2704 – La décennie la plus dangereuse… 2018 – 2028

vendredi 13 avril 2018 – Chris Kanthan – Sott.net – 31 mars. 2018

 

Tous les 80 ans, les nations connaissent souvent des événements tumultueux.

Il existe différentes théories sur ce qui se cache derrière ce cycle – par exemple, la théorie du quatrième virage met l’accent sur les forces cycliques des institutions par rapport aux individus. D’autres pensent que du fait qu’après quatre générations suivant une crise majeure, il n’y a plus de personnes âgées pour avertir la société des dangers, les plus jeunes considèrent la paix et la prospérité comme allant de soi.

Eh bien, il y a exactement 80 ans, l’Amérique était embourbée dans la Grande Dépression, et la Seconde Guerre mondiale était sur le point de commencer.

Pourtant, comme on pouvait s’y attendre, la plupart des Américains et des Européens ne peuvent même pas imaginer que de tels scénarios puissent se répéter au cours de leur vie.

Deux grands catalyseurs peuvent déclencher des guerres catastrophiques au cours de la prochaine décennie : la crise de la dette et la crise économique en Occident et les rivalités entre grandes puissances (États-Unis + UE contre Russie + Chine).

Les tensions géopolitiques qui sont en train de mijoter risquent d’atteindre un crescendo très bientôt. Sans une prudence et des précautions extraordinaires, nous sommes destinés à devenir une autre victime du cycle inexorable de l’histoire.

 

CHINE versus USA — Croissance réel du PIB.

 

L’Amérique N°2

Combien de politiciens et d’élites américaines peuvent s’imaginer dire : « L’Amérique est la deuxième plus grande économie du monde » ?

  • Comment les Américains réagiront-ils lorsqu’ils l’entendront pour la première fois ?

Il y aura un choc, de la colère, du déni et beaucoup de blâme et d’accusations. Cependant, la plupart des Américains ne se rendent pas compte que non seulement ce scénario est presque inévitable, mais qu’il se produira au cours des 8 à 10 prochaines années.

Considérez que le PIB nominal de la Chine a augmenté de 200% depuis 2008, alors que celui des États-Unis n’a augmenté que de 35%. Même si la Chine ralentit beaucoup et ne croît que de 100% et que les États-Unis continuent au même rythme, la Chine sera n°1 avant 2028.

Cycles des violences aux USA

Que signifie la montée en puissance de la Chine pour les entreprises occidentales et les mondialistes qui les contrôlent ? Perte de pouvoir et de richesse. Et c’est quelque chose que les mondialistes ne vont pas laisser faire.

L’augmentation de la Chine ne se limite pas au PIB.

  • Fin 2017, l’US News and World Report a classé l’Université Tsinghua de Chine au 1er rang pour l’informatique et l’ingénierie, détrônant le MIT.
  • Dans les domaines de haute technologie tels que la 5G, les véhicules autonomes, les véhicules électriques, les drones avec passager (« les voitures volantes »), l’impression 3D, l’intelligence artificielle, les superordinateurs, l’informatique quantique et de nombreux autres domaines, la Chine occupe la place N°1 ou N°2.

Tout au long de l’histoire, une puissance établie n’a jamais regardé passivement une puissance montante prendre sa place.

Comme le professeur Graham T. Allison de Harvard le souligne, 75 % du temps, le pouvoir établi va en guerre pure et simple avec la puissance montante.

RUSSIE discours du président Poutine devant les corps constitués de la Fédération de Russie le 1er mars 2018 1035333747

L’ours zombie revient à la vie

Après la chute de l’Union soviétique, la phrase préférée des intellectuels américains était « Fin de l’histoire ». Et John Bolton, dans une phrase célèbre, a affirmé qu’il ne devrait y avoir qu’un seul pays au sein du Conseil de sécurité permanent de l’ONU : les États-Unis ! L’Amérique a gagné la guerre froide et restera une hyperpuissance pour toujours ! Tout le monde embrassera l’exceptionnalisme de l’Amérique et restera soumis.

Hélas, Poutine est arrivé et a ressuscité l’ours russe qui était sous assistance respiratoire. Il a contrecarré les mondialistes en Ukraine et en Syrie, survécu à la chute du prix du pétrole (de 115 $ à 45 $ en six mois seulement), empêché l’effondrement de l’économie russe en dépit de sanctions sévères, étayé d’énormes réserves d’or et de devises étrangères, et même réussi à développer des missile balistique intercontinental (ICBM) hypersoniques qui peuvent échapper aux systèmes de défense antimissile des États-Unis.

Pire encore, Poutine travaille avec les Chinois sur des versions indépendantes de l’Internet, du système bancaire, du système de cartes de crédit, etc.

 

Dans les années 1960, la CIA a lancé toutes sortes d’attaques sous faux drapeaux pour blâmer la Russie – tuant des réfugiés cubains à Miami, achetant des avions russes pour attaquer les installations militaires américaines, etc. Maintenant, l’allégation de piratage et d’ingérence de la Russie et le drame de l’empoisonnement d’un espion ne sont que des préliminaires ; attendez-vous à beaucoup plus dans les mois et les années à venir.

ener-conflit-iran-3

Fûts de poudre du Moyen-Orient

Dans les années 1990, les néoconservateurs en Israël et aux États-Unis – vous vous souvenez du PNAC ? – rêvaient d’hégémonie sur le Moyen-Orient.

S’ils pouvaient éliminer l’Irak et l’Iran, la domination serait complète. Imaginez le contrôle de tout ce pétrole et des voies navigables stratégiques par lesquelles passe une grande partie du commerce mondial.

Et si les entreprises occidentales peuvent construire des oléoducs et gazoducs du Moyen-Orient vers l’Europe, ces derniers peuvent dire « Niet » au pétrole/gaz russe.

Sans l’Europe en tant que client, la Russie souffrira énormément et se rendra, ou du moins c’est ce qu’ils pensent.

Contrôler le Moyen-Orient, c’est aussi contrôler les routes terrestres et maritimes de l’Initiative « Nouvelle route de la soie » de la Chine.

Quelques « rebelles modérés » dans les bons pays peuvent grandement perturber les trains chinois à destination de l’Europe.

 

C’est pourquoi la Syrie et l’Iran sont si importants pour toutes les parties dans leur lutte géopolitique.

Avec les néoconservateurs et les bellicistes pro-israéliens dans le cabinet de Trump, une guerre contre l’Iran est plus probable que jamais auparavant, ce qui entraînera certainement la Russie, et peut-être même la Chine, dans le conflit.

china-map-read-america

Une guerre en Asie pour contenir la Chine

Le talon d’Achille de la Chine est qu’elle est entourée par les États vassaux de l’Amérique – Taïwan, le Japon et la Corée du Sud pour l’instant.

Les Philippines étaient autrefois la marionnette de l’Amérique, mais elle penche maintenant vers la Chine et la Russie, grâce à son président Duterte. La tournure que prendra la Corée du Nord n’est pas encore visible.

L’Inde, colonisée par les Britanniques depuis 200 ans, connaît une amnésie et cède rapidement sa souveraineté aux États-Unis.

Les élites japonaises – sous la pression des mondialistes – essaient de changer leur constitution pour que le Japon puisse reconstruire son armée. C’est évidemment un signe inquiétant.

 

Ainsi, les mondialistes ont beaucoup d’options pour mener une guerre par procuration contre la Chine.

L’Asie a connu une croissance rapide et jouit d’une prospérité sans précédent, mais il y a de bonnes chances qu’ils la gâchent en devenant des pions sacrificiels dans l’échiquier géopolitique.

yuan dollar rtxthh0

Guerres financières

Si les globalistes ont un puissant État militaire et des États vassaux pour imposer leur hégémonie, ils ont une faiblesse énorme :

une fausse économie basée sur la dette et l’impression de l’argent.

L’énorme force de l’Amérique est basée sur le pétrodollar – un système injuste qui force les autres pays à acheter du pétrole et d’autres produits de base en dollars américains. Enlevez ça, et l’empire américain commence à vaciller. Sans une demande énorme de dollars américains et de bons du Trésor, les taux d’intérêt augmenteront, la dette deviendra chère et les paiements d’intérêts sur la dette existante monteront en flèche.

C’est pourquoi la Chine, le plus grand importateur de pétrole, vient de lancer des contrats à terme sur le pétrole qui se négocient en yuan.

Avant la fin de l’année, la Chine prévoit d’annoncer des systèmes où l’on peut acheter et vendre directement du pétrole en yuan. Si la Chine voulait sortir de l’hégémonie mondialiste, il n’y aurait pas de meilleur moyen que d’établir le pétroyuan, surtout s’il est soutenu par l’or.

tempête irma-3246417

Quelle est la prochaine étape ?

Grâce à l’État Profond et aux démocrates, les relations entre les États-Unis et la Russie continueront de se détériorer à mesure que les sanctions s’accumuleront. Les mondialistes tenteront également d’utiliser l’hystérie anti-Russie pour créer une armée européenne, renforcer l’OTAN et provoquer la Russie avec des systèmes de défense antimissile et un renforcement militaire à ses frontières.

Les États-Unis vont continuer à renforcer leurs troupes pour encercler la Chine, faire des moulinets avec un sabre dans la mer de Chine méridionale, inciter les séparatistes musulmans en Chine occidentale (Xinjiang), et essayer de monter les pays asiatiques contre la Chine.

Il y aura aussi d’interminables guerres économiques, hybrides et de propagande contre la Russie et la Chine dans les années à venir.

terre poster-planete-terre

Conclusion

L’Amérique représente 5% de la population mondiale. Elle ne peut pas s’attendre à régner éternellement sur les 95% restants. La domination unipolaire de l’Amérique est a un tournant de l’histoire. Elle doit apprendre à coexister avec d’autres grandes puissances et se concentrer sur la création d’un monde pacifique et prospère.

Au lieu de cela, les élites américaines sont remplies d’orgueil et de fantasmes hégémoniques.

Les Américains – et, malheureusement, la plupart des Européens d’aujourd’hui également – sont ignorant sur la géopolitique, sont facilement influencés par la propagande et programmés pour accepter des histoires fantaisistes sans exiger de preuves ou de faits.

La combinaison d’élites impitoyables avec des masses crédules est extrêmement dangereuse.

Sans grande retenue, diplomatie, sagesse et compromis, nous risquons de sombrer dans une catastrophe nucléaire au cours de la prochaine décennie.

 

Chris Kanthan (Profile)

Chris Kanthan est l’auteur d’un nouveau livre intitulé Deconstructing the Syrian war. Chris vit dans la région de la baie de San Francisco, a voyagé dans 35 pays et écrit sur les questions mondiales, la politique, l’économie et la santé. Son autre livre est Deconstructing Monsanto. Pour le suivre sur Twitter : @GMOChannel

SOURCES/

http://www.geopolintel.fr/article2015.html

https://fr.sott.net/article/32147-2018-2028-La-decennie-la-plus-dangereuse

Une réflexion au sujet de « 2704 – La décennie la plus dangereuse… 2018 – 2028 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s