2094 – Le général Eric de la Maisonneuve sur la Chine … 2 Vidéos … mieux connaître la Chine

Partie 1

Ajoutée le 24 juin 2017 – durée 44:59

Vidéo de 2014

  • Catégorie

    • Actualités et politique

 

Ajoutée le 24 juin 2017 – durée 53:49

Vidéo de 2014

Eric de LA MAISONNEUVE

Biographie mise à jour en 2010

Né le 20 avril 1939 à Paris.

Carrière militaire :
Saint-cyrien (1958-1960), diplômé d’état major, breveté de l’Ecole de Guerre.

A servi dans des unités de Légion étrangère et de l’Arme blindée, en Algérie puis en France. Commandement de l’Ecole des troupes blindées au Zaîre (1981-1983), du 6ème Régiment de Cuirassiers (1984-86), Chef d’état-major de la 10ème division blindée (1986-89).
En poste au Service d’information et de relations publiques (1972-1975), à l’Etat-Major des Armées (cabinet), professeur à l’Ecole Supérieure de Guerre (1983-84), cadre à l’IHEDN (1989-90).
Conseiller au Secrétariat Général de la Défense Nationale, chargé du secrétariat des Conseils de Défense (1990-94).
Directeur de la Fondation pour les Etudes de défense – FED (1994-96).
Chargé de mission au cabinet du ministre, puis auprès du chef d’état-major de l’armée de Terre (1997-98).

2010 :
Fondateur et Président de la « Société de Stratégie », association de recherche et de réflexion stratégique. Créateur (1999) et Directeur de la revue AGIR, revue générale de stratégie.
Consultant en stratégie.

Enseignement : Séminaire de stratégie à la Faculté Jean-Monnet (Paris XI – Mastère de Diplomatie et Négociations stratégiques) depuis 1996, aux Universités de Buenos-Aires, d’Abidjan, La Sagesse à Beyrouth, à l’Institut de Diplomatie de Pékin. Chargé de cours au CNAM, à l’EISTI, à l’Ecole centrale…


2017.08.19 Eric de LA MAISONNEUVEcarton12241-e536eLa Chine n’est pas celle que vous croyez ni celle qu’on nous présente le plus souvent sans contrastes, soit dans l’admiration de son exceptionnelle réussite économique, soit dans l’indignation de son régime politique et de ses excès. La Chine est certes redevenue une grande puissance et ses performances économiques sont hors normes. Mais la Chine a deux faces, selon sa théorie du yin et du yang, l’envers et l’endroit que l’auteur s’emploie à décrire avec le maximum d’objectivité. Les enjeux sont colossaux et la tâche loin d’être achevée :une population gigantesque encore pour partie sous-développée, des systèmes d’éducation et de santé désuets, une transition politique incertaine, sans compter la bulle immobilière et l’emprise tenace de la corruption. C’est à ce travail prométhéen que seront confrontés les dirigeants chinois qui seront cooptés lors du XVIIIe Congrès en octobre 2012. Loin de la menace qu’on agite sous nos yeux, la Chine est d’abord un défi : pour elle-même et les problèmes qu’elle doit absolument surmonter pour se perpétuer, pour l’Occident qui doit apprendre à partager son leadership, pour le monde entier qui doit intégrer la Chine et la sortir définitivement de son isolement millénaire.