5046 – Charles Sannat – « L’écologie est navrante. Pendant la canicule faites du ski dans des salles à -5° ! » – le 26.07.22 + 3 articles

  • 1 – « L’écologie est navrante. Pendant la canicule faites du ski dans des salles à -5° ! » L’édito de Charles Sannat du 26.07.22 – Insolentiae
  • 2 – Catastrophe ! L’Allemagne n’est plus approvisionnée qu’à 20 % des capacités de Nord Stream 1 par la Russie.
  • 3 – 52 % de l’empreinte carbone de la France sont liés à nos importations !
  • 4 – Prêts garantis par l’État… il faut rembourser et c’est loin d’être simple


1 – « L’écologie est navrante. Pendant la canicule faites du ski dans des salles à -5° ! » L’édito de Charles Sannat du 26.07.22 – Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

J’aime à répéter que l’écologie actuelle n’est rien d’autre que de l’escrologie en bande organisée visant à rapiner les braves gueux que nous sommes sous forme d’impôts nouveaux puisque nous sommes très très culpabilisés par notre empreinte carbone qui n’est que l’écume de choses de la pollution totale.

Vous savez à quel point je rejette cette écologie punitive et malhonnête. Non pas parce qu’il ne faut pas prendre soin de notre maison commune qu’est notre si petite planète. Bien évidemment que la protection de l’environnement est indispensable, mais le tri des poubelles c’est 0 et les voitures électriques ont un bilan carrément négatif.

Et puis de vous à moi, il y a trop de paradoxes détestables et qui à ce niveau ne relève pas du hasard ou de la mauvaise gestion, mais bien de la mauvaise foi.

On vous parle d’écologie et l’on fait voler des millions d’avions à bas prix, on vous fait venir les avocats du Pérou, on importe tout de Chine ou d’ailleurs avec des transports sur des milliers de kilomètres ultra-polluants. On vous propose la coupe du monde au Qatar dans des stades en plein désert… climatisés ! On vous fait de la publicité toutes les 5 minutes pour vous pousser encore et toujours à acheter plus de trucs dont vous n’avez pas besoin avec de l’argent que vous n’avez pas !

Bref, nous vivons en pleine escrologie.

Une escrologie d’ailleurs qui s’aggrave. 

Qui s’amplifie.

D’un côté toujours plus de taxes et d’emmerdements sur les déplacements quotidiens et la gestion de ma poubelle, et de l’autre, Monsieur Dugenou qui peut aller skier en pleine canicule en mettant sa combinaison de ski en plein été…

Ce n’est pas au Qatar.

Non c’est en France.

Par contre il faudrait que vous pensiez à éteindre votre wifi et ne mettiez plus en veille votre télé selon l’aimable porte-parole du gouverne-ment et anciennement ministre de la santé

J’en ai assez d’être pris pour un imbécile.

C’est tellement gros que cela est aussi visible que risible.

Ne me parlez pas d’écologie.

Ne me parlez pas d’économie d’énergie quand dans ce pays on ferme des piscines l’été pour ouvrir des pistes de ski réfrigérées à -5°.

Quand on atteint un tel niveau de connerie collectif c’est à se demander si un effondrement ne serait pas la meilleure des solutions.
Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT


https://insolentiae.com/lecologie-est-navrante-pendant-la-canicule-faites-du-ski-dans-des-salles-a-5-ledito-de-charles-sannat/

2 -Catastrophe ! L’Allemagne, n’est plus approvisionnée qu’à 20 % des capacités de Nord Stream 1 par la Russie.

par Charles Sannat | 26 Juil 2022

« Avec Nord Stream 1 circulant à seulement 20% de sa capacité à partir du 27 juillet, l’Allemagne n’aura PAS assez de gaz naturel pour fonctionner tout l’hiver ** à moins que de fortes réductions de la demande ne soient mises en œuvre **. Berlin devra activer l’étape 3 de son programme d’urgence gaz #ONGT »

Voilà ce que vient d’indiquer Javier Blas qui est le spécialiste de Bloomberg sur les problématiques énergétiques.

Avec seulement 20 % du flux de gaz théorique, il est évident qu’il n’y en aura pas assez pour cet hiver, et encore une fois tout le monde oublie l’hiver d’après. Car si on doit rationner pour terminer cet hiver 2022/2023, il n’y aura carrément plus rien au printemps 2023 et l’Europe sera en pleine disette énergétique.

Charles SANNAT


https://insolentiae.com/catastrophe-lallemagne-nest-plus-approvisionnee-qua-20-des-capacites-de-nord-stream-1-par-la-russie/

3 – 52 % de l’empreinte carbone de la France sont liés à nos importations !

par Charles Sannat | 26 Juil 2022 |

C’est un article très intéressant du Figaro que vous pouvez lire ici.

Que nous apprend-il ?

Que 52 % de notre empreinte carbone sont liés à nos importations ! Et c’est une évidence qui est ici chiffrée et mise sous la forme d’un graphique très compréhensible.

Je ne suis pas certain que le carbone c’est-à-dire le CO² soit une mesure exhaustive de la pollution, je pense même l’inverse, à savoir qu’il ne faut surtout pas s’arrêter au carbone car cela fait oublier toutes les autres pollutions ce qui arrange beaucoup de gros intérêts industriels.

Je vous parle souvent d’écologie, parce que les mensonges et le manque de recul sont partout.

Sans poser les chiffres et les vrais sujets nous laissons des dirigeants au mieux ignares prendre des décisions stupides.

Trier vos poubelles n’a aucun impact environnemental.

Tout se joue sur nos modes de vie et de consommation.

Tant que l’on veut pousser la consommation de masse avec des immenses centres commerciaux et de la publicité qui matraque pour créer envie et besoin, alors nous n’arriverons à rien, surtout qu’en plus, plus de la moitié de notre CO² provient de nos importations…

C’est dire la profondeur du sujet et des actions à mettre en œuvre.

Charles SANNAT


https://insolentiae.com/52-de-lempreinte-carbone-de-la-france-est-liee-a-nos-importations/


4 – Prêts garantis par l’État, il faut rembourser et c’est loin d’être simple

par Charles Sannat | 26 Juil 2022

« Prêts garantis par l’État : « Je ne sais pas si je pourrai payer », l’heure des comptes a sonné » nous apprend l’AFP par la Voix du Nord.

Tout d’abord quelques chiffres pour cerner l’ampleur du problème.

Selon la Banque de France, sur les près de 700 000 entreprises ayant souscrit un PGE pour plus de 148 milliards d’euros au total, le taux de défaut pourrait atteindre à peine 3 %… Bon les 3 % de défaut c’est de la théorie, car en fonction de l’évolution économique la « casse » pourrait être sensiblement plus importante.

« Comment rembourser un PGE qui correspond à 15 % de mon chiffre d’affaires quand je fais toujours 20 % de chiffre d’affaires en moins qu’avant la crise ? Ce n’est pas possible. » Patrick Bellity, patron de la fonderie Sifa Technologies, résume le dilemme auquel il est actuellement confronté.

A Bercy tout le monde semble content puisque selon le ministère « à quelques exceptions près, les entreprises ont commencé comme prévu à rembourser » !

Mais on ferait bien de ne pas crier victoire trop vite chez nos mamamouchis à l’économie car mon petit doigt me dit que cela va être nettement plus compliqué.

Les entreprises vont tenter de rembourser les premières échéances, et elles vont globalement y arriver même si cela implique de jongler, mais d’ici 3 mois pour les plus fragiles, cela ne passera plus.

« Dans l’hôtellerie-restauration, où beaucoup d’entreprises ont souscrit des PGE, une entreprise sur quatre affirmait fin juin ne pas être en capacité d’honorer ses remboursements, dans un contexte où l’inflation freine les dépenses des consommateurs » .

Quant à la médiation du crédit quand vous faites appel à ce service, aussi sympathique soit-il cela vous met en incident de crédit, cela vous ferme plus de portes que cela peut vous en ouvrir.

Du coup, les entreprises n’ont pas d’intérêt à recourir à ce mécanisme, mieux vaut pour elles demander un plan de redressement au Tribunal de Commerce car cela permet de geler les dettes, notamment celle de l’Etat et de demander un plan de sauvegarde.

Nous devrions logiquement voir une augmentation très forte à partir du mois d’octobre ou novembre 2022 des plans de sauvegarde qui permettront de « geler » les PGE.

Charles SANNAT


https://insolentiae.com/prets-garantis-par-letat-il-faut-rembourser-et-cest-loin-detre-simple/