4604 – Allocution de Sergueï Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, à la Conférence internationale anniversaire de haut niveau à l’occasion des 60 ans du Mouvement des non-alignés – Belgrade -11 octobre 2021 – 13H23

Cher Président Aliev,

Cher Président Vučić,

Mesdames et messieurs,

Chers collègues et amis,

Je voudrais remercier le Président de l’Azerbaïdjan et le Président de la Serbie pour l’organisation de cet événement anniversaire, ainsi que tous les membres du Mouvement des non-alignés pour leur décision unanime d’accorder à la Russie le statut d’observateur.

J’ai été chargé de lire aux participants à la réunion le message du Président russe Vladimir Poutine:

« Je vous salue chaleureusement à l’occasion de l’ouverture de la réunion anniversaire de haut niveau à l’occasion des 60 ans du Mouvement des non-alignés.
Le Mouvement des non-alignés joue un rôle significatif dans les affaires internationales. Il défend systématiquement les principes d’égalité inconditionnelle de tous les États, le respect de leur souveraineté et de leurs intérêts légitimes, prône un dialogue multilatéral constructif en parfaite conformité avec l’esprit et la lettre de la Charte de l’Onu.
Aujourd’hui, à l’heure où la situation dans le monde devient de plus en plus turbulente et que l’humanité doit faire face à un nombre croissant de menaces et de défis, le potentiel positif du Mouvement est très demandé. Il est important que cette structure faisant autorité et représentative s’occupe activement du règlement des situations de crise, apporte une grande contribution aux efforts collectifs pour construire un ordre mondial plus démocratique et stable, ainsi que pour renforcer la confiance et l’entente entre les membres de la communauté internationale.
Notre pays a récemment obtenu le statut d’observateur auprès du Mouvement des non-alignés. Et cela ouvre indéniablement de nouvelles opportunités pour l’interaction dans le règlement des problèmes figurant à l’ordre du jour régional et international, ainsi que pour garantir la sécurité et le développement durable dans le monde entier.
Je vous souhaite sincèrement un travail productif et tout le meilleur. Vladimir Poutine »

Ohttps://www.thebeacon.in/wp-content/uploads/2020/09/nonaligned_movement-678x381.jpeg

Le 18 avril 1955, le président indonésien Soekarno inaugurait la première conférence de non-alignement à Bandung. Vingt-neuf pays y ont participé, dont la Chine, l’Inde, l’Indonésie, le Japon, les Philippines, l’Égypte, l’Éthiopie et le Laos. Chou-en-Lai, Nasser, Soekarno, le prince Wan de Thaïlande étaient présents. Mais l’homme qui les avait amenés ici était Nehru. A partir de 1948, il s’était efforcé de mettre l’Inde indépendante sur la carte internationale en proposant une politique étrangère, non seulement en Asie, mais aussi à travers le monde. L’Inde, déclara-t-il, ne s’alignerait sur aucune grande puissance, ni dans ses bons ni dans ses mauvais moments. Elle se tiendrait debout pour elle-même et par elle-même à tout moment. Il a présenté au monde un nouveau type de nationalisme forgé comme une idéologie autosuffisante qui ne tolérerait aucun type de colonialisme et insisterait toujours sur l’égalité, le bénéfice mutuel et la coexistence pacifique.

https://www.mid.ru/documents/10180/4898941/10100183.jpg/3960261a-3215-4a92-8d5f-35c62bfd03b7?t=1633953161684
Chers collègues,
J’espère que la réunion d’aujourd’hui à Belgrade, ville hospitalière, comme le premier Sommet du Mouvement qui s’y est tenu en 1961, enverra un signal clair de la part de la majorité des pays du monde concernant l’absence d’alternative à la construction de la communication interétatique sur les principes d’équité, pour régler efficacement les nombreux problèmes de notre époque avec un rôle de coordination central de l’Onu.
La Russie, comme les membres du Mouvement des non-alignés, trouve destructives et dangereuses les atteintes à la Charte de l’Onu. Tout comme les tentatives de substituer l’architecture axée sur l’Onu par des concepts non inclusifs tels qu’un « ordre fondé sur des règles », basé de facto sur les doubles standards et risquant de nous faire revenir à l’époque de la politique de blocs néocoloniale et des lignes de démarcation. Je suis certain que par ses actions solidaires, le Mouvement est capable de résister avec succès à de telles tentatives et de défendre les idéaux de la Charte de l’Onu.
La coopération mutuellement respectueuse entre la Russie et les membres du Mouvement, notamment à l’Assemblée générale des Nations unies, confirme clairement la consonance de nos positions sur les questions centrales de l’ordre du jour international – de la lutte contre les sanctions unilatérales illégitimes à la lutte contre le terrorisme en passant par les droits de l’homme.
J’espère que l’obtention par la Russie du statut d’observateur contribuera au renforcement de l’efficacité de notre travail conjoint, au soutien mutuel et à la coordination des actions visant à protéger les principes du droit international afin de démocratiser les relations internationales.
Merci de votre attention.

https://www.mid.ru/fr/foreign_policy/news/-/asset_publisher/cKNonkJE02Bw/content/id/4899722

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s