3472 – Conférences de presse du 6, 9, 10 septembre 2019 tenue par les Portes-paroles du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang & Hua Chunying

Conférence de presse du 6 septembre 2019 tenue par lePorte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Conférence de presse du 9 septembre 2019 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying

Conférence de presse du 10 septembre 2019 tenue par la Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying

28 questions

  1. Q: Yang Jiechi, membre du Bureau politique du Comité central du PCC et Directeur du Bureau de la Commission des Affaires étrangères du Comité central du PCC, a rencontré le Président nigérian Buhari cette semaine. Selon des reportages, la Chine a promis de financer la présidence nigériane de la 74e session de l’Assemblée générale des Nations unies pour l’année à venir.Pourriez-vous confirmer cela ? Combien d’argent la Chine donnera-t-elle au Nigéria pour cela ?
  2. Q: Taïwan a demandé aux îles Salomon de ne pas établir de relations diplomatiques avec la Chine, affirmant que dans le cas contraire, les îles Salomon risqueraient de dépendre de la Chine et de tomber dans le « piège de la dette ». Quel est votre commentaire à ce propos ?
  3. Q: Le Ministre russe des Affaires étrangères Lavrov, le Vice-Ministre des Affaires étrangères Morgoulov et le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zakharova ont fait hier des commentaires positifs sur les relations entre la Chine et la Russie. Ils ont déclaré que les relations sino-russes avaient atteint un niveau sans précédent et que les deux pays développaient une coopération multidimensionnelle et une coordination stratégique. Ils ont souligné que les affaires de Hong Kong étaient des affaires intérieures de la Chine et que la Russie et la Chine devraient s’en tenir aux principes et s’opposer aux ingérences étrangères. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?
  4. Q: Hier, le Premier ministre canadien Trudeau a fait des reproches à la Chine, en affirmant que l’utilisation de la détention arbitraire pour atteindre des objectifs politiques, sur le plan international ou au niveau national, préoccupait non seulement le Canada, mais également tous ses alliés. « Nous devons reconnaître lucidement que la Chine joue selon un ensemble de règles très différent de celui que nous respectons en Occident. » Quel est le commentaire de la Chine ?
  5. Q: Lors de sa visite en Islande, le Vice-Président américain Pence a déclaré à la presse que les deux pays discuteraient des préoccupations des Etats-Unis concernant la construction du réseau 5G. Il appelle l’Islande et tous les autres alliés des Etats-Unis à rejeter la technologie de Huawei. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?
  6. Q: Hormis le dialogue trilatéral, le Conseiller d’Etat et Ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, tiendra-t-il des réunions bilatérales avec les dirigeants pakistanais ? Pourriez-vous donner plus de détails à ce sujet ?
  7. Q: Lee Bollinger, président de la Columbia University, a publié dans le Washington Post une tribune intitulée « Non, je ne commencerai pas à espionner mes étudiants nés à l’étranger », remettant en cause la politique du gouvernement américain en matière d’étudiants et d’universitaires internationaux. Selon l’article, les organes chargés de l’application de la loi et les services de renseignements américains demandent aux universités américaines d’élaborer des mesures plus énergiques pour surveiller les étudiants et les universitaires invités originaires de la Chine et d’autres pays, ce qui va à l’encontre de l’engagement des universités en matière d’ouverture et de diversité. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?
  8. Q: Je suis sûr que vous avez vu des reportages selon lesquels l’ancien président zimbabwéen, Robert Mugabe, venait de décéder. La Chine a eu de très bonnes relations avec lui, a-t-elle des commentaires à faire à propos de son décès ?
  9. Q: Le gouvernement italien a approuvé les « pouvoirs en or » hier, ce qui signifie qu’il procédera à un examen plus strict des contrats d’approvisionnement 5G et des gros fournisseurs de la 5G, tels que Huawei. Avez-vous des commentaires à faire à ce sujet ?
  10. Q: Des sénateurs américains ont déclaré qu’ils feraient de la législation relative à Hong Kong une priorité dans leurs efforts législatifs lorsque les séances du Congrès reprendront la semaine prochaine. Si le Sénat américain agit comme tel, la Chine prendra-t-elle des contre-mesures ?
  11. Q: Pourriez-vous donner plus de détails sur la visite du Conseiller d’Etat Wang Yi au Népal ?
  12. Q : La Chancelière allemande Angela Merkel vient de terminer sa visite en Chine le week-end dernier. Quel est votre commentaire sur sa visite ?
  13. Q : Selon des reportages, le 7 septembre, le porte-parole de l’agence nucléaire iranienne a annoncé des mesures spécifiques relatives à sa troisième phase de réduction des obligations nucléaires, notamment la mise au point d’un ensemble de centrifugeuses avancées pour augmenter encore les capacités d’enrichissement d’uranium. Le porte-parole a également souligné que la partie européenne devrait s’acquitter de ses obligations en vertu du JCPOA et que l’Iran pourrait à tout moment s’acquitter des siennes une fois que les bons offices diplomatiques visant à sauver le JCPOA auront progressé. Avez-vous un commentaire à faire à ce sujet ?
  14. Q : La semaine dernière, le Secrétaire d’État américain Pompeo a déclaré que les États-Unis persuaderaient d’autres pays de « critiquer » la Chine pour sa politique à l’égard de la population ouïghoure au Xinjiang. Quel est votre commentaire à ce sujet ?
  15. Q : Vous avez annoncé tout à l’heure la visite du Premier Ministre Li Keqiang en Russie. Pourriez-vous partager plus d’informations sur la 24e rencontre régulière des Premiers Ministres chinois et russe ? Et qu’attend la Chine de cette visite ?
  16. Q : Apple a déclaré vendredi dernier que des Ouïghours du Xinjiang utilisant des iPhone avaient été attaqués par des pirates informatiques pour avoir surfé sur des sites de la communauté ouïghoure. La partie chinoise est-elle au courant de cela ? Des citoyens chinois ont-ils été impliqués dans des attaques contre ces sites ?
  17. Q : Selon des médias, l’ancien Vice-Premier Ministre italien et Ministre du Développement économique, Luigi Di Maio, occupera le poste de Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale dans le nouveau gouvernement italien. Qu’attend la Chine des relations entre les deux pays et de la coopération entre les deux Ministères des Affaires étrangères ?
  18. Q : Selon les médias, le Ministre allemand des Affaires étrangères, Maas, a salué la libération sous caution de Joshua Wong et l’a rencontré dans la soirée du 9 septembre à Berlin. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ? A-t-elle déposé une représentation auprès de la partie allemande ? Compte tenu de la récente visite de la Chancelière Merkel en Chine, pensez-vous que ce geste de la partie allemande affectera les relations bilatérales ?
  19. Q : Huawei a abandonné une action en justice lancée en juin dernier contre des organismes gouvernementaux américains après que Washington lui eut restitué le matériel saisi pendant deux ans. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  20. Q : Selon des reportages, 60 organisations scientifiques américaines ont récemment publié une lettre ouverte, appelant le gouvernement américain à cesser d’opprimer les chercheurs scientifiques étrangers et d’entraver la coopération scientifique internationale. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?
  21. Q : Une ressortissante chinoise nommée Zhang Yujing a été poursuivie aux Etats-Unis, accusée d’avoir pénétré illégalement à Mar-a-Lago en Floride. Le gouvernement chinois lui apporte-t-il un soutien ? Travaillait-elle pour le gouvernement chinois ?
  22. Q : S’exprimant lors du deuxième Forum mondial pour le développement des entreprises du Taihu de l’Ouest qui vient de s’achever, le président de la Chambre de commerce américaine en Chine (AmCham China), Tim Stratford, a déclaré que la confiance des membres de l’AmCham China dans l’ouverture du marché par le gouvernement chinois était à un niveau historique. Plus de la moitié de ses membres considèrent toujours la Chine comme l’une de leurs trois premières destinations d’investissement dans le monde. Près de 80% des membres pensent que l’environnement d’investissement en Chine s’améliore. Les remarques de M. Stratford contrastent fortement avec les propos de certaines personnes aux Etats-Unis selon lesquels des entreprises étrangères « fuient la Chine ». Comment voyez-vous ces opinions contradictoires ?
  23. Q : Le troisième dialogue des Ministres des Affaires étrangères Chine-Afghanistan-Pakistan s’est tenu le 7 septembre à Islamabad. Il a été rapporté que de nombreux nouveaux résultats ont été atteints. Pourriez-vous partager plus d’informations avec nous ?
  24. Q : La RPDC a à nouveau lancé deux projectiles ce matin. Il s’agit de son huitième lancement depuis juillet. Comment voyez-vous l’impact des lancements fréquents de missiles de la RPDC sur la situation sécuritaire régionale ?
  25. Q : Le Ministre des Affaires étrangères des îles Salomon est actuellement en visite à Taïwan. Lors d’une conférence de presse tenue hier à Taipei, il a déclaré que tout était normal dans les relations entre les îles Salomon et Taïwan. La Chine a-t-elle invité le Ministre des Affaires étrangères des îles Salomon à effectuer une visite à Beijing ? La Chine a-t-elle un calendrier pour l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et les îles Salomon ?
  26. Q : En ce qui concerne le dialogue des Ministres des Affaires étrangères Chine-Afghanistan-Pakistan, vous avez déclaré que les troupes étrangères en Afghanistan devraient se retirer de manière ordonnée et responsable. Les Etats-Unis ont annulé leur rencontre avec les talibans et il semblerait que les troupes américaines resteront en Afghanistan plus longtemps. Les attaques des talibans ont contrarié les pourparlers de paix prévus entre les Etats-Unis et les talibans. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?
  27. Q : Selon des reportages, l’Italie aurait arrêté un employé de la société russe United Engine Corporation dans un aéroport à la demande des Etats-Unis, qui l’accusaient de « vol » de secrets commerciaux. La Russie a condamné ce geste américain comme une « très mauvaise pratique » et a demandé aux Etats-Unis de retirer leur demande d’extradition. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?
  28. Q : Première question : Carrie Lam, chef de l’exécutif de la Région administrative spéciale de Hong Kong, a exhorté les Etats-Unis à ne pas s’immiscer dans la gestion des affaires de Hong Kong par son gouvernement, après la manifestation de dimanche où des personnes se sont rendues au Consulat des Etats-Unis à Hong Kong pour présenter des pétitions. Quel est votre commentaire à ce propos ? Deuxième question : une organisation américaine de protection des journalistes a classé la Chine parmi les dix pays où les conditions de travail des journalistes sont les plus mauvaises. Comment réagissez-vous à ce classement ?

Chinese golden dragon statue isolate on white background. Clipping path.

Conférence de presse du 6 septembre 2019 tenue par lePorte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Conférence de presse du 6 septembre 2019 tenue par lePorte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang W020190911376147948780

Conférence de presse du 6 septembre 2019 tenue par lePorte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Sur invitation du Ministre pakistanais des Affaires étrangères Qureshi et du Ministre népalais des Affaires étrangères Gyawali, du 7 au 10 septembre, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, participera au troisième dialogue des Ministres des Affaires étrangères Chine-Afghanistan-Pakistan à Islamabad, au Pakistan, et effectuera des visites au Pakistan et au Népal.

PAKISTAN Ministre pakistanais des Affaires étrangères Qureshi 2018-08-20t093719z_1532851626_rc1e44ae0e50_rtrmadp_3_pakistan-politics  Ministre pakistanais des Affaires étrangères Qureshi

40th session of the Human Rights Council  Ministre népalais des Affaires étrangères Gyawali

1

Q: Yang Jiechi, membre du Bureau politique du Comité central du PCC et Directeur du Bureau de la Commission des Affaires étrangères du Comité central du PCC, a rencontré le Président nigérian Buhari cette semaine. Selon des reportages, la Chine a promis de financer la présidence nigériane de la 74e session de l’Assemblée générale des Nations unies pour l’année à venir. Pourriez-vous confirmer cela ? Combien d’argent la Chine donnera-t-elle au Nigéria pour cela ?

NIGER BUHARI_3373847b  le Président nigérian Buhari

R: La partie chinoise a publié un communiqué de presse sur la visite du Directeur Yang Jiechi au Nigéria. Il a rencontré le Président nigérian Muhammadu Buhari. Avez-vous vu cela ?

En ce qui concerne les contributions que vous avez mentionnées, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution pour créer le Fonds d’affectation spéciale pour le Bureau du Président de l’Assemblée générale des Nations unies, appelant les États membres à verser des fonds. Au fil des années, les États membres, dont la Chine, ont financé le Bureau du Président de l’Assemblée générale des Nations unies afin de soutenir les travaux du président. Les informations sur les contributions de tous les pays sont publiées sur le site Web de l’ONU et accessibles à tous.

2

Q: Taïwan a demandé aux îles Salomon de ne pas établir de relations diplomatiques avec la Chine, affirmant que dans le cas contraire, les îles Salomon risqueraient de dépendre de la Chine et de tomber dans le « piège de la dette ». Quel est votre commentaire à ce propos ?

1at016801

 

R: J’ai répondu, à maintes reprises, à des questions similaires ces deux derniers jours. Permettez-moi de réitérer qu’il n’y a qu’une seule Chine dans le monde. Le gouvernement chinois est prêt à développer des relations d’amitié et de coopération avec les autres pays du monde sur la base du principe d’une seule Chine.

En ce qui concerne ces propos insensés de certaines personnes ou de certains départements de Taïwan, je vous conseille de demander au Bureau des Affaires de Taïwan du Conseil des Affaires d’État de faire des commentaires.

CHINE 2 Conférence de presse du 6 septembre 2019 tenue par lePorte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng ShuangW020190911376147945870

Conférence de presse du 6 septembre 2019 tenue par lePorte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

3

Q: Le Ministre russe des Affaires étrangères Lavrov, le Vice-Ministre des Affaires étrangères Morgoulov et le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zakharova ont fait hier des commentaires positifs sur les relations entre la Chine et la Russie. Ils ont déclaré que les relations sino-russes avaient atteint un niveau sans précédent et que les deux pays développaient une coopération multidimensionnelle et une coordination stratégique. Ils ont souligné que les affaires de Hong Kong étaient des affaires intérieures de la Chine et que la Russie et la Chine devraient s’en tenir aux principes et s’opposer aux ingérences étrangères. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?
Le Ministre russe des Affaires étrangères Lavrov, le Vice-Ministre des Affaires étrangères Morgoulov et le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zakharova

R: Nous notons et approuvons les déclarations positives de la partie russe.

Pour la Chine et la Russie, cette année est particulièrement propice, car elle marque à la fois le 70e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques et le début d’une nouvelle ère pour leurs relations bilatérales.

Les chefs d’État des deux pays maintiennent des échanges étroits et donnent une orientation stratégique au développement des relations sino-russes. Les deux parties ont récemment mené de fréquents échanges de haut niveau et une coopération solide dans divers domaines.

RUSSIE CHINE 9635441.image  Vladimir Poutine & Xi Jinping

Je voudrais souligner ceci : les relations sino-russes reposent sur le respect mutuel, l’égalité et le bénéfice mutuel. Elles ne visent aucune tierce partie et ne peuvent être compromises par une tierce partie qui tente de semer la discorde.

Face à la situation internationale complexe et instable, en particulier aux tentatives d’ingérence de certains pays dans les affaires d’autres pays, la Chine et la Russie agiront conformément au consensus des deux chefs d’État, renforceront leur soutien mutuel et la coordination stratégique, protégeront les intérêts communs et sauvegarderont la paix, la stabilité, l’équité et la justice dans la région et dans le monde.

4

Q: Hier, le Premier ministre canadien Trudeau a fait des reproches à la Chine, en affirmant que l’utilisation de la détention arbitraire pour atteindre des objectifs politiques, sur le plan international ou au niveau national, préoccupait non seulement le Canada, mais également tous ses alliés. « Nous devons reconnaître lucidement que la Chine joue selon un ensemble de règles très différent de celui que nous respectons en Occident. » Quel est le commentaire de la Chine ?

CANADA les-fesses-de-justin-trudeau-le-premier-ministre-canadien-font-le-buzz le Premier ministre canadien Trudeau

R: Ce que la partie canadienne a dit déforme les faits et rejette sa propre faute sur autrui. Afin de servir les buts politiques des États-Unis, le Canada a détenu arbitrairement un citoyen d’un pays tiers qui n’a violé aucune loi canadienne. Il a tiré les marrons du feu pour les États-Unis en collaborant avec ces derniers dans l’orchestration de l’affaire Meng Wanzhou. Est-ce la règle selon laquelle le Canada agit ?

CHINE CANADA USA l'affaire Meng Wanzhou. meng_wanzhou  l’affaire Meng Wanzhou.

La Chine agit conformément à la loi et ne pratique pas les deux poids, deux mesures. C’est également le principe poursuivi par la majorité de la communauté internationale. A en juger par ce que le Canada a fait, il poursuit un ensemble de règles très différent de celui de la communauté internationale.

5

Q: Lors de sa visite en Islande, le Vice-Président américain Pence a déclaré à la presse que les deux pays discuteraient des préoccupations des Etats-Unis concernant la construction du réseau 5G. Il appelle l’Islande et tous les autres alliés des Etats-Unis à rejeter la technologie de Huawei. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?

Islande, le Vice-Président américain Pence 000_1k06hw_5d726509f07a4 Islande, le Vice-Président américain Pence à droite

R: Depuis un certain temps, un certain dirigeant américain critique et entrave la coopération commerciale normale entre la Chine et d’autres pays, où qu’il aille. C’est un cas typique d’hégémonisme et de politisation des questions économiques et commerciales. La Chine s’oppose fermement à cela.

Comme je l’ai dit à maintes reprises, la technologie 5G est une innovation commune de la communauté internationale et les opportunités de développement qu’elle offre doivent être partagées par tous. Politiser les questions liées à la 5G avec des mesures discriminatoires ne correspond pas aux intérêts communs de la communauté internationale.

Le gouvernement chinois demande aux entreprises chinoises de respecter les principes du marché, les règles internationales et les lois locales lorsqu’elles investissent et mènent une coopération à l’étranger. Dans le même temps, nous nous opposons fermement à l’abus par les États-Unis du concept de sécurité nationale et du pouvoir de l’État pour réprimer certaines entreprises chinoises. Nous exhortons les États-Unis à mettre fin à leurs pratiques erronées et à créer un environnement équitable, juste et non discriminatoire pour les entreprises chinoises qui souhaitent investir et développer des activités aux États-Unis.

CHINE 3 Conférence de presse du 6 septembre 2019 tenue par lePorte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng ShuangW020190911376147956678

Conférence de presse du 6 septembre 2019 tenue par lePorte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

6

Q: Hormis le dialogue trilatéral, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, tiendra-t-il des réunions bilatérales avec les dirigeants pakistanais ? Pourriez-vous donner plus de détails à ce sujet ?

chine M. Wang Yi, conseiller d'État et ministre des Affaires étrangères de la Chine 33605094-30926396 M. Wang Yi, conseiller d’État et ministre des Affaires étrangères de la Chine 

R: Je viens d’annoncer que le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, se rendra à Islamabad au Pakistan pour participer au troisième dialogue entre les Ministres des Affaires étrangères Chine-Afghanistan-Pakistan et effectuer une visite dans le pays.

La Chine et le Pakistan sont des partenaires stratégiques de tout temps. Actuellement, les relations sino-pakistanaises connaissent une bonne dynamique de développement, comme en témoignent les échanges fréquents de haut niveau, l’intensification et l’approfondissement de la coopération mutuellement bénéfique ainsi que la coordination et la coopération étroites dans les affaires internationales et régionales.

La visite du Conseiller d’État Wang Yi a pour objectif de mettre en œuvre le consensus des dirigeants des deux pays, de consolider l’amitié et la confiance mutuelle entre les deux parties, de promouvoir le développement de haute qualité du Corridor économique sino-pakistanais, d’approfondir la coopération pragmatique et de bâtir une communauté de destin plus étroite Chine-Pakistan dans la nouvelle ère.

le Ministre des Affaires étrangères Qureshi downloaded_7_20099  avec le Ministre des Affaires étrangères du Pakistan > Qureshi

Au cours de sa visite, le Conseiller d’État Wang rencontrera les dirigeants pakistanais et s’entretiendra avec le Ministre des Affaires étrangères Qureshi. Nous publierons les informations concernées en temps voulu.

7

Q: Lee Bollinger, président de la Columbia University, a publié dans le Washington Post une tribune intitulée « Non, je ne commencerai pas à espionner mes étudiants nés à l’étranger », remettant en cause la politique du gouvernement américain en matière d’étudiants et d’universitaires internationaux. Selon l’article, les organes chargés de l’application de la loi et les services de renseignements américains demandent aux universités américaines d’élaborer des mesures plus énergiques pour surveiller les étudiants et les universitaires invités originaires de la Chine et d’autres pays, ce qui va à l’encontre de l’engagement des universités en matière d’ouverture et de diversité. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?

USA USA Columbia University President Lee C. Bollinger. COLUMBIA-jumbo  USA Columbia University President Lee C. Bollinger.

R: Les responsables de nombreuses universités américaines renommées ont récemment exprimé leur soutien aux échanges humains et à la coopération internationale dans le domaine de la recherche scientifique, et se sont opposés aux restrictions injustifiées imposées par les organes chargés de l’application de la loi et les services de renseignements américains dans les échanges scientifiques et éducatifs entre la Chine et les États-Unis. Cela montre que le renforcement des échanges culturels et humains entre les deux pays répond aux aspirations des peuples et correspond aux intérêts communs des deux parties.

Les organes chargés de l’application de la loi et les services de renseignements du gouvernement américain surveillent et harcèlent des étudiants et des universitaires chinois aux États-Unis. Un tel acte, immoral et injuste, ne révèle que leurs vilaines intentions.

Le dirigeant des États-Unis a déclaré à maintes reprises que le pays réservait un bon accueil aux étudiants chinois. Nous espérons que les autorités compétentes américaines pourront écouter la voix de la raison aux États-Unis et au sein de la communauté internationale, cesser d’imposer des restrictions injustifiées aux étudiants et universitaires chinois et de les harceler, protéger leurs droits et intérêts légitimes et renforcer plutôt que saper les échanges culturels et humains entre la Chine et les États-Unis.

8

Q: Je suis sûr que vous avez vu des reportages selon lesquels l’ancien président zimbabwéen, Robert Mugabe, venait de décéder. La Chine a eu de très bonnes relations avec lui, a-t-elle des commentaires à faire à propos de son décès ?

ZIMBABWE ancien président zimbabwéen, Robert Mugabe19995847 ancien président zimbabwéen, Robert Mugabe

R: M. Robert Mugabe a été un dirigeant exceptionnel du mouvement de libération nationale et un homme d’État du Zimbabwe. Il a consacré sa vie à sauvegarder la souveraineté et l’indépendance nationales, à s’opposer aux ingérences extérieures et à promouvoir les relations d’amitié et de coopération Chine-Zimbabwe et Afrique-Chine. Nous déplorons profondément son décès et adressons nos sincères condoléances au gouvernement et au peuple du Zimbabwe, ainsi qu’à sa famille.

CHINE 4 Conférence de presse du 6 septembre 2019 tenue par lePorte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng ShuangW020190911376147962429

Conférence de presse du 6 septembre 2019 tenue par lePorte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

9

Q: Le gouvernement italien a approuvé les « pouvoirs en or » hier, ce qui signifie qu’il procédera à un examen plus strict des contrats d’approvisionnement 5G et des gros fournisseurs de la 5G, tels que Huawei. Avez-vous des commentaires à faire à ce sujet ?

Colosseo roma coliseum colosseum rome no people exterior night milkyway

R: En tant que fournisseurs d’équipements de réseau de premier rang mondial, les entreprises chinoises telles que Huawei et ZTE jouissent d’une bonne réputation. Aucune preuve ne justifie un quelconque risque de sécurité dans leurs produits et services. Depuis de nombreuses années, Huawei, ZTE et d’autres sociétés chinoises coopèrent avec la partie italienne, en créant des succursales et des centres de recherche et de développement en Italie, en réalisant des investissements massifs et en créant plus de 1 000 emplois dans le pays.

Ces entreprises ont contribué à la croissance économique de l’Italie, en particulier à la remise à niveau de l’informatique du pays. Aucun problème de sécurité n’a été signalé au cours de la coopération entre les entreprises chinoises et italiennes. C’est un fait évident pour tous.

Nous espérons que le gouvernement italien poursuivra sa stratégie de coopération gagnant-gagnant basée sur la confiance mutuelle et des bénéfices réciproques, fournira un environnement ouvert, juste et non discriminatoire pour les entreprises chinoises en Italie, et promouvra l’approfondissement constant de notre coopération amicale afin d’apporter plus d’avantages tangibles aux deux parties.

10

Q: Des sénateurs américains ont déclaré qu’ils feraient de la législation relative à Hong Kong une priorité dans leurs efforts législatifs lorsque les séances du Congrès reprendront la semaine prochaine. Si le Sénat américain agit comme tel, la Chine prendra-t-elle des contre-mesures ?

usa senat américain 111th_US_Senate_class_photo Sénat Américain

R: La Chine a clairement énoncé sa position sur les affaires de Hong Kong à maintes reprises. Cependant, certaines personnes aux Etats-Unis s’entêtent dans leurs erreurs et confondent le vrai et le faux, menacent de promouvoir la législation relative à Hong Kong, font des remarques irresponsables sur les affaires de Hong Kong et s’immiscent grossièrement dans les affaires intérieures de la Chine. La Chine est vivement mécontente et s’oppose fermement à cela.

Depuis la rétrocession de Hong Kong, les principes dits « un pays, deux systèmes », « l’administration de Hong Kong par les Hongkongais » et de haut degré d’autonomie ont été appliqués avec sérieux et efficacité. Les droits conférés et les libertés des résidents de Hong Kong ont été pleinement garantis. Toute personne impartiale reconnaîtra ce fait évident.

L’avenir de Hong Kong doit être et ne peut qu’être déterminé par tous les Chinois, y compris les compatriotes de Hong Kong.

hong kong 0b7c4a06d852e279c34a95723121e7  Hong Kong

Nous n’avons peur d’aucune menace ni intimidation. Toute tentative visant à saper le principe dit « un pays, deux systèmes » ainsi que la prospérité et la stabilité à Hong Kong suscitera sûrement l’opposition de tous les Chinois, y compris les compatriotes de Hong Kong.

Toute tentative d’ingérence dans les affaires intérieures de la Chine, y compris celles de Hong Kong, sera vouée à l’échec.

Une fois de plus, je conseille à certains politiciens américains de cesser immédiatement de promouvoir la législation relative à Hong Kong, de cesser immédiatement de s’immiscer dans les affaires de Hong Kong sous quelque forme que ce soit, et de contribuer de leur mieux à renforcer la confiance mutuelle et la coopération entre la Chine et les États-Unis.

11

Q: Pourriez-vous donner plus de détails sur la visite du Conseiller d’Etat Wang Yi au Népal ?

NEPAL La Présidente népalaise Bidhya Devi Bhandari a rencontré le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi, le 9 septembre 2019 à la présidence à Katmandou.W020190910559633940035

La Présidente népalaise Bidhya Devi Bhandari a rencontré le Conseiller d’Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi, le 9 septembre 2019 à la présidence à Katmandou.

R: La Chine et le Népal sont des partenaires globaux liés par une amitié traditionnelle. Ces dernières années, profitant de l’occasion de la construction conjointe de « la Ceinture et la Route », les deux pays ont accéléré la construction du réseau d’interconnexion multidimensionnel à travers l’Himalaya et leur coopération mutuellement bénéfique s’est rapidement développée.

carte_nepal Népal

En avril dernier, le Président népalais Bhandari a effectué avec succès une visite d’État en Chine et les dirigeants des deux pays sont parvenus à un nouveau consensus important sur la promotion du développement des relations sino-népalaises.

La visite du Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a pour objectif de mettre en œuvre le consensus entre les dirigeants des deux pays, de promouvoir les échanges et la coopération dans tous les domaines et de favoriser le développement global des relations bilatérales. Au cours de la visite, le Conseiller d’Etat rencontrera les dirigeants népalais et s’entretiendra avec le Ministre des Affaires étrangères Gyawali. Nous publierons les informations concernées en temps voulu.

CHINE 5 Conférence de presse du 6 septembre 2019 tenue par lePorte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng ShuangW020190911376147964131

Conférence de presse du 6 septembre 2019 tenue par lePorte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

SOURCE/https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1696665.shtml


Chinese golden dragon statue isolate on white background. Clipping path.

Conférence de presse du 9 septembre 2019 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying

chine 6 Conférence de presse du 9 septembre 2019 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua ChunyingW020190909691024252658 Conférence de presse du 9 septembre 2019 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
Ministre russe Medvedev et chinois 1042113266 Les relations russo-chinoises ont atteint un niveau sans précédent, a affirmé le Premier ministre russe Dmitri Medvedev lors de la 24e réunion des chefs de gouvernement des deux pays qui s’est déroulée le 17 septembre à Saint-Pétersbourg.

À l’invitation du Premier Ministre russe Medvedev, le Premier Ministre Li Keqiang effectuera une visite officielle en Russie et participera à la 24e rencontre régulière des Premiers Ministres chinois et russe du 16 au 18 septembre.

12

Q : La Chancelière allemande Angela Merkel vient de terminer sa visite en Chine le week-end dernier. Quel est votre commentaire sur sa visite ?
1248985-la-chanceliere-allemande-angela-merkel-aux-cotes-du-premier-ministre-chinois-li-keqiang-l-durant-une La chancelière allemande Angela Merkel aux côtés du Premier ministre chinois Li Keqiang (L) durant une cérémonie d’accueil à Pékin, le 6 septembre 2019

R : Je vois que vous vous intéressez tous à la visite de la Chancelière Angela Merkel en Chine.

Ayant effectué 12 visites dans notre pays, ce qui fait d’elle l’une des dirigeants occidentaux qui ont effectué le plus de visites en Chine et qui la connaissent le mieux.

Pendant la visite de la Chancelière Angela Merkel en Chine, les deux parties ont signé plusieurs documents de coopération et se sont dites satisfaites des résultats de sa visite.

La partie chinoise a publié des communiqués de presse sur les détails de la visite. Je pense qu’au moins trois consensus ont été atteints à cette occasion.

Premièrement, les deux parties ont fait preuve d’un sens de la responsabilité vis-à-vis du multilatéralisme et du libre-échange. Dans un contexte où notre monde est plein d’incertitudes et d’instabilité avec la résurgence du protectionnisme et de l’unilatéralisme, la Chine et l’Allemagne ont besoin plus que jamais de renforcer la communication et la coordination stratégiques pour faire face ensemble aux défis auxquels l’humanité est confrontée. Comme l’a souligné la Chancelière Angela Merkel, l’unilatéralisme et le protectionnisme ont également des retombées négatives sur l’Allemagne, et la Chine a également droit au développement et son processus de développement ne doit pas être entravé. Dans l’esprit du multilatéralisme et du libre-échange, l’Allemagne est prête à renforcer la communication et la coordination avec la Chine dans les affaires internationales.

Deuxièmement, les deux parties ont réaffirmé leur consensus sur l’élargissement des marchés dans les deux sens en adhérant à l’idée de l’ouverture et de l’inclusion. La Chine a réitéré que son engagement d’ouvrir encore plus largement son marché ne changerait pas. Une ouverture accrue du marché chinois offrira davantage d’opportunités à l’Allemagne et à d’autres pays du monde. Un grand nombre d’entreprises allemandes sont les premières bénéficiaires de l’ouverture accrue de la Chine.

72371340-carte-de-la-province-de-guangdong-chine-vector-illustration-de-carte-isolée-sur-fond-vecteur-de-carte-

chine Guangdong

Le groupe BASF travaille activement à la construction d’un complexe de chimie raffinée, société à capitaux exclusifs allemands de 10 milliards de dollars créée dans le Guangdong, en Chine. Des constructeurs automobiles allemands, dont Volkswagen et BMW, augmentent également leurs investissements en Chine et renforcent leur coopération en matière de recherche et développement avec leurs homologues chinois. La Chancelière Angela Merkel a déclaré que l’Allemagne accueillait comme toujours les entreprises chinoises qui viennent investir en Allemagne.

Troisièmement, les deux parties ont réaffirmé leur volonté d’approfondir la coopération mutuellement avantageuse.

L’Allemagne est le plus grand partenaire économique et commercial de la Chine en Europe, et la Chine est le premier partenaire commercial de l’Allemagne depuis trois années consécutives.

Pendant cette visite, les deux parties ont tenu un symposium des membres du Comité consultatif économique Chine-Allemagne et la session annuelle 2019 du forum du dialogue Chine-Allemagne, et ont formulé des propositions de coopération dans six grands domaines. Les deux parties partagent de larges perspectives de coopération dans des secteurs émergents, tels que

  • les automobiles à énergie nouvelle,
  • la fabrication intelligente,
  • l’intelligence artificielle et la numérisation et 5G.

Nous avons la conviction que notre coopération apportera des avantages plus substantiels aux entreprises et aux peuples des deux pays.

La Chine est prête à travailler de concert avec l’Allemagne, dans la poursuite du respect mutuel, du dialogue et des consultations, et dans le respect des voies de développement réciproques et la prise en considération des intérêts fondamentaux respectifs, pour être partenaires stratégiques pour le dialogue sur un pied d’égalité, la coopération mutuellement avantageuse, l’apprentissage réciproque et l’inspiration mutuelle, et travailler au mieux-être des deux peuples.

13

Q : Selon des reportages, le 7 septembre, le porte-parole de l’agence nucléaire iranienne a annoncé des mesures spécifiques relatives à sa troisième phase de réduction des obligations nucléaires, notamment la mise au point d’un ensemble de centrifugeuses avancées pour augmenter encore les capacités d’enrichissement d’uranium. Le porte-parole a également souligné que la partie européenne devrait s’acquitter de ses obligations en vertu du JCPOA et que l’Iran pourrait à tout moment s’acquitter des siennes une fois que les bons offices diplomatiques visant à sauver le JCPOA auront progressé. Avez-vous un commentaire à faire à ce sujet ?
reu-commissionmixtejcpoavienne@se190728  La commission mixte du JCPOA sous présidence de la diplomate européenne Helga Schmid (crédit : SEAE)

R : J’ai noté les reportages concernés. La Chine considère toujours que les pressions maximales exercées par les États-Unis sont à l’origine des tensions actuelles autour du problème nucléaire iranien. Les États-Unis devraient renoncer à leur approche erronée de sanctions unilatérales et de pressions maximales. Dans le même temps, les autres parties à la JCPOA devraient œuvrer à appliquer intégralement et efficacement le JCPOA. Nous espérons que les parties concernées déploieront des efforts dans le même sens et travailleront à la détente de la situation iranienne. La Chine entend œuvrer avec les autres parties à cette fin.

14

Q : La semaine dernière, le Secrétaire d’État américain Pompeo a déclaré que les États-Unis persuaderaient d’autres pays de « critiquer » la Chine pour sa politique à l’égard de la population ouïghoure au Xinjiang. Quel est votre commentaire à ce sujet ?

CHINE la population ouïghoure au Xinjiang. p660_d20130625100335

R : Comme vous avez déjà visité le Xinjiang, je pense que vous ne serez pas d’accord avec M. Pompeo sur ce point.

USA POMPEO 4OVHITTPLYI6TC7AZJLVM4HJDQ  M. Pompeo 

Ce n’est pas la première fois que des responsables américains font des remarques irresponsables sur la politique chinoise du Xinjiang en faisant fi des faits, et s’ingèrent gravement dans les affaires intérieures de la Chine. Nous exprimons notre vif mécontentement et notre ferme opposition à cet égard.

Les affaires du Xinjiang sont purement des affaires intérieures de la Chine. Aucun pays étranger n’a le droit d’y intervenir. Le gouvernement chinois vient de publier un livre blanc donnant un compte rendu complet des centres d’enseignement et de formation professionnels du Xinjiang.

En créant ces centres conformément à la loi, le gouvernement du Xinjiang vise à sauver les personnes qui ont été dupées par les forces terroristes voire les ont rejointes, et qui ont commis des infractions mineures, pour les aider à se débarrasser des idées extrémistes.

De par leur nature, ces mesures ne sont pas différentes des mesures de déradicalisation et de lutte préventives antiterroristes prises par bon nombre de pays dans le monde. Grâce à ces mesures, le Xinjiang maintient une stabilité sociale, une dynamique économique favorable et une harmonie entre les différentes ethnies, et aucune attaque terroriste n’a eu lieu pendant les trois dernières années. Les habitants de toutes les ethnies soutiennent les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre le terrorisme et préserver la stabilité.

Les ambassadeurs et les représentants des missions diplomatiques d’un grand nombre de pays étrangers accrédités en Chine se sont rendus dans le Xinjiang ces derniers temps pour voir de leurs propres yeux son développement socio-économique, y compris les centres de formation et d’enseignement professionnels.

Tous ceux qui y sont allés ont fait des commentaires positifs sur ce qui a été fait par le gouvernement chinois dans la prévention et la lutte contre le terrorisme, et ont estimé que l’on pouvait tirer des enseignements de l’expérience réussie du Xinjiang.

Les ambassadeurs de 50 pays auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, dont la Russie, le Pakistan, l’Arabie saoudite et l’Algérie, ont cosigné une lettre adressée au Président du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies et à la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme.

Après avoir observé les faits réels grâce à leur visite dans le Xinjiang, les ambassadeurs ont souligné que ce qu’ils avaient vu et entendu était tout à fait différent de ce qui avait été rapporté par l’Occident.

Ils ont apprécié les réalisations de la Chine en matière de droits de l’homme et le fait que la création des centres de formation et d’enseignement professionnels dans le Xinjiang et d’autres mesures de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme permettaient de protéger efficacement les droits fondamentaux de l’homme, et exhorté les pays concernés à cesser de lancer des accusations injustifiées contre la Chine.

Comme dit un proverbe chinois :

« Un homme honnête n’a pas besoin de s’expliquer, tandis qu’un homme malhonnête demeure méchant même s’il s’explique mille fois. »

Les mensonges de politiciens américains, incapables de duper le monde, ne feront que révéler davantage leurs intentions politiques inavouables.

Nous les exhortons

  • à cesser d’observer les choses sous une optique tendancieuse,
  • à rejeter la mentalité obsolète de la guerre froide,
  • à cesser d’utiliser les questions liées au Xinjiang pour s’immiscer dans les affaires intérieures de la Chine,
  • à cesser de faire des remarques noircissant et attaquant la Chine,
  • et à agir davantage pour contribuer à la confiance et à la coopération entre la Chine et les États-Unis.

15

Q : Vous avez annoncé tout à l’heure la visite du Premier Ministre Li Keqiang en Russie. Pourriez-vous partager plus d’informations sur la 24e rencontre régulière des Premiers Ministres chinois et russe ? Et qu’attend la Chine de cette visite ?

R : Nous tiendrons dans quelques instants un point de presse sur la visite du Premier Ministre Li en Russie. Je vais donc vous donner un bref aperçu ici.

Cette année marque le 70e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Russie ; les relations entre les deux pays restent solides et pleines de vitalité malgré les épreuves du temps.

CHINE RUSSIE JUIN 2019 138122371_15598253717231n  MOSCOU, 5 juin (Xinhua) — Le président chinois Xi Jinping et son homologue russe Vladimir Poutine ont assisté mercredi à une réunion célébrant le 70e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

Le Président Xi Jinping, lors de sa visite historique en Russie en juin dernier, a annoncé conjointement avec le Président Poutine l’instauration d’un partenariat stratégique global de coordination dans la nouvelle ère, ouvrant ainsi un nouveau chapitre dans l’histoire des relations bilatérales et les hissant à un niveau supérieur.

Ministre russe Medvedev et chinois 1042113266 La visite du Premier Ministre Li Keqiang en Russie et sa rencontre avec son homologue russe Medvedev
La rencontre régulière des Premiers Ministres chinois et russe, qui existe depuis 23 ans, constitue une plate-forme efficace pour la coordination, la planification et la promotion de la coopération pragmatique et des échanges socioculturels entre les deux pays. La visite du Premier Ministre Li Keqiang en Russie et sa rencontre avec son homologue russe Medvedev, la 24e dans l’histoire des rencontres entre les chefs de gouvernement des deux pays, est aussi la première rencontre entre les deux Premiers Ministres depuis l’entrée des relations sino-russes dans une nouvelle ère.
Elle revêt donc une grande importance puisqu’elle permettra de poursuivre l’œuvre des prédécesseurs et de frayer un chemin d’avenir. Lors de la visite, le Premier Ministre Li Keqiang et le Premier Ministre Medvedev s’entretiendront, rencontreront ensemble la presse et participeront à une cérémonie de signature et à un banquet de bienvenue. Ils échangeront leurs points de vue sur la mise en œuvre du consensus important réalisé par les deux Présidents et sur le renforcement de la coopération mutuellement avantageuse dans différents domaines, pour planifier les actions de la prochaine étape et en fixer clairement les objectifs, et faire avancer les relations sino-russes pour un plus grand développement avec un nouveau point de départ historique.

Nous avons la certitude que la visite du Premier Ministre Li Keqiang donnera une impulsion plus forte aux relations bilatérales, au développement partagé et à la revitalisation commune des deux pays, et offrira également une garantie plus solide à la Chine et à la Russie pour leur permettre de faire face conjointement aux risques et défis extérieurs.

chine 7 Conférence de presse du 9 septembre 2019 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua ChunyingW020190909691024264088

Conférence de presse du 9 septembre 2019 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying

16

Q : Apple a déclaré vendredi dernier que des Ouïghours du Xinjiang utilisant des iPhone avaient été attaqués par des pirates informatiques pour avoir surfé sur des sites de la communauté ouïghoure. La partie chinoise est-elle au courant de cela ? Des citoyens chinois ont-ils été impliqués dans des attaques contre ces sites ?

 

R : J’ai remarqué le reportage que vous avez mentionné, mais je ne suis pas au courant de ce qu’il décrit.

La position de la Chine sur la cybersécurité est constante. Je tiens à réitérer que la Chine est un ferme défenseur de la cybersécurité. Nous nous opposons toujours fermement aux cyber-attaques sous toutes leurs formes et nous les combattons. Nous préconisons des efforts internationaux par le dialogue et la coopération pour lutter contre les menaces à la cybersécurité sur la base du respect mutuel, de l’égalité et des avantages mutuels.

17

Q : Selon des médias, l’ancien Vice-Premier Ministre italien et Ministre du Développement économique, Luigi Di Maio, occupera le poste de Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale dans le nouveau gouvernement italien. Qu’attend la Chine des relations entre les deux pays et de la coopération entre les deux Ministères des Affaires étrangères ?

 

R : M. Luigi Di Maio, qui a occupé un poste important dans le gouvernement italien précédent, est venu plusieurs fois en Chine et a signé avec la Chine un mémorandum d’entente intergouvernemental sur la coopération dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route », ce qui a été très apprécié par la Chine. Après qu’il a pris ses fonctions de Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi lui a adressé sans tarder un message de félicitations, lui souhaitant de grands succès dans ses nouvelles fonctions.

main-xijinping-italie  Xi Jinping & Luigi di Maio

Les relations sino-italiennes se développent avec un bon élan et les deux Ministères des Affaires étrangères maintiennent une bonne communication et une bonne coordination. La Chine entend approfondir la coopération avec le Ministère italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale en valorisant pleinement le rôle de la Commission gouvernementale Chine-Italie dans la coordination et la promotion des échanges et de la coopération, dans l’approfondissement des consultations dans les affaires internationales, pour promouvoir la multipolarisation mondiale, la libéralisation du commerce et une coopération fructueuse gagnant-gagnant entre les deux pays.

*********************************************************************

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/9e/Hunan_in_China_%28%2Ball_claims_hatched%29.svg/1200px-Hunan_in_China_%28%2Ball_claims_hatched%29.svg.png

Le 12 septembre, à 16 h 30, le Ministère des Affaires étrangères et le gouvernement populaire de la province du Hunan organiseront une séance de promotion, dans le bâtiment sud du Ministère des Affaires étrangères, sur le thème de « La Chine dans la nouvelle ère : le Hunan innovant embrasse le monde ». Le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi assistera à l’activité et prononcera un discours. Le Secrétaire du Comité du PCC pour le Hunan, Du Jiahao, et le gouverneur Xu Dazhe prononceront également des discours pour présenter la province. Des représentants des diplomates étrangers accrédités en Chine sont invités à dialoguer avec les participants.

Situé à l'ouest de la province du Hunan, Fenghuang est un petit village pittoresque où y réside en grande majorité la minorité ethnique des Miao 苗族. Il est traversé par la rivière Tuojianghe 沱江和 112584168  Situé à l’ouest de la province du Hunan, Fenghuang est un petit village pittoresque où y réside en grande majorité la minorité ethnique des Miao 苗族. Il est traversé par la rivière Tuojianghe 沱江和
Avec pour stratégie de développement globale l’ouverture et la croissance axées sur l’innovation, le Hunan s’est engagé à innover dans les domaines des sciences et technologies, des produits, de la culture et de la lutte contre la pauvreté, et a obtenu de nombreux résultats dans le développement de haute qualité.
Cette séance de promotion présentera les principales réalisations économiques et sociales du Hunan des 70 années depuis la proclamation de la République populaire de Chine, le rôle actif joué par le Hunan dans la construction de « la Ceinture et la Route », les atouts géographiques du Hunan dans la zone de transition entre la région côtière de l’est et la région du centre et de l’ouest, et la zone périurbaine entre la ceinture économique du Changjiang (Yangtsé) et la ceinture économique ouverte côtière pour former une nouvelle architecture du développement, et mettre en place une plate-forme permettant aux différentes parties de mieux connaître et sentir le Hunan et d’élargir la coopération avec le Hunan. Vous êtes les bienvenus pour assister à cette séance de promotion et la couvrir.

chine 8 Conférence de presse du 9 septembre 2019 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua ChunyingW020190909691024264429

Conférence de presse du 9 septembre 2019 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying

source/ https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1697109.shtml


Chinese golden dragon statue isolate on white background. Clipping path.

Conférence de presse du 10 septembre 2019 tenue par la Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying

CHINE 9 .Conférence de presse du 10 septembre 2019 tenue par la Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying W020190910657500000972

Conférence de presse du 10 septembre 2019 tenue par la Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying

18

Q : Selon les médias, le Ministre allemand des Affaires étrangères, Maas, a salué la libération sous caution de Joshua Wong et l’a rencontré dans la soirée du 9 septembre à Berlin. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ? A-t-elle déposé une représentation auprès de la partie allemande ? Compte tenu de la récente visite de la Chancelière Merkel en Chine, pensez-vous que ce geste de la partie allemande affectera les relations bilatérales ?

allemagne 13795709lpw-13795893-article-germanypoliticsdiplomacygovernment-jpg_5063830_660x281 le Ministre allemand des Affaires étrangères, Heïko Maas

R : La partie allemande a autorisé un séparatiste de Hong Kong à entrer sur son territoire pour entreprendre des activités séparatistes anti-Chine, et le Ministre allemand des Affaires étrangères Maas a ouvertement pris contact avec lui. La partie chinoise est vivement mécontente et s’oppose fermement à cela. Nous avons déposé des représentations solennelles auprès de la partie allemande.

Permettez-moi de souligner à nouveau ce qui suit. Les affaires de Hong Kong sont purement des affaires intérieures de la Chine. Aucun gouvernement, organisation ou individu étranger n’a le droit de s’y immiscer.

Tout propos, acte ou tentative de quiconque pour tenter d’élever sa position en s’appuyant sur les forces étrangères et de séparer le pays est voué à l’échec. Il est tout à fait erroné que certains médias et politiciens allemands mettent en scène des spectacles politiques en utilisant des séparatistes anti-Chine pour attirer l’attention. Ceci témoigne d’un manque de respect pour la souveraineté de la Chine et constitue une ingérence dans les affaires intérieures de la Chine.

Au cours de sa visite en Chine la semaine dernière, la Chancelière Merkel a clairement exprimé son soutien au principe dit « un pays, deux systèmes » et son opposition à la violence.

Nous ne pouvons pas nous empêcher de poser cette question : quelle est l’intention de la partie allemande d’autoriser la visite de Joshua Wong en Allemagne et sa rencontre avec le Ministre des Affaires étrangères Maas à ce moment précis ?

Nous exhortons la partie allemande à honorer son engagement et à s’abstenir d’envoyer des signaux erronés aux séparatistes radicaux de Hong Kong. Nous exhortons également le Ministre des Affaires étrangères Maas à respecter le droit international et les normes fondamentales régissant les relations internationales et à contribuer au développement des relations sino-allemandes plutôt que de les saper.

19

Q : Huawei a abandonné une action en justice lancée en juin dernier contre des organismes gouvernementaux américains après que Washington lui eut restitué le matériel saisi pendant deux ans. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

 

R : J’ai noté les reportages concernés. Le gouvernement américain a récemment restitué à Huawei le matériel de télécommunication qu’il avait saisi sans motif, il y a deux ans, ce qui est une reconnaissance de facto de la nature illégale et arbitraire de son mauvais comportement.

La Chine s’oppose fermement à ce que les États-Unis aient fabriqué de fausses accusations contre des entreprises chinoises et abusé du pouvoir d’État pour les réprimer. Une telle pratique est scandaleuse et immorale et va à l’encontre du principe de l’économie de marché que les États-Unis vantent depuis toujours. Cela minera gravement la réputation et la crédibilité des États-Unis, ainsi que la confiance d’autres pays dans leur coopération avec les États-Unis.
Comme je l’ai également noté, le président de Microsoft a déclaré dans une interview à Bloomberg Businessweek que le gouvernement américain ne devrait pas prendre de mesures restrictives à l’encontre de Huawei en l’absence de base solide au niveau des faits, de la logique et de la loi.
Nous exhortons les États-Unis à écouter les appels rationnels des personnalités des divers milieux, à cesser d’abuser du concept de sécurité nationale et de réprimer certaines entreprises chinoises, et à créer un environnement commercial équitable, juste et non discriminatoire pour les entreprises chinoises qui développent des activités aux États-Unis.

CHINE 10 .Conférence de presse du 10 septembre 2019 tenue par la Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying W020190910657500000344

Conférence de presse du 10 septembre 2019 tenue par la Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying

20

Q : Selon des reportages, 60 organisations scientifiques américaines ont récemment publié une lettre ouverte, appelant le gouvernement américain à cesser d’opprimer les chercheurs scientifiques étrangers et d’entraver la coopération scientifique internationale. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?
R : Nous avons noté les reportages concernés. Ce n’est pas la première fois que la communauté scientifique américaine se déclare explicitement opposée à l’oppression par le gouvernement de scientifiques étrangers et à la limitation d’échanges internationaux dans le domaine de la science et de la technologie.

Il y a peu, environ 150 chercheurs américains de premier plan ont cosigné une lettre exprimant leur opposition quant à l’approche adoptée par le gouvernement américain et certaines universités visant à opprimer les scientifiques chinois et ceux d’origine chinoise.

USA 'Université de Columbia maxresdefaultUniversité de Columbia

Il y a quelques jours à peine, le président de l’Université de Columbia a publié un article signé remettant en cause la politique du gouvernement américain visant les étudiants et les universitaires internationaux. Il s’est déclaré opposé à ce que les organes chargés de l’application de la loi et les services de renseignements américains aient demandé aux universités de surveiller les étudiants et les universitaires invités originaires de Chine et d’autres pays. Il estime que cela va à l’encontre de l’engagement des universités américaines en matière d’ouverture et de diversité.

Les responsables de nombreuses universités et organisations scientifiques renommées aux États-Unis ont exprimé leur soutien à l’échange de talents et à la coopération internationale dans le domaine de la science et de la technologie.

Ils s’opposent aux restrictions injustifiées imposées par les organes chargés de l’application de la loi et les services de renseignements américains sur les échanges entre la Chine et les États-Unis dans les domaines de la science, de la technologie et de l’éducation. Cela montre que le renforcement des échanges culturels et humains entre la Chine et les États-Unis répond aux aspirations du peuple et correspond aux intérêts communs des deux parties. Nous espérons que les autorités américaines compétentes écouteront attentivement la voix de la raison aux États-Unis et au sein de la communauté internationale, cesseront de restreindre gratuitement et de harceler des étudiants et des universitaires chinois aux États-Unis, protégeront leurs droits et intérêts légitimes et contribueront de leur mieux à la promotion des échanges culturels et humains entre la Chine et les États-Unis ainsi que des échanges scientifiques et technologiques, culturels et éducatifs internationaux.

21

Q : Une ressortissante chinoise nommée Zhang Yujing a été poursuivie aux Etats-Unis, accusée d’avoir pénétré illégalement à Mar-a-Lago en Floride. Le gouvernement chinois lui apporte-t-il un soutien ? Travaillait-elle pour le gouvernement chinois ?

CHINE USA Zhang Yujing img-20190408-151531-2 Zhang Yujing

R : Qui a dit qu’elle travaillait pour le gouvernement chinois ?

JOURNALISTE : Certaines personnes aux États-Unis la soupçonnent de travailler pour le gouvernement chinois. Elle a nié cela. Pourriez-vous nous dire si elle travaille pour le gouvernement chinois ? Les diplomates chinois aux États-Unis lui fournissent-ils un soutien consulaire ?

R : Vous avez dit que certaines personnes aux États-Unis soupçonnent cela. Dernièrement, il y a eu tant de suspicions de la part des États-Unis. Mais est-ce qu’une seule d’entre elles s’est avérée vraie ? Certaines personnes aux États-Unis pourraient devenir des maîtres en fictions scientifiques ou films de science-fiction. Dans la vraie vie, cependant, ce qu’ils profèrent est simplement ridicule.

En ce qui concerne la personne que vous avez mentionnée, je ne suis au courant d’aucun lien entre elle et le gouvernement chinois. Nous demandons aux États-Unis de traiter l’affaire de manière juste et appropriée, conformément à la loi, et de protéger la sécurité de la citoyenne chinoise en question, ainsi que ses droits et intérêts légitimes.

22

Q : S’exprimant lors du deuxième Forum mondial pour le développement des entreprises du Taihu de l’Ouest qui vient de s’achever, le président de la Chambre de commerce américaine en Chine (AmCham China), Tim Stratford, a déclaré que la confiance des membres de l’AmCham China dans l’ouverture du marché par le gouvernement chinois était à un niveau historique. Plus de la moitié de ses membres considèrent toujours la Chine comme l’une de leurs trois premières destinations d’investissement dans le monde. Près de 80% des membres pensent que l’environnement d’investissement en Chine s’améliore. Les remarques de M. Stratford contrastent fortement avec les propos de certaines personnes aux États-Unis selon lesquels des entreprises étrangères « fuient la Chine ». Comment voyez-vous ces opinions contradictoires ?

USA 105918691-15580690616ED3-SSA-051719-TimothyStratford

R : Les connaissances élémentaires de l’économie nous disent que le capital sait le mieux où investir lui-même. Si vous souhaitez connaître la situation économique et l’environnement commercial de la Chine, les entreprises sont bien placées pour vous la décrire.

USA-TRADE-CHINA-US-business-700x420

Étant donné que l’AmCham China représente 900 sociétés américaines développant des activités en Chine, les points de vue de ses membres peuvent sembler représentatifs et en disent long.

Il y a peu, une enquête publiée par l’US Business Council a révélé que
  • 97% des entreprises américaines interrogées réalisaient des bénéfices en Chine et que la Chine était l’un des marchés les plus importants pour les entreprises américaines.
  • 83% des entreprises américaines interrogées ont déclaré ne pas avoir réduit ou arrêté leurs investissements en Chine au cours des 12 derniers mois.
Comme l’ont souligné à maintes reprises les dirigeants chinois, la Chine tient son engagement en matière d’élargissement de son ouverture. Un nombre croissant d’entreprises étrangères bénéficient d’avantages tangibles au cours d’un nouveau cycle d’ouverture de la Chine. La Chine encouragera comme toujours les entreprises étrangères à augmenter leurs investissements en Chine et partagera avec elle les opportunités offertes par le développement de la Chine.

CHINE 11 .Conférence de presse du 10 septembre 2019 tenue par la Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua ChunyingW020190910657500012658

Conférence de presse du 10 septembre 2019 tenue par la Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying

23

Q : Le troisième dialogue des Ministres des Affaires étrangères Chine-Afghanistan-Pakistan s’est tenu le 7 septembre à Islamabad. Il a été rapporté que de nombreux nouveaux résultats ont été atteints. Pourriez-vous partager plus d’informations avec nous ?
CHINE Le troisième dialogue des Ministres des Affaires étrangères Chine-Afghanistan-Pakistan s'est tenu le 7 septembre 2019 à Islamabad W020190911556149839844 Le troisième dialogue des Ministres des Affaires étrangères Chine-Afghanistan-Pakistan s’est tenu le 7 septembre 2019 à Islamabad, au Pakistan. Le Conseiller d’Etat et Ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, le Ministre afghan des Affaires étrangères, Salahuddin Rabbani, et le Ministre pakistanais des Affaires étrangères, Shah Mehmood Qureshi, ont participé à la réunion.

R : En effet, le troisième dialogue des Ministres des Affaires étrangères Chine-Afghanistan-Pakistan s’est tenu le 7 septembre à Islamabad.

Ce dialogue trilatéral s’est tenu dans un contexte international et régional particulier.

Actuellement, l’unilatéralisme, le protectionnisme et les intimidations font fureur dans le monde, et les intérêts des pays en développement sont confrontés à des menaces et à des défis.
La situation en Asie du Sud connaît des changements profonds et complexes, certaines questions litigieuses léguées par l’histoire se sont de nouveau posées, la paix et la stabilité dans la région ont été affectées.
La Chine, l’Afghanistan et le Pakistan ont la volonté de maintenir la paix et la stabilité régionales et d’assurer une stabilité durable dans la région, demandent de promouvoir la construction de « la Ceinture et la Route » et l’interconnexion régionale, et aspirent au développement durable et à l’amélioration du bien-être de la population.
A travers ce dialogue des Ministres des Affaires étrangères, les trois parties travaillent à l’approfondissement de la coopération dans les domaines de l’économie, du commerce, de la culture et de l’interconnexion, dans la construction conjointe de « la Ceinture et la Route » et dans la lutte contre les forces terroristes, telles que le « Mouvement islamique du Turkestan oriental », afin de maintenir la paix et la stabilité et de promouvoir le développement et la prospérité dans la région.

Le Conseiller d’État Wang Yi a présenté les résultats de ce dialogue lors d’une conférence de presse. Nous estimons que cinq consensus importants ont été atteints.

afghanistan-pakistana,bWF4LTY1NXgw

 

Premièrement, les trois parties ont hautement apprécié les résultats de ce dialogue. Elles estiment que la coopération Chine-Afghanistan-Pakistan, en tant que nouveau type de coopération sous-régionale, répond aux aspirations des peuples de la région à la paix et au développement, se caractérise par l’égalité, l’ouverture, le pragmatisme et une grande efficacité, et déborde de vitalité.
Deuxièmement, les trois parties estiment que la situation en Afghanistan est entrée dans un moment critique et appellent les troupes étrangères à se retirer de manière coordonnée et responsable. La Chine et le Pakistan attendent que le gouvernement afghan et les talibans parviennent à la réconciliation par le biais de négociations pacifiques. Nous appelons toutes les parties en Afghanistan à entamer dès que possible des négociations internes selon le principe dit « de domination et de contrôle par les Afghans » et à explorer un arrangement politique acceptable pour tous afin de réaliser la paix et la reconstruction en Afghanistan dans les meilleurs délais.
Le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, a proposé les trois principes régissant le futur arrangement politique : celui-ci doit être largement représentatif et inclusif ; il faut lutter inébranlablement contre le terrorisme ; et il faut poursuivre une politique étrangère de paix et d’amitié. C’est une solution à la question afghane selon la perspective chinoise.
Troisièmement, les trois parties estiment que l’amélioration des relations entre l’Afghanistan et le Pakistan revêt une grande importance pour la paix, la stabilité et le développement des deux pays, voire de la région. Elles ont apprécié positivement les efforts fructueux déployés par l’Afghanistan et le Pakistan pour améliorer leurs relations bilatérales depuis le lancement du dialogue trilatéral. La Chine apprécie le sens des responsabilités et le courage politique dont font preuve les dirigeants afghan et pakistanais. Elle est disposée à continuer de fournir un soutien et une aide aux deux pays pour mener leur dialogue, améliorer leurs relations et renforcer leur coopération.
Quatrièmement, les trois parties ont convenu d’explorer les moyens de faire progresser la coopération trilatérale dans le cadre de la construction conjointe de « la Ceinture et la Route ». Les trois parties renforceront l’interconnexion, étendront le Corridor économique Chine-Pakistan en Afghanistan et travailleront avec des partenaires internationaux à la construction d’une autoroute reliant Kaboul et Peshawar.
Elles mèneront la coopération dans le domaine social et du bien-être de la population, en mettant en œuvre des projets concrets élaborés d’un commun accord, tels que des systèmes d’approvisionnement en eau potable, des entrepôts frigorifiques, des stations sanitaires et des centres d’accueil d’entrée et de sortie aux postes-frontière entre l’Afghanistan et le Pakistan. Elles approfondiront les échanges culturels et humains, en mettant en place des programmes d’échange et de formation à l’intention de diplomates, d’archéologues, de sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, de médias et de groupes de réflexion.
Cinquièmement, les trois parties approfondiront leur coopération en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme. Elles se sont mises d’accord sur une liste de projets visant à mettre en œuvre le mémorandum d’entente sur la coopération en matière de lutte contre le terrorisme et sont convenues d’intensifier leur coopération dans des domaines tels que le renforcement des capacités en matière de lutte contre le terrorisme et la lutte contre les stupéfiants. Elles renforceront également le partage des renseignements et la coopération en matière d’application de la loi et continueront de combattre résolument le « Mouvement islamique du Turkestan oriental » et les autres forces terroristes.

Une déclaration commune a été publiée, offrant un compte rendu complet des consensus et des résultats de la réunion.

La Chine est disposée à rester en communication étroite avec l’Afghanistan et le Pakistan pour mettre en œuvre les consensus atteints lors de ce dialogue.

24

Q : La RPDC a à nouveau lancé deux projectiles ce matin. Il s’agit de son huitième lancement depuis juillet. Comment voyez-vous l’impact des lancements fréquents de missiles de la RPDC sur la situation sécuritaire régionale ?

 

R : J’ai noté les reportages concernés. J’espère que les parties concernées pourront réduire les différends et répondre à leurs préoccupations légitimes par le dialogue et les consultations, et continuer à promouvoir la dénucléarisation et la mise en place d’un mécanisme de paix dans la péninsule.

CHINE 12 .Conférence de presse du 10 septembre 2019 tenue par la Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua ChunyingW020190910657500018826

Conférence de presse du 10 septembre 2019 tenue par la Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying

25

Q : Le Ministre des Affaires étrangères des îles Salomon est actuellement en visite à Taïwan. Lors d’une conférence de presse tenue hier à Taipei, il a déclaré que tout était normal dans les relations entre les îles Salomon et Taïwan. La Chine a-t-elle invité le Ministre des Affaires étrangères des îles Salomon à effectuer une visite à Beijing ? La Chine a-t-elle un calendrier pour l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et les îles Salomon ?

 

R : Comme vous le savez tous, il n’y a qu’une seule Chine dans le monde. Le principe d’une seule Chine est un consensus de la communauté internationale et va dans le sens de l’histoire. S’adapter à cette tendance de notre époque est le bon choix, mais également le choix fait par la plupart des pays du monde. La Chine est prête à nouer des relations d’amitié et de coopération avec tous les pays qui suivent le principe d’une seule Chine.

26

Q : En ce qui concerne le dialogue des Ministres des Affaires étrangères Chine-Afghanistan-Pakistan, vous avez déclaré que les troupes étrangères en Afghanistan devraient se retirer de manière ordonnée et responsable. Les États-Unis ont annulé leur rencontre avec les talibans et il semblerait que les troupes américaines resteront en Afghanistan plus longtemps. Les attaques des talibans ont contrarié les pourparlers de paix prévus entre les États-Unis et les talibans. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?

 

AFGHANISTAN 2019-09-05t090254z_1907137678_rc1e07a3d330_rtrmadp_3_afghanistan-attack_0  L’attentat-suicide du 5 septembre 2019 à Kaboul, revendiqué par les Talibans, a tué deux soldats des forces de l’OTAN. EUTERS/Omar Sobhani
R : Les troupes étrangères doivent se retirer de manière ordonnée et responsable, ce qui signifie que l’arrangement concerné doit être propice au processus de paix et de réconciliation en Afghanistan.
En ce qui concerne la récente annonce par les États-Unis d’annuler leur rencontre avec les représentants des talibans, depuis un certain temps, les négociations entre les États-Unis et les talibans ont enregistré des progrès importants et les deux parties sont parvenues à un consensus de principe sur un accord de paix. Bien qu’il existe diverses incertitudes dans le processus de paix et de réconciliation en Afghanistan, mettre fin à la guerre et réaliser la paix sont l’aspiration unanime de plus de 30 millions d’Afghans et l’attente commune des peuples de la région et de la communauté internationale.
La Chine soutient fermement le processus de paix et de réconciliation inclusif dirigé et contrôlé par les Afghans. Nous soutenons le renforcement du dialogue entre les parties concernées par la question de l’Afghanistan et appelons les États-Unis et les talibans à faire avancer les négociations en vue d’obtenir des résultats tangibles, de sorte que la paix soit durable sur le sol afghan et que les conditions soient réunies pour le règlement définitif de la question de l’Afghanistan.

27

Q : Selon des reportages, l’Italie aurait arrêté un employé de la société russe United Engine Corporation dans un aéroport à la demande des États-Unis, qui l’accusaient de « vol » de secrets commerciaux. La Russie a condamné ce geste américain comme une « très mauvaise pratique » et a demandé aux États-Unis de retirer leur demande d’extradition. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?

070ed827dde56a34b632ccf77297

R : Nous notons les reportages concernés et les commentaires de la partie russe. Nous espérons que cette affaire sera traitée sur la base des faits et en vertu de la loi.
Je dois souligner que cette affaire n’a rien de nouveau pour nous.

Les États-Unis ont maintes et maintes fois eu recours à la détention arbitraire de ressortissants étrangers pour réprimer des sociétés étrangères, au mépris du droit international et des normes fondamentales régissant les relations internationales.

Cette mauvaise pratique, qui suscite de plus en plus d’indignation et d’opposition, mine la confiance et la coopération mutuelles et perturbe les échanges humains entre les pays. Nous espérons que les États-Unis corrigeront leur mauvaise pratique.

28

Q : Première question : Carrie Lam, chef de l’exécutif de la Région administrative spéciale de Hong Kong, a exhorté les États-Unis à ne pas s’immiscer dans la gestion des affaires de Hong Kong par son gouvernement, après la manifestation de dimanche où des personnes se sont rendues au Consulat des États-Unis à Hong Kong pour présenter des pétitions. Quel est votre commentaire à ce propos ?
Deuxième question : une organisation américaine de protection des journalistes a classé la Chine parmi les dix pays où les conditions de travail des journalistes sont les plus mauvaises. Comment réagissez-vous à ce classement ?

 

R : Sur votre première question, notre position est claire. La Chine s’oppose fermement à toute ingérence dans ses affaires intérieures par tout gouvernement, organisation ou individu étranger. Ils doivent immédiatement cesser de jouer des sales tours à Hong Kong.
Concernant votre deuxième question, je n’ai pas entendu parler de l’organisation que vous avez mentionnée.
  • A quel point connaît-elle la Chine ?
  • Parmi ceux qui ont rendu un tel jugement, est-ce que l’un d’eux est déjà allé en Chine ?

En tant que journalistes étrangers en Chine, êtes-vous d’accord avec eux ? Avez-vous rencontré des difficultés dans votre vie et votre travail en Chine ? Je vois que vous appréciez votre séjour ici, n’est-ce pas ? (Les journalistes ont fait un signe de tête en souriant.)

CHINE 13 .Conférence de presse du 10 septembre 2019 tenue par la Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying W020190910657500022958

Conférence de presse du 10 septembre 2019 tenue par la Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying

SOURCE/ https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/t1697854.shtml

Chinese golden dragon statue isolate on white background. Clipping path.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s