4300 – Kremlin – V.Poutine du 27 au 29 Avril, cinq rencontres et séances de travail entre St Petersbourg, et la ville de Pouchkine, et à Moscou avec la CCI France …

Le 27 avril, jour du parlementarisme russe, Vladimir Poutine a rencontré des membres du Conseil des législateurs de l’Assemblée fédérale au palais de Tauride.
Le même jour, le président a visité l’Ermitage d’État et a présenté des pièces uniques pour la collection du musée, y compris une plaque d’église fabriquée en 1877 sur ordre de la cour impériale.
En outre, le chef de L’État a tenu une réunion de travail avec le gouverneur de Saint-Pétersbourg Alexander Beglov.
Le 28 avril, Vladimir Poutine a visité le poste d’ambulance No. 4 dans la ville de Pouchkine et a félicité ses employés pour leurs vacances professionnelles.
Le 29 avril, Vladimir Poutine a rencontré par visioconférence – les dirigeants de plusieurs entreprises françaises membres de la Chambre de commerce et d’industrie franco-russe (CCI France Russie).

1/Rencontre avec des membres du Conseil des législateurs 27.04.2021 Le jour du parlementarisme russe …

Le jour du parlementarisme russe, Vladimir Poutine a rencontré des membres du Conseil des législateurs de l’Assemblée fédérale. Par tradition, le Tauride Palace a accueilli l’événement.

27 avril 2021 – 14 h15 – Saint-Pétersbourg

rencontre-avec-des-membres-du-conseil-des-legislateurs-27.04.2021-le-jour-du-parlementarisme-russe-e280a6.j

La réunion a été suivie par les dirigeants du Conseil des législateurs, des orateurs des organes législatifs (représentatifs) du pouvoir d’État des entités constituantes de la Fédération de Russie, des chefs des comités du Conseil de la Fédération et de la Douma d’État et d’autres représentants du pouvoir d’État.

La discussion a porté sur la mise en œuvre du discours présidentiel à l’Assemblée fédérale du 21 avril, ainsi que sur l’effort de réponse au COVID-19 et les mesures pour surmonter les conséquences de la pandémie.

* * *

Discours lors de la réunion avec les membres du Conseil des législateurs de l’Assemblée fédérale

Président de la Russie Vladimir Poutine: Bonjour.
Vous êtes tous disciplinés, tout le monde porte un masque facial. Eh bien, il n’y a rien que nous puissions faire face à cette exigence de l’époque. Néanmoins, je peux vous voir et vous reconnaître tous, et je voudrais vous saluer et vous souhaiter la bienvenue à notre séance d’aujourd’hui.
Je suis heureux de vous rencontrer et de vous féliciter à l’occasion de la Journée du parlementarisme russe. Félicitations à tous.

Il y a près de 115 ans, la première réunion de la Douma d’État s’est ouverte ici au palais de Tauride. Ce n’est pas seulement une date mémorable, mais une étape importante dans le développement de l’État russe.

Chers Collègues,
Je voudrais vous remercier pour votre attitude bienveillante et respectueuse à l’égard des traditions parlementaires qui reposent sur des idéaux et des valeurs patriotiques élevés et pour votre effort pour vous acquitter honnêtement, ouvertement et pro-activement de votre devoir envers le peuple et notre patrie.

Tout comme au début du XXe siècle, les parlementaires de la Russie moderne représentent diverses forces politiques. Mais je suis convaincu que les députés à tous les niveaux, ainsi que les sénateurs, ont toujours donné la priorité aux intérêts nationaux de notre pays et qu’ils continueront de le faire à l’avenir.  Il s’agit de la base la plus solide pour la consolidation, pour notre travail conjoint et bien coordonné pour atteindre les objectifs stratégiques du développement de la Russie, pour accomplir les tâches clés auxquelles la société et l’État sont confrontés dans l’économie, l’écologie, la démographie et, surtout, pour améliorer nos citoyens. « niveau de vie et qualité de vie. »

Comme vous le savez, le discours à l’Assemblée fédérale contient des lignes directrices spécifiques dans ces domaines. Chers collègues, dans ce contexte, je compte beaucoup sur notre travail actif et votre soutien. Je compte sur votre participation vigoureuse et intéressée à la mise en œuvre des initiatives proposées, sur leur expertise approfondie supplémentaire à votre niveau et sur un soutien législatif efficace. Bien sûr, je compte sur un contrôle parlementaire continu et méticuleux sans aucune faveur, ce qui est une partie très importante de nos efforts conjoints.

Dans ce contexte, beaucoup dépend de votre capacité à organiser le travail au Conseil des législateurs. Il est nécessaire de coordonner et de lier étroitement les plans législatifs de l’Assemblée fédérale et des parlements régionaux. Vous devez développer un dialogue constructif avec le gouvernement de la Fédération de Russie, les chefs des entités constituantes et leurs équipes.

Vous savez qu’un certain nombre d’initiatives importantes de l’Adresse sont d’une importance strictement régionale et visent un développement global et équilibré du territoire de la Fédération de Russie et la consolidation de la base financière des régions et des municipalités. Je n’entrerai pas dans les détails maintenant. Je suis sûr que vous avez déjà examiné ce problème et l’avez étudié à fond. Je parle principalement de la nécessité de redresser les budgets régionaux. Réaliser de grands projets dans les régions importantes pour leurs habitants, y compris via des prêts budgétaires d’infrastructure qui seront accordés aux entités constituantes pendant 15 ans à un taux d’intérêt ne dépassant pas 3%.

Je voudrais répéter qu’il s’agit d’un outil de développement nouveau et puissant, et j’espère qu’il le sera. Il doit commencer à travailler pour le bien et dans l’intérêt du peuple. Par conséquent, les domaines d’investissement prioritaires et les projets spécifiques doivent être déterminés en tenant dûment compte des opinions des personnes qui y vivent .  Je voudrais vous demander, chers collègues, en tant qu’autorité représentative, de garder cette question sous un contrôle spécial et constant et de surveiller strictement l’exécution de toutes les décisions prises en matière de soutien social aux personnes, et en partie, aux familles avec enfants.

Vous savez qu’en plus des prestations existantes, avec vous, nous avons en fait pris ces décisions sur le soutien cohérent des familles russes, par étapes: d’abord pour les enfants de moins de trois ans, puis de trois à sept ans.

Vous savez, une nouvelle mesure a été proposée: introduire des paiements pour les enfants de 8 à 16 ans qui grandissent dans des familles monoparentales. Nous comprenons tous très bien que les enfants qui grandissent dans de telles familles sont, malheureusement, dans la position la plus vulnérable.

Ce n’est pas la dernière chose que nous devons faire. Mme Golikova le sait, nous travaillons ensemble sur ces questions. Nous ferons tout étape par étape, mais nous le ferons certainement. Nous continuerons à développer nos programmes pour soutenir les familles russes étape par étape.
Dans ce cas, les femmes enceintes qui se trouvent dans une situation financière difficile pourront également recevoir des mensualités.

De plus, en août, comme vous le savez, nous effectuerons un paiement unique de 10 000 roubles aux familles avec enfants d’âge scolaire, y compris à celles qui doivent commencer la première année au 1er septembre. mon discours, détournant l’attention du texte: nous partons de l’hypothèse que le marché du travail ne soit pas encore rétabli; malheureusement, le chômage est plus élevé que le niveau avant la crise, et bien que la tendance soit généralement positive, le marché ne s’est pas encore remis. Les salaires réels augmentent lentement, mais le niveau de revenu des familles russes a encore baissé pendant la pandémie, et les familles avec des enfants d’âge scolaire ont besoin d’une aide pour préparer leurs enfants à la rentrée des écoles le 1er septembre, comme il se doit.

Le système de fourniture des diverses prestations sociales a en général été établi. Cependant, je voudrais vous demander d’effectuer votre suivi parlementaire de chacune de ces mesures. Et de répondre immédiatement si une personne rencontre des difficultés. Vous le savez parce que vous travaillez en étroite collaboration avec nos compatriotes et j’entends souvent que, malgré tous les mécanismes qui ont fait leurs preuves, y compris ceux qui utilisent des outils et des méthodes actuelles, il y a encore des échecs. Si nos compatriote ne peuvent pas obtenir ce à quoi ils ont droit en vertu de la loi, il faut réagir le plus rapidement possible. Veuillez utiliser tout l’arsenal des outils des députés et des sénateurs pour aller rapidement au fond du problème et aider chaque citoyen dans de tels cas.

Au final, l’analyse et la synthèse de telles pratiques contribuent à améliorer l’ensemble du cadre réglementaire et des mécanismes utilisés pour fournir les services publics et/ou municipaux. Les règles ici doivent être justes et absolument claires, et les services simples et conviviaux. Il est également important qu’ils soient disponibles en ligne24 heures sur 24, ce qui, comme vous le savez, a également été mentionné dans l’Adresse.

Chers Collègues,

Cet automne sera une période d’élections parlementaires fédérales et d’importantes campagnes électorales se tiendront dans des dizaines d’entités constitutives de la Fédération, des grandes villes et des centres administratifs.

Beaucoup d’entre vous et vos collègues, actuels députés de différents niveaux, allez participer à la campagne électorale. Faites preuve de respect envers tous vos adversaires et concourez de manière équitable, transparente et dans le strict respect de la loi et de l’éthique politique. Ici, la Russie devrait également être un bon exemple pour les autres. Évitez les bavardages et le populisme bon marché et non soutenu. Vous savez à quel point c’est dangereux.

Nous disons constamment: le populisme doit être évité. Cependant, cela persiste dans la pratique.

Malheureusement, nous oublions l’expérience négative du passé, y compris du début des années 90. Des promesses vides ont été faites, simplement pour gagner le soutien des électeurs. Le résultat est que nous ne pouvons pas résoudre certains des problèmes jusqu’à présent. Que signifie promettre quelque chose d’impossible? Cela signifie susciter des attentes qui ne seront jamais satisfaites, tromper les gens et créer ainsi de la méfiance à l’égard du système politique du pays tout entier et le bercer d’illusions – c’est ce que cela signifie. S’il vous plaît, ne ramenez pas la situation à laquelle le pays a été confronté dans les années 1990, soyez responsable et honnête avec le peuple

Je suis convaincu que les forces politiques responsables ne laisseront personne agir de cette manière et que les citoyens russes feront leur choix sans des messages serviles, parfois dangereux, de l’extérieur, et qui provoquent des conflits dans la société.

Le renouvellement des autorités russes ne peut être assuré que par une expression directe et indépendante de la volonté de nos citoyens. Ils sont seuls habilités à décider qui mérite de les représenter,de rédiger et d’adopter les lois selon lesquelles le pays devrait vivre.

J’espère que la tension de la campagne électorale et la rivalité politique ne perturberont pas le processus législatif régulier, ne le ralentiront pas et n’affecteront pas la qualité de la mise en œuvre des plans, ni à la Douma d’État ni dans les parlements de la Fédération de Russie. entités constitutives.

Je m’attends à ce que tous les plans soient réalisés par vous de manière professionnelle et en temps, y compris dans le cadre de notre vaste travail conjoint sur la mise en œuvre de l’Adresse.

Je sais bien que toutes les personnes présentes ici font de ces objectifs nationaux une priorité. Merci pour votre attitude hautement responsable. Je vous souhaite plein succès dans votre activité parlementaire et vous félicite pour la prochaine grande fête nationale, le jour de la Victoire.

Merci beaucoup pour votre attention.

http://en.kremlin.ru/events/president/news/65456

2/ Visite du musée de l’Ermitage 27 avril 2021 Avec le directeur général du musée de l’Ermitage, Mikhail Piotrovsky.

Vladimir Poutine a présenté des objets uniques fabriqués sur ordre de l’empereur Alexandre II au Musée de l’Ermitage.

27 avril 2021 – 15h50 – Saint-Pétersbourg

4 PHOTOS

Avec le directeur général du musée de l’Ermitage, Mikhail Piotrovsky.

Les ustensiles d’église, faisant partie d’un ensemble pour exécuter le mystère de l’Eucharistie, ont été fabriqués en 1877 à Saint-Pétersbourg à la demande de la cour impériale pour être utilisés dans la chapelle familiale de Clarence House à Londres par la grande duchesse Maria Alexandrovna, plus tard duchesse de Edinbourg.

Le président a également discuté des plans de développement de l’Ermitage avec son directeur Mikhail Piotrovsky.

http://en.kremlin.ru/events/president/news/65457

3/ Rencontre avec le gouverneur de Saint-Pétersbourg Alexander Beglov 27 avril 2021

Vladimir Poutine a eu une réunion de travail avec le gouverneur de Saint-Pétersbourg Alexander Beglov.

27 avril 2021 – 19h00 – Saint-Pétersbourg

4074 – Russie – A/Rencontre avec le gouverneur de Saint ...  M. Beglov

M. Beglov a informé le président des mesures de lutte contre l’infection à coronavirus et des préparatifs du Forum économique international de Saint-Pétersbourg prévu début juin.

Le Gouverneur a informé le Président en détail des projets de mise en œuvre des principales dispositions du discours présidentiel à l’Assemblée fédérale et du développement socio-économique de la région.

http://en.kremlin.ru/events/president/news/65460

 

4/ Vladimir Poutine a visité le poste d’ambulance de Pouchkine 28 avril 2021 à Saint-Pétersbourg

Au cours de son voyage de travail à Saint-Pétersbourg, Vladimir Poutine a visité le poste d’ambulance No. 4 à Pouchkine.

28 avril 2021 – 14h00 – Saint-Pétersbourg

7 PHOTOS

Le président a félicité les travailleurs du poste d’ambulance pour leur journée professionnelle, journée paramédicale, qui a été créée il y a un an à l’initiative du président. Vladimir Poutine a également inspecté les équipements de l’installation et a fait le tour de la salle de contrôle, du point de stockage des EPI, de la zone d’entraînement ainsi que de la salle de réunion.

Le poste d’ambulance de Pouchkine a été fondé en 1955 et son nouveau bâtiment a ouvert en 2019. Aujourd’hui, il compte 19 équipes d’ambulances.

L’établissement forme également des étudiants en médecine: les médecins stagiaires acquièrent leurs compétences pratiques à l’aide de simulateurs factices et assistent à des conférences sur la médecine tactique et les méthodes pour diverses situations d’urgence ainsi qu’à des formations et des exercices avec simulation d’urgences; un système de mentorat a également été mis en place.

La flotte de la station d’ambulance est rénovée chaque année.

http://en.kremlin.ru/events/president/news/65463

 

5/ Rencontre avec des chefs d’entreprise français 29 avril 2021

Vladimir Poutine a rencontré, par visioconférence, les dirigeants de plusieurs entreprises françaises membres de la Chambre de commerce et d’industrie franco-russe (CCI France Russie).

29 avril 2021 – 14h20 – Novo-Ogaryovo, région de Moscou

6 PHOTOS

 

Les participants ont discuté des questions d’actualité de la coopération commerciale, économique et d’investissement russo-française, y compris la mise en œuvre de grands projets communs.

Participaient à la réunion côté français le coprésident du Conseil économique de CCI France Russie,

  • le président du conseil d’administration, le PDG de Total Patrick Pouyanné,

  • le président de CCI France Russie Emmanuel Quidet

  • les dirigeants d’Auchan Retail, BlaBlaCar, Leroy Merlin, Renault , Vinci, Saint-Gobain, Air Liquide, Legrand, Michelin, Danone, Orange, Pernod Ricard, Sanofi, Thales, Schneider Electric et Credit Agricole Bank.

Participaient du côté russe

  • l’aide du président Maxim Oreshkin,

  • le ministre de l’Industrie et du Commerce Denis Manturov,

  • le ministre de la Santé Mikhail Murashko,

  • le ministre du Développement économique et le président russe du Conseil russo-français sur les questions économiques – financières – industrielles et commerciales Maxim Reshetnikov ,

  • Le ministre des Finances Anton Siluanov,

  • le ministre du Développement numérique – de la communication et des médias de masse Maksut Shadayev,

  • le ministre de l’Énergie Nikolai Shulginov,

  • le propriétaire de la société d’investissement privée du groupe Volga et coprésident du Conseil économique CCI France Russie Gennady Timchenko, ainsi que le directeur de Conseil économique CCI France Russie Pavel Shinsky.

* * *

Président de la Russie Vladimir Poutine: Bonjour.

Tout d’abord, je voudrais noter que le Conseil économique de la Chambre de commerce et d’industrie franco-russe est toujours opérationnel quelles que soient les difficultés. Nous nous réunissons pour la quatrième fois depuis 2016, donc nos conversations peuvent maintenant être qualifiées de bonne tradition.

Aujourd’hui, nous tiendrons notre discussion dans un format différent, par vidéoconférence. Néanmoins, comme toujours, j’espère que nous aurons une discussion franche sur les questions d’actualité pertinentes de la coopération commerciale et d’investissement russo-française ainsi que sur les perspectives de travail collaboratif.

La France a été et reste un partenaire économique clé de la Russie, avec une 6e place élevée mais pas suffisamment élevée parmi les pays de l’UE pour le montant des investissements cumulés dans l’économie russe et la 5e place pour le volume des échanges.

Malgré une certaine baisse du commerce mutuel en 2020 (il a baissé de 14% par rapport à 2019), le chiffre ultime est tout à fait acceptable à 13 milliards de dollars. Les investissements français en Russie tournent autour de 17 milliards de dollars. Soit dit en passant, l’investissement russe en France est de 3 milliards de dollars. Cela aurait pu être plus si les autorités réglementaires et étatiques françaises avaient traité les entreprises russes comme la Russie traite les entreprises françaises. Cette réunion est suivie par les dirigeants d’entreprises françaises qui sont des investisseurs majeurs sur le marché russe.

Lors d’une réunion avec des chefs d’entreprise français (par visioconférence).

Plus de 500 entreprises à capitaux français opèrent dans divers secteurs de l’économie russe. Les entreprises françaises occupent une place particulièrement importante dans le complexe énergétique et énergétique russe, dans la construction automobile et, bien sûr, dans l’industrie alimentaire.

Messieurs, les entreprises françaises sont impliquées dans la mise en œuvre de projets phares mondialement connus, tels que la construction des installations de Yamal LNG et Arctic LNG 2 et le projet de gazoduc Nord Stream 2. Nous sommes conscients et regrettons le nombre de spéculations politiques concernant ces derniers.

Je tiens à souligner une fois de plus qu’il s’agit d’un projet purement économique qui n’a rien à voir avec les considérations politiques actuelles. Mais il y a beaucoup de rumeurs à ce sujet, que je considère avant tout comme des tentatives de concurrence déloyale sur le marché européen.

Certaines forces politiques semblent croire que l’électricité provient simplement d’une prise, et personne ne veut se soucier de savoir comment elle y parvient. Un de nos écrivains satiriques, [Mikhail] Saltykov-Shchedrin, a raconté l’histoire d’un général qui, quand il s’est égaré dans une forêt, a ordonné à son infirmier de lui apporter des petits pains et des pâtisseries car il pensait que ceux-ci poussaient sur les arbres. Il semble que certaines forces politiques soient comme ce général, elles croient que l’électricité provient d’une prise.

J’espère que nous surmonterons ces difficultés. Nos plans comprennent la construction d’une installation de production d’hydrogène à Sakhaline. Comme vous, nous suivons le rythme.

Nous apprécions que dans un environnement économique difficile, les entreprises françaises présentes en Russie n’aient pas réduit leur activité. Cela témoigne de votre confiance dans l’économie russe et des perspectives de son développement.

Pour notre part, nous avons apporté et continuerons d’apporter un soutien général aux entreprises françaises en Russie et aux investisseurs français. Le gouvernement russe a créé le Conseil consultatif des investissements étrangers, qui comprend d’ailleurs six entreprises françaises.

Le Forum économique international de Saint-Pétersbourg, qui se tiendra cette année du 2 au 5 juin, est traditionnellement l’occasion de discuter en détail de questions spécifiques liées au climat économique et d’investissement en Russie. Comme toujours, je vous invite, amis, à y participer.

Je vais vous expliquer ce que nous avons fait et faisons pour aider les entreprises, y compris les entreprises étrangères, et en général pour stabiliser l’économie dans un contexte de situation difficile sur les marchés mondiaux associée à la pandémie de coronavirus.

Premièrement, nous avons réussi à assurer la stabilité macroéconomique, malgré toutes les difficultés; nous avons assuré la stabilité des marchés financiers. Parallèlement, grâce à une politique budgétaire bien pensée, nous avons réussi à augmenter les dépenses fédérales destinées à soutenir les secteurs économiques et sociaux clés.

Nous avons travaillé dur pour réduire le fardeau fiscal des entreprises dans ces conditions; la législation visant à supprimer les restrictions réglementaires est sujette à amélioration. Afin de fournir une assistance ciblée aux entreprises les plus touchées par la pandémie, un nouveau programme de prêts concessionnels a été lancé cette année.

Dans le même temps, l’État a l’intention d’accroître son aide au développement de la science et de la technologie. Les fonds seront principalement destinés aux secteurs d’innovation tels que les produits pharmaceutiques et la biotechnologie, l’énergie nucléaire et renouvelable et l’utilisation des émissions de carbone.

Bien entendu, nous souhaitons impliquer des entreprises étrangères souhaitant investir en Russie et dans des projets que nous considérons comme hautement prioritaires. Pour ce faire, nous continuerons à utiliser des régimes d’investissement préférentiels et à exécuter des contrats d’investissement spéciaux, comme vous le savez. De nombreuses entreprises françaises utilisent avec succès ces outils sur le marché russe. Par exemple, plus d’un tiers des 45 contrats d’investissement spéciaux ont été signés avec des partenaires européens, dont français.

Nous continuerons d’attirer les entreprises étrangères qui localisent leur production vers les achats publics et la mise en œuvre des projets nationaux de développement. Les partenaires étrangers qui ont tenu compte des recommandations du gouvernement russe et ont choisi de déplacer leurs capacités de production en Russie peuvent désormais participer aux appels d’offres à égalité avec leurs homologues russes. Le volume total de ces appels d’offres s’élève à des billions de roubles, ce qui est une ressource importante pour notre économie.

Il existe de bonnes opportunités pour les entreprises françaises dans les zones économiques spéciales. Aujourd’hui, il existe 38 zones de ce type avec un volume total d’investissement annoncé de 1,1 billion de roubles, et quatre entreprises françaises sont déjà devenues résidentes.

Nous portons une attention particulière à attirer des spécialistes étrangers de haute qualité. Leur emploi est accéléré et leurs familles peuvent désormais obtenir un permis de séjour à durée indéterminée. Nous prévoyons de lancer un programme de «visas dorés» par lequel nous prévoyons de délivrer un permis de séjour en échange d’investissements dans l’économie réelle. Vous savez, cette pratique est utilisée dans de nombreux pays. Nous avons pensé pourquoi ne pas l’utiliser aussi en Russie.

Passons à notre discussion. Bien entendu, je suis prêt à écouter les questions que vous vous posez et à examiner vos propositions et commentaires critiques. Il y en aura probablement, car la vie est difficile et diversifiée et vous devrez probablement faire face à des problèmes dans votre domaine de travail qui nécessitent notre attention particulière.

Je voudrais tout d’abord donner la parole à M. Timchenko, coprésident du Conseil économique de la Chambre de commerce et d’industrie franco-russe.

Monsieur Timchenko, je vous en prie.

Lors d’une réunion avec des chefs d’entreprise français (par visioconférence).

Gennady Timchenko, coprésident du Conseil économique CCI France Russie: Monsieur le Président,

Je tiens à vous remercier d’avoir trouvé l’opportunité de rencontrer des représentants du monde des affaires français. Notre quatrième réunion a lieu cette année plutôt que l’année dernière simplement à cause de la pandémie.

La pandémie a changé le monde, les gens et les entreprises. Malheureusement, il déconnecte et isole les gens. Cependant, nous pouvons constater que la coopération russo-française ne fait que se renforcer et se consolider.  

Par exemple, Air Liquide fournit de l’oxygène à de nombreux établissements médicaux, dont l’hôpital covid de Kommunarka. Danone a fait don de plus de 167 tonnes de produits aux hôpitaux. Dans différents formats, toutes les entreprises présentes ici ont participé à cette guerre pour la vie, pour ainsi dire. Ce n’est pas seulement pendant la pandémie que les entreprises françaises ont fait preuve d’un tel comportement responsable. Les entreprises françaises en Russie sont des employeurs responsables et des membres socialement responsables de la société russe.

En tant que coprésidente du Conseil économique CCI France Russie, je voudrais souligner les principaux faits concernant l’activité des entreprises françaises en Russie. Malgré la crise et la situation géopolitique, un certain nombre d’entreprises françaises, auparavant non représentées en Russie, ont lancé la production en 2020-2021. Les entreprises déjà présentes en Russie ont localisé la production de produits supplémentaires qu’elles importaient auparavant. Des entreprises comme Saint-Gobain et Danone ont renouvelé leurs investissements.

Les entreprises françaises ont augmenté leurs exportations de produits fabriqués en Russie; ils investissent dans des secteurs prioritaires de l’économie russe. Par exemple, cette année, la société française Lidea lance une usine appelée Tanais pour produire des semences. La Russie dépend de l’importation de 30 à 60% de ces semences, selon diverses estimations.

Merci encore pour cette réunion qui, dans les conditions géopolitiques et le domaine de l’information actuels, deviendra un signal important pour les entreprises françaises et la partie russe pour renforcer la coopération économique, attirer les investissements et créer des partenariats sur une nouvelle base mutuellement avantageuse.

Merci de me donner la parole.

Vladimir Poutine: Merci, Monsieur Timchenko.

C’est un plaisir de donner la parole au Président du Conseil d’Administration et Directeur Général de Total, M. Pouyanne.

Patrick, vous êtes le bienvenu.

Lors d’une réunion avec des chefs d’entreprise français (par visioconférence).

Coprésident du Conseil économique CCI France Russie Patrick Pouyanne (retraduit): Bonjour, Monsieur le Président.

Encore une fois, merci beaucoup de nous consacrer votre temps. Merci d’avoir rencontré le Conseil économique de la Chambre de commerce et d’industrie franco-russe.

Aujourd’hui, 14 représentants de différentes entreprises se réunissent dans les bureaux de Total. Vous pouvez les voir sur vos écrans. Deux autres nous ont rejoints depuis d’autres points du globe. Aujourd’hui, nous nous réunissons dans un format numérique mais, bien sûr, nous sommes toujours plus heureux d’être vos invités au Kremlin. Espérons que cela sera possible l’année prochaine lorsque nos efforts actuels pour contrer la pandémie nous permettront de mieux la contrôler, si nous sommes tous vaccinés.

En fait, il s’agit de notre quatrième réunion d’aujourd’hui. C’est devenu une excellente tradition comme vous l’avez noté. La présence de 17 PDG et directeurs généraux délégués d’entreprises françaises montre à quel point ces rencontres sont importantes pour nous. Ils reflètent l’intérêt des entreprises françaises pour la Russie.

D’ici 2020, vingt membres du Conseil économique ont investi un total de 1,65 billion de roubles, soutenant 170000 emplois. Ces entreprises opèrent en Russie depuis des décennies et continuent d’investir dans l’économie russe malgré les sanctions et l’épidémie. Ces entreprises aident la France à maintenir son statut de deuxième investisseur en Russie. En 2020, la France a investi plus d’un milliard de dollars en Russie malgré les difficultés économiques causées par la pandémie.

Nous sommes au premier rang pour le nombre d’emplois parmi les employeurs étrangers. Lors de nos précédentes réunions, nous avons réussi à discuter de questions très spécifiques et à obtenir un certain succès grâce à votre participation et, bien sûr, au travail de nos coprésidents, Gennady Timchenko que je salue, et grâce à l’implication de tous les ministres de la Gouvernement russe. Et, bien sûr, cela a été possible grâce à votre soutien personnel, Monsieur le Président. Espérons qu’à cette réunion, nous conserverons le style professionnel et ciblé de nos précédentes réunions. Par conséquent, j’exhorte mes collègues à parler non seulement des choses qui fonctionnent, mais aussi de celles qui ne fonctionnent pas.

Pour conclure ces remarques liminaires, je voudrais simplement dire que nous, opérateurs économiques, pensons que tout le monde bénéficiera si la Russie, la France et toute l’Europe ne sont pas divisées ou isolées. Tel est le défi aujourd’hui. En effet, la diplomatie doit continuer à jouer un rôle important alors que le nombre de divergences augmente.

En attendant, nous sommes convaincus que des rencontres comme celle-ci créent des ponts entre la Russie et la France grâce aux investissements et à la coopération économique. Je souhaite sincèrement à toutes les entreprises françaises présentes ici que vous réussissiez à surmonter tous les obstacles existants.

Monsieur le Président, encore une fois, merci pour votre attention.

http://en.kremlin.ru/events/president/news/65469

36666896373_66637e321b_b St Petersbourg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s