2433 – Première Mondiale … L’Islande Impose L’Égalité Salariale

1 – Première Mondiale … L’Islande Impose L’Égalité Salariale
2 – Islande … l’égalité salariale entre les femmes et les hommes consacrée par la loi
3 – En Islande, il est désormais illégal de payer femmes et hommes différemment
4 – L’égalité salariale homme-femme rapporterait 62 milliards d’euros à l’économie
ISLANDE FLAG b090409688550f3cc93f4ed88ec6cafb-1514911515
Audrey Chabal – Auteur 04.01.2018

Journaliste chef de rubrique Management / Entrepreneurs / Femmes@Forbe

L’Islande est le premier pays au monde où les inégalités salariales entre les femmes et les hommes sont désormais illégales. Ce 1er janvier, une loi sur la parité salariale est entrée en vigueur. Elle est mise en place dans les sociétés privées et les entités gouvernementales de plus de 25 personnes. A terme, tous les salariés devraient être concernés. En France, le salaire des femmes est encore inférieur de près de 16% à celui des hommes.

Objectif 2020. A cette date, les Islandais devraient fièrement dire : « à travail égal, salaire égal ».

Ce 1er janvier, l’Islande est devenu le premier pays au monde où l’inégalité salariale devient purement et simplement illégale, grâce à l’entrée en vigueur d’une loi.

Cette loi sur l’égalité salariale, annoncée à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes et adoptée par le Parlement de centre-droite et l’opposition en avril 2017, impose aux entreprises de plus de 25 employés de respecter l’égalité salariale, à travail égal. Elles se verront délivrer un certificat des autorités attestant cette égalité. En cas d’écart, elles risqueront une amende.

L’Islande devient ainsi le premier pays au monde où l’écart entre les salaire des femmes et des hommes est puni par la loi.

Une loi qui s’inscrit dans la continuité d’actions déjà menées[1] sur cette petite île de 323 000 habitants.

En effet, l’Islande a été consacrée en 2017 par le Forum économique mondial comme étant le pays le plus paritaire au monde, et ceci, pour la 9ème année consécutive.

  • 80% des femmes travaillent, contre 67% en France, rappelle Ouest-France.
  • 90% des hommes profitent d’un congé parental avantageux.
  • Sans parler du système de crèches d’entreprises ou même de crèches universitaires.
  • Ni du fait que la première présidente de la République élue dans le monde est l’Islandaise Vigdis FinnBogadottir, en 1980.
  • Cinq ans auparavant, 90% des femmes actives du pays avaient protesté pour l’égalité salariale et pour que les femmes ne soient pas tenues à l’écart des postes à responsabilité.

En France, 15,9% de moins pour les femmes

Si l’Islande promulgue une loi pour imposer l’égalité, c’est que celle-ci n’existe pas.

En 2016, près de 25 000 Islandaises étaient descendues dans la rue le 24 octobre à 14h38 très précisément, pour réclamer l’égalité salariale. Cette date représentait le moment de l’année à partir duquel les femmes commençaient à travailler « bénévolement » en raison des différences de salaires.

Une initiative médiatisée, et reprise en France en 2016 et en 2017 par la lettre d’information Les Glorieuses, et dont nous avions relayé l’information le 3 novembre à 11h44 [2]. Car en France, les femmes sont encore payées 15,9% de moins que leurs homologues masculins.

En 2017, les inégalités entre les femmes et les hommes se sont creusées[3], toujours selon le Forum économique mondial. L’Islande devient un phare en terme de parité. 

liens[]

  1. https://www.forbes.fr/femmes-at-forbes/retrospective-2017-lannee-de-la-femme/
  2. https://www.forbes.fr/femmes-at-forbes/3-novembre-11h44-des-a-present-les-femmes-travaillent-gratuitement/
  3. https://www.forbes.fr/femmes-at-forbes/parite-ecart-entre-femmes-et-hommes/

SOURCE/ https://www.forbes.fr/femmes-at-forbes/premiere-mondiale-islande-impose-legalite-salariale/


Islande 2017.03.16 islande 6760299_f5fa245d225ebfe6cbabfad4f7c6506627c76e99_1000x625

2 – Islande … l’égalité salariale entre les femmes et les hommes consacrée par la loi

ÉCLAIRAGE – Ce pays devient le premier au monde à se doter d’une loi obligeant les employeurs à payer les femmes et les hommes de manière égale.

Clarisse Martin publié le 03/01/2018 à 14:09

Les autorités islandaises en avaient fait l’annonce au lendemain de la Journée internationale des droits des femmes, le 9 mars 2017. Une loi allait être promulguée pour obliger les entreprises à payer les hommes et les femmes de manière égale, faisant de l’Islande le premier pays au monde à légiférer sur cette question, cruciale dans le combat pour l’égalité globale entre les genres.

« L’histoire a montré que si nous voulons le progrès, il faut l’imposer »,

Dans la foulée, le projet de loi avait été présenté par le gouvernement islandais, en avril dernier. « L’histoire a montré que si nous voulons le progrès, il faut l’imposer », avait alors déclaré Thorsteinn Viglundsson, le ministre des Affaires sociales, rappelait Le Monde[1] à l’automne 2017. Le Parlement avait donné son aval au texte en juin.

ISLANDE 5a4bb245c4c09

 Neuf mois après ses premiers balbutiements, le projet de loi est devenu réalité, en entrant en vigueur le 1er janvier 2018. 

Les entreprises privées comme les services publics du pays nordique, comptant plus de 25 salariés, sont désormais susceptibles d’être contrôlés par les autorités, qui veilleront au respect de la législation, en utilisant, au besoin, la coercition. En cas d’entorse à ce principe d’égalité salariale, des sanctions pécuniaires pourront être prises à leur encontre.

Un certificat de conformité à renouveler tous les trois ans

Les entreprises soumises à cette loi se verront décerner un certificat qui devra être renouvelé tous les trois ans, précise l’ambassade d’Islande en France, contactée par RTL.fr. Le Centre pour l’égalité entre les genres, sous la houlette du gouvernement, sera chargé de veiller concrètement à la bonne application du texte.

Dans le texte de loi, consulté par RTL.fr, des objectifs précis sont énoncés. Parmi lesquels, « assurer l’égale influence des femmes et des hommes dans la société », le développement des recherches sur le genre, et le fait de permettre aux femmes comme aux hommes de concilier leur travail avec leur vie familiale, équitablement.

L’Islande en tête du classement mondial sur la parité

L’égalité salariale entre les femmes et les hommes n’est pas un enjeu propre à l’Islande. En France, un mouvement visant à dénoncer ces inégalités avait concrètement pris chair, le 3 novembre 2017.

EGALITE DES SALAIRES Rebecca Amsellem [2], fondatrice de la newsletter Les Glorieuses,sddefault

Une action à l’initiative de Rebecca Amsellem [2], fondatrice de la newsletter Les Glorieuses, qui souhaitait alerter l’opinion sur le fait qu’à partir de 11h44 ce jour-là, les femmes françaises travaillaient bénévolement jusqu’à la fin de l’année 2017, selon des données récoltées et publiées par l’agence Eurostat [3].

Dans son rapport annuel sur la parité [4], le Forum économique mondial avait placé l’Islande sur la plus haute marche du podium, en novembre 2017. Un classement que l’île domine depuis neuf ans. À titre de comparaison, la France ne figure qu’en onzième position, gagnant six places par rapport à l’année précédente.

Liens[]

  1. http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/11/03/l-islande-premier-pays-a-legiferer-contre-les-differences-de-salaire-entre-hommes-et-femmes_5209507_3214.html
  2. http://www.rtl.fr/girls/identites/3novembre11h44-le-mouvement-pour-l-egalite-salariale-de-rebecca-amsellem-7790737044
  3. http://ec.europa.eu/eurostat/cache/infographs/womenmen/bloc-2d.html?lang=en
  4. http://reports.weforum.org/global-gender-gap-report-2017/press-release/

SOURCE/ http://www.rtl.fr/girls/identites/islande-l-egalite-salariale-entre-les-femmes-et-les-hommes-consacree-par-la-loi-7791659482


ISLANDE L'Islande devient le premier pays à imposer l'égalité salariale. C'est pour quand chez nous - Vonjourreuters_clodagh-kilcoyne-4

3 – En Islande, il est désormais illégal de payer femmes et hommes différemment

Par LEXPRESS.fr , publié le

L’Islande est le premier pays à légiférer aussi strictement sur l’égalité salariale. La mesure est entrée en vigueur le 1er janvier.

Nous en parlons depuis des années, ils l’ont fait. Depuis le 1er janvier, l’Islande est le premier pays où l’égalité salariale[1] est strictement imposée par la loi. Toutes les entreprises privées et publiques de plus de 25 salariées devront appliquer une stricte égalité en matière de salaire, sous peine de se voir infliger une amende.

Cette loi concerne également les autres discriminations salariales, qu’il s’agisse de l’origine ethnique, de l’âge, de la religion, de l’orientation sexuelle ou encore du handicap [2].

L’Islande, loin devant les autres

Cette loi, annoncée en mars dernier et votée en juin, confirme une fois de plus l’engagement de ce pays en matière de lutte pour l’égalité. Classé en tête du classement du Forum économique mondial sur les inégalités entre femmes et hommes depuis 9 ans, l’Islande devient ainsi le premier pays au monde à voter une loi aussi stricte. La petite île volcanique était également à l’initiative des premières manifestations qui appelaient les femmes à cesser de travailler à une date symbolique correspondant à la différence entre les salaires.

La loi française pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes [3] reconnaît le principe selon lequel tout employeur est tenu de respecter l’égalité de rémunération pour un même travail. Elle stipule que dans chaque entreprise de plus de 50 salariés, l’entrepreneur doit réaliser un diagnostic de la grille salariale et établir un plan d’action pour y arriver. 

Mais dans les faits, seuls 40% des entreprises font ce diagnostic et seule une centaine d’entreprise ont été sanctionnées depuis que la loi a été votée en 2014. A ce jour, l’écart salarial est toujours de 18,8% en faveur des hommes.

 

LIENS []

  1. https://lentreprise.lexpress.fr/rh-management/remuneration-salaire/l-egalite-salariale_1510959.html
  2. https://www.lexpress.fr/actualite/societe/handicap-et-discriminations_1931116.html
  3. https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000029330832&categorieLien=id