3247 – J’appelle l’ONU à protéger le Venezuela des tentatives de renversement par les États-Unis… Alfred de Zayas

ONU SUISSE Alfred de Zayas afdsz

Lettre ouverte d’Alfred de Zayas*

hd. Le 23 février, Alfred de Zayas, jusqu’en 2018 Expert indépendant des Nations Unies pour la promotion d’un ordre international démocratique et équitable, s’est adressé par une Lettre ouverte aux Nations Unies. Il explique comment les activités des Etats-Unis contre le Venezuela sont illégitimes et appelle au maintien des principes de l’ONU et du droit international.

ONU Michelle-Bachelet-Antonio-Guterres-1920 Michelle Bachelet y Antonio Guterres, en la ONU

Chère Michelle Bachelet, Cher Antonio Guterres,

En tant qu’ancien Expert indépendant des Nations Unies pour la promotion d’un ordre international démocratique et équitable (2012–2018), je vous invite à faire entendre votre voix et à faire des propositions concrètes pour la médiation et la paix dans le contexte de la crise au Venezuela.

La tâche la plus noble des Nations Unies est de créer les conditions propices à la paix locale, régionale et internationale, d’œuvrer de manière préventive et inlassable pour éviter les conflits armés, de servir de médiateur et de négocier pour parvenir à des solutions pacifiques, afin que tous les êtres humains puissent vivre dans la dignité et exercer leur droit humain à la paix et à tous les autres droits civils, culturels, économiques, politiques et sociaux.

Je suis particulièrement préoccupé par la corruption orwellienne de la langue, par l’instrumentalisation et la militarisation des droits de l’homme et maintenant même de l’aide humanitaire.

Je considère ma mission des Nations Unies au Venezuela de novembre/décembre 2017 comme une modeste contribution pour faciliter la coopération entre les Nations Unies et le gouvernement vénézuélien et pour ouvrir la porte aux visites d’autres rapporteurs.
Consultez s.v.p. mon rapport adressé au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies (http://ap.ohchr.org/documents/dpage_e.aspx?si=A/HRC/39/47/Add.1) ainsi que d’autres recommandations pertinentes.

Je pense qu’il serait opportun et nécessaire que vous publiiez tous les deux une déclaration réaffirmant les résolutions 2625 et 3314 de l’Assemblée générale et les 23 Principes de l’Ordre International que j’ai formulés dans mon rapport au Conseil des droits de l’homme de 2018.

Consultez également le paragraphe 14 de mon rapport (http://ap.ohchr.org/documents/dpage_e.aspx?si=A/HRC/37/63).
VENEZUELA Venezuela's Foreign Minister Arreaza attends the UN Human Rights Council in Geneva, Switzerland in 2018 arreaza-900x600 Venezuela’s Foreign Minister Arreaza attends the UN Human Rights Council in Geneva, Switzerland in 2018

Il conviendrait de reconnaître le fait que le gouvernement du Venezuela a mis en œuvre certaines des recommandations présentes dans mon rapport – et dans la note confidentielle de six pages que j’ai personnellement remise au ministre des Affaires étrangères Jorge Arreaza lors de mon départ.

En effet, le gouvernement vénézuélien a d’abord libéré, le 23 décembre 2017, 80 détenus – dont Roberto Picón et 23 autres, dont j’avais expressément demandé la libération. D’autres libérations ont suivi au cours de l’année 2018. Hélas, il n’y a pratiquement pas eu d’informations à ce sujet dans les médias grand public, bien que les renseignements soient facilement accessibles sur Internet.

Consultez aussi mes remarques concernant le Venezuela dans mon rapport (http://ap.ohchr.org/documents/dpage_e.aspx?si=A/HRC/39/47/Add.2), en particulier le paragraphe 46, al. XVI:
«A la suite de quoi, le 23 décembre 2017, 80 personnes arrêtées pour des actes de violence pendant les manifestations dans le pays ont été libérées et, le 1er juin 2018, 39 autres personnes ont été libérées.»

Et paragraphe 46, al. XVIII:

«A cet égard, le gouvernement vénézuélien apprécie la volonté et la disposition de l’Expert indépendant, qui a informé les autorités compétentes des demandes qu’il a reçues de certains parents des personnes privées de liberté. Ses recommandations ont été acceptées.»

ONU Peter Grohmann, 71f6382e-a99a-4e4f-b372-338ccfc7d2e2

Peu après ma visite, les autorités vénézuéliennes ont rencontré les agences des Nations Unies et conclu des accords de coopération supplémentaires, grâce aux efforts précieux de Peter Grohmann, le représentant du PNUD à Caracas.

Aujourd’hui, le gouvernement vénézuélien a officiellement demandé l’aide humanitaire des Nations Unies dans le cadre de la crise actuelle. Nous ne devons pas les décevoir.


Je pense que les États-Unis devraient mettre à disposition toute l’aide humanitaire et les fournitures médicales qu’ils ont acheminées par avion en Colombie et les faire distribuer dès que possible avec l’aide des Nations Unies et d’autres organisations neutres, notamment le Comité international de la Croix-Rouge.



Un autre élément d’information qui fait cruellement défaut dans les médias grand public est la livraison la semaine dernière de 933 tonnes de nourriture et de médicaments au port de La Guaira – en provenance de la Chine, de Cuba, d’Inde, de la Turquie, etc.

(https://www.ghm.com.ve/llegaron-al-pais-933-toneladas-de-medicinas/
https://www.uniradioinforma.com/noticias/internacional/556699/venezuela-recibe-933-toneladas-de-medicinas-y-materiales-medicos.html)

VENEZUELA MEDICAMENTS 20190214083328_17
En outre, 300 tonnes supplémentaires de médicaments et de fournitures médicales fournies par la Russie sont arrivées par avion.

(https://www.dw.com/es/maduro-anuncia-arribo-de-300-toneladas-de-ayuda-humanitaria-de-rusia/a-47576323)

  Comme je l’ai appris de mes conversations avec les ministres vénézuéliens lors de ma visite en 2017 et des récentes conversations que j’ai eues à Genève avec Jorge Valeriano, l’ambassadeur du Venezuela auprès des Nations Unies, le Venezuela a toujours accueilli et demandé à plusieurs reprises l’aide de gouvernements neutres et amis afin de surmonter les impacts négatifs du blocus financier et des sanctions sur les droits humains.

Une telle aide devrait être offerte de bonne foi et sans conditions.



ONU Michelle Bachelet story-Bachelet  Michelle Bachelet

Je suis convaincu que c’est le bon moment pour Michelle Bachelet d’accepter l’invitation du gouvernement du Venezuela, qui lui a été faite en décembre 2018, de se rendre personnellement au Venezuela.

Sa présence au Venezuela devrait réduire le danger croissant d’une intervention militaire par des troupes étrangères. Elle devrait appuyer les efforts de médiation lancés par le Mexique et l’Uruguay dans le cadre du mécanisme de Montevideo.

Il y a des parallèles inquiétants avec la préparation de l’invasion de l’Irak en 2003 – une guerre illégale, comme Kofi Annan l’a confirmé à plusieurs reprises

(https://www.nytimes.com/2004/09/16/international/annan-says-iraq-war-was-illegal.html).

Il est évident pour tout étudiant en première année de droit que les menaces constantes contre le Venezuela sont contraires à l’article 2 al. 4 de la Charte de l’ONU.

ONU article+2,+para+4

Ce que beaucoup ne réalisent pas, c’est que les menaces, la guerre économique, le blocus financier et les sanctions violent les principes contenus dans l’article 3 de la Charte de l’OEA [Organisation des États américains]:

OEA

  • «e. Tout État a le droit de choisir, sans intervention extérieure, son système politique, économique et social et de s’organiser de la manière qui lui convient le mieux, et il a le devoir de s’abstenir d’intervenir dans les affaires d’un autre État. Sous réserve de ce qui précède, les États américains doivent coopérer pleinement entre eux, indépendamment de la nature de leurs systèmes politiques, économiques et sociaux.
  • f.    Les États américains condamnent les guerres d’agression: la victoire ne donne pas de droits.
  • g.    Un acte d’agression contre un État américain est un acte d’agression contre tous les autres États américains.
  • h.    Les controverses de caractère international qui surgissent entre deux ou plusieurs États américains doivent être réglées par des procédures pacifiques ;
  • i.    La justice sociale et la sécurité sociale sont les bases d’une paix durable …»
    De plus, ils violent de nombreux articles du chapitre 4 de la Charte de l’OEA.
    Article 17:

    • «Chaque État a le droit de développer sa vie culturelle, politique et économique librement et naturellement. Dans ce libre développement, l’Etat respecte les droits de l’individu et les principes de la morale universelle.»

Article 18:

«Le respect et l’observation fidèle des traités constituent des normes pour le développement de relations pacifiques entre les Etats. Les traités et accords internationaux devraient être publics.»

Article 19:

«Aucun Etat ou groupe d’Etats n’a le droit d’intervenir, directement ou indirectement, pour quelque raison que ce soit, dans les affaires intérieures ou extérieures d’un autre État. Le principe qui précède interdit non seulement la force armée mais aussi toute autre forme d’ingérence ou de tentative d’ingérence contre la personnalité de l’Etat ou contre ses éléments politiques, économiques et culturels.»

Article 20:

«Aucun Etat ne peut recourir ou encourager le recours à des mesures coercitives de caractère économique ou politique pour forcer la volonté souveraine d’un autre Etat et obtenir d’un autre Etat des avantages de toute nature.»

Chère Michelle Bachelet, Cher Antonio Guterres,

 le monde se tourne vers vous dans l’espoir que vous pourriez éviter des souffrances encore plus grandes au peuple vénézuélien. Il a besoin de solidarité internationale, comme l’exprime le rapport de Virginia Dandan, alors Experte indépendante sur les droits de l’homme et la solidarité internationale

(https://www.ohchr.org/Documents/Issues/Solidarity/DraftDeclarationRightInternationalSolidarity.pdf).

Respectueusement votre,

Pr Alfred de Zayas,

École de diplomatie de Genève


SOURCE/ https://www.zeit-fragen.ch/fr/editions/2019/n-67-18-mars-2019/jappelle-lonu-a-proteger-le-venezuela-des-tentatives-de-renversement-par-les-etats-unis.html

3 réflexions au sujet de « 3247 – J’appelle l’ONU à protéger le Venezuela des tentatives de renversement par les États-Unis… Alfred de Zayas »

Les commentaires sont fermés.