5178 – RUSSIE – V.Poutine rencontre avec le Ministre Arménien & le Président d’Azerbaïdjan le 31.10.22.

  • 1°/Rencontre avec le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan – 31 octobre 2022 à 15h50 à Sotchi
  • 2°/Rencontre avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev – 31 octobre 2022 à 17h10 à Sotchi

1°/Rencontre avec le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan – 31 octobre 2022 à 15h50

Vladimir Poutine a rencontré à Sotchi le Premier ministre de la République d’Arménie Nikol Pashinyan.

31 octobre 2022 à 15h50 à Sotchi

Début des pourparlers russo-arméniens

Président de la Russie Vladimir Poutine : Monsieur le Premier ministre,

Comme convenu lors de notre réunion au Kazakhstan, nous nous réunissons aujourd’hui à Sotchi. Sotchi a également été choisi comme lieu de rencontre entre vous et le président Aliyev. Nous nous sommes rencontrés dans ce format plusieurs fois maintenant. Je m’excuse pour le temps d’automne, mais il n’y a rien à faire, l’automne est l’automne. Mais le plus important, c’est que nous ayons la possibilité de nous rencontrer et de parler.

En fait, nous avons déjà entamé cette discussion lors de notre réunion trilatérale à Astana, mais bien sûr, cela n’a pas suffi à régler un problème aussi grave et de longue date. À cette fin, nous mettons en œuvre votre initiative.

Ce n’est que récemment qu’une réunion en ligne au niveau des chefs d’État de l’OTSC s’est tenue à votre initiative.

Nous voyons les approches de nos collègues sur ce qui se passe à la frontière arméno-azerbaïdjanaise et autour du Haut-Karabakh. Ce conflit est vieux de plusieurs décennies, et je suis d’accord, il est temps de le régler enfin. Je sais que vous avez la volonté politique de le faire, et nous la soutenons par tous les moyens. Nous devons trouver des questions clés qui nous permettront d’avancer aujourd’hui et plus tard dans le format trilatéral.

Je me permettrai de vous rappeler comment l’accord sur le cessez-le-feu a été conclu, alors que nous sommes tous partis de la nécessité d’établir la paix et de créer les conditions du développement, y compris le développement de l’économie de l’Arménie. Ainsi, le déblocage des infrastructures de transport, la création de nouvelles voies, toutes les questions liées au développement de l’économie et de la sphère sociale, telles sont les questions sur lesquelles nous travaillons dans l’intérêt des populations. C’est pourquoi nous devons aujourd’hui traiter de toutes ces questions et j’espère vivement que nous avancerons.

Nous sommes toujours partis du fait que l’Arménie a été notre partenaire stratégique et un allié depuis les temps anciens et jusqu’à nos jours, comme je l’ai déjà dit lors de la rencontre avec les dirigeants de l’OTSC. C’est donc une situation particulière pour nous. J’espère que nous pourrons faire des pas vers un règlement aujourd’hui.

C’est un plaisir de vous voir.

Premier ministre arménien Nikol Pashinyan : Merci beaucoup, Monsieur le Président.

Permettez-moi tout d’abord de vous remercier pour votre invitation et pour l’organisation de la réunion trilatérale d’aujourd’hui.

Bien sûr, l’ordre du jour de nos relations bilatérales est vaste, mais, avec votre permission, je souhaite également me concentrer sur les questions de sécurité régionale dans mes remarques liminaires.

La semaine dernière, en vous adressant au Club de discussion international Valdai, vous avez évoqué la possibilité d’un traité de paix entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, en soulignant certains paramètres importants de ce processus lié au Haut-Karabakh et vous avez déclaré que vous souteniez le choix de ces principes qui seraient favorisée par la partie arménienne.

Je l’ai dit lors de la dernière réunion à huis clos du Conseil de sécurité collective de l’OTSC, à laquelle vous avez participé, et je voudrais réitérer que, sur le Haut-Karabakh, nous trouvons acceptables les approches proposées par le projet russe de principes et paramètres de base pour établir des relations interétatiques entre la République d’Azerbaïdjan et la République d’Arménie.

J’espère que vous soutiendrez la proposition de faire référence à ce document dans le texte de l’éventuelle déclaration trilatérale d’aujourd’hui à l’issue de notre réunion trilatérale. L’Arménie l’a proposé, mais nous n’avons toujours pas la confirmation que la partie russe soutiendra cette proposition.

Je tiens à souligner que cela ne contredit en rien les accords conclus à Prague le 6 octobre de cette année. D’ailleurs, à Prague, j’ai été guidé par vos déclarations sur le Haut-Karabakh, y compris celles faites en public, lors des pourparlers de Prague.

Monsieur le Président,

Il est très important pour nous de voir l’Azerbaïdjan retirer ses troupes de la zone de responsabilité des casques bleus russes au Haut-Karabakh, qu’ils ont envahie en mars de cette année. Malgré les accords au plus haut niveau, les troupes azerbaïdjanaises n’ont pas réussi à quitter la zone de responsabilité russe du maintien de la paix au Haut-Karabakh. J’espère que ce problème sera résolu à la suite des discussions d’aujourd’hui.

En ce qui concerne le processus de délimitation à la frontière d’État entre la République d’Arménie et la République d’Azerbaïdjan, nous avons souligné à plusieurs reprises que la délimitation devrait être précédée par la création de mécanismes visant à accroître la stabilité et la sécurité à la frontière arméno-azerbaïdjanaise. La position de la Russie a été que la création d’une commission de délimitation et son fonctionnement en soi constitueraient un mécanisme de sécurité des frontières. Honnêtement, nous ne partagions pas cette position à l’époque, mais finalement, nous avons décidé de nous laisser guider par la proposition de notre allié stratégique, c’est-à-dire la Russie. Au mépris de cela, le 13 septembre 2022, l’Azerbaïdjan a lancé un nouvel acte d’agression à grande échelle contre l’Arménie et a occupé de nouveaux territoires de notre pays. Il est très important pour nous d’avoir la position claire de la Fédération de Russie qui souligne la nécessité du retrait des troupes azerbaïdjanaises vers les positions qu’elles occupaient le 11 mai 2021.

En ce qui concerne le déblocage des lignes de services publics et des routes régionales, vous savez que l’Arménie y est très intéressée, et nous sommes prêts à convenir à tout moment de solutions spécifiques sur la base de l’article 9 de l’accord trilatéral du 9 novembre 2020 et de l’accord trilatéral du 11 janvier. , 2021.

Dans ce contexte, nous sommes également guidés par la troisième clause de votre décret exécutif sur les mesures de maintien de la paix au Haut-Karabakh du 9 novembre 2020 et votre allocution télévisée du 9 novembre 2020, qui reflète les accords auxquels nous étions parvenus.

Le problème est le suivant : les lignes de services publics et les routes de la République d’Arménie doivent être sous le contrôle total de la République d’Arménie et utilisées conformément à la loi arménienne. Le service frontalier russe du Service fédéral de sécurité doit veiller à la mise en œuvre de ces accords.

Monsieur le Président, je tiens également à souligner l’importance de la question de la libération et du rapatriement de tous les ressortissants arméniens détenus en Azerbaïdjan. Même si nous en avons discuté avec vous des dizaines de fois, et malgré la déclaration trilatérale du 9 novembre 2020, cette question reste en suspens.

Merci beaucoup. Je voudrais à nouveau vous remercier pour les efforts que vous faites pour la paix, la stabilité et la sécurité dans le Caucase du Sud.

Vladimir Poutine : Merci.

<…>

http://en.kremlin.ru/events/president/news/69721

2°/Rencontre avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev – 31 octobre 2022 à 17h10 à Sotchi

Vladimir Poutine a rencontré le président de la République d’Azerbaïdjan Ilham Aliyev.

31 octobre 2022 à 17h10 à Sotchi

Début des pourparlers russo-azerbaïdjanais

Président de la Russie Vladimir Poutine : Monsieur le Président,

Merci d’être venu à Sotchi. En fait, il s’agit d’une réunion organisée à votre initiative et à l’initiative du Premier ministre arménien – précisément à Sotchi, où, apparemment, vous espériez un beau temps à Sotchi, mais au lieu de cela, vous avez obtenu une journée d’automne. Néanmoins, je crois que cette réunion est significative et importante.

Le but de cette réunion, selon moi, est d’assurer la mise en œuvre de tous nos accords conclus en 2020 et 2021. Vous avez noté à plusieurs reprises que la Russie a joué un rôle de premier plan et important dans le règlement du conflit. Et maintenant, notre contingent de maintien de la paix remplit sa mission, comme il se doit. Je suis reconnaissant pour ces évaluations.

Et aujourd’hui, bien sûr, nous devons parler de la situation actuelle et rechercher des moyens de résoudre les problèmes en suspens. Dans ce contexte, je voudrais souligner un élément économique important : nous avons établi un groupe de travail trilatéral dirigé par des vice-premiers ministres. Ils ont bien avancé dans la résolution des problèmes dont nous avons discuté plus tôt, il y a deux ans. Il semble qu’une impulsion supplémentaire soit également nécessaire là-bas. Je sais que la partie azerbaïdjanaise travaille assez dur dans ce sens.

Il existe un large éventail de problèmes.

Je suis content de te voir. Accueillir.

Président de l’Azerbaïdjan Ilham Aliyev : Merci, Monsieur le Président, et merci pour l’invitation. C’est un plaisir de vous revoir. Nous nous sommes également rencontrés le mois dernier, et ce mois-ci nous avons eu l’occasion de discuter en détail de nos relations bilatérales et de constater leur dynamique positive.

Notre séance d’aujourd’hui est consacrée à nos affaires régionales. Je voudrais une fois de plus vous exprimer ma gratitude pour le rôle que vous avez joué dans le règlement du conflit du Karabakh : une déclaration trilatérale a été signée il y a deux ans qui a mis fin à des années de conflit.

Il est maintenant temps de parler et d’agir en vue de normaliser les relations entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie. Et bien sûr, nous apprécions grandement votre rôle personnel dans cette affaire. La réunion trilatérale d’aujourd’hui, qui suivra un peu plus tard, ne sera pas la première. De telles réunions se sont tenues à votre initiative et je constate qu’elles ont donné une très bonne impulsion au processus de normalisation.

Tout récemment, l’Azerbaïdjan a formulé cinq principes de base pour la normalisation des relations entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie. Ce sont les principes fondamentaux du droit international, et je pense que la normalisation peut se faire sur cette base.

Le conflit du Karabakh appartient déjà au passé ; il a été résolu il y a deux ans, il n’y a donc pratiquement rien à discuter dans ce contexte. Et la normalisation des relations azerbaïdjanaises-arméniennes est un format qui, bien sûr, nécessite des étapes très sérieuses. Nous comptons sur votre rôle personnel actif continu et sur le rôle de la Russie dans la réalisation de ces objectifs.

Merci encore pour l’invitation.

Vladimir Poutine : Merci.

<…>

http://en.kremlin.ru/events/president/news/69723

2 réflexions au sujet de « 5178 – RUSSIE – V.Poutine rencontre avec le Ministre Arménien & le Président d’Azerbaïdjan le 31.10.22. »

    1. Pas trouvé de carte de 2022 … Le principal étant de situer le lieu géographique … ayant noté depuis longtemps que la majorité des lecteurs ne savent pas situer « un lieu géographique » avec précision, ce qui est nécessaire pour comprendre l’actualité… Merci de votre précision

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s