3709 – Conférences de presse du 25,26, 27 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Conférence de presse du 25 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Conférence de presse du 26 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Conférence de presse du 27 mars 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Chinese golden dragon statue isolate on white background. Clipping path.

Conférence de presse du 25 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Conférence de presse PH 1 du 25 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200329859936006486

Je voudrais tout d’abord partager quelques chiffres avec vous : 491 patients guéris sont sortis de l’hôpital dans la partie continentale de la Chine le 24 mars de 0 h à 24 h, ce qui porte le nombre total de patients sortis de l’hôpital à 73 650 au 24 mars à 24 h.

Pour aider l’Italie à lutter contre la pandémie de COVID-19, le gouvernement chinois a décidé d’y envoyer le troisième groupe d’experts médicaux. Constitué par la Commission nationale de la Santé, le groupe est composé d’experts sélectionnés par la Commission provinciale de la Santé du Fujian. Il est parti pour l’Italie le 25 mars à midi.

1

CCTV : La Chine a annoncé aujourd’hui que le Président Xi Jinping assisterait au sommet spécial des dirigeants du G20 sur le COVID-19.

  • Qu’attend la Chine de la réunion ?
  • Quelles initiatives et propositions la Chine présentera-t-elle lors de la réunion ?
Le président chinois, Xi Jinping, participe au Sommet extraordinaire virtuel des dirigeants du G20 sur le COVID-19 par liaison vidéo, à Beijing,, le 26 mars 2020. (Xinhua Li Xueren)138931445_15855661065841n  Le président chinois, Xi Jinping, participe au Sommet extraordinaire virtuel des dirigeants du G20 sur le COVID-19 par liaison vidéo, à Beijing, capitale chinoise, le 26 mars 2020. (Xinhua/Li Xueren)

Geng Shuang : Actuellement, l’épidémie de COVID-19 s’est déclenchée et se propage dans de nombreuses régions du monde, nuisant à la vie et à la santé des populations de différents pays et provoquant de graves répercussions sur l’économie mondiale.

La communauté internationale souhaite que toutes les parties travaillent ensemble pour lutter contre la pandémie et stabiliser l’économie mondiale. Le G20, plateforme importante de réponse aux crises mondiales et de coopération économique, a joué un rôle important pour répondre à la crise financière internationale de 2008. La communauté internationale espère que le G20 jouera à nouveau son rôle d’orientation à ce moment crucial. Le sommet spécial du G20, la première visioconférence dans son histoire, offre aux dirigeants mondiaux une occasion importante de discuter des actions communes à prendre.

Le sommet sera le premier événement multilatéral majeur auquel assistera le Président Xi Jinping depuis l’apparition de l’épidémie.

Sous la direction et l’engagement personnels du Président Xi Jinping, la Chine a obtenu des résultats notables dans la prévention et le contrôle de l’épidémie et soutient activement d’autres pays dans leur bataille contre la pandémie, ce qui a été hautement salué par la communauté internationale. La Chine espère que ce sommet spécial émettra des messages positifs sur le renforcement de la solidarité, la coopération, la stabilisation de l’économie, la recherche d’un consensus et la prise de mesures.

La Chine est prête à travailler de concert avec les autres membres du G20 pour faire de ce sommet un succès avec des résultats pragmatiques.

2

China News Service : Vous avez dit que le gouvernement chinois était prêt à faciliter l’approvisionnement commercial de matériels médicaux par des pays étrangers sur le marché chinois.

  • Pouvez-vous nous donner plus de détails à ce sujet ?

SUISSE HOPITAL DU VALAIS CORONAVIRUS

Geng Shuang : Depuis le début de l’épidémie de COVID-19, la Chine a toujours soutenu que la communauté internationale devrait travailler de concert pour maintenir l’économie mondiale ouverte et la stabilité des chaînes industrielles et d’approvisionnement mondiales.

À présent, nous nous efforçons, tout en répondant à la demande intérieure, de faciliter l’approvisionnement commercial de matériels médicaux par différents pays sur le marché chinois. Nous n’avons pris aucune mesure pour restreindre le commerce extérieur et nous soutenons et encourageons toujours les entreprises à accroître les exportations de manière ordonnée.
À ma connaissance, des acheteurs de plusieurs pays, dont l’Azerbaïdjan, la Bosnie-Herzégovine, le Brésil, le Brunei, la République tchèque, Djibouti, la Grèce, la Hongrie, l’Italie, le Japon, le Qatar, le Mexique, le Portugal, la Russie, la Serbie, la Turquie et le Royaume-Uni, ont signé des contrats d’achat avec des entreprises chinoises pour, en particulier, des réactifs de test, des masques, des combinaisons et des lunettes de protection.

En plus des facilités accordées à l’approvisionnement sur le marché chinois, la Chine a également fourni des matériels de protection à l’OMS pour soutenir la lutte contre l’épidémie dans d’autres pays.

Les entreprises chinoises ont rapidement signé de premiers contrats avec l’OMS lorsque celle-ci a exprimé son souhait d’approvisionnement de matériels médicaux en Chine pour soutenir les différents pays du monde dans leur lutte contre la pandémie.
Je suis convaincu que le milieu industriel et commercial chinois continuera de fournir davantage de ces matériels à la communauté internationale, et que la reprise du travail et de la production, ainsi que le développement économique de la Chine, continueront de soutenir vigoureusement la coopération de la communauté internationale contre la pandémie.
Je suis également convaincu qu’il est dans l’intérêt commun de la communauté internationale de renforcer la coopération, de réduire les barrières et de faciliter les échanges commerciaux.

Conférence de presse PH 2 du 25 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200329859936018756

3

RIA Novosti : Premièrement, vous avez annoncé que la Chine avait envoyé le troisième groupe d’experts médicaux en Italie.

  • Combien de personnes y a-t-il dans ce groupe ?

Deuxièmement, le CIO et le Comité d’organisation des Jeux olympiques de Tokyo 2020 ont confirmé le report des JO de 2020, au plus tard à l’été 2021.

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

MjAyMDAzOTM2MDg1M2EwOWQ3NTNlOWQyODU5ZWEzYzMyNGExODI

Geng Shuang : En ce qui concerne votre première question, je n’ai pas le nombre précis sous la main, mais je vous en informerai après vérification.
Quant à votre deuxième question, la décision de reporter les Jeux olympiques de Tokyo montre l’attitude responsable du CIO, du gouvernement japonais et du Comité d’organisation de Tokyo envers la santé et la sécurité des athlètes, des participants et de l’humanité tout entière. Elle manifeste également l’engagement du CIO envers le mouvement olympique. La Chine respecte cette décision et continuera à soutenir le Japon dans l’accueil des JO de Tokyo.

4

Phœnix TV : le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo a parlé, hier dans une interview, du déplacement de la chaîne d’approvisionnement de matériels médicaux aux États-Unis, depuis la Chine et d’autres pays. Le Président Trump a également souligné dans un briefing quotidien sur le coronavirus qu’il ne faudrait jamais dépendre d’un pays étranger pour obtenir des moyens de survie. Selon des médias américains, les États-Unis préparent un décret présidentiel pour délocaliser la chaîne d’approvisionnement de ces entreprises.

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

829382d9736646da420f8aedb9db584ca8d296da

Geng Shuang : J’ai répondu à des questions similaires ces derniers temps et je veux juste réaffirmer notre position sur cette question.

À notre ère de mondialisation, les intérêts de tous les pays sont étroitement liés, avec une interdépendance accrue.

La formation et le développement de chaînes industrielles et d’approvisionnement mondiales sont déterminés par la loi du marché et les choix des entreprises.
Certaines personnes de la partie américaine tentent de couper artificiellement les chaînes industrielles et d’approvisionnement mondiales, voire de réclamer leur « découplage » et leur « déplacement », ce qui va à l’encontre de la tendance de notre époque et des lois économiques ; cette attitude est irrationnelle et irréaliste.
Face à l’épidémie, un tel comportement ne permettra pas de résoudre les problèmes auxquels sont confrontés les États-Unis, mais nuira aux intérêts des entreprises et de la population américaines.

La Chine est reconnue comme un grand pays manufacturier et un important producteur et exportateur de produits de prévention des épidémies et de matériels médicaux. Au fur et à mesure de l’amélioration continue de la situation en matière de prévention et de contrôle de l’épidémie en Chine et du rétablissement de l’ordre économique et social, nous intensifions nos efforts pour reprendre le travail et la production, afin de garantir et de soutenir le fonctionnement régulier des chaînes industrielles et d’approvisionnement mondiales.

Les entreprises chinoises accélèrent la fabrication de matériels médicaux dont le monde a un besoin urgent. La Chine a promis une assistance à 82 pays, à l’OMS et à l’UA, et facilite l’approvisionnement commercial en Chine pour les pays dans le besoin, comme je viens de le dire. La conduite responsable de la Chine a été largement saluée par la communauté internationale.

Pour terminer, je tiens à souligner qu’aucun pays ne peut faire face seul à la pandémie. En ce moment, nous avons besoin de la solidarité et de la coopération, et non de la division et du découplage.

Conférence de presse PH 3 du 25 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200329859936020891

5

Beijing Youth Daily : La Chine a récemment publié à plusieurs reprises des informations sur les visioconférences tenues avec les pays concernés sur le COVID-19.

  • Pouvez-vous nous donner le nombre de ces réunions ?
  • Y en aura-t-il d’autres ?

Sénégal - Covid-19 un conseil des ministres en vidéoconférence. © DR Macky Sall 44327579-36269898  Sénégal – Covid-19 : un conseil des ministres en vidéoconférence. © DR/Macky Sall 

Geng Shuang : Après l’apparition de l’épidémie de COVID-19, la Chine, en faisant preuve de la solidarité de toute la nation, a adopté les mesures les plus complètes, les plus strictes et les plus rigoureuses, qui ont donné des effets positifs. La situation continue de s’améliorer en Chine. Grâce à ses efforts ardus et ses énormes sacrifices dans cette bataille, la Chine a fait gagner un temps précieux et a apporté une contribution importante à la lutte mondiale contre l’épidémie de COVID-19. Nous avons également acquis de précieuses expériences dans ce processus.
Alors que la pandémie éclate et se propage dans de nombreux endroits à travers le monde, la Chine, avec la vision d’une communauté de destin pour l’humanité et une attitude ouverte, transparente et hautement responsable envers la sécurité sanitaire publique mondiale et la santé des populations du monde entier, est restée en communication et en coopération avec les pays et organisations régionales concernés et a partagé ses précieuses expériences.
Selon des statistiques incomplètes, la Chine a organisé jusqu’à présent une vingtaine de visioconférences pour les experts avec plus de 100 pays d’Asie du Nord-Est, d’Asie du Sud, d’Europe centrale et orientale, d’Afrique, d’Amérique latine et des Caraïbes et du Pacifique Sud, ainsi que des organisations internationales, telles que l’ASEAN, l’UE, l’UA, l’OCS et la Communauté des Caraïbes. La dernière a eu lieu hier avec plus de 200 spécialistes et fonctionnaires de tous les pays d’Amérique latine et des Caraïbes ayant des relations diplomatiques avec la Chine, et le Nicaragua. Les visioconférences organisées par la Chine ont fait l’objet d’une couverture mondiale.
La partie chinoise a partagé, pendant ces visioconférences, ce que nous savons sur le COVID-19, y compris les caractéristiques épidémiologiques, les stratégies de prévention et de contrôle, le diagnostic et le traitement cliniques, et la recherche de contacts étroits, et a proposé des suggestions aux experts étrangers. Les participants étrangers ont tous exprimé leurs remerciements à la Chine et hautement apprécié ces réunions, qu’ils ont trouvées ouvertes, transparentes, très professionnelles et riches en informations ; ils estiment que les experts chinois ont partagé tout ce qu’ils savaient, ce qui est d’une grande inspiration pour la prévention et le contrôle de l’épidémie.
Conseil-europeen-visio-e3a495c9ecUne réunion des chefs d'Etats et de gouvernement s'est tenue le 26 mars en visioconférence, sous la présidence de Charles Michel - Crédits Conseil européen  Conseil-europeen-visio-e3a495c9ecUne réunion des chefs d’Etats et de gouvernement s’est tenue le 26 mars en visioconférence, sous la présidence de Charles Michel – Crédits Conseil européen
À l’heure actuelle, nous recevons encore des demandes sur la tenue de telles visioconférences de la part d’un grand nombre de pays. Les départements chinois compétents redoublent d’efforts pour coordonner ces activités. Nous continuerons de communiquer étroitement et d’échanger en temps opportun avec toutes les parties par le biais de telles visioconférences pour aider les pays en développement à renforcer leurs capacités, à combattre conjointement l’épidémie et à protéger ensemble la sécurité sanitaire publique régionale et mondiale.
En plus des vidéoconférences, la Chine a également publié la septième version des solutions diagnostiques et thérapeutiques et la sixième version des solutions de prévention et de contrôle, illustrant de manière intense les expériences précieuses accumulées par la Chine dans le combat depuis plus de deux mois. Elles représentent la sagesse et les recherches inlassables des dizaines de milliers de personnels soignants travaillant en première ligne en Chine. Les solutions ont été traduites en de multiples langues étrangères, et nous entendons les partager sans la moindre réserve avec l’OMS et la communauté internationale.
Les visioconférences aussi bien que les solutions diagnostiques et thérapeutiques font partie de l’assistance technique offerte par la Chine aux pays touchés par l’épidémie, de la contribution apportée par la Chine à l’enrichissement des moyens de lutte internationale contre l’épidémie, et de l’offre publique de la Chine à la préservation de la sécurité sanitaire publique mondiale.

Je tiens à souligner que les maladies infectieuses à grande échelle constituent des menaces de sécurité non traditionnelles majeures pour l’humanité. Les virus sont un fléau commun à tous. Alors que leur destin est lié, les pays ne pourront relever le défi qu’en restant solidaires. La Chine restera attachée au concept de la communauté de destin pour l’humanité, travaillera avec d’autres pays pour vaincre le virus grâce à la solidarité et l’entraide, et apportera sa sagesse, ses expériences et ses prescriptions à la lutte menée par la communauté internationale contre la pandémie.

6

Bloomberg News : Le Président Trump a décidé de cesser d’utiliser le terme « virus chinois ». Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

bandeau web coronavirus

Geng Shuang : La Chine a exposé maintes fois sa position sur l’origine du virus. Cela montre que nous nous opposons fermement aux remarques qui stigmatisent la Chine. Cette position n’a pas changé.
Le virus ne connaît ni frontières ni races, et ne peut être vaincu que par les efforts concertés de l’humanité tout entière. L’épidémie de COVID-19 s’est déclenchée et se propage rapidement dans de nombreuses régions du monde. Nous espérons que les États-Unis travailleront avec la Chine et le reste de la communauté internationale pour lutter conjointement contre la pandémie et protéger la sécurité sanitaire publique mondiale.

Conférence de presse PH 4 du 25 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200329859936036133

7

AFP : Le Ministre australien des Affaires étrangères Payne a affirmé que l’écrivain Yang Jun a été officiellement inculpé en Chine pour espionnage. L’Australie s’y oppose fermement. Pouvez-vous confirmer cela ? Quel est votre commentaire à ce sujet ?
Yang Hengjun l'écrivain chinois naturalisé australien, Yang Hengjun vient d'être transféré dans un centre de détention criminelle à Beijing.l’écrivain chinois naturalisé australien, Yang Hengjun vient d’être transféré dans un centre de détention criminelle à Beijing.
Geng Shuang : Yang Jun, un ressortissant australien, est suspecté de se livrer à des activités criminelles mettant en danger la sûreté nationale de la République populaire de Chine. Les départements compétents chinois traitent le dossier en stricte conformité avec la loi. Dans ce processus, les droits légaux de Yang Jun sont pleinement protégés. Compte tenu de la situation actuelle de lutte contre l’épidémie et pour la sécurité des détenus, les services compétents n’organisent pas de visite pour le moment, avant que la situation épidémique soit stabilisée et améliorée. Les départements concernés de la partie chinoise ont pleinement communiqué sur cette situation avec l’ambassade d’Australie en Chine.

Enfin, nous exhortons la partie australienne à respecter la souveraineté judiciaire de la Chine et à cesser de s’immiscer dans le traitement légal du cas par la Chine sous quelque forme que ce soit.

8

Reuters : Mardi, le Secrétaire d’État américain Pompeo a déclaré que la Chine refusait toujours de communiquer au monde les informations nécessaires pour prévenir le COVID-19. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

bandeau web coronavirus

Geng Shuang : Lors de dernières conférences de presse, nous avons réagi à plusieurs reprises aux accusations américaines injustifiées. Lors de la conférence de presse de la semaine dernière, j’ai également présenté en détail comment la Chine a informé les États-Unis de la situation épidémique et comment les deux pays sont restés en communication.
La Chine a toujours partagé, dans un esprit ouvert, transparent et responsable, les informations avec l’OMS et les différents pays et régions du monde, y compris les États-Unis, et est restée en communication et a coopéré avec eux, ce qui a été largement salué par la communauté internationale.

Nous exhortons les États-Unis à respecter les faits réels et l’opinion publique internationale, à cesser de politiser la pandémie et de discréditer la Chine, et à concentrer leur énergie sur leurs propres affaires pour s’efforcer de contrôler la propagation de la pandémie dans leur pays.

Conférence de presse PH 5 du 25 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200329859936030178


SOURCE/https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1763317.shtml


Chinese golden dragon statue isolate on white background. Clipping path.

Conférence de presse du 26 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Conférence de presse PH 6 du 26 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200329863522987811

Je voudrais tout d’abord partager quelques chiffres avec vous : 401 patients guéris sont sortis de l’hôpital dans la partie continentale de la Chine le 25 mars de 0 h à 24 h, ce qui porte le nombre total de patients sortis de l’hôpital à 74 051 au 25 mars à 24 h.

9

Bloomberg News : Selon des médias, lors d’une conférence de presse après la visioconférence ministérielle du G7 le 25 mars, le Secrétaire d’État américain Pompeo a continué ses attaques contre le système politique chinois et a de nouveau qualifié le COVID-19 de « virus de Wuhan ».

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
200325-g7-en-videoconference-en-raison-pandémie-696x464  Le minsitre canadien des Affaires étragères, François-Philippe Champagne, en vidéo conférence le 25 mars 2020 avec mes homologues du G7 pour discuter des répercussions de la pandémie de la COVID19 et de paix et de sécurité. [Twitter/@FP_Champagne]

Geng Shuang : Nous condamnons vivement les remarques de Pompeo.

F190320NRF018-640x400les remarques de Pompeo. Mike Pompeo.

Comme la Chine l’a souligné à plusieurs reprises, la détermination de l’origine du nouveau coronavirus est une question scientifique compliquée, qui exige d’écouter les avis professionnels du monde scientifique. L’OMS et la communauté internationale s’opposent explicitement à l’établissement de liens entre le virus et des pays ou régions spécifiques, et à la stigmatisation sous le prétexte du virus. Elles ont salué les efforts déployés par la Chine visant à lutter contre l’épidémie. Cependant, ce politicien américain tient à aller à contre-courant du consensus international, continue de stigmatiser la Chine et de discréditer ce que la Chine a fait pour combattre l’épidémie, dans l’intention sinistre de détourner l’attention intérieure du pays et de rejeter la responsabilité sur autrui.
Je dois souligner que la pandémie de COVID-19 se déchaîne à travers le monde et que la situation aux États-Unis s’aggrave chaque jour davantage. Dans de telles circonstances, si un politicien continue de provoquer des différends politiques et de perturber la coopération internationale dans la lutte contre le virus, au lieu de se concentrer sur la maîtrise de la propagation dans le pays et de travailler à créer une atmosphère favorable à la coopération mondiale, quelle moralité a-t-il encore ?
Les peuples du monde entier voient tous clairement que c’est sous la conduite du Parti communiste chinois (PCC) que le peuple chinois a obtenu l’indépendance, la liberté et la libération, et a accompli d’énormes progrès dans le développement national. C’est également sous la conduite du PCC que la nation chinoise, unie comme un seul homme, a réagi rapidement contre le COVID-19, faisant gagner un temps précieux à la lutte mondiale. Ce sont des faits au vu et au su de tous.
Nous conseillons à ce politicien américain de cesser d’aller plus loin dans la mauvaise direction, sinon cela exposera encore plus son hypocrisie et ses intentions malveillantes et provoquera davantage l’indignation et l’opposition du peuple chinois et de la communauté internationale.

10

AFP : Encore une question au sujet des propos tenus par Pompeo. Il a affirmé que les Ministres des Affaires étrangères du G7 étaient d’accord avec lui sur le fait que la Chine menait une « campagne de fausses informations » concernant la pandémie de COVID-19.

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

fake-news-usa-pin-badge-pictured-over-flag-united-states-america-164641772

Geng Shuang : Je viens d’exprimer la position de la Chine dans ma réponse à Bloomberg News.

Je peux en dire un peu plus concernant votre question. Depuis l’apparition de l’épidémie de COVID-19, la Chine a pris les mesures les plus complètes, les plus strictes et les plus rigoureuses, et ces mesures ont donné des résultats encourageants et ont permis d’apporter une contribution importante à la lutte internationale contre la pandémie.

Toujours dans un esprit ouvert, transparent et responsable, la Chine a partagé en temps opportun les informations concernées avec les pays du G7 et d’autres pays et organisations internationales, et maintient avec eux une communication étroite et une coopération active. Ce que la Chine a fait a gagné l’appréciation générale de la communauté internationale.

Nous exhortons la partie américaine à respecter les faits réels et l’opinion publique de la communauté internationale, et à cesser de politiser la situation épidémique et de stigmatiser la Chine. Comme nous l’avons dit à plusieurs reprises, la priorité des priorités pour les États-Unis doit être de bien gérer leurs propres affaires, de faire de leur mieux pour arrêter la propagation du COVID-19 et de jouer dans le même temps un rôle constructif dans la coopération internationale contre la pandémie. Tenter de détourner le regard du public et de rejeter la responsabilité sur autrui ne servira à rien.

Conférence de presse PH 7 du 26 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200329863522990275

11

NHK : On ne sait toujours pas où se trouve Yuan Keqin, professeur à l’Université d’éducation d’Hokkaido. Certaines personnes craignent qu’il n’ait été arrêté. Avez-vous plus de détails à ce sujet ?

Geng Shuang : Yuan Keqin est un citoyen chinois. Il est soupçonné d’espionnage et a fait l’objet d’une enquête par l’autorité de sûreté nationale de la Chine conformément à la loi. Il a avoué sa culpabilité. Avec des faits clairs et des preuves irréfutables, son cas a été transféré au parquet pour enquête et poursuite. Les droits de Yuan Keqin sont pleinement garantis.

12

Reuters : Le Président Trump a affirmé hier que l’OMS prenait toujours parti en faveur de la Chine. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

WHO

Geng Shuang : Depuis l’épidémie de COVID-19, l’OMS, en tant qu’institution faisant le plus autorité et la plus professionnelle en matière de sécurité sanitaire mondiale, a déployé des efforts considérables pour coordonner la lutte contre l’épidémie et la coopération dans ce domaine. Son travail a été largement reconnu et salué par la communauté internationale. La Chine soutient l’organisation pour qu’elle continue de jouer un rôle important dans la lutte mondiale contre la pandémie.

Conférence de presse PH 8 du 26 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200329863522991656


SOURCE/ https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1763322.shtml


Chinese golden dragon statue isolate on white background. Clipping path.

Conférence de presse du 27 mars 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Conférence de presse PH 9 du 27 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200401370147974636

Je voudrais tout d’abord vous communiquer quelques chiffres. Selon les dernières statistiques publiées par la Commission nationale de la Santé, le 26 mars entre 00h00 et 24h00, 537 patients sont sortis guéris de l’hôpital dans la partie continentale de la Chine. Le 26 mars à minuit, 74 588 guérisons ont été signalées au total dans la partie continentale de la Chine.

13

CCTV : Le Sommet extraordinaire des dirigeants du G20 sur le COVID-19 s’est tenu hier soir. Comment la Chine apprécie-t-elle les résultats de ce sommet ? Quelle signification ce sommet revêt-il pour les efforts mondiaux contre la pandémie ?

1024x576_1058853

Geng Shuang : Le Sommet extraordinaire des dirigeants du G20 sur le COVID-19 s’est tenu avec succès hier soir. Il a publié une déclaration et a envoyé un signal positif indiquant que les membres du G20 travaillent ensemble pour relever les défis de la pandémie et maintenir la stabilité de l’économie mondiale.

Grâce aux efforts concertés de toutes les parties, ce sommet a abouti à des résultats importants.

Premièrement, toutes les parties s’engagent à partager en temps voulu les informations, à assurer l’approvisionnement en fournitures médicales et à prendre toutes les mesures nécessaires pour combattre conjointement la pandémie et sauvegarder la sécurité sanitaire publique mondiale.

Deuxièmement, toutes les parties conviennent de soutenir et d’aider les pays en développement, en particulier les pays les moins développés, dans leur lutte contre la pandémie, et d’améliorer le système mondial de santé publique pour se préparer aux futures épidémies de maladies infectieuses.

Troisièmement, toutes les parties s’engagent à maintenir la stabilité économique et financière mondiale, à restaurer la confiance du marché, à assurer l’emploi et le bien-être de la population et à réduire l’impact de l’épidémie sur le commerce mondial et les chaînes d’approvisionnement mondiales.

84c8620f-448d-4387-a519-19e99e208fa4

Le Président Xi Jinping a assisté à ce sommet et a avancé quatre propositions.

Premièrement, nous devons mener une lutte internationale déterminée contre l’épidémie de COVID-19. La Chine propose la tenue au plus tôt d’une réunion des Ministres de la Santé du G20.

Deuxièmement, nous devons apporter une réponse collective et efficace en engageant des actions de contrôle et de traitement synergiques à l’échelle internationale. La Chine propose d’envisager la création de mécanismes de liaison régionaux pour les urgences de santé publique.

Troisièmement, nous devons soutenir activement le rôle des organisations internationales comme l’OMS et le G20. La Chine propose d’organiser en temps opportun une réunion de haut niveau sur la sécurité sanitaire mondiale.

Quatrièmement, nous devons renforcer la coordination des politiques macroéconomiques internationales afin d’éviter une récession de l’économie mondiale. La Chine continuera de mener une politique budgétaire de relance et une politique monétaire prudente, et d’accroître activement les importations et les investissements à l’étranger pour contribuer à la stabilité de l’économie mondiale.

Nous sommes prêts à travailler avec la communauté internationale pour assurer la mise en œuvre de ces résultats. Nous sommes convaincus qu’avec les efforts concertés de toutes les parties, nous pourrons vaincre cette pandémie, protéger la santé et le bien-être de nos citoyens, reprendre l’ordre normal de la production et de la vie, renforcer et approfondir la coopération entre les divers pays pour non seulement stabiliser l’économie mondiale, mais aussi réaliser une croissance forte, durable, équilibrée et inclusive.

14

CRI : Huit pays, dont la Chine et la Russie, ont écrit une lettre au Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, lui demandant d’appeler à la levée des sanctions qui entravent la lutte contre le COVID-19. M. Guterres a déclaré lors du Sommet extraordinaire des dirigeants du G20 que le monde devait lutter contre le virus et a appelé à la levée des sanctions susceptibles de saper la capacité des pays à répondre à la pandémie.

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?

Antonio-Guterres-SG-ONU-   Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres

Geng Shuang : L’imposition de sanctions unilatérales en dehors du cadre de l’ONU par certains pays constitue une violation de la Charte des Nations unies et des normes fondamentales régissant les relations internationales. La Chine s’y oppose constamment.

Alors que la pandémie de COVID-19 se propage à travers le monde, il est impératif que la communauté internationale mène activement une coopération pour lutter contre la pandémie.

Sanctions des USA

Continuer à sanctionner les pays concernés ne fera qu’empirer les choses pour eux et va à l’encontre de l’esprit humanitaire. Cela affectera non seulement les efforts des pays concernés et de la communauté internationale pour lutter contre le virus, mais entravera également l’aide humanitaire de l’ONU et d’autres organisations internationales.

La Chine soutient l’appel du Secrétaire général Antonio Guterres et exhorte certains pays à respecter les droits et intérêts légitimes ainsi que la vie des populations touchées et à lever immédiatement toutes les sanctions unilatérales à l’encontre des pays concernés.

Conférence de presse PH 10 du 27 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200401370147980781

15

CNS : L’Ambassade de Chine aux Etats-Unis a récemment invité le professeur Zhang Wenhong, directeur du Département des maladies infectieuses à l’Hôpital Huashan, affilié à l’Université Fudan, à avoir une conversation en ligne avec des étudiants chinois et d’autres Chinois résidant aux Etats-Unis. Il a fourni des conseils professionnels sur la prévention du COVID-19.

  • Pourriez-vous nous donner plus d’informations à ce sujet ?

hqdefault

Geng Shuang : Le gouvernement chinois accorde une attention particulière à la santé et au bien-être des citoyens chinois aux Etats-Unis. Après l’apparition de l’épidémie de COVID-19, les ressortissants chinois aux Etats-Unis ont, de leur propre initiative, fait des dons d’argent et de matériel afin de montrer leur sollicitude et leur soutien à la bataille contre l’épidémie menée dans leur mère patrie. Nous sommes profondément touchés et également fiers de la façon dont ils ont réagi. Avec la propagation rapide du virus aux Etats-Unis, le gouvernement chinois a pris et continuera de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et la santé des citoyens chinois aux Etats-Unis.
L’Ambassade et les Consulats de Chine aux Etats-Unis ont agi le plus tôt possible, mobilisant des ressources et prenant des mesures innovantes pour aider nos compatriotes d’outre-mer à surmonter leurs difficultés.

F201402211401529059282555l’Ambassadeur Cui Tiankai  l’Ambassadeur Cui Tiankai 

Peu de temps avant, l’Ambassadeur Cui Tiankai a mené, par liaison vidéo, une conversation en ligne avec des étudiants chinois aux Etats-Unis au sujet de la situation de pandémie aux Etats-Unis, de leur retour en Chine et de leur emploi. De manière détaillée et approfondie, il a répondu à leurs questions sur divers sujets d’intérêt général les concernant. La conversation en ligne d’hier avec le professeur Zhang Wenhong a fourni aux ressortissants chinois aux Etats-Unis des connaissances professionnelles et scientifiques ainsi que des conseils sur l’autoprotection et la prévention de la pandémie.

Je voudrais souligner que « la diplomatie pour le peuple » est toujours le but et la mission majeure des missions diplomatiques et consulaires chinoises à l’étranger. Tout comme le drapeau rouge à cinq étoiles flotte toujours haut sur le terrain des missions diplomatiques et consulaires chinoises à l’étranger, la mère patrie sera toujours le plus puissant soutien des citoyens chinois à l’étranger.

16

AFP : La Chine avait déclaré que les Etats-Unis avaient provoqué la panique en interdisant en premier l’entrée des étrangers qui s’étaient rendus en Chine. Maintenant, la Chine a décidé de suspendre temporairement l’entrée des étrangers titulaires de visas et de permis de séjour valides.

  • Quelle est votre réponse à cela ?
  • En fait, 90% des cas importés en Chine concernent des ressortissants chinois revenant de l’étranger, alors quel genre d’effet la Chine espère-t-elle obtenir en suspendant temporairement l’entrée de la plupart des étrangers ?

bandeau web coronavirus

Geng Shuang : Vous avez lu le communiqué publié par le Ministère des Affaires étrangères et l’Administration nationale de l’Immigration, non ? (Le journaliste a fait un signe affirmatif de tête.)
Cette mesure a été prise dans le cadre de la lutte contre le COVID-19 par référence aux pratiques de nombreux autres pays. Nous nous trouvons dans la nécessité de mettre en place une telle mesure temporaire. La Chine est prête à maintenir une communication étroite avec les autres parties pour mener à bien le travail relatif aux échanges humains dans les circonstances actuelles.

Conférence de presse PH 11 du 27 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200401370147982446

17

China Daily : On a appris que la Chine a récemment organisé une visioconférence sur le COVID-19 avec certains pays d’Asie de l’Ouest et d’Afrique du Nord. Pourriez-vous fournir plus de détails ?

Sénégal - Covid-19 un conseil des ministres en vidéoconférence. © DR Macky Sall 44327579-36269898

Geng Shuang : Le 26 mars, le Ministère des Affaires étrangères et la Commission nationale de la Santé de la Chine ont organisé conjointement une visioconférence avec

  • quelque 200 fonctionnaires et experts de la santé de 16 pays d’Asie de l’Ouest et d’Afrique du Nord,
  • ainsi que du Conseil de coopération du Golfe.

La conférence a été organisée pour présenter l’expérience de la Chine en matière de prévention et de contrôle du COVID-19.

Les pays de la région ont attaché une grande importance à la conférence.

  • Les Ministres de la Santé de l’Algérie et de la Palestine, ainsi que les Vice-Ministres de la Santé de l’Égypte, du Liban, du Koweït, du Qatar et de la Mauritanie y ont participé.

Les experts chinois ont partagé leurs expériences et leurs pratiques en matière de prévention et de contrôle de la pandémie ainsi que de diagnostic et de traitement cliniques, en tenant compte des préoccupations de l’autre partie. Ils ont également répondu à plus de 60 questions.

La réunion a duré plus de 3 heures et a donné de bons résultats.

Les fonctionnaires et experts des pays de la région participant à la réunion ont hautement apprécié la tenue par la Chine de cette réunion opportune, qui a fourni des informations et des conseils professionnels et précis aux pays de la région pour lutter contre l’épidémie. Toutes les parties ont salué les réalisations remarquables de la Chine dans la lutte contre la pandémie et ses contributions importantes à la sauvegarde de la sécurité sanitaire publique mondiale, exprimant leur volonté de renforcer les échanges et la coopération avec la Chine pour vaincre au plus tôt la pandémie.
La Chine, à la lumière du concept de communauté de destin pour l’humanité, continuera de renforcer les échanges d’informations et d’approfondir la coopération sur le COVID-19 avec la communauté internationale, y compris les pays d’Asie de l’Ouest et d’Afrique du Nord, de fournir une aide dans la limite de ses moyens, en fonction des besoins de ces pays, et de sauvegarder conjointement la sécurité sanitaire régionale et mondiale.

18

Shenzhen TV : L’Institut australien des politiques stratégiques (ASPI) a déclaré dans un récent rapport que le gouvernement chinois avait transféré des Ouïghours et d’autres minorités des « camps de rééducation » du Xinjiang vers des usines à travers le pays pour du travail forcé. La Commission exécutive du Congrès américain sur la Chine (CECC) a publié un rapport sur « les chaînes d’approvisionnement mondiales, le travail forcé et la Région autonome ouïghoure du Xinjiang ». James McGovern et Marco Rubio, coprésidents de la Commission, ont également proposé le « Projet de loi sur la prévention du travail forcé des Ouïghours ».

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?

ASPI-Home

Geng Shuang : Certains politiciens américains cherchant à tirer des avantages politiques avec la rhétorique anti-Chine, ainsi que des institutions universitaires bénéficiant d’un financement américain, ont proféré de façon répétée des absurdités sur le Xinjiang. Ils ont concocté toutes sortes de fausses nouvelles, des « camps de rééducation » au « travail forcé », se sont livrés à des accusations gratuites à l’égard des politiques de la Chine concernant le Xinjiang et se sont immiscés de manière flagrante dans les affaires intérieures de la Chine. Nous exprimons notre vif mécontentement et notre ferme opposition à cet égard.

Xinjiang-Map-HR

Comme nous l’avons souligné à maintes reprises, les soi-disant « camps de rééducation » n’existent pas. Les centres d’enseignement et de formation professionnels légalement créés au Xinjiang sont une expérience et une exploration utiles des mesures préventives de lutte contre le terrorisme et de déradicalisation.
Cela ne diffère en rien des pratiques de nombreux autres pays dans le monde. Tous les stagiaires de ces établissements sont diplômés.

En ce qui concerne la soi-disant question du « travail forcé », les départements concernés du Xinjiang ont déjà tenu une conférence de presse le 16 mars pour présenter notre position et nos points de vue, ainsi que détailler la politique de l’emploi et les progrès dans la région. Je voudrais juste souligner ce qui suit.

Premièrement, la Chine protège le droit au travail des citoyens conformément à la loi.

La Chine est un État de droit et le droit au travail et à l’emploi est un droit fondamental conféré par la Constitution. Tous les citoyens chinois ont la liberté du travail et de l’emploi, et ils font un choix indépendant quant à savoir où aller et quoi faire.

Conformément aux lois, y compris la Loi sur le travail et la Loi sur les contrats de travail, ainsi qu’aux règlements administratifs pertinents, tous les travailleurs, quels que soient leur origine ethnique, leur race, leur sexe ou leur croyance religieuse, signent des contrats avec leurs employeurs sur la base de l’égalité, du consentement libre et du consensus, stipulant leurs tâches, les conditions de travail, les heures de travail, la rémunération, les assurances sociales, le repos et les congés, entre autres droits et intérêts, dans une relation de travail protégée par la loi. C’est le cas pour les personnes de tous les groupes ethniques au Xinjiang et pour les travailleurs ailleurs en Chine, et c’est également une pratique courante dans de nombreux autres pays.

Deuxièmement, le gouvernement de la Région autonome ouïghoure du Xinjiang en Chine travaille avec un sens élevé des responsabilités pour promouvoir l’emploi.

 

carte-ouigours-v5-2cfc1

Le sud du Xinjiang est une région sous-développée avec un faible degré d’industrialisation et d’urbanisation, où de nombreuses personnes sont toujours plongées dans une pauvreté extrême. De ce fait, il n’y a pas suffisamment d’opportunités d’emploi pour répondre au souhait des habitants de se débarrasser de la pauvreté grâce à l’emploi. Pour résoudre ce problème et garantir le droit au travail et à l’emploi des populations des divers groupes ethniques, les gouvernements locaux à tous les niveaux prennent des mesures actives pour aider ceux qui veulent et doivent travailler à trouver un emploi, en créant des opportunités d’emploi à proximité et en facilitant l’emploi dans d’autres parties du Xinjiang ainsi que dans les provinces et les villes chinoises jumelées pour aider le Xinjiang. Ces mesures aident les résidents locaux à sortir de la pauvreté grâce à l’emploi et à mener une vie heureuse.
Les populations de tous les groupes ethniques du Xinjiang ont bénéficié de ces mesures concrètes et adhèrent de tout cœur à ces politiques.
Depuis 2018, 151 000 personnes au total ont trouvé un emploi ailleurs que dans leur ville natale. La plupart d’entre elles travaillent dans d’autres parties du Xinjiang, tandis qu’environ 14 700 personnes occupent un emploi en dehors de la région, principalement grâce à la recommandation de connaissances et de proches, ou grâce à la demande sur le marché des ressources humaines.
Ceux qui travaillent en dehors du Xinjiang jouissent de bonnes conditions de travail et de vie. Ils sont libres de pratiquer leurs coutumes ethniques, leurs langues, leurs cultures et leurs croyances religieuses, et leurs droits et intérêts sont pleinement protégés. Avec un revenu annuel de 45 000 yuans, beaucoup sont sortis de la pauvreté pour mener une vie prospère et heureuse.

Troisièmement, l’intention sinistre de ceux qui orchestrent la soi-disant question du « travail forcé » est claire comme le jour.

Ils tentent de priver les résidents du Xinjiang de leur droit à l’emploi, d’opprimer les entreprises chinoises, de saper la confiance des investisseurs étrangers en Chine et de salir le pays.
Nous espérons que les parties concernées respecteront les faits, abandonneront les préjugés, mettront immédiatement un terme aux propos et actes erronés qui nuisent autant aux autres qu’à eux-mêmes, et cesseront de s’immiscer dans les affaires intérieures de la Chine en utilisant les questions liées au Xinjiang comme prétexte.

La Chine a la détermination inébranlable de défendre sa souveraineté, sa sécurité et ses intérêts en matière de développement. Les tentatives visant à saper la prospérité et la stabilité du Xinjiang et à contenir le développement de la Chine sont vouées à l’échec.

Il est grand temps que les parties concernées arrêtent le battage médiatique malveillant au sujet des questions liées au Xinjiang, en inventant des fabulations et en inversant le noir et le blanc.

Conférence de presse PH 12 du 27 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200401370147991325

19

SCMP : Premièrement, le président américain a signé la Loi sur l’initiative internationale de protection et de renforcement des Alliés de Taïwan (Loi Taipei).

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Deuxièmement, le G20 a promis 5 000 milliards de dollars pour stimuler la croissance économique mondiale ;

  • comment ses Etats membres y contribueront-ils ?
  • Quelle sera la part de la Chine ?
  • Dans quels domaines la Chine espère-t-elle voir ce financement dépensé ?
Trump a promulgué le 26 mars la Loi sur l’Initiative de protection internationale et de renforcement des alliés de Taiwan (Taipei Act) img20200330140435593Trump a promulgué le 26 mars la Loi sur l’Initiative de protection internationale et de renforcement des alliés de Taiwan (Taipei Act)

Geng Shuang : Concernant votre première question, la soi-disant Loi Taipei viole gravement le principe d’une seule Chine et les trois communiqués conjoints sino-américains. Elle va à l’encontre du droit international et des normes fondamentales régissant les relations internationales et constitue une ingérence dans les affaires intérieures de la Chine. La Chine exprime son vif mécontentement et sa ferme opposition à cet égard.

180 pays dans le monde ont établi des relations diplomatiques avec la Chine. Les Etats-Unis ont eux-mêmes établi des relations diplomatiques avec la Chine sur la base du principe d’une seule Chine il y a 41 ans. La loi susmentionnée, cependant, appelle à empêcher d’autres États souverains de développer des relations normales d’État à État avec la Chine, ce qui est une logique hégémonique flagrante.

La question de Taïwan concerne la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Chine ainsi que les intérêts fondamentaux de la Chine. La détermination et la volonté du gouvernement et du peuple chinois de protéger leurs intérêts fondamentaux sont fermes et inébranlables.

Nous exhortons vivement les Etats-Unis à corriger leur erreur et à s’abstenir de mettre en œuvre cette loi et d’empêcher les autres pays de développer des relations avec la Chine. Sinon, la Chine répondra avec des contre-mesures résolues.

En ce qui concerne votre deuxième question, le Sommet extraordinaire des dirigeants du G20 sur le COVID-19 s’est tenu avec succès. Une déclaration a été publiée après la réunion, indiquant que le G20 injecterait plus de 5 000 milliards de dollars dans l’économie mondiale dans le cadre de politiques budgétaires ciblées, de mesures économiques et de programmes de garantie pour neutraliser l’impact social, économique et financier de la pandémie. Cette mesure a attiré beaucoup d’attention et a été saluée par la communauté internationale.

Depuis l’apparition du COVID-19, le gouvernement chinois a déployé tous ses efforts pour lutter contre l’épidémie et a mis en place une série de politiques budgétaires et financières pour stabiliser l’économie et l’emploi et assurer le bien-être de la population.

Sur le plan budgétaire, les autorités compétentes chinoises à tous les niveaux ont alloué plus de 121 milliards de RMB à la prévention et au contrôle de l’épidémie, et réduiront les taxes et les frais de plus de 1 000 milliards de RMB cette année, soit environ 159,3 milliards de dollars au total.

Dans le secteur financier, nous avons injecté plus de 1 300 milliards de RMB, soit environ 184,8 milliards de dollars de liquidités ainsi que de nouvelles lignes de crédit et de réescompte sur le marché.

Ce que la politique budgétaire et monétaire implique représente environ 344,1 milliards de dollars au total. Ces mesures donnent des résultats positifs, soutiennent fortement la prévention et le contrôle de l’épidémie ainsi que la reprise de l’économie, et jouent un rôle important pour assurer le bon fonctionnement de la société et de l’économie.

Enfin, je voudrais souligner que les 5 000 milliards de dollars mentionnés dans la déclaration sont la somme des mesures politiques prises et à prendre par les pays du G20. Les chiffres que je viens de présenter sont également la somme des mesures prises et à prendre par la partie chinoise. Ce qui représente une part importante des efforts mondiaux pour lutter contre la pandémie et stabiliser l’économie.

Conférence de presse PH 13 du 27 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200401370148006898

20

Reuters : De nombreux étrangers en Chine trouvent qu’ils sont traités avec suspicion, et même avec une discrimination accrues, à mesure que l’épidémie de coronavirus se propage à l’échelle mondiale. Quel est votre commentaire à ce sujet ?

bandeau web coronavirus

Geng Shuang : Je n’ai entendu aucune nouvelle ou réaction de ce genre jusqu’à présent. Ce que j’ai surtout entendu, c’est l’admiration et les éloges des étrangers en Chine pour les résultats importants obtenus en peu de temps par le gouvernement et le peuple chinois, unis en bloc dans la lutte contre l’épidémie.
Quant à la situation que vous venez de mentionner, je n’en suis pas au courant, mais je peux vous présenter notre position de principe.
La Chine attache toujours une grande importance à la santé et à la sécurité des ressortissants étrangers en Chine et protège leurs droits et intérêts légitimes conformément à la loi. C’est ce que nous disons et aussi ce que nous faisons. Dans le même temps, la Chine rejette toutes les formes de discrimination et de préjugés. Les mesures d’inspection, de quarantaine ainsi que de prévention et de contrôle mises en place par les gouvernements locaux en Chine s’appliquent autant aux citoyens chinois qu’aux ressortissants étrangers. Cela montre notre responsabilité à l’égard de ces derniers et envers la lutte mondiale contre la pandémie.

21

NHK : Le Président Trump a eu une conversation téléphonique avec le Président Xi Jinping aujourd’hui. Pourriez-vous communiquer plus de détails ?
Geng Shuang : Avez-vous lu le communiqué de presse publié par la partie chinoise ? (Le journaliste a fait un signe affirmatif de tête.)
Le communiqué de presse est très substantiel et détaillé, je vous recommande de le lire attentivement, car il est riche en informations.

Conférence de presse PH 14 du 27 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200401370148011021


SOURCE/https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1764563.shtml


Chinese golden dragon statue isolate on white background. Clipping path.

questions

  1. CCTV : La Chine a annoncé aujourd’hui que le Président Xi Jinping assisterait au sommet spécial des dirigeants du G20 sur le COVID-19. Qu’attend la Chine de la réunion ? Quelles initiatives et propositions la Chine présentera-t-elle lors de la réunion ?
  2. China News Service : Vous avez dit que le gouvernement chinois était prêt à faciliter l’approvisionnement commercial de matériels médicaux par des pays étrangers sur le marché chinois. Pouvez-vous nous donner plus de détails à ce sujet ?
  3. RIA Novosti : Premièrement, vous avez annoncé que la Chine avait envoyé le troisième groupe d’experts médicaux en Italie. Combien de personnes y a-t-il dans ce groupe ? Deuxièmement, le CIO et le Comité d’organisation des Jeux olympiques de Tokyo 2020 ont confirmé le report des JO de 2020, au plus tard à l’été 2021. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  4. Phœnix TV : le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo a parlé, hier dans une interview, du déplacement de la chaîne d’approvisionnement de matériels médicaux aux États-Unis, depuis la Chine et d’autres pays. Le Président Trump a également souligné dans un briefing quotidien sur le coronavirus qu’il ne faudrait jamais dépendre d’un pays étranger pour obtenir des moyens de survie. Selon des médias américains, les États-Unis préparent un décret présidentiel pour délocaliser la chaîne d’approvisionnement de ces entreprises. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  5. Beijing Youth Daily : La Chine a récemment publié à plusieurs reprises des informations sur les visioconférences tenues avec les pays concernés sur le COVID-19. Pouvez-vous nous donner le nombre de ces réunions ? Y en aura-t-il d’autres ?
  6. Bloomberg News : Le Président Trump a décidé de cesser d’utiliser le terme « virus chinois ». Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  7. AFP : Le Ministre australien des Affaires étrangères Payne a affirmé que l’écrivain Yang Jun a été officiellement inculpé en Chine pour espionnage. L’Australie s’y oppose fermement. Pouvez-vous confirmer cela ? Quel est votre commentaire à ce sujet ?
  8. Reuters : Mardi, le Secrétaire d’État américain Pompeo a déclaré que la Chine refusait toujours de communiquer au monde les informations nécessaires pour prévenir le COVID-19. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  9. ++++++++Bloomberg News : Selon des médias, lors d’une conférence de presse après la visioconférence ministérielle du G7 le 25 mars, le Secrétaire d’État américain Pompeo a continué ses attaques contre le système politique chinois et a de nouveau qualifié le COVID-19 de « virus de Wuhan ». Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  10. AFP : Encore une question au sujet des propos tenus par Pompeo. Il a affirmé que les Ministres des Affaires étrangères du G7 étaient d’accord avec lui sur le fait que la Chine menait une « campagne de fausses informations » concernant la pandémie de COVID-19. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  11. NHK : On ne sait toujours pas où se trouve Yuan Keqin, professeur à l’Université d’éducation d’Hokkaido. Certaines personnes craignent qu’il n’ait été arrêté. Avez-vous plus de détails à ce sujet ?
  12. Reuters : Le Président Trump a affirmé hier que l’OMS prenait toujours parti en faveur de la Chine. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  13. +++++++++++CCTV : Le Sommet extraordinaire des dirigeants du G20 sur le COVID-19 s’est tenu hier soir. Comment la Chine apprécie-t-elle les résultats de ce sommet ? Quelle signification ce sommet revêt-il pour les efforts mondiaux contre la pandémie ?
  14. CRI : Huit pays, dont la Chine et la Russie, ont écrit une lettre au Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, lui demandant d’appeler à la levée des sanctions qui entravent la lutte contre le COVID-19. M. Guterres a déclaré lors du Sommet extraordinaire des dirigeants du G20 que le monde devait lutter contre le virus et a appelé à la levée des sanctions susceptibles de saper la capacité des pays à répondre à la pandémie. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?
  15. CNS : L’Ambassade de Chine aux Etats-Unis a récemment invité le professeur Zhang Wenhong, directeur du Département des maladies infectieuses à l’Hôpital Huashan, affilié à l’Université Fudan, à avoir une conversation en ligne avec des étudiants chinois et d’autres Chinois résidant aux Etats-Unis. Il a fourni des conseils professionnels sur la prévention du COVID-19. Pourriez-vous nous donner plus d’informations à ce sujet ?
  16. AFP : La Chine avait déclaré que les Etats-Unis avaient provoqué la panique en interdisant en premier l’entrée des étrangers qui s’étaient rendus en Chine. Maintenant, la Chine a décidé de suspendre temporairement l’entrée des étrangers titulaires de visas et de permis de séjour valides. Quelle est votre réponse à cela ? En fait, 90% des cas importés en Chine concernent des ressortissants chinois revenant de l’étranger, alors quel genre d’effet la Chine espère-t-elle obtenir en suspendant temporairement l’entrée de la plupart des étrangers ?
  17. China Daily : On a appris que la Chine a récemment organisé une visioconférence sur le COVID-19 avec certains pays d’Asie de l’Ouest et d’Afrique du Nord. Pourriez-vous fournir plus de détails ?
  18. Shenzhen TV : L’Institut australien des politiques stratégiques (ASPI) a déclaré dans un récent rapport que le gouvernement chinois avait transféré des Ouïghours et d’autres minorités des « camps de rééducation » du Xinjiang vers des usines à travers le pays pour du travail forcé. La Commission exécutive du Congrès américain sur la Chine (CECC) a publié un rapport sur « les chaînes d’approvisionnement mondiales, le travail forcé et la Région autonome ouïghoure du Xinjiang ». James McGovern et Marco Rubio, coprésidents de la Commission, ont également proposé le « Projet de loi sur la prévention du travail forcé des Ouïghours ». Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?
  19. SCMP : Premièrement, le président américain a signé la Loi sur l’initiative internationale de protection et de renforcement des Alliés de Taïwan (Loi Taipei). Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ? Deuxièmement, le G20 a promis 5 000 milliards de dollars pour stimuler la croissance économique mondiale ; comment ses Etats membres y contribueront-ils ? Quelle sera la part de la Chine ? Dans quels domaines la Chine espère-t-elle voir ce financement dépensé ?
  20. Reuters : De nombreux étrangers en Chine trouvent qu’ils sont traités avec suspicion, et même avec une discrimination accrues, à mesure que l’épidémie de coronavirus se propage à l’échelle mondiale. Quel est votre commentaire à ce sujet ?
  21. NHK : Le Président Trump a eu une conversation téléphonique avec le Président Xi Jinping aujourd’hui. Pourriez-vous communiquer plus de détails ?
Chinese golden dragon statue isolate on white background. Clipping path.
Chinese golden dragon statue isolate on white background. Clipping path.