1467 – Quelle place pour la Russie dans le monde ?

Écouter 27:39 la chronique de Jacques Sapir et ses invités

Les chroniques de Sapir 13:14 04.01.2017 (mis à jour 18:54 04.01.2017) URL courte Jacques Sapir

2017-01-05-snapshot

La situation économique s’améliore en Russie en 2016. La diplomatie russe marque aussi des points. Jacques Sapir fait le point avec
  1. Xavier Moreau, fondateur du site d’analyse géostratégique Stratpol,
  2. Jean-Robert Raviot professeur de civilisation russe contemporaine
  3. et Pascal Gauchon, fondateur de la revue Conflits.

Le baril de pétrole à 56 dollars,

un chômage à 5,3 %: depuis le second semestre 2016,

les chiffres de l’économie russe montrent des signes encourageants de rétablissement.

Sur le plan diplomatique, la prise d’Alep vient de démontrer que la Russie est un acteur décisif au Moyen-Orient.

Quels ont été les facteurs de la réussite de la politique étrangère russe en 2016?

Pascal Gauchon considère que les succès russes sont dus à « l’habileté stratégique du président Vladimir Poutine » et à une certaine chance, notamment « l’élection de Donald Trump », « les élections du président bulgare et du président moldave » ainsi que l’investiture de François Fillon à la primaire de la droite.

Jean-Robert Raviot ajoute ainsi que « la diplomatie russe a une longueur d’avance très nette […] elle a pris conscience de sa juste place, pris la mesure de l’asymétrie dans laquelle elle est par rapport à l’Occident, mais aussi de la relativité des puissances. »

La Russie a-t-elle les moyens de ses ambitions géopolitiques?

Xavier Moreau estime que la « Russie n’est pas dans une situation économique parfaite […] Ce qui est clair, c’est que la baisse du rouble a été une chance inespérée pour la Russie ainsi que les sanctions. »

Écouter 27:39 la chronique de Jacques Sapir et ses invités n savoir plus: https://fr.sputniknews.com/radio_sapir/201701041029459001-Russie-diplomatie/

Note Sans a priori : lors du débat, Xavier Moreau note que la Silicone Valley sous-traite avec la Russie pour des mises au point de programmes informatiques … ce qui les a fait rire , en reliant ce fait aux accusations d’Obama sur les intrusions informatiques soi disant russe aux USA …