre les membres de la famille. Les nombreux enfants qui meurent chaque année dans les pays pauvres à cause du manque d’accès à l’eau potable et aux installations sanitaires de base représentent une perte pour l’avenir du monde entier et pour l’humanité tout entière.
Le défi auquel nous devons faire face aujourd’hui dans le domaine de l’eau et des installations sanitaires de base représente également une opportunité, tant d’un point de vue social qu’économique. S’il est correctement affronté, ce défi peut libérer un immense potentiel et transformer d’innombrables vies. Les investissements dans l’eau potable et les installations sanitaires de base peuvent à leur tour promouvoir une croissance économique accélérée, un développement durable, une meilleure santé, et la réduction de la pauvreté.
Image Sur cette image se trouve un jeune enfant, qui a sans doute du parcourir des kilomètres pour trouver ce pauvre petit point d’eau, une misère qui touche plus d’un milliard de personnes.


III- Les enjeux du partage de l’eau potable

1 Les conflits politiques.

Les conflits liés à l’eau :

Proche-Orient : La guerre de l’eau

hydrometrie-proche-orient

Quatre pays, la Syrie, la Jordanie, Israël et la Palestine se disputent des ressources en eau parmi les plus faibles au monde. Le Jourdain et sa source, sur le plateau du Golan, vidé de ses eaux par Israël et la Jordanie, se réduit aujourd’hui à un mince filet d’eau. Le Yarmouk, son affluent, retenu dans les innombrables barrages syriens, n’irrigue plus la Jordanie.

Dans ce contexte, l’eau attise toutes les convoitises.Le contrôle de ces ressources est un enjeu majeur. Au Proche-Orient, l’eau a été au centre de toutes les guerres, elle a été gagnée par la force des armes. Israël y jouait sa survie.

On consomme 350 litres d’eau par jour et par habitant à Tel Aviv ou à Jérusalem. En face, dans les territoires occupés, on ne dispose pas même de 20 litres.

  • Quelle est la politique de ces pays en matière de gestion des ressources d’eau ?
  • Comment fonctionne l’union de façade entre les frères arabes ?
  • Comment ces pays, certains encore en guerre, gèrent-ils cette situation ?

Avec des ressources en constante diminution et des populations qui augmentent rapidement, l’eau est, plus que jamais, une question de survie… Pour beaucoup d’experts, la Prochaine guerre au Proche Orient sera celle de l’eau.

Cette carte nous montre les ressources en eau par an et par habitant en 2020.
Cette carte prédit que les pays qui seront le plus en abondance d’eau sont l’Amérique du Sud , le Canada , l’Australie et la Russie et ses alentours , les pays qui seront en déficit d’eau sont principalement situés en Afrique , la Chine , le Moyen-Orient.

Image

L’unité de cette carte est le mètre cube.

Image

La source de ces deux cartes est le site : Futurasciences.com /Cette carte a été mise en ligne sur le site le 12/15/11


risques-appro-en-eau-2020  cf/http://eco-fr.e-monsite.com/pages/environnement/guerres-de-l-eau-et-conflits-dans-le-monde.html


Les principaux conflits liés à l’eau sont au Moyen-Orient et au Sud Ouest des État Unis.

Les pays ou moins de 50% de la population a accès à l’eau potable sont ceux de l’Amérique du Sud Ouest, ceux de l’Afrique Centrale et du Sud, et quelques pays en Asie du Sud.

522ed7e1de1c7f376d0a91558642b1f07e18f61c_0

  1. Les maladies liées à l’eau.

L’eau véhicule des virus, des bactéries, des parasites, des micro-organismes végétaux ou animaux, qui peuvent provoquer des maladies graves, voire mortelles pour l’etre humain.
L’eau tient une grande place dans la vie de l’homme. Sans elle aucune vie n’est possible, sans elle c’est le désert, les hommes et les animaux meurent.

L’homme l’emploi pour :

  • boire,
  • se laver-se baigner,
  • faire la vaisselle,
  • laver les habits,
  • faire la cuisine,
  • construire la maison,
  • abreuver (faire boire) les animaux domestiques .

L’eau est vitale pour l’organisme :

  • Elle représente 70% du poids corporel de l’homme adulte
  • C’est l’agent de propreté corporelle et d’hygiène publique

Mais elle peut transporter les germes de plusieurs maladies et être la cause de la mort de beaucoup d’enfants.

malaria-15001_jpg_640_350_1           Il ressort d’une étude publiée ce mardi dans la revue Nature Communications que des formes de paludisme résistant aux traitements standards, déjà en plein essor en Asie du Sud-Est, pourraient s’étendre aussi au continent africain et compromettre les chances d’éradication de la maladie. Le paludisme est une maladie provoquée par un parasite (Plasmodium falciparum) qui est transmis par des moustiques. Elle touche environ 200 millions de personnes dans le monde, principalement en zone tropicale et fait environ 600 000 morts chaque année, en grande majorité en Afrique subsaharienne, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le traitement standard est à l’heure actuelle l’artémisinine – mis au point par la chercheuse chinoise Tu Youyou qui vient de recevoir le prix Nobel de médecine – associé à d’autres traitements anti-paludéens. CF/https://www.mediacongo.net//article-actualite-6526.html

Différentes maladies liées à l’eau :

Dengue : La dengue est transmise par la piqûre du moustique Aedes porteur de l’un des quatre virus de la dengue.
Elle sévit dans les régions tropicales et subtropicales de la planète. Les symptômes apparaissent 3 à 14 jours après la piqûre par le moustique infecté. La dengue est une maladie fébrile qui touche les nourrissons, les enfants en bas âge et les adultes. Les symptômes vont d’un syndrome fébrile bénin à une forte fièvre incapacitante avec éruption, céphalées intenses et douleurs rétro-orbitaires, musculaires et articulaires. Il n’existe pas de traitement antiviral spécifique de la dengue. Il est important de maintenir l’hydratation. L’utilisation d’acide acétylsalicylique (aspirine par exemple) et de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (Ibuprofen par exemple) n’est pas recommandée. La dengue hémorragique (fièvre, douleurs abdominales, vomissements, hémorragie) est une complication potentiellement mortelle qui touche principalement les enfants. Un diagnostic clinique précoce et une prise en charge attentive par des médecins et des infirmières expérimentés augmentent les chances de survie.
Hépatite : L’hépatite Aest une maladie du foie qui est due à un virus à ARN de la famille des picornavirus, une famille de virus qui comprend aussi les poliovirus et les rhinovirus.
Il y aurait de 10 à 30 000 nouveaux cas par an en France. L’hépatite A se transmet majoritairement par l’ingestion d’eau ou d’aliments souillés par des matières fécales qui contiennent du virus. En effet, le virus est retrouvé dans les selles des malades. Une mauvaise hygiène ou des conditions sanitaires défavorables (assainissement des eaux, etc.) favorisent donc la transmission de la maladie. Certains pays sont plus à risques que d’autres notamment en Europe de l’Est, Afrique, Asie, Amérique du Sud.
La diarrhée est un problème fréquent. Elle se caractérise par des selles de consistance liquide ou molle, plus volumineuses et nombreuses qu’à l’habitude (plus de 3 selles par jour).Il ne s’agit pas d’une maladie, mais d’un symptôme. Sa cause la plus fréquente est l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés. Elle dure 1 jour ou 2, puis disparaît sans nécessiter de traitement.
Hépatite E : L’hépatite E est une maladie du foieprovoquée par le virus de l’hépatite E, un virus non enveloppé à ARN simple brin de polarité positive.
Le virus de l’hépatite E est transmis principalement par de l’eau de boisson contaminée. Il donne généralement lieu à une infection qui régresse spontanément en 4 à 6 semaines. Occasionnellement, une forme fulminante d’hépatite E (insuffisance hépatique aiguë) peut apparaître et entraîner le décès.

Comment éviter les maladies liées a l’eau :

Par exemple en France pour limiter les maladies liées à l’eau, le ministère chargé de la santé fait effectuer des contrôles sur les eaux de consommation, les eaux de baignade et les eaux de piscines publiques. Le résultat des analyses permet de classer les eaux de baignade et les eaux conchylicoles en différentes catégories.

Les maladies liées à l’eau potable tuent environ 5 millions de personnes chaque année, et 2,3 milliards de personnes en souffrent.


  1. https://leaupotable.wikeo.net/i-leau-potable-une-richesse-inegalement-repartie.html
  2. https://leaupotable.wikeo.net/ii-lacheminement-jusquau-foyer.html
  3. https://leaupotable.wikeo.net/iii-les-enjeux-du-partage-de-leau-potable.html
Two glasses.
Clinking glasses with splashes of water.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :