4606 – Kremlin – La journée du 12 octobre 2021 de V.Poutine … ONU, Divers, Nomination, Rencontre Arménie, Avec les députés de la Douma

  1. Discours à la 15e réunion de la Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique – 12 octobre 2021- 09h30
  2. Anatoly Seryshev nommé Envoyé plénipotentiaire présidentiel auprès du District fédéral sibérien 12 octobre 2021 – 17h40
  3. Dmitry Mironov nommé assistant du président de la Fédération de Russie – 12 octobre 2021 – 17h45
  4. Rencontre avec Mikhail Yevrayev – 12 octobre 2021 – 17h50
  5. Rencontre avec le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan – 12 octobre 2021 – 18h00
  6. Rencontre avec des députés de la huitième Douma d’État – 12 octobre 2021 – 15h35

1/Discours à la 15e réunion de la Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique – 12 octobre 2021- 09h30

Président de la Russie Vladimir Poutine : Président Xi Jinping, Monsieur Guterres, Mesdames et Messieurs,
Salutations aux participants de la 15e réunion de la Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique.
Cette convention a été adoptée il y a près de 30 ans et elle reste un instrument universel clé du droit international qui unit les pays et les organisations multilatérales dans leurs efforts pour conserver la nature et promouvoir l’utilisation durable des ressources de notre planète.
Ces objectifs sont plus pertinents que jamais, car nous pouvons voir comment les activités humaines et le développement rapide de la technologie, de l’industrie et de l’agriculture affectent souvent négativement l’environnement et le climat.
À cet égard, je voudrais exprimer ma gratitude à nos amis chinois et personnellement au président Xi Jinping pour leur soutien aux efforts visant à intensifier la coopération internationale dans le domaine de la conservation. À notre tour, nous nous engageons à travailler ensemble avec toutes les parties prenantes afin de préserver notre habitat commun.

Et, bien sûr, nous sommes reconnaissants à nos collègues chinois et au Secrétariat de la Convention d’avoir accueilli cette réunion de la Conférence, qui porte le nom de « Civilisation écologique – Construire un avenir commun pour toute la vie sur Terre ».

Cette conférence offre une bonne occasion d’échanger sur la manière de maximiser la coexistence harmonieuse de l’homme et de la nature, de mobiliser le plus efficacement possible les efforts de la communauté internationale pour protéger la biodiversité et promouvoir l’utilisation durable des ressources naturelles, ainsi que de définir les objectifs et modalités de la coopération internationale dans ces domaines.

Je voudrais profiter de cette occasion pour souligner que la Russie dispose d’un approvisionnement unique et abondant en ressources naturelles pour soutenir la vie sur la planète, et la conservation de la biodiversité est une priorité absolue pour nous. Nous essayons de l’aborder de manière responsable, cohérente et systématique. De plus, les institutions étatiques, les entreprises et la société civile se sont associées sur ce travail.

Une stratégie globale de développement durable est mise en œuvre dans notre pays, dont le cadre comprend une attention particulière à l’agenda environnemental, à la protection et à l’augmentation du nombre d’animaux et de plantes rares et menacés, ainsi qu’au renforcement des zones naturelles spécialement protégées. Au niveau fédéral seulement, il existe 109 réserves naturelles, 64 parcs nationaux et 62 sanctuaires. Au total, y compris les zones naturelles régionales et locales spécialement protégées et d’autres formes de protection, plus de 25% des terres en Russie sont désormais protégées par la loi environnementale, qui, croyez-moi, est vraiment vaste. De plus, nous allons créer au moins 23 nouvelles aires naturelles protégées d’ici 2024.
La protection des espèces animales et végétales rares est garantie au niveau de l’État dans notre pays. Les mesures prises à cette fin donnent des résultats tangibles. En particulier, les populations de léopards d’Asie centrale et d’Extrême-Orient, de léopards des neiges, d’antilopes saïga, d’ours polaires, de bisons, d’oiseaux de la famille des faucons et, bien sûr, du tigre de l’Amour ont également augmenté. Et nous poursuivrons ces efforts, y compris en coordination avec nos partenaires étrangers.
Dans ce contexte, je tiens à souligner le fait que nous prévoyons d’organiser le deuxième Forum international sur la conservation de la population de tigres en septembre 2022. Ce forum se déroulera dans le cadre du Forum économique de l’Est à Vladivostok. Nous attendons avec impatience la participation de représentants de tous les pays où se trouvent ces rares prédateurs.
Je m’en voudrais de ne pas mentionner que grâce à l’énorme capacité d’absorption de nos forêts, notre pays apporte une contribution majeure à la résolution des problèmes environnementaux et climatiques mondiaux et contribue à préserver la biodiversité. Comme vous le savez peut-être, la Russie représente 20% des réserves forestières mondiales. Et nous continuerons d’améliorer la qualité de la gestion forestière et de prendre des mesures supplémentaires pour lutter contre les incendies de forêt et restaurer les forêts.

Le fait même que cette conférence existe montre clairement que la conservation de la nature ne peut être abordée avec succès par aucun pays seul. Ceci doit être repris par tous les pays, sans exagération, par toute l’humanité.

Nous soutenons pleinement l’idée de poursuivre une coopération internationale plus étroite sur toutes les questions urgentes liées à la protection de la flore et de la faune, de l’atmosphère et des ressources en eau. Cette coopération doit être menée sur la base de données scientifiques généralement acceptées, d’un cadre juridique clairement défini et complet, et dans le respect de la souveraineté de l’État sur les ressources naturelles et les activités économiques. Bien entendu, il est important d’être attentif aux priorités nationales et aux spécificités de chaque pays, ainsi que de se concentrer sur les besoins du monde en développement, y compris les pays les moins avancés.
Le Cadre mondial de la biodiversité post-2020 est actuellement en cours de négociation. Des experts russes participent à ces travaux. Nous voulons que le programme inclue des idées et des propositions spécifiques concernant la protection de la biodiversité et contribue à rétablir l’équilibre environnemental mondial.
Je voudrais terminer en exprimant ma confiance que cette réunion de la Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique sera productive et efficace et, surtout, favorisera une coopération constructive entre les pays participant à la Convention.
Merci.

http://en.kremlin.ru/events/president/news/66898


2/6 Anatoly Seryshev nommé Envoyé plénipotentiaire présidentiel auprès du District fédéral sibérien 12 octobre 2021 – 17h40

Vladimir Poutine a signé un décret sur l’envoyé plénipotentiaire présidentiel dans le district fédéral de Sibérie.
12 octobre 2021 – 17:40
Conformément à l’article 83 (k) de la Constitution de la Fédération de Russie, le Président a décidé de nommer Anatoly Seryshev Envoyé plénipotentiaire présidentiel auprès du District fédéral de Sibérie, le relevant de son poste actuel.

http://en.kremlin.ru/events/president/news/66909


3/6 Dmitry Mironov nommé assistant du président de la Fédération de Russie – 12 octobre 2021 – 17h45

Vladimir Poutine a signé un décret sur l’aide au président de la Fédération de Russie.
12 octobre 2021 – 17:45
Le président a décidé d’accepter la démission de Dmitry Mironov du poste de gouverneur de la région de Yaroslavl et l’a nommé assistant du président de la Fédération de Russie.

http://en.kremlin.ru/events/president/news/66910


4/6 Rencontre avec Mikhail Yevrayev – 12 octobre 2021 – 17h50

Vladimir Poutine a rencontré Mikhail Yevrayev par vidéoconférence. Le président a signé un décret le nommant gouverneur par intérim de la région de Yaroslavl.
12 octobre 2021- 17:50 – Le Kremlin, Moscou

Président de la Russie Vladimir Poutine : Bonjour, Monsieur Yevrayev.
Mikhail Yevrayev : Bonjour, Monsieur le Président.
Vladimir Poutine : Monsieur Yevrayev, êtes-vous diplômé de l’Université d’économie et de finance de Saint-Pétersbourg ?
Mikhail Yevrayev : Oui, tout à fait. Avant l’université, juste après avoir quitté l’école, je suis allé travailler comme tourneur. Plus tard, je suis entré à l’université et j’ai travaillé dans une usine en même temps. Alors, j’ai parcouru tout le chemin d’ouvrier à patron
Vladimir Poutine : Où avez-vous travaillé comme tourneur ?
Mikhail Yevrayev : L’usine Kalinin sur l’île Vasilyevsky.
Vladimir Poutine : Je vois. À Moscou, vous avez travaillé dans des domaines intéressants et très importants tels qu’au ministère du Développement régional et au ministère du Développement numérique, des Communications et des Médias de masse. Tout cela est évidemment important et élargit sérieusement les perspectives et les opportunités de s’essayer au niveau fédéral.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/0d/Yaroslavl_in_Russia.svg/800px-Yaroslavl_in_Russia.svg.png région de Yaroslavl

Autant que je sache, la proposition qui vous est faite est quelque peu inattendue. Qu’en pensez-vous et si vous le prenez, quels objectifs vous fixeriez-vous ? Ceci en gardant à l’esprit que la région de Yaroslavl est le centre même de la Russie, une région très industrialisée. Vous connaissez les principaux types d’entreprises dans l’ensemble de la région, à quoi elles sont liées et à quel point elles sont importantes pour les industries civiles et de défense. Allez-y, s’il vous plaît.
Mikhail Yevrayev : Monsieur le Président, c’est effectivement une grande région avec une grande histoire. Beaucoup a été fait là-bas récemment mais naturellement, beaucoup reste à faire.
Je me suis familiarisé avec les problèmes affectant la région de Yaroslavl. Bien sûr, les gens sont principalement préoccupés par l’entretien des routes, les transports, les problèmes de logement et de services publics et, bien sûr, la flambée des prix. Bien sûr, il est nécessaire d’y aller et de regarder de plus près, de parler aux habitants et aux propriétaires d’entreprises et de définir clairement les objectifs que je poursuis en fonction.
Mais mon expérience de travail sur différents projets à différents titres dans la fonction publique fédérale au cours des 17 dernières années me donne confiance que je suis à la hauteur.
Vladimir Poutine : Monsieur Yevrayev, vous avez de très bonnes références de caractère. Tous ceux qui ont travaillé avec vous au fil des ans sont très positifs au sujet de vos qualités personnelles et professionnelles et de vos capacités, qui, je l’espère, seront mises en évidence dans cette nouvelle entreprise très importante. Vous aurez suffisamment de temps pour dire ce que vous pouvez faire pour la région de Yaroslavl, qui jouera un rôle dans la future campagne électorale.
Je voudrais vous souhaiter du succès. Je suppose qu’après vos premiers pas dans ce nouveau travail, nous nous reverrons pour parler plus en détail et discuter de la prochaine étape pour vous dans ce poste. Je ferai tout ce que je peux pour vous soutenir.

Mikhail Yevrayev : Merci beaucoup, Monsieur le Président. Je vais essayer de justifier votre confiance et la confiance des habitants de la région de Yaroslavl.
Vladimir Poutine : C’est ce qui compte le plus. Merci. Meilleurs voeux.
Mikhail Yevrayev : Tout le meilleur.

http://en.kremlin.ru/events/president/news/66908


5/6 Rencontre avec le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan – 12 octobre 2021 – 18h00

Vladimir Poutine a reçu le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan au Kremlin.
12 octobre 2021 – 18h00 – Le Kremlin, Moscou

Président de la Russie Vladimir Poutine : Monsieur le Premier ministre,
Je suis très heureux de vous voir. Merci d’avoir accepté l’invitation et d’être venu ici.
Nous sommes en contact constant par téléphone mais, bien sûr, une rencontre personnelle est toujours plus productive pour atteindre les résultats souhaités. J’espère que ce sera le cas cette fois aussi. Nous parlerons dans des atmosphères formelles et informelles. Nous déjeunerons, discuterons des problèmes actuels et parlerons de nos projets. Nous aurons bientôt un sommet de la CEI, et je voudrais synchroniser nos veilles pour cela, et bien sûr, pour nos principaux objectifs de coopération, y compris le règlement dans la région aujourd’hui et dans une perspective à long terme.
Je suis très heureux de vous voir. Bienvenue.

Premier ministre d’Arménie Nikol Pashinyan : Merci, Monsieur le Président.
Je suis très heureux de vous voir. Il s’agit de notre quatrième réunion cette année et je tiens à vous remercier de m’avoir invité à visiter Moscou. Je pense que des réunions aussi fréquentes témoignent de la forte dynamique de nos relations et de notre compréhension mutuelle de l’importance de nos liens stratégiques et alliés.

https://www.francetvinfo.fr/pictures/XkjGcZG8YzeL_DLn9-4IPegRXns/0x0:1654x1301/fit-in/720x/filters:format(webp)/2020/09/28/phphaJsIp.jpg

Bien sûr, des processus dynamiques sont en cours dans notre région et dans le monde dans son ensemble. Il est très important que les alliés se rencontrent souvent, discutent et, comme vous le dites, synchronisent les montres. Bien sûr, nous ne pouvons malheureusement pas encore parler de stabilisation complète dans notre région. Comme vous l’avez noté, le conflit du Haut-Karabakh reste un problème. Il est clair que la Russie joue un rôle clé dans le règlement du conflit et dans la garantie de la sécurité dans notre région en général, en étant coprésidente du Groupe de Minsk de l’OSCE. Naturellement, toutes ces questions sont très importantes. Ce sont des questions clés, et je suis très heureux d’avoir cette occasion de discuter de l’ensemble de l’ordre du jour
Merci beaucoup.

Vladimir Poutine : Merci.

http://en.kremlin.ru/events/president/news/66912


https://previews.123rf.com/images/arbiter/arbiter1605/arbiter160500009/56095041-moscou-russie-24-avril-2016-si%C3%A8ge-de-la-douma-d-etat-russe-douma-d-etat-russe-gosudarstvennaya-douma.jpg

La Douma


6/6 Rencontre avec des députés de la huitième Douma d’Etat – 12 octobre 2021 – 15h35

Vladimir Poutine a rencontré des députés de la Douma d’État de l’Assemblée fédérale de la huitième convocation dans la salle St George du Grand Palais du Kremlin.
12 octobre 2021 – 15h35 – Le Kremlin, Moscou

Avant la rencontre avec les députés de la huitième Douma d’État. Photo : TASS


Président de la Russie Vladimir Poutine : Députés de la Douma d’État, M. Volodin,
Je suis heureux de vous accueillir tous au Kremlin le jour de la première session de la Douma d’État de la huitième convocation et de vous féliciter tous pour le début de ses travaux et, bien sûr, pour votre victoire dans la compétition, ouverte élections.
Je suis heureux de constater que la composition du parlement compte un nombre substantiel de nouveaux membres. Sur 450 députés, 218, près de la moitié, travailleront pour la première fois à la Douma d’État. Mais vous tous, sans exception, êtes des personnes actives et engagées. Vous vous êtes déjà établi en politique, dans la fonction publique et dans votre profession.
C’est le parti Russie unie qui a lancé cette tendance au renouveau. Dans son parti parlementaire, qui a conservé la majorité constitutionnelle – 48,5%, également près de la moitié, sont de nouveaux députés.
Le CPRF, A Just Russia – For Truth et le LDPR ont confirmé leur rôle important au parlement. Le Nouveau Peuple, élu pour la première fois à la Douma d’État, a également constitué son parti parlementaire.
Tout cela prouve que le système politique de la Russie se développe, répond aux exigences changeantes de la société et donne la possibilité à des personnes énergiques et déterminées de devenir des politiciens au niveau fédéral.
Dans le même temps, de nombreux députés nouvellement élus ont siégé à plusieurs convocations à la Douma d’État, ce qui est important pour le succès de l’élaboration des lois et pour le développement des meilleures traditions parlementaires. Il va sans dire que la continuité doit exister. Comme vous le savez, ces traditions sont maintenues par des personnes qui les ont créées et développées, plutôt que dans des bureaux et des salles de conférence.
Certes, votre expérience a été nécessaire lors de la préparation de cette première rencontre. Je sais que cette période courte mais importante et responsable a été bien coordonnée et productive pour les partis parlementaires et les groupes de travail des députés.
En conséquence, les principales questions d’organisation ont été rapidement résolues aujourd’hui, les partis parlementaires ont été enregistrés, les comités et commissions ont été officialisés conformément aux règlements de la Douma d’État, la composition et les présidents ont été déterminés et les leaders parlementaires ont été élus. Vous pouvez maintenant travailler en toute confiance sur l’examen du programme législatif chargé.

Chers Collègues,
Vous représentez toutes les régions, ainsi que diverses communautés professionnelles et sociales. Chaque parti parlementaire a son propre programme électoral. Mais je suis convaincu que vous êtes tous unis par un effort pour travailler dans l’intérêt de la Russie, dans l’intérêt d’un développement futur réussi, et pour la consolidation de nos valeurs traditionnelles telles que stipulées par la Constitution mise à jour, et bien sûr, pour améliorer le bien-être de la population – des particuliers et de la qualité de vie.
Vous avez vos mandats grâce à la volonté et à la confiance de la population. Ce soutien de notre nation multi-ethnique, seule source de pouvoir dans le pays, garantit le pouvoir et l’autorité de la Douma d’État, sa responsabilité pour le pays et pour toutes ses décisions. Je m’attends à ce que vous gagniez ce haut niveau de confiance au quotidien grâce à un travail intensif et efficace.
Chaque député et parti parlementaire représente les espoirs de personnes spécifiques, les électeurs, c’est-à-dire vos électeurs. Même s’ils sont minoritaires, leurs votes, demandes et propositions doivent être entendus.
Vous vous efforcerez certainement de tenir vos promesses et vos programmes de parti et de présenter des motions législatives. Il est important qu’ils soient étroitement liés à nos objectifs nationaux de développement afin que nous puissions tous travailler ensemble pour le bien commun.
Comme vous l’avez vu, il est possible d’atteindre des résultats beaucoup plus impressionnants en mettant en commun nos ressources administratives, financières et communes, aux niveaux municipal, régional et fédéral des districts, ainsi qu’au niveau du gouvernement fédéral. Cela nous donne des résultats beaucoup plus réussis et positifs, et des résultats attendus de nous par la nation, par notre peuple.
Oui, bien sûr, il n’y a aucun moyen d’éviter les différences d’approche, de positions ou de points de vue, mais c’est tout à fait normal. Un parlement est un lieu où les gens devraient exprimer des points de vue différents et où un chemin vers des décisions bien équilibrées devrait s’ouvrir dans les discussions et les arguments.
Un dialogue constructif entre les partis parlementaires, de larges discussions sur des questions clés avec la participation des régions et des organisations de la société civile, et une coopération continue et de travail avec le gouvernement de la Russie sont très importants à ce stade. Ce sont des conditions indispensables et une base solide pour adopter des lois de qualité, nécessaires qui fonctionnent vraiment.

Notre pays, et donc nous tous, sommes confrontés à de nombreux défis difficiles. Je répète que le faible revenu moyen de nos concitoyens, de millions de personnes, est notre principal ennemi, une menace pour un développement stable et notre avenir démographique.
Au cours des prochaines années, nous devons mettre en place un système intégral de soutien aux familles avec enfants, depuis le moment où une mère attend un bébé jusqu’à la sortie de ses enfants de l’école.
Comme vous le savez, nous avons commencé à rédiger ce programme, ce système. Nous procédons par étapes, progressivement, garantissant des avantages garantis à chaque étape. J’aimerais que vous continuiez à travailler de cette façon sur d’autres questions également.
Bien sûr, l’objectif ultime est d’augmenter le revenu moyen de notre population, de créer des emplois dans toutes les régions, d’assurer la croissance et la restructuration continues de l’économie, de soutenir les industries de haute technologie et de supprimer les obstacles qui entravent encore le développement des petites entreprises – les gens devraient avoir autant d’occasions que possible d’améliorer le bien-être de leur famille.
De graves problèmes dans les domaines de la santé, de l’éducation, du logement et de l’environnement exigent une attention particulière. La solution à ces problèmes et à de nombreux autres dépend en grande partie de la performance efficace de la Douma d’État, l’organe représentatif le plus élevé du pays. C’est pourquoi il est si important que chaque parti parlementaire et chaque député prennent conscience de leur haute responsabilité dans la rédaction et l’adoption des lois.
Certains des premiers projets de loi que vous examinerez comprennent le budget fédéral ainsi que le budget de la sécurité sociale. Ces documents, soumis par le Gouvernement, ont au moins trois priorités : la politique sociale, le développement économique et la santé bien sûr.

Le poste budgétaire le plus important est la politique sociale, et cela comprend principalement le soutien aux familles avec enfants et aux personnes âgées. Au cours des trois prochaines années, le gouvernement prévoit d’allouer 41 500 milliards de roubles aux besoins sociaux, 15 100 milliards de roubles au développement économique et au soutien aux régions et 10 900 milliards de roubles aux soins de santé.

Je voudrais noter que tout autre rouble à dépenser au titre des projets de loi sur le budget fédéral et sur les fonds de sécurité sociale sera consacré à la mise en œuvre de la politique sociale de la Russie et aux soins de santé.

Avec la poursuite de la pandémie et la situation difficile de l’économie mondiale, il reste des problèmes auxquels nous devons encore faire face. En effet, l’économie a globalement retrouvé ses niveaux d’avant-crise comme on dit, mais de nombreux problèmes persistent, dont l’inflation. L’inflation dépassera le niveau prévu de 5,8% cette année.

Une inflation plus élevée frappe naturellement plus durement les groupes de population les plus pauvres. Nous devons en être conscients, garder cela à l’esprit et réagir en conséquence. Permettez-moi de rappeler à cet égard que les prestations sociales monétaires, qui proviennent du budget fédéral, devraient être indexées sur l’inflation réelle en 2022. Les caisses fédérales contiennent suffisamment de fonds pour ce faire, et je voudrais porter cela à l’attention de l’État. Les députés de la Douma et le gouvernement.

En l’état, le capital maternité demeure la seule mesure d’aide sociale indexée sur l’inflation prévue. Je propose, à partir de 2022, de commencer à indexer le capital maternité sur la base de l’inflation réelle de l’année précédente également, et non du chiffre projeté.

(Applaudissements.)
Je demande aux députés d’adopter les amendements nécessaires à la loi. Je crois que cette décision sera juste et juste.
Nous sommes toujours à l’écoute de ceux qui ont besoin du soutien du gouvernement. Cette année, nous avons versé des sommes forfaitaires aux retraités et aux familles avec des enfants d’âge scolaire. J’ai chargé le gouvernement de soumettre des propositions supplémentaires sur les mesures de soutien social, qui sont essentielles dans un contexte de forte inflation. Nous examinerons ces propositions lors d’une réunion prochainement.
Je voudrais également souligner que le parti Russie unie s’est rendu aux élections avec un programme basé sur des propositions de personnes de toutes les régions de notre pays. Ces initiatives doivent être pleinement reflétées dans le projet de loi de finances, et les factions, bien entendu, doivent surveiller la mise en œuvre de ces projets afin qu’ils portent des résultats avant l’échéance.
Je voudrais souligner une fois de plus que faire de nos idées nationales et des priorités constructives et substantielles des programmes des partis parlementaires une réalité est notre tâche commune. Cela nécessite le travail conjoint et coordonné de toutes les factions. J’espère qu’il en sera ainsi dans la pratique et, permettez-moi de le répéter, les activités de la Douma d’État ne seront couronnées de succès que si les députés s’efforcent de développer les solutions dont notre pays, notre société et nos citoyens ont besoin.
Russie unie, qui détient plus des deux tiers des mandats, a démontré cette approche lors des préparatifs. Il pouvait diriger la plupart des comités, mais le partie Russie Uni a continué les traditions de la convocation précédente et, lors de l’approbation de la direction des comités, a fourni aux autres partis la possibilité de présider près de la moitié d’entre eux. Ainsi, l’opinion des électeurs, vos électeurs, collègues, de ceux qui ont voté pour ces partis, a été prise en compte, et ils ont reçu des opportunités supplémentaires pour un travail efficace et responsable afin de répondre aux demandes de leurs électeurs.

Chers Collègues,
Le processus législatif nécessite un travail réfléchi et professionnel ainsi que la prise en compte de nombreux facteurs, tels que les sources financières (celles-là avant tout, peut-être) et, surtout, connaître et comprendre les demandes, les intérêts essentiels et les besoins des personnes. C’est pourquoi vous devez toujours rester en contact avec vos électeurs, connaître leurs inquiétudes et leurs problèmes quotidiens et les aider sans faute.
Je voudrais maintenant m’adresser à ceux qui font partie du Parlement pour la première fois. Ceux qui ont travaillé ici pendant plus d’une convocation le savent et c’est ce qu’ils font. C’est mon propos : la rédaction et l’adoption des lois, l’élaboration des lois est l’activité principale de la Douma, pour tous les députés ; c’est clair, compréhensible. Cependant, pour le peuple, pour vos électeurs, vous êtes avant tout leurs représentants. N’oublie pas cela. Les gens peuvent et vont vous adresser diverses questions. Peut-être que certains ne relèveront pas de votre compétence, mais ils comptent sur vous, alors n’oubliez pas qu’ils sont sortis et ont voté pour vous.
Je voudrais également vous demander d’analyser de manière approfondie comment les régions réalisent nos objectifs nationaux et de les aider rapidement lorsque votre soutien est nécessaire. Les députés de la Douma d’État ont le pouvoir de le faire, y compris le contrôle parlementaire.
Je voudrais également parler de la situation de l’infection à coronavirus. Il n’y a pas moyen d’échapper à cela aujourd’hui. Vous savez que le nombre d’infections augmente dans plusieurs régions et que les médecins spécialistes travaillent dans des conditions difficiles. Nous savons tous bien que la vaccination peut nous sauver du virus et d’une évolution sévère de la maladie. Il est nécessaire d’accélérer le rythme de vaccination. Je voudrais vous demander d’être plus actif dans ce travail, d’éduquer les gens et de parler dans les médias. Les gens font confiance et écoutent vos conseils et recommandations. Il est très important de le faire sans avoir un ton de réprimande administrative. Nous devons travailler avec persévérance et patience avec les gens et leur expliquer les avantages de la prévention de cette maladie dangereuse.
Chers Collègues,
En conclusion, je voudrais souligner à nouveau l’importance de la continuité dans vos activités, tant dans le processus législatif que dans votre capacité à créer un climat de confiance, de respect mutuel et de coopération, tout en étant ouvert à la société et à nos citoyens.
Les députés de la précédente septième convocation ont beaucoup fait pour promouvoir les traditions du parlementarisme russe qui a fêté cette année son 115e anniversaire. J’espère que votre corps adjoint préservera non seulement les meilleures traditions de ce patrimoine historique des plus importants, mais apportera également sa propre contribution à son développement.
Je voudrais vous souhaiter plein succès au service de la Russie et de notre peuple. Meilleurs vœux.
Merci.

Président de la Douma D’État Viatcheslav Volodin : Monsieur le Président.
Au nom de tous les députés, je voudrais vous exprimer ma gratitude pour votre soutien au parlement, pour les mesures que vous prenez pour promouvoir la démocratie dans notre pays.
L’année dernière, vous avez proposé une initiative visant à déléguer certains pouvoirs du Président à nos concitoyens ; ils pourront désormais participer à la formation du Gouvernement de la Fédération de Russie, par l’intermédiaire de leurs adjoints.
Cela fait peser une responsabilité supplémentaire sur les députés de la Douma d’État. J’espère que les décisions que nous avons élaborées aujourd’hui et adoptées par la suite contribueront à rendre la branche législative du gouvernement plus efficace et, surtout, responsable des décisions prises.
En effet, nous avons choisi une configuration compliquée que vous avez initiée, où les avis de tous les partis parlementaires (nous en avons cinq à la Douma d’État maintenant) sont pris en compte et, comme vous l’avez dit à juste titre, des citoyens qui ont élu des députés de divers partis, ont aussi leurs mots à dire. Désormais, quelle que soit leur affiliation à un parti, les personnes qui ont voté pour ces cinq factions, cinq partis politiques auront la possibilité d’influencer la prise de décision à la Douma d’État, une réelle chance de participer à la discussion de ces décisions.
La nouvelle Douma d’État compte plus de comités qu’auparavant, 32. Mais cela reflète en réalité, entre autres, le nouveau pouvoir de former le gouvernement qui a été conféré à la Douma d’État par la Constitution. Il y aura des comités en corrélation avec les ministères fédéraux là où c’était nécessaire. Cette structure nous permettra de travailler plus efficacement avec les ministères spécialisés, de nous concentrer sur l’agenda et d’adopter des lois plus efficaces.
Nous préparons actuellement la Douma d’État à cela, en discutant des problèmes avec les chefs de faction du parti, et nous pensons que cela est réalisable et particulièrement important à l’heure actuelle alors que la Russie est confrontée à des défis et à des problèmes à l’échelle mondiale. Nous pensons que la chambre basse doit absolument avoir un programme qui unira tous les députés, quelle que soit leur affiliation à un parti.

C’est pourquoi cela signifie beaucoup pour nous que le travail ait commencé sans traîner les pieds : demain, les comités de la Douma d’État commenceront à tenir leurs réunions et le Conseil de la Douma d’État se réunira pour une réunion ; jeudi, nous passerons à nos activités législatives. C’est pourquoi les gens se présentent à la Douma d’État en premier lieu – pour représenter les intérêts de nos citoyens et résoudre les problèmes et les problèmes en utilisant des lois.

Espérons que le soutien du président nous permettra de le faire efficacement. En effet, le chemin parcouru par notre système politique, devenant de plus en plus ouvert et compétitif, montre tout ce qui est possible. Mais ce n’est possible que si nous nous développons progressivement, sans tomber dans le populisme et la démagogie, ce dont nous avons également parlé plus tôt aujourd’hui.

Monsieur le Président, vous avez souligné à maintes reprises, en souhaitant bonne chance aux [députés] dans leurs campagnes électorales, que la voie du populisme est destructrice. Nous avons perdu notre pays à deux reprises et il n’y a peut-être pas de troisième chance de le maintenir. Il est essentiel de comprendre cela et de tout mettre en œuvre pour que le Parlement renforce notre souveraineté et aborde les questions soulevées par le Président.

Merci beaucoup.

Vladimir Poutine : Monsieur Volodine, chers collègues,
Merci pour les mots que vous m’avez adressés. Néanmoins, je pense que c’est une bonne occasion pour nous d’exprimer notre gratitude aux citoyens russes pour leur engagement pendant la campagne électorale, pour leur approche proactive de la vie et pour la confiance qu’ils ont dans les autorités et les candidats pour lesquels ils ont voté et qui sont maintenant membres de la Douma d’État.

Bien sûr, cette confiance découle de leur espoir que nous tous, à tous les niveaux du pouvoir, travaillerons consciencieusement et durement, et ferons tout ce que nous pouvons – vous – pour relever les défis auxquels le pays est confronté, afin que notre peuple ait confiance en ce qui est qui se passe dans le pays et, comme on disait tout à l’heure – je n’ai pas peur d’utiliser cette expression courante – la confiance en demain. Je suis sûr que vous n’épargnerez aucun effort. Je vous souhaite plein succès dans votre travail.

Merci beaucoup. Meilleurs vœux.

http://en.kremlin.ru/events/president/news/66905


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s