3553 – Conférences de presse du 6, 7 et 8 novembre 2019 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Conférence de presse du 6 novembre 2019 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

  1. Q : La session plénière de la 74e Assemblée générale des Nations Unies qui se tiendra demain va voter le projet de résolution présenté par Cuba visant à mettre fin au blocus américain. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  2. Q : Le Premier Ministre canadien a déclaré que le gouvernement chinois avait autorisé la reprise de l’importation de viande de porc et de bœuf depuis le Canada. Pouvez-vous confirmer cette information ?
  3. Q : Le Président Xi Jinping et le Président français Emmanuel Macron se sont entretenus aujourd’hui à Beijing et ont assisté à la signature d’une déclaration commune relative à l’accomplissement des négociations d’un accord sur les indications géographiques entre la Chine et l’UE. Pouvez-vous nous en dire plus sur les « indications géographiques » et sur l’importance de la fin des négociations ?
  4. Q : Une question sur les importations canadiennes de viande de porc et de bœuf. Avez-vous des informations sur le moment exact où la décision a été prise par la partie chinoise ?
  5. Q : Le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo a fait hier des critiques encore plus sévères sur le traitement réservé par la Chine aux Ouïghours, affirmant que la Chine menace les membres des familles des survivants ayant été en garde à vue dans les « camps de détention » au Xinjiang. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  6. Q : En ce qui concerne la reprise de l’importation de produits carnés en provenance du Canada, est-ce un signe que l’importation d’autres produits agricoles comme les graines de colza pourrait être bientôt à nouveau autorisée par la Chine ? Et est-ce un signe que les relations sino-canadiennes se sont améliorées ?
  7. Q : Le Président iranien Rouhani a annoncé le 5 novembre qu’à partir du 6 novembre, l’Iran commencerait à injecter du gaz hexafluorure d’uranium dans 1 044 centrifugeuses à Fordow, dans le cadre d’une mesure relative à la quatrième étape de réduction des engagements nucléaires de l’Iran vis-à-vis du JCPOA. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  8. Q : Une réunion du mécanisme de coopération régionale en matière de sécurité entre la Chine et l’Afghanistan s’est tenue à Beijing la semaine dernière. Pouvez-vous nous présenter des détails de cette réunion ?

Conférence de presse du 7 novembre 2019 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

  1. Q : Des législateurs britanniques ont publié un rapport affirmant qu’ils avaient découvert des « preuves alarmantes » d’influences chinoises sur les campus d’universités britanniques. Quel est votre commentaire à ce sujet ?
  2. Q : Le gouvernement yéménite et le Conseil de transition du Sud ont signé l’Accord de Riyad le 5 novembre dans la capitale saoudienne. Les deux parties sont parvenues à un consensus sur la formation d’un nouveau gouvernement et la réorganisation des forces armées. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Conférence de presse du 8 novembre 2019 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

  1. Q : Une question concernant la mer de Chine méridionale. Un haut fonctionnaire vietnamien a déclaré cette semaine que le Vietnam souhaitait envisager des solutions juridiques pour résoudre ses différends avec la Chine en mer de Chine méridionale. Le gouvernement vietnamien a-t-il discuté de cela avec la Chine ? Si oui, quelle a été la réaction de la Chine ?
  2. Q : Le Secrétaire d’Etat américain Pompeo a déclaré, lors de sa visite en Allemagne, que le réseau de télécommunication allemand faisait face à des défis complexes posés par le Parti communiste chinois (PCC). Lors des interviews précédentes, il a également déclaré que les Etats-Unis devaient s’assurer que le monde connaisse les risques présentés par le PCC et les conséquences de la tolérance de long terme. Quel est votre commentaire sur ses remarques ?
  3. Q : Première question, Washington n’a pas réagi publiquement à la déclaration faite hier par le Ministère chinois du Commerce selon laquelle les deux pays étaient convenus de supprimer les droits de douane supplémentaires. Les deux parties s’étaient-elles vraiment mises d’accord sur cela ? Il semble que les Etats-Unis restent encore réticents sur cette question. Certains fonctionnaires américains ont accusé la Chine d’essayer de renégocier l’accord de phase I pour ses propres intérêts, et les Etats-Unis n’avaient précédemment accepté que de supprimer les droits de douane supplémentaires qui n’étaient pas encore entrés en vigueur. Deuxième question, quelles sont les préoccupations de la Chine quant à la date et au lieu de signature de l’accord commercial de phase I ? Le Secrétaire d’Etat américain Pompeo a suggéré que les Etats-Unis tiennent une réunion informelle des dirigeants de l’APEC en janvier prochain, en marge de laquelle ils signeraient l’accord avec la Chine. Mais cela retarde toujours la signature initialement prévue de l’accord au Chili. Quel est votre commentaire à ce propos ?
  4. Q : Selon l’usage, en marge du sommet des BRICS, les diverses parties organisent des événements des « BRICS + », mais il n’y aurait pas de tels arrangements en marge du sommet prévu la semaine prochaine au Brésil. Le Ministère des Affaires étrangères sait-il pourquoi ? Cela signifie-t-il que les BRICS manquent une occasion d’améliorer leurs liens avec l’Amérique latine ?
  5. Q : Une question concernant l’APEC. Selon des reportages, les Etats-Unis envisagent de tenir le sommet de l’APEC en janvier prochain après que le Chili l’a annulé. Quelle est l’attitude de la Chine à cet égard ?
  6. Q : L’ancien élu local japonais Takuma Sakuragi a été condamné à la prison à vie par un tribunal chinois. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?

CHINE portebch

Conférence de presse du 6 novembre 2019 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

CHINE 1 FAIT LE 20.11.2019.... W020191111357349168921

Q 1 : La session plénière de la 74e Assemblée générale des Nations Unies qui se tiendra demain va voter le projet de résolution présenté par Cuba visant à mettre fin au blocus américain. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
cuba-vs-bloqueoR : L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté à une majorité écrasante, pendant 27 années consécutives, des résolutions sur l‘« obligation de lever le blocus économique, commercial et financier imposé à Cuba par les États-Unis », exhortant tous les pays, en se conformant à la Charte des Nations Unies et aux normes du droit international, à annuler ou supprimer toute forme d’« extraterritorialité », de lois et mesures affectant les droits souverains d’autres pays et les droits et intérêts légitimes des entités et des individus relevant de leur juridiction, ainsi que leur liberté de commerce et de navigation.

Malheureusement, ces résolutions n’ont pas été appliquées efficacement au fil des ans et l’embargo américain contre Cuba se poursuit et tend à s’intensifier ces derniers temps.

La Chine respecte le droit de tous les pays de choisir de manière indépendante leur système social et leur voie de développement. Elle préserve l’ordre international fondé sur le droit international, défend l’équité et la justice internationales et s’oppose aux sanctions unilatérales par des moyens militaires, politiques, économiques et autres.

La Chine soutient ce projet de résolution présenté par Cuba et adoptera la même position que la plupart des États membres.

La Chine exhorte les États-Unis à lever leur embargo sur Cuba de manière complète et dans les meilleurs délais, ce qui est également une revendication de la communauté internationale.
Nous espérons que les États-Unis développeront des relations interétatiques normales avec Cuba conformément aux buts et principes de la Charte des Nations Unies et aux normes fondamentales régissant les relations internationales. Cela est conforme à l’intérêt commun des peuples américain et cubain et contribuera à la paix et à la stabilité dans le continent américain.
Q 2 : Le Premier Ministre canadien a déclaré que le gouvernement chinois avait autorisé la reprise de l’importation de viande de porc et de bœuf depuis le Canada. Pouvez-vous confirmer cette information ?

how-to-process-pork-meat

R : En juin 2019, nous avons découvert que le système canadien de délivrance de certificats d’exportation de produits carnés comportait des failles évidentes en matière de sécurité et que la sécurité des produits carnés canadiens exportés en Chine ne pouvait être garantie.
Compte tenu de cela, nous avons demandé à la partie canadienne de suspendre la délivrance de certificats sanitaires pour les produits carnés exportés vers la Chine à partir du 25 juin, afin d’enquêter sur les affaires concernées et d’adopter les mesures de remise en ordre.
Les douanes chinoises et l’autorité compétente canadienne, en communication étroite à ce sujet, travaillent pour trouver une solution. Récemment, le Canada a proposé un plan d’action comme mesure de remise en ordre pour la délivrance et la transmission des certificats.

Après une évaluation, nous estimons que ce plan répondra pour l’essentiel aux exigences de sécurité et nous avons accepté la reprise de la réception des certificats sanitaires délivrés par les autorités canadiennes pour les produits carnés exportés vers la Chine.

Nous espérons que le Canada assumera sérieusement sa responsabilité en matière de sécurité sanitaire des aliments, garantira la sécurité de ses produits carnés exportés vers la Chine et assurera les échanges commerciaux dans d’heureuses conditions.

CHINE 2 FAIT LE 20.11.2019.... W020191111357349170587

Q 3 : Le Président Xi Jinping et le Président français Emmanuel Macron se sont entretenus aujourd’hui à Beijing et ont assisté à la signature d’une déclaration commune relative à l’accomplissement des négociations d’un accord sur les indications géographiques entre la Chine et l’UE.

Pouvez-vous nous en dire plus sur les « indications géographiques » et sur l’importance de la fin des négociations ?

chine_macron
Le président chinois Xi Jinping serre la main du président français Emmanuel Macron, lors de la cérémonie d’ouverture de la China International Import Expo à Shanghai, le mardi 5 novembre 2019.(AP Photo / Ng Han Guan)
R : Ce matin, le Président Xi Jinping s’est entretenu avec le Président Emmanuel Macron, actuellement en visite d’État en Chine. Après leur entretien, les deux dirigeants ont assisté à la signature d’une série de documents finaux, notamment la déclaration commune sur l’accomplissement des négociations d’un accord relatif aux indications géographiques entre la Chine et l’UE.
Étant donné que les « indications géographiques » dont vous avez parlé sont extrêmement particulières et techniques, je vous conseille de vous renseigner auprès du département compétent pour avoir une réponse complète. Je peux vous dire brièvement que les « indications géographiques » (IG), considérées comme un droit de propriété intellectuelle, sont un signe important utilisé sur des produits ayant une origine géographique spécifique.

La Chine et l’UE ont toutes deux une longue histoire et une riche variété de produits comportant une IG. Dans le troisième document politique de la Chine à l’égard de l’UE publié en décembre 2018, il a été indiqué que la Chine renforcerait encore la communication et la coopération en matière de droits de propriété intellectuelle avec l’UE et soutiendrait la conclusion rapide de l’Accord sino-européen sur les indications géographiques.

L’Accord sino-européen sur les indications géographiques est le premier accord bilatéral global et de haut niveau conclu entre la Chine et l’étranger. Cela montre à quel point la Chine attache une grande importance à ses relations économiques et commerciales avec l’UE.

La conclusion de l’accord illustre pleinement la détermination du gouvernement chinois à approfondir la réforme, à élargir l’ouverture et à protéger les droits de propriété intellectuelle. L’accomplissement des négociations sur cet accord contribuera à approfondir la coopération mutuellement avantageuse entre les deux parties, à consolider le partenariat stratégique global Chine-UE et à renforcer la confiance politique mutuelle Chine-UE.
La Chine entend travailler de concert avec l’UE pour défendre conjointement le système de commerce multilatéral régi par les règles pour créer une économie mondiale ouverte.
Dans un esprit de respect mutuel, d’équité, de justice et de coopération gagnant-gagnant, nous veillerons à promouvoir un plus grand progrès du partenariat stratégique global Chine-UE, le développement socio-économique des deux parties et le bien-être de leurs populations.
Q 4 : Une question sur les importations canadiennes de viande de porc et de bœuf. Avez-vous des informations sur le moment exact où la décision a été prise par la partie chinoise ?

R : Les informations contenues dans ma réponse précédente ont été fournies par le département compétent. Vous devriez vous renseigner auprès de lui pour plus de détails.

Q 5 : Le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo a fait hier des critiques encore plus sévères sur le traitement réservé par la Chine aux Ouïghours, affirmant que la Chine menace les membres des familles des survivants ayant été en garde à vue dans les « camps de détention » au Xinjiang.

Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

29504632-28521384 Rendre l’islam compatible avec le socialisme made in China, c’est ce que le gouvernement de Xi Jinping tente de mettre en place -https://www.saphirnews.com/Chine-une-nouvelle-loi-adoptee-pour-siniser-l-islam_a25897.html
R : Je tiens à souligner que les soi-disant « camps de détention » évoqués par M. Pompeo n’existent pas au Xinjiang. Sous le prétexte des droits de l’homme, les États-Unis ont une fois de plus diffamé la politique de la Chine dans le Xinjiang et formulé des remarques sans aucun fondement et déformant les faits. La Chine exprime son vif mécontentement et son opposition ferme à cet égard.

Comme nous l’avons dit à plusieurs reprises, les affaires du Xinjiang sont purement des affaires intérieures de la Chine.

Les questions liées au Xinjiang n’ont rien à voir avec l’ethnie, la religion ou les droits de l’homme, mais concernent la lutte contre le terrorisme et le séparatisme.

Au lieu de réagir au terrorisme par le déclenchement d’une guerre, la Chine a aidé ceux qui sont influencés par les idées radicales et terroristes à réintégrer la société et à mener une vie normale, en ayant recours à l’enseignement et la formation, conformément à la législation et aux réglementations.

Région victime du terrorisme par le passé, le Xinjiang n’a pas connu un seul cas de terrorisme depuis près de trois ans. C’est la meilleure illustration du respect des droits de l’homme.

Un millier de diplomates étrangers, de responsables d’organisations internationales et de représentants des médias se sont rendus au Xinjiang et ont pu y constater de leurs propres yeux les réalisations remarquables dans le domaine de la lutte préventive antiterroriste et de la déradicalisation.
Nous espérons que certains politiciens américains cesseront d’observer les choses sous une optique tendancieuse, abandonneront la pratique de « deux poids deux mesures », arrêteront d’attaquer la Chine en utilisant des questions liées au Xinjiang et travailleront davantage à la confiance mutuelle et à la coopération entre la Chine et les États-Unis.

CHINE 3 FAIT LE 20.11.2019.... W020191111357349182245

Q 6 : En ce qui concerne la reprise de l’importation de produits carnés en provenance du Canada, est-ce un signe que l’importation d’autres produits agricoles comme les graines de colza pourrait être bientôt à nouveau autorisée par la Chine ? Et est-ce un signe que les relations sino-canadiennes se sont améliorées ?
CHINE 4 FAIT LE 20.11.2019.... W020191111357349184253
Le PM chinois envisage un accord de libre-échange avec le Canada 19/11/2019Li Keqiang & Justin Trudeau
R : Nous avons répondu à des questions sur les exportations canadiennes de graines de colza en Chine lors de conférences de presse précédentes.
Les départements compétents chinois ont découvert des problèmes dans des contrôles conventionnels de quarantaine et nous avons pris des mesures pour ces produits importés.
J’ai aussi parlé des produits à base de viande tout à l’heure. Le système canadien de délivrance des certificats présentait des failles ; maintenant, il peut répondre à la demande chinoise après des rectifications. C’est pourquoi la partie chinoise a accepté de reprendre l’importation de produits carnés canadiens.

Ici, je tiens à souligner que la Chine constate que la partie canadienne a pu corriger ses erreurs concernant l’importation de produits carnés.

Je dois encore dire que si des difficultés sont survenues dans les relations sino-canadiennes, la responsabilité n’incombe pas à la Chine. Nous exhortons le nouveau gouvernement canadien à prendre sérieusement en considération la position solennelle et les préoccupations de la Chine, à libérer immédiatement Mme Meng Wanzhou et assurer son retour sain et sauf en Chine, et à ramener rapidement les relations sino-canadiennes sur la bonne voie par des actions concrètes.
Q 7 : Le Président iranien Rouhani a annoncé le 5 novembre qu’à partir du 6 novembre, l’Iran commencerait à injecter du gaz hexafluorure d’uranium dans    1044 centrifugeuses à Fordow, dans le cadre d’une mesure relative à la quatrième étape de réduction des engagements nucléaires de l’Iran vis-à-vis du JCPOA.

Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

JCPOA imagefr.mojahedin.org IRAN USA URANIUM  le JCPOA

R : Nous avons pris note de la déclaration du Président Rouhani. L’Iran a également souligné que toutes ses mesures étaient réversibles et surveillées par l’AIEA.
La Chine estime toujours que les États-Unis devraient renoncer à leur pratique erronée de sanctions unilatérales et de pressions maximales contre l’Iran, ce qui constituerait le moyen fondamental de résoudre la crise nucléaire iranienne actuelle.
Dans le même temps, les parties au JCPOA, y compris l’Iran, doivent faire preuve de retenue, mettre en œuvre le JCPOA de manière intégrale et efficace et s’abstenir de prendre des mesures pouvant compliquer encore la situation.
Nous espérons que les parties concernées pourront déployer des efforts dans le même sens, intensifier leurs efforts diplomatiques, rechercher une solution à long terme et œuvrer à la détente de la question nucléaire iranienne. La Chine poursuivra ses efforts dans ce sens.

Q 8 : Une réunion du mécanisme de coopération régionale en matière de sécurité entre la Chine et l’Afghanistan s’est tenue à Beijing la semaine dernière.

Pouvez-vous nous présenter des détails de cette réunion ?

 

Wakhan

R : Le 1er novembre, le commissaire à la sécurité extérieure du Ministère chinois des Affaires étrangères, Cheng Guoping, et le premier conseiller adjoint du Conseil de sécurité nationale de l’Afghanistan, Atiqullah Noshir, ont coprésidé la troisième réunion du mécanisme de coopération interministériel et interrégional entre la Chine et l’Afghanistan. Les deux parties ont échangé leurs points de vue sur la situation antiterroriste et sécuritaire sur le plan international et régional, et sur la coopération sino-afghane dans ce domaine.

CHINE Cheng Guoping1017815234 Cheng Guoping

Le terrorisme est un ennemi public de toute l’humanité. Face aux menaces et aux défis terroristes de plus en plus graves, la Chine est prête à renforcer sa coopération avec l’Afghanistan, le Pakistan et d’autres pays concernés, afin de défendre conjointement la sécurité et la stabilité de la région et du monde entier.

CHINE 5 FAIT LE 20.11.2019.... W020191111359245532565


SOURCE/ https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1714744.shtml


CHINE portebch

Conférence de presse du 7 novembre 2019 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

CHINE 5 FAIT LE 20.11.2019.... W020191111359245532565

 

À l’invitation respective du Président du Parlement égyptien Ali Abdel-Aal et du Président du Conseil d’État d’Oman Yahya bin Mahfoudh Al Manthri, le Président du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC) Wang Yang effectuera des visites officielles en Égypte et à Oman du 10 au 16 novembre.

égyptien Ali Abdel-Aal 2017_10_04-Egyptian-Parliament-Speaker-Ali-Abdel-Aalddddd  Président du Parlement égyptien Ali Abdel-Aal 

OMAN Yahya bin Mahfoudh Al Manthri, 386984 Président du Conseil d’État d’Oman Yahya bin Mahfoudh Al Manthri,

CHINE Wang Yang 31yang-a-jumbo le Président du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC) Wang Yang
À l’invitation de Saysomphone Phomvihane, membre du Bureau politique du Comité central du Parti révolutionnaire populaire lao (PRPL) et Président du Front lao pour la construction nationale, Wang Yang, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et Président du Comité national de la CCPPC, effectuera une visite officielle au Laos du 16 au 19 novembre.
Q  1 : Des législateurs britanniques ont publié un rapport affirmant qu’ils avaient découvert des « preuves alarmantes » d’influences chinoises sur les campus d’universités britanniques.

Quel est votre commentaire à ce sujet ?

ECOLE FAC ANGLAISE XVM04ac9cda-bc27-11e8-a5fc-1727e77495e3

R : Nous avons noté les reportages concernés. La Chine suit toujours le principe de ne pas s’ingérer dans les affaires intérieures des autres pays et œuvre toujours à développer des relations de coopération et d’amitié avec tous les pays du monde sur la base du respect mutuel et de la non-ingérence dans les affaires intérieures.

L’échange d’étudiants a toujours été une partie importante de la coopération entre la Chine et le Royaume-Uni, qui a contribué à la communication et à la compréhension mutuelle entre les deux peuples.

Nous espérons que les parties concernées pourront avoir une vision objective à cet égard et agir davantage dans l’intérêt des échanges socioculturels et du développement des relations entre les deux pays, au lieu de semer la discorde et d’inventer des histoires de toutes pièces.
Q 2 : Le gouvernement yéménite et le Conseil de transition du Sud ont signé l’Accord de Riyad le 5 novembre dans la capitale saoudienne. Les deux parties sont parvenues à un consensus sur la formation d’un nouveau gouvernement et la réorganisation des forces armées.

Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

YEMEN ARABIE SAOUDITE ONU 138536491_15731223553231n NEW YORK (Nations Unies), 7 novembre 2019 — Le Conseil de sécurité de l’ONU a salué mercredi l’accord de Riyad signé mardi par le gouvernement du Yémen et le Conseil de transition du Sud.
R : La Chine soutient fermement les efforts yéménites visant à défendre la souveraineté, l’indépendance, l’unité et l’intégrité territoriale du pays.
Nous saluons la signature de l’Accord de Riyad entre le gouvernement yéménite et le Conseil de transition du Sud. Nous apprécions également le rôle positif joué par l’Arabie saoudite et d’autres parties. Nous espérons que les parties concernées, en continuant à tenir compte des intérêts du Yémen et de son peuple, accéléreront le processus de règlement politique et rétabliront rapidement la paix, la stabilité et l’ordre.

SOURCE/ https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1714748.shtml

CHINE portebch


Conférence de presse du 8 novembre 2019 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

CHINE 6 FAIT LE 20.11.2019.... W020191112636971301660

Sur invitation de la France, le Vice-Président Wang Qishan participera à la deuxième édition du Forum de Paris sur la Paix du 11 au 13 novembre.

AABZ5lM.img  Vice-Président Wang Qishan

La France est membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies et un des grands pays clés de l’Union européenne.

Ces dernières années, les relations sino-françaises ont connu un développement soutenu, sain et stable, avec des échanges étroits de haut niveau, une confiance politique mutuelle toujours plus renforcée et de nouveaux résultats de coopérations pragmatiques dans divers domaines.

Cette année marque le 55e anniversaire de nos relations diplomatiques. Le Président Xi et le Président Macron ont échangé des visites cette année et sont parvenus à de nouveaux consensus stratégiques.

La participation du Vice-Président Wang Qishan à ce Forum de Paris sur la Paix, peu après la visite du Président Macron en Chine, témoigne du haut niveau et de la haute qualité des relations actuelles entre la Chine et la France. La Chine est prête à travailler avec la France pour renforcer la communication stratégique, approfondir la coopération pragmatique et mettre en œuvre le consensus de nos dirigeants afin de faire progresser constamment notre partenariat stratégique global.
Q 1 : Une question concernant la mer de Chine méridionale. Un haut fonctionnaire vietnamien a déclaré cette semaine que le Vietnam souhaitait envisager des solutions juridiques pour résoudre ses différends avec la Chine en mer de Chine méridionale.

Le gouvernement vietnamien a-t-il discuté de cela avec la Chine ? Si oui, quelle a été la réaction de la Chine ?

CHINE VIETNAM MER DE CHINE MERIDIONALE ill_1560671_7858_mer-de-chine

R : Le cœur de la question de la mer de Chine méridionale est la question du territoire, une question découlant de l’occupation des îles et récifs concernés des îles chinoises Nansha par le Vietnam et les autres pays concernés. J’espère que la partie vietnamienne fera face à ce fait historique, suivra scrupuleusement notre consensus de haut niveau et résoudra les divergences par le dialogue et les consultations. Elle doit éviter de prendre toute action susceptible de compliquer la question ou de compromettre la paix et la stabilité en mer de Chine méridionale, ainsi que nos relations bilatérales.

CHINE 7 FAIT LE 20.11.2019.... W020191112636971316664

Q 2 : Le Secrétaire d’Etat américain Pompeo a déclaré, lors de sa visite en Allemagne, que le réseau de télécommunication allemand faisait face à des défis complexes posés par le Parti communiste chinois (PCC). Lors des interviews précédentes, il a également déclaré que les États-Unis devaient s’assurer que le monde connaisse les risques présentés par le PCC et les conséquences de la tolérance de long terme.

Quel est votre commentaire sur ses remarques ?

usa M. Pompeo15500599485c6409ace76c45.53868763M. Pompeo

R : La Chine exprime son vif mécontentement et sa ferme opposition aux propos de M. Pompeo dénigrant le système politique chinois, exagérant la prétendue « menace chinoise » et débordant de préjugés idéologiques et de mentalités de la guerre froide et du jeu à somme nulle.
M. Pompeo tente de provoquer des dissensions entre le peuple chinois et le Parti communiste chinois (PCC) en rompant le lien qui les unit. Je voudrais lui indiquer clairement ceci : le PCC, en tant que parti au pouvoir de notre pays, a toujours représenté et défendu les intérêts de notre peuple au cours des dernières décennies, en gagnant une confiance profonde et un soutien de tout cœur de notre peuple. Tout propos et tout acte visant à isoler le PCC du peuple sont juste des provocations faites à tous les Chinois. Ceci est voué à l’échec.
Je dois souligner que les propos de M. Pompeo sont extrêmement dangereux et indignes du Secrétaire d’État américain. Ses propos révèlent pleinement l’intention sinistre de gagner un capital politique pour lui-même en menant des actions antichinoises.
Nous l’exhortons à cesser de dénigrer la Chine avec des accusations injustifiées. S’il continue à le faire, les effets négatifs ne feront que se retourner contre lui-même.
Q 3  : Première question, Washington n’a pas réagi publiquement à la déclaration faite hier par le Ministère chinois du Commerce selon laquelle les deux pays étaient convenus de supprimer les droits de douane supplémentaires.

Les deux parties s’étaient-elles vraiment mises d’accord sur cela ?

Il semble que les Etats-Unis restent encore réticents sur cette question. Certains fonctionnaires américains ont accusé la Chine d’essayer de renégocier l’accord de phase I pour ses propres intérêts, et les États-Unis n’avaient précédemment accepté que de supprimer les droits de douane supplémentaires qui n’étaient pas encore entrés en vigueur.

Deuxième question, quelles sont les préoccupations de la Chine quant à la date et au lieu de signature de l’accord commercial de phase I ?

Le Secrétaire d’Etat américain Pompeo a suggéré que les Etats-Unis tiennent une réunion informelle des dirigeants de l’APEC en janvier prochain, en marge de laquelle ils signeraient l’accord avec la Chine. Mais cela retarde toujours la signature initialement prévue de l’accord au Chili.

Quel est votre commentaire à ce propos ?

 R : En ce qui concerne vos questions, en particulier la question concernant la suppression réciproque des droits de douane supplémentaires par la Chine et les États-Unis, je crois que le porte-parole du Ministère du Commerce a donné une réponse détaillée hier lors d’une conférence de presse. Je n’ai rien de plus à vous communiquer pour le moment.

CHINE 8 FAIT LE 20.11.2019.... W020191112636971327939

Q 4 : Selon l’usage, en marge du sommet des BRICS, les diverses parties organisent des événements des « BRICS + », mais il n’y aurait pas de tels arrangements en marge du sommet prévu la semaine prochaine au Brésil.

Le Ministère des Affaires étrangères sait-il pourquoi ? Cela signifie-t-il que les BRICS manquent une occasion d’améliorer leurs liens avec l’Amérique latine ?

BRICS 2019 28955c93caee0a8ac64a7cd7000cada2275751be_0_729_486 De gauche à droite – Cyril Ramaphosa (Afrique du Sud) – Narendra Modi (Inde). – Xi Jinping (Chine) – Vladimir Poutine (Russie) – Jair Bolsonaro (Brésil)

R : Le mécanisme des BRICS est étroitement lié au destin des marchés émergents et des pays en développement depuis sa création. Le renforcement de la coopération avec les autres pays en développement est une responsabilité des pays des BRICS en tant que grands pays émergents et une bonne tradition que nous maintenons toujours. En 2017, la Chine a proposé pour la première fois le modèle des « BRICS + » et a organisé le premier dialogue entre pays émergents et pays en développement à Xiamen avec des pays invités.

Cette approche novatrice de la coopération a été hautement appréciée. L’année dernière, en marge du sommet des BRICS, l’Afrique du Sud a tenu le deuxième dialogue des dirigeants des « BRICS + » à Johannesburg, qui a également produit des effets positifs.

Nous avons continué d’appliquer ce modèle en invitant les représentants de marchés émergents et de pays en développement à de nombreux événements des BRICS cette année. Cela a permis d’élargir le « cercle d’amis » des pays des BRICS et de contribuer au développement commun du monde.

Dans le même temps, nous respectons la décision du pays hôte de ne pas tenir de dialogue des dirigeants des « BRICS + » en marge du sommet des BRICS à Brasilia cette année.

Q 5 : Une question concernant l’APEC. Selon des reportages, les Etats-Unis envisagent de tenir le sommet de l’APEC en janvier prochain après que le Chili l’a annulé.

Quelle est l’attitude de la Chine à cet égard ?

apec

R : Nous maintenons toujours une communication sur cette question avec toutes les parties concernées pour nous informer de la situation. En principe, en ce qui concerne les affaires liées à l’APEC, nous pensons que l’opinion du pays hôte doit être respectée et que toutes les décisions doivent être prises sur la base du principe du consensus.

Q 6 : L’ancien élu local japonais Takuma Sakuragi a été condamné à la prison à vie par un tribunal chinois.

Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?

ca-times.brightspotcdn.comChen Weixiong, lawyer of Takuma Sakuragi, inset, leaves a courthouse in Guangzhou, southern China, after Sakuragi’s sentencing on Friday.(Kyodo News )-7 novembre 2019
R : Le Tribunal populaire intermédiaire de Guangzhou, dans le Guangdong, a prononcé aujourd’hui ouvertement un jugement sur l’affaire du trafic de drogue impliquant un Japonais nommé Takuma Sakuragi.
Le 31 octobre 2013, alors que Takuma Sakuragi se trouvait à l’aéroport international de Guangzhou Baiyun pour prendre un vol de retour vers le Japon via Shanghai, les agents de sécurité ont saisi 3 289 grammes de méthamphétamine, également appelée crystal meth, dans une couche intercalée de sa valise et dans des chaussures à semelles compensées.

Conformément aux lois chinoises, le Tribunal populaire intermédiaire de Guangzhou l’a condamné à l’emprisonnement à perpétuité et a confisqué tous ses biens. Les informations connexes ont été publiées par le tribunal.

CHINE image

En ce qui concerne cette affaire, la Chine a notifié le Consulat général du Japon à Guangzhou.

CHINE 9 FAIT LE 20.11.2019.... W020191112636971337290

****************************

Nous avons récemment célébré le 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine.

le 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine. d5130fb7-5d12-45e2-a635-b53444a8d81e

Nous célébrons aujourd’hui le 70e anniversaire de la fondation du Ministère des Affaires étrangères. Il y a exactement 70 ans, le 8 novembre 1949, la cérémonie d’inauguration du Ministère des Affaires étrangères avait eu lieu à Beijing. Le Premier ministre et Ministre des Affaires étrangères de l’époque, Zhou Enlai, était présent et a prononcé un discours important.

Les 70 dernières années ont témoigné d’un parcours extraordinaire de la diplomatie chinoise, qui, sous la ferme direction du Parti communiste chinois, a accompli des réalisations remarquables en surmontant obstacles et difficultés dans sa marche en avant, ce qui a gagné le soutien et le respect dans le pays et à l’international.
Au cours des 70 dernières années, nous avons fermement défendu notre souveraineté, notre sécurité et nos intérêts de développement. Nous avons déployé des efforts positifs en faveur de la réforme et de l’ouverture, tout en nous attachant à servir le peuple et à promouvoir la paix et le développement dans le monde. Nos réalisations diplomatiques ont changé en profondeur les relations entre la Chine et le monde, ont élevé le statut de la Chine sur la scène internationale et ont créé un environnement extérieur favorable pour notre développement national.

À un nouveau point de départ historique, nous continuerons à mettre en œuvre la pensée de Xi Jinping sur la diplomatie, resterons attachés à la paix, au développement, à la coopération et à l’esprit gagnant-gagnant, forgerons des partenariats mondiaux, participerons activement à la gouvernance mondiale et contribuerons à la réalisation du rêve chinois du grand renouveau de la nation et à la promotion de la construction d’une communauté de destin pour l’humanité.

musee_3._exposition_fondation_de_la_republique_populaire_de_chine_6_1920

****************************

En Chine, le 8 novembre est la Journée des journalistes. Je souhaite une bonne fête à tous les journalistes chinois et étrangers travaillant et vivant en Chine !

Je voudrais saisir cette occasion pour tous vous remercier pour votre couverture de la Chine et de notre diplomatie, ainsi que pour votre soutien et votre participation à nos conférences de presse régulières depuis longtemps.
Nous comptons sur la poursuite de la communication et de la coopération étroites avec vous tous !
Je vous souhaite une joyeuse fête !

CHINE 10 FAIT LE 20.11.2019.... W020191112636971348877

SOURCE/ https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1715205.shtml

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s