2620 – Conférence de presse de Maria Zakharova, porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères, Moscou, 15 mars 2018

SUJETS TRAITÉS

  1. Sur le discours du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov pendant le forum « La Russie, un pays d’opportunités »

  2. Sur la visite du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov au Vietnam
  3. Sur la visite du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov au Japon
  4. Sur l’interview du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov aux médias vietnamiens et japonais
  5. Sur la participation du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à la réunion du Conseil de tutelle de la Fondation Gortchakov de soutien à la diplomatie publique
  6. Sur la participation du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à la Conférence internationale de haut niveau sur l’Afghanistan intitulée « Les processus de paix, la coopération dans le domaine de la sécurité et la coopération régionale »
  7. Sur les préparatifs de l’élection présidentielle russe à l’étranger selon la ligne fixée par le Ministère russe des Affaires étrangères
  8. Sur la situation en Syrie
  9. Sur les accusations du Royaume-Uni contre la Russie concernant l’affaire Sergueï Skripal
  10. Sur l’évolution de la situation en Birmanie
  11. Sur le 20e anniversaire de l’organisation des vétérans du Ministère russe des Affaires étrangères
  12. Sur la »Fondation des vétérans du service diplomatique », organisation caritative régionale publique de soutien social, juridique et matériel aux vétérans du service diplomatique
  13. Sur l’éventuelle création en Russie de l’association civile « Société d’amitié Russie-Artsakh »

Note Sans a priori : les réponses sur l' »empoisonnement » de « l’espion » ne varient pas et la Russie demande que ce qui est prévu dans les textes de l’OIAC soit appliqué … mais il est vrai que les textes, les traités, les conventions internationales ont tendance à ne plus être respecté par certains pays qui se considèrent au-dessus des lois !!!

russie Брифинг 15.03

 

1

Sur le discours du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov pendant le forum « La Russie, un pays d’opportunités »

Aujourd’hui, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov prononcera un discours pendant le forum « La Russie, un pays d’opportunités » sur le thème « Quelles opportunités pour la Russie dans le monde? ». Ce forum réunira les participants aux projets hébergés par la plateforme ouverte « La Russie, un pays d’opportunités » créée à l’initiative du Président russe Vladimir Poutine. Son travail est consacré au développement d’un système d’ascenseurs sociaux transparents, à la réalisation de soi pour les jeunes talents et les professionnels.

L’allocution du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov sera retransmise sur le site officiel du Ministère russe des Affaires étrangères et sur les réseaux sociaux.

Je pense que ce sera une discussion intéressante. Nous vous invitons à la suivre.

2

Sur la visite du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov au Vietnam

VIET NAM Pham Binh Minh phambinhminh-1460346921604-0-0-337-660-crop-1460346939896        Pham Binh Minh

Les 19 et 20 mars, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov sera en déplacement au Vietnam. Il s’entretiendra avec le vice-Premier ministre et Ministre vietnamien des Affaires étrangères Pham Binh Minh et d’autres responsables du pays.

Pendant ces contacts, il est prévu d’évoquer l’état et les perspectives de renforcement du partenariat russo-vietnamien stratégique global, notamment du dialogue politique et de la coopération dans le domaine commercial, économique, scientifique, technologique, militaro-technique et social. Il est prévu d’accorder une attention particulière à la préparation des Années croisées de la Russie au Vietnam et du Vietnam en Russie en 2019. Les interlocuteurs aborderont également les questions d’actualité d’intérêt mutuel de l’agenda régional et international.

A l’issue des pourparlers il est prévu de signer un plan de coopération entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays pour 2019-2020.

3

Sur la visite du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov au Japon

Japanese Prime Minister Shinzo Abe Appoints New Cabinet Members in Reshuffle         le Ministre japonais des Affaires étrangères Taro Kono.

Les 21 et 22 mars, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov sera en déplacement à Tokyo où il rencontrera le Ministre japonais des Affaires étrangères Taro Kono.

Pendant leurs pourparlers, ils évoqueront l’ensemble des questions relatives à la coopération bilatérale – politiques, économiques, commerciales et socioculturelles. Les deux ministres aborderont également les problèmes internationaux d’actualité, notamment l’évolution de la situation sur la péninsule coréenne et en Syrie, ainsi que la coopération dans le cadre des formats multilatéraux.

L’entretien fera suite à la série de contacts entre les chefs de diplomatie au second semestre 2017 et début 2018, et marquera l’étape principale de la préparation de la visite du Premier ministre japonais Shinzo Abe en Russie en mai 2018.

A l’issue de l’entretien, il est prévu de signer le Plan russo-japonais de consultations interministérielles pour 2018-2019.

Nous publierons les informations concernant cette visite sur le site officiel du Ministère russe des Affaires étrangères.

4

Sur l’interview du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov aux médias vietnamiens et japonais

Je vais dévoiler un petit secret: en ce moment le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov accorde une interview aux médias vietnamiens et japonais. Dans ces interviews, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s’arrêtera en détail sur les formats de coopération et d’interaction entre la Russie et le Vietnam, ainsi qu’entre la Russie et le Japon.

L’interview sera publiée vendredi soir.

5

Sur la participation du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à la réunion du Conseil de tutelle de la Fondation Gortchakov de soutien à la diplomatie publique

RUSSIE LAVROV serguei SERGUEÏ LAVROV

Le 26 mars, sous la présidence du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, se tiendra la réunion annuelle du Conseil de tutelle de la Fondation Gortchakov de soutien à la diplomatie publique, pendant laquelle seront présentés les résultats principaux de l’activité de l’organisation en 2017 et déterminés les lignes prioritaires du travail pour 2018-2019.

La fondation Gortchakov a été créée en 2010 conformément à la directive du Président russe afin de soutenir la diplomatie publique, de contribuer à la participation d’ONG russes à la coopération internationale et d’impliquer activement les institutions de la société civile dans la politique étrangère.

6

Sur la participation du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à la Conférence internationale de haut niveau sur l’Afghanistan intitulée « Les processus de paix, la coopération dans le domaine de la sécurité et la coopération régionale »

Tachkent.ouzbekistan-6262b

Mardi 27 mars, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov participera à la Conférence internationale de haut niveau sur l’Afghanistan intitulée « Les processus de paix, la coopération dans le domaine de la sécurité et la coopération régionale » à Tachkent.

tachkent OUZBEKISTAN         Tachkent.   

Cette réunion vise à créer un large consensus international autour des principes fondamentaux du processus de paix en Afghanistan, de la recherche de solutions pour établir une coopération régionale sur la sécurité et de l’implication de l’Afghanistan dans la coopération commerciale, transitaire, énergétique, culturelle et sociale avec l’Asie centrale et au-delà.

Nous considérons la conférence de Tachkent comme un prolongement des efforts de la communauté internationale, notamment dans le cadre du format de Moscou et du Groupe de contact OCS-Afghanistan, pour stabiliser la situation en Afghanistan et créer les conditions pour un développement durable de ce pays.

7

Sur les préparatifs de l’élection présidentielle russe à l’étranger selon la ligne fixée par le Ministère russe des Affaires étrangères

ELECTIONS RUSSES 1035216486

Sans fausse modestie, nous pouvons dire que nos établissements diplomatiques ont mené un grand travail pour préparer la présidentielle russe à l’étranger. Pourquoi donnons-nous une estimation si positive de la situation? Parce que la géographie des votes extérieurs par anticipation a effectivement été élargie.

Je voudrais rappeler que 394 bureaux de vote ont été ouverts dans 144 pays (contre 378 pour la présidentielle précédente et 365 pour les législatives).

La géographie des votes extérieurs par anticipation a été élargie. Leur nombre est passé de 270 (aux législatives) à 356 dans 90 pays du monde. Cette forme de travail n’avait encore jamais atteint une telle envergure. Le 14 mars, plus de 150 scrutins avaient déjà été organisés.

La formation des commissions des bureaux de vote est terminée. Elles sont dirigées par 44 ambassadeurs et 62 consuls généraux.

Des problèmes persistent, notamment dans la mise en place des bureaux de vote en Ukraine (nous en avons parlé régulièrement, des commentaires à ce sujet sont publiés sur le site officiel du Ministère russe des Affaires étrangères), en Lettonie et en Estonie: comme nous l’avons déjà mentionné, les autorités de ces pays n’ont pas autorisé l’ouverture de bureaux de vote supplémentaires ni l’organisation de votes extérieurs.

Selon les statistiques consulaires, environ 1,8 million de nos concitoyens résident ou se trouvent temporairement à l’étranger. Le Ministère russe des Affaires étrangères et les établissements diplomatiques à l’étranger font tout pour permettre au mieux à tous ceux qui le souhaitent de profiter de leur droit constitutionnel.

Je voudrais une nouvelle fois souligner que nos établissements diplomatiques (ambassades et consulats généraux) publient régulièrement sur leurs sites officiels et leurs pages sur les réseaux sociaux des informations sur le déroulement des préparatifs et du vote par anticipation.

Ce dimanche 18 mars, avec tout notre pays, nous organiserons et participerons aux élections. Vous pourrez suivre le déroulement du vote pratiquement en direct – y compris dans les établissements diplomatiques russes à l’étranger.

S’il y a des questions ou une volonté de couvrir le déroulement des élections dans un pays en particulier, vous pouvez trouver les numéros verts et les numéros des services de presse (qui sont responsables de l’accréditation des journalistes) sur les sites officiels de nos ambassades. Je vous invite à profiter de cette opportunité. Si vous rencontrez des difficultés, adressez-vous au Centre de presse du Département de l’information et de la presse du Ministère russe des Affaires étrangères. De notre côté, nous apporterons toute l’aide nécessaire.

8

Sur la situation en Syrie

 

 

La situation militaire et politique reste tendue en Syrie. Nous constatons tout de même une réorientation progressive des tendances vers la stabilisation de la situation, le retour à la vie pacifique dans le pays.

La Russie reste attachée à la résolution 2254 du Conseil de sécurité de l’Onu et poursuit ses efforts visant à parvenir au règlement politique le plus rapide possible de la crise syrienne, ainsi qu’à la suppression définitive des résidus de terrorisme international dans le pays. Le 16 mars, le Ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov se rendra dans la capitale kazakhe pour prendre part à la rencontre des ministres des Affaires étrangères des pays garants du processus d’Astana – la Russie, la Turquie et l’Iran. Les ministres évoqueront la situation sur le sol syrien, la désescalade et des mesures concrètes pour le rétablissement de la paix et de la sécurité dans le pays.

Astana-featured  Astana

Les militaires russes présents en Syrie poursuivent leurs contacts actifs avec les représentants des groupes armés afin de les convaincre de déposer les armes et de prendre leurs distances des terroristes. Le Ministère russe de la Défense publie des communiqués détaillés sur l’évolution de la situation sur le terrain. 

Les forces gouvernementales syriennes mènent une opération antiterroriste de grande envergure dans la Ghouta orientale. Avec une contribution active du Centre russe pour la réconciliation des belligérants, les autorités syriennes, qui se laissent guider par les normes du droit humanitaire international, font tout leur possible pour minimiser les pertes parmi la population civile et organiser son retrait sécurisé depuis les zones contrôlées par les combattants. Les pauses humanitaires quotidiennes de cinq heures restent toujours en vigueur. On a organisé deux nouveaux corridors sécurisés: l’un a été créé par les militaires russes au sud de l’enclave située près des localités de Jisrein et de Mliha; l’autre a été formé à l’initiative syrienne à Harasta. Près de 60 civils, dont 26 enfants, ont été évacués de la ville libérée de Mesraba. Le 9 mars, les autorités locales ont laissé rentrer dans la ville de Douma un nouveau convoi conjoint de l’Onu, du Comité international de la Croix-Rouge et de l’Association syrienne du Croissant-Rouge qui transportait une aide humanitaire pour 12 000 personnes.

SYRIE la-ville-rebelle-de-douma-pres-de-la-capitale-syrienne-damas_5978532 Douma (Syrie) –

Les extrémistes continuent quant à eux d’ignorer les pauses humanitaires et de torpiller les initiatives visant à assurer le retrait de ceux qui habitent dans les zones de combat. Ainsi, le groupe Feilak al-Rakhman a ouvert le feu sur une colonne de civils qui tentait d’utiliser le corridor entre Jisrein et Mliha. Une femme et deux enfants sont morts. Les terroristes poursuivent leurs tirs de missiles et de mortier sur les quartiers résidentiels de Damas. Le 11 mars, plusieurs dizaines d’obus ont explosé dans la capitale syrienne. Les extrémistes ont bombardé les quartiers de Kaymariya, de Barza, de Bab Touma, de Qasaa, de Bazouriya, de Hamidiya, de Chagour et de Roukneddin. Selon les ministères syriens de l’Intérieur et de la Santé, 4 personnes sont mortes et encore 26 ont été blessées ce jour-là.

Nous appelons encore une fois nos partenaires régionaux et internationaux à une coopération efficace et respectueuse afin de parvenir le plus rapidement possible à une solution politique en Syrie et d’éviter le torpillage des efforts communs visant à normaliser la situation dans ce pays. Je voudrais adresser un avertissement spécial à Washington pour lui rappeler la nécessité de respecter absolument les normes du droit international et le caractère inadmissible de toute action agressive contre la Syrie souveraine, qui est un État membre de l’Onu.

9

Sur les accusations du Royaume-Uni contre la Russie concernant l’affaire Sergueï Skripal

parlement_britannique_1490195328Parlement de Londres

Hier, nous avons publié un communiqué à ce sujet sur le site officiel du Ministère russe des Affaires étrangères.

Suite à l’annonce de démarches inamicales du Royaume-Uni envers la Russie, il est évidemment prévu de prendre des contremesures, comme l’a déclaré hier le Ministère. Elles sont en cours d’élaboration et seront adoptées prochainement.

Je voudrais vous informer que l’Ambassade de Russie au Royaume-Uni a envoyé au Foreign Office plusieurs notes diplomatiques ayant pour objectif d’entamer un dialogue actif avec Londres sur la situation autour de l’usage de substances chimiques toxiques sur le territoire britannique.

Ces notes appelaient à lancer un travail conjoint concret pour fournir des dossiers et toutes les informations possibles. Il était question d’appliquer la Convention sur l’interdiction des armes chimiques (CIAC), de faire appel aux institutions et aux capacités de l’OIAC. Ces notes appelaient également instamment à accorder un accès à la citoyenne russe Ioulia Skripal.

Nous avons envoyé au Foreign Office un document à part concernant les informations annoncées et publiées concernant une éventuelle cyberattaque par des structures officielles britanniques contre la Russie.

Au total, quatre notes ont été envoyées. En retour, nous avons reçu des réponses bureaucratiques insignifiantes. A l’heure actuelle, le Royaume-Uni refuse de coopérer avec la Russie pour remplir ses engagements en tant que membre de la CIAC et de l’OIAC.

Cela a été notamment déclaré à la tribune de l’OIAC. Nous avons tenté de faire revenir Londres dans le champ légal pour régler les questions et les problèmes sérieux.

Nous sommes extrêmement préoccupés par ce qui s’est produit il y a quelques jours sur le sol britannique. Nous recevons toutes les informations sur l’usage de l’arme chimique au Royaume-Uni avec beaucoup d’inquiétude. Je peux confirmer officiellement qu’à l’heure actuelle, Londres refuse de présenter la moindre information factuelle sur l’affaire en cours. Il n’est aucunement question de fournir à la Russie des échantillons de la substance qui a été découverte sur les lieux du crime. Je peux également confirmer officiellement que la Russie n’a pas reçu de détails ou d’informations susceptibles de faire la lumière sur les faits de la part de Londres, ni via les canaux bilatéraux ni via les organisations internationales.

Le spectacle politico-médiatique continue, tout comme la flagrante campagne politico-médiatique qu’il recouvre. On constate notamment que les mécanismes du Conseil de sécurité des Nations unies sont utilisés pour réchauffer avec une nouvelle force la campagne et l’hystérie antirusses. Je pense que de nombreux membres de la communauté internationale ont tiré leurs conclusions sur le niveau de confiance envers Londres.

Encore une fois, nous appelons officiellement le Royaume-Uni à présenter tous les dossiers sur l’incident (comme ils l’appellent) impliquant la propagation de l’arme chimique sur le territoire de ce pays.

10

Sur l’évolution de la situation en Birmanie

birmanie ... 8af2c4dbb1e8e2471069c78641ec5   Des membres de la communauté Rohingya,

Nous continuons de suivre attentivement l’évolution de la situation en Birmanie, où le gouvernement s’emploie à lancer un processus de paix. Dans le même temps, la situation reste difficile dans plusieurs régions birmanes, où l’on constate des attaques épisodiques de groupes ethniques armés irréconciliables. En particulier, fin février, des explosifs artisanaux ont été utilisés à Sittwe, centre administratif de l’État d’Arakan.

Les autorités birmanes engagent des démarches pour créer les conditions qui permettront un retour au foyer des habitants qui ont quitté le nord de l’État d’Arakan pour se réfugier au Bangladesh. Elles installent des camps pour leur accueil initial, et des mesures actives sont prises pour garantir leur sécurité.

birmanie LC170117-Birmanie-Arakan_0_278_284Le gouvernement birman accorde une attention prioritaire aux aspects humanitaires de la situation actuelle dans l’État d’Arakan. Les écoles fermées l’an dernier à cause des attaques des extrémistes ont rouvert leurs portes. Début mars, un 5e groupe de jeunes volontaires est arrivé à Arakan pour livrer et distribuer une aide aux habitants des villages touchés et aux déplacés internes. Des travaux sont en cours pour rétablir le courant permanent dans les régions du nord de l’Arakan.

 

On procède à la vérification des documents de plus de 8 000 réfugiés, transmis en février par le Bangladesh aux autorités birmanes. Afin d’empêcher l’infiltration de terroristes sur le territoire de l’État d’Arakan, les services frontaliers des deux pays ont mis en place des patrouilles conjointes le long de la frontière interétatique, et ont augmenté le nombre de postes de contrôle policier et frontalier.

Le gouvernement birman s’efforce de partager avec le public international des informations réelles sur la situation dans l’État d’Arakan. En février, trois voyages ont été organisés dans les régions frontalières pour le corps diplomatique. La région est régulièrement visitée par les journalistes birmans et étrangers.

11

Sur le 20e anniversaire de l’organisation des vétérans du Ministère russe des Affaires étrangères

russie sergei-lavrov-russia-s-foreign-minister-meets-soviet-wwii-veterans-b998ye

 

Le 28 mars marquera le 20e anniversaire de l’organisation des vétérans du Ministère russe des Affaires étrangères. Elle a été fondée par l’assemblée générale des vétérans et enregistrée au Ministère russe de la Justice en janvier 1998.

A l’origine de cette organisation se trouvaient des diplomates éminents:

  • le membre du Collège du Ministère russe des Affaires étrangères Nikolaï Soudarikov,
  • l’ambassadeur Gueorgui Farafonov
  • et l’émissaire Nikolaï Koustovski.

Aujourd’hui, le Héros de l’Union soviétique Sergueï Romanovtsev en fait partie. Par le passé, trois autres Héros de l’Union soviétique, un chevalier de l’ordre de la Gloire et trois Héros du Travail socialiste en faisaient partie.

Actuellement, le Conseil des vétérans compte 1 558 personnes dont près de 500 femmes, membres de 34 organisations de vétérans initiales auprès des départements du Ministère. Parmi eux:

  • 158 vétérans de la Grande Guerre patriotique,
  • 20 travailleurs émérites du service diplomatique russe,
  • 112 travailleurs d’honneur du Ministère des Affaires étrangères,
  • 144 ambassadeurs
  • 250 émissaires.

Les principaux domaines d’activité de l’organisation sont le soutien socioéconomique des vétérans (service médical, aide matérielle), ainsi que le règlement des questions des vétérans dans l’organisation de différentes activités.

La direction du Ministère et le Ministre personnellement portent une attention permanente au soutien des vétérans et des organisations de vétérans et apportent une aide pour régler leurs problèmes quotidiens.

Le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov organise régulièrement des rencontres avec la direction du Conseil des vétérans et ses membres.

Nous pensons que ce travail doit être poursuivi, et il le sera.

 

12

Sur la »Fondation des vétérans du service diplomatique », organisation caritative régionale publique de soutien social, juridique et matériel aux vétérans du service diplomatique

RUSSIE un rassemblement de vétérans et de jeunes dans la nuit du 21 au 22 juin. 02  un rassemblement de vétérans et de jeunes dans la nuit du 21 au 22 juin.

Le Conseil des vétérans de guerre et du travail du Ministère russe des Affaires étrangères a créé la « Fondation des vétérans du service diplomatique », organisation caritative régionale publique de soutien social, juridique et matériel aux vétérans du service diplomatique.

La mission principale de la fondation sera d’aider les vétérans du service diplomatique, ce qui contribuera à remplir les objectifs de la politique publique de la Fédération de Russie en matière de soutien aux vétérans et aux personnes handicapées, aux groupes de population socialement fragiles et aux personnes faisant face à une situation difficile.

La mise en œuvre de la stratégie et la définition des priorités des activités de la Fondation caritative seront assurées par le Conseil de tutelle, créé spécialement à ces fins et présidé par le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Compte tenu du rôle important de la Fondation dans le domaine du soutien social, juridique et matériel aux vétérans du service diplomatique, le Conseil de la Fondation, présidé par l’ancien Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire Vladimir Tchikvadze, appelle les organisations publiques et sociales, les représentants des milieux d’affaires et tous les citoyens intéressés à prendre part aux travaux de la Fondation.

Même les jeunes pourraient envier le travail actif de nos vétérans. Nous vous en tiendrons informés régulièrement.    

13

Sur l’éventuelle création en Russie de l’association civile « Société d’amitié Russie-Artsakh »

ARMENIE ET ARTSAKH 183ce0975327a69c1a24fd7220848936

Avant cette conférence de presse, les médias azerbaïdjanais nous ont demandé de commenter les informations d’une agence de presse russe sur l’organisation, le 22 février dernier, de la table ronde « Artsakh libre. 30 ans » en présence des collaborateurs de la Représentation permanente de la République d’Artsakh à Moscou menés par le Représentant permanent Albert Andrian. On a mentionné également la formation en Russie de l’association civile « Société d’amitié Russie-Artsakh ».

Nous avons précisé de quoi il s’agissait. Il n’existe à Moscou aucune « représentation de la République d’Artsakh« , comme cela a été formulé dans la question. Selon mes informations, Albert Andrian, mentionné plus haut, est en réalité conseiller auprès de l’Ambassade de la République d’Arménie. Dans tous les cas, il a été accrédité en Russie avec ce statut.

Franchement, à mon avis,  il n’est pas nécessaire de commenter la formation de la « Société d’amitié Russie-Artsakh ». Il existe en Russie des associations civiles très différentes. L’essentiel est qu’elles ne doivent pas contredire la loi russe.  

russie Брифинг 15.03

 

A suivre…

SOURCE/ http://www.mid.ru/fr/foreign_policy/news/-/asset_publisher/cKNonkJE02Bw/content/id/3120170

 

2 réflexions au sujet de « 2620 – Conférence de presse de Maria Zakharova, porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères, Moscou, 15 mars 2018 »

Les commentaires sont fermés.