2980 – France … Quel avenir pour nos bureaux de poste ? par C dans l’air… 01.09.2018 Vidéo

C dans l’air

Ajoutée le 1 sept. 2018
Face au déclin du courrier traditionnel au profit du numérique, à quoi ressemblera la Poste de demain ?
Pour assurer un avenir à cette institution qui date du XVIème siècle, l’État a décidé d’unir La Banque Postale à CNP Assurances afin de créer « un grand pôle financier public au service des territoires ».
La Caisse des dépôts (CDC), qui détenait jusque-là 26% du capital de La Poste et environ 40% de CNP, deviendra l’actionnaire majoritaire du groupe en récupérant certaines parts détenues par l’État.
Ce rapprochement devrait permettre à La Poste de développer « massivement » son activité dans le secteur de la banque et de l’assurance selon le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, en assurant que le groupe resterait public.
L’objectif : permettre à l’opérateur postal de se réinventer et de continuer à diversifier ses activités, alors que la baisse du courrier risque d’entraîner une perte de 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires d’ici à 2020. Après des siècles d’existence, la Poste n’en est pas à sa première transformation.
Ce rapprochement avec la CNP, annoncé comme « une étape historique » par l’État, s’inscrit dans une évolution constante du groupe pour répondre aux attentes des consommateurs.
  • Diversification des moyens de transports pour la distribution du courrier,
  • création du code postal, de Chronopost et de Colissimo : La Poste n’a cessé d’élargir son champ d’action
  • jusqu’au lancement de la Banque Postale et d’une offre de service à la personne.

Mais quels sont les enjeux de cette nouvelle mutation ?

Avant la France, d’autres pays ont choisi de réformer leurs services postaux pour faire face à la diminution progressive du courrier.

  • Le Canada a annoncé la fin des distributions à domicile d’ici à cinq ans, avec un doublement du prix des timbres.
  • Aux États-Unis, la poste a choisi de s’associer aux fournisseurs en ligne pour livrer les colis du géant Amazon le dimanche.
  • D’autres pays comme l’Angleterre, l’Allemagne ou les Pays-Bas par exemple ont opté pour une privatisation de leur groupe postal.
  • En Belgique, la BPost est multifonctions : entre la livraison de produits d’épicerie, l’impression d’ordonnances médicales, de PV ou de factures et la fabrication de plaques d’immatriculation, rien n’est impossible pour la Poste.

L’union avec CNP Assurances permettra-t-elle à la Poste de se réinventer ?

Cette institution telle que nous la connaissons pourrait-elle disparaître ?

Quelles sont les missions de la Poste à l’étranger ?

Invités :

  1. Jean-Marc DANIEL – Economiste, auteur de Le gâchis français
  2. Patrick MARTIN-GENIER – Enseignant en droit public, spécialiste des collectivités territoriales et des affaires publiques
  3. Guillaume MAUJEAN – Rédacteur en chef Finance-Marchés aux Echos
  4. Nadège VEZINAT – Sociologue, auteure de Les métamorphoses de la poste

 

Pas un événement important qui ne soit évoqué, expliqué et analysé dans C dans l’air. Tout au long de la semaine, les deux journalistes donnent les clés pour comprendre dans sa globalité un événement ou un sujet de première importance, en permettant aux téléspectateurs d’intervenir dans le débat ou de poser des questions par SMS ou Internet.

Caroline Roux est aux commandes de l’émission du lundi au jeudi

Axel de Tarlé prend le relais le vendredi et le samedi.

  • Diffusion : tous les jours de la semaine à 17 h 45
  • Rediffusion : tous les jours de la semaine à 22 h 30 Format : 65 minutes
  • Présentation : Caroline Roux et Axel de Tarlé
  • Réalisation : Pascal Hendrick, Jean-François Verzele et Jacques Wehrlin
  • Production : France Télévisions/Maximal Productions