5276 – « Macron. « On ne pouvait prédire »… Mais si la vedette du Palais ! Démonstration » par Charles Sannat du 16.01.23 sur Insolentiae…

  • 1°/« Macron. « On ne pouvait prédire »… Mais si la vedette du Palais ! Démonstration ».
  • 2°/Entreprise… pour éviter la faillite il fait travailler ses salariées la nuit pour avoir le tarif heures creuses
  • 3°/Loi négociation grande distribution. Oui les prix vont monter encore plus et non… il n’y a pas le choix !
  • 4°/Crise de l’électricité. Vers la rupture Franco-Allemande ? C’est à espérer !
  • 5°/Or… en route à nouveau vers les 2000 $ l’once !

1°/« Macron. « On ne pouvait prédire »… Mais si la vedette du Palais ! Démonstration ». L’édito de Charles SANNAT
par Charles Sannat | 16 Jan 2023 | Chronique de l’effondrement


Mes chères impertinentes, chers impertinents,
Cette semaine je vous propose de réfléchir aux déclarations de Macron concernant les prévisions.
En effet il avait expliqué lors de ses vœux en toute fin d’année que l’on ne pouvait prédire.
« Qui aurait pu prédire la vague d’inflation ainsi déclenchée ? Ou la crise climatique aux effets spectaculaires encore cet été dans notre pays ? »
Soyons aimable et disons que concernant la crise climatique le saint-mamamouchi du Palais parle des effets spectaculaires de la crise climatique avec les feux dans Les Landes… Qui aurait pu prévoir ces effets ? Qui aurait pu prédire ces grands feux de forêt, qui aurait pu prédire ce retour tonitruant de l’inflation dans nos économies qui semblaient si immunisées contre l’érosion monétaire rapide ?
Oui.
Qui ?
Et bien lui !
Et ce sera-là le raisonnement que je vous propose de dérouler ensemble.
Ici, encore une fois, aucune vérité absolue, mais des pistes de réflexions pour prendre de la hauteur et anticiper ce qui pourrait arriver pour vous protéger, vous, et ceux que vous aimez, ceux qui sont importants à vos yeux.
Quelques réflexions, et un raisonnement illustré et argumenté pour démontrer que oui.
Oui, on pouvait aussi bien voir, savoir, et prédire.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.
Préparez-vous !
Charles SANNAT

https://insolentiae.com/macron-on-ne-pouvait-predire-mais-si-la-vedette-du-palais-demonstration-ledito-de-charles-sannat/

2°/Entreprise, pour éviter la faillite il fait travailler ses salariées la nuit pour avoir le tarif heures creuses
par Charles Sannat | 16 Jan 2023 | Chronique de l’effondrement


A Lorient en Bretagne on fait des crêpes et des bien bonnes !
On peut aller directement à la crêperie Lohéac pour en acheter à manger tout de suite ou bien emballées pour déguster un peu ou beaucoup plus tard !
Mais pour faire tourner les Billigs (les appareils pour faire les galettes en breton) il faut chauffer fort et donc tout cela nécessite beaucoup d’électricité.
Le problème c’est que vu que notre grand phare du Palais ne veut toujours pas régler le problème posé par ces règles européennes absurdes, Xavier Lohéac le patron, est obligé de faire travailler ses crêpières la nuit pour pouvoir bénéficier du tarif heures creuses.
« C’est la seule solution qu’a trouvée son patron, Xavier Lohéac, pour éviter que sa facture d’électricité ne le pousse à éteindre définitivement ses manèges à crêpes » selon Ouest-France et je veux bien le croire.
Vous noterez que les crêpières travaillent de nuit sans sourciller parce qu’il faut bien faire bouillir la marmite et sauver l’entreprise qui permet à toutes ces familles de vivre.
Vous voyez il y a deux capitalismes.
Le capitalisme à papa dont je me revendique. Celui de l’effort, du travail et de la responsabilité sociale qui n’a pas besoin de RSE parce que tous les petits patrons dans nos provinces savent qu’ils ont charge d’âmes et que ce qu’ils font compte dans leur communauté, dans leur village, dans leur petite ville. Les gens se connaissent. Alors on le fait. Parce que cela doit être fait.
Et puis il y a le capitalisme mondialisé, polluant, sans âme, sans morale en recherche de puissance et de domination. Le capitalisme de la prédation.
Capitalisme contre capitalisme.
Au capitalisme de la prédation économique, environnementale, sociale et morale et même spirituelle, j’oppose le capitalisme de la création, du travail, de la morale, en prise directe avec son environnement et ses gens. Contre le capitalisme des grandes multinationales ils faut opposer le capitalisme des TPE et des PME.
Ce n’est pas pour rien, que les plus grands capitalistes, les Américains, avaient rédigé les premières lois anti-trust.
Qu’il soit rendu hommage à ces crêpières qui sauvent l’entreprise avec leur patron et pas contre.
C’est ensemble que l’on va plus loin.
Il faut sauver les crêpes, même celles de nos amis Bretons, car comme chacun sait, en bon normand, le Mont-Saint-Michel est en Normandie et moi, j’adore les crêpes et mes crêpes parties avec ma crêpière Fagor à 8 (achetée chez Carrefour Market l’année dernière à 29 euros en solde) !!


Charles SANNAT
Source Ouest France ici

https://insolentiae.com/entreprise-pour-eviter-la-faillite-il-fait-travailler-ses-salariees-la-nuit-pour-avoir-le-tarif-heures-creuses/

3°/Loi négociation grande distribution. Oui les prix vont monter encore plus et non, il n’y a pas le choix !
par Charles Sannat | 16 Jan 2023 | Monnaie et Inflation


L’intervention d’Aurore Bergé est tout à fait juste concernant la grande distribution et le projet de loi qui a été voté par l’Assemblée Nationale.
Dans un contexte de hausse de prix généralisé, dans un contexte où l’État laisse les prix de l’énergie monter de manière ahurissante, il faut évidemment avoir un cadre économique cohérent et permettre aux entreprises qui subissent ces coûts en hausse de les répercuter, ce qu’elles ne pouvaient pas faire dans le cadre de la législation encadrant les négociations avec les grandes centrales d’achats des supermarchés.
En gros, les producteurs et les fournisseurs des grandes surfaces étaient obligés de continuer à fournir les centrales d’achats même si cela les faisaient vendre à perte.
Aujourd’hui ce ne sera plus possible et la grande distribution vient de perdre l’un de ses principaux leviers de chantage.
Certes, cela implique une hausse importante des prix en rayons que le consommateur final va devoir payer, mais il n’y a pas le choix.
Si nous empêchons nos entreprises de répercuter les hausses de prix, notamment ceux de l’énergie, alors nous allons précipiter encore plus vite tout ce petit monde vers la faillite.


Charles SANNAT

https://insolentiae.com/loi-negociation-grande-distribution-oui-les-prix-vont-monter-encore-plus-et-non-il-ny-a-pas-le-choix/

4°/Crise de l’électricité. Vers la rupture Franco-Allemande ? C’est à espérer !
par Charles Sannat | 16 Jan 2023 | Affaires européennes


C’est une indiscrétion qui est rapportée par l’hebdomadaire Le Point qui nous apprend que la France se prépare au bras de fer au sujet du marché européen de l’électricité.
Enfin serait-on tenté de dire tant la situation qui est la nôtre est délirante puisque les règles actuelles qui s’imposent à notre pays ruinent tout le monde.
Elles ruinent EDF obligé de revendre l’électricité à 42 euros le mégawattheure pour racheter (le même mégawattheure qu’EDF vient de vendre) sur le marché parfois à plusieurs centaines d’euros !
Elles ruinent nos entreprises, nos commerçants, nos écoles, nos structures publiques ou parapubliques en obligeant tout ce petit monde à payer 5, 10 parfois 20 plus cher l’électricité que son coût réel de production dans notre pays.
Elles ruinent les gens, notre population et donc nous tous.
Enfin, elles ruinent l’Etat, obligeant à financer les profits des marchés de l’énergie… par le déficit budgétaire !
Mettre fin aux règles actuelles ! 
« L’exécutif veut obtenir de l’Europe un découplage des prix du gaz et de l’électricité. Quitte, s’il n’obtient pas satisfaction, à aller au conflit ?
« La France est la France, et quand nous estimons certains choix indispensables pour la nation française, nous sommes en mesure de les imposer. » À dix jours d’un conseil des ministres franco-allemand qui s’annonce hautement éruptif, tant les sujets de discorde se sont accumulés entre Paris et Berlin, le ton adopté dans l’entourage du pouvoir vire à l’offensif.
En coulisse, un membre du gouvernement glisse que la France est prête à « aller au conflit » si elle n’obtient pas de l’Europe la décorrélation des prix de l’électricité de ceux du gaz, et ce « dans les six mois ». « Nous devons y mettre tout notre poids politique », martèle le même, visiblement excédé par une polémique qui dure depuis plus d’un an et est en train de virer au conflit politique ».
Bien évidemment.
Il faut mettre fin à ce fonctionnement délirant du marché européen de l’électricité.
On devrait d’ailleurs faire la même chose avec la fin des prix régulés du gaz prévus pour le 30 juin de cette année !
On devrait aussi faire la même chose pour le marché du rail avec la fausse privatisation du marché du train !
Alors reste à voir si le gouvernement va réussir à mettre fin à ce mécanisme européen en obtenant un accord au niveau européen, ou si, il faudra, que la France suspende sa participation à ce système comme l’Espagne et le Portugal ont pu le faire.
Ce serait enfin une bonne nouvelle.
Charles SANNAT
Source Le Point.fr ici

https://insolentiae.com/crise-de-lelectricite-vers-la-rupture-franco-allemande-cest-a-esperer/

5°/Or, en route à nouveau vers les 2000 $ l’once !
par Charles Sannat | 16 Jan 2023 | Or & Argent


L’or pousse et pousse très fort et s’envole désormais vers les  2 000 dollars l’once après avoir pulvérisé le seuil des 1 800 puis des 1 900 dollars l’once.
Alors comment expliquer cette hausse qui peut sembler surprenante en plein mouvement de… hausse des taux ?
Les causes sont multiples comme à chaque fois.
La première c’est la peur. L’or est le baromètre de la peur et donc des incertitudes ou des inquiétudes. Elles sont ici économiques, monétaires et bien évidemment géopolitiques.
L’or monte parce que la guerre en Ukraine fait peur, et de plus en plus peur. Parce que les relations avec la Chine sont très complexes et que Taïwan est une poudrière. Parce que nous dansons sur un volcan.
L’or monte parce qu’aux Etats-Unis, il y a un nouvel épisode de la série « il va falloir relever le plafond de la dette » et que les Républicains veulent bien relever le plafond de la dette que si les démocrates baissent les dépenses… La reprise de l’or en fin d’après-midi est intervenue après que la secrétaire au Trésor américain Janet Yellen, a envoyé une lettre au Congrès pour avertir les législateurs que le gouvernement pourrait atteindre la limite de sa dette le 19 janvier. Le 19 janvier, c’est cette semaine ! C’est là. Maintenant tout de suite. Un défaut même momentané reste un défaut et un shutdown américain n’est jamais du meilleur effet.
Et puis c’est Poutine qui va rigoler ! Comment financer la guerre en Ukraine sans déficit budgétaire américain,? Pas simple donc.
« Nous savions que la question de la dette allait être un problème en 2023, mais nous ne nous attendions pas à ce qu’elle monte en puissance si tôt », a déclaré Edward Moya, analyste principal du marché nord-américain chez OANDA. « La réaction à court terme de l’or est justifiée, étant donné le degré d’incertitude actuel. »
L’or va monter puis consolider !
L’or monte régulièrement et dépasse les 2 000 dollars avant de consolider. Il va se passer cette fois-ci exactement la même chose que les fois précédentes, enfin à court terme.
En effet à court terme les facteurs d’incertitudes sont favorables à l’or, mais il se pourrait aussi à un moment que le dollar serve de valeur refuge et que cela fasse baisser l’or. De même si l’on se rend compte dans quelques semaines que nous risquons de connaître un nouveau pic d’inflation, alors les marchés auront peur de nouvelles hausses de taux et l’or corrigera.
Puis, il repartira à la hausse et passera définitivement les 2 000 dollars pour s’envoler pour la première fois vers le seuil symbolique et le nouveau record, celui des 3 000 dollars.


Charles SANNAT
« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur http://www.insolentiae.com. »

https://insolentiae.com/or-en-route-a-nouveau-vers-les-2000-lonce/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s