3751 – Conférences de presse du 17, 20 et 21 avril 2020 tenues par les Porte-paroles du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian & Geng Shuang&

Conférence de presse du 17 avril 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian

Conférence de presse du 20 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Conférence de presse du 21 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

dragon-872933_640-720x340

34 QUESTIONS

  1. Agence de presse Xinhua : Alors que la pandémie de COVID-19 se propage à travers le monde, la sécurité alimentaire accapare à nouveau l’attention. L’Arabie saoudite a proposé de tenir une réunion extraordinaire des Ministres de l’Agriculture du G20 le 21 avril. Qui représentera la Chine à la réunion ? Qu’en attend la Chine ?
  2. The Paper : Le Secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a déclaré dans une interview le 15 avril que « ce que nous savons, c’est que ce virus est originaire de Wuhan, en Chine. Nous savons qu’il y a l’Institut de virologie de Wuhan à quelques kilomètres de là où se trouvait le marché aux poissons. Il y a encore beaucoup à apprendre. Vous devez savoir que le gouvernement américain travaille avec diligence pour comprendre cela. » Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?
  3. China News Service : Le Président russe Vladimir Poutine a annoncé hier soir le report des célébrations du 75e anniversaire du Jour de la Victoire prévues le 9 mai. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  1. AFP : Le Président français Emmanuel Macron a critiqué la gestion de l’épidémie par la Chine, affirmant qu’il n’y avait aucune comparaison possible entre les sociétés ouvertes et celles où la vérité était opprimée. Le Ministre britannique des Affaires étrangères Raab a également critiqué la Chine au sujet de l’origine de l’épidémie. La Chine est-elle préoccupée par les critiques des pays occidentaux ? Et comment y répondra-t-elle ?
  2. China Review News : Selon des reportages, le Secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, a déclaré le 16 avril dans une interview qu’il était difficile de croire les informations provenant du Parti communiste chinois. « Elles nous ont induits en erreur et étaient opaques depuis les premiers jours de ce virus. » Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?
  3. CNR : Le Ministre nigérian des Affaires étrangères a apprécié positivement les progrès de la Chine dans la lutte contre le COVID-19 lors d’une récente rencontre avec la presse et s’est félicité des mesures prises par la Chine pour traiter judicieusement les problèmes concernant les citoyens africains à Guangzhou. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ? Pourriez-vous nous communiquer les derniers développements de la coopération sino-africaine dans la lutte contre l’épidémie ?
  4. CRI : La Chine et les Etats andins ont récemment organisé une visioconférence pour échanger leurs expériences sur la prévention et le contrôle du COVID-19. Pourriez-vous partager plus d’informations à ce sujet ?
  5. AFP : On soupçonne que le nouveau coronavirus est originaire de Wuhan. La Chine accepterait-elle une visite d’experts de l’OMS pour enquêter sur l’authenticité des chiffres liés à l’épidémie et sur l’origine du virus ?
  6. Beijing Daily : Ron Nirenberg, président de l’association américaine Sister Cities International, a récemment publié une déclaration appelant les villes jumelées du monde entier à renforcer leur coopération pour lutter ensemble contre le COVID-19. Il a notamment salué la coopération entre les villes jumelées américaines et chinoises dans la lutte contre l’épidémie. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  7. Bloomberg : Selon des reportages, le plan du Premier ministre Boris Johnson de laisser Huawei participer à la mise en place du réseau 5G du Royaume-Uni suscite une opposition croissante au sein du parti conservateur. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  8. AFP : Certains diplomates des Etats-Unis, de France et d’autres pays occidentaux ont récemment critiqué la Chine pour avoir utilisé l’épidémie afin d’exercer une « influence » sur l’OMS et d’autres, accusant la Chine de ne considérer que ses propres intérêts plutôt que ceux des organisations internationales et de la communauté internationale. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  9. CCTV : Le Président Xi Jinping a mentionné, dans son article intitulé « La solidarité et la coopération sont l’arme la plus puissante pour la communauté internationale afin de lutter contre l’épidémie », publié récemment dans la revue « Rechercher la vérité », son soutien à la coopération avec la Fondation Bill & Melinda Gates. Pouvez-vous présenter la coopération de la Chine avec cette fondation dans la lutte contre la pandémie de COVID-19 ?
  10. CNN : Le Président américain Trump a déclaré dimanche dernier que les États-Unis voulaient toujours envoyer leurs propres enquêteurs en Chine pour enquêter sur la situation épidémique, et que les États-Unis discutaient de cette question avec la Chine. Samedi dernier, Trump a affirmé que la Chine devrait en assumer les conséquences si elle était sciemment responsable de la propagation du virus. En outre, vendredi dernier, deux membres du Congrès américain ont présenté un projet de loi au Congrès demandant la permission d’autoriser les citoyens américains et les gouvernements locaux à poursuivre le gouvernement chinois pour la propagation de la pandémie en ayant induit l’OMS en erreur. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  11. Australian Broadcasting Corporation : La Ministre australienne des Affaires étrangères Marise Payne a appelé à la mise en place d’un mécanisme d’enquête pour enquêter sur les origines de la pandémie et la situation épidémique dans le monde, y compris ici en Chine. Elle s’est également dite fort préoccupée par le niveau de transparence en Chine. Quel est le commentaire du Ministère chinois des Affaires étrangères à ce sujet ?
  12. China Review News : La police de Hong Kong a récemment arrêté 14 personnes, dont Jimmy Lai et Martin Lee, pour avoir organisé et participé à des rassemblements illégaux. Le Secrétaire d’État américain Pompeo, la Ministre australienne des Affaires étrangères Payne et le porte-parole du Ministère britannique des Affaires étrangères ont fait des déclarations en réponse à leur arrestation, disant qu’ils suivaient de près l’affaire, qu’ils étaient préoccupés par cette arrestation de personnalités pro-démocrates à Hong Kong, et que le droit de manifester pacifiquement était protégé à la fois par la Déclaration conjointe sino-britannique et la Loi fondamentale.Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  13. TASS : Le professeur français Luc Montagnier, lauréat du prix Nobel de médecine en 2008, a déclaré lors d’une interview que le nouveau coronavirus, comme il le pensait, a été conçu en laboratoire et contient certains gènes du virus de l’immunodéficience humaine. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  14. CRI : Le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo a déclaré dans une interview le 17 avril que la Chine n’avait pas signalé les informations à la communauté internationale comme elle aurait dû le faire en temps utile. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  15. China Daily : Le Conseiller commercial américain à la Maison-Blanche, Peter Navarro, a déclaré lors d’une récente interview que la Chine avait dissimulé l’épidémie en se servant de l’OMS comme d’un bouclier et amassé des équipements de protection individuelle pour faire d’énormes profits. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  16. Shenzhen TV : Dernièrement, le Président Trump, le Secrétaire d’État Pompeo et d’autres responsables américains ont affirmé à maintes reprises que le nouveau coronavirus provenait de l’Institut de virologie de Wuhan en Chine et qu’il faudrait mener des enquêtes. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  17. TASS : Selon le site web de Xinhua, Sun Lijun, Vice-Ministre de la Sécurité publique de Chine, fait l’objet d’une enquête pour de graves violations de la discipline et de la loi. Selon les médias, Sun Lijun était membre du groupe dirigeant central qui a été envoyé dans le Hubei, où il a travaillé de février à mars. Cette enquête est-elle liée à son travail dans le Hubei ?
  18. AFP : Un rapport onusien a révélé que la Corée du Nord a fortement augmenté les exportations de charbon et de produits pétroliers en 2019 malgré les sanctions du Conseil de Sécurité, ce qui semble avoir été réalisé avec l’aide d’une société de construction navale chinoise. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  19. Reuters : Le Vietnam a déclaré que l’affirmation de la Chine d’avoir établi des unités administratives sur les îles de la Mer de Chine méridionale violait gravement la souveraineté du Vietnam. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  20. The Paper : Wuhan et Los Angeles viennent de tenir une visioconférence ce matin pour discuter de la réouverture des villes et de la reprise du travail et de la production.Pourriez-vous donner plus de détails ?
  21. CNN : Les Etats-Unis surveilleraient des renseignements sur les conditions de santé postopératoires du leader de la RPDC Kim Jong Un. La partie chinoise a-t-elle plus d’informations à ce sujet ? Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  22. China Daily : Le 30 mars, la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations unies a envoyé une note diplomatique à l’ONU, réaffirmant la souveraineté du Vietnam sur les îles Xisha et Nansha. Nous avons appris que le 17 avril, la Mission permanente de la Chine auprès des Nations unies avait envoyé une note diplomatique au Secrétaire général de l’ONU exprimant son objection à la position du Vietnam. Pourriez-vous confirmer cela ? Quel est votre commentaire à ce sujet ?
  23. Agence de presse Xinhua : L’équipe d’experts envoyée par le gouvernement chinois aux Philippines est revenue en Chine le 19 avril. Pourriez-vous nous donner plus de détails sur leur travail là-bas ? Quels autres soutien et aide la Chine a-t-elle fournis aux Philippines ?
  24. Reuters : Selon un reportage du Wall Street Journal, la Chine est en communication avec plusieurs pays pour discuter de l’assouplissement des contrôles aux frontières et de la mise en place de voies rapides pour les voyageurs. Pourriez-vous confirmer cela ? Si oui, pourriez-vous donner plus de détails ?
  25. CNR : Le Premier ministre japonais Shinzo Abe et plusieurs membres de son cabinet ont envoyé des offrandes au sanctuaire de Yasukuni où sont honorés les criminels de guerre de classe A condamnés de la Seconde Guerre mondiale. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?
  26. AFP : Ma première question concerne la Chancelière allemande Angela Merkel, qui a exhorté la Chine à être aussi transparente que possible sur l’épidémie de coronavirus. Elle a déclaré que plus la Chine sera transparente sur l’origine du virus, mieux ce sera pour tout le monde afin d’en tirer des leçons. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ? La Chine a-t-elle fait de nouveaux progrès dans l’étude de l’origine du virus ? Ma deuxième question concerne les Etats-Unis, qui appellent à la levée des restrictions à la circulation de l’avocat Wang Quanzhang et demandent la libération d’autres défenseurs des droits qui sont détenus. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  27. Beijing Youth Daily : Une dernière étude a montré que les barrages hydroélectriques chinois sur le cours supérieur du Mékong ont exacerbé la sécheresse dans les pays en aval. Le 15 avril, la Commission du fleuve Mékong (MRC) a déclaré que l’étude ne prouvait pas que la rétention d’eau était à l’origine de la sécheresse. La MRC a tenté d’obtenir des données sur la saison sèche en Chine, mais aucun accord n’a encore été conclu. Pourriez-vous le confirmer ? Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  28. TASS : Ma question concerne le sommet des membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies. La Chine a-t-elle des informations sur la date et la manière dont ce sommet aura lieu ? Peut-il se tenir sous forme de visioconférence ?
  29. Shenzhen TV : Le G77 et la Chine ont publié une déclaration le 19 avril, exprimant leur appréciation à l’OMS pour son leadership dans la lutte contre le COVID-19. Cependant, nous avons également noté que les Etats-Unis avaient critiqué à plusieurs reprises le travail de l’OMS et annoncé une suspension de leurs contributions. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  30. Reuters : Première question, selon des reportages, deux navires de guerre américains naviguent dans une zone en mer de Chine méridionale. Selon des sources, cette zone se trouve dans les eaux « contestées » entre la Chine et la Malaisie. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ? Deuxième question, selon des reportages, un navire de recherche chinois est apparu dans les eaux « contestées » entre la Chine et la Malaisie et était en « conflit » avec un navire d’exploration malaisien exploité par la compagnie pétrolière nationale. La Chine a-t-elle demandé au navire malaisien de quitter cette zone ?
  31. PTI : Vous avez dit que la Chine discutait avec les pays concernés de la mise en place de voies rapides pour les voyageurs. Vous avez mentionné la République de Corée et Singapour. Y a-t-il d’autres pays, y compris l’Inde ?

Conférence de presse du 17 avril 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian

Conférence de presse PH 1 du 17 avril 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200422348662661072

1

Agence de presse Xinhua : Alors que la pandémie de COVID-19 se propage à travers le monde, la sécurité alimentaire accapare à nouveau l’attention. L’Arabie saoudite a proposé de tenir une réunion extraordinaire des Ministres de l’Agriculture du G20 le 21 avril.

  • Qui représentera la Chine à la réunion ? Qu’en attend la Chine ?

pandemie_crise_economique_g20

Zhao Lijian : Les dirigeants du G20 ont tenu le 26 mars un sommet extraordinaire sur le COVID-19 et sont parvenus à un consensus important sur le renforcement de la coopération mondiale pour faire face à la pandémie et stabiliser l’économie mondiale.
Étant donné l’évolution de l’épidémie, l’Arabie saoudite a proposé de tenir une réunion extraordinaire des Ministres de l’Agriculture du G20 pour répondre aux questions de sécurité alimentaire et agricole sur fond de COVID-19. La Chine apprécie hautement cette proposition. A ma connaissance, le Ministre de l’Agriculture et des Affaires rurales Han Changfu assistera à la réunion.
La Chine attache toujours une grande importance à la sécurité alimentaire. Nous espérons que cette réunion enverra un signal positif en matière de lutte contre la pandémie dans un esprit de solidarité, ainsi que de maintien de la stabilité et de la sécurité de l’approvisionnement alimentaire mondial.

2

The Paper : Le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo a déclaré dans une interview le 15 avril que « ce que nous savons, c’est que ce virus est originaire de Wuhan, en Chine. Nous savons qu’il y a l’Institut de virologie de Wuhan à quelques kilomètres de là où se trouvait le marché aux poissons. Il y a encore beaucoup à apprendre. Vous devez savoir que le gouvernement américain travaille avec diligence pour comprendre cela. »

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?

Corona-Aufmacher-2

Zhao Lijian : Il y a quelques jours, certains aux Etats-Unis ont accusé la Chine de ne pas avoir communiqué à temps à la partie américaine les informations sur le COVID-19. Maintenant, ils font encore un grand tapage autour de la question de l’origine du virus, insinuant que le virus aurait quelque chose à voir avec l’Institut de virologie de Wuhan. Tous ceux qui sont clairvoyants savent que leur but est de troubler l’eau, de détourner l’attention et de rejeter la faute sur les autres.
Comme nous l’avons dit à plusieurs reprises, retracer les origines du virus est une question scientifique sérieuse, et nous devons écouter et respecter les opinions scientifiques et professionnelles à ce sujet.

3

China News Service : Le Président russe Vladimir Poutine a annoncé hier soir le report des célébrations du 75e anniversaire du Jour de la Victoire prévues le 9 mai.

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

russie EVvhLn5XkAEKbEB

Zhao Lijian : La Chine et la Russie sont des partenaires stratégiques globaux de coordination. Les deux pays sont également de grandes nations victorieuses de la Seconde Guerre mondiale. Nous avons tous apporté des contributions importantes à la victoire de la Seconde Guerre mondiale et fait des sacrifices énormes.

La Chine soutient la Russie dans l’organisation des activités de célébration du 75e anniversaire de la victoire de la Seconde Guerre mondiale et comprend sa décision de reporter les célébrations du Jour de la Victoire.

La Chine et la Russie continueront de travailler avec la communauté internationale pour défendre fermement les fruits de la victoire de la Seconde Guerre mondiale, pratiquer le multilatéralisme et s’opposer aux tentatives de falsification de l’histoire et de glorification de l’agression.

Conférence de presse PH 2 du 17 avril 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200422348662860502

4

AFP : Le Président français Emmanuel Macron a critiqué la gestion de l’épidémie par la Chine, affirmant qu’il n’y avait aucune comparaison possible entre les sociétés ouvertes et celles où la vérité était opprimée. Le Ministre britannique des Affaires étrangères Raab a également critiqué la Chine au sujet de l’origine de l’épidémie.

  • La Chine est-elle préoccupée par les critiques des pays occidentaux ?

  • Et comment y répondra-t-elle ?

Ministre britannique des Affaires étrangères Raab & Président Français Macron

Zhao Lijian : Les grandes maladies infectieuses sont les ennemis communs de toute l’humanité. Actuellement, la pandémie de COVID-19 continue de se propager à travers le monde, menaçant gravement la sécurité et la santé des populations. Lorsque la vie des gens est en jeu, rien n’est plus important que de sauver des vies. Il est inutile de discuter des mérites de différents systèmes ou modèles sociaux. La tâche urgente pour tous les pays est de s’unir pour combattre la pandémie et la vaincre ensemble.
Depuis l’apparition du COVID-19, les chefs d’Etat chinois et français se sont entretenus trois fois par téléphone pour exprimer leur soutien et témoigner leur sympathie l’un à l’autre. Ils ont apprécié positivement les efforts de l’autre partie dans la lutte contre l’épidémie et sont parvenus à un consensus important sur la mise en œuvre de la coopération entre les deux pays dans la lutte contre l’épidémie et le renforcement de la coordination multilatérale aux Nations unies et au G20. Si je me souviens bien, lors de leur conversation téléphonique du 18 février, le Président Macron a exprimé son admiration pour les mesures vigoureuses de la Chine et l’a félicitée pour avoir coopéré de manière ouverte et transparente avec les autres pays. Il a souligné que les efforts efficaces de la Chine devaient être reconnus par la communauté internationale. Lors de leur conversation téléphonique du 23 mars, le Président Macron a réitéré la position ci-dessus, a salué le courage extraordinaire du gouvernement et du peuple chinois et les mesures décisives qu’ils ont prises, qui ont permis de contenir efficacement l’épidémie en peu de temps. Il a exprimé ses remerciements à la Chine pour son soutien et son assistance à la France.
Récemment, les dirigeants et les Ministres des Affaires étrangères de la Chine et du Royaume-Uni ont eu des conversations téléphoniques au sujet de la coopération dans la lutte contre l’épidémie. Au cours de ces conversations, la partie britannique a hautement apprécié les mesures complètes et vigoureuses de la Chine, son partage opportun d’informations avec la communauté internationale et ses efforts visant à empêcher la propagation de l’épidémie dans le monde. Le Ministre des Affaires étrangères Raab a clairement indiqué qu’il n’était pas d’accord avec la politisation de l’épidémie, la qualifiant d’irresponsable. La communauté internationale doit dégager un consensus et renforcer la coopération. Le Premier ministre Boris Johnson souhaite se rendre en Chine le plus tôt possible après le passage de la pandémie pour faire avancer les relations bilatérales.
A l’ère de la mondialisation économique, il y a naturellement plus de menaces de sécurité conventionnelles et non conventionnelles. La solidarité et la coopération sont l’arme la plus puissante pour vaincre l’épidémie. Je voudrais réitérer que la Chine est prête à travailler avec la communauté internationale, y compris la France et le Royaume-Uni, pour maintenir le multilatéralisme, renforcer la solidarité et la coopération et sauvegarder conjointement la santé et la sécurité de l’humanité tout entière.

5

China Review News : Selon des reportages, le Secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, a déclaré le 16 avril dans une interview qu’il était difficile de croire les informations provenant du Parti communiste chinois. « Elles nous ont induits en erreur et étaient opaques depuis les premiers jours de ce virus. »

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?

83da800df90601394d56d619ad7

Zhao Lijian : Comme nous l’avons répété à maintes reprises, depuis le début de l’épidémie, la Chine a pris les mesures les plus complètes, rigoureuses et approfondies de manière ouverte, transparente et responsable, a fait tous ses efforts pour enrayer la propagation de l’épidémie et a mené activement la coopération internationale dans la lutte contre le COVID-19.
Si la partie américaine a été induite en erreur ou n’a pas obtenu suffisamment d’informations au tout début de l’épidémie,
  • pourquoi le CDC américain a-t-il émis un avertissement concernant le COVID-19 le 15 janvier ?
  • Pourquoi les Etats-Unis ont-ils annoncé le 25 janvier qu’ils fermeraient leur consulat général à Wuhan et retireraient leur personnel ?
  • Pourquoi ont-ils fermé le 2 février la frontière à tous les citoyens chinois et aux étrangers qui s’étaient rendus en Chine au cours des 14 jours précédents ?
La diffamation et la stigmatisation ne permettront jamais de dissimuler la vérité, et rejeter la responsabilité sur autrui n’aidera pas à enrayer le virus. La solidarité et la coopération sont la seule bonne voie à suivre. Nous exhortons les Etats-Unis à arrêter la manipulation politique, à mener à bien leurs propres affaires et à se concentrer davantage sur la lutte contre l’épidémie et la relance de l’économie.

Conférence de presse PH 3 du 17 avril 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200422348662879341

6

CNR : Le Ministre nigérian des Affaires étrangères a apprécié positivement les progrès de la Chine dans la lutte contre le COVID-19 lors d’une récente rencontre avec la presse et s’est félicité des mesures prises par la Chine pour traiter judicieusement les problèmes concernant les citoyens africains à Guangzhou.

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?

  • Pourriez-vous nous communiquer les derniers développements de la coopération sino-africaine dans la lutte contre l’épidémie ?

nigeria

niger Le ministre nigérian des Affaires étrangères, Geoffrey Onyeama, GEOFFREY-ONYEAMA-1 Le ministre nigérian des Affaires étrangères, Geoffrey Onyeama

Zhao Lijian : Lors d’une récente rencontre avec la presse, le Ministre nigérian des Affaires étrangères Geoffrey Onyeama a salué les efforts de la Chine dans la lutte contre l’épidémie, a remercié la Chine pour son soutien au Nigéria, a appelé le peuple nigérian à voir objectivement et rationnellement la situation des ressortissants africains dans le Guangdong, et a clarifié certaines remarques fausses.
Nous avons noté que de nombreux ministres africains des Affaires étrangères, ambassadeurs africains en Chine et consuls généraux africains à Guangzhou ont montré leur compréhension des mesures antiépidémiques du Guangdong, ont apprécié les mesures prises par la Chine pour répondre aux préoccupations de la partie africaine et ont demandé à leurs ressortissants de se conformer aux réglementations locales de prévention de l’épidémie.
La Chine et l’Afrique forment une communauté de destin, partageant heurs et malheurs. Au moment critique de notre lutte contre le virus, les frères africains nous ont exprimé une forte solidarité et apporté un fort soutien. Nous suivons maintenant de près la propagation de l’épidémie en Afrique.

Les deux équipes médicales envoyées par le gouvernement chinois en Ethiopie et au Burkina Faso sont arrivées hier. A l’avenir, nous enverrons plus d’experts médicaux dans les pays africains concernés et fournirons, dans la mesure de nos capacités, les fournitures médicales faisant défaut, pour soutenir les efforts des pays et des peuples africains dans la lutte contre l’épidémie. Nous sommes convaincus que la coopération dans la lutte contre l’épidémie renforcera davantage l’amitié sino-africaine.

7

CRI : La Chine et les Etats andins ont récemment organisé une visioconférence pour échanger leurs expériences sur la prévention et le contrôle du COVID-19.

  • Pourriez-vous partager plus d’informations à ce sujet ?

1306007-Amérique_du_Sud.HD

Zhao Lijian : Merci pour votre question.

Au soir du 13 avril, heure de Beijing, le Ministère chinois des Affaires étrangères et les autorités provinciales du Hubei ont tenu une visioconférence avec les Etats andins pour partager leurs expériences sur la prévention, le contrôle et le traitement du COVID-19.

Plus de 50 délégués ont assisté à la conférence, y compris des représentants des Ministères des Affaires étrangères, des Sciences et Technologies et de la Santé, ainsi que des experts médicaux de Chine, d’Equateur, du Pérou, de Colombie et de Bolivie.
Des experts chinois de l’Hôpital Tongji de l’Institut de médecine Tongji de l’Université des sciences et technologies Huazhong et du Centre de contrôle et de prévention des maladies du Hubei ont eu des échanges approfondis avec leurs homologues andins sur des questions telles que les mesures de prévention et de contrôle, les solutions diagnostiques et les traitements cliniques. La réunion a duré plus d’une heure et demie et a donné de bons résultats.
Les délégués étrangers ont hautement apprécié les mesures prises par la Chine pour lutter contre l’épidémie et ont remercié les médecins chinois pour leur partage d’expérience sans la moindre réserve. Ils ont déclaré que la réunion permettait de fournir une référence et une expérience utiles pour mener à bien la prévention et le contrôle de l’épidémie, et aiderait leurs pays à remporter rapidement la victoire.

L’impitoyable virus fait ressortir la chaleur de l’humanité. A la lumière du concept de communauté de destin pour l’humanité, le gouvernement chinois continuera à partager son expérience par divers moyens avec la communauté internationale, y compris les pays d’Amérique latine, à fournir une assistance technique aux pays dans le besoin et à renforcer la coopération internationale contre la pandémie pour protéger la vie et la santé de tous.

8

AFP : On soupçonne que le nouveau coronavirus est originaire de Wuhan.

  • La Chine accepterait-elle une visite d’experts de l’OMS pour enquêter sur l’authenticité des chiffres liés à l’épidémie et sur l’origine du virus ?

unnamed
3D illustration of Coronavirus, virus which causes SARS and MERS, Middle East Respiratory Syndrome
Zhao Lijian : Concernant l’authenticité des données, ce matin, la municipalité de Wuhan a communiqué le nombre révisé de cas confirmés d’infection par le COVID-19 et de décès.
La législation chinoise contient des dispositions claires concernant la publication et la révision des informations sur les maladies infectieuses. Etant donné que la situation du COVID-19 est globalement maîtrisée, pour s’assurer que les informations sur le COVID-19 soient publiées de manière ouverte, transparente et précise, le commandement municipal de Wuhan pour la prévention et le contrôle du COVID-19 a mis en place un groupe de travail sur les mégadonnées et l’épidémiologie, et a mené une enquête et une vérification statistiques détaillées et au cas par cas pour réviser le nombre de cas confirmés et de décès.
La révision des données dans le cas de maladies hautement infectieuses est une pratique internationale courante. Au début d’une épidémie, un petit nombre d’établissements médicaux peuvent être aux prises avec un afflux de nouveaux cas et ne pas se connecter en temps opportun avec le système d’information pour la prévention et le contrôle des maladies, les hôpitaux peuvent fonctionner en surcharge et le personnel médical peut être occupé à sauver des vies. Par conséquent, il existe objectivement des phénomènes de retard de déclaration, de sous-déclaration ou de déclaration erronée.

Mais il n’y a jamais eu de dissimilation ; aucune dissimulation n’a jamais été permise. En fait, comme nous l’avons remarqué, ces derniers temps, certains autres pays et régions ont également effectué une révision de leurs données sur l’épidémie.

Ce que je veux souligner, c’est que la vie et la santé sont les besoins les plus élémentaires et les aspirations les plus communes des populations. Derrière les données épidémiques, il y a la vie et la santé des populations, ainsi que la crédibilité du gouvernement. La révision opportune du nombre de cas confirmés d’infection par le COVID-19 et de décès par la municipalité de Wuhan est propice à la sauvegarde des droits et des intérêts des populations et à la prise de décisions scientifiques dans la prévention et le contrôle de l’épidémie. C’est aussi une réponse aux préoccupations sociales et une preuve de respect pour chaque vie. Les données publiées par la municipalité de Wuhan reflètent justement une attitude ouverte, transparente et réaliste et une responsabilité envers l’histoire, notre peuple et les vies perdues à cause du virus.

Sur la question de l’origine du virus, la Chine a exposé sa position à maintes reprises.

Conférence de presse PH 4 du 17 avril 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200422348662872943

9

Beijing Daily : Ron Nirenberg, président de l’association américaine Sister Cities International, a récemment publié une déclaration appelant les villes jumelées du monde entier à renforcer leur coopération pour lutter ensemble contre le COVID-19. Il a notamment salué la coopération entre les villes jumelées américaines et chinoises dans la lutte contre l’épidémie.

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

USA Ron Nirenberg, président de l'association américaine Sister Cities International, ron_nirenberg Ron Nirenberg, président de l’association américaine Sister Cities International,

Zhao Lijian : Nous avons pris note de la déclaration susmentionnée et nous nous en félicitons.
On compte 277 jumelages entre les provinces, Etats et villes de la Chine et des Etats-Unis, qui servent de ponts importants pour promouvoir le développement des relations sino-américaines et approfondir les échanges et la coopération locaux entre les deux parties.
Lorsque la situation épidémique était sévère en Chine, de nombreuses personnes, entreprises et organisations civiles américaines nous ont tendu la main les unes après les autres.
Avec la propagation de l’épidémie aux Etats-Unis, les diverses régions de la Chine ont également fourni du matériel de prévention aux Etats-Unis pour soutenir les efforts du peuple américain contre l’épidémie.
Des experts médicaux et sanitaires des deux parties ont échangé leurs expériences en matière de lutte contre l’épidémie et leurs plans de traitement. Les provinces et villes jumelées chinoises et américaines, telles que la province du Shandong et le Texas, les villes de Guangzhou et Los Angeles, ont organisé des visioconférences sur la coopération en matière de prévention des épidémies.
L’épidémie montre une fois de plus que nous vivons tous dans une communauté de destin. Nous sommes prêts à continuer de travailler avec la communauté internationale, y compris les Etats-Unis, pour renforcer la coopération afin de relever conjointement les défis et de sauvegarder la santé et le bien-être des populations dans tous les pays, ainsi que la sécurité sanitaire publique mondiale.

10

Bloomberg : Selon des reportages, le plan du Premier ministre Boris Johnson de laisser Huawei participer à la mise en place du réseau 5G du Royaume-Uni suscite une opposition croissante au sein du parti conservateur.

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Premier ministre Boris Johnson B9723150899Z.1_20200406212755_000+GC6FRHIGN.2-0 Premier ministre Boris Johnson

Zhao Lijian : Nous prenons note des reportages concernés et espérons que le Royaume-Uni restera attaché au libre-échange et à l’ouverture, maintiendra l’indépendance politique et assurera un environnement commercial ouvert, équitable et non discriminatoire aux entreprises chinoises. Cela contribuera à maintenir la confiance et les attentes des entreprises chinoises sur le marché britannique.

11

AFP : Certains diplomates des Etats-Unis, de France et d’autres pays occidentaux ont récemment critiqué la Chine pour avoir utilisé l’épidémie afin d’exercer une « influence » sur l’OMS et d’autres, accusant la Chine de ne considérer que ses propres intérêts plutôt que ceux des organisations internationales et de la communauté internationale.

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

who-fr-c-h-1200

Zhao Lijian : Il s’agit de calomnies et de rumeurs contre la Chine.

Depuis l’apparition de l’épidémie de COVID-19, l’ONU, l’OMS et d’autres organisations internationales s’efforcent de mobiliser la communauté internationale pour renforcer la coordination des politiques et augmenter l’apport de ressources, en particulier pour aider les pays en développement dotés de systèmes de santé publique faibles à se préparer et à répondre à l’épidémie.

En tant qu’organisation internationale la plus professionnelle et faisant autorité dans le domaine de la sécurité mondiale de la santé publique, l’OMS a rempli activement ses fonctions avec une position objective, scientifique et équitable, et a joué un rôle important de coordination et de direction pour aider les divers pays à répondre à l’épidémie et à stimuler la coopération internationale dans la lutte contre le COVID-19.

Elle a été universellement louée et soutenue par la communauté internationale. Le G20 a tenu un sommet extraordinaire des dirigeants sur le COVID-19 et est parvenu à un consensus important sur la lutte conjointe contre l’épidémie et la stabilisation de l’économie mondiale, envoyant un signal positif au monde.
Pour terminer, je voudrais souligner que la communauté internationale doit travailler ensemble pour lutter contre l’épidémie. Nous espérons que toutes les parties de la communauté internationale pourront prendre des mesures concrètes pour soutenir le multilatéralisme, renforcer et améliorer le système de gouvernance mondial centré sur l’ONU, soutenir le rôle moteur de l’OMS dans la coopération mondiale contre la pandémie, soutenir le rôle du G20 dans la communication et la coordination, renforcer l’assistance et la coopération dans la lutte contre la pandémie et bâtir conjointement une communauté de santé pour l’humanité.

Conférence de presse PH 5 du 17 avril 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200422348662884652


SOURCE/ https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1772222.shtml


CHINE nouveau--dragon-geant-chinois-pas-cher-1m-en-pvc-

Conférence de presse du 20 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Conférence de presse PH 6 du 20 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200423349312683133

12

CCTV : Le Président Xi Jinping a mentionné, dans son article intitulé « La solidarité et la coopération sont l’arme la plus puissante pour la communauté internationale afin de lutter contre l’épidémie », publié récemment dans la revue « Rechercher la vérité », son soutien à la coopération avec la Fondation Bill & Melinda Gates.

  • Pouvez-vous présenter la coopération de la Chine avec cette fondation dans la lutte contre la pandémie de COVID-19 ?

le-president-chinois-xi-jinping-lors-d-une-reception-a-la-grande-salle-du-peuple-a-pekin-le-23-janvier-2020-pour-le-nouvel-an-lunaire_6248338

Geng Shuang : L’article important du Président Xi, intitulé « La solidarité et la coopération sont l’arme la plus puissante pour la communauté internationale afin de lutter contre l’épidémie » et publié dans la revue « Rechercher la vérité », exprime la position et les propositions du gouvernement chinois, en adhérant au concept de construction d’une communauté de destin pour l’humanité, pour faire avancer la coopération internationale anti-épidémique.
Le virus est l’ennemi commun de toute l’humanité. La lutte contre la pandémie et la reprise de la croissance économique nécessitent des efforts concertés de tous les pays du monde, y compris la Chine et les États-Unis. La Fondation Bill & Melinda Gates est l’un des partenaires dans la lutte menée par la Chine et la communauté internationale contre le COVID-19.
Depuis le début de l’épidémie, des institutions scientifiques chinoises et la Fondation Gates ont coopéré pour des recherches sur la pathologie, la prévention et le traitement du COVID-19. Récemment, la Fondation Gates a annoncé un nouveau don pour soutenir la R&D dans les outils de diagnostic, les médicaments et les vaccins, soutenir l’OMS et d’autres organisations internationales dans le renforcement de la coopération internationale en matière de prévention et de contrôle de la pandémie, et s’opposer à la stigmatisation sous le couvert de la pandémie. Nous en exprimons notre appréciation et nous saluons cela.
À l’heure actuelle, la pandémie continue de se propager rapidement dans le monde. La Chine est prête à continuer de travailler avec la communauté internationale, y compris la Fondation Gates, pour renforcer la coopération en matière de prévention de l’épidémie et contribuer au bonheur de tous les peuples du monde ainsi qu’à la sécurité sanitaire publique mondiale.

13

CNN : Le Président américain Trump a déclaré dimanche dernier que les États-Unis voulaient toujours envoyer leurs propres enquêteurs en Chine pour enquêter sur la situation épidémique, et que les États-Unis discutaient de cette question avec la Chine. Samedi dernier, Trump a affirmé que la Chine devrait en assumer les conséquences si elle était sciemment responsable de la propagation du virus. En outre, vendredi dernier, deux membres du Congrès américain ont présenté un projet de loi au Congrès demandant la permission d’autoriser les citoyens américains et les gouvernements locaux à poursuivre le gouvernement chinois pour la propagation de la pandémie en ayant induit l’OMS en erreur.

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

https://static.lexpress.fr/medias_12220/w_1287,h_720,c_crop,x_0,y_0/w_960,h_540,c_fill,g_north/v1587473257/le-president-americain-donald-trump-lors-d-une-conference-de-presse-consacree-a-la-gestion-de-la-crise-du-coronavirus-a-la-maison-blanche-le-2-avril-2020_6257016.jpg Le président américain Donald Trump lors d’une conférence de presse consacrée à la gestion de la crise du coronavirus, à la Maison Blanche le 2 avril 2020.AFP

 

Geng Shuang : Je vais répondre à toutes ces questions ensemble.

Depuis la survenue du COVID-19, dans un esprit ouvert, transparent et responsable, la Chine a pris les mesures les plus complètes, les plus rigoureuses et les plus énergiques pour contenir sa propagation et mener une coopération internationale. Dans ce processus, la Chine a fait d’énormes sacrifices, accumulé de précieuses expériences et apporté une contribution importante à la lutte mondiale. La communauté internationale salue les efforts et les résultats anti-épidémiques de la Chine et les apprécie hautement.

Le virus est un ennemi commun à toute l’humanité et peut survenir n’importe quand, n’importe où dans le monde. Comme les autres pays, la Chine est également une victime du virus, mais pas un auteur, encore moins un complice du COVID-19.

Face aux grandes crises de santé publique et aux maladies infectieuses, la communauté internationale doit travailler en solidarité, au lieu de recourir à des accusations mutuelles ou de crier à tue-tête pour intenter des poursuites en responsabilité et réclamer des indemnités. Je ne me souviens pas de cette pratique dans le monde.

En 2009, la grippe H1N1 a été diagnostiquée pour la première fois aux États-Unis et a éclaté sur une grande échelle, avant de s’étendre dans 214 pays et régions, faisant la mort de près de 200 000 personnes.
  • Quelqu’un a-t-il demandé aux États-Unis le remboursement des pertes ?

Dans les années 1980, le sida a été découvert pour la première fois aux États-Unis et s’est propagé dans le monde entier, causant de grandes souffrances à beaucoup de personnes.
  • Quelqu’un a-t-il intenté des poursuites en responsabilité aux États-Unis ?

En outre, il y a quelques jours, Kishore Mahbubani, professeur à l’Université nationale de Singapour, a déclaré dans une interview que la crise financière déclenchée par l’effondrement de Lehman Brothers en 2008 s’était transformée en une crise financière mondiale.
  • Quelqu’un a-t-il demandé aux États-Unis d’en assumer les conséquences ?

Les États-Unis doivent comprendre que le virus est leur ennemi, et non la Chine.

La communauté internationale ne pourra vaincre le virus qu’en faisant preuve de solidarité. Attaquer et discréditer sans arrêt d’autres pays ne rattrapera ni le temps gaspillé ni les vies perdues. Nous espérons que certains individus aux États-Unis respecteront les faits, la science et le consensus international, cesseront d’attaquer et de blâmer la Chine sans fondement, arrêteront de faire des remarques irresponsables et se concentreront plutôt sur la lutte contre l’épidémie dans leur pays et la promotion de la coopération internationale.

Conférence de presse PH 7 du 20 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200423349312698504

14

Australian Broadcasting Corporation : La Ministre australienne des Affaires étrangères Marise Payne a appelé à la mise en place d’un mécanisme d’enquête pour enquêter sur les origines de la pandémie et la situation épidémique dans le monde, y compris ici en Chine. Elle s’est également dite fort préoccupée par le niveau de transparence en Chine.

  • Quel est le commentaire du Ministère chinois des Affaires étrangères à ce sujet ?

La Ministre australienne des Affaires étrangères Marise Payne 3-Maryse-Payne-  La ministre australienne des Affaires étrangères, Marise Payne

Geng Shuang : Les remarques de la Ministre australienne des Affaires étrangères Payne sont totalement infondées. La Chine en est sérieusement préoccupée et s’y oppose fermement.
Depuis le début de l’épidémie, la Chine a toujours agi de manière ouverte, transparente et responsable et a pris une série de mesures résolues et énergiques. Sans perdre du temps, elle a signalé l’épidémie à l’OMS, partagé la séquence génétique du nouveau coronavirus avec d’autres pays et mené une coopération internationale en matière de prévention et de contrôle de l’épidémie avec des experts de différents pays. Ce que la Chine a fait a été hautement salué par la communauté internationale. Toute remise en question de la transparence du comportement de la Chine est non seulement incompatible avec les faits, mais aussi irrespectueuse des efforts et des sacrifices énormes faits par le peuple chinois.
La partie chinoise a souligné à plusieurs reprises que la question relative à l’origine du nouveau coronavirus est une question scientifique sérieuse qui devrait être étudiée par les scientifiques et les experts médicaux. Nous espérons que la partie australienne pourra traiter cette question de manière objective, scientifique et sérieuse. J’ai exprimé la position de la Chine à ce sujet en répondant à la question de CNN.

Nous espérons que l’Australie fera plus de choses pour promouvoir les relations sino-australiennes, renforcer la confiance mutuelle entre les deux pays et aider à la prévention et au contrôle de la pandémie dans les deux pays, au lieu de faire du tapage en se ralliant à l’avis d’un certain pays.

15

China Review News : La police de Hong Kong a récemment arrêté 14 personnes, dont Jimmy Lai et Martin Lee, pour avoir organisé et participé à des rassemblements illégaux. Le Secrétaire d’État américain Pompeo, la Ministre australienne des Affaires étrangères Payne et le porte-parole du Ministère britannique des Affaires étrangères ont fait des déclarations en réponse à leur arrestation, disant qu’ils suivaient de près l’affaire, qu’ils étaient préoccupés par cette arrestation de personnalités pro-démocrates à Hong Kong, et que le droit de manifester pacifiquement était protégé à la fois par la Déclaration conjointe sino-britannique et la Loi fondamentale.

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

La police de Hong Kong a récemment arrêté 14 personnes, dont Jimmy Lai et Martin Lee, EAHIBASZU6772RJTVXFWZN2OBM L’ancien avocat et activiste pro-démocratie Martin Lee (au centre) parle à la presse après avoir quitté le commissariat central de Hong Kong, le 18 avril 2020. © Isaac Lawrence, AFP
Geng Shuang : Concernant l’opération d’arrestation menée par la police de la Région administrative spéciale de Hong Kong conformément à la loi, une poignée de politiciens occidentaux ont fait des remarques déplacées et des critiques injustifiées et ont même exigé le retrait des charges. Ils sont intervenus grossièrement dans les affaires de Hong Kong de la Chine et ont foulé brutalement au pied la primauté du droit et l’indépendance judiciaire de Hong Kong. Nous exprimons notre vive condamnation et notre ferme opposition à cet égard.

Hong Kong défend la primauté du droit. Personne ne peut se placer au-dessus des lois. Il n’est pas permis de salir ou de dénaturer l’application de la loi en vertu de la loi par la police de Hong Kong.

Je souligne une fois de plus que Hong Kong est une région administrative spéciale de Chine, et que ses affaires sont entièrement des affaires intérieures de la Chine, qui ne tolèrent l’ingérence d’aucune force étrangère.
Nous exhortons les parties concernées à respecter scrupuleusement la primauté du droit et l’indépendance judiciaire de Hong Kong, à cesser de soutenir les émeutiers anti-chinois et de s’ingérer dans les affaires intérieures de la Chine sous quelque forme que ce soit.

Conférence de presse PH 8 du 20 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200423349312691877

16

TASS : Le professeur français Luc Montagnier, lauréat du prix Nobel de médecine en 2008, a déclaré lors d’une interview que le nouveau coronavirus, comme il le pensait, a été conçu en laboratoire et contient certains gènes du virus de l’immunodéficience humaine.

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Le professeur français Luc Montagnier 21359607 Le professeur français Luc Montagnier

Geng Shuang : L’origine du virus est une question scientifique qui devrait faire l’objet d’études par les scientifiques et les professionnels de la médecine. Il ne faut pas la politiser.
Selon l’opinion générale de l’OMS et des scientifiques et professionnels de la santé publique dans la grande majorité des pays, rien ne prouve que le virus provient d’un laboratoire.

17

CRI : Le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo a déclaré dans une interview le 17 avril que la Chine n’avait pas signalé les informations à la communauté internationale comme elle aurait dû le faire en temps utile.

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

1296529-mike-pompeo-lors-d-une-conference-de-presse-a-washington-le-25-fevrier-2020 Mike Pompeo

Geng Shuang : Récemment, certains responsables américains ont tenté à plusieurs reprises de dénigrer les efforts de la Chine dans la prévention et le contrôle de la pandémie, essayant de pêcher en eau trouble et de trouver un bouc émissaire pour leur mauvais contrôle de l’épidémie dans le pays. Mais peu importe combien de fois le mensonge est répété, un mensonge est toujours un mensonge. La Chine a mis au jour les mensonges des États-Unis par les faits et les actions.
Nous conseillons à ces responsables américains de se concentrer sur les efforts de prévention et de contrôle dans le pays au lieu de tenter de rejeter la responsabilité sur autrui, car qui tente de se disculper se trahit. Le jeu du blâme ne contribuera pas à atténuer la situation épidémique aux États-Unis, mais entravera gravement la coopération anti-épidémique entre la Chine et les États-Unis et nuira aux relations bilatérales.

18

China Daily : Le Conseiller commercial américain à la Maison-Blanche, Peter Navarro, a déclaré lors d’une récente interview que la Chine avait dissimulé l’épidémie en se servant de l’OMS comme d’un bouclier et amassé des équipements de protection individuelle pour faire d’énormes profits.

Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

à la Maison-Blanche, Peter Navarro 67832500-7831-11ea-bb63-2f4f1dd4fe21 à la Maison-Blanche, Peter Navarro

Geng Shuang : Depuis la survenue de l’épidémie de COVID-19, dans un esprit ouvert, transparent et responsable, la Chine a fourni, sans perdre de temps, des informations à l’OMS et à la communauté internationale, mené activement la coopération internationale et apporté soutien et dons à d’autres pays dans la mesure de ses capacités. C’est un fait au vu et au su de tous.
Il est encore plus ridicule de prétendre que la Chine a stocké des équipements de protection individuelle. Les mensonges de Navarro s’effondreront simplement face aux faits de l’aide apportée par la Chine aux États-Unis.

Selon des statistiques incomplètes des douanes chinoises, du 1er mars au 17 avril, la Chine a fourni aux États-Unis

  • 1,864 milliard de masques de différentes catégories,
  • 258 millions de paires de gants,
  • 29,19 millions de combinaisons de protection chirurgicale,
  • 3,13 millions de lunettes de protection,
  • 156 respirateurs invasifs
  • 4 254 respirateurs non invasifs.

Les facilités offertes par la Chine pour l’approvisionnement américain en Chine et les dons de divers milieux de la Chine à la société américaine sont généralement saluées par tous les milieux des États-Unis.

Nous exhortons Navarro et ses proches à cesser de répandre des rumeurs et de rejeter les responsabilités. Ils devraient concentrer leur énergie sur la lutte contre l’épidémie dans le pays.

Conférence de presse PH 9 du 20 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200423349312704571

19

Shenzhen TV : Dernièrement, le Président Trump, le Secrétaire d’État Pompeo et d’autres responsables américains ont affirmé à maintes reprises que le nouveau coronavirus provenait de l’Institut de virologie de Wuhan en Chine et qu’il faudrait mener des enquêtes.

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

trump 20.10.2018 16013319

Geng Shuang : Comme nous l’avons dit à plusieurs reprises, l’origine du nouveau coronavirus est une question de science qui devrait être laissée aux scientifiques et aux professionnels de la médecine. Il ne faut pas la politiser.
Actuellement, les scientifiques et les professionnels de la santé publique de l’OMS et de la plupart des pays, y compris des États-Unis, estiment généralement qu’aucune preuve ne montre que le nouveau coronavirus provient d’un laboratoire.
Hier, le responsable de l’Institut de virologie de Wuhan a clairement démenti, dans une interview, les accusations mensongères des États-Unis. Il a souligné que l’Institut est géré par des règles de gestion rigoureuses et que l’allégation américaine est une pure conjecture sans la moindre preuve ou logique. Personne n’est infecté à l’Institut et tout le personnel se consacre à la recherche scientifique. La diffusion irresponsable des assertions de complot par certains individus américains ne fera que perturber la recherche scientifique et nuire à la coopération entre les scientifiques chinois et américains.
Nous demandons à ces individus aux États-Unis de respecter les faits, de respecter la science et de respecter l’opinion publique internationale. Ces individus doivent comprendre que leur ennemi n’est pas la Chine, mais le virus. Leur tâche la plus urgente est de se concentrer sur le contrôle de la pandémie dans le pays et de renforcer la coopération internationale contre la pandémie, au lieu d’attaquer et de salir la Chine pour détourner l’attention et rejeter la responsabilité.

20

TASS : Selon le site web de Xinhua, Sun Lijun, Vice-Ministre de la Sécurité publique de Chine, fait l’objet d’une enquête pour de graves violations de la discipline et de la loi. Selon les médias, Sun Lijun était membre du groupe dirigeant central qui a été envoyé dans le Hubei, où il a travaillé de février à mars.

  • Cette enquête est-elle liée à son travail dans le Hubei ?

CHINE-SUN-ZHENGCAI-RAPPEL-e1500370060556  Le désormais ancien chef du Parti de la municipalité de Chongqing, Sun Zhengcai. (Crédit : WANG ZHAO / AFP).
Geng Shuang : Concernant l’examen disciplinaire et l’enquête de supervision sur le Vice-Ministre de la Sécurité publique Sun Lijun, les départements compétents chinois ont déjà publié des informations. Je n’en ai pas d’autres à vous communiquer pour le moment.

21

AFP : Un rapport onusien a révélé que la Corée du Nord a fortement augmenté les exportations de charbon et de produits pétroliers en 2019 malgré les sanctions du Conseil de Sécurité, ce qui semble avoir été réalisé avec l’aide d’une société de construction navale chinoise.

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

carte_coree_du_nord
Geng Shuang : Je pense que mon collègue a répondu à une question similaire la semaine dernière, donc je ne vais pas m’étendre là-dessus. En ce qui concerne la mise en œuvre des résolutions des Nations Unies liées à la RPDC, la Chine a toujours rempli ses obligations internationales avec tout le sérieux qui s’impose et traité les questions concernées conformément aux résolutions.

22

Reuters : Le Vietnam a déclaré que l’affirmation de la Chine d’avoir établi des unités administratives sur les îles de la Mer de Chine méridionale violait gravement la souveraineté du Vietnam.

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Vietnam-map-boundaries-cities-locator

Geng Shuang : Avec l’approbation du Conseil des Affaires d’État, la ville de Sansha de la province de Hainan a créé deux arrondissements, à savoir l’arrondissement de Xisha et celui de Nansha. C’est la Chine qui fait un ajustement de division administrative dans le cadre de sa souveraineté. Cela est propice à l’amélioration et au renforcement de la gestion administrative de la ville de Sansha et à la promotion du développement coordonné de la croissance économique et de la protection environnementale de la ville.
La Chine a la souveraineté sur les îles Xisha et Nansha et leurs eaux adjacentes, ainsi que les droits souverains et la juridiction sur les eaux concernées et les fonds marins, et sur leur sous-sol. Conformément aux lois et réglementations nationales, le gouvernement chinois a sélectionné et publié les noms de certaines îles et récifs des îles Xisha et Nansha ainsi que les fonds marins des eaux sous sa juridiction. C’est une mesure normale et conventionnelle prise par la Chine conformément à la loi pour renforcer la gestion maritime, ce qui est également conforme au droit international et aux pratiques internationales.
La Chine s’oppose fermement aux propos et actions du Vietnam qui ont porté atteinte à la souveraineté et aux droits et intérêts de la Chine en Mer de Chine méridionale, et continuera de prendre les mesures nécessaires pour protéger fermement la souveraineté et les droits et intérêts de la Chine.

Conférence de presse PH 10 du 20 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200423349312700396


SOURCE/ https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1772562.shtml


CHINE10384329-dragon-d-or-sur-fond-blanc

Conférence de presse du 21 avril 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Conférence de presse PH 11 du 21 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200425282351728377

23

The Paper : Wuhan et Los Angeles viennent de tenir une visioconférence ce matin pour discuter de la réouverture des villes et de la reprise du travail et de la production.

  • Pourriez-vous donner plus de détails ?

 

Geng Shuang : Ce matin, Wuhan et Los Angeles ont organisé une visioconférence pour discuter de la réouverture de la ville et de la reprise du travail et de la production à condition de prévenir et de contrôler efficacement l’épidémie de COVID-19. Les principaux responsables des gouvernements municipaux et d’autres domaines des deux villes ont procédé à des discussions approfondies et à des échanges utiles. La réunion a duré près de deux heures et a donné de bons résultats. Dans le même temps, les présidents de l’Université de Wuhan et de l’Université d’Etat de l’Ohio ont également tenu une visioconférence pour discuter de la gestion du campus pendant la pandémie.

Grâce aux efforts ardus, Wuhan, une ville héroïque, sort de l’ombre de l’épidémie. La ville a récemment levé les mesures de contrôle des départs de Wuhan et du Hubei. Le risque épidémique y est faible, la production et la vie reprennent progressivement leur cours.

Depuis un certain temps, à la demande des villes et des institutions américaines, des collectivités locales chinoises, y compris Wuhan, et des établissements médicaux chinois ont partagé les expériences en matière de prévention et de contrôle de l’épidémie et les solutions de traitement du COVID-19 par visioconférence et d’autres canaux avec la partie américaine. Ils ont fait don de fournitures médicales à des Etats, des villes, des institutions et des entreprises des Etats-Unis et ont fourni des facilités à la partie américaine pour ses achats en Chine de matériels de prévention de l’épidémie. Nous souhaitons continuer à partager toutes nos informations et expériences avec la partie américaine, et à lui fournir un soutien dans la mesure de nos capacités, afin d’aider le peuple américain à vaincre le virus et à reprendre une vie normale dès que possible. Ce sera également la contribution de la Chine à la lutte mondiale contre le COVID-19 et à une reprise économique mondiale au plus tôt.

24

CNN : Les Etats-Unis surveilleraient des renseignements sur les conditions de santé postopératoires du leader de la RPDC Kim Jong Un.

  • La partie chinoise a-t-elle plus d’informations à ce sujet ?

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

https://images.laprovence.com/media/afp/2019-08/2019-08-16/2b78339f76dc9770a3c485b0d92b4e8135c57d1a.jpg?twic=v1/dpr=2/focus=900x612/cover=740x416
Geng Shuang : J’ai lu certains reportages à ce sujet, mais je ne suis pas sûr de leur source. Ce que vous avez mentionné pourrait-il être leur source ?
La Chine et la RPDC sont des voisins et amis liés par des montagnes et des rivières. Nous sommes prêts à travailler avec la RPDC pour faire avancer constamment les relations bilatérales.

Conférence de presse PH 12 du 21 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200425282351730968

25

China Daily : Le 30 mars, la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations unies a envoyé une note diplomatique à l’ONU, réaffirmant la souveraineté du Vietnam sur les îles Xisha et Nansha. Nous avons appris que le 17 avril, la Mission permanente de la Chine auprès des Nations unies avait envoyé une note diplomatique au Secrétaire général de l’ONU exprimant son objection à la position du Vietnam.

  • Pourriez-vous confirmer cela ? Quel est votre commentaire à ce sujet ?

103318251vna_potal_viet_nam_va_hdba_lhq_le_thuong_co_viet_nam_chinh_thuc_bat_dau_dam_nhiem_vi_tri_uy_vien_khong_thuong_truc_hdba_lien_hop_quoc_093551712_4348130 L’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU. Photo : VNA/CVN
Geng Shuang : Depuis la fin du mois de mars de cette année, la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations unies a envoyé plusieurs notes diplomatiques au Secrétaire général de l’ONU, affirmant sa revendication illégale sur la mer de Chine méridionale et tentant de nier la souveraineté, les droits et les intérêts de la Chine sur ces eaux.
La Chine s’y oppose fermement et a déposé des représentations solennelles auprès de la partie vietnamienne. Le 17 avril, la Mission permanente de la Chine auprès des Nations unies a été chargée d’envoyer une note diplomatique au Secrétaire général de l’ONU, réitérant la position solennelle de la Chine et exprimant son objection à la réclamation illégale et à l’opinion erronée du Vietnam.
Les îles Xisha et Nansha font partie intégrante du territoire chinois. La Chine a les droits souverains et la juridiction sur les eaux concernées de la mer de Chine méridionale conformément au droit international applicable, y compris la Convention des Nations unies sur le droit de la mer. La Chine dispose également des droits historiques sur la mer de Chine méridionale.
Je tiens à souligner ceci : les tentatives de tout pays de nier, par quelque moyen que ce soit, la souveraineté, les droits et les intérêts de la Chine en mer de Chine méridionale, et de renforcer sa propre revendication illégale sont vaines et ne sauraient jamais aboutir. Nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour sauvegarder résolument notre souveraineté, nos droits et intérêts en mer de Chine méridionale.

26

Agence de presse Xinhua : L’équipe d’experts envoyée par le gouvernement chinois aux Philippines est revenue en Chine le 19 avril.

  • Pourriez-vous nous donner plus de détails sur leur travail là-bas ?

  • Quels autres soutien et aide la Chine a-t-elle fournis aux Philippines ?

5 avril (Xinhua) -- Une équipe composée de douze experts médicaux a quitté dimanche matin Fuzhou, dans la province du Fujian (est de la Chine), pour les Philippines, 138949604_15860950845361n  5 avril (Xinhua) — Une équipe composée de douze experts médicaux a quitté dimanche matin Fuzhou, dans la province du Fujian (est de la Chine), pour les Philippines, afin d’aider le pays archipélagique à lutter contre l’épidémie de COVID-19….

Geng Shuang : L’équipe médicale envoyée par le gouvernement chinois était organisée par la Commission nationale de la Santé et était composée d’experts sélectionnés par la Commission provinciale de la Santé du Fujian.
Au cours des deux dernières semaines, ils ont aidé les Philippines à combattre le COVID-19, visité de multiples établissements médicaux et organisé des dizaines de séminaires et conférences pour partager leur savoir-faire et leur expérience. Leur travail a démontré l’amitié et l’entraide entre la Chine et les Philippines. Le gouvernement et le peuple philippins ont salué les experts médicaux comme des « messagers de la Chine » et des « héros contre le virus ».
Les Philippines et la Chine sont des voisins proches et amis. Face au COVID-19, la Chine a fait don par divers canaux de lots de fournitures médicales dont les Philippines avaient un besoin urgent, et a fait des efforts pour faciliter les achats des Philippines en Chine et leur livraison en temps voulu. Le président philippin, le secrétaire à la Santé, le secrétaire aux Affaires étrangères et d’autres hauts fonctionnaires ont exprimé leur appréciation et leur gratitude à la Chine à plusieurs reprises, déclarant que la Chine aide les Philippines à construire une ligne de défense contre le virus.
La Chine suit de près la situation épidémique dans les pays de l’ASEAN et a dépêché cinq équipes médicales pour soutenir leur réponse au COVID-19. Les équipes envoyées au Cambodge, au Laos et aux Philippines ont achevé leur mission et les équipes envoyées au Myanmar et en Malaisie effectuent un travail intensif sur le terrain.

La réunion spéciale des dirigeants de l’ASEAN plus la Chine , le Japon et la République de Corée sur le COVID-19, qui s’est tenue la semaine dernière, a donné un nouvel élan à la coopération régionale dans la lutte contre le virus. A la lumière du concept de communauté de destin pour l’humanité, nous mettrons en œuvre les résultats de ce sommet spécial et continuerons de faire de notre mieux pour partager l’expérience, fournir un soutien matériel et technique, améliorer conjointement les capacités à lutter contre le COVID-19 et protéger la vie et la santé de toutes les populations de la région.

Conférence de presse PH 13 du 21 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200425282351735679

27

Reuters : Selon un reportage du Wall Street Journal, la Chine est en communication avec plusieurs pays pour discuter de l’assouplissement des contrôles aux frontières et de la mise en place de voies rapides pour les voyageurs.

  • Pourriez-vous confirmer cela ?

  • Si oui, pourriez-vous donner plus de détails ?

Geng Shuang : La Chine discute avec les pays concernés de la mise en place de voies rapides pour les voyages essentiels urgents, y compris à des fins commerciales et techniques. L’objectif est de stabiliser la coopération économique et commerciale importante entre la Chine et les pays concernés, tout en garantissant la prévention et le contrôle de l’épidémie, afin d’assurer le fonctionnement sûr et sans heurt des chaînes industrielles et d’approvisionnement internationales.

Le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Le Yucheng MjAxODExYmQxNDllM2M2NDJmNGUyMWZkYjdmOTFiYTAxZTliN2M Le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Le Yucheng

COREE AFR20200417003900884_01_i_P4

Le premier vice-ministre des Affaires étrangères Cho Sei-young prend la parole lors d’une visioconférence avec son homologue chinois Le Yucheng, le vendredi 17 avril 2020. (Photo fournie par le ministère des Affaires étrangères.

Le Vice-Ministre chinois des Affaires étrangères Le Yucheng et le premier Vice-Ministre des Affaires étrangères de la République de Corée, Cho Sei Young, sont parvenus à un accord de principe sur la mise en place d’une voie rapide entre les deux pays lors d’une récente visioconférence.

Les fonctionnaires des deux parties sont en consultation pour élaborer un plan détaillé de mise en œuvre.

Luo Zhaohui et Chee Wee Kiong, W020190704826992354029 Luo Zhaohui et Chee Wee Kiong,

Lors de la réunion conjointe virtuelle Chine-Singapour sur le COVID-19 coprésidée par le Vice-Ministre chinois des Affaires étrangères Luo Zhaohui et le Secrétaire permanent du Ministère des Affaires étrangères de Singapour Chee Wee Kiong, les deux parties ont également convenu d’explorer des moyens de faciliter les voyages nécessaires tout en garantissant la sécurité sanitaire publique.

28

CNR : Le Premier ministre japonais Shinzo Abe et plusieurs membres de son cabinet ont envoyé des offrandes au sanctuaire de Yasukuni où sont honorés les criminels de guerre de classe A condamnés de la Seconde Guerre mondiale.

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?

131226-japon-shinzo-abe-yasukuni-e1396362431310  Le Premier ministre japonais Shinzo Abe arrive au sanctuaire Yasukuni, le 26 décembre 2013 à Tokyo (Toru Yamanaka/AFP)

Geng Shuang : La position de la Chine sur la question du sanctuaire de Yasukuni est claire et cohérente. Les mesures négatives que vous avez mentionnées reflètent une attitude erronée de la partie japonaise envers son passé d’agression. Nous exhortons la partie japonaise à honorer les promesses et les engagements qu’elle a pris et à gagner la confiance de ses voisins asiatiques et de la communauté internationale par des actions concrètes.

index

Yasukuni-jinja est un sanctuaire shinto localisé à proximité du Palais impérial, dans l’arrondissement de Chiyoda au cœur de Tokyo. Édifié en 1869 sous le nom de Shokonsha en mémoire des soldats morts pour la nation, il fait polémique depuis 1978 pour avoir déifié quatorze criminels de guerre parmi les 2,5 millions d’âmes consacrées au total. Par ailleurs, il abrite le cerisier de référence pour déterminer officiellement la période de floraison chaque printemps au Japon.

L’évocation du sanctuaire Yasukuni se fait généralement en direction des polémiques nationalistes associées aux criminels de guerre qui y reposent. Nous avons déjà longuement abordé ce point dans un article dédié sur Kanpai (voir plus bas).

Ce qui nous intéresse ici est l’aspect strictement touristique lié à cette visite, puisque Yasukuni offre un intérêt bien au-delà du caractère politique controversé, tout particulièrement en période de sakura 🌸, les cerisiers japonais.

Car le sanctuaire shinto abrite ni plus ni moins que *le* cerisier de référence pour l’annonce et les très sérieuses mises à jour officielles du calendrier de floraison par l’agence météorologique japonaise.

Ainsi, la vaste allée piétonne qui permet d’accéder à Yasukuni revêt des airs de festivals dès les premiers bourgeons naissants. Et pour cause, on parle ici de sakura matsuri puisque les stands de nourriture et de boissons fleuriront autant que les arbres. Un soir de la période, on parlera même de yozakura alors qu’ils seront éclairés par des lanternes.

Au-delà d’agir comme modèles, les cerisiers du coin permettent d’avoir sa dose de sakura au centre de Tokyo, si vous y voyagez au début du printemps. En effet, il suffira de traverser le boulevard pour atteindre le parc Chiyoda et Chidorigafuchi, tout aussi fournis en volume.

À cette même période, le sanctuaire Yasukuni est également connu pour héberger un tournoi de Sumo tout à fait original : environ deux cents lutteurs se retrouvent, parmi lesquels jusqu’aux Yokozuna se déplacent.

Il est donc tout à fait possible d’éluder la partie historique sujette aux lourds débats, pour apprécier et profiter du lieu à travers une approche simplement visuelle.

SOURCE/ https://www.kanpai.fr/tokyo/yasukuni

 

29

AFP : Ma première question concerne la Chancelière allemande Angela Merkel, qui a exhorté la Chine à être aussi transparente que possible sur l’épidémie de coronavirus. Elle a déclaré que plus la Chine sera transparente sur l’origine du virus, mieux ce sera pour tout le monde afin d’en tirer des leçons.

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

  • La Chine a-t-elle fait de nouveaux progrès dans l’étude de l’origine du virus ?

Ma deuxième question concerne les Etats-Unis, qui appellent à la levée des restrictions à la circulation de l’avocat Wang Quanzhang et demandent la libération d’autres défenseurs des droits qui sont détenus.

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

ALLEMAGNE MERKEL B9723261427Z.1_20200420160610_000+G6SFTDGQQ.2-0  Angela Merkel

Geng Shuang : Sur votre première question, la Chine a toujours fait avancer la coopération internationale dans la lutte contre la pandémie avec une attitude ouverte, transparente et responsable. Depuis le déclenchement de l’épidémie de COVID-19, la Chine et l’Allemagne ont maintenu des communications et des échanges étroits pour partager les expériences en matière de lutte contre l’épidémie, et mené une coopération fructueuse.

En ce qui concerne l’origine du virus, nous avons déclaré à plusieurs reprises que c’était une question de science qui devrait faire l’objet de recherches par des scientifiques et des professionnels.

Concernant votre deuxième question, la Chine est un Etat de droit. Les organes judiciaires chinois traitent les affaires conformément à la loi. Nous nous opposons fermement à toute ingérence de tout pays ou organisation, sous quelque prétexte que ce soit, dans nos affaires intérieures et dans notre souveraineté judiciaire.

Conférence de presse PH 14 du 21 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200425282351745368

30

Beijing Youth Daily : Une dernière étude a montré que les barrages hydroélectriques chinois sur le cours supérieur du Mékong ont exacerbé la sécheresse dans les pays en aval. Le 15 avril, la Commission du fleuve Mékong (MRC) a déclaré que l’étude ne prouvait pas que la rétention d’eau était à l’origine de la sécheresse. La MRC a tenté d’obtenir des données sur la saison sèche en Chine, mais aucun accord n’a encore été conclu.

  • Pourriez-vous le confirmer ?

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

ob_d07afd_mekong-mainstream-dams
  Lire du7 février 2018 /A 250. LA PROBLÉMATIQUE DES BARRAGES SUR LE MÉKONG ENTRE LA CHINE ET LES CINQ AUTRES PAYS EN AVAL : MYANMAR, LAOS, THAÏLANDE, CAMBODGE ET VIETNAM. source/http://www.alainbernardenthailande.com/2018/02/a-250.la-problematique-des-barrages-sur-le-mekong-entre-la-chine-et-les-cinq-autres-pays-en-aval-myanmar-laos-thailande-cambodge-et

Depuis la semaine dernière, les niveaux d’eau le long du cours inférieur du Mékong, de Chiang Saen en Thaïlande à Luang Prabang en RDP lao, ont légèrement augmenté et continueront à augmenter jusqu’au 27 avril 2020. Les niveaux d’eau de Vientiane en RDP lao à Paksane ont augmenté, mais de Nakhon Phanom à Paksé ont été légèrement diminuées. Cependant, les niveaux d’eau restent au-dessus de leurs LTA. Le cours inférieur de la tendance cambodgienne du Stung à Neak Loung sur le Mékong et Koh Khel sur le fleuve Bassac connaîtra cette même situation de niveaux d’eau en légère augmentation. Pour les stations de marée à Tan Chau au Vietnam sur le Mékong et Chau Doc sur le fleuve Bassac ont été augmentées jusqu’à 21 et diminueront en raison de l’effet du processus de marée quotidien. …/… cf/ http://www.mrcmekong.org/


Geng Shuang : Je pense que l’étude que vous avez mentionnée vient d’un reportage publié dans le « New York Times » le 13 avril. Ce reportage dénudé de tout fondement ne correspond pas aux faits.

Depuis un certain temps, le Secrétariat de la MRC effectue une évaluation scientifique de cette sécheresse dans ses rapports hebdomadaires des données hydrologiques du Mékong.

Depuis mai 2019, la plupart des zones du bassin du fleuve Lancang-Mékong ont connu une sécheresse et un manque de précipitations soutenus, les principales stations hydrologiques enregistrant une baisse de 20 à 50% de précipitations mensuelles moyennes de juin à octobre par rapport aux années normales. Les précipitations réduites, les anomalies de la mousson et le phénomène extrême El Niño sont la principale cause de cette sécheresse. Le débit d’écoulement du Lancang ne représente que 13,5% du total du fleuve Lancang-Mékong. Les débits sortants du Lancang ont un impact très limité sur le volume global du Mékong, car le débit d’écoulement dans les cours inférieurs dépend principalement des précipitations et des contributions des affluents. Il n’y a donc aucune raison d’attribuer à la Chine la sécheresse dans les pays en aval.

La province chinoise du Yunnan 1572575660246La province chinoise du Yunnan

La province chinoise du Yunnan souffre également d’une grave sécheresse depuis l’année dernière. Malgré tout, la Chine a fait de son mieux pour garantir un débit d’eau constant du fleuve Lancang.
chine laos fevrier 2020 W020200226350349047116 Le Conseiller d’Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a tenu une conférence de presse conjointe avec le Ministre laotien des Affaires étrangères Saleumxay Kommasith à l’issue de la cinquième réunion des Ministres des Affaires étrangères de la Coopération Lancang-Mékong (LMC), le 20 février 2020 à Vientiane au Laos. cf/ https://www.fmprc.gov.cn/fra/zxxx/t1749498.shtml

a57b65c9-00da-4203-9a1e-81c70e36ca94  « Le mécanisme de coopération Lancang-Mékong (LMC) est le résultat naturel de notre coopération existante et tirera pleinement parti de notre proximité géographique, de l’amitié traditionnelle et des économies complémentaires », a déclaré le Premier ministre chinois Li Keqiang lors de la première coopération Lancang-Mékong. réunion des dirigeants à Sanya, province de Hainan, le 23 mars 2016.
cf/ http://www.lmcchina.org/eng/

Lors de la cinquième réunion des Ministres des Affaires étrangères de la Coopération Lancang-Mékong (LMC) en février dernier, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a annoncé que la Chine envisagerait positivement le partage de données hydrologiques sur toute l’année avec les pays riverains du fleuve Mékong, et renforcerait davantage la coopération dans le cadre de la LMC pour garantir l’utilisation raisonnable et durable des ressources en eau. Les mesures de la Chine démontrent pleinement son sens des responsabilités en tant que pays en amont.

Le bassin du fleuve Lancang-Mékong abritant six pays riverains, la coopération en matière de ressources en eau devrait naturellement être dirigée par ces pays. Il existe des mécanismes de communication matures entre les pays du fleuve Lancang-Mékong, au sein desquels les parties traitent les questions concernées avec sincérité, compréhension mutuelle, accommodation mutuelle et consultation conjointe. La Chine intensifiera le partage d’informations et la coopération dans le domaine des ressources en eau avec les pays riverains du Mékong afin de relever les défis posés par le changement climatique, les inondations et d’autres catastrophes naturelles.

31

TASS : Ma question concerne le sommet des membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies.

  • La Chine a-t-elle des informations sur la date et la manière dont ce sommet aura lieu ?

  • Peut-il se tenir sous forme de visioconférence ?

Conseil-securite-ONU_1_1020_752

Geng Shuang : Alors que le COVID-19 continue de se propager à travers le monde, la Chine a une attitude positive envers toute proposition propice au renforcement de la solidarité et de la coopération internationales dans cette lutte commune.
En ce qui concerne la tenue d’une réunion, y compris par liaison vidéo, des cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, la Chine est prête à rester en communication avec les autres membres permanents.

Conférence de presse PH 15 du 21 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200425282351743504

32

Shenzhen TV : Le G77 et la Chine ont publié une déclaration le 19 avril, exprimant leur appréciation à l’OMS pour son leadership dans la lutte contre le COVID-19. Cependant, nous avons également noté que les Etats-Unis avaient critiqué à plusieurs reprises le travail de l’OMS et annoncé une suspension de leurs contributions.

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

hqdefault

G77 + CHINE z_new800_0  Voir aussi/ https://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_des_77

Geng Shuang : « Le G77 et la Chine » est un important mécanisme de coordination internationale permettant aux pays en développement de s’unir pour accroître leur puissance. Alors que le COVID-19 se propage dans le monde entier, le G77 et la Chine ont fait une déclaration appréciant et soutenant le rôle moteur de l’OMS dans la lutte contre la pandémie sous la direction du Directeur général Tedros et en appelant la communauté internationale à renforcer son soutien aux pays en développement, ce qui reflète la position commune et l’aspiration collective des pays en développement. Cela revêt une signification positive pour approfondir la coopération multilatérale et promouvoir une réponse collective à la pandémie, et mérite une grande attention de la part de toutes les parties.

En fait, outre « le G77 et la Chine », de nombreux pays comme la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, le Canada, le Japon ainsi que des organisations et institutions internationales comme l’ONU et l’UE ont exprimé leur soutien à l’OMS pour qu’elle continue à jouer un rôle important dans la réponse à la pandémie actuelle et le renforcement du système mondial de santé publique.

Quant à ce que les Etats-Unis ont dit et fait récemment pour attaquer et accuser l’OMS, la Chine a clairement exposé sa position.

Je voudrais souligner ici quelques points. Les Etats-Unis estiment que l’OMS devrait obéir à leurs ordres, car ils en sont le plus important contributeur. C’est typiquement une mentalité hégémonique. Lorsque l’OMS a insisté sur l’objectivité et l’impartialité et a refusé de se conformer à leurs désirs, les Etats-Unis l’ont menacée en coupant le financement. Il s’agit d’un chantage classique. Les Etats-Unis ont attaqué et critiqué l’OMS sans fondement factuel, et leur intimidation est tout simplement répugnante.

Au cours du week-end, l’OMS et des célébrités du monde entier ont lancé conjointement le concert de charité « Un monde : ensemble à la maison » pour collecter des fonds pour les travailleurs médicaux qui combattent en première ligne et pour remonter le moral dans cette lutte mondiale.

L’événement a reçu une énorme attention et des réponses positives, ce qui reflète l’opinion publique de la communauté internationale. Nous espérons que la partie américaine tiendra compte du souhait partagé de la communauté internationale de renforcer la solidarité et la coordination et de soutenir l’OMS et ne se tiendra pas du côté opposé de la communauté internationale.

La Chine soutient toujours fermement l’OMS pour jouer un rôle moteur dans la promotion de la santé publique mondiale et est prête à accroître son soutien à l’OMS par divers canaux.

En ce moment crucial de la lutte mondiale contre la pandémie, soutenir l’OMS revient à défendre le statut et le rôle des Nations unies, à défendre la vision et les principes du multilatéralisme et à maintenir la solidarité et la coopération de la communauté internationale, ce qui est primordial pour assurer la victoire finale sur la pandémie.

33

Reuters : Première question, selon des reportages, deux navires de guerre américains naviguent dans une zone en mer de Chine méridionale. Selon des sources, cette zone se trouve dans les eaux « contestées » entre la Chine et la Malaisie.

  • Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Deuxième question, selon des reportages, un navire de recherche chinois est apparu dans les eaux « contestées » entre la Chine et la Malaisie et était en « conflit » avec un navire d’exploration malaisien exploité par la compagnie pétrolière nationale.

  • La Chine a-t-elle demandé au navire malaisien de quitter cette zone ?

asia-map1

Geng Shuang : Concernant votre première question, je ne suis pas au courant de la situation. Je voudrais simplement dire que, grâce aux efforts conjoints des pays de la région, la situation en mer de Chine méridionale s’améliore régulièrement. Nous espérons que les pays en dehors de la région respecteront les efforts des pays régionaux et s’abstiendront de provoquer des troubles dans la région.
En ce qui concerne votre deuxième question, à ma connaissance, le navire de recherche chinois mène des activités normales dans les eaux sous juridiction chinoise. Il n’y avait pas de « conflit » comme vous l’avez mentionné. La situation actuelle en mer de Chine méridionale est globalement stable. Les parties concernées devraient faire preuve de retenue et éviter de prendre des mesures susceptibles de compliquer la situation ou d’aggraver les disputes.

34

PTI : Vous avez dit que la Chine discutait avec les pays concernés de la mise en place de voies rapides pour les voyageurs. Vous avez mentionné la République de Corée et Singapour.

  • Y a-t-il d’autres pays, y compris l’Inde ?

Geng Shuang : En ce qui concerne les voies rapides, je n’ai pas d’autres informations pour le moment, sauf celles concernant la République de Corée et Singapour.

Conférence de presse PH 16 du 21 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200425282351755244


SOURCE/https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1773345.shtml

CHINE 16406134-rouge-et-vert-de-dragon-conception-qui-a-la-puissance-et-la-beauté-d-un-technicien-qualifié-selon-les


2 réflexions au sujet de « 3751 – Conférences de presse du 17, 20 et 21 avril 2020 tenues par les Porte-paroles du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian & Geng Shuang& »

  1. […] 26 AVRIL 2020 SANSAPRIORIASIE, CHINE & ASIE, DIVERS, GEOPOLITIQUE, POLITIQUE INTERNATIONALE, SCIENCES TECHNOLOGIES RECHERCHES, SOCIÉTÉ, USAALLEMAGNE;, AMÉRIQUE LATINE, ANGÉLA MERKEL, ASEAN PLUS LA CHINE LE JAPON ET LA RÉPUBLIQUE DE CORÉE, ÎLES XISHA ET NANSHA, BORIS JOHNSON, CHARBON, CHEE WEE KIONG SINGAPOUR, CHO SEI-YOUNG CORÉE SUD, COMMISSION DU FLEUVE MÉKONG (MRC), CONSEIL DE SÉCURITÉ DES NATIONS UNIES., COOPÉRATION LANCANG-MÉKONG (LMC), CORÉE DU NORD, COVID-19, DANG DINH QUY VIETNAM, DONALD TRUMP, ETATS ANDINS, GENG SHUANG, GEOFFREY ONYEAMA NIGER, INDE, INSTITUT DE VIROLOGIE DE WUHAN, JAPON, JIMMY LAI, LE G77 ET LA CHINE, LE YUCHENG (CHINE), LUC MONTAGNIER, LUO ZHAOHUI (CHINE), MARISE PAYNE AUSTRALIE, MARK ESPER, MARTIN LEE, MÉKONG, MEMBRES PERMANENTS DU CONSEIL DE SÉCURITÉ DES NATIONS UNIES., MER DE CHINE MÉRIDIONALE, MIKE POMPEO, MINISTÈRE CHINOIS DES AFFAIRES ETRANGÈRES, NIGER, OMS, ONU, PANDÉMIE, PETER NAVARRO (USA), PETROLE, PHILIPPINES, RON NIRENBERG USA, SALEUMXAY KOMMASITH, SHINZO ABE, SINGAPOUR, SUN LIJUN CHINE, SUN ZHENGCAI CHINE, USA, VIETNAM, WANG YI, XI JINPING, YASUKUNI-JINJA JAPON, YUNNAN, ZHAO LIJAN […]

    J'aime

Les commentaires sont fermés.