3552 – ORIENT/ASIE – La force de la diplomatie et du partenariat … 5e Forum économique oriental (FEO) du 4 au 6 septembre 2019 à Vladivostok + Le Forum économique de l’Est 2019 publie son architecture de programme d’entreprise

N° 20, 16/09/2019  – Horizons et débats / strategic-culture

Contribution rédactionnelle de la Strategic Culture Foundation*

Plusieurs pays ont participé cette semaine au Forum économique oriental (FEO) annuel à Vladivostok. La réunion montre l’impact du pouvoir de la diplomatie et du partenariat dans le développement multilatéral. Si seulement les puissances occidentales pouvaient en tirer une leçon.

La réunion plénière du Forum économique oriental (FEO) à Vladivostok, le 5 septembre 2019, avec les participants Sergey Brilev, Shinzo Abe, Narendra Modi, Vladimir Poutine, Khaltmaagiyn Battulga und Mahathir Mohamad.

(photo Roscongress Foundation, Vyacheslav Viktorov)

D’autant plus que de nombreux pays participants du FEO sont depuis longtemps en proie à des conflits, entre autres:

  • Russie avec le Japon,
  • Corée du Sud avec la Corée du Nord,
  • Chine avec l’Inde,
  • Mongolie avec le Japon.

Mais la volonté de ces pays de s’engager dans la promotion du développement mutuel est un signe certain des avantages et de l’efficacité de la diplomatie et du multilatéralisme.

L’objectif principal du FEO – qui en est à sa cinquième édition – est d’attirer les investissements et le développement en Extrême-Orient russe. Mais l’ambitieux plan régional promet également un grand potentiel pour l’ensemble de la région.

1 hRc7jEa3dmmZARDZ3_PyfA  His Excellency Ambassador Michael Tay

L’ancien ambassadeur de Singapour en Russie, Michael Tay, l’a dit cette semaine:

«L’Extrême-Orient russe est l’une des opportunités les moins découvertes pour la plupart des gens d’affaires.»

Cette semaine, le président russe Vladimir Poutine a signé des partenariats stratégiques globaux distincts avec ses homologues indien et mongol.

RUSSIE Vladimir Poutine et le Mongol Khaltmaagiin Battulga wyofT600jx6Kwcl4sVftRTXiCKopBlEYVladimir Poutine et le Mongol Khaltmaagiin Battulga 

Narendra-Modi-770x433  L’Indien Narendra Modi et le Mongol Khaltmaagiin Battulga

L’Indien Narendra Modi et le Mongol Khaltmaagiin Battulga ont tous deux noté que «les relations avec la Russie sont au plus haut niveau».

russie japon M. Poutine a également accueilli le Premier ministre japonais Shinzo Abe B9710466108Z.1_20161209111502_000+GL184TG3C.1-0 M. Poutine a également accueilli le Premier ministre japonais Shinzo Abe

M. Poutine a également accueilli le Premier ministre japonais Shinzo Abe lors de sa visite de trois jours en Russie, y compris sa participation au Forum de Vladivostok.

Les dirigeants russes et japonais ont déclaré qu’ils espéraient faire avancer les négociations sur le conflit territorial de longue date concernant les Kouriles.

inde corée sud 180710_Moon_summit article

L’Inde et la Corée du Sud ont également annoncé qu’elles noueraient un partenariat important entre leurs flottes respectives.

De toute évidence, les relations multilatérales prospèrent grâce au développement mutuel et à la coopération pacifique lorsque les États pratiquent la diplomatie et le respect mutuel.

Des milliards de personnes tirent profit de la mise en commun des ressources pour améliorer matériellement leur vie quotidienne et, en fin de compte, pour surmonter les conflits potentiels. Tous les États participant au FEO cette semaine ont, à un moment donné, été impliqués dans des actions d’agression, y compris des guerres dévastatrices. Mais aujourd’hui, il est évident et vraiment encourageant que le multilatéralisme puisse surmonter les divisions et les hostilités.

Cette semaine, l’absence de couverture médiatique de la conférence de Vladivostok par les médias occidentaux a été remarquable. Même si les délégués au forum comprenaient des investisseurs européens. Il est inadmissible qu’un événement d’une telle ampleur, auquel participent d’importants dirigeants mondiaux, soit largement ignoré par les médias occidentaux.

Les lecteurs de ces médias occidentaux peuvent difficilement apprécier la réalité d’un monde multilatéral qui prend forme. On sait que si les médias occidentaux accordaient plus d’importance à ce genre d’événement, ils contrediraient leur propre représentation stéréotypée de la Russie comme une puissance isolée et malveillante.

Une autre observation remarquable est le contraste frappant entre le multilatéralisme observé à Vladivostok et l’unilatéralisme polarisant des États-Unis.

Il ne se passe pas une semaine sans que Washington n’impose de nouvelles sanctions à l’un ou l’autre État.

Cette semaine, l’administration Trump a imposé d’autres sanctions à l’Iran dans une tentative évidente de paralyser l’industrie vitale du transport pétrolier du pays. Washington est même allé jusqu’à menacer et soudoyer pour saisir un pétrolier transportant des exportations iraniennes.

Il n’est pas exagéré de dire que l’opposition impitoyable de l’Amérique à l’Iran, à la Chine, à la Russie et à d’autres pays ressemble davantage au comportement d’un consortium mafieux qu’à un État soi-disant démocratique, sans évoquer la notion de «dirigeant du monde libre» tant vantée.

Sanctions, agressions, brimades et mépris des normes diplomatiques internationales fondamentales sont devenus la marque de fabrique des États-Unis.

Même à l’égard de ses prétendus alliés européens, Washington n’hésite pas à faire recours à des mesures drastiques pour les remettre sur le droit chemin. L’administration Trump a rejeté une proposition française d’accorder à l’Iran une ligne de crédit de 15 milliards de dollars, un autre coup porté par les États-Unis au traité nucléaire international.

Ted Cruz a tthe RNC, does not endorse Trump.  Le sénateur américain Ted Cruz

L’Allemagne a été avertie cette semaine par le sénateur américain Ted Cruz qu’elle ferait l’objet de sanctions dans le cadre de Nord Stream 2.

S’il vous faut des preuves pour démontrer que les États-Unis méprisent les «alliés» européens, il y en a eu de nombreuses au cours de cette semaine.

Mais les Européens font preuve d’un respect étrangement contradictoire à l’égard de Washington. Cette semaine, l’Union européenne a étendu les sanctions à l’encontre de la Russie – des sanctions qui nuisent à l’économie européenne pourtant en panne, des sanctions qui ont été imposées principalement par les États-Unis.

Une nouvelle ère du multilatéralisme et du développement multipolaire débute, que les médias occidentaux le reconnaissent ou non. Cette nouvelle ère est incarnée par le succès de la réunion des nations de l’Asie de l’Est qui s’est tenue cette semaine à Vladivostok.

Il est également parfaitement clair que l’ère de l’hégémonie et du traitement des autres comme des vassaux touche à sa fin. C’est intolérable, intenable et indigne. Le monde ne peut se permettre l’unilatéralisme querelleur des États-Unis et de ses sbires européens.    •


* Strategic Culture Foundation (SCF) offre une plateforme d’analyse, de recherche et de commentaires politiques exclusifs sur les affaires eurasiennes et mondiales. Nous couvrons les questions politiques, économiques, sociales et sécuritaires dans le monde entier. Depuis 2005, notre revue a publié des milliers de mémoires analytiques et de commentaires avec les points de vue uniques de nos collaborateurs indépendants. La SCF s’efforce d’élargir et de diversifier les discussions d’experts en se concentrant sur les aspects cachés de la politique internationale et de la pensée non conventionnelle. Profitant de la puissance croissante d’Internet, nous œuvrons à diffuser des informations fiables, une pensée critique et des idées progressistes.

Source: www.strategic-culture.org du 6/9/19

(Traduction Horizons et débats)

ef. Du 4 au 6 septembre 2019 s’est déroulé à Vladivostok le 5e Forum économique oriental (FEO) avec plus de 70 réunions d’affaires et 8500 participants venus de 65 pays.

Le FEO a été créé le 19 mai 2015 sur initiative du président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine.

RUSSIE Anton Kobyakov 2019 Anton-Kobyakov-1 Anton Kobyakov

Selon Anton Kobyakov, conseiller du président russe et secrétaire exécutif du comité d’organisation du FEO, le «Forum économique oriental […] est une plateforme de discussion renommée, réunissant des chefs d’Etats ainsi que des entrepreneurs et des spécialistes russes et étrangers de premier plan».

L’objectif de ce forum est d’étendre la coopération internationale au sein de l’espace asiatico-pacifique et de développer l’économie de l’Extrême-Orient russe.

Cette année, quatre sujets principaux ont été traités:

  1. «Nouvelles solutions pour la promotion de la croissance économique»,
  2. «Amélioration de l’environnement économique»,
  3. «L’Extrême-Orient et l’espace asiatico-pacifique: promouvoir la coopération»
  4. «Nouvelles solutions pour l’amélioration de la qualité de vie».

L’événement central du FEO fut une séance plénière, à laquelle ont participé

  • Vladimir Poutine,
  • le Premier ministre japonais Shinzo Abe,
  • le Premier ministre indien Narendra Modi,
  • le Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad
  • le Président mongolien Khaltmaagiin Battulga.

En outre, différentes manifestations avec des entrepreneurs venus notamment de l’Inde, de la Chine, du Japon, de la Corée du Sud, de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE) et d’Europe, ont eu lieu.

Dans son message de sympathie adressé aux participants, aux organisateurs et aux hôtes du 5e Forum économique oriental, Vladimir Poutine a souligné que la Russie en tant qu’acteur important en Eurasie encourageait fortement un développement dynamique de la Région Asie-Pacifique et saluait un dialogue d’égal à égal, tant au niveau bilatéral que multilatéral au sein

  • de l’Union économique eurasienne (UEEA),
  • de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS)
  • de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC).

SOURCE/ https://www.zeit-fragen.ch/fr/editions/2019/n-20-16-septembre-2019/la-force-de-la-diplomatie-et-du-partenariat.html

Le Forum économique de l’Est 2019 publie son architecture de programme d’entreprise

Le cinquième Forum économique de l’Est se tiendra à Vladivostok les 4 et 6 septembre 2019.

«Le Forum économique de l’Est célébrera son cinquième anniversaire cette année. Cela nous impose beaucoup de responsabilités.

Nous devons faire le point sur ce qui s’est passé en Extrême-Orient depuis le tout premier forum. Je pense que nous avons accumulé une certaine expérience et que nous avons des résultats que nous pouvons analyser.
Nous devons discuter des moyens d’assurer une croissance économique pouvant atteindre 6% par an en Extrême-Orient. À l’heure actuelle, la croissance économique dans le district fédéral d’Extrême-Orient est supérieure à 4%, soit deux fois plus que les indicateurs russes moyens, mais loin de 6% », a déclaré le vice-Premier ministre et plénipotentiaire russe dans le district fédéral d’Extrême-Orient, Youri Troutnev. m’a dit.
«Nous ne nous pencherons pas uniquement sur les indicateurs et mesures économiques pour le développement social de la région:
–tout ce qui devrait améliorer la qualité de la vie à un niveau supérieur à celui de la moyenne de la Russie.
Nous devons comprendre comment améliorer le système éducatif en Extrême-Orient et quels objectifs ont été fixés pour la construction de routes, le logement et les soins de santé.
Nous discutons actuellement de chaque domaine d’intervention avec le ministère compétent qui en est responsable. Cela implique beaucoup de travail. Il est dirigé par le ministère du Développement de l’Extrême-Orient russe.
Les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans chaque domaine – santé, éducation, sports et culture – sont assez graves. Ils doivent tous être abordés. Nous devons dire aux gens comment leur vie va changer. Telles sont les instructions qui ont été données par le président russe au FEE 2018. Et nous devons discuter de la manière dont elles sont mises en œuvre et déterminer s’il est possible de rendre le travail plus efficace », a déclaré le Vice-Premier ministre russe et plénipotentiaire présidentiel en Extrême-Orient. District fédéral Youri Troutnev a dit.

Le programme d’affaires du Forum a été divisé en quatre volets.

  1. Le volet « Nouvelles solutions pour accélérer la croissance économique » sera consacré à une discussion sur les mécanismes qui devraient permettre d’accroître les taux de croissance de l’économie de l’Extrême-Orient jusqu’en 2025 ainsi que sur l’amélioration de la qualité de la vie des résidents locaux. En particulier, il s’attachera à améliorer des régimes préférentiels tels que les zones économiques spéciales avancées et le port franc de Vladivostok, le développement de l’économie de l’Extrême-Orient jusqu’en 2025 ainsi que l’amélioration de la qualité de la vie des résidents locaux. En particulier, il s’attachera à améliorer des régimes préférentiels tels que les zones économiques spéciales avancées et le port franc de Vladivostok, le développement du programme Extrême-Orient Hectare, l’avenir de l’Arctique et les perspectives de création de nouvelles infrastructures de transport. En outre, les participants à la session discuteront du développement de secteurs clés tels que l’agriculture, la pêche et l’industrie du bois.
  2. Le volet « Créer les conditions pour les entreprises » comportera des discussions sur les moyens de soutenir les investisseurs, notamment la disponibilité des services financiers, le développement des infrastructures de transport, la transition vers le financement de projets dans la construction et la protection des droits des investisseurs. La piste «Extrême-Orient et région Asie-Pacifique: créer des opportunités de coopération» portera sur l’intégration de l’Extrême-Orient dans les économies des pays de l’APR, le développement de la route maritime du Nord, l’environnement, la coopération scientifique et technique internationale et les douanes. administration.
  3. Le volet «Nouvelles solutions pour améliorer la qualité de vie» sera consacré au thème du développement social en Extrême-Orient. Les participants discuteront de questions telles que les soins de santé, l’éducation, le logement et les services publics, l’environnement urbain ainsi que les mécanismes permettant d’améliorer le marché du travail en Extrême-Orient. «Les participants et les invités du Forum économique de l’Est se réuniront à Vladivostok pour la cinquième fois en septembre. Au fil des ans, le Forum est devenu une plate-forme internationale de premier plan pour débattre des problèmes mondiaux de l’économie mondiale, des processus d’intégration dans la région Asie-Pacifique et du développement de nouvelles industries et technologies. Aujourd’hui, l’EEF est l’un des outils utilisés pour développer l’Extrême-Orient russe. Les discussions tenues dans le cadre du programme d’activités contribuent au développement économique, technologique et social de la région, ainsi qu’à l’amélioration de la qualité de la vie en Extrême-Orient », Conseiller du Président de la Fédération de Russie et Secrétaire exécutif du Conseil économique d’Eastern Comité d’organisation du Forum, a déclaré Anton Kobyakov.
  4. En outre, le programme mettra en vedette des dialogues commerciaux transnationaux
    • Russie-Chine, Japon-Russie, Inde-Russie, ANASE et Russie-Corée du Sud, au cours desquels des représentants du monde des affaires discuteront de questions de coopération concrète.
  • L’Eastern Economic Forum prévoit également d’organiser une journée d’éducation des jeunes au cours de laquelle des experts et des invités de l’EEF donneront des conférences à l’intention d’étudiants de l’Université fédérale d’Extrême-Orient.Parmi les événements qui se dérouleront en marge du FEÉ 2019, on compte le Russian-C

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s