3076 – Le mur de l’OTAN… Par Ivan Blot, une vie de combat pour la culture européenne…

france Yvan Blot est né en 1948 et décédé le 10 octobre 2018. blot-breizh-info  Yvan Blot est né en 1948 et décédé le 10 octobre 2018.

par Yvan Blot, France*

Le mur de Berlin est de triste mémoire. Pour qu’il y ait «mur», il faut certaines conditions au moins chez un partenaire:

  1. Une idéologie «dure» gérée par les oligarques qui se croit scientifique ou de logique absolutiste (les droits de l’homme = nouvelle religion dogmatique). C’est incompatible avec la liberté. On affirme des «valeurs» dont Heidegger dit qu’elles sont une insulte envers l’Être. Au nom des valeurs, on attaque l’Être des nations.
  2. Une propension à agresser ceux qui pensent autrement avec des sanctions à la clé et à mépriser les votes démocratiques. C’est incompatible avec la souveraineté démocratique.
  3. Un dispositif militaire et policier pour appliquer ces principes dictatoriaux.

L’OTAN répond tout à fait à ces trois critères. A l’origine traité anticommuniste, il a été modifié pour assurer la défense des «valeurs occidentales», donc de l’idéologie dure fossilisée.

Ainsi, dans un grand paradoxe historique s’est constituée une nouvelle sorte d’URSS mais fondée sur la dictature idéologique de l’économie de marché dominée par des oligarques.

L’Union européenne est la version politico-économique de ce système oligarchique qui nie les intérêts des peuples et veut étouffer leur voix.

La Commission est une sorte de soviet suprême bureaucratique échappant au contrôle populaire, un peu comme la Sainte-Alliance de Metternich en 1815: tout sauf démocratique (mais renversée par les révolutions de 1830 et 1848).

UE 550px-European_Parliament_Strasbourg_Hemicycle_-_Diliff
Le Parlement européen, sélectionné par les partis oligarchiques, est un soviet idéologique intraitable.

Résultat: on a créé un «mur», de l’Estonie à la mer Noire, entre les pays de l’OTAN d’un côté et la Russie et la Biélorussie de l’autre. L’Ukraine balance entre les deux, car on n’ose pas la faire entrer dans l’OTAN, par peur des réactions défensives russes. Les Russes et Biélorusses font des manœuvres militaires contre un agresseur virtuel venant de l’Ouest: manœuvres Zapad 2017.

D’autre part, les Occidentaux envoient des troupes dans les pays Baltes, la Pologne et la Roumanie principalement.

Si vous voyagez selon cette ligne de fracture, vous notez qu’il faut des heures pour franchir cette frontière et vous longez des clôtures de barbelés comme au bon vieux temps. On fortifie des deux côtés de ce nouveau «rideau de fer», disons «rideau de barbelés».

UE OTAN 0dfd37ef2e6847de2d2ba0b9b74bca373d2f8584_0

L’OTAN se prétend défensive mais tient des discours idéologiques agressifs et de propagande antirusse.

Elle voudrait recréer, en Russie et Biélorussie, la situation de l’Ukraine. Celle-ci est ruinée. Le PNB par habitant est le tiers du PNB russe! Il faut donc cesser de croire que la Russie est en continuité avec l’URSS.

Ce qui ressemble idéologiquement le plus à l’URSS (plus la prospérité économique, certes), c’est l’Europe occidentale.

Aux États-Unis, madame Clinton représente parfaitement ce nouveau totalitarisme très répandu dans les élites dirigeantes qui se battent contre Trump.

La Russie vient de faire des exercices militaires géants avec la Chine (Vostok 2018). Veut-on créer un bloc Russie-Chine de 1,6 milliards de personnes contre l’Europe occidentale (0,4) et les États-Unis (0,3)? A long terme, c’est stupide.

De même que les pays satellites d’autrefois stagnaient, l’Europe perd peu à peu du poids face à ces trois blocs USA/Russie/Chine.

Il faut donc attaquer l’idéologie mortifère qui justifie ce nouveau mur de Berlin et permettre la liberté de circulation véritable avec l’Europe de l’Ouest. Il faut donc abandonner, notamment, les sanctions antirusses. On y gagnerait des points de croissance vitaux pour notre avenir européen commun!    •

* Yvan Blot est né en 1948 et décédé le 10 octobre 2018. Il était un haut fonctionnaire, homme politique engagé et essayiste français ayant publié de nombreux ouvrages sur des sujets historiques, philosophiques et politiques. Ancien député, il a également

Source: www.bvoltaire.fr/le-mur-de-lotan/?mc_cid=71d3a91e80&mc_eid=4edb9980d5 publié le 26/10/18


Ivan Blot, une vie de combat pour la culture européenne

france ivan-blot-thierry-monvoisin

« Les individualistes occidentaux ignorent le collectif et la notion de capital culturel ou social. Pour eux, l’individu né orphelin n’a pas d’enfants et reste célibataire ! Les notions de famille, de nation sont ignorées ! Les gouvernements individualistes sont donc indifférents à la disparition de leur peuple. Ils sont coupables de génocide par indifférence ! »

écrivait Ivan Blot le 21 septembre dernier dans son ultime article sur le site Bd Voltaire.

Du 13 juin au 12 juillet, sur le site Polémia, il avait analysé ainsi  les quatre causes du déclin occidental :

« nous avons traité de la cause finale (la vie spirituelle), de la cause formelle (le déclin politique), de la cause efficiente (le déclin culturel) et il reste à analyser la cause matérielle de la société, les bases que sont la famille et la propriété. »

Ces textes illustrent qu’avec Ivan Blot, décédé ce mercredi 10 octobre, disparaît une figure centrale d’une génération d’intellectuels, nés après la Seconde Guerre mondiale, qui ont consacré leur vie, dans un contexte hostile, à la défense et à l’illustration des peuples européens et de leur culture.

Son père Camille Blot, officier de marine, membre du réseau Combat pendant la dernière Guerre mondiale, lui avait probablement transmis l’amour de la patrie. Sa mère Adela Sophia Brys,  Polonaise, lui avait apporté une ouverture sur l’Europe centrale.

Ivan Blot est né en 1948. Après le lycée Henri IV,  il entre à l’Institut d’Études Politiques, puis à l’ENA dans la promotion François Rabelais. Il est également docteur ès sciences économiques.

C’est à Sciences Po. qu’Ivan Blot adhère au GRECE – Groupement de Recherche et d’Études pour la Civilisation Européenne – et y fonde le cercle Pareto. C’est la première étape de ce combat qu’il poursuivra toute sa vie. il anime également un groupe d’étude du GRECE  consacré entre autres à la « politique des revenus ». Il produira de nombreux travaux dans tout domaine. Il sera membre du comité de rédaction de la revue Nouvelle École, revue théorique de haut niveau fondé et dirigé par Alain de Benoist. 

Désirant traduire dans la vie politique les études conduites au GRECE, en juillet 1974, il quitte le GRECE et cofonde le Club de l’Horloge avec Jean-Yves Le Gallou. Il y défend la constitution d’une droite sans complexe, fière de l’histoire de France, anticommuniste et libérale en économie.

Yvan Blot, un des principaux contributeurs du renouveau de la pensée philosophique et politique conservatrice nationale en France.

C’est dans cette logique que de 1978 à 1989 il participera activement à la rédaction programmatique du RPR. Il deviendra directeur de cabinet d’Alain Devaquet, puis de Bernard Pons, secrétaire général successif du RPR, le parti gaulliste créé en 1976 par Jacques Chirac. En 1986, il sera élu député de Calais.

Il rejoindra le FN en 1989 après avoir constaté que le RPR abandonnait sa ligne idéologique, en particulier sur l’immigration.

Mais c’est essentiellement son travail intellectuel qui sera au cœur de sa vie. Il va mettre en valeur les racines gréco-romaines et philosophiques dans, entre autres ouvrages, L’Héritage d’Athéna ou Les Racines grecques de l’Occident, La Politique selon Aristote : leçon du passé pour le présent, La Transmission de la culture grecque aux Romains, Notre héritage grec.

Il montrera comment la démocratie n’appartient plus au peuple et préconisera un système à la suisse dans La Démocratie confisquée, L’Oligarchie au pouvoir, La Démocratie directe : une chance pour la France.

Pour diffuser ses études, il créera et animera diverses structures dont  l’Institut néo-socratique (INSO), l’association Agir pour la démocratie directe (APD), qui prend la suite de l’Association pour le développement de la démocratie directe.

Enfin, il s’intéressera à la situation russe. Il sera coopté en 2014 au Club Valdaï. Il sera membre du conseil des experts du centre d’analyse international Rethinking Russia et du conseil d’administration de Dialogue franco-russe. Un de ses derniers livres traitera de la Russie de Poutine.

Par son travail intellectuel et son engagement, Ivan Blot a été un des principaux contributeurs du renouveau de la pensée philosophique et politique conservatrice nationale en France.

Thierry Monvoisin

Liste des principaux ouvrages d’Yvan Blot :

  • Les Racines de la liberté, Albin Michel, 1985, 258 p. .
  • Dir., La Démocratie confisquée, Picollec 1989
  • Baroque et Politique, 1992, Éditions nationales.
  • L’Héritage d’Athéna ou Les Racines grecques de l’Occident, Presses bretonnes,1996
  • La Politique selon Aristote : leçon du passé pour le présent, Melz-sur-Seine, Nation et Humanisme, 1997, 130 p.
  • La Transmission de la culture grecque aux Romains, Melz-sur-Seine, Nation et Humanisme, 1998, 58 p.
  • Notre héritage grec, le Rocher, 2006
  • Mitterrand, Le Pen : le piège : histoire d’une rencontre secrète, Le Rocher, 2007, 285 p.
  • Herbert Spencer, un évolutionniste contre l’étatisme, les belles lettres, 2007, 320 p.
  • L’Oligarchie au pouvoir, Economica 2011, 144 p.
  • La Démocratie directe : une chance pour la France, Economica, 2012, 224 p.
  • Les Faux prophètes : Voltaire, Rousseau, Marx et Freud, 2013, 220 p.
  • L’Europe colonisée, Apopsix, 2014, 310 p.
  • Nous les descendants d’Athéna, t. 2, Apopsix, 2014, 382 p.
  • Nous les descendants d’Athéna, t. 1, Apopsix, 2014, 380 p.
  • L’Homme défiguré, Apopsix, 2015, 380 p.
  • (ru) прямая демократия [« La Démocratie directe »], Moscou, Kmbook,‎ 2015, 304 p. .
  • La Russie de Poutine , Paris, Bernard Giovanangeli, 2015, 204 p.
  • (ru) россиа путина [« Vladimir Poutine »], Moscou, Kmbook, 2016, 240 p.
  •  Le Terrorisme islamiste, une menace révolutionnaire : suivi d’Un entretien de Roger Marion sur l’action contre-terroriste en France, Kaysersberg, Apopsix, 2016, 246 p.
  • L’Homme héroïque : un idéal pour notre survie (préf. Antoine Martinez), Kaysersberg, Apopsix, 2016, 286 p.
  • Patriotisme et résistance, Paris, Bernard Giovanangeli, 2018, 200 p.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine


source/  https://www.breizh-info.com/2018/10/12/103932/ivan-blot-combat-culture-europeenne

Une réflexion au sujet de « 3076 – Le mur de l’OTAN… Par Ivan Blot, une vie de combat pour la culture européenne… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s