1043 – Le manichéisme suicidaire de la politique ukrainienne

 

La politique ukrainienne n’est pas tout à fait une politique. C’est plutôt une annexe à une conscience quasi religieuse, dans laquelle la foi en certains postulats a écrasé complètement le rationnel, l’utilité et la logique, et soumis les pensées et les actions des gens. Voilà pourquoi, dans la politique ukrainienne, tout passe à travers les filtres de postulats politico-religieux, et celui qui ne professe pas ces postulats, essayant de s’appuyer sur le bon sens, est banni de la politique ukrainienne.


Par Andréï Vadjra – Le 1er aout 2016 – Alternatio (lien1)


Il y a très longtemps, au IIIe siècle, une doctrine religieuse appelée le manichéisme est née au Moyen Orient. Au XIe siècle, elle s’est répandue de l’Afrique du Nord jusqu’à la Chine, en s’imprégnant non seulement d’éléments christiano-gnostiques, mais aussi d’emprunts au zoroastrisme et au bouddhisme.

Du point de vue manichéiste, l’univers est le siège de deux forces, la Lumière et les Ténèbres, primordialement hostiles et constamment opposées l’une à l’autre.

Et le manichéisme en soi est devenu en fait une doctrine de la lutte entre la Lumière et les Ténèbres, le Bien et le Mal.

Selon cette hérésie manichéenne, le monde de la Lumière est la demeure du calme, où règne l’unité entre l’harmonie et l’entente. Ce monde est entièrement Bien, il ne connaît pas le Mal, il est spirituel, et toutes ses créatures sont parfaites, le contenant comme le contenu. Le monde des Ténèbres, lui, est dénué de toute spiritualité, de tout Bien et de toute harmonie, ses créatures sont laides, et lui-même est agité et agressif.

Le manichéisme affirme que la Lumière et les Ténèbres se sont mélangées et enseigne à ses adeptes à épurer leur nature radieuse de la matière sombre. Le résultat final de cette épuration devrait être le triomphe de la Lumière et du Bien sur les Ténèbres et le Mal, lorsque les résidus de la matière dénuée de divinité périront dans l’incendie universel.

Ce n’est pas pour rien que j’ai consacré autant d’attention à résumer les thèses principales de l’hérésie manichéenne. C’est que sa doctrine dualiste du noir et blanc est entièrement appliquée à la conscience d’une partie considérable de la population de l’Ukraine, et non seulement la politique ukrainienne, mais toute sa société, toute son économie, toute sa science et toute sa culture sont soumises à l’idée de la lutte totale entre la Lumière et les Ténèbres.

Du point de vue de l’idéologie officielle ukrainienne, le monde contemporain est composé des forces de la Lumière et de celles des Ténèbres. Les forces de la Lumière sont concentrées en Occident, tandis que les forces des Ténèbres se sont incarnées en Russie. Et ces forces mènent une lutte implacable, une lutte à mort.

Les forces des Ténèbres seraient puissantes, omniprésentes et agressives. En s’infiltrant dans le monde de la Lumière, elles y créeraient du Mal, de ce fait elles seraient la cause de tous les malheurs, de toutes les guignes qui se produisent. Les forces des Ténèbres, incarnées par la Russie, seraient très perfides, très dangereuses et n’existeraient que pour détruire tout ce qui est bien et radieux.

Cependant, les forces de la Lumière, celles des pays d’Occident, seraient de loin plus puissantes que ne sont les forces des Ténèbres. Elles mèneraient contre les Ténèbres une guerre implacable, dans laquelle elles l’emporteraient inévitablement.

Suivant cette notion ukrainienne de l’ordre universel, tout le monde politique de l’Ukraine contemporaine ne jure que par le dieu de la Lumière et du Bien suprême, à savoir les États-Unis d’Amérique, et lutte avec abnégation contre les forces russes des Ténèbres, qui envahiraient perfidement l’Ukraine et l’Occident et dont le dieu puissant et terrible serait Vladimir Poutine.

Du point de vue de l’idéologie officielle ukrainienne, l’Ukraine est une partie du monde de la Lumière où règne l’unité de l’harmonie, de l’entente et du Bien. Qui plus est, l’Ukraine serait la ligne de défense principale qui protégerait le monde de la Lumière, contre les forces pressantes des Ténèbres. Et comme les forces du dieu tout-puissant de la Lumière (les États-Unis) se tiendraient en soutien de l’Ukraine, la victoire des combattants de la Lumière ukrainiens serait prédestinée et inévitable. Finalement, lorsque le monde des Ténèbres serait détruit de façon complète et définitive, l’Ukraine recevrait, pour sa grande contribution, des territoires, des ressources naturelles, des actifs économiques russes et des millions de tonnes d’avoirs de toute sorte, que les combattants de la Lumière ukrainiens emmèneraient avec eux comme trophées légitimes.

Malgré le caractère évidemment délirant de cette idéologie manichéenne, toute la politique intérieure et extérieure de l’Ukraine, durant ces quelques dernières années, y est soumise. En dépit de la réalité et du bon sens, le pouvoir ukrainien a jeté le pays dans l’incendie réel d’une guerre virtuelle de la Lumière contre les Ténèbres, ressemblant à un insensé se cognant la tête contre le mur, au nom de ses illusions paranoïaques.

Ce qui est étonnant, c’est que dans son plan stratégique, Kiev a misé sur l’idée d’un combat éternel, interminable de la Lumière (l’Europe et les USA) contre les Ténèbres (la Russie), dans lequel l’Ukraine occupe la place centrale.

Et encore, notre pays s’est jeté dans ce combat sans les ressources nécessaires, ni le moindre plan. On était sûr que l’Occident allait prêter ces ressources et ce plan aux combattants de la Lumière ukrainiens. Qui plus est, dans les calculs de Kiev, ces ressources devaient être sans limite et fournies durant le temps infini d’une bataille universelle permanente. Pour le compte de ces ressources, le pouvoir ukrainien planifiait d’entretenir indéfiniment l’Ukraine combattante contre les forces des Ténèbres, en racontant de temps en temps à l’Occident les terreurs de la, soi-disant, invasion terroriste russe qui menace, soi-disant, l’Europe et les USA.

Si ce schème manichéen correspondait un tant soit peu à la réalité, le plan rusé de Kiev aurait réussi, au moins partiellement. Mais comme la bataille universelle de la Lumière et des Ténèbres n’existe que dans l’imagination enflammée des politiciens et du public ukrainiens, l’Occident a refusé net de placer l’Ukraine en subsistance éternelle. Déjà, en 2015, le robinet financier a été coupé, et cet été-ci il devient définitivement clair que le financement de l’Ukraine ne sera pas repris. L’Occident n’y voit plus aucune raison. C’est pourquoi le FMI a freiné le crédit promis autrefois.

Qui plus est, pendant que l’Ukraine, en se croyant l’avant-garde des forces de la Lumière dans la bataille contre des forces des Ténèbres, coupait rageusement tous ses liens financiers, économiques et commerciaux avec la Russie, envenimant tout par une hystérie militariste, en maudissant sans cesse tout ce qui avait trait aux Ténèbres russes ; le dieu du monde de la Lumière, en la personne des USA, commerçait en toute tranquillité avec le monde des Ténèbres, tandis que l’Union européenne s’efforçait de son mieux de rétablir sa coopération avec les Ténèbres russes.

En fait, l’Ukraine, guidée par son hérésie politique manichéenne, s’est acculée elle-même dans l’isolement. D’une part, elle a perdu presque complètement le soutien occidental, et d’autre part elle a rompu presque entièrement ses relations, avantageuses pour elle, avec la Russie.

  • Donc, à présent, un problème insoluble se dresse devant le Kiev officiel, à savoir comment le pays peut survivre dans son combat solitaire, sans perspectives, contre les forces des Ténèbres et sans aucun soutien extérieur de la part des forces de la Lumière.

Initialement, Kiev estimait qu’en se jetant dans le combat pour le Bien universel et la Lumière, l’Ukraine aurait mérité l’aide magique de la part du dieu du Bien et de la Lumière, les États-Unis d’Amérique. Mais mi-2016, il est devenu évident que même ce dieu tout-puissant s’est détourné de l’Ukraine.

Qui plus est, début juillet, on a appris que le dieu tout-puissant ne l’était en fait pas. D’après l’ambassadeur des USA en Ukraine, Geoffrey Pyatt, « parfois les Ukrainiens nous voient plus puissants que nous ne le sommes en réalité. Mais on est ici et maintenant, dans le monde réel, et les États-Unis ne peuvent pas faire tout ce qu’ils veulent de notre part ».

L’Europe envisage actuellement une levée prochaine des sanctions, en commençant à reconnaître à mi-voix qu’en fait, en Ukraine, ce n’est pas une invasion terroriste russe, mais une guerre civile, menée par des néo-nazis ukrainiens. Déjà, en 2017, on attend de la part de l’Europe cette levée de sanctions et la révision de sa position envers l’Ukraine, avec toutes les conséquences qui en découlent pour Kiev.

En fait, le processus de la convergence de la Lumière et des Ténèbres, du Bien et du Mal se déroule sous nos yeux, en ruinant de fond en comble le dogme politique manichéen noir et blanc, fondement de la politique ukrainienne, intérieure comme extérieure. Que faire dans ces conditions, Kiev l’ignore. Elle n’a aucune autre conception, sauf celle d’une bataille éternelle des forces de la Lumière contre celles des Ténèbres.

Il sera particulièrement difficile d’expliquer la ruine de l’hérésie politique manichéenne aux simples citoyens de l’Ukraine, dont une partie considérable croit profondément que tous les malheurs de leur pays sont dus à l’agression hybride des forces des Ténèbres, à laquelle l’Ukraine s’oppose vaillamment en tant que citadelle imprenable de la Lumière.

Il n’est pas exclu que la rencontre inévitable de l’Ukraine avec la réalité, après l’écroulement des illusions politiques manichéennes, aura des suites catastrophiques pour le pays comme pour le peuple.

Andréï Vadjra

Traduit du russe par Roman, vérifié par Wayan, relu par Cat pour le Saker Francophone

Le Saker Francophone ouvre une nouvelle rubrique hebdomadaire intitulée La voix de la majorité russe qui nous permettra d’écouter cette âme collective, d’essayer de la comprendre plutôt que de la diaboliser comme aiment tant le faire les médias occidentaux en n'écoutant et ne se référant qu'aux voix de la dissidence russe. A suivre tous les mercredis.

lien1/http://www.alternatio.org/articles/articles/item/48391-%D1%81%D0%B0%D0%BC%D0%BE%D1%83%D0%B1%D0%B8%D0%B9%D1%81%D1%82%D0%B2%D0%B5%D0%BD%D0%BD%D0%BE%D0%B5-%D0%BC%D0%B0%D0%BD%D0%B8%D1%85%D0%B5%D0%B9%D1%81%D1%82%D0%B2%D0%BE-%D1%83%D0%BA%D1%80%D0%B0%D0%B8%D0%BD%D1%81%D0%BA%D0%BE%D0%B9-%D0%BF%D0%BE%D0%BB%D0%B8%D1%82%D0%B8%D0%BA%D0%B8


source/http://lesakerfrancophone.fr/le-manicheisme-suicidaire-de-la-politique-ukrainienne