5200 – Ch.Sannat – « Doublement du déficit foncier imputable. L’amendement intelligent des députés ! » 16.11.2022 – Insolentiae –

  • 1°/« Doublement du déficit foncier imputable. L’amendement intelligent des députés ! ».
  • 2°/Le PDG de crypto.com veut rassurer sur sa société basée à Malte !
  • 3°/Forte hausse de l’or sur baisse de l’inflation et hausse de l’euro. Analyse.
  • 4°/ORPEA criblée de dettes… perquisitionnée… annonce une giga augmentation de capital !
  • 5°/L’inflation à la production baisse aussi aux Etats-Unis !

1°/« Doublement du déficit foncier imputable. L’amendement intelligent des députés ! ». L’édito de Charles SANNAT

par Charles Sannat | 16 Nov 2022 | A la une, Immobilier


Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Depuis que l’Assemblée Nationale n’est plus aux ordres bêtes et méchants d’un gouvernement la plupart du temps sans idée, il n’y a pas à dire les travaux parlementaires retrouvent non seulement de l’intérêt mais aussi de l’utilité, et ici de l’utilité économique et sociale.

Je vous disais il y a quelques jours qu’être de gauche, cela ne signifie en aucun cas tolérer ou accepter la paresse, la délinquance, la violence, ou encore les squatteurs dans les logements des autres.

Il y a donc un député Renaissance qui dépose un projet de loi intelligent et qui peut se discuter bien évidemment, mais qui a le mérite de poser le sujet de la nécessaire protection de la propriété d’autrui contre le vol majeur que représentent aussi bien les squats que les loyers impayés.
Il y a aussi ces députés LR, qui ont déposé un amendement pertinent sur la rénovation thermique des bâtiments.

Cet amendement a été voté en première lecture et espérons qu’il sera confirmé en tous points par la sénateurs car il est, lui aussi, d’utilité publique.

Voici ce que l’on appelle en langage législatif…

L’exposé des motifs. 

La Loi Climat et résilience programme l’indécence énergétique des logements dont le DPE est classé G en 2025 et F en 2028. Cela signifie que faute de rénovation, ces logements ne pourront plus être loués. 1,6 millions de logements actuellement loués dans le parc privé sont classés F ou G. Il est donc urgent de prévoir un dispositif ambitieux, incitatif d’accompagnement des bailleurs dans l’effort de rénovation qu’ils auront à conduire, au service des locataires. Alors que le marché locatif est déjà en tension, l’objectif est d’éviter une attrition de l’offre locative, faute de travaux effectués dans les temps dans les logements classés « passoires ».

Le déficit foncier est constitué lorsque les charges, notamment les coûts de travaux, excèdent les revenus fonciers (loyers) pour les particuliers bailleurs. Ce déficit peut être imputé sur le revenu global du contribuable et réduire ainsi son imposition, dans la limite d’un plafond fixé à 10 700€. C’est un dispositif vertueux et efficace pour encourager les bailleurs à réaliser des travaux de réparation et d’entretien.
Engager des travaux de rénovation énergétique représente un coût, bien au-delà des dépenses d’entretien usuelles.
Cet amendement propose de doubler le déficit foncier imputable sur le revenu global, pour les bailleurs engageant des travaux de rénovation énergétique permettant de sortir un bien loué du statut de « passoire énergétique ». Ces travaux seront précisés par décret.
Il s’agit de donner un « coup de boost », perceptible par le bailleur dès l’année où il engage les travaux, pour tenir le calendrier voté dans la Loi Climat et résilience, sans risquer d’accroître la pénurie de logements en 2028. Les travaux se feront au bénéfice des locataires, de leur confort et de leur pouvoir d’achat, autant qu’ils contribueront à la diminution de notre empreinte carbone.
La mesure s’appliquera entre 2023 et 2025, en cohérence avec le calendrier d’interdiction de mise en location des passoires thermiques prévu par la loi Climat et résilience.

Source Assemblée-Nationale.fr ici

Rénover coûte cher, la fiscalité doit être incitative !

Car l’objectif c’est de loger les gens dans le moins possible de passoires thermiques.

Rénover ce sont des dizaines de milliers d’euros par logement qui sont nécessaires.
Plus pertinent encore, en laissant les propriétaires faire les travaux avec plus de souplesse, cela coûtera en réalité moins cher à l’Etat, car quand l’Etat verse des primes à la rénovation, les prix des travaux augmentent du montant de la prime versée. Ces dispositifs sont donc hors de prix pour les finances publiques, et c’est logique car personne ne paye dans ce cas, c’est de l’argent magique qui sort des poches de la maman Etat.
Quand les sous sortent de ma poche ou de la vôtre, chaque euro compte, et même si j’ai un avantage fiscal après, je vais devoir payer. Je vais donc négocier un vrai prix. Et si l’entreprise se moque de moi, elle n’aura pas le chantier. Les chantiers coûtent toujours nettement moins chers quand ils sont payés avec l’argent des gens.
Si E, F, G passé en A, B, C ou D alors le plafonds sera doublé !

Voilà ce que dit donc exactement cet amendement qui n’a pas encore terminé son parcours législatif mais qu’il est important d’encourager.

« La limite mentionnée au deuxième alinéa est portée à 21 400 € pour les contribuables qui constatent un déficit foncier lié à la réalisation de dépenses de travaux de rénovation énergétique permettant à un bien de passer d’une classe énergétique E, F ou G au sens de l’article L. 173 1 1 du code de la construction et l’habitation à une classe de performance énergétique A, B, C ou D, dans des conditions définies par décret. Le présent alinéa s’applique pendant les trois années qui suivent l’engagement des travaux. »
Il sera beaucoup plus efficace et beaucoup plus moral, bref, beaucoup plus vertueux de donner des incitations positives aux propriétaires plutôt que de continuer à les faire fuir à coups de bâtons. Enfin ce seuil n’avait pas été revu depuis des décennies et le passage du franc à l’euro n’avait donné lieu qu’à une simple conversion.
Pour régler la crise du logement c’est simple.
Très simple.
Il faut plus de logement de meilleure qualité.
Pour se faire, il faut imposer des contraintes qualitatives par la loi et les accompagner de GA-RAN-TIES de bon sens pour les propriétaires à savoir ?
  • 1/ Ton loyer tu paieras avant ton Aïe-Phone.
  • 2/ Le squat tu t’interdiras.
  • 3/ Si en impayé tu es, tu seras expulsé rapidement car la solidarité ce n’est pas voler un propriétaire mais être logé par l’Etat dans les HLM.
  • 4/ Si tu dégrades, sanctionné très fortement tu seras.
Etre un locataire ne doit pas ouvrir le droit à ne pas payer, à dégrader ou squatter, et une économie saine, ce n’est pas une économie de la démagogie.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT


https://insolentiae.com/doublement-du-deficit-foncier-imputable-lamendement-intelligent-des-deputes-ledito-de-charles-sannat/

2°/Le PDG de crypto.com veut rassurer sur sa société basée à Malte !

par Charles Sannat | 16 Nov 2022 | Cryptomonnaies,


Le PDG de Crypto.com se veut rassurant et dément les rumeurs ambiantes.

En réponse aux bruits de couloir qui traînent depuis quelques jours, Kris Marszalek, le PDG de Crypto.com, s’est exprimé afin de rassurer les investisseurs. Il affirme qu’un audit des réserves de Crypto.com est en cours afin de prouver la transparence et la bonne santé de l’exchange.

En effet d’après ces vilaines rumeurs, Crypto.com aurait été exposée à plus d’un milliard de dollars sous forme de stablecoins sur FTX à l’heure de son effondrement. Dans un direct donné sur YouTube, Kris Marszalek affirme que ce milliard de dollars a bel et bien été transféré vers FTX, mais sur une période de 12 mois.
Pourtant il a bien été confirmé que Crypto.com dans une autre affaire avait envoyé par erreur 400 millions de dollars sous forme d’Ether (ETH) à l’exchange Gate.io, une nouvelle qui n’aura pas aidé à restaurer la confiance des investisseurs envers les exchanges centralisés. Sans blague.
« Selon le PDG de Crypto.com, les fonds n’ont jamais été en danger bien qu’il y ait bel et bien eu une erreur, dans la mesure où les adresses de destination doivent être whitelistées et approuvées ».
Alors tous ces aimables PDG mettent la main sur le cœur et hurlent leur envie subite de faire de la transparence !
  • Une transparence qui aurait du être faite avant.
  • Une transparence qui passe par le fait de ne pas se mettre dans des îles paradisiaques.
  • Une transparence qui passe par le fait de publier a minima ses états financiers annuels appelés bilans et comptes de résultat !
Ce qui est certain c’est que le monde des cryptos est d’une extrême opacité.
Quand c’est flou c’est qu’il y a un loup.

Passez votre chemin.

Charles SANNAT


https://insolentiae.com/le-pdg-de-crypto-com-veut-rassurer-sur-sa-societe-basee-a-malte/


3°/Forte hausse de l’or sur baisse de l’inflation et hausse de l’euro. Analyse.

par Charles Sannat | 16 Nov 2022 | Grille article, Or & Argent


L’or monte fort ces derniers jours et il n’y a là rien d’étonnant.

C’est un enchaînement intéressant à comprendre.

L’inflation baisse aux Etats-Unis, enfin décélère ce qui est logique, le gros des chocs sont passés et nous aurons une inflation structurelle comprise entre 3 et 5 % mais plus un pic à +11 % comme c’était le cas.

Du coup, les projections de hausses de taux s’estompent. Du coup les marchés anticipent des taux moins hauts, moins longtemps.

Du coup, le dollar baisse et l’euro remonte.

Du coup, l’or, logiquement monte.

En euro, il monte nettement moins vite qu’en dollar puisqu’au même moment… le dollar baisse vis-à-vis de l’euro. Il y a toujours la dimension taux de change quand on regarde les cours de l’or.

Ci-dessous les cours de l’or.


Ci-dessous les cours de l’euro face au dollar qui remonte en raison de différentiel de taux moins défavorable à l’euro avec les nouvelles projections d’inflation aux Etats-Unis.


Charles SANNAT


https://insolentiae.com/forte-hausse-de-lor-sur-baisse-de-linflation-et-hausse-de-leuro-analyse/


4°/ORPEA criblée de dettes, perquisitionnée, annonce une giga augmentation de capital !

par Charles Sannat | 16 Nov 2022 | Entreprises,


D’après BFM Bourse, le groupe Orpea est en grande difficulté, et les dirigeants estiment qu’il pourrait « manquer de liquidités dès le début de l’année 2023 et va ainsi procéder à deux augmentations de capital. » Orpea ambitionne par ailleurs de porter sa marge à 20 % en 2025 via un allègement massif dans l’immobilier et un recentrage géographique.

Une restructuration financière majeure. 
« Mais pour les actionnaires actuels de l’exploitant de maisons de retraite, ce plan de transformation va surtout s’accompagner d’une lourde, très lourde restructuration financière. » Orpea avait indiqué dès fin octobre qu’il lui fallait remettre à plat ses finances, l’entreprise croulant sous une dette brute de 9,57 milliards d’euros à fin novembre. Orpea est ainsi entré dans une procédure de conciliation sous l’égide du tribunal de commerce de Nanterre avec ses banques créancières.
Les chiffres font peur !

Sur la période 2022-2025, l’entreprise anticipe un déficit de financement de 5,3 milliards d’euros comprenant 4,3 milliards d’euros de remboursements de dettes et d’intérêts cumulés.

Le plus grave pour les actionnaires actuels ce sont les énormes levées de fonds à venir.

Orpea compte lever près de 6 milliards d’euros de fonds dont plus de 5 milliards de capital alors que sa capitalisation boursière, pèse dix fois moins, soit 531 millions d’euros seulement après son effondrement en bourse. Cela va donc aboutir à une dilution massive pour les actionnaires existants qui décideraient de ne pas y participer.

Des risques de faillite avérés.
« Orpea avertit également qu’en cas d’échec de la conciliation avec ses banques prêteuses, le groupe ne pourrait mettre en œuvre le plan de transformation présenté ce mardi. » Une réunion est programmée autour du 1er décembre dans le cadre de ce processus.
Le marché avait d’ailleurs intégré en grande partie l’ampleur de cette restructuration financière massive avec une perte de plus de 90 % des cours de bourse.
Vous avez d’ailleurs là l’explication rationnelle à l’effondrement de l’action Orpea. Une dilution de 90 % c’est effectivement 90 % de valeur en moins, encore faut-il que le groupe puisse réussir à renégocier sa dette et ne mette pas la clef sous la porte.
Ce sont d’immenses chantiers qui sont ouverts par la nouvelle direction du groupe de maisons de retraite.

Source BFM Bourse ici


https://insolentiae.com/orpea-criblee-de-dettes-perquisitionnee-annonce-une-giga-augmentation-de-capital/


5°/L’inflation à la production baisse aussi aux Etats-Unis !

par Charles Sannat | 16 Nov 2022 | Bourse et marchés financiers


Selon le Département du Travail, les prix à la production aux Etats-Unis n’ont progressé que de 0,2 % en octobre par rapport au mois précédent au lieu de +0,4 % attendu, de même en ce qui concerne le ‘PPI Core’(hors alimentation, énergie et services commerciaux).

Sur les douze derniers mois, la hausse des prix producteurs s’est établie en octobre à 8 % en données brutes (contre 8,3 % attendus) et à +6,7 % hors alimentation, énergie et services commerciaux (contre 7,2 % attendus).

Autre bonne nouvelle, la production manufacturière dans la région de New York a renoué avec la croissance au mois de novembre, selon les chiffres publiés lundi par la Réserve fédérale de New York.

Son indice ‘Empire State’ est ainsi ressorti à +4,5 contre -9,1 en octobre (contre -5 attendus), en territoire positif pour la première fois depuis le mois de juillet dernier.
En Europe et notamment en France l’inflation reste encore très élevée et accélère toujours, mais là encore, cela devrait effectivement se calmer.

Je vous parlerai du prochain pic d’inflation dans le dossier STRATEGIES du mois qui va sortir dans quelques jours.

Charles SANNAT


« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur http://www.insolentiae.com. »

Source Cercle Finance via Boursorama.com ici


https://insolentiae.com/linflation-a-la-production-baisse-aussi-aux-etats-unis/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s