3734 – Kremlin – 1/Rencontre avec des membres gouvernementaux – 15/04/2020… 2/Réunion sur le développement de l’industrie de la construction… 16/04/2020

Kremlin

Rencontre avec des membres gouvernementaux – 15/04/2020

Le président a tenu une réunion avec des membres gouvernementaux par vidéoconférence.

15 avril 2020 – Kremlin –


Intervenants Publiés

  1. Président de la Russie Vladimir Poutine
  2. Le ministre de l’Énergie, Alexander Novak
  3. Ministre du Travail et de la Protection sociale Anton Kotyakov
  4. Ministre des Finances Anton Siluanov

Ont assisté à la réunion

  1. le Premier ministre Mikhail Mishustin,
  2. le chef de cabinet du bureau exécutif présidentiel Anton Vaino,
  3. le premier vice-premier ministre Andrei Belousov,
  4. les vice-premiers ministres Viktoria Abramchenko,
    1. Yury Borisov,
    2. Tatyana Golikova,
    3. Alexei Overchuk et Dmitry Chernyshenko, vice-premier ministre
  5. chef du personnel du gouvernement Dmitry Grigorenko,
  6. vice-premier ministre – envoyé plénipotentiaire présidentiel au district fédéral d’Extrême-Orient Yury Trutnev,
  7. aide du président Maxim Oreshkin,
  8. ministre du Développement économique Maxim Reshetnikov,
  9. ministre des Finances Anton Siluanov,
  10. ministre du Travail et de la Protection sociale Anton Kotyakov,
  11. industrie et le ministre du Commerce Denis Manturov,
  12. le ministre de l’Énergie Alexander Novak
  13. le président de la Chambre des comptes Alexei Kudrin.

    * * *

RUSSIE KREMLIN 15.04.2020 PH 1 SUR 2 9jl8ZxZ0NepefVAOy2949k77g622Q0AN
1

Président de la Russie Vladimir Poutine:

Bonjour, chers collègues.

La réunion d’aujourd’hui sera consacrée au soutien de l’économie, des entreprises, de l’emploi et des revenus des personnes dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de coronavirus.

Le gouvernement a déjà élaboré et met en œuvre un certain nombre de mesures dans ce domaine. Dans le même temps, nous avons convenu de prendre des mesures supplémentaires à mesure que la situation évolue.

À cet égard, je pense que les petites et moyennes entreprises qui commercialisent des produits non alimentaires devraient être ajoutées à la liste des secteurs les plus touchés, à savoir les petites et moyennes entreprises engagées dans la restauration, le tourisme et l’hôtellerie. Ils ont également suffisamment de problèmes maintenant.


Plus important encore, je vous demanderais d’inclure dans le programme de soutien à l’économie et aux entreprises les décisions systémiques suivantes qui ont été, permettez-moi de le souligner, coordonnées avec tous les ministères.


Premièrement, je propose de fournir aux petites et moyennes entreprises des secteurs concernés – je tiens à le souligner, en plus des mesures de soutien déjà prises – une aide financière directe et gratuite de l’État.
Ces fonds peuvent être utilisés par les entreprises pour résoudre les problèmes actuels les plus urgents, notamment le paiement des salaires et le maintien des niveaux de leurs employés en avril et mai. Le montant du soutien à une entreprise particulière sera calculé en tenant compte du nombre total de ses employés au 1er avril de l’année en cours, sur la base du montant de 12 130 roubles par employé et par mois.

La demande d’une telle aide doit être simple et pratique pour les entreprises, avec la possibilité de faire une demande à distance sans avoir à faire la queue ou à se dépêcher. Par conséquent, je demande au gouvernement de permettre l’envoi d’une telle demande dans un délai d’un mois à compter du 1er mai.

La seule condition et exigence obligatoires pour une entreprise est qu’elles doivent conserver le plus d’emplois possible – au moins 90 pour cent des effectifs au 1er avril. Si cette exigence est remplie et que le gouvernement peut la vérifier, la société en question recevra un soutien financier de l’État pour avril sur son compte à partir du 18 mai. En conséquence, les fonds pour mai arriveront en juin.

Deuxièmement, le gouvernement a déjà proposé un programme de prêts sans intérêt pour le paiement des salaires.

Ces prêts sont accordés pour une durée de six mois. Cependant, la pratique a montré que cette mesure de soutien au marché du travail est inefficace. Il est difficile de recevoir un prêt, les banques hésitent à accueillir les emprunteurs.

Dans ce contexte, je pense que la Vnesheconombank devrait garantir au moins 75% de ces prêts sur salaire. Cela permettra de réduire les risques pour les banques commerciales et donc de rendre les prêts plus accessibles.

Il est également nécessaire d’élargir cette mesure de soutien et de permettre aux moyennes et grandes entreprises des secteurs économiques durement touchés de recourir à de tels prêts pour leur permettre de ne pas licencier leurs employés ou accumuler des dettes salariales.