1102 – Vidéo 23.08.2016 – Camps d’entrainements de Daesh au Kosovo…analyse du Colonel Hogard

Alerte rouge: le Kosovo peut envahir l’Europe!

Ajoutée le 23 août 2016 – durée 30:09

Le colonel Jacques Hogard, aujourd’hui à la tête de la société de sécurité Epée, a dirigé le Groupement interarmées de forces spéciales (GFIS) au Kosovo. Il est entré en premier dans la province serbe. Ce colonel est non seulement officier de la Légion d’honneur, mais aussi titulaire de l’ordre de Saint Sava. Il est également auteur du livre « L’Europe est morte à Pristina » (Hugo Doc, 127 pages). Il a confié en toute exclusivité à Pravda.ru que, selon lui, le danger des camps d’entraînement de DAECH existant sur le sol du Kosovo, reste plus qu’imminent.

  • Non seulement ces 5 camps peuvent servir de tête de pont pour une opération des islamistes en Europe, mais ils peuvent également se propager en Macédoine et en Bosnie (voir le Saker francophone du 28 juillet dernier).
  • Les salafistes y forment aussi de véritables kamikazes qui peuvent sévir à travers l’Union Européenne.

Le colonel Hogard estime qu’il est très important de retrouver les grandes valeurs civilisationnelles propres à la France et ne pas perdre les traditions millénaires de l’ancien premier pays chrétien que fut la France dans le monde occidental. Il a aussi beaucoup de respect pour les musulmans de France qui servent et ont servi leur Patrie.

Il invite les Français à suivre l’exemple de la Russie qui, elle, sait comment cohabiter avec l’islam et fonder un Etat multireligieux qui a su résister au temps. La France, pour sa part, estime le colonel a fait la connaissance de l’islam tout récemment, au cours de la guerre d’Algérie au XIX siècle. Donc il faut suivre l’exemple russe pour que les représentants de toutes les religions se sentent solidaires de la même et unique Patrie en rejetant la division par ethnies ou profession de foi. Il admire également Vladimir Poutine qui a su régler le problème tchétchène. Le colonel Hogard voudrait qu’il y ait un chef de cette envergure pour la France.

***********************

n’est pas de ceux que l’on peut taxer de complotisme. Même les plus hardis des endoctrinés n’oseraient s’aventurer sur ce terrain, et pour cause. Le colonel est non seulement un témoin direct de beaucoup des évènements de la fin du siècle dernier mais, bien plus, il en a été un des acteurs sur le terrain. La machine à , dans son vaste programme de dont nous savons qu’il n’existe aucune limite, l’a atteint de plein fouet, attentant à son honneur et celui de ses camarades, notamment concernant les évènements du Rwanda au sujet desquels il a écrit un livre, « Les larmes de l’honneur ». C’est que garde un regard lucide sur les actions dans lesquelles il est impliqué et, surtout, il écrit, et il s’exprime. Ceci explique peut-être cela. Il récidive avec un nouveau livre intitulé « L’ est morte à Pristina » où il relate les évènements de la en 1999, tels qu’il les a vécus comme commandant d’un groupe interarmées de françaises.