3806 — L’essentiel de l’actualité du 25,26 et 27 mai 2020 dans le V4 et en Autriche et Slovaquie > le torchon brûle au sein du Smer 27 mai 2020

1/L’essentiel de l’actualité du 25 mai 2020 dans le V4

2/L’essentiel de l’actualité du 26 mai 2020 dans le V4 et en Autriche

3/L’essentiel de l’actualité du 27 mai 2020 dans le V4 et en Autriche

4/Slovaquie > le torchon brûle au sein du Smer

fr-Logo-Visegrad-Post_crop

1/L’essentiel de l’actualité du 25 mai 2020 dans le V4 et en Autriche

v4-photo-Vpost 25.05.2020

Groupe de Visegrád

  • Lors d’une visioconférence, les ministres des Affaires étrangères de Hongrie, d’Autriche, de Slovaquie et de Tchéquie ont discuté de la réouverture de leurs frontières communes. La date du 15 juin a été fixée comme objectif.

Hongrie

  • Un double homicide commis vendredi matin à l’aube dans le cinquième arrondissement de Budapest relance la question de la criminalité tzigane.
  • La Hongrie vient de mettre à jour sa stratégie de sécurité nationale. Parmi les nouvelles menaces retenues figurent notamment l’immigration illégale et le changement démographique. « La crise provoquée par l’immigration de masse a un effet décisif sur la sécurité de la Hongrie. La crise a clairement montré que les migrations massives et illégales inattendues et incontrôlées sont un nouveau type de défi qui pourrait même mettre en danger la sécurité et la stabilité du continent européen. […] La cause principale des migrations massives, incontrôlées et illégales est l’augmentation significative du nombre d’États politiquement, économiquement et socialement instables dans de nombreuses régions de plusieurs continents, qui sont mal gouvernés et remplissent leurs fonctions de base uniquement dans une mesure limitée et à un niveau faible. Ils se caractérisent généralement par une surpopulation, une pauvreté généralisée et des changements environnementaux négatifs en même temps. La vague de migration illégale peut également devenir un outil de guerre hybride. […] La clé de la survie des Hongrois et le cadre de notre existence nationale sont une Hongrie forte et basée sur la nation. Notre état millénaire, notre langue et notre culture hongroises, notre histoire et nos traditions, et nos valeurs chrétiennes sont une contribution précieuse à la diversité de l’Europe », peut-on y lire.
  • Les frontières entre la Hongrie et la Serbie sont rouvertes sans restrictions.

Pologne

  • Les députés de la commission LIBE du Parlement européen demandent des sanctions contre la Pologne. « Nous discutons de cette question depuis près de quatre ans et il semble – pour le dire légèrement – que le gouvernement polonais ne s’en soucie pas du tout. Il ne se préoccupe pas de l’ordre juridique européen », a ainsi déclaré le député néerlandais libéral Sophie in’t Veld*. « Vous ne pouvez pas être en dehors du cadre juridique de l’UE et être membre de l’UE et profiter de toutes ses opportunités, y compris financières, » a insisté le député. De son côté, le député socialiste polonais Sylvia Spurek* a même renchéri dans ce sens contre son propre pays : « Tout comme la Hongrie, la Pologne s’éloigne également de l’UE et de nos valeurs démocratiques clés, mais ni le gouvernement hongrois ni le gouvernement polonais n’ont subi de conséquences pour la destruction de l’État de droit. C’est pourquoi le temps est venu pour la CE de prendre de nouvelles mesures ».
  • L’ancien président et ancien leader syndical polonais Lech Wałęsa a fait savoir qu’il soutiendrait le candidat du PO, Rafał Trzaskowski*, lors des élections présidentielles, un candidat qui a « pratiquement tout ce qui est nécessaire aujourd’hui pour ordonner la Pologne et rejeter les forces qui détruisent la Pologne ».

Slovaquie

  • L’usine Peugeot de Trnava a repris ses activités ce matin.
  • Selon un récent sondage, 72,4% des Slovaques sont opposés à l’ouverture des magasins le dimanche, contre seulement 9,5% qui y sont favorables.
  • Selon l’ambassade d’Ukraine à Bratislava, la Slovaquie a aidé l’Ukraine dans la lutte contre l’épidémie avec une aide humanitaire d’une valeur de 190 000 euros.
  • Manifestant pour le droit de rouvrir, les gérants de salles de sport ont mené une opération escargot sur l’autoroute à proximité de Bratislava. Les négociations sont en cours.

Tchéquie

  • Selon un sondage de l’agence Median, 43% des Tchèques ne seraient pas disposés à se faire vacciner contre le coronavirus, contre 49% qui seraient prêts à le faire dès que le vaccin sera disponible.
  • Le premier ministre tchèque Andrej Babiš* a annoncé qu’à partir de mercredi, les Tchèques et les Slovaques auront à nouveau la possibilité de voyager librement entre les deux pays.
  • Le gouvernement tchèque a décidé aujourd’hui que les entreprises de moins de 50 salariés vont être exonérées de charges sociales pour les mois de juin, juillet et août. « Grâce à cela, nous injectons maintenant une bonne quantité d’aide dans les petites entreprises tchèques », a déclaré à ce sujet la ministre du travail, Jana Maláčová* (ČSSD).
  • Les bars et restaurants ont rouvert ce lundi leurs espaces intérieurs aux clients. De nombreux autres commerces peuvent également recevoir à nouveau du public et des clients. Le port des masques reste pour le moment obligatoire dans les endroits clos et les transports.

Autriche

  • Le gouvernement autrichien a présenté aujourd’hui un plan d’aide d’un milliard d’euros en faveur des communes.
  • Le FPÖ a été débouté de sa plainte contre l’État autrichien à cause du renouvellement du second tour des élections présidentielles de 2016.

*

sophie-in-t-veld_5122500L'eurodéputée néerlandaise Sophia in't Veld député néerlandais libéral Sophie in’t Veld*.

le député socialiste polonais Sylvia Spurek k0-ktkqTURBXy85OGQ3NzIw MThmZTE3MDExMWM4ZTUzYzAxZmE5MGIyYS5qcGVnkpUDAMyWzQ-gzQjKkwXNAaTNASw Député socialiste polonais Sylvia Spurek*

le candidat du PO, Rafał Trzaskowski index

le candidat du PO Rafał Trzaskowski*

ministre tchèque Andrej Babiš 20190624-Andrej-Babis-2-c981d28c39

Le premier ministre tchèque Andrej Babiš*


SOURCE/https://visegradpost.com/fr/2020/05/25/lessentiel-de-lactualite-du-25-mai-2020-dans-le-v4-et-en-autriche/

fr-Logo-Visegrad-Post_crop

2/L’essentiel de l’actualité du 26 mai 2020 dans le V4

v4-photo-Vpost 25.05.2020

Hongrie

  • Le ministre de la Justice, Judit Varga*, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement présentera dans les prochains jours un projet de loi mettant fin le 20 juin prochain aux pouvoirs spéciaux octroyés au premier ministre Viktor Orbán* dans le cadre de l’état de danger proclamé à la mi-mars (article 53 de la constitution hongroise). Déjà la fin de la « dictature perpétuelle ».
  • La secrétaire d’État aux Affaires familiales, Katalin Novák, a annoncé que deux fois plus de mariages ont été célébrés au premier trimestre 2020 que l’année dernière sur la même période et qu’il y avait aussi eu plus de naissances et moins d’avortements. « Notre nation deviendra [ainsi] plus jeune et plus prospère », a-t-elle souligné.
  • Le député du Fidesz Lajos Kósa et la secrétaire d’État aux Affaires familiales, Katalin Novák, ont déposé une proposition de loi visant à réduire les frais de succession pour les frères et sœurs.
  • Il y a quarante ans, le 26 mai 1980, le premier astronaute hongrois, Bertalan Farkas*, était envoyé dans l’espace dans le cadre d’une mission du programme soviétique Soyouz.
  • Considérant la situation actuelle due aux mesures anti-Covid-19, le gouvernement hongrois a fait connaître ce jour son ordonnance mise en place afin d’empêcher jusqu’à fin 2020 que des investisseurs étrangers puissent investir dans des entreprises hongroises de quatre secteurs stratégiques (chimie, santé, défense et armement, alimentaire) sans approbation du gouvernement.

Pologne

  • Le transit de gaz via le gazoduc Yamal-Europe acheminant le gaz russe via la Biélorussie et la Pologne vers l’Allemagne a été interrompu ce mardi, suite à l’expiration il y a quelques jours de l’accord de transit entre la Pologne et la Russie.
  • Le député du PiS, Tomasz Rzymkowski, a déclaré dans un entretien au magazine wPolityce que « l’Allemagne était habituée depuis les années du règne du PO-PSL au fait que la Pologne [soit] traitée de façon semi-coloniale, où les instructions [viennent] de Berlin, que la métropole ordonne aux colonies d’exécuter. Désormais, toutes les décisions qui, selon Berlin, n’ont été convenues avec personne, ou pas du tout avec l’administration allemande, provoquent de la frustration ».

Slovaquie

  • Le président du Parlement slovaque, Boris Kollár* (Sme Rodina), a présenté des excuses officielles à l’Église gréco-catholique pour sa dissolution illégale par le pouvoir communiste il y a 70 ans dans l’ancienne Tchécoslovaquie.
  • La guerre fratricide est désormais ouverte au sein du parti social-démocrate Smer. L’ancien premier ministre Péter Pellegrini* a officiellement demandé à Robert Fico de démissionner de la présidence du parti. « Si le président Fico veut aider Smer et la social-démocratie en Slovaquie, le moment est venu pour lui de quitter le parti », a-t-il déclaré.

Tchéquie

  • Les postes frontières avec l’Allemagne et l’Autriche sont à nouveau ouverts, les citoyens de l’Union européenne peuvent séjourner 72 heures (trois jours) en Tchéquie sans formalités.
  • Un pont s’est effondré aujourd’hui après le passage d’un camion dans la région de Český Krumlov. Il n’y a fort heureusement aucun blessé.

Le ministre de la Justice, Judit Varga, judit-varga-putsch-1 Le ministre de la Justice Judit Varga,

https://s.rfi.fr/media/display/8922dbae-10b4-11ea-8e33-005056a99247/w:1240/p:16x9/2019-05-02t160806z_972847570_rc1266f44360_rtrmadp_3_eu-election-right-hungary_0.webp premier ministre Viktor Orbán*

index La secrétaire d’État aux Affaires familiales, Katalin Novák La secrétaire d’État aux Affaires familiales Katalin Novák

Le député du Fidesz Lajos Kósa VV_07394_2000-e1522325019534-600x460 Le député du Fidesz Lajos Kósa

le premier astronaute hongrois, Bertalan Farkas farkas-petit le premier astronaute hongrois Bertalan Farkas

Le député du PiS, Tomasz Rzymkowski 7268e263340147ed8df4fa6a91dfa793 Le député du PiS Tomasz Rzymkowski

Boris Kollár Le président du Parlement slovaque Boris Kollár

index Péter Pellegrini Péter Pellegrini

SOURCE/https://visegradpost.com/fr/2020/05/26/lessentiel-de-lactualite-du-26-mai-2020-dans-le-v4/

Robert Fico 13932031lpw-13938219-article-slovakiapoliticsficoresignation-jpg_5083262_660x281   Robert Fico

fr-Logo-Visegrad-Post_crop

3/L’essentiel de l’actualité du 27 mai 2020 dans le V4 et en Autriche

v4-photo-Vpost 25.05.2020

Hongrie

  • Le ministre hongrois des Affaires étrangères, Péter Szijjártó*, s’est rendu aujourd’hui pour une courte visite à Bucarest en Roumanie dans le but de désamorcer les tensions entre les deux pays attisées notamment par des déclarations magyarophobes du président roumain Klaus Iohannis* (lui-même Saxon) ou par la décision du parlement roumain de faire du jour anniversaire du traité de Trianon une fête nationale roumaine alors que c’est un jour de deuil en Hongrie, ayant perdu à cette occasion il y a un siècle 72% de son territoire.  « En tant que nation de plus de mille ans, nous attendons du respect. La coopération avec la Roumanie doit être fondée sur la compréhension. Il vaut mieux avoir une bonne relation qu’une mauvaise », a déclaré M. Szijjártó* lors d’une conférence de presse à Bucarest avec son homologue roumain Bogdan Aurescu* qui s’est montré sur la même longueur d’onde en déclarant que la « Roumanie a tout intérêt à sortir de la logique de confrontation avec la Hongrie et à construire une relation moderne de confiance et de respect mutuels sur le modèle du 21ème siècle ».
  • Le ministre des Affaires étrangères, Péter Szijjártó*, s’est aussi entretenu aujourd’hui avec son homologue polonais et a déclaré suite à cet entretien que « la Hongrie et la Pologne continueront de se soutenir mutuellement dans les débats auxquels elles sont confrontées alors qu’elles cherchent des réponses aux défis du nouvel ordre mondial post-épidémique ».

Pologne

  • Le nouveau candidat du PO, Rafał Trzaskowski*, semble progresser dans l’opinion polonaise. Selon un récent sondage, le président sortant Andrzej Duda* (PiS) obtiendrait 38,9% au premier tour des élections présidentielles contre 26,6% pour le maire de Varsovie, Rafał Trzaskowski* et 16,4% pour Szymon Hołownia*.

Tchéquie

  • Le directeur de l’Institut tchèque d’information et de statistiques sur la santé (ÚZIS), Ladislav Dušek*, a déclaré que 60% des personnes décédées dans les statistiques coronavirus tchèques ne sont pas mortes du Covid-19 mais essentiellement du fait de maladies chroniques dont elles étaient déjà atteintes auparavant.

Slovaquie

  • Le président slovaque, Zuzana Čaputová*, a indiqué sur Twitter qu’il invitera le président ukrainien Volodymyr Zelensky* à Bratislava dès la crise sanitaire terminée.

Autriche

  • Les hôtels et les locations de vacances rouvriront ce vendredi en Autriche.
  • Dans le cadre de l’enquête sur la fameuse vidéo d’Ibiza ayant conduit l’année dernière à la fin de la coalition ÖVP-FPÖ, la police autrichienne vient de lancer un avis de recherche internationale concernant la prétendue nièce d’oligarque russe ayant servi d’appât pour piéger les anciens dirigeants du FPÖ Johann Gudenus* et Heinz-Christian Strache*.

Hungary Serbia Le ministre hongrois des Affaires étrangères Péter Szijjártó

président roumain Klaus Iohannis le-president-roumain-klaus-werner-iohannis-a-bruxelles-le-13-decembre-2018_6141096 président roumain Klaus Iohannis

roumain Bogdan Aurescu 2015-06-29_ba roumain Bogdan Aurescu

https://sansapriori.files.wordpress.com/2018/10/pologne-rafal_trzaskowski_11.jpg?w=584 Le nouveau candidat du PO Rafał Trzaskowski

Poland's President Andrzej Duda attends the World Economic Forum (WEF) annual meeting in Davos

le président sortant Andrzej Duda (PiS)

Szymon Hołownia. 084b8053f621148e16b7d1797ccdSzymon Hołownia. Szymon Hołownia.

Ladislav Dušek ladilsav-dusek-709x420 Ladislav Dušek

Le président slovaque, Zuzana Čaputová B9719092979Z.1_20190331213556_000+GK2D9S926.2-0 Le président slovaque Zuzana Čaputová

le président ukrainien Volodymyr Zelensky le-presdent-ukrainien-volodymyr-zelensky-ici-lors-d-une-conference-de-presse-le-23-juillet-2019-a-donne-son-feu-vert-a-l-arraisonnement-d-un-tanker-russe_6201846 le président ukrainien Volodymyr Zelensky

1438330049_gudenus

et Heinz-Christian Strache. b64f280f7f6c24127d3151ba76e91 Heinz-Christian Strache.

 


SOURCE/https://visegradpost.com/fr/2020/05/27/lessentiel-de-lactualite-du-27-mai-2020-dans-le-v4-et-en-autriche/

fr-Logo-Visegrad-Post_crop

4/Slovaquie : le torchon brûle au sein du Smer

2015.07.17-Peter-Pellegrini-fb 27 MAI 2020

Slovaquie – On s’en doutait un peu depuis plusieurs semaines, c’est désormais depuis hier une certitude. L’ancien premier ministre Peter Pellegrini – qui avait succédé à Robert Fico à la tête du gouvernement slovaque suite au scandale engendré par l’assassinat du journaliste d’investigation Ján Kuciak et de sa fiancée Martina Kušnírová en 2018 – n’est plus disposé à jouer les seconds rôles.

« Fico doit quitter le parti »

Accompagné de deux autres vices-présidents du parti social-démocrate Smer-SD*, Peter Žiga* et Richard Raši* ainsi que de Denisa Saková* lors d’une conférence de presse mardi 26 mai, Peter Pellegrini n’y est pas allé par quatre chemins : « Le président [Robert Fico, ndlr.] a aujourd’hui la dernière chance d’éviter le sort de Vladimir Meciar ou de Mikulas Dzurinda qu’il n’a jamais voulu suivre. S’il ne veut pas tragiquement remplir leur devise – j’ai fondé le parti et je le détruirai également – il a aujourd’hui une opportunité unique de donner à son parti l’espoir d’un avenir meilleur […] Si le président Fico veut aider le Smer et la social-démocratie en Slovaquie, le moment est venu pour lui de quitter le parti, » a-t-il ainsi déclaré, coupant résolument les ponts avec la figure emblématique de la politique slovaque des vingt dernières années.

« Ce parti est ma progéniture »

De son côté, Robert Fico* est conscient d’une certaine nécessité de changement au sein du parti, ce qui l’avait déjà amené à démissionner et mettre Pellegrini à sa place en tant que premier ministre. Ainsi Robert Fico* a également déclaré hier que « le Smer-SD a besoin de changements de caractère interne, y compris dans ma position et mon comportement, afin que nous puissions gagner une nouvelle fois des élections générales ». Mais l’ancien homme fort de Bratislava n’entend nullement se laisser mettre à la porte comme le réclame aussi simplement M. Pellegrini*. « Je n’ai nulle part où aller, ce parti est ma progéniture […] Je ne fais pas partie de ceux qui se demandent ce que le Smer-SD fera pour moi. Le Smer-SD a déjà beaucoup fait pour moi, » a-t-il poursuivi.

« Ambitions politiques personnelles » 

« Les ambitions de changer la façon de gérer le parti que nous apprenons uniquement des médias, nuisent considérablement au Smer-SD, » avait-il déjà écrit la semaine dernière à l’intention de ses détracteurs qu’il accusait ouvertement « d’ambitions politiques personnelles, » ce à quoi Pellegrini* avait répondu que les « opinions [de Robert Fico, ndlr.] et celles que j’ai sur le monde politique et l’avenir diffèrent considérablement. Je rejette les efforts visant à réduire au silence des voix critiques de plus en plus intenses qui résonnent au sein du parti, et je ne considère pas que l’expression d’une opinion différente soit gravement préjudiciable aux intérêts de Smer-SD ».

Compromis ou scission

Les positions des deux hommes forts du parti social-démocrate slovaque semblent – au moins pour le moment – difficilement compatibles, même si ce serait dévoiler un secret de polichinelle que de dire que des tractations en coulisses essaient encore de trouver un compromis.Pour l’heure, le conflit s’est officialisé et se déroule à couteaux tirés, M. Pellegrini ambitionnant de devenir président du Smer à la place de M. Fico, et ce dernier reprochant à son rival d’acter une dérive libérale.
Le Smer, parti populiste de gauche, patriotique et anti-immigration, a perdu de sa popularité du fait de plusieurs affaires de corruption. Le Smer a dirigé la Slovaquie à plusieurs reprises, et notamment de 2016 à 2020 en coalition avec les nationalistes et les libéraux.

Peter Žiga, Denisa Saková, Peter Pellegrini a Richard Raši P  Peter Žiga, Denisa Saková, Peter Pellegrini a Richard Raši

Robert Fico robert-fico Robert Fico

topelement.jpg Peter Pellegrini le premier ministre slovaque

 


SOURCE/https://visegradpost.com/fr/2020/05/27/slovaquie-le-torchon-brule-au-sein-du-smer/

fr-Logo-Visegrad-Post_crop

 

Une réflexion au sujet de « 3806 — L’essentiel de l’actualité du 25,26 et 27 mai 2020 dans le V4 et en Autriche et Slovaquie > le torchon brûle au sein du Smer 27 mai 2020 »

  1. […] 28 MAI 2020 SANSAPRIORIEUROPE UE, GEOPOLITIQUE, POLITIQUE INTERNATIONALE, SOCIÉTÉAUTRICHE, DÉPUTÉ NÉERLANDAIS LIBÉRAL SOPHIE IN’T VELD, DÉPUTÉ SOCIALISTE POLONAIS SYLVIA SPUREK, DENISA SAKOVÁ, HEINZ-CHRISTIAN STRACHE, HONGRIE, LA SECRÉTAIRE D’ÉTAT AUX AFFAIRES FAMILIALES KATALIN NOVÁK, LADISLAV DUŠEK, LE CANDIDAT DU PO RAFAŁ TRZASKOWSKI, LE DÉPUTÉ DU FIDESZ LAJOS KÓSA, LE DÉPUTÉ DU PIS TOMASZ RZYMKOWSKI, LE MINISTRE DE LA JUSTICE JUDIT VARGA, LE MINISTRE HONGROIS DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES PÉTER SZIJJÁRTÓ, LE NOUVEAU CANDIDAT DU PO RAFAŁ TRZASKOWSKI, LE PRÉSIDENT DU PARLEMENT SLOVAQUE BORIS KOLLÁR, LE PRÉSIDENT SLOVAQUE ZUZANA ČAPUTOVÁ, LE PRÉSIDENT SORTANT ANDRZEJ DUDA, LE PRÉSIDENT UKRAINIEN VOLODYMYR ZELENSKY, LE PREMIER ASTRONAUTE HONGROIS BERTALAN FARKAS, LE PREMIER MINISTRE TCHÈQUE ANDREJ BABIŠ, PETER PELLEGRINI, PETER PELLEGRINI A RICHARD RAŠI, PETER PELLEGRINI LE PREMIER MINISTRE SLOVAQUE, PETER ŽIGA, POLOGNE, PRÉSIDENT ROUMAIN KLAUS IOHANNIS, PREMIER MINISTRE VIKTOR ORBÁN, ROBERT FICO, ROUMAIN BOGDAN AURESCU, SLOVAQUIE, SZYMON HOŁOWNIA., TCHÉQUIE, UKRAINE, USINE PEUGEOT DE TRNAVA, V4, VISEGRADPOST […]

    J'aime

Les commentaires sont fermés.