3092 – Jupiter et les Gilets Jaunes ou l’effet boomerang de la dernière présidentielle… Vu par Alain Frugier

 

Peut-être est-il opportun de remettre en lumière les résultats de celle-ci, à savoir que Macron n’a bénéficié au 1er tour que de 8 657 326 suffrages, soit seulement 16% du corps électoral dans son entier. Certes, le même, a bénéficié de 20 257 167 suffrages au second tour, soit 44% du corps électoral dans son entier, mais cette opportune dynamique est plus due au péril de l’extrême droite habilement exploité qu’à une adhésion à Macron et à son programme profondément imprégné d’ultralibéralisme.

Si l’on tient compte du fait que ce dernier a été mis là où il est par et pour une oligarchie financière et économique auprès de laquelle il reste et restera redevable, bien au-delà de la seule suppression de l’ISF…

Si l’on tient compte de son électorat du 1er tour, principalement constitué d’une France bourgeoise et aisée dont les députés En marche sont une criante photographie…

Il était évident que, pour le premier des marcheurs, ce quinquennat ne pouvait que leur être destiné.

Un quinquennat dédié aux seuls qui réussissent, les «RIEN» n’étant même pas visibles sur son radar.

Tout aurait pu se dérouler ainsi, bien au-delà de ces premiers 18 mois, si les Gilets Jaunes n’avaient pas brusquement fait irruption dans cet idyllique paysage.

Les «RIEN» ont même eu l’audace de se mettre en travers de cette voie royale ainsi tracée, et en jaune qui plus est pour être enfin visibles !

Quand on découvre, au hasard du dernier sondage Odoxa-Dentsu de ce 28/11 pour franceinfo et Le Figaro, que 84% des citoyens soutiennent désormais ce mouvement citoyen, on ne peut que faire un troublant rapprochement des 16% restants avec les 16% obtenus lors de son premier tour de la présidentiel. Macron vient donc bien de retrouver le niveau d’étiage de son seul et unique socle électoral.

Si Macron devait persister à n’utiliser que la boussole ultralibérale pour conserver le cap et assurer la bonne navigation de son quinquennat, il est donc clair que, au-delà du danger des récifs, le pire serait à craindre. Si ce n’était que pour lui, cela serait un moindre mal, mais si les citoyens que nous sommes devaient être entraînés dans le naufrage à cause de l’incurie du commandant cela serait autrement catastrophique, pas seulement pour nous tous mais pour le devenir de notre démocratie !…

Alain Frugier

Note sans a priori… je souscrit totalement à l’analyse d’Alain Frugier … la vidéo provient également de son site et de son choix … une petite « perle » avec une chanson interprété par Johnny Halliday … Tout cela en soutien du mouvement « Gilets Jaunes »

SOURCE/https://www.facebook.com/alain.frugier.5/posts/2039734419379997?from_close_friend=1&notif_id=1543447607970294&notif_t=close_friend_activity


VIDEO

Published on Nov 28, 2018

Ce que l’on fait dans sa vie résonne dans l’éternité

5 réflexions au sujet de « 3092 – Jupiter et les Gilets Jaunes ou l’effet boomerang de la dernière présidentielle… Vu par Alain Frugier »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s