469- Les pressetituées au travail… (USA dans le monde)

2016.03.07 paul graig Prp9u7JD_400x400

  • Par Paul Craig Roberts, le 19 février 2016
Ce matin, je suis resté bloqué un instant devant une diffusion Fox News, puis sur un programme de NPR (ndlt: National Public Radio). Cela m’a suffi pour me convaincre que la propagande nazie pendant le IIIème Reich d’Hitler était très douce par rapport au flux constant de mensonges virulents qui est déversé en permanence par les médias américains.

Le New York Times, le Washington Post, et quelques “think-tank” étaient présents sur les ondes de la NPR. Ils ont livré une propagande, la plus brute imaginable, et n’ont contesté aucune déclaration du gouvernement américain.

Saviez-vous que tous les problèmes en Syrie sont dus aux Russes et à Bachar Al-Assad ?

Les États-Unis ne sont pas à blâmer de quoi que ce soit. Les États-Unis tentent de combattre l’EI (qu’ils ont créé, aident et encouragent) mais les méchants russes et Assad combattent les innocents “rebelles démocratiques” qui tentent d’apporter la démocratie en Syrie pour remplacer un “dictateur sanguinaire” (élu par une grande majorité).

Les Russes ont également bombardé des écoles et des hôpitaux, on appelle cela des “dommages collatéraux” lorsque ce sont les États-Unis qui en sont responsables, mais des “crimes de guerre” lorsque ce sont les Russes.

Les accusateurs n’ont aucune preuve de leurs accusations contre la Russie au-delà des affirmations non vérifiées du gouvernement américain. Malgré d’inexistantes “armes de destruction massive” irakiennes, d’inexistantes armes nucléaires iraniennes et d’inexistantes utilisations d’armes chimiques par Assad “contre son propre peuple”, les têtes pensantes continuent de valider sans scrupules tout ce que dit le gouvernement américain.

J’ai été particulièrement déçu par Karen DeYoung. En tant que jeune journaliste, elle avait énergiquement couvert les mésaventures des néoconservateurs au Nicaragua. Toutefois, pour devenir la journaliste principale des Affaires étrangères du Washington Post, elle a dû finalement “lâcher prise” et rejoindre les pressetituées.

Saviez-vous que la Chine militarisait la mer de Chine méridionale en construisant des pistes sur des atolls et en plaçant des armes sur le site ?

Il ne s’agit pas de militarisation quand le “pays exceptionnel” alloue 60% de sa flotte dans le Pacifique, déclare la mer de Chine du Sud qui est à des milliers de kilomètres de l’Amérique en tant que “zone d’intérêt national américain” et envoie des navires de guerre patrouiller dans cette mer. Cela s’appelle tout simplement “contrer la menace chinoise”.

Saviez-vous que la clameur du peuple britannique pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne n’a rien à voir avec la préservation de la souveraineté nationale du Royaume-Uni et les protections juridiques de la liberté civile britannique ?

Elle est en réalité liée aux problèmes avec les réfugiés, juste une démonstration de racisme.

Fox News nous a informé qu’en raison de ses grands services à notre nation, le juge Antonin Scalia s’est retrouvé devant la Cour Suprême afin qu’un hommage lui soit rendu, tant par les représentants du gouvernement que par les victimes publiques de l’état policier dont il fut l’un des architectes.

Sous la direction républicaine de la Cour Suprême, il a aidé le pouvoir exécutif à élever son autorité supérieure au-dessus de celle de la Constitution des États-Unis, refusant même d’entendre les contestations à la détention. Parmi les actes de Scalia:
– Il a fait arrêter le recomptage des votes en Floride pour installer George W. Bush comme président.
– Dans l’affaire Kentucky Vs King: il a donné à la police une plus grande marge de manœuvre pour lui permettre de pénétrer dans les maisons sans mandat.
– Dans l’affaire Florence Vs Burlington: il a autorisé les fonctionnaires pénitenciers à agir selon une liberté d’action plus importante que la protection des citoyens américains en permettant les fouilles corporelles avilissantes.

Comme la Cour Suprême les pressetituées se sont ralliées aux riches et puissants. Fox News rapporte que Marco Rubio, candidat à l’investiture présidentielle républicaine, a déclaré: “rendre les pauvres riches exige de rendre les riches pauvres et nous ne devrions pas rendre les riches pauvres”. Apparemment, Fox News estime que l’alignement de Rubio avec les 1% est utile à sa carrière politique. Fox a montré l’auditoire de Rubio acclamant et applaudissant sa défense des 1%.

Voici «l’Amérique démocratique» où le peuple n’a aucune représentation.


 

Source: http://www.paulcraigroberts.org/201…