3664 – Conférences de presse du 6, 9 et 10 mars 2020 tenue par les Portes-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian et Geng Shuang

Conférence de presse du 6 mars 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian

Conférence de presse du 9 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Conférence de presse du 10 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Red paper cut a Dragon china zodiac symbols

  1. Q : En marge de la 43e session du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies (CDH), les missions permanentes de la Chine et du Venezuela auprès de l’Office des Nations unies à Genève ont récemment organisé conjointement un séminaire sur les droits des enfants migrants. Pourriez-vous nous donner plus de détails à ce sujet
  2. Q : Le gouvernement japonais a décidé hier d’imposer une quarantaine de deux semaines aux voyageurs venant de Chine et de République de Corée dans des établissements désignés. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  3. Q : Le Dr Bruce Aylward, chef étranger de la mission conjointe Chine-OMS sur le COVID-19, a salué le 4 mars les mesures prises par la Chine pour prévenir et contenir l’épidémie, et les effets qu’elles ont produits. Il a déclaré que la riposte de la Chine à l’épidémie pouvait être reproduite et que les autres pays n’ont pas à partir de zéro. Quelle est la réponse de la Chine à cela ?
  4. Q : Le 4 mars, le Département d’Etat américain a remis le Prix international du courage féminin à Sayragul Sauytbay, une femme originaire du Xinjiang. Le Secrétaire d’Etat américain Pompeo a salué la façon dont « elle a courageusement fourni des témoignages sur les camps d’internement du Xinjiang et continue d’inspirer d’autres anciens détenus à raconter leurs histoires au monde ». Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?
  5. Q : Les 4 et 5 mars, une réunion du Conseil de la Ligue arabe au niveau des Ministres des Affaires étrangères a adopté une résolution et le Secrétariat général de l’Organisation de coopération islamique (OCI) a publié une déclaration, appréciant et soutenant les efforts de la Chine contre le COVID-19. Quelle est la réponse de la Chine à cela ?
  6. Q : Selon des reportages, les Etats-Unis ont déclaré le 5 mars dans une déclaration à l’occasion du 50e anniversaire du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires qu’ils « proposeraient une nouvelle initiative trilatérale audacieuse de contrôle des armements avec la Russie et la Chine afin d’aider à éviter une course aux armements onéreuse et de travailler ensemble pour construire un avenir meilleur, plus sûr et plus prospère pour tous ». Quelle est la réponse de la Chine à cela ?
  7. Q : En ce qui concerne les restrictions d’entrée du gouvernement japonais, la Chine envisagera-t-elle de prendre des restrictions d’entrée unifiées à l’échelle nationale ?
  8. ++++++++++++Q : Lors d’une interview accordée à la presse le 6 mars, le Secrétaire d’État américain Pompeo a qualifié le nouveau coronavirus de « coronavirus de Wuhan ». Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  9. Q : Le Secrétaire d’État américain Pompeo a également déclaré dans l’interview que, comme la partie chinoise n’a pas agi dans un esprit ouvert et transparent, les informations obtenues par les États-Unis étaient incomplètes, ce qui a conduit les États-Unis à prendre du retard pour relever le défi de l’épidémie. La Chine a-t-elle des commentaires à faire à ce sujet ?
  10. Q : Pour soutenir le gouvernement de la République de Corée et la population sud-coréenne dans la lutte contre l’épidémie de COVID-19, le gouvernement chinois a décidé d’offrir des matériels médicaux comprenant 100 000 respirateurs N95, un million de masques chirurgicaux et 10 000 combinaisons de protection. Il propose également de fournir suffisamment de réactifs pour tester 50 000 personnes. Cela contraste fortement avec certains reportages des médias étrangers qui disent que la Chine interdit l’exportation de masques chirurgicaux et de matières premières pour la fabrication de masques en raison de l’épidémie. Avez-vous un commentaire à faire à ce sujet ?
  11. Q : Selon l’armée de la République de Corée, la RPDC a lancé trois projectiles non identifiés aujourd’hui. La Chine a-t-elle un commentaire à faire à ce sujet ?
  12. Q : Nous avons noté que la Chine a annoncé un don de 20 millions de dollars à l’OMS. Est-ce dans un but particulier ? Quand l’OMS recevra-t-elle l’argent ? Quel objectif la Chine vise-t-elle à atteindre par son choix de faire un don en ce moment ?
  13. Q : La Chine a envoyé des experts au Pakistan pour aider à faire face à une grave invasion de criquets. Pouvez-vous nous donner plus de détails à ce sujet ? Que fera encore la Chine pour aider le Pakistan ?
  14. Q : Après le lancement de projectiles non identifiés par la RPDC, certains pays ont rapatrié leur personnel diplomatique présent dans le pays. La Chine envisage-t-elle de faire de même ?
  15. Q : Les prix du pétrole ont plongé après l’échec des discussions sur la réduction de la production entre l’Arabie saoudite, membre de l’OPEP, et la Russie. La Chine a-t-elle des commentaires à faire au sujet de l’impact potentiel sur l’économie mondiale ainsi que sur les relations entre l’Arabie saoudite et la Russie ?
  16. +++++++++++++Q : Le 9 mars, l’Union européenne (UE) a publié une stratégie globale à l’égard de l’Afrique axée sur la sécurité, la croissance économique, le changement climatique, la transformation numérique et la migration. Selon le Haut Représentant de l’UE pour les Affaires étrangères et la Politique de Sécurité Josep Borrell, l’Union européenne ne prévoit pas de rivaliser avec la Chine et forgera plutôt sa propre stratégie pour renforcer ses relations avec le continent africain. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?
  17. Q : Le 9 mars, une réunion des Ministres de la Santé de la Communauté de Développement de l’Afrique australe (SADC) tenue en Tanzanie a exprimé son appréciation et son soutien aux efforts de la Chine contre l’épidémie ainsi que sa volonté de renforcer la solidarité et la coordination avec la Chine. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?
  18. Q : La Chine prévoit-elle d’évacuer des citoyens chinois d’Italie ?
  19. Q : Le Président afghan Ghani a prêté serment pour un second mandat le 9 mars lors d’une cérémonie au palais présidentiel. Le même jour, l’ancien chef exécutif afghan Abdullah Abdullah a tenu sa propre cérémonie d’investiture dans un autre lieu. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ? Comment la Chine voit-elle l’évolution de la situation en Afghanistan à l’avenir ?
Red paper cut a Dragon china zodiac symbols
Red paper cut a Dragon china zodiac symbols

Conférence de presse du 6 mars 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian

 

Conférence N° 14 de presse du 6 mars 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200311395784214200 Zhao Lijian

Tout d’abord, je voudrais vous communiquer les derniers chiffres. Selon les statistiques publiées ce matin par la Commission nationale de la Santé, le 5 mars entre 00h00 et 24h00, 1 681 patients ont guéri et sont sortis de l’hôpital dans la partie continentale de la Chine. Le 5 mars à minuit, 53 726 guérisons ont été signalées au total dans la partie continentale de la Chine.

Q 1 : En marge de la 43e session du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies (CDH), les missions permanentes de la Chine et du Venezuela auprès de l’Office des Nations unies à Genève ont récemment organisé conjointement un séminaire sur les droits des enfants migrants. Pourriez-vous nous donner plus de détails à ce sujet

https---d3atbsy0flqavg.cloudfront.net-v1.12.5-site-uri-test-822563 Conseil des droits de l’Homme des Nations unies (CDH)

R : Le 2 mars, la Mission permanente de la Chine et la Mission permanente du Venezuela auprès de de l’Office des Nations unies à Genève ont organisé conjointement  un séminaire sur les droits des enfants migrants.

Des représentants d’ONG, des fonctionnaires diplomatiques et des universitaires de Cuba, du Nicaragua, de l’Algérie, du Burundi, du Myanmar, du Laos, du Portugal, du Mexique et de la Suisse ont participé au séminaire.

cover-r4x3w1000-5b2e190de5ef1-migrants-aux-usa-des-parents-en-quete-de-leurs-enfants Des migrants sans-papiers dans un centre de rétention à McAllen au Texas. L’administration fédérale et le Congrès se sont employés vendredi à répondre aux nombreuses questions sans réponse soulevées par le décret pris par Donald Trump pour en finir avec les séparations des enfants et leurs parents arrêtés pour franchissement illégal de la frontière américano-mexicaine. /Photo prise le 22 juin 2018/REUTERS/Loren Elliott

Des experts des Etats-Unis, du Mexique et de la Chine ont rendu compte en détail des graves violations que les Etats-Unis ont commises à l’égard des droits des enfants migrants. Certains experts ont déclaré que, selon les rapports de l’ONU, plus de 70 000 enfants migrants étaient détenus par les Etats-Unis, plus que dans tout autre pays. 5 500 enfants le long de la frontière américano-mexicaine ont été contraints de se séparer de leur famille et placés en détention en 2019. Ces enfants sont détenus pendant si longtemps dans des conditions difficiles, ce qui constitue une grave crise humanitaire.

Comme d’autres experts l’ont souligné, les Etats-Unis sont le seul pays à ne pas avoir ratifié la Convention relative aux droits de l’enfant. Ils ont également le pire bilan en matière de protection des droits des enfants.

Ils pratiquent le « deux poids deux mesures » sur la question des droits de l’Homme et s’immiscent dans les affaires intérieures d’autres pays sous le prétexte des droits de l’Homme, mais en éludant leurs violations des droits des enfants.

Il est tout simplement difficile de croire que les Etats-Unis s’emploient à promouvoir et à protéger les droits de l’Homme.

Je tiens à souligner que les Etats-Unis ont l’habitude de lancer des accusations injustifiées envers la situation des droits de l’Homme d’autres pays et de s’immiscer dans les affaires intérieures d’autres pays sous la bannière de la protection des droits de l’Homme. Nous exhortons les Etats-Unis à garantir les droits des enfants migrants et à cesser de politiser la question des droits de l’Homme et de pratiquer le « deux poids deux mesures » en la matière.

Conférence N° 15 de presse du 6 mars 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200311395784226478Zhao Lijian

Q 2 : Le gouvernement japonais a décidé hier d’imposer une quarantaine de deux semaines aux voyageurs venant de Chine et de République de Corée dans des établissements désignés. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

femme-porter-masque-protecteur-epidemie-virus-wuhan-coronavirus-pandemie-medical-risque-sante-quarantaine-concept-portrait-horizontal_48369-23234

R : Au vu des circonstances actuelles, les divers pays ont pris des mesures scientifiques, sérieuses et appropriées pour protéger la vie et la santé de leurs citoyens et des ressortissants étrangers ainsi que préserver la sécurité sanitaire publique régionale et mondiale. Je voudrais réitérer que nous comprenons ces mesures. Ceci dit, nous pensons que les mesures prises ne doivent pas dépasser les limites appropriées.

Q 3: Le Dr Bruce Aylward, chef étranger de la mission conjointe Chine-OMS sur le COVID-19, a salué le 4 mars les mesures prises par la Chine pour prévenir et contenir l’épidémie, et les effets qu’elles ont produits. Il a déclaré que la riposte de la Chine à l’épidémie pouvait être reproduite et que les autres pays n’ont pas à partir de zéro. Quelle est la réponse de la Chine à cela ?

bruce-aylward-world-health-organization

R : Nous remercions le Dr Aylward pour ses commentaires positifs, émis d’un point de vue scientifique et professionnel, sur ce que la Chine a fait et réalisé pour lutter contre l’épidémie.

Grâce aux mesures de prévention et de contrôle les plus complètes, les plus rigoureuses et les plus approfondies, nous avons toute la capacité et la confiance pour vaincre l’épidémie et minimiser son impact en vue d’atteindre les objectifs de développement socio-économique de cette année. La situation en Chine tend de plus en plus à l’amélioration, mais elle en est encore à un stade si crucial que personne ne doit se relâcher un seul instant.

Nous notons également que l’épidémie continue de se propager dans certains pays. Tout en poursuivant la lutte contre l’épidémie dans le pays, la Chine promeut également la coopération internationale sous diverses formes et fournit soutien et assistance aux pays étrangers dans la mesure de ses capacités.

Plus précisément, nous avons établi des mécanismes de communication technique étroite avec l’OMS, l’Union européenne, l’Union africaine, la Communauté des Caraïbes (CARICOM), l’ASEAN et d’autres organisations, ainsi qu’avec la République de Corée, l’Iran et d’autres pays à haut risque d’épidémie ou avec des systèmes de santé fragiles.

Dans le cadre de ces mécanismes, nous partageons des ressources et des informations et fournissons un soutien technique pour la prévention et le contrôle ainsi que le diagnostic et le traitement. Dans les prochaines étapes, nous continuerons à intensifier la coopération et les échanges techniques avec la communauté internationale, à fournir en temps voulu des éditions mises à jour des directives techniques sur la prévention et le contrôle de l’épidémie ainsi que sur le diagnostic et le traitement, à organiser des échanges entre experts chinois et étrangers via des vidéoconférences et des conférences téléphoniques, et à aider la Société de la Croix-Rouge de Chine et le Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies à envoyer des équipes d’experts dans les pays concernés pour la coopération et les échanges.

Conférence N° 16 de presse du 6 mars 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200311395784222253Zhao Lijian

Q 4: Le 4 mars, le Département d’Etat américain a remis le Prix international du courage féminin à Sayragul Sauytbay, une femme originaire du Xinjiang. Le Secrétaire d’Etat américain Pompeo a salué la façon dont « elle a courageusement fourni des témoignages sur les camps d’internement du Xinjiang et continue d’inspirer d’autres anciens détenus à raconter leurs histoires au monde ». Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?
KAZAKHSTAN-CHINA-CRIME-DIPLOMACY  Sayragul Sauytbay est assis à l’intérieur de la cage des accusés lors d’une audience devant un tribunal de Zharkent, au Kazakhstan, le 13 juillet 2018 (Ruslan Pryanikov / AFP )

R : Le Département d’Etat américain vient de décerner le soi-disant Prix international du courage féminin 2020 à Sayragul Sauytbay, une criminelle présumée de nationalité chinoise originaire du Xinjiang. Il a également profité de l’occasion pour attaquer et salir la politique chinoise concernant le Xinjiang. Nous en sommes vivement mécontents et nous opposons fermement à cela.

Sayragul Sauytbay figure sur la liste des personnes recherchées en ligne par les organes de la sécurité publique du Xinjiang pour crimes présumés de franchissement illégal des frontières et d’escroquerie au crédit. Elle n’a jamais travaillé dans aucun centre d’enseignement et de formation professionnels. Dans une tentative d’échapper à la justice et de demander l’asile politique, elle a inventé des mensonges pour salir le Xinjiang. Il s’agit d’un acte ignoble et vil.

Comme la Chine l’a souligné à maintes reprises, il n’y a pas de soi-disant « camps d’internement » au Xinjiang.

Face au grave défi des attaques violentes et terroristes récurrentes, le Xinjiang a pris des mesures de lutte contre le terrorisme et de déradicalisation conformément à la loi, notamment en mettant en place des centres d’enseignement et de formation professionnels où les personnes sous l’emprise d’idées extrémistes suivent des cours de langue, de droit, d’acquisition de compétences et de déradicalisation.
L’objectif est d’éradiquer l’extrémisme et le terrorisme. Les mesures ont produit des effets visibles. Aucun incident terroriste n’a été signalé au Xinjiang depuis trois ans. A la fin de l’année dernière, tous les stagiaires avaient achevé leurs cours, obtenu un emploi avec l’aide du gouvernement et commencé une vie de tranquillité.
Au mépris de la vérité et des faits, les Etats-Unis ont obstinément remis à la criminelle présumée Sayragul Sauytbay le soi-disant Prix international du courage féminin, ce qui non seulement tolère et encourage ses activités criminelles présumées, mais constitue aussi une profanation et une parodie des droits de l’Homme.

La Chine exhorte les Etats-Unis à abandonner leurs préjugés idéologiques, à cesser d’utiliser les questions relatives au Xinjiang pour s’immiscer dans les affaires intérieures de la Chine et à contribuer de leur mieux aux relations bilatérales.

Q 5: Les 4 et 5 mars, une réunion du Conseil de la Ligue arabe au niveau des Ministres des Affaires étrangères a adopté une résolution et le Secrétariat général de l’Organisation de coopération islamique (OCI) a publié une déclaration, appréciant et soutenant les efforts de la Chine contre le COVID-19. Quelle est la réponse de la Chine à cela ?

 

La 153e session du Conseil de la Ligue arabe au niveau des Ministres des Affaires étrangères cfc5792ed5f3f66872eadf5965f0934c  La 153e session du Conseil de la Ligue arabe au niveau des Ministres des Affaires étrangères

R : La 153e session du Conseil de la Ligue arabe au niveau des Ministres des Affaires étrangères a adopté une résolution exprimant l’appréciation et le soutien aux efforts de la Chine pour lutter contre le virus, ainsi que la confiance dans la capacité du gouvernement et du peuple chinois à vaincre l’épidémie.

Shahin Abdullayev, ambassadeur de la République d'Azerbaïdjan auprès du Royaume d'Arabie saoudite et Représentant permanent de l'Azerbaïdjan auprès de l'OCI, s'est entretenu le 13 octobre 2019 1Lv-1571121697  Shahin Abdullayev, ambassadeur de la République d’Azerbaïdjan auprès du Royaume d’Arabie saoudite et Représentant permanent de l’Azerbaïdjan auprès de l’OCI, s’est entretenu le 13 octobre 2019 avec le Secrétaire général de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), Dr. Yousef bin Ahmed Al-Othaimeen.+ https://www.oic-oci.org/confdetail/?cID=10&lan=fr

Le Secrétariat général de l’OCI a également salué dans sa déclaration le fait que la Chine échange de manière transparente des informations avec d’autres pays, ce qui contribuera à contenir l’épidémie et à réduire les risques de propagation. Nous apprécions cela.

La Chine entretient une amitié traditionnelle avec les pays arabes et islamiques. Nous partageons un soutien mutuel et une coopération de haut niveau, ce qui a été pleinement démontré dans la lutte contre le COVID-19. Nous continuerons de travailler avec la communauté internationale, y compris les pays arabes et islamiques, pour préserver conjointement la sécurité sanitaire publique régionale et mondiale en renforçant la coopération, en partageant les expériences et en coordonnant les actions.

PH 17 BIS W020200311395784238575Zhao Lijian

Q 6 : Selon des reportages, les Etats-Unis ont déclaré le 5 mars dans une déclaration à l’occasion du 50e anniversaire du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires qu’ils « proposeraient une nouvelle initiative trilatérale audacieuse de contrôle des armements avec la Russie et la Chine afin d’aider à éviter une course aux armements onéreuse et de travailler ensemble pour construire un avenir meilleur, plus sûr et plus prospère pour tous ». Quelle est la réponse de la Chine à cela ?

unnamed

R : La Chine a réitéré à plusieurs reprises qu’elle n’avait pas l’intention de participer aux soi-disant négociations trilatérales sur le contrôle des armements avec les Etats-Unis et la Russie. Cette position est très claire.

En ce qui concerne le désarmement nucléaire, il est impératif que les Etats-Unis répondent à l’appel de la Russie à la prolongation du nouveau traité START, et réduisent davantage leur énorme arsenal nucléaire, ce qui créera les conditions permettant à d’autres Etats dotés d’armes nucléaires de participer aux pourparlers multilatéraux sur le désarmement.

Il est bien connu que la Chine mène une politique de défense de nature défensive. Notre force nucléaire est toujours maintenue au niveau minimum requis par la sécurité nationale, ce qui n’est pas du même ordre de grandeur que les énormes arsenaux nucléaires des Etats-Unis et de la Russie. Nous sommes déterminés à poursuivre la voie de développement pacifique. Nous n’avons jamais participé et ne participerons jamais à aucune forme de course aux armements.

Je dois souligner que le fait de ne pas se joindre à des négociations trilatérales ne signifie pas que la Chine ne participe pas au désarmement nucléaire international. Nous sommes prêts à renforcer la communication et la collaboration avec toutes les parties dans les cadres existants, tels que le mécanisme de cinq Etats dotés d’armes nucléaires, et à engager des discussions sur un large éventail de questions concernant la stabilité stratégique mondiale.

La Chine est toujours ouverte aux échanges bilatéraux avec les Etats-Unis dans le domaine de la sécurité stratégique. Cela contribuera à promouvoir le développement sain et stable des relations bilatérales en renforçant la confiance et en dissipant les doutes. Nous espérons que les Etats-Unis mettront fin aux propos et actes erronés qui sapent les intérêts de la Chine et créeront les conditions nécessaires à un dialogue constructif entre les deux parties.

Q 7 : En ce qui concerne les restrictions d’entrée du gouvernement japonais, la Chine envisagera-t-elle de prendre des restrictions d’entrée unifiées à l’échelle nationale ?

hpv

R : La Chine suit de près l’évolution de l’épidémie dans d’autres pays. Le virus ne connaît pas de frontière. Récemment, certains pays ont imposé des restrictions de sortie et d’entrée afin d’intensifier les efforts de prévention et de contrôle de l’épidémie. Tant que les mesures sont scientifiques, sérieuses, appropriées et visent à protéger la santé des populations et à préserver la sécurité sanitaire publique régionale et mondiale, nous devons les comprendre.

Tout en luttant contre l’épidémie dans notre pays, nous sommes prêts à renforcer la coordination avec d’autres pays, à partager des informations et des expériences, à renforcer conjointement les mesures de prévention et de contrôle à l’entrée des frontières, à intensifier l’inspection et la quarantaine, et à réduire les déplacements transfrontaliers non nécessaires.

Conférence N° 17 de presse du 6 mars 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian W020200311395784231553


SOURCE/https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1754414.shtml


Red paper cut a Dragon china zodiac symbols
Red paper cut a Dragon china zodiac symbols

Conférence de presse du 9 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Conférence N°18 de presse du 9 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200312475941789440Geng Shuang

Je voudrais tout d’abord partager quelques chiffres avec vous. Selon les statistiques publiées ce matin par la Commission nationale de la Santé, 1 535 patients guéris sont sortis de l’hôpital dans la partie continentale de la Chine le 8 mars de 0 h à 24 h, ce qui porte le nombre total de patients sortis de l’hôpital à 58 600 au 8 mars à 24 h.

Q 8: Lors d’une interview accordée à la presse le 6 mars, le Secrétaire d’État américain Pompeo a qualifié le nouveau coronavirus de « coronavirus de Wuhan ». Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

hpv

R : Bien que l’OMS ait officiellement nommé ce nouveau type de coronavirus, certains politiciens américains, irrespectueux de la science et de la décision de l’OMS, se sont empressés de stigmatiser la Chine et Wuhan avec le nouveau coronavirus. Nous condamnons cette pratique ignoble.

Q 9: Le Secrétaire d’État américain Pompeo a également déclaré dans l’interview que, comme la partie chinoise n’a pas agi dans un esprit ouvert et transparent, les informations obtenues par les États-Unis étaient incomplètes, ce qui a conduit les États-Unis à prendre du retard pour relever le défi de l’épidémie. La Chine a-t-elle des commentaires à faire à ce sujet ?

14635585lpw-14635Secrétaire d'État américain Pompeo 940-article-usciadirectormikepompeospeaksattheamericanenterprisein-jpg_5197940_660x281 Secrétaire d’État américain Pompeo

R : Depuis l’apparition du COVID-19, la Chine a fourni des informations en temps opportun à l’OMS et aux pays et régions concernés, y compris les États-Unis, de manière ouverte, transparente et responsable. Nous avons partagé avec eux le séquençage génétique du virus, répondu à leurs préoccupations et renforcé la coopération internationale. Le monde est déjà parvenu à une communauté de vues claire et juste selon laquelle la contribution de la Chine a permis à la communauté internationale de gagner un temps précieux pour lutter contre l’épidémie. La tentative de M. Pompeo de salir les efforts de la Chine n’aboutira pas.

Q 10: Pour soutenir le gouvernement de la République de Corée et la population sud-coréenne dans la lutte contre l’épidémie de COVID-19, le gouvernement chinois a décidé d’offrir des matériels médicaux comprenant 100 000 respirateurs N95, un million de masques chirurgicaux et 10 000 combinaisons de protection. Il propose également de fournir suffisamment de réactifs pour tester 50 000 personnes.
Cela contraste fortement avec certains reportages des médias étrangers qui disent que la Chine interdit l’exportation de masques chirurgicaux et de matières premières pour la fabrication de masques en raison de l’épidémie. Avez-vous un commentaire à faire à ce sujet ?

Coree-Sud-mobilise-larmeedesinfecter-zones-touchees-coronavirus-2-2020-Daegu_0_729_486  Corée du Sud

R : L’ambassade de Chine en République de Corée a publié des informations sur le don chinois de matériels médicaux à la République de Corée, dont 1,1 million de masques. Selon les dernières informations dont je dispose, le premier lot de matériels arrivera bientôt dans le pays. Nous avons noté que ce geste de gentillesse a suscité une réponse positive et chaleureuse dans les différents milieux en République de Corée.

Par ailleurs, je sais qu’en plus du gouvernement central, les gouvernements locaux et les entreprises de Chine ont également exprimé leur sympathie et leur soutien à la République de Corée et ont offert leur aide dans la mesure de leurs possibilités.

Au 8 mars, les gouvernements locaux de Shanghai, du Shandong, du Zhejiang, du Jiangxi et du Jilin ont fait don de matériels par le biais de leurs villes jumelées en République de Corée. D’autres provinces comme l’Anhui, le Jiangsu et le Henan prévoient également de faire des dons à la République de Corée.

Depuis la propagation de l’épidémie, le gouvernement et les différents milieux de la République de Corée ont offert à la Chine un soutien et une assistance énergiques, nous en sommes profondément reconnaissants. La Chine et la République de Corée étant de proches voisins, il est naturel qu’elles s’entraident lorsqu’elles font face à des difficultés et des défis. Nous entendons, toujours dans un esprit de solidarité et d’entraide, partager des informations et des expériences avec la République de Corée et renforcer la communication et la coopération en matière de prévention et de contrôle synergiques pour remporter la victoire contre l’épidémie dans les meilleurs délais.

Quant à l’exportation des masques chirurgicaux et de leurs matières premières, le Ministère chinois du Commerce a donné des éclaircissements à ce sujet, déclarant que le gouvernement chinois n’a imposé aucune mesure commerciale restrictive à l’exportation de masques chirurgicaux et de leurs matières premières.

Les entreprises sont libres de mener des échanges commerciaux conformément aux principes du marché.

En raison de la nécessité de la prévention et de la lutte contre l’épidémie et de la reprise à grande échelle de la production, la demande intérieure de masques en Chine reste à un niveau élevé et il y a un déficit d’approvisionnement. À présent, les pays auront en effet des difficultés à acheter des masques en Chine. Cependant, l’humanité brille malgré le nuage sombre de l’épidémie. La Chine est disposée à fournir des masques et d’autres matériels de protection aux pays concernés tout en surmontant ses propres difficultés, à soutenir les pays dans la lutte contre l’épidémie, et à travailler ensemble pour gagner la victoire finale contre l’épidémie.

Conférence N°19 de presse du 9 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200312475941794652 Geng Shuang

Q 11: Selon l’armée de la République de Corée, la RPDC a lancé trois projectiles non identifiés aujourd’hui. La Chine a-t-elle un commentaire à faire à ce sujet ?

FotoJet-25  La Corée du sud est l’une des armées les plus importantes au monde en terme d’effectif.

R : Nous avons pris note de reportages à ce sujet. La situation actuelle dans la péninsule coréenne étant complexe et sensible, la Chine appelle toutes les parties à faire preuve de souplesse sur les questions d’intérêt commun, à s’en tenir au dialogue et à la consultation et à faire des efforts pour maintenir l’élan actuel du dialogue et de la détente, favoriser la dénucléarisation de la péninsule, et réaliser la paix durable dans la péninsule et dans la région.

Q 12 : Nous avons noté que la Chine a annoncé un don de 20 millions de dollars à l’OMS. Est-ce dans un but particulier ? Quand l’OMS recevra-t-elle l’argent ? Quel objectif la Chine vise-t-elle à atteindre par son choix de faire un don en ce moment ?

https://i2.wp.com/cdn.dailytrust.com.ng/wp-content/uploads/2020/03/coronavirus-covid-19.png

https://web.static-rmg.be/if/c_crop,w_1500,h_1000,x_0,y_0,g_center/c_fit,w_620,h_413/a0f6eabdf754655f1d5fc896a83e4a32.jpgl’ambassadeur Chen Xu

R : Le 7 mars, l’ambassadeur Chen Xu, représentant permanent de la Chine auprès de l’Office des Nations Unies à Genève et des autres organisations internationales en Suisse, a annoncé, lors de sa rencontre avec le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, que le gouvernement chinois avait décidé de faire don de 20 millions de dollars à l’OMS pour la soutenir dans la coopération internationale contre le COVID-19.

Le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus (au centre), s'exprime lors d'un point de presse à Genève, en Suisse, le 6 mars 2020. (Xinhua Chen Junxia)138855018_15836482188961n  Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus (au centre), s’exprime lors d’un point de presse à Genève, en Suisse, le 6 mars 2020. (Xinhua/Chen Junxia)

Le Directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus a exprimé sa gratitude à la partie chinoise et a salué le gouvernement chinois pour son soutien généreux et sans tarder aux autres pays en développement en surmontant les énormes difficultés qu’elle-même a rencontrées à un moment critique de la lutte mondiale contre l’épidémie. Le Directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus a également exprimé sa volonté de continuer de renforcer la coordination et la coopération avec la Chine afin de promouvoir sans cesse des progrès substantiels dans la coopération internationale en matière de prévention et de contrôle de l’épidémie.

Depuis l’apparition de l’épidémie, l’OMS, sous la direction du Directeur général Tedros, a joué un rôle important dans la sensibilisation à la prévention et au contrôle de l’épidémie, à la promotion d’une riposte fondée sur la science et la raison, au renforcement du système médical et à l’amélioration de la capacité sanitaire des pays concernés. Cela a été largement reconnu et salué par la communauté internationale.

Récemment, l’épidémie a éclaté dans de multiples endroits à travers le monde et continue de se propager, ce qui rend plus urgente une coopération synergique au niveau mondial.

En faisant don de cette somme, la Chine répond à l’appel de l’OMS, soutient l’OMS par des actions concrètes dans la mise en œuvre de ses avantages professionnels permettant de mieux jouer son rôle de coordination dans l’action internationale contre l’épidémie, en particulier pour aider les petits et moyens pays aux systèmes de santé publique vulnérables à renforcer leur défense contre l’épidémie.

Le don chinois sera utilisé à des fins désignées telles que la prévention et le contrôle du COVID-19 et la mise en place de systèmes de santé publique dans les pays en développement. Les détails seront déterminés de concert par le gouvernement chinois et l’OMS après consultation et seront mis en œuvre dans les meilleurs délais.

Le virus ne connaît pas de frontières. La Chine, toujours dans un esprit de solidarité et d’entraide, continuera de soutenir activement et de participer à la coopération internationale pour lutter contre l’épidémie et contribuer à la sécurité sanitaire publique aux niveaux régional et mondial, ainsi que promouvoir la construction d’une communauté de destin pour l’humanité.

Conférence N°20 de presse du 9 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200312475941803960 Geng Shuang

Q 13 : La Chine a envoyé des experts au Pakistan pour aider à faire face à une grave invasion de criquets. Pouvez-vous nous donner plus de détails à ce sujet ? Que fera encore la Chine pour aider le Pakistan ?

7635961292_elevage-de-canards

 

unnamed

R : Le Pakistan souffre d’un grave fléau de criquets. Pour l’aider à résoudre le problème, un groupe de travail chinois dirigé par le Ministère chinois de l’Agriculture et des Affaires rurales s’est rendu dans plusieurs zones sinistrées au Pakistan du 23 février au 5 mars. Il a eu des échanges approfondis avec les départements locaux et a proposé des solutions ciblées et polyvalentes qui ont été très appréciées et reconnues par la partie pakistanaise. Dans le même temps, compte tenu de l’urgence de la gestion de la catastrophe, la Chine a décidé de fournir immédiatement des matériels de prévention et de contrôle au Pakistan, dont 50 000 litres de malathion et 14 pulvérisateurs de pesticides, qui sont arrivés au Pakistan ce matin.

En tant que partenaires de coopération stratégiques et amis à toute épreuve, la Chine et le Pakistan ont toujours la belle tradition de s’entraider. Nous avons la certitude que le gouvernement et le peuple pakistanais surmonteront sûrement l’invasion de criquets. Nous continuerons à fournir, en fonction des besoins du Pakistan, du soutien et de l’assistance dans la mesure de nos possibilités, à renforcer la coopération dans les domaines de la formation du personnel, du partage d’expériences et du soutien technique, et à aider le Pakistan à mettre en place et améliorer son système polyvalent de prévention et de contrôle des insectes nuisibles, afin de renforcer sa capacité de lutte contre les catastrophes biologiques.

Ce matin, un nouveau lot de kits de détection du COVID-19 a également été expédié dans l’avion chargé de transporter des matériels contre l’invasion de criquets au Pakistan. Tout en aidant le Pakistan à gérer l’invasion de criquets, la Chine continuera de l’aider à lutter contre le nouveau coronavirus.

Q 14 : Après le lancement de projectiles non identifiés par la RPDC, certains pays ont rapatrié leur personnel diplomatique présent dans le pays. La Chine envisage-t-elle de faire de même ?

R : Je ne suis pas au courant de telles informations.

Q 15 : Les prix du pétrole ont plongé après l’échec des discussions sur la réduction de la production entre l’Arabie saoudite, membre de l’OPEP, et la Russie. La Chine a-t-elle des commentaires à faire au sujet de l’impact potentiel sur l’économie mondiale ainsi que sur les relations entre l’Arabie saoudite et la Russie ?

pump-jack-848300_1920

R : La Chine est un important importateur et consommateur d’énergie. Nous espérons que le marché international de l’énergie maintiendra sa stabilité. Face à l’épidémie du COVID-19, les différentes parties font de multiples prévisions sur l’économie mondiale. À l’heure actuelle, un marché mondial de l’énergie stable revêt une importance particulière.

Conférence N°21 de presse du 9 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200312475941816266


SOURCE/https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1754961.shtml

Red paper cut a Dragon china zodiac symbols
Red paper cut a Dragon china zodiac symbols

Conférence de presse du 10 mars 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Conférence N°22 de presse du 10 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200313369752791366 Geng Shuang

Je voudrais vous communiquer les derniers chiffres. Selon les statistiques publiées ce matin par la Commission nationale de la Santé, le 9 mars entre 00h00 et 24h00, 1 297 patients guéris sont sortis de l’hôpital dans la partie continentale de la Chine. Le 9 mars à minuit, 59 897 guérisons ont été signalées au total dans la partie continentale de la Chine.

Une vidéoconférence d’experts médicaux de Chine et des pays insulaires du Pacifique se tient aujourd’hui.

En ce moment, des fonctionnaires du Ministère des Affaires étrangères et de la Commission nationale de la Santé, ainsi que des experts médicaux chinois partagent des informations sur la lutte contre l’épidémie et échangent des expériences en matière de prévention et de contrôle dans le cadre d’une vidéoconférence avec des fonctionnaires du gouvernement et des experts médicaux de 10 pays insulaires du Pacifique, à savoir les îles Cook, Fidji, Kiribati, la Micronésie, l’île Nioué, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les îles Samoa, Salomon, Tonga et le Vanuatu.

Depuis le début de l’épidémie, la Chine agit de manière ouverte, transparente et hautement responsable, en partageant les dernières informations avec les pays et les régions concernés, y compris les pays insulaires du Pacifique, en répondant aux préoccupations des diverses parties et en intensifiant la coopération internationale en matière de prévention et de contrôle, afin de préserver conjointement la sécurité sanitaire publique régionale et internationale. Les gouvernements et les populations des pays insulaires du Pacifique ont également exprimé leur soutien à la lutte de la Chine contre le COVID-19 et nous ont offert de l’assistance. Nous en sommes reconnaissants.
Alors que l’épidémie a éclaté à de multiples endroits dans le monde et se propage dans des zones plus vastes, il est d’autant plus important de renforcer la coopération internationale en matière de prévention et de contrôle. La Chine attache une grande importance aux défis auxquels sont confrontés les pays insulaires du Pacifique dans ce domaine. Nous sommes prêts à les aider autant que possible en fonction de leurs besoins pour vaincre ensemble le virus et promouvoir la construction d’une communauté de destin pour l’humanité.
Plus de détails sur cette vidéoconférence seront publiés en temps voulu.

Conférence N°23 de presse du 10 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200313369752793723 Geng Shuang

Q 16 : Le 9 mars, l’Union européenne (UE) a publié une stratégie globale à l’égard de l’Afrique axée sur la sécurité, la croissance économique, le changement climatique, la transformation numérique et la migration. Selon le Haut Représentant de l’UE pour les Affaires étrangères et la Politique de Sécurité Josep Borrell, l’Union européenne ne prévoit pas de rivaliser avec la Chine et forgera plutôt sa propre stratégie pour renforcer ses relations avec le continent africain. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?

europe-afrique-partenaire-particulier-infographie LIRE / https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/fr/qanda_20_375

R : Nous avons pris note des reportages concernés et des remarques de l’UE.

Il est de la responsabilité commune de la communauté internationale de soutenir la paix et le développement en Afrique. La Chine est toujours ouverte à la coopération internationale avec l’Afrique. Nous sommes heureux de voir l’Afrique développer des partenariats de coopération diversifiés et nous saluons les efforts de la communauté internationale, y compris de l’Union européenne, visant à aider l’Afrique à réaliser le développement et la prospérité en accordant une plus grande importance et en apportant une plus grande contribution au continent sur la base du respect de sa propre volonté.

La Chine et l’UE sont des partenaires importants de l’Afrique et leurs coopérations respectives avec l’Afrique ont chacune des avantages et des particularités. La Chine et l’UE ont tenu 11 cycles de consultations sur l’Afrique, au cours desquels elles ont échangé de manière approfondie leurs points de vue sur leurs coopérations respectives avec l’Afrique, la coopération trilatérale concernant l’Afrique et d’autres questions. Nous sommes prêts à travailler avec la communauté internationale, y compris l’UE, pour élargir les échanges et le dialogue, renforcer la coordination et la coopération, rechercher une coopération plus fructueuse avec l’Afrique, faire progresser la coopération concernant l’Afrique et aider les pays africains à renforcer leurs capacités à lutter contre le terrorisme et le changement climatique et à réaliser le développement durable, afin de contribuer davantage à la paix et au développement en Afrique.

La coopération amicale sino-africaine bénéficie d’une bonne dynamique, ce qui joue un rôle moteur important pour la coopération internationale avec l’Afrique. Toujours attachée au principe de sincérité, de pragmatisme, d’amitié et de franchise ainsi qu’à la bonne conception de la justice et des intérêts, la Chine continuera à mettre en œuvre les résultats du Sommet de Beijing du Forum sur la Coopération sino-africaine et le consensus des dirigeants chinois et africains, à perpétuer la tradition du soutien mutuel, à lutter conjointement contre l’épidémie de COVID-19 et à faire progresser constamment notre partenariat stratégique global.

Q 17 : Le 9 mars, une réunion des Ministres de la Santé de la Communauté de Développement de l’Afrique australe (SADC) tenue en Tanzanie a exprimé son appréciation et son soutien aux efforts de la Chine contre l’épidémie ainsi que sa volonté de renforcer la solidarité et la coordination avec la Chine. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?

afrique-australe-2

R : Depuis le début de l’épidémie, le gouvernement et le peuple chinois ont déployé tous leurs efforts pour lutter contre l’épidémie. A l’heure actuelle, ces efforts produisent des effets positifs. Au cours de la lutte de la Chine contre l’épidémie, les pays africains se sont tenus à nos côtés, nous soutenant de diverses manières.

unnamed

Les dirigeants de presque tous les pays africains qui ont des relations diplomatiques avec la Chine et le Président de la Commission de l’Union africaine (UA) ont tous exprimé leur sympathie et leur soutien par téléphone ou par courrier. Le Conseil des ministres de l’UA, le Conseil de paix et de sécurité de l’UA, la Conférence des Ministres africains de la Santé, la réunion des Ministres de la Santé de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest et la réunion des Ministres de la Santé de la SADC qui vient de se clôturer ont tous apprécié les efforts de la Chine contre l’épidémie. Ce qui nous a particulièrement touchés, c’est que certains pays africains nous ont offert des fonds ou des matériels malgré leurs propres ressources limitées. Il s’agit de la meilleure incarnation de la fraternité que la Chine et l’Afrique partagent dans les moments difficiles, ainsi que des efforts conjoints en vue d’une communauté de destin plus étroite entre la Chine et l’Afrique.

Les pays africains sont désormais confrontés à des risques élevés de cas importés et certains d’entre eux ont signalé des cas confirmés. Tout en renforçant notre propre ligne de défense, nous sommes prêts à renforcer la solidarité et la coopération avec les pays africains et à les soutenir et à les aider autant que possible, afin de contribuer conjointement à la préservation de la sécurité sanitaire publique régionale et mondiale

Conférence N°24 de presse du 10 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200313369752818470 Geng Shuang

Q 18 : La Chine prévoit-elle d’évacuer des citoyens chinois d’Italie ?

R : Le gouvernement chinois attache une grande importance à la sécurité et à la santé des ressortissants chinois en Italie. Notre ambassade et nos consulats ont demandé à la partie italienne de prendre des mesures concrètes pour répondre à leurs préoccupations à cet égard. Nous appelons également les citoyens chinois en Italie, y compris les étudiants et les employés des entreprises chinoises, à considérer l’épidémie de manière scientifique et rationnelle, à réagir avec calme, à éviter la panique, à prendre des mesures de protection, à suivre les mesures de prévention et de contrôle prises par la partie italienne et à prévenir les infections croisées, causées par les mouvements désordonnés. Nous suivrons de près l’évolution de la situation et prendrons toutes les mesures nécessaires pour protéger la sécurité des citoyens chinois à l’étranger ainsi que leurs droits et intérêts légitimes.

Q 19 : Le Président afghan Ghani a prêté serment pour un second mandat le 9 mars lors d’une cérémonie au palais présidentiel. Le même jour, l’ancien chef exécutif afghan Abdullah Abdullah a tenu sa propre cérémonie d’investiture dans un autre lieu. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ? Comment la Chine voit-elle l’évolution de la situation en Afghanistan à l’avenir ?

20200310_12_815588_L

R : La Chine respecte la décision indépendante du peuple afghan sur l’avenir de son pays. Nous félicitons le Président Ghani pour sa prise de fonction et appelons toutes les parties en Afghanistan à donner la priorité aux intérêts du pays et du peuple, à fédérer les esprits et à accélérer le processus de paix, de reconstruction et de réconciliation. La Chine est prête à travailler avec le nouveau gouvernement et les personnalités de divers milieux afghans pour renforcer l’amitié traditionnelle entre les deux pays et apporter plus d’avantages aux peuples des deux pays.

En ce qui concerne l’évolution future de la situation, nous estimons que la situation en Afghanistan en est à un stade critique. Les Etats-Unis et les talibans ont signé un accord, et des négociations intra-afghanes devraient avoir lieu rapidement. Le peuple afghan fait face à une précieuse opportunité de mettre un terme à la guerre qui dure depuis quatre décennies. Dans le même temps, le pays est également confronté à de graves défis. Nous espérons que la communauté internationale respectera la volonté du peuple afghan, poursuivra son soutien à la réconciliation intra-afghane et aidera l’Afghanistan à réaliser la paix le plus tôt possible. Nous appelons également les troupes étrangères stationnées dans le pays à se retirer de manière ordonnée et responsable pour assurer une transition en douceur et empêcher les organisations terroristes de profiter de tout chaos éventuel pour gagner en puissance.

Conférence N°24 de presse du 10 mars 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020200313369752802204

SOURCE/https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1755344.shtml

Red paper cut a Dragon china zodiac symbols
Red paper cut a Dragon china zodiac symbols

 

 

Une réflexion au sujet de « 3664 – Conférences de presse du 6, 9 et 10 mars 2020 tenue par les Portes-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian et Geng Shuang »

Les commentaires sont fermés.