3747 – Conférences de presse des 13,14,15 et 16 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian

  1. Conférence de presse du 13 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian

  2. Conférence de presse du 14 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian

  3. Conférence de presse du 15 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian

  4. Conférence de presse du 16 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian

4 Conférences et 39 Questions

CHINE 5 Soldats-en-terre-cuite-a-Xian

39 QUESTIONS

  1. CCTV : Selon des reportages, le Ministère russe des Affaires étrangères a affirmé sur Facebook, le 12 avril, que les tentatives de certains pays de rejeter la responsabilité sur autrui s’agissant de l’aggravation de la situation épidémique à l’intérieur de leurs frontières sont préoccupantes, y compris les récentes accusations très médiatisées de dirigeants américains contre l’OMS, ajoutant que la position américaine est non constructive, déplacée et n’aboutira qu’à des résultats contraires. Il a dit que l’OMS agissait, à tous les stades de l’épidémie de COVID-19, dans le cadre de son mandat, en stricte conformité avec les principes directeurs des États membres et sur la base des données scientifiques disponibles. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  2. Agence de presse Xinhua : Vous venez d’annoncer que le Premier Ministre Li Keqiang assistera au sommet spécial 10 + 3 sur la riposte au COVID-19. Qu’attend la Chine de cette réunion ?
  3. Voice of Vietnam : Que pensez-vous de la coopération anti-pandémie ASEAN-Chine ? Dans quels domaines la Chine espère-t-elle renforcer sa coopération avec l’ASEAN ?
  4. China Daily : Sept sénateurs républicains américains ont adressé une lettre au Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, pour s’opposer à l’élection de Jiang Duan, ministre de la mission permanente de la Chine auprès des Nations Unies à Genève, au groupe consultatif du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, et ont déclaré que la Chine ne devrait pas occuper une place si importante au Conseil des droits de l’homme en raison de sa « tromperie délibérée » à propos de l’épidémie de COVID-19, et de ses « violations des droits de l’homme » dans le Xinjiang. Ils ont demandé au Secrétaire général Antonio Guterres d’intervenir et de suspendre cette nomination. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  5. China Review News : Un porte-parole du Département d’État américain a déclaré, le 11 avril, qu’il y avait eu des discriminations à l’égard des Africains dans le Guangdong et ailleurs en matière de prévention et de contrôle du COVID-19, précisant qu’il est regrettable mais pas surprenant de voir ce type de xénophobie à l’égard des Africains en Chine. Quiconque observe l’engagement de la Chine dans des projets en Afrique reconnaît ce type de comportement abusif et manipulateur. La Chine n’a jamais tenu ses promesses envers l’Afrique. Et traiter les Africains, en particulier les étudiants, de cette façon pendant l’épidémie en dit long sur la nature du soi-disant « partenariat » entre la Chine et l’Afrique. Quel est le commentaire de la Chine face aux remarques américaines ?
  6. Spoutnik : Le gouvernement chinois a envoyé un groupe d’experts médicaux en Russie le 11 avril pour aider à combattre le COVID-19. Nous avons remarqué qu’il en avait envoyé un au Kazakhstan plus tôt. La Chine envisage-t-elle d’envoyer des groupes d’experts médicaux dans d’autres pays ? Pouvez-vous nous indiquer un calendrier précis ? Qu’est-ce que la Chine prend en considération lorsqu’elle envoie des groupes d’experts ?
  7. RIA Novosti : Selon des reportages, 60 citoyens chinois arrivant à Shanghai par avion en provenance de Russie vendredi dernier ont été infectés par le nouveau coronavirus. À notre connaissance, il n’y avait pas de vols réguliers entre la Chine et la Russie pendant plus de 10 jours. Ce vol avait-il été spécialement prévu pour venir chercher ces citoyens chinois ? Selon des médias chinois, le vol était opéré par Aeroflot, pouvez-vous le confirmer ? D’autres vols similaires sont-ils prévus ?
  8. Reuters : Selon des reportages, le G20 projette de suspendre l’obligation pour les pays à faible revenu de rembourser les prêts bilatéraux, pour les aider à faire face à l’épidémie. Pouvez-vous le confirmer ? La Chine adhère-t-elle à ce projet ?
  9. Q : Un éditorial publié par Yomiuri Shimbun au Japon le 12 avril a affirmé que le régime du gouvernement chinois et du PCC étaient à l’origine du « malheur causé par l’homme » relatif à la propagation de la pandémie et que la Chine refusait d’admettre ses erreurs dans la réponse à la pandémie. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  10. Q : Des chefs de missions diplomatiques africaines en Chine ont récemment déclaré que la Chine avait pris des mesures impératives telles que le test et le confinement des Africains dans la prévention et le contrôle de l’épidémie. Quelle est la réponse de la Chine à ce sujet ? La Chine craint-elle que les relations sino-africaines soient compromises par cela ?
  11. ++++++++++++++RIA Novosti : J’ai deux questions. Tout d’abord, hier, les autorités provinciales du Heilongjiang ont promis une récompense allant jusqu’à 5000 yuans pour des informations sur le franchissement illégal des frontières sino-russes. Je me demande s’il y a déjà eu des cas de franchissement illégal des frontières, ou si c’est juste une précaution. Et deuxièmement, je me demande si le Ministère des Affaires étrangères a des statistiques sur le nombre de citoyens chinois en Russie en ce moment.
  12. CCTV : Selon des reportages, le Haut-Karabakh organisera aujourd’hui le second tour de l’élection « présidentielle ». Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  13. Beijing Daily : Nous avons remarqué que la situation épidémique est de plus en plus grave en Russie. La partie chinoise a récemment annoncé l’envoi d’une équipe d’experts médicaux en Russie. Pourriez-vous nous informer sur leur travail ? La Chine fournira-t-elle plus d’assistance à la Russie ?
  14. Sputnik : La Chine a développé deux vaccins inactivés pour le COVID-19. L’équipe médicale les a-t-elle amenés en Russie ? Y a-t-il un plan de coopération avec la partie russe sur le développement de vaccins ?
  15. AFP : Le Ministre assistant des Affaires étrangères Chen Xiaodong a rencontré hier des représentants de plus de 20 pays africains pour discuter de la situation des ressortissants africains dans le Guangdong. Des mesures concrètes seront-elles prises pour résoudre les problèmes concernés ? Et le Ministère des Affaires étrangères peut-il également confirmer que des ambassadeurs africains en Chine ont écrit conjointement une lettre à la partie chinoise ?
  16. The Paper : Tibor Nagy, Secrétaire d’Etat adjoint américain aux Affaires africaines, a twitté hier que les vidéos et les histoires provenant de Guangzhou étaient épouvantables et que la Chine devait prendre des mesures pour arrêter ces actions contre les Africains vivant et travaillant en Chine. La porte-parole du Département d’Etat américain, Morgan Ortagus, a retwitté ce message avec le commentaire « honteuse xénophobie ». Quelle est la réponse de la Chine à cela ?
  17. Shenzhen TV : Le 9 avril, le porte-parole du Ministère vietnamien des Affaires étrangères a déclaré que la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations unies avait envoyé une note diplomatique le 30 mars pour s’opposer à la revendication de la Chine sur la mer de Chine méridionale, réaffirmant la souveraineté du Vietnam sur les îles Xisha et Nansha. Le pays affirme également sa souveraineté, ses droits souverains et sa juridiction sur les eaux stipulées dans la Convention des Nations unies sur le droit de la mer. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  18. +++++++++++++++CCTV : Le Sommet spécial ASEAN + Chine-Japon-République de Corée (10+3) tenu hier sur le COVID-19 a publié une déclaration conjointe. Pouvez-vous présenter les principaux résultats du sommet ?
  19. AFP : Le Ministre français des Affaires étrangères a rencontré hier l’ambassadeur de Chine en France pour exprimer ses préoccupations concernant des articles rendus publics par l’ambassade de Chine à Paris sur la gestion de l’épidémie de COVID-19 par la France et d’autres pays occidentaux. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  20. China National Radio : Nous avons noté que la Chine et l’Afrique avaient récemment eu des contacts étroits sur les mesures de prévention et de contrôle adoptées par la province du Guangdong concernant les ressortissants africains, et la Chine a pris de nouvelles mesures. Pouvez-vous nous en présenter les derniers développements ?
  21. Bloomberg : Selon Associated Press, la Chine savait déjà qu’elle faisait face à un événement majeur de santé publique avant d’annoncer publiquement l’apparition de l’épidémie de COVID-19. Ce reportage est-il exact ou non ?
  22. The Paper : Selon une information publiée sur le site web du Département d’État américain, le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo a une fois de plus critiqué la Chine de ne pas avoir signalé en temps utile l’épidémie de COVID-19, et a déclaré qu’il faudrait intenter des poursuites en responsabilités au moment opportun. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  23. AFP : Selon des reportages, le Ministre nigérian des Affaires étrangères a déclaré hier que le traitement réservé aux ressortissants nigérians à Guangzhou était inacceptable, et il a exhorté la Chine à prendre des mesures immédiates à cet égard. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  24. Shenzhen TV : Le dernier rapport de Perspectives de l’économie mondiale publié par le FMI le 14 avril prévoit une contraction de l’économie mondiale de 3 % cette année, soit la pire récession depuis la Grande Dépression des années 1930. La Chine a-t-elle un commentaire à faire à ce sujet ?
  25. China Review News : Le Président américain Trump a annoncé, le 14 avril, la suspension du financement de l’OMS. La Chine a-t-elle un commentaire à faire à ce sujet ?
  26. Quotidien de Beijing : Le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré dans une interview le 14 avril que la coopération entre la Chine et la Russie était un bel exemple pour la communauté internationale dans la lutte conjointe contre la pandémie, que certains politiciens européens et américains ont accusé la Chine de dissimuler des informations sur l’épidémie, et ont demandé à la Chine de verser une énorme compensation pour la propagation de la pandémie. Il a dit que ces propos avaient dépassé le seuil de tolérance et étaient inadmissibles. Bien que certaines personnes aient mis en doute l’intention de la partie chinoise de bâtir une communauté de destin pour l’humanité à des fins personnelles, nous pensons que l’objectif de la Chine est de promouvoir la synergie au sein de la communauté internationale. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  27. CCTV : Hier, le Président Xi Jinping a eu un entretien téléphonique avec son homologue serbe Aleksandar Vučić. Le Président Xi a déclaré que la Chine continuerait à apporter assistance et soutien à la Serbie dans sa lutte contre l’épidémie. Dans quels domaines la Chine fournira-t-elle assistance et soutien à la Serbie ?
  28. Bloomberg : Hier, un comité de collecte de fonds pour la campagne de réélection du Président Trump a lancé un appel à contributions pour aider Trump à être réélu afin de tenir la Chine responsable. L’e-mail en question indique que la Chine a menti dès le début et a fait tout ce qu’elle pouvait pour dissimuler la propagation du COVID-19 dans le pays et qu’il ne faudrait pas faire la sourde oreille à ce sujet. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  29. Reuters : Maintenant que les États-Unis ont annoncé qu’ils arrêteraient de financer l’OMS, la Chine serait-elle prête à contribuer davantage pour combler le déficit ?
  30. AFP : Selon l’ambassade de Chine en France, les autorités taiwanaises ont utilisé le mot « nègre » pour attaquer le Directeur général de l’OMS Tedros. Il s’agit d’une allégation très grave. Pouvez-vous nous dire dans quelles circonstances les autorités taiwanaises ont utilisé ce terme ?
  31. Bloomberg : La Chine a déclaré qu’il était irresponsable de la part de quelques médias de faire du tapage autour de la qualité des produits chinois, avant de tirer les faits au clair. Le Ministère chinois du Commerce a ouvert des enquêtes sur cette question, demandant aux entreprises exportatrices de masques, de kits de test, de respirateurs et d’autres matériels de présenter une licence lors de leur déclaration en douane, et a interdit à deux sociétés chinoises d’exporter ces produits. Cela indique-t-il que le Ministère du Commerce estime également qu’il existe des problèmes de qualité avec certains produits médicaux exportés et qu’il s’est donc mis à corriger cette situation en avril ? La Chine a-t-elle récemment communiqué avec les pays concernés à ce sujet ?
  32. +++++++++++++CCTV : Nous avons noté que le groupe d’experts médicaux chinois est arrivé au Kazakhstan depuis une semaine. Pouvez-vous nous donner des informations sur son travail là-bas ?
  33. Beijing Youth Daily : Le 15 avril, le Département d’État américain a publié le compte rendu du rapport de conformité 2020 sur le respect des accords de non-prolifération, de désarmement et de contrôle des armements, dans lequel il accuse la Chine de ne pas avoir respecté son engagement de moratoire sur les essais nucléaires et la non-prolifération des missiles, et remet en question le rapport sur la mise en œuvre par la Chine de la Convention sur l’interdiction des armes biologiques (CABT). Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  34. Shenzhen TV : Selon des médias, les Ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales du G20 ont tenu une visioconférence hier. Ils se sont mis d’accord sur un plan permettant aux pays les plus pauvres du monde de suspendre le remboursement de leur dette du 1er mai à la fin de l’année. Comment la Chine mettra-t-elle en œuvre une telle initiative ?
  35. RIA Novosti : Fox News a rapporté, en citant des sources, que le nouveau coronavirus était issu d’un laboratoire. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  36. APP : Le Ministre pakistanais des Affaires étrangères Shah Mahmood Qureshi a appelé hier soir le Conseiller d’État chinois et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi. Pouvez-vous donner des informations à ce sujet ?
  37. South China Morning Post : Premièrement, dans son rapport de conformité, le Département d’État américain affirme que la Chine aurait effectué en secret des essais nucléaires souterrains. Pouvez-vous le confirmer et faire un commentaire à ce sujet ? Deuxièmement, les États-Unis ont déclaré qu’ils enquêtaient sur les rumeurs relatives à la fuite du nouveau coronavirus d’un laboratoire. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  38. Kyodo News : Le Directeur général de l’OMS Tedros a déclaré le 15 avril qu’il regrettait la décision américaine de suspendre le financement de l’organisation. Les principales associations américaines de scientifiques ont publié une déclaration pour exhorter les États-Unis à continuer de contribuer au financement de l’OMS. Nous avons également noté que des doutes et des critiques ont été exprimés concernant le fait que l’OMS n’ait pas recommandé aux pays d’appliquer des restrictions de voyage au tout début de l’épidémie de COVID-19. Comment la Chine réagit-elle à cela ?
  39. Reuters : Selon un reportage, les États-Unis tentent d’empêcher le FMI d’émettre de nouvelles liquidités sous forme de droits de tirage spéciaux, car ils ne veulent pas que la Chine et l’Iran accèdent au financement sous cette forme. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

CHINE 5 jioeinfow+518

1/Conférence de presse du 13 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian

CHINE Conférence de presse PH 1 du 13 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200416375929758178

Le Premier Ministre Li Keqiang participera au Sommet spécial de l’ASEAN + Chine-Japon-République de Corée (10 + 3) sur la réponse au COVID-19, qui aura lieu le 14 avril sous forme de visioconférence, et sera présidé par le Vietnam en sa qualité de président de l’ASEAN 2020.

CHINE Le Premier Ministre Li Keqiang FOREIGN202004150819000598802241877 Le Premier Ministre Li Keqiang

1

CCTV : Selon des reportages, le Ministère russe des Affaires étrangères a affirmé sur Facebook, le 12 avril, que les tentatives de certains pays de rejeter la responsabilité sur autrui s’agissant de l’aggravation de la situation épidémique à l’intérieur de leurs frontières sont préoccupantes, y compris les récentes accusations très médiatisées de dirigeants américains contre l’OMS, ajoutant que la position américaine est non constructive, déplacée et n’aboutira qu’à des résultats contraires.
Il a dit que l’OMS agissait, à tous les stades de l’épidémie de COVID-19, dans le cadre de son mandat, en stricte conformité avec les principes directeurs des États membres et sur la base des données scientifiques disponibles.
Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

russie-aff-etrangeres-d4f80bf4-52af-4202-aafe-ccde103a5b39 Ministère russe des Affaires étrangères

Zhao Lijian : Nous estimons que la position russe est objective et équitable. Nous nous en félicitons.

Nous avons déclaré maintes fois que, face à la grave menace que représente le COVID-19 sur l’humanité, la communauté internationale ne pourra gagner la lutte que si elle établit le concept de communauté de destin pour l’humanité, coopère dans la solidarité et déploie des efforts conjugués. Les différents pays devraient transcender les différences idéologiques et se débarrasser de toutes sortes d’accusations et de soupçons infondés, en particulier éviter la politisation de la coopération anti-épidémique et le rejet de la responsabilité sur autrui.
Depuis la survenue de la pandémie, l’OMS, en maintenant une position objective, scientifique et équitable, a rempli activement ses attributions et responsabilités, et a joué un rôle important pour aider les pays à faire face à la pandémie et promouvoir la coopération internationale dans ce domaine.

Récemment, le Secrétaire général de l’ONU, les dirigeants d’un grand nombre de pays et des responsables d’organisations internationales ont exprimé leur soutien à l’OMS.

L’Assemblée générale de l’ONU a adopté une résolution par consensus, reconnaissant le rôle de l’OMS.

Dans sa déclaration, le Sommet spécial des dirigeants du G20 tenu récemment a également souligné son soutien et son engagement à renforcer davantage la responsabilité de l’OMS dans la coordination des actions internationales contre la pandémie, ce qui reflète la position générale de la communauté internationale.
À l’heure actuelle, le COVID-19 se propage dans le monde entier. La communauté internationale doit travailler ensemble pour vaincre cet ennemi commun. La Chine continuera de travailler de concert avec la communauté internationale, y compris la Russie, pour soutenir le rôle moteur continu de l’OMS dans la coopération mondiale contre la pandémie.

CHINE Conférence de presse PH 2 du 13 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200416375929763555

2

Agence de presse Xinhua : Vous venez d’annoncer que le Premier Ministre Li Keqiang assistera au sommet spécial 10 + 3 sur la riposte au COVID-19.
Qu’attend la Chine de cette réunion ?
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (au milieu) préside le sommet spécial en ligne de l'ASEAN+3 sur le COVID-19  Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (au milieu) préside le sommet spécial en ligne de l’ASEAN+3 sur le COVID-19.
Zhao Lijian : La Chine, le Japon, la République de Corée et les pays de l’ASEAN sont des voisins et amis qui se sont prêté soutien depuis la survenue de l’épidémie de COVID-19. Le Sommet spécial 10 + 3, un événement important qui a lieu en Asie de l’Est après le Sommet spécial du G20 pour répondre au COVID-19, montre la détermination des pays de la région à lutter ensemble contre la pandémie et à maintenir le développement économique de la région.
La Chine espère que les pays 10 + 3 auront un échange de vues approfondi sur la lutte contre la propagation de la pandémie et la poursuite du développement économique, et feront en sorte que des résultats positifs soient obtenus dans le renforcement de la réponse coordonnée à la pandémie, l’amélioration de la coopération dans le secteur de la santé en Asie de l’Est, la promotion de la coopération pragmatique et des échanges économiques et celle de l’intégration économique régionale.

3

Voice of Vietnam : Que pensez-vous de la coopération anti-pandémie ASEAN-Chine ? Dans quels domaines la Chine espère-t-elle renforcer sa coopération avec l’ASEAN ?

asean_cle01ebb3

Zhao Lijian : La Chine et les pays membres de l’ASEAN sont des voisins proches amicaux.
Nous avons mené une coopération fructueuse dans la lutte contre le COVID-19. Nous garderons un souvenir impérissable de l’assistance fournie par les pays de l’ASEAN après le déclenchement de l’épidémie en Chine.
Après avoir remporté une première victoire contre le virus, la Chine, qui ressent profondément les difficultés des pays de l’ASEAN, leur a fourni des matériels médicaux, a envoyé des groupes d’experts médicaux et a aidé ces pays à s’approvisionner en matériels anti-épidémiques en Chine.

Tout cela illustre la tradition d’assistance mutuelle entre les deux parties en ces temps difficiles. Nous espérons que les pays de l’ASEAN sortiront vainqueurs du COVID-19 dans les meilleurs délais.

4

China Daily : Sept sénateurs républicains américains ont adressé une lettre au Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, pour s’opposer à l’élection de Jiang Duan, ministre de la mission permanente de la Chine auprès des Nations Unies à Genève, au groupe consultatif du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, et ont déclaré que la Chine ne devrait pas occuper une place si importante au Conseil des droits de l’homme en raison de sa « tromperie délibérée » à propos de l’épidémie de COVID-19, et de ses « violations des droits de l’homme » dans le Xinjiang.
Ils ont demandé au Secrétaire général Antonio Guterres d’intervenir et de suspendre cette nomination. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Tedros-Adhanom-Ghebreyesus-e1585251984652  Secrétaire général Antonio Guterres

Zhao Lijian : La Chine a toujours participé activement aux actions du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies et des autres institutions multilatérales des droits de l’homme.

Mr. Jiang Duan, Ministre à la mission de Chine auprès du Conseil des Droits de l’Homme à Genève a29853664172_792281264f_c Mr. Jiang Duan, Ministre à la mission de Chine auprès du Conseil des Droits de l’Homme à Genève, jouera un rôle clé dans la sélection des instances onusiennes en charge de la santé, le liberté d’expression, les détentions arbitraires et les disparitions forcées

L’élection de Jiang Duan, ministre de la Mission permanente de la Chine auprès des Nations Unies à Genève et des autres organisations internationales, au groupe consultatif du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies en tant que représentant des États d’Asie-Pacifique, démontre une fois de plus la reconnaissance par la communauté internationale des progrès de la Chine dans le domaine des droits de l’homme, et de son rôle actif dans les échanges et la coopération internationaux relatifs aux droits de l’homme.

Les États-Unis, avec un bilan affreux en matière de droits de l’homme, se sont retirés du Conseil des droits de l’homme.

Mais quelques législateurs américains hostiles à la Chine interviennent dans les règles électorales des institutions onusiennes, critiquent et se mêlent des affaires du Conseil des droits de l’homme et de la situation des droits de l’homme dans d’autres pays.

Cela est complètement absurde. Nous recommandons à ces membres du Congrès de travailler sérieusement pour résoudre les problèmes à l’intérieur de leur pays, tels que
  • la discrimination raciale,
  • la prolifération abusive des armes,
  • la violation des droits des enfants migrants,
  • arrêter leurs manœuvres politiques au nom de la pandémie,
travailler avec la Chine et le reste de la communauté internationale pour promouvoir la coopération contre la pandémie et prendre des mesures concrètes pour améliorer les droits de l’homme et le bien-être du peuple américain.

CHINE Conférence de presse PH 3 du 13 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200416375929764038

5

China Review News : Un porte-parole du Département d’État américain a déclaré, le 11 avril, qu’il y avait eu des discriminations à l’égard des Africains dans le Guangdong et ailleurs en matière de prévention et de contrôle du COVID-19, précisant qu’il est regrettable mais pas surprenant de voir ce type de xénophobie à l’égard des Africains en Chine.
Quiconque observe l’engagement de la Chine dans des projets en Afrique reconnaît ce type de comportement abusif et manipulateur.
La Chine n’a jamais tenu ses promesses envers l’Afrique. Et traiter les Africains, en particulier les étudiants, de cette façon pendant l’épidémie en dit long sur la nature du soi-disant « partenariat » entre la Chine et l’Afrique.
Quel est le commentaire de la Chine face aux remarques américaines ?

africains-chine

Zhao Lijian : Nous avons noté les remarques du porte-parole du Département d’État américain. Alors que la communauté internationale a un besoin urgent de solidarité pour lutter contre la pandémie, la partie américaine fait des allégations injustifiées dans le but de semer la discorde et d’attiser les troubles.
Ce n’est ni moral ni responsable. Nous recommandons aux États-Unis de concentrer leur énergie sur les efforts visant à contenir la propagation du virus dans le pays, car toute tentative de semer la discorde entre les relations d’amitié sino-africaines en profitant de la pandémie est vouée à l’échec.

Dans sa lutte contre le COVID-19, le gouvernement chinois attache une grande importance à la vie et à la santé des ressortissants étrangers en Chine et traite tous les étrangers en Chine sur un pied d’égalité.

Nous nous opposons à un traitement différencié vis-à-vis de personnes spécifiques. La Chine et l’Afrique sont de bons amis, de bons partenaires et de bons frères. Aux moments les plus difficiles de la lutte contre le virus en Chine, l’Afrique a apporté un soutien énergique au peuple chinois.
Alors que la situation s’aggrave en Afrique, le gouvernement et le peuple chinois sont passés immédiatement à l’action et ont apporté de toute urgence leur aide au continent africain, ce qui a été très apprécié par les pays et les peuples africains.

Il n’y a aucun changement dans la politique d’amitié de la Chine envers l’Afrique. Il n’y aura aucun changement non plus dans les sentiments d’amitié des pays et des peuples africains envers la Chine. Il n’y aura jamais de discriminations de notre part envers nos frères africains.

En fait, lorsque la Chine se trouvait au moment le plus difficile pour contenir le virus précédemment, sur les plus de 3 000 étudiants africains dans la province du Hubei et la ville de Wuhan, un seul a été infecté puis rapidement guéri, et tous les autres sont restés sains et saufs.

Concernant les inquiétudes de certains citoyens africains séjournant dans la province du Guangdong et exprimées par la partie africaine, les autorités locales les ont examinées et ont adopté une série de nouvelles mesures. Je suis sûr que ces questions seront judicieusement résolues grâce aux efforts conjoints des deux parties.

6

Spoutnik : Le gouvernement chinois a envoyé un groupe d’experts médicaux en Russie le 11 avril pour aider à combattre le COVID-19. Nous avons remarqué qu’il en avait envoyé un au Kazakhstan plus tôt.
La Chine envisage-t-elle d’envoyer des groupes d’experts médicaux dans d’autres pays ? Pouvez-vous nous indiquer un calendrier précis ? Qu’est-ce que la Chine prend en considération lorsqu’elle envoie des groupes d’experts ?
chine en russie avril 2020 138967312_15866050465871nUn avion transportant des experts médicaux chinois à Harbin, dans la province chinoise du Heilongjiang (nord-est), le 11 avril 2020. (Photo : Xu Xu)

Zhao Lijian : Merci de votre intérêt pour la coopération internationale menée par la Chine pour lutter contre la pandémie.
Après la survenue du COVID-19, la Chine, à la demande des gouvernements concernés et compte tenu de la situation épidémique et des besoins sur le terrain, a envoyé des groupes d’experts médicaux dans plusieurs pays, dont l’Italie, la Serbie, le Cambodge, le Pakistan, les Philippines, le Myanmar et le Kazakhstan.
Les experts chinois ont partagé leurs expériences avec les personnels soignants médicaux de ces pays, les ont aidés à améliorer les capacités de prévention, de contrôle, de diagnostic et de traitement, et ont renforcé la confiance pour vaincre ensemble la pandémie. Leur travail a été salué par les gouvernements et les peuples de tous les pays d’accueil. Comme vous l’avez mentionné, un groupe d’experts vient de partir pour la Russie.
À l’avenir, tout en menant à bien la prévention et le contrôle du COVID-19 dans le pays, nous continuerons à envoyer des groupes d’experts médicaux en tenant compte de facteurs tels que la volonté des pays concernés, le développement de la situation épidémique et leurs besoins de contrôle.

CHINE Conférence de presse PH 4 du 13 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200416375929774402

7

RIA Novosti : Selon des reportages, 60 citoyens chinois arrivant à Shanghai par avion en provenance de Russie vendredi dernier ont été infectés par le nouveau coronavirus. À notre connaissance, il n’y avait pas de vols réguliers entre la Chine et la Russie pendant plus de 10 jours.
Ce vol avait-il été spécialement prévu pour venir chercher ces citoyens chinois ? Selon des médias chinois, le vol était opéré par Aeroflot, pouvez-vous le confirmer ? D’autres vols similaires sont-ils prévus ?
Zhao Lijian : Pour autant que je sache, à ce jour, il y a encore des vols réguliers entre Beijing, Shanghai et Moscou. Nous continuerons de travailler avec la partie russe pour contenir la propagation du COVID-19.

8

Reuters : Selon des reportages, le G20 projette de suspendre l’obligation pour les pays à faible revenu de rembourser les prêts bilatéraux, pour les aider à faire face à l’épidémie.
Pouvez-vous le confirmer ? La Chine adhère-t-elle à ce projet ?
Zhao Lijian : Je ne dispose pas d’informations à ce sujet pour le moment. Si vous êtes intéressé, je me renseignerai auprès de mes collègues en charge des affaires liées au G20 et je vous en informerai plus tard.

Les questions suivantes ont été posées après la conférence de presse.

9

Q : Un éditorial publié par Yomiuri Shimbun au Japon le 12 avril a affirmé que le régime du gouvernement chinois et du PCC étaient à l’origine du « malheur causé par l’homme » relatif à la propagation de la pandémie et que la Chine refusait d’admettre ses erreurs dans la réponse à la pandémie.
Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

index

Zhao Lijian : L’article de Yomiuri Shimbun, au mépris des faits, a attaqué avec malveillance le gouvernement chinois et le Parti communiste chinois.
Par son ignorance, ses préjugés et son arrogance contre la Chine, il a induit gravement en erreur l’opinion internationale, y compris celle du public japonais, à l’égard de la Chine. Il a complètement transgressé le moindre respect de l’éthique professionnelle du journalisme, des normes morales et de la conscience fondamentale de l’humanité.

La partie chinoise n’accepte absolument pas ces calomnies et ce dénigrement, et a effectué des représentations solennelles auprès du responsable du journal.

Je tiens à souligner que la Chine a fait d’énormes sacrifices pour combattre le COVID-19. Les mesures que nous avons prises ont gagné le soutien et l’approbation de tous les Chinois. Les premiers résultats que nous avions obtenus ont permis de faire gagner un temps précieux et d’offrir des expériences aux autres pays. C’est un fait incontestable reconnu par l’ensemble de la communauté internationale et que personne ne peut nier.
Face à ce défi commun à l’humanité tout entière, la coopération est plus importante que jamais, plutôt que de se lancer des attaques. Nous exhortons sérieusement la partie concernée au Japon à corriger immédiatement son erreur, à assumer réellement ses responsabilités sociales et à jouer un rôle constructif dans la promotion de la coopération sino-japonaise contre la pandémie et de l’amélioration des relations bilatérales.

10

Q : Des chefs de missions diplomatiques africaines en Chine ont récemment déclaré que la Chine avait pris des mesures impératives telles que le test et le confinement des Africains dans la prévention et le contrôle de l’épidémie.
Quelle est la réponse de la Chine à ce sujet ? La Chine craint-elle que les relations sino-africaines soient compromises par cela ?

Zhao Lijian : Hier soir, j’ai publié une déclaration écrite sur la prévention et le contrôle de l’épidémie dans le Guangdong concernant les ressortissants africains.

CHINE des Affaires étrangères Chen Xiaodong 36917hr_-e1564427241242-592x296-1564430437Ministre assistant des Affaires étrangères Chen Xiaodong

Ce matin, le Ministre assistant des Affaires étrangères Chen Xiaodong a rencontré des chefs de missions diplomatiques africaines en Chine.

1200px-China_Guangdong.svg Le Guangdong (chinois simplifié : 广东 ; chinois traditionnel : 廣東 ; pinyin : Guǎngdōng ; Wade : Kuang³tung¹ ; cantonais Yale : Gwong²dung¹) est une province côtière au sud de la République populaire de Chine dont le chef-lieu est Canton (Guangzhou).
Peuplée de 104 millions d’habitants d’après un recensement effectué en 20101, il s’agit de la province la plus peuplée (soit 7,79 % de la population chinoise continentale) et la plus riche de Chine.
La préfecture provinciale, Canton, est un centre économique, culturel et politique majeur de la région. La province comprend également la ville de Shenzhen, frontalière de Hong Kong, plus grande ZES (Zone Economique Spéciale) et cœur économique industriel et manufacturier, tournée vers le reste du monde.  VOIR LA SUITE SUR / https://fr.wikipedia.org/wiki/Guangdong

Les départements du Guangdong ont également tenu une conférence de presse, déclarant qu’ils attachent une grande importance aux préoccupations des amis africains, et qu’ils adopteront une série de mesures, en fonction de la procédure anti-épidémique, pour optimiser l’observation médicale et la gestion sanitaire relatives aux ressortissants étrangers, mettre en œuvre le principe de traitement sans différenciation, et fournir davantage de services de santé publique et d’orientations sanitaires adaptés aux ressortissants étrangers ; ils prendront de nouvelles mesures pour le placement des ressortissants africains en difficulté ; ils mettront en place un mécanisme de communication efficace avec les consulats généraux des pays étrangers à Guangzhou ; ils s’opposent fermement à tout propos ou acte raciste et discriminatoire.
Lors de la réunion tenue ce matin, le Ministre assistant des Affaires étrangères Chen Xiaodong a présenté la position et les activités accomplies par le gouvernement chinois, réitéré la politique amicale de la Chine envers l’Afrique et souligné que l’amitié indissoluble sino-africaine s’est profondément enracinée dans les esprits en Chine et en Afrique.

la_chine_en_afrique_infographique    Site à découvrir > https://afrobarometer.org/fr


Après l’arrivée du COVID 19, la Chine et l’Afrique, unies comme toujours, s’efforcent de surmonter les difficultés. La Chine continuera à accroître son soutien à l’Afrique dans la mesure de ses capacités et à travailler avec l’Afrique pour lutter contre l’épidémie afin de remporter la victoire finale.

Les chefs de missions diplomatiques africaines ont indiqué que le grand succès réalisé par le gouvernement et le peuple chinois dans la lutte contre l’épidémie a apporté expérience, confiance et espoir au monde entier pour combattre la pandémie.
Ils ont remercié la Chine d’avoir bien pris soin des ressortissants africains en Chine et d’avoir apporté de l’assistance à l’Afrique tout en surmontant ses propres difficultés dans la lutte contre l’épidémie, ce qui, selon eux, démontre pleinement l’amitié fraternelle entre le peuple chinois et les peuples africains, qui partagent heurs et malheurs dans les difficultés.
Chen Xiaodong, ministre assistant des Affaires étrangères, chargé des affaires d’Asie de l’Ouest et d’Afrique du Nord, des affaires africaines et des archives. 36917hr_-e1564427241242-592x296-1564430437 Chen Xiaodong, ministre assistant des Affaires étrangères, chargé des affaires d’Asie de l’Ouest et d’Afrique du Nord, des affaires africaines et des archives. 

Ils ont trouvé que l’exposé du Ministre assistant Chen Xiaodong sur la position de la Chine, bien réconfortant, était très utile pour améliorer la compréhension mutuelle et consolider l’amitié sino-africaine. Ils ont dit qu’ils présenteraient immédiatement des rapports fidèles et complets à leurs gouvernements et transmettraient le message aux ressortissants de leurs pays dans le Guangdong, pour agir de concert avec la Chine afin d’exhorter leurs ressortissants en Chine à se conformer aux lois et règlements chinois relatifs à la prévention et au contrôle de l’épidémie.

Les chefs de missions diplomatiques africaines ont également souligné que l’Afrique et la Chine sont de bons frères et de bons partenaires, et que les problèmes qui sont apparus dans le Guangdong sont des affaires entre frères, qui peuvent sans aucun doute être réglées à l’amiable. Aucune force extérieure, quels que soient son intention ou ses moyens, ne pourra arrêter le développement des relations amicales Afrique-Chine.

CHINE Conférence de presse PH 5 du 13 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200416375929889228


SOURCE/https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1770241.shtml


CHINE 1 a-xian-les-statues-de

2/Conférence de presse du 14 avril 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian

CHINE Conférence de presse PH 6 du 14 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200417343480380906

11

RIA Novosti : J’ai deux questions. Tout d’abord, hier, les autorités provinciales du Heilongjiang ont promis une récompense allant jusqu’à 5000 yuans pour des informations sur le franchissement illégal des frontières sino-russes.
  1. Je me demande s’il y a déjà eu des cas de franchissement illégal des frontières, ou si c’est juste une précaution.
  2. Et deuxièmement, je me demande si le Ministère des Affaires étrangères a des statistiques sur le nombre de citoyens chinois en Russie en ce moment.
20934487.png  Les frontières chinoises fermées (FRANCEINFO) cf / https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/infographies-effondrement-du-trafic-aerien-frontieres-fermees-face-au-coronavirus-2019-ncov-la-chine-de-plus-en-plus-isolee_3820299.html

Zhao Lijian : Concernant votre première question, selon l’Accord sur le système de gestion des frontières entre la Chine et la Russie, les autorités compétentes et les gouvernements locaux des deux pays doivent prendre conjointement les mesures nécessaires pour prévenir et freiner le franchissement illégal des frontières et d’autres activités illégales dans les zones frontalières. C’est une responsabilité que les deux parties doivent assumer afin de maintenir l’ordre dans les zones frontalières.
En ce qui concerne votre deuxième question, sur la base des informations dont nous disposons, il y a environ 100 000 citoyens chinois en Russie, mais le chiffre exact est difficile à déterminer pour le moment.

12

CCTV : Selon des reportages, le Haut-Karabakh organisera aujourd’hui le second tour de l’élection « présidentielle ».
  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

carte-kara-web

Zhao Lijian : La position de la Chine sur la question du Haut-Karabakh est claire et cohérente. Nous espérons que les parties concernées régleront les différends par le dialogue politique et maintiendront la paix et la stabilité régionales. La Chine est prête à poursuivre ses efforts pour promouvoir la stabilité et le développement dans la région.

13

Beijing Daily : Nous avons remarqué que la situation épidémique est de plus en plus grave en Russie. La partie chinoise a récemment annoncé l’envoi d’une équipe d’experts médicaux en Russie.
  • Pourriez-vous nous informer sur leur travail ?
  • La Chine fournira-t-elle plus d’assistance à la Russie ?
CHINE A MOSCOU 14 AVRIL 2020 138968323_15866572133111n  MOSCOU, 11 avril (Xinhua) — Une équipe médicale chinoise est arrivée samedi à Moscou pour renforcer les efforts déployés actuellement par la Russie pour lutter contre le COVID-19. Cette équipe de dix membres, en provenance de la province chinoise du Heilongjiang (nord-est), a apporté des équipements médicaux tels que des masques chirurgicaux, des masques N95 et des combinaisons de protection. Elle comprend des experts spécialisés en tests de laboratoire, en prévention et contrôle des maladies infectieuses, en maladies respiratoires, en soins intensifs ainsi qu’en médecine traditionnelle chinoise, en provenance du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, du Centre de contrôle et de prévention des maladies du Heilongjiang ainsi que de quatre hôpitaux de cette province.CF / http://french.xinhuanet.com/2020-04/12/c_138968323.htm

Zhao Lijian : L’équipe d’experts médicaux envoyée par le gouvernement chinois est arrivée à Moscou le 11 avril. Les experts ont visité des hôpitaux prenant en charge les patients ayant contracté le COVID-19 et ont échangé avec leurs homologues russes sur des sujets tels que la prévention et le contrôle de l’épidémie, ainsi que le diagnostic et le traitement. Dans les prochaines étapes, l’équipe d’experts procédera à un échange d’expériences plus approfondi avec la partie russe, et fournira des conseils et des formations en matière de prévention et de contrôle, ainsi que de diagnostic et de traitement. L’équipe d’experts a également partagé, par liaison vidéo, des connaissances en matière de prévention et de contrôle de l’épidémie avec des ressortissants chinois, notamment des étudiants et des employés d’entreprises chinoises en Russie, et distribué des fournitures médicales.
Dans les moments les plus difficiles de notre lutte contre le COVID-19, la Russie nous a offert un soutien et une assistance solides. A l’heure actuelle, avec la propagation rapide du virus, la Russie est à un stade crucial de prévention et de contrôle de l’épidémie. En tant que partenaire stratégique global de coordination pour une nouvelle ère, la Chine comprend profondément ce que la Russie traverse et ne restera pas les bras croisés. Nous renforcerons davantage la coopération avec la partie russe dans la lutte contre le COVID-19 pour surmonter les difficultés actuelles et relever les défis posés par l’épidémie.

CHINE Conférence de presse PH 7 du 14 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200417343480394623

14

Sputnik : La Chine a développé deux vaccins inactivés pour le COVID-19.
  • L’équipe médicale les a-t-elle amenés en Russie ?
  • Y a-t-il un plan de coopération avec la partie russe sur le développement de vaccins ?
Zhao Lijian : Je n’ai aucune information à ce sujet. Je vérifierai cela auprès des autorités compétentes. Vous pourriez également vous informer auprès du Ministère de la Science et de la Technologie et de la Commission nationale de la Santé.

15

AFP : Le Ministre assistant des Affaires étrangères Chen Xiaodong a rencontré hier des représentants de plus de 20 pays africains pour discuter de la situation des ressortissants africains dans le Guangdong.
  • Des mesures concrètes seront-elles prises pour résoudre les problèmes concernés ?
  • Et le Ministère des Affaires étrangères peut-il également confirmer que des ambassadeurs africains en Chine ont écrit conjointement une lettre à la partie chinoise ?

1306826-10467514361jpg

Zhao Lijian : Nous avons exposé notre position sur les mesures anti-épidémiques du Guangdong concernant les citoyens africains en Chine. Vous pouvez consulter notre déclaration à ce sujet sur le site Web du Ministère des Affaires étrangères.
Il y a également eu un communiqué de presse sur la rencontre du Ministre assistant des Affaires étrangères Chen Xiaodong avec les envoyés diplomatiques de pays africains en Chine.
Et vous avez mentionné une lettre à la partie chinoise écrite par des ambassadeurs africains : je n’ai obtenu aucune information à ce sujet pour le moment.

CHINE Conférence de presse PH 8 du 14 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200417343480407706

16

The Paper : Tibor Nagy, Secrétaire d’État adjoint américain aux Affaires africaines, a twitté hier que les vidéos et les histoires provenant de Guangzhou étaient épouvantables et que la Chine devait prendre des mesures pour arrêter ces actions contre les Africains vivant et travaillant en Chine. La porte-parole du Département d’État américain, Morgan Ortagus, a retwitté ce message avec le commentaire « honteuse xénophobie ».
  • Quelle est la réponse de la Chine à cela ?

Tibor Nagy, Secrétaire d’État adjoint américain tibor_nagy_

Zhao Lijian : J’ai déjà exposé hier la position de la Chine à ce sujet. Les Etats-Unis prennent cette question comme prétexte pour semer la discorde entre la Chine et les pays africains et saper l’amitié entre les deux parties. Cette pratique est vaine et extrêmement immorale.
Comme l’ont dit les envoyés diplomatiques africains lors d’une communication avec la partie chinoise hier, les efforts de la Chine contre l’épidémie ont porté leurs fruits. Si d’autres pays s’étaient inspirés de la pratique chinoise, il n’y aurait pas une telle catastrophe aujourd’hui. Ils ont remercié la partie chinoise d’avoir pris soin des citoyens africains en Chine et d’avoir offert son aide à l’Afrique tout en surmontant ses propres difficultés, ce qui témoigne fortement de la fraternité entre les peuples africain et chinois, partageant heurs et malheurs. Ils ont également déclaré que l’amitié entre l’Afrique et la Chine était profonde et éprouvée et qu’aucune force extérieure, quelle que soit son intention et par aucun moyen, ne pourrait entraver le développement des relations amicales entre l’Afrique et la Chine.

La porte-parole du Département d’État américain, Morgan Ortagus Morgan-Ortagus La porte-parole du Département d’État américain, Morgan Ortagus

Je tiens à souligner que l’amitié sino-africaine est indéfectible, car elle est profondément enracinée dans le cœur de notre peuple. Après l’éclatement du COVID-19, la Chine et l’Afrique ont une fois de plus fait preuve de solidarité pour surmonter ensemble les difficultés. Toute tentative visant à salir ou à leurrer les autres, à créer des dissensions ou à semer la discorde ne saurait aboutir.

17

Shenzhen TV : Le 9 avril, le porte-parole du Ministère vietnamien des Affaires étrangères a déclaré que la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations unies avait envoyé une note diplomatique le 30 mars pour s’opposer à la revendication de la Chine sur la mer de Chine méridionale, réaffirmant la souveraineté du Vietnam sur les îles Xisha et Nansha. Le pays affirme également sa souveraineté, ses droits souverains et sa juridiction sur les eaux stipulées dans la Convention des Nations unies sur le droit de la mer.
  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
South_China_Sea_Claims_and_Boundary_Agreements_2012cf/ https://fr.wikipedia.org/wiki/Conflit_en_mer_de_Chine_m%C3%A9ridionale

Zhao Lijian : Je voudrais réitérer que les îles Xisha et Nansha font partie du territoire chinois. Les revendications de la partie vietnamienne violent le droit international, notamment la Charte des Nations unies et la Convention des Nations unies sur le droit de la mer, et sont donc illégales, nulles et non avenues.

CHINE Conférence de presse PH 9 du 14 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200417343480400966

SOURCE/https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1770648.shtml

CHINE 5 Soldats-en-terre-cuite-a-Xian

3/Conférence de presse du 15 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian

CHINE Conférence de presse PH 10 du 15 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200419819893870512

Pour aider l’Arabie saoudite dans sa lutte contre le COVID-19, le gouvernement chinois a décidé d’envoyer un groupe d’experts médicaux dans le pays. Constitué par la Commission nationale de la Santé et sélectionné par la Commission de la Santé de la région autonome hui du Ningxia, le groupe est parti pour l’Arabie saoudite le 15 avril dans la matinée.

Après la survenue de l’épidémie de COVID-19 en Chine, les dirigeants saoudiens ont exprimé immédiatement leur sympathie et leur soutien. Le gouvernement saoudien et les personnalités de différents milieux de la société saoudienne ont fourni plusieurs lots de matériels médicaux. À présent, l’Arabie saoudite est également confrontée au même défi, et la Chine entend soutenir fermement l’Arabie saoudite dans ses efforts de lutte contre l’épidémie et est prête à lui apporter de l’assistance dans la mesure de ses capacités. Les experts chinois envoyés en Arabie saoudite sont spécialisés dans les tests de laboratoire, la prévention et le contrôle des maladies infectieuses, les maladies respiratoires et les soins intensifs, les soins infirmiers et la médecine traditionnelle chinoise. Ils partageront leurs expériences avec la partie saoudienne et fourniront des conseils et une formation en matière de prévention, de contrôle, de diagnostic et de traitement. En outre, ils donneront également des conseils techniques sur la prévention et le contrôle, les matériels de protection et la médecine traditionnelle chinoise au personnel de l’ambassade de Chine, aux employés des entreprises chinoises, aux ressortissants chinois et à la communauté chinoise en Arabie saoudite.

Chine-afrique

Le virus ne connaît pas de frontières et appelle une riposte commune. En tant que partenaires de coopération stratégique globaux, la Chine entend maintenir une coopération étroite avec l’Arabie saoudite pour protéger la vie et la santé des populations des deux pays afin de vaincre l’épidémie, ennemi commun à tous les êtres humains.

Pour aider les pays africains à renforcer leur lutte contre le COVID-19, le gouvernement chinois a décidé d’envoyer des groupes d’experts médicaux en Éthiopie et au Burkina Faso pour partager les expériences anti-épidémiques avec les établissements médicaux et sanitaires des deux pays, leur donner des conseils anti-épidémiques et des consultations techniques, et renforcer leurs capacités de prévention et de contrôle de l’épidémie.

La Chine et l’Afrique sont de bons frères qui partagent heurs et malheurs depuis de longues années. Nous garderons un souvenir impérissable du soutien précieux que les pays africains nous ont apporté dans les moments les plus difficiles dans notre bataille contre le COVID-19. La Chine suit de près la situation en Afrique et a fourni, en dépit de ses propres difficultés, différents lots de matériels anti-épidémiques à l’Union africaine et à tous les pays africains qui ont établi des relations diplomatiques avec la Chine. En plus de multiples visioconférences tenues par des experts des deux parties, bon nombre de provinces, villes, entreprises et organisations populaires de la partie chinoise ont également fourni des matériels à l’Afrique. Tout cela a présenté des exemples vivants pour la construction d’une communauté de destin plus serrée entre la Chine et l’Afrique. La Chine est prête à renforcer la coopération avec les pays africains pour remporter la victoire finale de la lutte contre l’épidémie.

18

CCTV : Le Sommet spécial ASEAN + Chine-Japon-République de Corée (10+3) tenu hier sur le COVID-19 a publié une déclaration conjointe.
  • Pouvez-vous présenter les principaux résultats du sommet ?

Le Sommet spécial ASEAN + Chine-Japon-République de Corée sur le COVID-19 s'est tenu avec succès le 14 avril. 162423766vna

Zhao Lijian : Merci pour votre question.
Le Sommet spécial ASEAN + Chine-Japon-République de Corée sur le COVID-19 s’est tenu avec succès le 14 avril.

233144812vna_potal_asean_2020_thu_tuong_nguyen_xuan_phuc_chu_tri_hoi_nghi_cap_cao_asean3_ve_ung_pho_voi_dich_benh_covid-19_170204592_4604262

Le Premier Ministre Li Keqiang a assisté au sommet et a prononcé un discours important dans lequel il a partagé les expériences de la Chine en matière de coordination du contrôle et de la lutte contre l’épidémie avec le développement économique et social, et a avancé des propositions telles que le renforcement de la coopération sur le contrôle du COVID-19, la relance du développement économique et la coordination des mesures politiques, qui ont trouvé des réponses favorables auprès des différentes parties.

Le sommet a obtenu des résultats importants et a publié une déclaration conjointe. Les parties ont convenu de poursuivre le partage des informations et l’échange des expériences, d’améliorer la recherche et le développement de médicaments et de vaccins, de garantir l’approvisionnement de médicaments et de matériels médicaux, de créer un fonds spécial pour soutenir la lutte contre la pandémie menée par les pays de l’ASEAN, et d’envisager la constitution d’une réserve de matériels médicaux essentiels.

Les différentes parties ont convenu d’atténuer les conséquences de l’épidémie au niveau socioéconomique, de maintenir la coopération économique et commerciale nécessaire et les échanges interpersonnels nécessaires, afin de préserver la fluidité de la chaîne d’approvisionnement et de favoriser la croissance économique.
Le sommet a permis de renforcer davantage le sens de la coopération entre les pays de la région, de fortifier la confiance dans la coopération et de préciser l’orientation à suivre. La Chine est prête à rester en étroite coopération avec les autres parties et à traduire ces résultats en mesures concrètes pour vaincre le virus dans les meilleurs délais et raviver la vitalité économique de la région.

19

AFP : Le Ministre français des Affaires étrangères a rencontré hier l’ambassadeur de Chine en France pour exprimer ses préoccupations concernant des articles rendus publics par l’ambassade de Chine à Paris sur la gestion de l’épidémie de COVID-19 par la France et d’autres pays occidentaux.
  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

 

MjAyMDA0NTJmZGE3MTY0MWVjNDg4NmIxMjA2NTM3M2RmZmU2Nzc Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian

Zhao Lijian : Les Chefs d’État chinois et français ont eu trois entretiens téléphoniques depuis le début de l’épidémie de COVID-19 pour exprimer leur sympathie et leur soutien mutuel. Sous leur direction stratégique, les différents milieux des deux pays se sont entraidés mutuellement contre le nouveau coronavirus, laissant de nombreuses histoires émouvantes qui ont trouvé des échos très vifs parmi les populations des deux pays et incarnant le haut niveau des relations bilatérales et la profonde amitié entre les deux peuples.
Dernièrement, certains médias occidentaux, de prétendus experts et des politiciens ont diffusé de fausses informations sur la pandémie pour stigmatiser la Chine et faire des remarques déplacées sur la coopération sino-française contre l’épidémie. Les missions diplomatiques et consulaires chinoises ont répondu rapidement à ces fausses allégations pour mettre toute la lumière sur les faits, bien exposer la position de principe de la Chine et poursuivre les efforts conjoints pour lutter contre le virus. Nous espérons que la partie française dissipera de tels malentendus, car la Chine n’a jamais l’intention de faire de commentaires et n’a jamais fait de commentaires sur l’inefficacité de la riposte française à l’épidémie.
Au contraire, nous ressentons profondément le grave défi auquel la France est confrontée. Nous avons constaté que, sous la forte direction du Président Macron, le gouvernement français a pris des mesures de prévention et de contrôle qui, largement approuvées par la population française, donnent des effets positifs. Nous saluons sincèrement les efforts de la France et soutenons la France dans la prise de mesures énergiques et efficaces en tenant compte de sa réalité nationale. Nous sommes certains qu’elle remportera la victoire de la lutte contre la pandémie.

Le virus ne connaît pas de frontières et la pandémie ne fait pas de différence entre les races.

Dans la situation actuelle, le monde a besoin plus que jamais de solidarité. Je voudrais souligner à nouveau que la Chine est prête à travailler de concert avec la communauté internationale, y compris la France, pour soutenir le multilatéralisme et renforcer la solidarité et la coopération afin de contenir le COVID-19 et de protéger la sécurité sanitaire publique mondiale.

CHINE Conférence de presse PH 11 du 15 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200419819893880050

20

China National Radio : Nous avons noté que la Chine et l’Afrique avaient récemment eu des contacts étroits sur les mesures de prévention et de contrôle adoptées par la province du Guangdong concernant les ressortissants africains, et la Chine a pris de nouvelles mesures.
  • Pouvez-vous nous en présenter les derniers développements ?
UNION AFRICAINE JANVIER 2020 UNECA image1170x530croppedUNECA  UNECA Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, avec les chefs d’État lors du sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba, Éthiopie, le 9 février 2020.

Zhao Lijian : Les relations sino-africaines font l’objet d’une grande attention ces derniers temps.
Comme vous l’avez dit, la Chine et l’Afrique maintiennent ces jours-ci une communication étroite et des consultations amicales sur la situation des ressortissants africains dans la province du Guangdong.
Le Conseiller d’État Wang Yi a eu un entretien téléphonique avec le Président Faki de la Commission de l’Union africaine, et le Ministre assistant des Affaires étrangères Chen Xiaodong a rencontré des chefs de missions diplomatiques africaines accréditées en Chine.
Les ambassades de Chine dans les pays africains sont également en communication active avec la partie africaine.
La partie chinoise a réitéré qu’il n’y a eu aucun changement dans sa politique d’amitié envers l’Afrique. Confrontée à de graves risques de cas importés dans le Guangdong, la Chine a renforcé ses mesures de prévention et de contrôle, reste fidèle au principe consistant à traiter les citoyens chinois et les ressortissants étrangers sur un pied d’égalité, et n’adoptera pas de politiques différenciées à l’égard de personnes spécifiques.
Compte tenu des préoccupations de la partie africaine, le Guangdong a amélioré les mesures de gestion de la santé relatives aux étrangers. Pour autant que je sache, à condition de respecter les réglementations chinoises sur la prévention et le contrôle de l’épidémie, un grand nombre de ressortissants africains rentrent chez eux pour le confinement, et des dispositions appropriées ont été prises à l’égard des ressortissants africains en difficulté.
Les gouvernements africains et les envoyés diplomatiques africains en Chine pensent généralement que, dans la situation actuelle où tous les pays renforcent les mesures de prévention et de contrôle de l’épidémie, les mesures du Guangdong sont responsables envers tous les Chinois et les étrangers, et parfaitement compréhensibles. Les étrangers qui travaillent et vivent sur place doivent faire preuve de coopération et de soutien.
La partie africaine apprécie le fait que la Chine prend au sérieux les préoccupations de la partie africaine et a noté l’amélioration continue de la situation des Africains dans les villes concernées du Guangdong. La partie africaine coopérera avec la Chine pour sensibiliser leurs ressortissants au respect des réglementations chinoises sur la prévention et le contrôle de l’épidémie.

Beaucoup d’amis africains ont également souligné qu’après vérification, de nombreuses vidéos diffusées en ligne ont été fabriquées après montage et n’ont pas exprimé toute la vérité des faits. La Chine et l’Afrique doivent rester vigilantes sur ces contenus en ligne qui peuvent induire en erreur la perception et les émotions du public.

Addis Abeba, le 11 avril 2020 Le président de la Commission de l’Union africaine, SEM Moussa Faki Mahamat 38348-cpauc2 Addis Abeba, le 11 avril 2020 : Le président de la Commission de l’Union africaine, SEM Moussa Faki Mahamat
Le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a souligné, lors de son entretien téléphonique avec M. Faki, Président de la Commission de l’Union africaine, que l’amitié traditionnelle entre la Chine et l’Afrique, aussi solide que le roc, est indestructible, qu’elle ne sera pas affectée par un incident de parcours, ni perturbée par des tentatives de division fomentées par certaines forces.

Selon le Président Faki, la partie africaine ne pense pas que la Chine adoptera une politique de discrimination raciale contre les peuples africains. L’Afrique et la Chine sont des amis, mais aussi et surtout des compagnons d’armes dans la lutte contre le COVID-19. Rien ne peut changer ou compromettre l’amitié Afrique-Chine. À la prochaine étape, la Chine et l’Afrique continueront de se mettre côte à côte pour remporter la victoire finale contre la pandémie.

21

Bloomberg : Selon Associated Press, la Chine savait déjà qu’elle faisait face à un événement majeur de santé publique avant d’annoncer publiquement l’apparition de l’épidémie de COVID-19.
  • Ce reportage est-il exact ou non ?

5cc1bf7f9708a.image

Zhao Lijian : Je n’ai pas lu le reportage que vous avez mentionné. Toujours fidèle à l’esprit ouvert, transparent et responsable, la Chine a signalé sans tarder à l’OMS et aux pays et régions concernés les informations sur l’épidémie, ce qui a été pleinement reconnu, hautement apprécié et généralement salué par la communauté internationale. Dès le début de l’épidémie, le peuple chinois, uni comme un seul homme, a déployé beaucoup d’efforts pour lutter contre l’épidémie, faisant gagner ainsi un temps précieux et contribuant de manière importante à la lutte contre la pandémie dans le monde.
Les accusations de non-transparence et de non-ouverture contre la Chine sont injustes et insultantes pour les grands sacrifices faits par le peuple chinois.

22

The Paper : Selon une information publiée sur le site web du Département d’État américain, le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo a une fois de plus critiqué la Chine de ne pas avoir signalé en temps utile l’épidémie de COVID-19, et a déclaré qu’il faudrait intenter des poursuites en responsabilités au moment opportun.
  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

1296529-mike-pompeo-lors-d-une-conference-de-presse-a-washington-le-25-fevrier-2020 Mike Pompeo

Zhao Lijian : Récemment, en réponse à de fausses allégations similaires propagées sans relâche par des responsables américains, la Chine a énuméré tous les faits de manière détaillée pour mettre à nu les mensonges américains.
Nous recommandons à ces responsables américains de se concentrer sur la prévention et le contrôle de la pandémie dans leur pays, au lieu de chercher à rejeter partout la responsabilité et de détourner l’attention, car qui tente de se disculper se trahit. Et cela n’aidera pas à atténuer la situation épidémique aux États-Unis, mais perturbera gravement la coopération anti-pandémie sino-américaine et nuira aux relations bilatérales.

23

AFP : Selon des reportages, le Ministre nigérian des Affaires étrangères a déclaré hier que le traitement réservé aux ressortissants nigérians à Guangzhou était inacceptable, et il a exhorté la Chine à prendre des mesures immédiates à cet égard.
  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
Zhao Lijian : Ce que vous avez dit au sujet du Nigéria n’est pas exact. L’ambassadeur de Chine au Nigéria a rencontré hier le Ministre nigérian des Affaires étrangères, Geoffrey Onyeama, et ils ont rencontré la presse ensemble. Veuillez consulter l’information concernée sur le site web de l’ambassade de Chine au Nigéria.

CHINE Conférence de presse PH 12 du 15 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200419819893893782

24

Shenzhen TV : Le dernier rapport de Perspectives de l’économie mondiale publié par le FMI le 14 avril prévoit une contraction de l’économie mondiale de 3 % cette année, soit la pire récession depuis la Grande Dépression des années 1930.
  • La Chine a-t-elle un commentaire à faire à ce sujet ?
Dans son dernier rapport sur les perspectives mondiales publié mardi 14 avril, le FMI a également avancé trois évolutions alternatives à ce scénario de référence.
Dans son dernier rapport sur les perspectives mondiales publié mardi 14 avril, le FMI a également avancé trois évolutions alternatives à ce scénario de référence.afp.com/MANDEL NGAN

Zhao Lijian : Nous avons pris note du rapport concerné. La propagation du COVID-19 représente non seulement une menace pour la vie et la santé des populations de différents pays, mais a également de graves répercussions sur l’économie mondiale. Les prévisions du FMI d’une grave récession économique mondiale montrent la gravité de cette double crise de santé publique et d’économie mondiale.

Tout comme le souligne le FMI, il s’agit d’une véritable crise mondiale, car aucun pays n’est épargné. En temps de crise, il est d’autant plus important que la communauté internationale reste fidèle au concept de communauté de destin pour l’humanité, fasse preuve de solidarité et travaille ensemble pour surmonter les difficultés et injecter confiance et force dans la croissance économique mondiale.

Les grandes économies devraient assumer véritablement leurs responsabilités et mettre sérieusement en œuvre les résultats obtenus lors du Sommet spécial des dirigeants du G20 sur le COVID-19 pour stabiliser l’économie mondiale.
Les outils de politique monétaire, budgétaire et structurelle nécessaires devraient être utilisés et des mesures devraient être prises sur les plans de l’offre et de la demande pour stabiliser les attentes du marché et renforcer la résilience économique. Il faut préserver une économie mondiale ouverte et supprimer les mesures commerciales restrictives telles que les droits de douane pour favoriser les activités économiques et commerciales normales, créer un environnement libre, équitable, non discriminatoire, transparent et prévisible pour le commerce et l’investissement, et assurer un fonctionnement stable et fluide des chaînes mondiales d’industrie et d’approvisionnement. Il importe de s’en tenir au multilatéralisme, de renforcer la coordination et la coopération internationales, de soutenir le rôle des mécanismes multilatéraux tels que l’ONU et l’OMC et d’améliorer la gouvernance économique mondiale.

La Chine continuera de coordonner la prévention et le contrôle de l’épidémie avec le développement économique et social, et d’élargir dans le même temps l’ouverture sur l’extérieur, de renforcer et d’approfondir la coopération avec différentes parties et de contribuer activement à stabiliser l’économie mondiale.

25

China Review News : Le Président américain Trump a annoncé, le 14 avril, la suspension du financement de l’OMS.
  • La Chine a-t-elle un commentaire à faire à ce sujet ?
RNRFLWGIG2RRHMFOFINIHSNI6A  Ce mardi 14 avril, le président des Etats-Unis Donald Trump a annoncé la suspension du financement à l’OMS.  AFP/MANDEL NGAN
Zhao Lijian : La Chine est gravement préoccupée par la déclaration américaine sur la suspension du financement de l’OMS.

En tant qu’institution internationale faisant le plus autorité et la plus professionnelle dans le domaine de la sécurité sanitaire publique mondiale, l’OMS joue un rôle irremplaçable dans la réponse aux crises mondiales de santé publique.

Depuis la survenue de l’épidémie de COVID-19, elle a, sous la conduite du Directeur général Tedros, rempli activement ses attributions et responsabilités et joué un rôle central de coordination dans la promotion de la coopération internationale contre la pandémie, gagnant la reconnaissance et les éloges de la communauté internationale.
Alors que la lutte mondiale contre le virus arrive à un stade crucial, la décision des États-Unis ne peut qu’affaiblir la capacité de l’OMS et porter atteinte à la coopération internationale contre la pandémie. Ce sont les États-Unis eux-mêmes et d’autres pays du monde, en particulier les plus vulnérables, qui en seront affectés. Nous exhortons les États-Unis à s’acquitter de leurs obligations et de leurs devoirs, et à soutenir l’OMS dans la direction des actions internationales contre la pandémie.
La Chine continuera, comme toujours, de soutenir le rôle important de l’OMS dans la promotion de la cause de la santé publique internationale et dans la lutte mondiale contre la pandémie.

26

Quotidien de Beijing : Le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré dans une interview le 14 avril que la coopération entre la Chine et la Russie était un bel exemple pour la communauté internationale dans la lutte conjointe contre la pandémie, que certains politiciens européens et américains ont accusé la Chine de dissimuler des informations sur l’épidémie, et ont demandé à la Chine de verser une énorme compensation pour la propagation de la pandémie.
Il a dit que ces propos avaient dépassé le seuil de tolérance et étaient inadmissibles. Bien que certaines personnes aient mis en doute l’intention de la partie chinoise de bâtir une communauté de destin pour l’humanité à des fins personnelles, nous pensons que l’objectif de la Chine est de promouvoir la synergie au sein de la communauté internationale.
  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

unnamedMinistre russe des Affaires étrangères Lavrov.

Zhao Lijian : Nous saluons vivement la prise de positon du Ministre russe des Affaires étrangères Lavrov.

Au tout début de l’épidémie, la Russie a fourni à la Chine un ferme soutien politique, moral et matériel.

Le Président Poutine a maintes fois salué publiquement les mesures anti-épidémiques de la Chine et soutenu la lutte du peuple chinois contre le COVID-19. Des personnes de différents milieux de la Russie ont spontanément écrit des lettres de sympathie ou réalisé des vidéos en soutien au peuple chinois. À l’heure actuelle, la Russie se trouve à un stade critique de son combat. La Chine, tout en poursuivant ses propres efforts de prévention et de contrôle, a fait de son mieux pour apporter soutien et assistance à la partie russe, ce qui incarne l’amitié traditionnelle entre les deux peuples qui partagent heurs et malheurs et s’entraident, et met en évidence le haut niveau et la particularité du partenariat stratégique global de coordination Chine-Russie dans la nouvelle ère.

Alors que la communauté internationale travaille ensemble contre la pandémie, nous avons également entendu des voix dissonantes. Certains médias et certaines personnes ont déformé les faits, fabriqué et diffusé de fausses informations sur la Chine et la Russie. En tant que partenaires stratégiques globaux de coordination dans la nouvelle ère, la Chine et la Russie se tiendront fermement ensemble pour surmonter les obstacles sur la voie du développement.

Fidèle à l’idée de construction d’une communauté de destin pour l’humanité, la Chine est prête à continuer de travailler avec la communauté internationale, y compris la Russie, pour partager ses expériences en matière de prévention, de contrôle et de traitement du COVID-19, renforcer la coopération internationale et répondre conjointement aux menaces et défis communs, et sauvegarder la sécurité sanitaire publique mondiale.

27

CCTV : Hier, le Président Xi Jinping a eu un entretien téléphonique avec son homologue serbe Aleksandar Vučić. Le Président Xi a déclaré que la Chine continuerait à apporter assistance et soutien à la Serbie dans sa lutte contre l’épidémie.
  • Dans quels domaines la Chine fournira-t-elle assistance et soutien à la Serbie ?

PRESIDENT SERBE Aleksandar Vučić. B9716532208Z.1_20180805103017_000+G0TBQ74JM.1-0  PRESIDENT SERBE Aleksandar Vučić.  

Zhao Lijian : La Chine et la Serbie entretiennent une amitié profonde et spéciale.

Le Président Xi Jinping a fait savoir, dans son entretien téléphonique avec le Président Aleksandar Vučić, que les relations sino-serbes étaient les relations interétatiques les plus profondes.

Face au COVID-19, les deux pays ont une fois de plus fait preuve de véritable fraternité et d’amitié. Le Président Vučić a également déclaré que la Serbie se souviendrait toujours de l’aide et du soutien fournis par la Chine et serait toujours un ami sincère et fiable à toute épreuve de la Chine.

Dès le début de l’épidémie de COVID-19, la Chine a fourni à la partie serbe les matériels de protection médicale dont elle avait un besoin urgent et a envoyé un groupe d’experts médicaux de haut niveau. La Chine continuera d’aider la partie serbe à s’approvisionner en Chine des matériels anti-épidémiques dont elle a un besoin urgent, de partager son savoir-faire en matière de prévention, de contrôle, de diagnostic et de traitement, et d’apporter son plus grand soutien pour l’aider à lutter contre l’épidémie.

Le virus ne connaît pas de frontières, mais le pire des moments révèle le meilleur de l’homme. La Chine est prête à travailler avec la communauté internationale, y compris la Serbie, pour protéger conjointement la sécurité sanitaire publique mondiale et régionale.

CHINE Conférence de presse PH 13 du 15 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200419819893904910

28

Bloomberg : Hier, un comité de collecte de fonds pour la campagne de réélection du Président Trump a lancé un appel à contributions pour aider Trump à être réélu afin de tenir la Chine responsable. L’e-mail en question indique que la Chine a menti dès le début et a fait tout ce qu’elle pouvait pour dissimuler la propagation du COVID-19 dans le pays et qu’il ne faudrait pas faire la sourde oreille à ce sujet.
  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
Le président américain Donald Trump lors d’une conférence de presse, à la Maison Blanche, à Washington, le 18 avril 2020. REUTERS Drago TPX O6JUKWGKVQ2QUN26SWQGKBTQIY  Le président américain Donald Trump lors d’une conférence de presse, à la Maison Blanche, à Washington, le 18 avril 2020.  REUTERS/Al Drago TPX
Zhao Lijian : Ce sont des remarques totalement irresponsables.

La pandémie est l’ennemi commun de l’humanité. Face à cette brusque crise de santé publique mondiale, tous les pays, y compris la Chine, sont victimes.

  • Comment peut-on parler de choses comme la compensation ou la poursuite en responsabilité ?

L’OMS a déclaré à plusieurs reprises que la stigmatisation est plus dangereuse que le virus lui-même.

La lutte de la Chine contre l’épidémie montre la responsabilité d’un grand pays responsable. La force, l’efficacité et la rapidité de la Chine ont été largement saluées par la communauté internationale. Le peuple chinois a fait de grands sacrifices pour la santé et la sécurité des populations du monde entier et y a apporté une grande contribution.
Face à la pandémie, la communauté internationale devrait unir ses forces pour lutter contre les préjugés. La Chine entend partager ses expériences avec les pays concernés, maintenir une communication et une coopération étroites avec eux et leur fournir assistance et soutien dans la mesure de ses capacités.

Nous avons la certitude que, tant que les membres de la communauté internationale se soutiendront mutuellement et travailleront ensemble, nous serons en mesure de vaincre l’épidémie dans les meilleurs délais et de remporter la victoire finale.

29

Reuters : Maintenant que les États-Unis ont annoncé qu’ils arrêteraient de financer l’OMS, la Chine serait-elle prête à contribuer davantage pour combler le déficit ?

index

Zhao Lijian : La Chine soutient le rôle moteur de l’OMS dans la lutte mondiale contre la pandémie. Nous avons fait un don de 20 millions de dollars à l’OMS. Et nous continuerons de soutenir et d’aider l’OMS dans la mesure de nos capacités.

30

AFP : Selon l’ambassade de Chine en France, les autorités taiwanaises ont utilisé le mot « nègre » pour attaquer le Directeur général de l’OMS Tedros. Il s’agit d’une allégation très grave.
  • Pouvez-vous nous dire dans quelles circonstances les autorités taiwanaises ont utilisé ce terme ?
Zhao Lijian : Vous auriez dû poser la question aux autorités taiwanaises. Ce terme est une discrimination raciale. La Chine et aucun autre pays ne toléreront l’utilisation d’un tel mot.

31

Bloomberg : La Chine a déclaré qu’il était irresponsable de la part de quelques médias de faire du tapage autour de la qualité des produits chinois, avant de tirer les faits au clair. Le Ministère chinois du Commerce a ouvert des enquêtes sur cette question, demandant aux entreprises exportatrices de masques, de kits de test, de respirateurs et d’autres matériels de présenter une licence lors de leur déclaration en douane, et a interdit à deux sociétés chinoises d’exporter ces produits.
  • Cela indique-t-il que le Ministère du Commerce estime également qu’il existe des problèmes de qualité avec certains produits médicaux exportés et qu’il s’est donc mis à corriger cette situation en avril ?
  • La Chine a-t-elle récemment communiqué avec les pays concernés à ce sujet ?

une-usine-de-fabrication-de-masques-en-chine-le-12-fevrier-2020_6249324 Une usine de fabrication de masques en Chine le 12 février 2020 XINHUA


 

Zhao Lijian : Mes collègues et moi avons déjà répondu à des questions similaires, et je voudrais réitérer la position de principe de la Chine.
De nombreux pays ont récemment acheté des produits médicaux en Chine. Tout en satisfaisant la demande nationale, nous soutenons l’exportation par des entreprises qualifiées et crédibles, et accordons des facilités pour la production, le transport et le dédouanement afin de faciliter l’approvisionnement en Chine des pays étrangers et l’exportation ordonnée par les entreprises. Lorsque des pays présentent leurs demandes d’achat par la voie diplomatique, nous recommandons aux entreprises exportatrices qualifiées de communiquer avec les acheteurs étrangers et de négocier avec eux. Pour autant que je sache, nous n’avons reçu aucune réclamation des acheteurs concernant les produits achetés via le canal susmentionné.
Quelques pays ont émis des doutes sur la qualité des produits importés de Chine, nos ambassades ont fait des vérifications et donné des réponses dans les meilleurs délais.
Je voudrais souligner que la qualité et la sécurité des produits médicaux concernent directement la vie et la santé des populations de tous les pays.
La Chine interdit l’exportation de produits médicaux non homologués. [Xu Congjun - KeystoneEPA] 11214489.image  La Chine interdit l’exportation de produits médicaux non homologués. [Xu Congjun – Keystone/EPA] 

La Chine attache une grande importance à l’exportation de produits médicaux et sévit contre les produits de contrefaçon et de mauvaise qualité.

Tous les problèmes de qualité feront l’objet d’enquêtes sérieuses et seront punis par les départements de surveillance, avec une tolérance zéro conformément à la loi.

Dans le même temps, nous espérons également que les acheteurs étrangers choisiront les produits certifiés par les autorités réglementaires chinoises avec des certifications de production, suivront attentivement les instructions d’utilisation et vérifieront si les produits sont compatibles avec les normes de leurs pays afin d’éviter de faire des erreurs dans la précipitation.

S’il y a vraiment des problèmes, les deux parties devraient résoudre les questions selon une attitude réaliste, conformément à la loi et selon les règles du marché

CHINE Conférence de presse PH 14 du 15 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200419819893913248


SOURCE/https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1771331.shtml


CHINE 4 unnamed

4/Conférence de presse du 16 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian

 

CHINE Conférence de presse PH 15 du 16 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200419822260883969

32

CCTV : Nous avons noté que le groupe d’experts médicaux chinois est arrivé au Kazakhstan depuis une semaine. Pouvez-vous nous donner des informations sur son travail là-bas ?
NOURSOULTAN, 9 avril (Xinhua) -- Une équipe médicale chinoise est arrivée jeudi à Noursoultan, la capitale kazakhe, afin de soutenir le Kazakhstan dans ses efforts de lutte contre le COVID-19.138962525_15865072485491n  NOURSOULTAN, 9 avril (Xinhua) — Une équipe médicale chinoise est arrivée jeudi à Noursoultan, la capitale kazakhe, afin de soutenir le Kazakhstan dans ses efforts de lutte contre le COVID-19. cf/  http://french.xinhuanet.com/2020-04/10/c_138962525.htm

d5c5e91a-5c6c-4e9d-9ad5-9e85bbcc4e8c


Zhao Lijian : Le 9 avril, le gouvernement chinois a envoyé un groupe d’experts médicaux contre le COVID-19 au Kazakhstan, comprenant 10 experts en maladies respiratoires, soins intensifs, infection, médecine traditionnelle chinoise, soins infirmiers et santé publique, dans le cadre d’une mesure importante pour mettre en œuvre le consensus dégagé par les deux Chefs d’État sur le renforcement de la coopération dans la lutte contre l’épidémie. Ce premier groupe d’experts médicaux envoyé par la Chine en Asie centrale a pour mission d’aider le Kazakhstan à lutter contre le COVID-19.
Pendant la dernière semaine, avec leurs collègues kazakhs, les experts chinois se sont rendus en première ligne, notamment au centre des opérations d’urgence de santé publique, au centre national des sciences et de la chirurgie cardiaque, et dans des lieux désignés de confinement.

Ils ont eu des échanges avec le Ministère de la Santé du Kazakhstan, le centre de santé publique, des écoles de médecine, ainsi que plus de 5 000 personnels soignants, pour partager leurs expériences en matière de dépistage, de diagnostic et traitement cliniques, de soins intensifs, de prévention et de contrôle du COVID-19, etc.

Les experts chinois ont en outre joint par vidéo des employés d’entreprises chinoises, des ressortissants chinois et des étudiants chinois au Kazakhstan. Selon le programme, le groupe d’experts chinois a déjà quitté Nursultan pour Almaty et Karaganda le 15 avril, pour partager leurs expériences avec des établissements médicaux et des experts kazakhs.

33

Beijing Youth Daily : Le 15 avril, le Département d’État américain a publié le compte rendu du rapport de conformité 2020 sur le respect des accords de non-prolifération, de désarmement et de contrôle des armements, dans lequel il accuse la Chine de ne pas avoir respecté son engagement de moratoire sur les essais nucléaires et la non-prolifération des missiles, et remet en question le rapport sur la mise en œuvre par la Chine de la Convention sur l’interdiction des armes biologiques (CABT).
  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
trump 20.10.2018 16013319  TRUMP EN OCTOBRE 2018

H5P4SD2MMJOACVFFCX67JL2D6I

Zhao Lijian : Nous avons noté le rapport concerné.

Ces dernières années, les États-Unis ont élaboré chaque année un soi-disant rapport de conformité, se faisant passer pour un juge ou un arbitre pour critiquer les mesures de contrôle des armements et de non-prolifération d’autres pays et se glorifiant comme étant un « modèle » dans ce domaine. Cela revient à faire passer le noir pour le blanc et à rejeter injustement la responsabilité sur autrui.

La Chine estime toujours que les traités et mécanismes de contrôle des armements et de non-prolifération sont des piliers importants pour préserver la paix, la sécurité et la stabilité internationales et doivent être respectés et mis en œuvre. Dans un esprit responsable, nous remplissons avec tout le sérieux qui s’impose nos obligations et engagements internationaux, nous nous en tenons au multilatéralisme et menons activement la coopération internationale, ce qui contribue beaucoup à sauvegarder le régime international de contrôle des armements et de non-prolifération, ainsi que la paix et la sécurité mondiales. La communauté internationale sait à quoi s’en tenir à cet égard. L’accusation américaine contre la Chine est totalement infondée et ne mérite même pas une réfutation.

En revanche, les États-Unis ont poursuivi ces dernières années la pratique « Amérique d’abord » dans le domaine du contrôle des armements et de la non-prolifération. Ils ont dénoncé des accords à plusieurs reprises, en allant à l’encontre du courant de l’histoire.

Ils se sont retirés, par exemple, du traité FNI et du JCPOA, ils ont annulé la signature du Traité sur le commerce des armes et ont empêché les négociations d’un protocole comprenant un régime de vérification de la Convention sur l’interdiction des armes biologiques.
Au lieu de terminer la destruction de leurs armes chimiques stockées, ils cherchent à renforcer leur puissance militaire sur tous les plans, ce qui a perturbé gravement l’équilibre et la stabilité stratégiques mondiaux, et entravé le processus de contrôle des armements et de désarmement internationaux. Avec leur comportement qui fait l’objet d’une condamnation générale de la communauté internationale, les États-Unis sont les moins qualifiés pour se poser en arbitre et en juge.

Nous exhortons les États-Unis à réfléchir sur eux-mêmes et à cesser de faire des remarques déplacées sur d’autres pays.

CHINE Conférence de presse PH 16 du 16 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200419822260897590

34

Shenzhen TV : Selon des médias, les Ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales du G20 ont tenu une visioconférence hier. Ils se sont mis d’accord sur un plan permettant aux pays les plus pauvres du monde de suspendre le remboursement de leur dette du 1er mai à la fin de l’année.
  • Comment la Chine mettra-t-elle en œuvre une telle initiative ?
La réunion des ministres des Finances et des gouverneurs de Banques centrales du G20 photo depuis le bureau du Premier ministre italien Giuseppe Conte. Palazzio Chigi Press 183327_194057  La réunion des ministres des Finances et des gouverneurs de Banques centrales du G20 s’est tenue hier en visioconférence comme celle du 26 mars, prise en photo depuis le bureau du Premier ministre italien Giuseppe Conte. Palazzio Chigi Press Office/AFP

Zhao Lijian : Hier, les Ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales du G20 ont adopté, après discussions lors d’une visioconférence, une initiative de suspension du remboursement de la dette pour les pays les plus pauvres.

Ils ont convenu de suspendre le remboursement du capital et des intérêts des dettes échues pour les pays concernés, du 1er mai à la fin de 2020. L’initiative vise plus de 70 pays les moins avancés définis par l’ONU et les pays emprunteurs de l’Association internationale de développement (IDA).

Fidèle à l’idée de communauté de destin pour l’humanité et respectant la bonne conception de la justice et des intérêts, la Chine œuvre à aider les pays les plus pauvres dans la mesure de ses capacités, pour leur permettre de réduire la pauvreté et de se développer.

À l’avenir, la Chine, conformément au consensus du G20 sur l’allégement de la dette, aidera les pays les plus pauvres à concentrer leurs efforts sur la lutte contre l’épidémie et à soutenir le développement économique et social, et continuera de participer activement à la coopération internationale contre l’épidémie par d’autres canaux bilatéraux ou multilatéraux.

La Chine appelle les créanciers multilatéraux et privés à prendre rapidement des mesures pour participer à l’initiative de suspension du remboursement de la dette des pays les plus pauvres et à les aider conjointement à surmonter les difficultés.

35

RIA Novosti : Fox News a rapporté, en citant des sources, que le nouveau coronavirus était issu d’un laboratoire.
  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

vignette-focus_0

Zhao Lijian : La Chine adopte une position très claire concernant l’origine et les voies de transmission du nouveau coronavirus. Nous sommes toujours d’avis que c’est une question scientifique qui doit être étudiée par les scientifiques et les experts médicaux.

Ce que je tiens à vous rappeler, c’est que l’OMS a déclaré à plusieurs reprises qu’il n’y a aucune preuve que le virus ait été fabriqué en laboratoire. Bon nombre de médecins spécialistes de renommée mondiale estiment également que l’assertion de « fuites de laboratoire » n’est pas fondée du point de vue scientifique.

Les épidémies sont l’ennemi commun des êtres humains. La communauté internationale ne peut les vaincre qu’avec des efforts concertés. La Chine continuera de travailler dans la solidarité avec d’autres pays et en se prêtant mutuellement soutien pour surmonter conjointement la pandémie.

36

APP : Le Ministre pakistanais des Affaires étrangères Shah Mahmood Qureshi a appelé hier soir le Conseiller d’État chinois et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi.
  • Pouvez-vous donner des informations à ce sujet ?

index

Le Ministre pakistanais des Affaires étrangères Shah Mahmood Qureshi AP19253365717285  Le Ministre pakistanais des Affaires étrangères Shah Mahmood Qureshi

Zhao Lijian : La Chine et le Pakistan sont des partenaires de coopération stratégique à toute épreuve. Hier, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a eu un entretien téléphonique avec le Ministre pakistanais des Affaires étrangères Qureshi.

Dr.Arif Alvi Is a First president of Pakistan 1 1dsNgFqjrcIaB6PzczDjvA  Dr.Arif Alvi Is a First president of Pakistan 

Le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a indiqué qu’à un moment crucial de la lutte de la Chine contre l’épidémie, le Président pakistanais Arif Alvi s’est déplacé spécialement en Chine pour exprimer le ferme soutien du Pakistan aux dirigeants chinois, ce que la Chine n’oubliera jamais.

À l’heure actuelle, la situation épidémique au Pakistan retient l’attention du peuple chinois. Tous les milieux de la société chinoise sont passés spontanément à l’action et ont fait des dons en argent et en matériels pour aider autant que possible les frères et sœurs pakistanais.
Le gouvernement chinois a fourni, en plusieurs lots, de l’assistance matérielle au Pakistan, et a envoyé un groupe d’experts médicaux qui travaille toujours dans le pays. Les deux parties ont organisé plusieurs vidéoconférences pour que les experts partagent leurs expériences en matière de prévention et de traitement du COVID-19. Nous continuerons de fournir tout notre soutien possible au Pakistan en fonction de ses besoins pour aider le pays à surmonter l’épidémie dans les meilleurs délais.
Le Ministre pakistanais des Affaires étrangères Qureshi a remercié la Chine pour son précieux soutien, qui a joué un rôle important dans les efforts de prévention et de contrôle au Pakistan.
Le Pakistan fait l’éloge des mesures ciblées et efficaces prises par la Chine face à cette crise économique et sanitaire publique mondiale sans précédent, qui ont donné des résultats positifs. Le Pakistan est prêt à travailler en étroite coopération avec la Chine pour approfondir, dans la lutte contre l’épidémie, le partenariat de coopération stratégique à toute épreuve.

Et je tiens à dire : Allez, le Pakistan !

CHINE Conférence de presse PH 17 du 16 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200419822260906388

37

South China Morning Post : Premièrement, dans son rapport de conformité, le Département d’État américain affirme que la Chine aurait effectué en secret des essais nucléaires souterrains.
  • Pouvez-vous le confirmer et faire un commentaire à ce sujet ?
Deuxièmement, les États-Unis ont déclaré qu’ils enquêtaient sur les rumeurs relatives à la fuite du nouveau coronavirus d’un laboratoire.
  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

H5P4SD2MMJOACVFFCX67JL2D6I

Zhao Lijian : Concernant votre première question, la Chine est l’un des premiers pays à avoir signé le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN).
Elle soutient le but et l’objectif dudit traité, respecte toujours l’engagement de suspension des essais nucléaires, apportant une contribution importante aux activités de la commission préparatoire de l’Organisation du traité. La transmission des données des stations de surveillance en Chine a également été hautement reconnue par le secrétariat technique de la Commission préparatoire. Au mépris des faits, les États-Unis ont lancé des accusations irresponsables et infondées contre la Chine, cela est irresponsable et malveillant. Même des experts américains ont émis des doutes à ce sujet. La Chine s’oppose vivement aux accusations américaines inacceptables.
Ces dernières années, les États-Unis ont déclaré explicitement dans leur rapport d’examen de la posture nucléaire qu’ils ne favoriseraient pas la ratification du traité, et ont même affirmé que les essais nucléaires souterrains seraient repris si nécessaire. La communauté internationale devrait être très vigilante face à cette tendance dangereuse et exhorter les États-Unis à changer de cap.
Quant à votre deuxième question, j’y ai déjà répondu tout à l’heure.

38

Kyodo News : Le Directeur général de l’OMS Tedros a déclaré le 15 avril qu’il regrettait la décision américaine de suspendre le financement de l’organisation. Les principales associations américaines de scientifiques ont publié une déclaration pour exhorter les États-Unis à continuer de contribuer au financement de l’OMS. Nous avons également noté que des doutes et des critiques ont été exprimés concernant le fait que l’OMS n’ait pas recommandé aux pays d’appliquer des restrictions de voyage au tout début de l’épidémie de COVID-19.
  • Comment la Chine réagit-elle à cela ?

index

Zhao Lijian : Depuis la survenue de l’épidémie de COVID-19, conformément au Règlement sanitaire international et sur la base de principes et de fondements scientifiques, l’OMS n’a pas recommandé aux pays des restrictions de voyage ou de commerce et a expliqué à plusieurs reprises les raisons de ses recommandations.

Pour autant que je sache, lors des cinq précédentes fois où l’OMS a annoncé une urgence de santé publique de portée internationale, aucune restriction de voyage ou de commerce n’avait été recommandée, y compris pendant l’épidémie de grippe H1N1 en 2009.

Je tiens à souligner que, depuis le début de l’épidémie de COVID-19, l’OMS a appelé à plusieurs reprises les pays à attacher une grande importance à l’épidémie et à s’y préparer activement.

le-patron-de-l-oms-adhanom-ghebreyesus-a-rappele-que-le-nombre-quotidien-de-nouvelles-personnes-contaminees-dans-le-monde-est-desormais-superieur-a-celui-enregistre-en-chine-photo-fabrice-coffrini-afp-1582872155

Récemment, l’OMS a publié un calendrier de lutte contre le COVID-19, qui est très clair et très précis. Récemment, le Secrétaire général de l’ONU, les dirigeants d’un grand nombre de pays et les responsables d’organisations internationales ont exprimé leur soutien à l’OMS. Il y a quelques jours, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution par consensus, affirmant le rôle de l’OMS. La déclaration publiée lors du Sommet spécial des dirigeants du G20 qui s’est tenu il y a peu a également souligné son plein soutien et son engagement à renforcer davantage la responsabilité de l’OMS dans la coordination des actions internationales contre l’épidémie, ce qui reflète également la position générale de la communauté internationale.
Ce que je veux expliquer, c’est que la déclaration par l’OMS de l’épidémie comme un « incident de santé publique d’urgence de portée internationale » et l’élaboration des recommandations provisoires résultaient d’un jugement scientifique et objectif formulé collectivement par les commissions concernées, conformément aux procédures pertinentes de l’OMS. Des experts américains ont également participé aux consultations.

39

Reuters : Selon un reportage, les États-Unis tentent d’empêcher le FMI d’émettre de nouvelles liquidités sous forme de droits de tirage spéciaux, car ils ne veulent pas que la Chine et l’Iran accèdent au financement sous cette forme.
  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

A-crise-politica1

Zhao Lijian : Comme nous l’avons dit, face à la grave menace posée par le COVID-19, la communauté internationale ne peut remporter la victoire qu’en travaillant ensemble et en établissant l’idée de communauté de destin pour l’humanité.

Je voudrais souligner que les institutions financières internationales sont d’importantes plateformes de coopération internationale, et non des outils politiques entre les mains de quelques pays. Les affaires internationales doivent être gérées par consultation entre tous les membres. Aucun individu ou pays ne devrait tenter d’imposer sa propre volonté et ses propres règles à autrui.

CHINE Conférence de presse PH 18 du 16 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200419822260910208


SOURCE/https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1771332.shtml


CHINE 2 1055453

 

 

Une réflexion au sujet de « 3747 – Conférences de presse des 13,14,15 et 16 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian »

Les commentaires sont fermés.